Retour
Menu utilisateur
Menu

Catégorie Budget, finance - 1 commentaire - Posté

Le coût des loyers représente une inquiétude croissante pour de nombreux ménages, en particulier dans les grandes villes où les prix sont élevés. Dans cette étude, HelloSafe analyse la part du loyer dans le salaire net moyen selon la localité, mettant en évidence les disparités départementales et identifier les plus onéreux pour la location d'un appartement en fonction de son salaire en 2023.

 


Dans une nouvelle étude, HelloSafe met en image les disparités qui existent sur notre territoire face au poids que représente loyer dans le budget des ménages. Il apparaît que :
• La Seine-Saint-Denis (57,8%), Paris (57,2%) et les Alpes-Maritimes (56,3%) sont les départements dans lesquels le loyer pèse le plus dans le budget des ménages.
• À l'inverse, la Meuse (22,1%), la Haute-Saône (22,4%) et les Ardennes (23,6%) sont ceux où la part du loyer dans le salaire net moyen est la plus faible en 2023.
• Au niveau régional, la Corse, l'Île-de-France et PACA sont les régions où le loyer pèse le plus fortement dans le budget des ménages.
• Au niveau local, Nice, Paris et Aix-en-Provence sont les les villes où les loyers pèsent le plus dans les finances des gens ... Lire la suite de l'actu sur Batinfo

 
Vous aimez ? Partagez sur Facebook :  

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Faire construire, combien ça coute ?
Faire construire, combien ça coute ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Forum impôts et financementForum
Forum impôts et financement
Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.

Les commentaires des membres :

 
Membre ultra utile Env. 10000 message Aveyron
Bonjour, Les loyers pour un même logement varient surtout en fonction de l'offre et de la demande.
Il faut voir aussi qu'avec la folie actuelle des DPE qui peuvent très mal classer même des logements récents, les bailleurs, pris de panique augmentent les prix en prévision d'une éventuelle interdiction d'augmentation des loyers suivant classement dans un futur proche. Des logements qui ne sont pas encore sortis de terre sont construits en RT 2012 et seront classés C... Donc lorsqu'on a D, ce n'est pas un mauvais classement... mais dans quelques années, on ne pourra plus louer.... On est chez les fous, je crois.

L'isolation, certes, c'est souhaitable, mais on comprendrait que les logements anciens qui n'ont absolument aucune isolation soient isolés en premier, quand aux aides, tout les bailleurs n'y ont pas droit, ou si peu. En plus c'est d'une telle complexité... on ne sait jamais si on va tomber sur une entreprise fiable qui va travailler correctement malgré des prix qui représentent un gros sacrifice. Ceux qui s'en sortent le mieux sont ceux qui sont bon bricoleurs, ayant des connaissances dans le bâtiment ce qui leur permet d'avoir un travail correct pour le prix des marchandises. La main d'oeuvre, ils s'en "font cadeau"...

On propose dans des copropriétés ayant déjà une isolation d'origine de faire une isolation par l'extérieur d'au moins 10 cm d'épaisseur. ça coûte excessivement cher pour une économie dérisoire et pas certaine, surtout lorsque des inconscients ouvrent en hiver les fenêtres de l'escalier commun, et les laissent ouverts. On en a qui n'aèrent pas du tout, d'autres qui aèrent des heures entières leur logements, refroidissant l'intérieur de l"immeuble. Il y a aussi les fameux volets roulants qui entre à l'intérieur dans un grand coffre placo, alors là, c'est la cata. La maçonnerie est refroidie en permanence. ça, c'est le "truc" des architectes pour préserver l'esthétique, seulement i y a une grande fente de la largeur de la fenêtre ou de la baie, et ça fait environ 3 cm d'épaisseur, on imagine l'air qui passe et qui refroidit bien la dalle qui sert de plafond aux logements et de sol aux logements du dessus.
Corriger ces gros défauts seraient une priorité avant même de surisoler.

Il faut bien se rendre compte que lorsqu'un chauffage fonctionne, c'est le plafond qui est chauffé en priorité, donc les pieds du voisin du dessus. J'ai fait un faux plafond isolé dans un appartement, ce qui fait que ça me bloque un peu la chaleur, et c'est une bonne chose, surtout que le gugus qui fume ouvre sa fenêtre plus que de raison l'hiver.

ça sert à quoi que certains se décarcassent pour isoler des bâtiments dont les occupants se fichent éperduement de la "transition énergétique".

Il y a aussi les "gros malins" qui bouchent les entrées d'air sur fenêtres et qui ruinent de beaux logements. Certains bloquent l'aspiration en mettant un truc dans le tuyau, ce machin peut être aspiré et se bloquer sur une aspérité du conduit, rendant l'aspiration pour les logements superposés quasi nulle. Et aucune entreprise ne veut contrôler ça, alors qu'il y a des trappes de visite qui ne sont pas là que pour le décor. Il faut voir aussi qu'une VMC de 40 ans, rien n'est contrôlé, il peut très bien y avoir des fuites dans la partie horizontale et un contrôle visuel permettrait de voir si un ajout de tuyau ne s'est pas ouvert créant ainsi une fuite qui ruine l'aspiration du conduit. L'aspiration est faible, même très faible et quasi inexistante en rez de chaussée.

Pour le DPE, pour un studio qui a souvent du chauffage électrique vu le faible volume à chauffer, le DPE est fortement pénalisé, et encore plus par le cumulus qui est surdimensionné pour "bénéficier" du tarif heures creuses qui depuis un moment n'est pas du tout intéressant. Une douche dans un studio, c'est "sacrilège", mais pas dans un château. Et pourtant, si on y réfléchit bien, une personne dans un studio, même s'il a quelques années, c'est plus "écolo" plus respectueux de la planète que la même personne qui habite un 65 m2 par exemple.

Pour en revenir à nos moutons, plus on fera des travaux sur les bâtiments (inamortissables en plus) plus les loyers seront élevés et il y aura de la difficulté à se loger.

Il faudrait penser au comportements des habitants et pas seulement aux logements.

(En copro, certains ont 16° sans chauffage, alors, ils ne chauffent pas ou très très peu avec un soufflant d'appoint placé près d'eux, mais très peu de temps. Cela fait que les autres ont davantage besoin de chauffer) Après, ils iront faire "le DPE opposable"...
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 13 ans
Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir