Menu utilisateur
Menu

Catégorie Chauffage, isolation, economies - 4 commentaires - Posté

A l'approche de l'hiver de nombreux ménages s'apprêtent à remettre en service un chauffage d'appoint au bois. Mais attention, si ses avantages sont nombreux, le chauffage au bois n'est économique, écologique et sain qu'à la condition de respecter les bonnes pratiques. Voici quelques conseils simples et concrets pour éviter l'émission de polluants atmosphériques et augmenter le rendement de votre appareil.



A l'approche de l'hiver de nombreux ménages s'apprêtent à remettre en service un chauffage d'appoint au bois. Mais attention, si ses avantages sont nombreux, le chauffage au bois n'est économique, écologique et sain qu'à la condition de respecter les bonnes pratiques. Voici quelques conseils simples et concrets pour éviter l'émission de polluants atmosphériques et augmenter le rendement de votre appareil.

Si le chauffage au bois est parfois rendu responsable de l'émission de particules fines néfastes pour la santé, rappelons que c'est l'utilisation d'appareils vétustes ou non adaptés et les mauvais usages qui sont en cause. Des études européennes montrent clairement que si l'on remplaçait tous les vieux appareils de chauffage au bois par des appareils performants et modernes, les émissions de particules fines diminueraient de près de 90 %.  L'adoption de bonnes pratiques vous permettra de réduire fortement les émissions polluantes de votre appareil et d'en augmenter le rendement avec, à la clé, la préservation d'une atmosphère saine et des économies sur votre consommation.

Proscrivez les feux ouverts !
Un feu ouvert procure une ambiance agréable, mais c'est bien là son seul avantage. Le tirage naturel par l'air et les fumées chaudes qui s'évacuent dans la cheminée engendrent dans le foyer un appel d'air frais très excédentaire. Dans le meilleur des cas, le rendement de la combustion sera inférieur à 10 % alors que dans un foyer moderne, fermé, il dépasse les 80 %. Pour remplacer la grande quantité d'air qui s'évacue par la cheminée, un volume équivalent d'air froid sera aspiré dans la pièce. En fin de compte, votre feu ouvert aura même tendance à refroidir la maison. Par ailleurs, les émissions polluantes sont très élevées par le simple fait qu'une température de combustion adéquate n'est jamais atteinte. Si vous possédez un bel âtre, disposez-y un insert de qualité, vous réduirez fortement votre consommation de bois pour un meilleur chauffage. Et surtout vous éviterez de polluer l'atmosphère.

Optez pour un appareil adapté à votre utilisation
Les fabricants proposent différentes sortes d'appareils adaptés aux modes de vie de chacun. Si vous n'utilisez votre poêle que par intermittence, par exemple parce que vous n'êtes pas chez vous en journée, choisissez un foyer conçu pour chauffer rapidement et de manière ponctuelle.

Par contre, si vous désirez une chaleur continue, sans risque de surchauffe, optez pour un appareil doté d'une capacité d'accumulation de chaleur qu'il diffusera encore longtemps après l'extinction du feu. Cela vous permettra de réduire les fluctuations de température et d'augmenter  votre confort. Une option intéressante si vous occupez votre habitation en permanence.

Ne choisissez pas un appareil trop puissant
Votre poêle à bois doit être adapté à vos besoins de chaleur. Ceux-ci peuvent notamment varier en fonction du volume à chauffer, de l'isolation de votre habitation, de la rigueur des hivers dans votre région et de vos habitudes en matière de confort thermique. Des paramètres à prendre en compte pour dimensionner précisément la puissance de votre appareil.

S'il est trop puissant, vous aurez tendance à le faire fonctionner en réduisant l’arrivée d’air, ce qui peut entraîner une mauvaise combustion, un encrassement et une augmentation des émissions polluantes. Si votre installateur vous dit « Pour le même prix je vous offre le modèle de puissance supérieure »... Allez voir un autre !

Privilégiez un appareil neuf
Les anciens poêles ont généralement un rendement faible (moins de 50 %) dû notamment à l'absence d'une arrivée d'air secondaire. Ils consomment donc plus de bois et génèrent davantage d'émissions polluantes ... Lire la suite de l'actu sur revolution-energetique.com

 
Vous aimez ? Partagez sur Facebook !

 

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis pompe à chaleurArtisan
Devis pompe à chaleur
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Quel chauffage choisir ?
Quel chauffage choisir ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Forum Forum
Forum "chauffage et climatisation"
Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.

Les commentaires des membres :

-
C'est très vrai , mais j'ajouterai un point fondamental , ca dépend aussi du nombre de buches par stéres.....
1
-
Laugh
0
-
"A l'approche de l'hiver"
Aujourd'hui le 30 janvier, effectivement on peut dire que l'hiver s'approche. Mais alors de très très près et depuis un certain temps déjà !
Vous avez écrit l'article en octobre et oublié de le publier ?Tongue
1
-
Beone68 a écrit:"A l'approche de l'hiver"
Aujourd'hui le 30 janvier, effectivement on peut dire que l'hiver s'approche. Mais alors de très très près et depuis un certain temps déjà !
Vous avez écrit l'article en octobre et oublié de le publier ?Tongue


J'allais dire la même chose
0
Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir