Menu utilisateur
Menu

Rubrique «Sols et murs»

Face à la mulitplicité des choix, bien choisir son carrelage est une étape importante et essentielle lors d'une construction. Voici quelques informations pour y voir plus clair.

DEVIS CARRELAGE
Demandez 3 devis comparatifs en 5 minutes aux carreleurs de votre région !
Gratuit et sans engagement.

Les différents types de carrelage

Le carrelage se décline principalement en deux grandes familles :

  • Les «mono cuisson»
  • Les «bi cuissons»

Mono cuisson :

Les « mono cuisson » sont réalisées à base d’argile, de kaolin, de quartz, de felspath. Le biscuit, le tesson et le motif avec ou sans émaillage sont cuits en une seule fois.

Bi cuisson :

Les « bi cuisson » : La couleur de la pâte évolue selon l’importance de ferrite et l’adjonction d’autres éléments constituant le biscuit ou tesson. Une fois cuit, le tesson est recouvert de son motif ou glaçure et est systématiquement émaillé avant d’être cuit une seconde fois, d’où le nom « BI-CUISSON ».

  • AZULEJOS : mot d’origine arabe, désigne un carreau de faîence de couleur bleue généralement
  • BEJMAT : Briquette de terre cuite naturelle ou émaillée
  • CARREAUX DE VERRE : Utilisés pour recouvrir exclusivement les murs intérieurs, ils produisent un effet de profondeur et se déclinent dans de nombreux formats.
  • CARRELAGE A CLIPSER : Le carreau céramique est collé en usine sur un support plastique clipsable. Le système est complété par un joint polymère souple
  • CARREAUX D’ASPHALTE : Fabriqués à partir de poudre d’asphalte comprimée. On le trouve beaucoup en milieu industriel car il est très résistant, peu glissant et constitue un isolant thermique et phonique
  • CARREAUX PODOTACTILES : Destinés à faciliter le déplacement des personnes malvoyantes, ils répondent à des notres de fabrication et d’utilisation très strictes et se déclinent essentiellement en deux versions: à rayures ou à protubérances.
  • CARREAUX PORPHYRES : Il sont reconnaissables grâce aux petits points souvent noirs mélangés à leur texture. Ils tiennent leur nom du porphyre (roche volcanique naturelle contenant de grands cristaux inclus dans une pâte colorée) et désignent un grès cérame pleine masse
  • EMAUX DE VERRE : Les carreaux sont généralement plus épais que les pâtes de verre et leurs formats plus grands. Comme leur nom l’indique, ils sont fabriqués à partir de verre et reçoivent un émaillage.
  • FAIENCE : La faïence est destinée à un usage mural et se décline en couleurs et motifs infinis. C’est un carrelage émaillé composé d’argile et de kaolin. Elle a la particularité de subir soit une mono soit une bi-cuisson
  • GRES CERAME : issu d’un mélange d’argiles vitrifiables , de quartz et de feldspath, c’est un produit résistant utilisé pour carreler des lieux de grand passage. Il est dit de «pleine masse» lorsque le biscuit a reçu un traitement de surface sans émaillage.
  • GRES CERAME EMAILLE : Sa résistance mécanique se trouve renforcée par l’apport d’un émaillage du biscuit constitué en grès cérame.
  • GRES EMAILLE : Décliné en une infinité de couleurs et offrant une large diversité de formats, ce matériau est dit «mono-cuisson» c’est-à-dire que le biscuit et l’émail ont été cuits en même temps.
  • GRES ETIRE : Très résistant, présente un aspect rustique. Souvent utilisé à l’extérieur
  • KERLIT : De très faible épaisseur (3 à 3,5 mm) et affichant des dimensions pouvant atteindre 100 x 300 cm, ce nouveau matériau céramique est enrichi de grenaille de zirconium.
  • MAJOLIQUE : Faîence italienne de la Renaissance
  • MALONS : Son nom provient de «malla» qui signifie: glaise, c’est en fait du carrelage en terre cuite
  • MOSAIQUE : Motifs ou dessins formés de framents de pierre, d’émaux , de verre ou de céramique
  • PAREFEUILLE : A l’origine on utilisait cette terre cuite fixé au planfond sous les tuiles pour empêcher le feuilles de passer. L’origine du mot vient de la région de Nîmes.
  • PATE DE VERRE : Elle est fabriquée à partir de verre teinté dans la masse et se commercialise essentiellement en petits formats
  • TERRE CUITE : Composée d’argile ordinaire cuite à 900°, sa surface ne reçoit pas de traitement et est plus ou moins poreuse. Sa couleur dépend de la terre utilisée et de sa cuisson.
  • TERRE CUITE GRESEE : Sa composition permet une pose en extérieur, elle ne craint pas le gel.
  • TERRE CUITE EMAILLEE : Utilisée principalement pour les crédences et plans de travail des cuisines, elle présente une richesse de coloris incomparable.
  • TOMETTES : Carreaux de terre cuite de forme hexagonale.
  • ZELLIGE : Mosaïque de petits carreaux en terre cuite émaillée souvent utilisé au Maroc, on l’associe souvent au bejmat posé au sol

Les différents choix de carrelage

Le 1er choix n'est peut-être pas aussi 1er choix que cela !

Les différents types de choix de carrelage : 1er choix garanti (CG), 1er CC, MS, Import, Export, 2ème, 3ème...

Seul le 1er CG (choix garanti) , assure une vraie qualité, sans reproche ou presque.

Le "1 er CC" (Choix Commercial) ou "1 er CE ou CI" (Choix Export/Import) ou encore "1 er MS" (Mixte Schelta, choix mixte), sont des appellations trompeuses. Il s'agit bien souvent de 60 à 80 % de 1er choix, mélangé avec des choix déclassés en 2ème et ou 3ème choix, cela n’est donc plus du 1er choix puisqu’ils incluent des déclassés et sont quand même dénommés 1er CC, CI, CE ou MS.

La qualité du choix est définie par chaque fabricant de carrelage selon sa méthode de triage (il n'existe pas de réglementation légale, juste des chartes de bonne conduite sans effet légal).

Prenez soin de demander depuis quand le carrelage que vous voulez est produit : rares sont les produits qui ont une durée de vie supérieure à 5 ans sauf si votre produit est l'une des 10 meilleures ventes de l'usine. Les usines suppriment très vite une gamme qui fonctionne mal ou peu.

Enfin ne tombez pas dans le piège : carrelage en "1 er choix" qui font l'objet de "lots", "déstockages" ou "fins de séries". Dans tous ces cas, pas de recours possibles devant le fabricant et pas de réassort (possibilité de se réapprovisionner du même produit) car ces produits ne sont plus garantis. Attention aussi à bon nombre de carrelages vendus en 1er CG dans les grandes surfaces qui proposent des produits qui ne pourront plus être réapprovisionnés. En effet, ces dernières font fabriquer des produits en quantité limitée qui ne seront ensuite jamais re-fabriqués, notamment pour les produits à « prix d’appel » ou « 1er prix ».

Informations complémentaires sur le carrelage

Ne soyez pas surpris, beaucoup d'enseignes prennent le soin de changer le nom des marques et des produits, afin de réduire la possibilité de comparaison. Cette pratique est interdite et illégale, car elle va à l'encontre de la libre concurrence et du code de la consommation, au même titre que le non affichage des prix et unité de vente.

Les obligations légales d'affichage et d'information :

Obligations légales d'affichage, d'information de prix, provenance, marque ou d'identification.

Article L113-3 Modifié par Ordonnance n°2009-866 du 15 juillet 2009 - art. 16

Tout vendeur de produit ou tout prestataire de services doit, par voie de marquage, d'étiquetage, d'affichage ou par tout autre procédé approprié, informer le consommateur sur les prix, les limitations éventuelles de la responsabilité contractuelle et les conditions particulières de la vente, selon des modalités fixées par arrêtés du ministre chargé de l'économie, après consultation du Conseil national de la consommation.

Cette disposition s'applique à toutes les activités visées au dernier alinéa de l'article L. 113-2.

Article L217-1 Créé par Loi 93-949 1993-07-26 annexe JORF 27 juillet 1993

Quiconque aura, soit apposé, soit fait apparaître par addition, retranchement, ou par une altération quelconque, sur les objets fabriqués, le nom d'un fabricant autre que celui qui en est l'auteur, ou la raison commerciale d'une fabrique autre que celle où lesdits objets auront été fabriqués, ou enfin le nom d'un lieu autre que celui de la fabrication, sera puni des peines prévues à l'article L. 216-9, sans préjudice des dommages-intérêts, s'il y a lieu.

Tout marchand, commissionnaire ou débitant quelconque sera passible des effets de la poursuite, lorsqu'il aura sciemment exposé en vente ou mis en circulation les objets marqués de noms supposés ou altérés.

Article L217-2. Modifié par Loi n°2003-239 du 18 mars 2003 - art. 71 JORF 19 mars 2003

Sera punie des peines prévues par l'article L. 213-1 toute personne qui aura frauduleusement supprimé, masqué, altéré ou modifié de façon quelconque les noms, signatures, monogrammes, lettres, chiffres, numéros de série, emblèmes, signes de toute nature apposés ou intégrés sur ou dans les marchandises et servant à les identifier de manière physique ou électronique. Seront punis des mêmes peines les complices de l'auteur principal.

Article L217-6 Créé par Loi 93-949 1993-07-26 annexe JORF 27 juillet 1993

Quiconque, sur des produits naturels ou fabriqués, détenus ou transportés en vue de la vente, mis en vente ou vendus en France, ou sur des emballages, caisses, ballots, enveloppes, bandes, étiquettes, etc., aura apposé ou sciemment utilisé une marque de fabrique ou de commerce, un nom, un signe ou une indication quelconque de nature à faire croire, s'ils sont étrangers, qu'ils ont été fabriqués en France ou qu'ils sont d'origine française et, dans tous les cas, qu'ils ont une origine différente de leur véritable origine française ou étrangère, sera puni des peines prévues par l'article L. 213-1, sans préjudice des dommages-intérêts, s'il y a lieu. Toutefois, cette disposition ne sera pas applicable lorsque le produit portera, en caractères manifestement apparents, l'indication de la véritable origine, à moins que la fausse indication d'origine ne constitue une appellation régionale protégée par la section 1 du chapitre V du titre Ier du livre Ier.

En ce qui concerne les produits français, la raison sociale, le nom et l'adresse du vendeur ne constituent pas nécessairement une indication d'origine.

Usez de tous les moyens pour voir et noter les informations essentielles à retenir : La marque et la référence du produit afin de pouvoir comparer :

  • Demandez à voir le catalogue pour connaître les éléments de finition ou décors existants dans le modèle que vous avez choisi.
  • Vous pouvez aussi demander l'adresse du site internet de l'usine pour visualiser des réalisations en "Ambiance".
  • N'hésitez pas à demander des brochures ou même un échantillon dans le stock, en suivant votre interlocuteur !!

En règle générale la vraie marque du produit figure sur la boite, même s'il s'agit d'une sous marque du fabricant, dite «marque commerciale » qui vend, mais ne fabrique rien.

Choisir une usine de carrelage

Tableau comparatif de l'origine des carrelages par origine

Ce tableau comparatif n'est à prendre en considération que par rapport au marché Français.

  • Il prend en compte le choix des carrelages proposés par les usines pour le marché Français.
  • La qualité globale des carrelages proposés (par exemple en Espagne, il existe encore beaucoup de produits en pâte rouge).
  • La logistique comprend la facilité d'approvisionnement y compris avec de faibles métrages.
  • Le service intervient sur la souplesse commerciale des usines et les moyens qu'elles se donnent pour régler d'éventuels litiges.
Pays Choix Qualité Logistique Service
Italie 10/10 10/10 10/10 9/10
France, Angleterre, Allemagne 8/10 7/10 5/10 7/10
Espagne, Portugal 6/10 6/10 4/10 7/10
Asie, Orient, Moyen Orient 6/10 5/10 3/10 2/10

Choisir un carrelage

Pour choisir votre carrelage, surfez sur internet (pas sur les sites de revendeurs qui oublient de vous donner la marque ou le choix du produit vendu), notamment sur les sites d'usines. Visitez des négociants revendeurs de carrelage, si possibles spécialisés dans ce domaine : vous y serez bien accueillis et vous aurez un vrai discours et une argumentation plus sérieuse.

Où acheter son carrelage ?

Nous vous déconseillons les grandes enseignes nationales qui vendent de tout, et qui n'y connaissent pas grand-chose dans un peu tous les sujets. En effet, ces entreprises vous vendent du ciment, du parpaing, du placo, de l'électricité, des vélux, des tuiles... Bref un peu tout sans grande connaissance approfondie dans chaque domaine. Bien sûr, ils ne sont pas tous bons à être catalogués de la sorte.

Revendeurs de carrelage Avantages Inconvénients
Discounter Soldeur Petits prix, pratiques pour des lieux secondaires Qualité et choix souvent déclassés, pas de garanties légales usine, informations techniques + ou - bonnes
Internet Faible couts de gestion, choix succinct et rapide, prix plus bas Gamme réduite, pas d'échantillons visibles, marques et déclassés souvent dissimulés, peu d'informations techniques, publicité très racoleuse de prix et de remises factices entre des prix 1er choix et des produits en 1er CC déclassé.
Grande Surface Bricolage On y trouve de tout, tout de suite, prix entrée moyen de gamme, stock. Prix en général inférieur de 20 à 30% qui correspond à la remise professionnelle d’un carreleur chez un négoce spécialisé Sous-marques, qualité moyenne, conseils techniques quasi inexistants ou sommaires.
Enseignes nationales de bâtiment On y trouve de tout, tout de suite, prix entrée et moyen de gamme Gamme + ou - étoffée, qualité médiocre à bonne, informations techniques sommaires
Négoces spécialisés carrelage Large choix, sélection produit plus rigoureux, conseils + sérieux, stock, service Prix un peu + chers, choix et marques pas toujours affichées, Bon conseil général, conseils techniques plus ou moins sérieux.

Pièges à éviter lors de l'achat du carrelage

Les pièges du carrelage et du classement du carrelage : PEI, UPEC, MOHS

Les classements UPEC (normes françaises) ou PEI (Normes européennes) qui sont censés apporter des gages de qualité pour le carrelage, ne sont à prendre en considération que par rapport à l'usage de votre carrelage.

Ces classifications définissent des caractéristiques minimales pour obtenir un classement en fonction d'un usage, mais ne définissent pas la qualité d'un carrelage : un groupe 3, ou PEI 3, suffiront pour une chambre de faible trafic, alors qu'un groupe 5, ou PEI 5, seront indispensables pour un lieu public à fort trafic.

Les pièges de la classification

Vous voulez acheter un carrelage dans une grande surface ou un discounter, un carrelage classé PEI 5 ou groupe 5 à 10 € le m².

Ce carrelage aura donc résisté à un test légal d'usure de 12 000 tours, et aura donc la classification PEI 5.

Dans une autre marque, un carrelage ressemblant sera beaucoup plus cher (50 €) et aura aussi le classement PEI 5.

Pourquoi ce carrelage est-il plus cher, alors qu'ils se ressemblent tant et qu'ils ont la même classification ? Ce carrelage aura passé, lui aussi le test de 12 000 tours, mais il aura fait 50 000 tours de plus avant d'être usé !!!

Une bonne manière de vérifier la qualité d'un carrelage est de demander la résistance de votre produit selon l'échelle de Mohs (Classification qui permet de contrôler la résistance à l'abrasion profonde comme un caillou coincé sous une semelle). Plus votre carrelage se rapprochera de 10, plus la qualité des émaux ou du tesson (pour les produits pleine masse) sera bonne. En effet, si votre carrelage résiste bien à la pointe d'un couteau, il résistera d'autant mieux aux semelles de vos chaussures !!

Les pièges du poids du carrelage

Vérifier aussi le poids de votre carrelage, plus le poids est conséquent, théoriquement le pressage aura été lui aussi plus important et ayant plus de matière première le temps de cuisson devra être plus long, améliorant ainsi la fonte des matières premières, des émaux et autres.

Le piège de l'épaisseur du carrelage

Ne vous y trompez pas, beaucoup vous diront : Votre choix porte sur un carrelage de 11 mm d'épaisseur, il est hyper solide...Vous n'y survivrez pas !! Et vos arrières petits-enfants marcheront dessus : FAUX !!

L'épaisseur d'un carrelage est conditionnée uniquement par le tonnage de la presse. Un carrelage de 10 mm d'épaisseur, pressé à 1500 tonnes au m² sera de moins bonne qualité qu'un carrelage de 7mm pressé à 5000 tonnes au m². Donc une fois de plus le poids du m² est capital dans votre choix.

Le marketing, c'est fait pour vendre !

Méfiance aussi sur l'une des informations purement marketing: "Cuis à 1300°" ou plus. Si cela pouvait être vrai pendant au moins 50 % du temps de cuisson... mais non ! Il s'agit là, du pic de température de cuisson qui ne dure que quelques instants et non pendant la majeure partie de la cuisson.

Le carrelage fabriqué il y 20 ans, alors que le groupe 5 n'existait pas, était largement aussi bon que ceux de maintenant, sauf qu'a cette époque, le carrelage cuisait pendant des heures. Aujourd'hui un carrelage peut être cuis en 15 minutes...

Le piège des "bords rectifiés"

Le fait de rectifier les bords ou retailler à dimension fixe et net les bords d'un carrelage aurait pour but de permettre d'avoir un carrelage mono calibre d'une production à une autre. Or, il n'en n'est rien, malgré la rectification, beaucoup d'usines produisent malgré tout des calibres différents. De plus, la rectification est faite pour s'intégrer dans la logique décorative minimaliste avec une pose sans joint ou presque. Cette pose est interdite en France et vous devez au minimum poser avec un joint de 2.5 mm pour les rectifiés et 3.5 mm pour un non rectifié. Alors pourquoi payer en plus le prix d'une rectification qui n’est d'aucune utilité, d'autant que les carrelages non rectifiés sont aussi parfaitement calibrés.

Le piège du "Lappato"

Pour commencer, cette appellation traduite en français ne veut rien dire. En Italien, il y a autant d'explication concernant le process,  qu'il y a d'usine. Aucune n'a la même définition de ce qui serait apporté au produit.

Certaines parlent de polissage, d'autres de brossage, d'autres encore de patinage avec adjonction ou sans de produits de surface inconnus. Bref, cette légère brillance de surface est très nébuleuse.

Quoi qu'il arrive, qu'il s'agisse de polissage, de brossage ou de patinage, on use prématurément votre grès cérame émaillé en surface pour lui donner une brillance superficielle: En clair, on réduit la résistance mécanique de surface du carrelage et vous payez plus cher cette usure inutile. Enfin, une usine peut très facilement produire un carrelage brillant a un endroit et plus mat a un autre, en apposant les émaux de façon précise. Cela s'appelle les émaux protégés (Les émaux brillants sont au fond du carrelage et les émaux mats au-dessus). Là encore, la réalité est plus d’ordre économique que réelle. Cette appellation «LAPPATO » permet à l’usine d’avoir moins de carrelage déclassé lors de la fabrication, notamment sur la planéité, et de facturer plus au consommateur en lui faisant croire qu’il s’agit d’une prestation plus haut de gamme.

Le piège du teinté dans "La masse"

Les grés Cérame émaillés dont le biscuit ou tesson a été teinté dans la masse a pour but de vous vendre une caractéristique purement commerciale sans aucun intérêt sauf pour vous décider a acheter. Le discourt consiste à vous faire croire que comme le dessous du carrelage a été teinté dans l'épaisseur de la masse du biscuit,  d'une la couleur la plus proche de la partie en surface qui est émaillée. En cas de choc et si un éclat de l'émaillage venait à se désolidariser du biscuit, cet impact serait quasi invisible du fait que la couleur de dessous et identique a celle du dessus.

C'est vrai !   Mais seulement pendant 15 jours !!!!!

Car en effet, Quand vous aurez lavé 2 ou 3 fois votre carrelage avec les produits d'entretiens qui encrasse le plus souvent qu'ils ne nettoient, un dépôt de la couleur de la salissure étalée lors du lavage a la serpillère ou des produits d'entretien restera collé au fond du trou provoqué par l'éclat et fera apparaitre par encrassement le fameux trou qui devait initialement être caché grâce a la teinture de la masse. Donc un grès cérame émaillé dans la masse ne présente aucun intérêt, sauf à être vendu plus cher.

Acheter un carrelage Lappato, rectifié et teinté dans la masse, c'est payer 50% en plus du prix pour en avoir moins. De surcroit, ces prestations supplémentaires ne coutent presque rien aux usines, alors que les prix de vente flambent.

Quel format de carrelage choisir ?

Bien que le choix d’un carrelage soit affaire de goût personnel, sachez que :

  • Un format de carrelage supérieur à 45x45 est souvent moderne de style minimaliste, et est contemporain
  • Les formats inférieurs sont de style classique, voir rustique

Quelle est la marge à prévoir lors de la commande de carrelage ?

L’excédent par rapport à la surface réelle à carreler servira lors des inévitables coupes que vous aurez à effectuer, mais aussi pallier à la casse ou aux erreurs de coupe.

Lors d’une pose droite, il faut prévoir environ 5% à 8% de carreaux en plus, 10% à 12 %  seront à prévoir pour une pose en diagonale.

Il est fortement conseillé d’acheter tous vos carreaux en même temps, vous éviterez ainsi les différences de bains ou les risques de cessation de production de votre modèle, notamment si vous avez acquis votre carrelage en grande surface. Ces dernières font faire des productions à très petit prix qui ne sont jamais suivies….. Vous prenez le risque de vous trouver à court de carrelage sans possibilité de réassort !!!

Article rédigé par :
Carrelage CARO CENTRE
Achat Direct usine - www.caro-centre.fr
Ce guide vous a-t-il aidé ?
51
8

Rédigé par :

Carrelage CARO CENTRE
Achat Direct usine
www.caro-centre.fr
DEVIS CARRELAGE
Demandez 3 devis comparatifs en 5 minutes aux carreleurs de votre région !
Gratuit et sans engagement.

Les commentaires des membres :

-
Encore une fois, encore un domaine, ou on prend le client pour un pigeon...
Il serait si simple de faire un règlement clair avec un classement non contournable, mais il y a sans doute le lobby des sociétés de carrelage derrière ?? Que de mensonges...
3
-
En même temps, c'est pas non plus la fin du monde ... autant il a des raisons de se révolter pour plein de trucs sur terre, autant la vente de carrelage ... on peut mieux faire, mais il y a pas mort d'homme !
4
-
Excellent guide. Merci
2
-
Yes : très bon guide, je suis d'accord
0
-
J'émets un bémol sur le tableau concernant le choix des usines et pour 2 raisons

- certains carreaux venant de Chine n'ont pas à rougir en terme de qualité par rapport aux productions européennes. Dans tous les pays vous trouverez de très bons produits et du moins bon

- certains fabricants européens font venir de Chine des carreaux, mais sans l'avouer
0
-
S'agissant du paragraphe "piège des bords rectifies" je suis curieux de savoir sur quel texte réglementaire se base l'auteur pour dire que la largeur minimal d'un joint est de 2,5 mm ou 3,5 mm
1
-
Pour la largeur des joints, il me semble que c'est les DTU qui l'imposent Steph : je laisse confirmer les pros qui passent
0
-
pipine51 a écrit:Encore une fois, encore un domaine, ou on prend le client pour un pigeon...
Il serait si simple de faire un règlement clair avec un classement non contournable, mais il y a sans doute le lobby des sociétés de carrelage derrière ?? Que de mensonges...



Oui, vous avez tout a fait raison. Malheureusement les lobbyings pèsent et influence bon nombres qui se contentent de vendre et répètent ce qu'on leur dit de raconter sans se poser de questions. Il y a beaucoup de choses qui sont cachées, dissimulée voir carrément ignorées, car plus le consommateur est ignorant et plus facile il est a berner.... Ceci étant dans ce guide il y a bon nombre d'informations que personne ne vous dira jamais: C'est déjà ça non ?
1
-
stephplr77 a écrit:S'agissant du paragraphe "piège des bords rectifies" je suis curieux de savoir sur quel texte réglementaire se base l'auteur pour dire que la largeur minimal d'un joint est de 2,5 mm ou 3,5 mm



Effectivement cette réglementation est faite selon le DTU en Vigueur (Directive Technique Unifiée) et selon le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment).
0
-
stephplr77 a écrit:J'émets un bémol sur le tableau concernant le choix des usines et pour 2 raisons

- certains carreaux venant de Chine n'ont pas à rougir en terme de qualité par rapport aux productions européennes. Dans tous les pays vous trouverez de très bons produits et du moins bon

- certains fabricants européens font venir de Chine des carreaux, mais sans l'avouer



Effectivement, la RPC fabrique ce qu'on lui demande et le plus souvent on lui demande de fabriquer au moins cher possible, d'où assez souvent une qualité très faible a cause d'un prix demandé très faible. Les Chinois fabriquent les même produits qu'en Italie car les machines outils viennent du même endroit: L'Italie ! Quoi qu'il arrive, le sujet n'est pas là, car ce que demande le consommateur c'est d'avoir les certifications Européennes et a partir du moment ou un produit chinois a été manufacturé en Italie, ce produit doit obligatoirement répondre aux garanties et certifications Européennes et le fabriquant doit assurer ses responsabilité de fabriquant Européen; Il n'y a donc plus de soucis avec le produit Chinois. Pour le 100% made in RPC c'est autre chose......
1
-
Chris a écrit:Pour la largeur des joints, il me semble que c'est les DTU qui l'imposent Steph : je laisse confirmer les pros qui passent


effectivement, il s'agit des DTU , complétés éventuellement par les CPT

et justement , voilà ce qui est écrit dans le DTU 52.2

" 7.3.5 Largeur des joints entre éléments de revêtement
La pose à joint nul n’est pas admise.
En aucun cas, la largeur nominale du joint ne peut être inférieure aux largeurs minimales précisées ci-après,
augmentées de la tolérance de l’élément de revêtement.
Les carreaux à chants rectifiés peuvent être posés avec un joint de 2 mm minimum, sous réserve que la tolérance
dimensionnelle soit à ± 0,25 mm.
Les carreaux pressés sont posés avec des joints de 2 mm de large au moins si leur surface est inférieure ou égale
à 500 cm2 et 3 mm pour les surfaces supérieures à 500 cm2.
Les carreaux céramiques des groupes AIIb, AIII et les plaquettes de terre cuite sont posés avec des joints d’au
moins 6 mm de large."
0
-
Gilles, tu n'as pas compris

je ne parle pas de produit chinois fabriqué en italie, mais de produit italien, espagnol , portugais ou autre fabriqué en chine, mais sans que cela soit dit

je n'ai pas vu ce cas personnellement, mais j'écoute ce que me disent les clients...
0
-
stephplr77 a écrit:Gilles, tu n'as pas compris

je ne parle pas de produit chinois fabriqué en Italie, mais de produit italien, espagnol , portugais ou autre fabriqué en chine, mais sans que cela soit dit

je n'ai pas vu ce cas personnellement, mais j'écoute ce que me disent les clients...



Merci de ton retour. Je crains de ne pas avoir compris la différence entre: " je ne parle pas de produit chinois fabriqué en Italie et mais de produit italien, espagnol , portugais ou autre fabriqué en chine".
Par contre ce que je sais, c'est que certaines usines Européennes font fabriquer certains produits en RPC, les font revenir par containers en vrac, puis les conditionnent dans la boite finale dans leur pays. Dès lors que cette manufacture a été opéré, le produit devient Made in Pays en question.
Seules les grosses usines ou groupe céramique important peuvent se permettre cela, car la mise en place de ces productions hors CEE coute cher dès le départ. A ma connaissance, la seul usine qui précise cette information auprès de ces distributeurs est la marque POWERGRES qui accessoirement donne 2 tarifs a ces clients: le premier made in Italie et le second made in RPC. Une exception d'honnêté qui confirme la règle du contraire.
0
-
J'ai commandé via caro-centre à partir d'usines d'italie, j'étais vraiment contente de la qualité des carreaux, surtout le casalgrande padana.
0


En rapport avec ce guide :

Devis pose carrelage - Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Photos de carrelage - Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
15 idées de carrelages imitation parquet - L'équipe de ForumConstruire.com sélectionne pour vous les plus belles photos des membres !
Forum carrelage - Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.

Rédigé par :

Carrelage CARO CENTRE
Achat Direct usine
www.caro-centre.fr
DEVIS CARRELAGE
Demandez 3 devis comparatifs en 5 minutes aux carreleurs de votre région !
Gratuit et sans engagement.

Autres guides :

Choisir son escalier

54 commentaires Élément indispensable de toutes les constructions à étage, et de certains plain pied avec des combles ...

Les portes à galandage

26 commentaires Appréciées pour leur esthétique, les portes à galandage sont avant tout un moyen d'optimiser votre surface ...

8 conseils pour bien aménager ses combles perdus

2 commentaires Le besoin d’espace ne s’est jamais fait autant ressentir qu’aujourd’hui. La forte natalité que connait ...

Quel type de parquet choisir ?

8 commentaires "Je veux du parquet dans mon salon". D'accord, mais il y a parquet et parquet. Ce petit guide va vous aider à mieux choisir.

Porte d'entrée : quelle matière choisir ?

1 commentaire Une porte d’entrée peut être fabriquée en différentes matières : bois, aluminium, pvc, ...

Quel type de peinture choisir pour vos murs, plafonds et boiseries ?

6 commentaires Vous souhaitez effectuer vous même les peintures de votre maison ? Ou bien repeindre certaines pièces de votre ...

Décoration : Quel professionnel choisir ?

15 commentaires Très en vogue depuis quelques années, la décoration  voit son offre exploser avec un nombre croissant de ...

Comment choisir sa porte d'entrée ?

2 commentaires Vous souhaitez changer ou commander votre porte d’entrée lors d’une rénovation, construction...? Plusieurs ...
Voir