Menu utilisateur
Menu

Rubrique «Gros oeuvre»

En  optant pour des matériaux traditionnels comme le bois, la brique et la paille, les trois petits cochons avaient vus juste. Néanmoins, aujourd’hui, il existe sur le marché des matériaux de construction plus innovants, dont les qualités isolantes ont largement été éprouvées.

Sur l'année 2016, le classement des matériaux les plus utilisés dans la construction de maison individuelle est le suivant :

materiaux de construction

Ce guide va donc vous présenter les matériaux les plus communs, mais aussi les des matériaux alternatifs et moins répandus :

Matériau : Coût : Résistance : Isolation : Ecologie
Parpaing
«Le roi des matériaux depuis longtemps, assez écologique dans sa conception, ultra abordable dans son prix, super résistant, mais au fond de la classe près du radiateur quand on place d'isolation thermique !» Lire le guide.
Brique creuse classique *
Brique alvéolaire collée *
«Elle sait tout faire et on la voit partout. Moyenne en érnergie grise, elle se rattrape avec des performances intéressantes dans un prix mesuré.» Lire le guide.
Béton cellulaire *
«80% d'air dans un matériaux léger et performant et surtout, facile à travailler.» Lire le guide.
Le bois
«On l'adore où on le redoute mais une chose est certaine : le plus naturel, c'est lui !» Lire le guide.
Bloc coffrant isolant * *
«C'est un peu la Rolls de notre guide : des hautes performances en isolation thermique pour des prix haut de gamme.» Lire le guide.
La pierre ponce
«La puissance des volcans au service de votre maison ! Découvrez ce matériaux naturel et performant !» Lire le guide.

* dépend de la gamme de performance du matériau

Le principal ? Opter simplement pour le matériaux le plus adapté a vos exigences de délais, d'isolation et à votre budget afin que votre projet de construction de maison individuelle réponde à vos attentes.

N'oubliez pas surtout de consulter les récits des membres ! Il en existe dans toutes les matières et leurs auteurs seront ravis de répondre à vos questions !

Enfin, si vous avez des observations ou des questions, postez les dans les commentaires ci-dessous :)

devis Maçonnerie
Demandez 3 devis comparatifs en 5 minutes aux maçons de votre région !
Gratuit et sans engagement.

Construire sa maison en parpaing

parpaing
photo : mesmateriaux.com

La parpaing, c'est quoi ?

Egalement nommé moellon ou agglo, les parpaings sont des blocs de béton, vides ou plein, composés de gravier et d’eau.

Avantages et inconvénients du parpaing ?

  • C'est un matériau bon marché, couramment utilisés dans les logements neufs. En dépit d’une mauvaise réputation, le parpaing affiche pourtant un bon rapport qualité prix.
  • Ecologique, grâce à sa composition naturelle, ses facilités de recyclage et un transport réduit, il a également un cycle de vie remarquable.
  • Bien qu’il ne soit pas le meilleur isolant thermique, on lui reconnait tout de même une bonne inertie et surtout des qualités d’isolant acoustique.
  • Il résiste très bien au feu, au gel et aux effractions. 
  • Il assure une durabilité sans faille : vous risquez moins de voir votre enduit lézardé de microfissures avec des parpaings qu'avec des briques à joints fins.

Au chapitre des bémols, nous noterons :

  • Une mauvaise diffusion de la vapeur d’eau et un faible transfert de la chaleur, l’été. 
  • En matière d’isolation, ses performances sont mauvaises. Il doit nécessairement être doublé d’un isolant intérieur ou extérieur, tels que le polystyrène ou la laine minérale.
  • Sa pose au mortier a l'inconvénient de créer des ponts thermiques
  • Il est vraiment lourd, donc, pas agréable à travailler.

Comment monte-t-on un mur en parpaing ?

Les parpaings sont collés les uns aux autres avec du mortier, ce qui, on l'a vu plus haut, favorise les ponts thermiques.

Le parpaing est-il un bon isolant ?

Coefficient R d'un parpaing de 20 cm : 0.19, soit, pas terrible.

Combien ça coute ?

Pour un parpaing creux NF de 20x20x50 (20cm d'épaisseur de mur), comptez environ 0,8€, soit 8€ le m2.

Résumé :

Coût :Résistance : Isolation : Ecologie

Construire sa maison en brique creuse

La brique, c'est quoi ?

La brique est fabriquée à partir d'argile, un produit naturel donc, broyé et malaxé et mélangée à de l'eau. Il en résulte une pâte modelable qui sera extrudée pour former les briques. La dernière étape consiste à sécher et cuire la brique pour en arriver au résultat que nous connaissons. 

La brique creuse est probablement le matériau le plus utilisé sur les chantier français de maisons individuelles. Elle se distingue par sa couleur rouge.

Composée d’alvéoles et de minces parois, elle est un peu plus onéreuse que le parpaing mais offre de bien meilleurs résultats.

Elle existe en differente épaisseur de mur, suivant l'isolation recherchée.

Quels sont les avantages et les incovénients de la brique ?

  • La brique est ultra répandue
  • La brique ne coute pas très cher
  • La brique est plus isolante, tant au plan thermique que phonique
  • La brique ne craint moins l’humidité, du fait de sa perméabilité à la vapeur d’eau.
  • Elle garantit une bonne qualité de l’air à l’intérieur ainsi qu’une protection efficace contre les inondations, le feu ou les rongeurs.

Par contre :

  • sa fabrication par cuisson n'est pas particulièrement écologique, de part les rejets de CO2 qui en résultent
  • elle reste lourde à manipuler
  • elle est un peu fragile

Brique creuse classique

La brique creuse classique, dont le principal atout est le prix, se distingue par des alvéoles taillées dans le sens de la profondeur de la brique. Elles sont généralement montées au mortier classique, créant des ponts thermiques.

Autre mauvais point pour les briques creuses, elles ne se suffisent pas à elles même pour isoler votre maison. Elles se complètent donc par une isolation intérieure ou extérieure. De plus, la cuisson nécessaire à sa fabrication, dégageant du CO2, lui confère un mauvais rendement écologique. Ces briques laissent petit à petit leurs places sur les chantiers aux briques alvéolaires.

Comment monte-t-on un mur en brique creuse classique ?

Montage traditionnel au mortier.

La brique creuse classique est-elle un bon isolant ?

Coefficient R d'une brique creuse de 20 cm : de 0,39 à 0,85 pour les briques les plus isolantes

Combien ça coute ?

Pour une brique classique 20x20x50 (20cm d'épaisseur de mur), comptez environ 2,5€ la brique, soit 25€ le m2

Conclusion :

Coût :Résistance : Isolation* : Ecologie

Brique alvéolaire

Reconnaissables par leurs cannelures verticales, les briques alvéolaires sont plus chères que les briques creuses. Cela dit, un investissement vite rentabilisé puisqu'elles sont reconnues pour leurs excellentes propriétés isolantes naturelles, grâce à l’air emprisonné dans les alvéoles. Elles doivent être posées via une colle pour créer des joints fins afin de limiter les ponts thermiques, et améliorer encore l'isolation.

A partir d'un certain niveau d'isolation de la brique, dépendant généralement de sa largeur, celle-ci peut-être considérée comme "monomur", ce qui, comme sont nom l’indique, dispense de la pose d’un isolant complémentaire. En revanche,  s’agissant de l’isolation acoustique, il reste des progrès à faire. Enfin, on peut ajouter au chapitre des inconvénients le fait que quelques maçons ne maitrisent pas encore parfaitement, au jour où sont écrites ces lignes, la technique de pose.

Attention, la pose collée semble moins résistante que la pose traditionnelle au mortier. De fait, il est fréquent de voir des microfissures se former sur l'enduit quand les matériaux commence à travailler. Des fissures sans gravité.

Comment monte-t-on un mur en brique creuse classique ?

Montage à la colle, joints fins.

La brique creuse classique est-elle un bon isolant ?

Coefficient R d'une brique alvéolaire : de 0,90 environ pour 20cm d'épaisseur et jusqu'à 5,3 pour les briques de 42cm d'épaisseur dont les creux sont remplis de matériaux isolants.

Combien ça coute ?

Pour une brique classique 20x30x50 (20cm d'épaisseur de mur), comptez environ 4,5€ la brique, soit 30€ le m2

Conclusion :

Coût :Résistance : Isolation* : Ecologie

* En fonction des briques choisies

Construire sa maison en béton cellulaire

Beton cellulaire
Photo Ytong

Le béton cellulaire, c'est quoi ?

Peu écologique en dépit de ses ingrédients naturels, qui sont l’eau, la chaux, le sable et la poudre d’aluminium, le béton cellulaire est également nommé thermopierre, hebel ou siporex. Il est composé de 20% de matière et 80% d'air. Cela en fait un matériaux léger et donc, facile à poser.

Quels sont les avantages et inconvénient du béton cellulaire ?

  • Il présente une bonne isolation et inertie thermique et un confort acoustique.
  • Le bloc de béton cellulaire est rapide à poser, avec ou sans isolant complémentaire
  • Il est solide, imputrescible et ininflammables
  • Il résiste aux moisissures, à l’humidité et à la condensation
  • Sa découpe est facile (nombreux sculpteurs travaillent le béton cellulaire), il permet toutes les fantaisies !

Quels sont ses défauts ?

  • le béton cellulaire divise sur sa resistance à l'eau et sa friabilité. Il compte néanmoins de nombreux adeptes.
  • En matière d'écologie, les matériaux n'étant pas renouvelables, et dégageant des poussières nocives à la découpe, le béton cellulaire n'est pas le premier de la classe.

Le béton cellulaire est-il un bon isolant ?

Coefficient R du béton cellulaire : de 2,95 environ pour 25cm d'épaisseur et jusqu'à 5,67 pour 50cm d'épaisseur.

Comment monte-t-on un mur en béton cellulaire ?

A la colle, joint fin.

Combien ça coute ?

Pour un bloc 20x25x62,5 (20cm d'épaisseur de mur), comptez 7€ le bloc, soit 45€/m2

Conclusion :

Coût :Résistance : Isolation* : Ecologie

* En fonction de l'épaisseur du bloc

Construire sa maison en bois

Très utilisé outre Atlantique, le bois connait un retour en force depuis quelques temps.

Outre l’engouement pour la vague verte, ce matériau ancestral a de nombreuses qualités. D’abord, c’est incontestablement le plus naturel et le plus sain de tous. Il est également très facile à utiliser puisqu’une maison en bois plus rapidement qu’une habitation traditionnelle.

Rappellons que le bois pousse un partout, c'est donc le seul matériaux de construction 100% renouvelable !

Coté isolation, il est là encore dans les plus performants avec une isolation thermique 350 fois supérieure à celle de l’acier et 10 fois celle du béton. Ainsi, il permet d’économiser grandement l’énergie. Le bois est également reconnu pour sa solidité. Il vieillit très bien, sans fissure, tassement ou problème d’humidité et résiste mieux au feu grâce à une combustion lente.

Aujourd’hui, le bois s’utilise soit dans une maison à ossature bois, préfabriquée en atelier et montée sur le chantier, soit en bois massif, par empilement des rondins et des madriers. Dans les deux cas, il réclame l’ajout d’un isolant complémentaire, tels que la laine minérale ou la laine de bois.

Vous en saurez plus en consultant notre guide sur la maison en bois.

N'hésitez pas à consulter les récits de construction de maisons en bois. Si vous cherchez un constructeur spécialisé dans le bois dans votre région, n'hésitez pas à urtiliser notre service de mise en relation !

Résumé :

Coût : Résistance : Isolation : Ecologie

Construire sa maison en bloc coffrant isolant

Le bloc coffrant isolant, c'est quoi ?

Un bloc coffrant isolant (BCI pour les initiés) est constitué d'une paroi isolante intérieure (généralement fine), d'un espace creux dans lequel on coulera du béton, puis, d'une seconde paroi isolante (plus épaisse selon l'isolation voulue). Le béton est pris en sandwich, l'isolation est à la fois intérieure (ITI) et extérieure (ITE). Exit les ponts thermiques ! Le rêve, non ?

Bloc coffrant PSE :

Il existe une multitudes de types de blocs coffrants isolants, mais la plupart sont sonstitués de faces isolantes en P.S.E. (polystyrène expansé) de très haute densité, neutre, ininflammable, autoextinguible, de très haute résistance mécanique, solidarisées par des entretoises. 

Bloc coffrant isolant

Photo euromac2

Autres types de blocs coffrants isolants :

Mais il existe d'autres méthodes et matières. On peut par exemple citer les blocs en copeaux de bois + ciment, auxquels on adjoint une paroi en PSE. Le montage et le principe sont les mêmes :

Bloc coffrant isolant bois
Photo Fixolite

Quels sont les avantages du bloc coffrant isolant ?

  • Son isolation
  • sa facilité de mise en place. Il suffit en effet d'empiler les blocs et de couler du béton entre les deux parois de polystyrène.
  • Ce matériau qui intègre en un seul bloc les isolations intérieure et extérieure vous permet d'accéder aux conditions requises pour la réalisation d'une "maison passive".

Gros point noir de ce matériau : il n'est pas répandu et trouver des ouvriers qualifiés pourra être plus compliqué, et plus cher.

Le BCI est-il un bon isolant ?

Coefficient R du bloc coffrant isolant : à partir de 3,5 jusqu'à plus de 11 suivant les épaisseurs. On fait difficilement mieux. 

Combien ça coute ?

Difficile de donner un prix tant il existe de solutions différentes. Mais c'est clairement une des solutions de construction les plus onéreuses. Cependant, le rapport prix/performance peut être bon, voire meilleur que d'autres solutions. Faites chiffrer votre projet pour en avoir le coeur net !

Résumé :

N'hésitez pas à consulter les récits de construction en BCI (lien vers les photos des membres) et poser vos questions aux membres directement :)

Coût : Résistance : Isolation : Ecologie*:

* Suivant les matériaux utilisés

Construire sa maison en pierre ponce

Pierre ponce monomur
Photo Cogetherm

La pierre ponce, c'est quoi ?

La pierre ponce est un matériaux issu des éruptions des volcans. En refroidissant, la matière se solidifie empoissonnant des millions de bulles d'air (poreuse à 85 %). Qui dit bulle d'air dit « bon pouvoir d'isolation thermique » et c'est le cas, on le verra plus bas.

De fait, la pierre ponce est un matériaux léger (merci pour nos lombaires). Elle a longtemps utilisé comme matériaux de construction dans l'antiquité.

Prélevée et acheminée sous forme de granulat, elle est ensuite agglomérée en bloc de construction alvéolés de différentes largeurs. Esthétiquement, elle a la couleur du parpaing et les alvéoles de la brique alvéolaire.

Quels sont les avantages de la pierre ponce ?

Ce bloc de construction cumule pas mal de points positifs :

  • Résiste très bien à l'écrasement
  • Très léger (on l'a vu plus haut)
  • Incombustible (M0)
  • Faible capillarité (l'eau ne s'y incruste pas, à l'inverse d'un sucre par exemple)
  • Facilement usinable
  • Et surtout, très écologique

Un matériaux écologique ?

Le bois mis à part (qui repousse, donc, forcement, premier de la classe dans la catégorie), la pierre ponce figure parmi les meilleurs élèves en matière de respect de l'environnement. Son origine naturelle en est le principal facteur (les blocs sont composés à environ 95 % de pierre ponce – le reste est un liant), mais pas que !

En effet, pour être créés, les blocs de pierre ponce sont vibrés, moulé et surtout, pressés à froid ! Pas de cuisson lourde (à l'inverse de la brique) pour un matériau qui dégage donc peu d'énergie grise.

De plus, il est recyclable et, étant monomur, il peut se passer d'isolants (polystyrène, etc …) supplémentaires.

Comment se pose les blocs de pierre ponce ?

Tout comme les briques, la pierre ponce se monte avec des joints minces, à la colle, pour éviter les ponts thermiques.

Quelles finitions pour un mur en pierre ponce ?

Là aussi, c'est simple :

Rien que du classique.

Quelle isolation thermique pour la pierre ponce ?

Les blocs les plus larges (25x45x24 – 45 étant la largeur du mur) atteigne un coefficient R de 3,57m2K/W. C'est sensiblement équivalent aux briques alvéolaires.

Combien ça coute ?

Les premiers prix tournent autour de 41€/m² de mur en 20cm d'épaisseur, soit environ 5€ le bloc. N'hésitez pas à demander des devis aux constructeurs, de préférences, aux maitres d'oeuvre de votre région.

Pour résumer :

Coût : Résistance : Isolation* : Ecologie:

* Suivant l'épaisseur utilisée

Ce guide vous a-t-il aidé ?
59
10

Rédigé par :

La rédaction de ForumConstruire.com
devis Maçonnerie
Demandez 3 devis comparatifs en 5 minutes aux maçons de votre région !
Gratuit et sans engagement.

Les commentaires des membres :

-
Modification : ajout du "Bloc coffrant isolant"
0
-
Euh le parpaing a de bonnes performances d'isolation ??
C'est nouveau ça ou vous avez des actions chez un fabricant ??

Le parpaing est le top des ponts thermique et autres aberrations en isolation.

OK, question prix il est le mieux placé, mais question performance thermique, c'est le plus catastrophique.
5
-
concernant le béton cellulaire, il y a des point ou je ne suis pas du tout d'accord..., mais c'est mon avis, après on peu en parler...
0
-
Bonsoir ,

Un petit lien interressant pour les problèmes de structures : http://www.qualiteconstruction.com/outils/fiches-pathologie.html

Je le trouve assez interressant et très général .

Bonne lecture
3
-
bon soir a vous je veut construire en bretagne mais je ne sait pas avec quel matériaux :parpaing, brique, ou le monomur ?ou encore pour l'isolation interieur ou exterieur ?quel est la meilleur solution et a quel prix pour une maison de 120m2?merci d'avance
0
-
Bonjour.
J'ai connu plusieur maison construite en polystiréne et aprés il injecte du béton par toupie.
Son nom je ne le sais pas.Rolleyes
0
-
philippe29 a écrit:Bonsoir ,

Un petit lien interressant pour les problèmes de structures : http://www.qualiteconstruction.com/outils/fiches-pathologie.html

Je le trouve assez interressant et très général .

Bonne lecture


Je dirai même, lien super interessant, d'une grande utilité pour les non initié lors du controle des travaux.
Merci
1
-
Il serait intéressent de rajouter les blocs en pierre ponce en plus des autres solutions.
2
-
Miché2b a écrit:Il serait intéressent de rajouter les blocs en pierre ponce en plus des autres solutions.


Bonsoir Miché2b ,

Vous ne seriez pas fournisseur de ce matériaux ?

4 messages à votre actif pour en faire des éloges

Affaire à suivre
0
-
philippe29 a écrit:
Miché2b a écrit:Il serait intéressent de rajouter les blocs en pierre ponce en plus des autres solutions.


Bonsoir Miché2b ,

Vous ne seriez pas fournisseur de ce matériaux ?

4 messages à votre actif pour en faire des éloges

Affaire à suivre


Bonjour philippe29,

Pour répondre à votre question, je ne suis pas fournisseur de ce matériaux comme vous dite . Simplement j'espère que vous comprendrez ma démarche, c'est que je suis étudiant et que j'espère travailler a la fin de mes études dans ce secteur.
J' ai des connaissances sur ce matériaux,et comme je suis en train en ce moment de faire des recherches à travers internet ou discutions sur le sujet c'est normal que je partage les quelques connaissances que j'ai. Et j'ai fais la même chose avec d'autres matériaux : bloc béton, terre cuite, béton cellulaire, argile expansé, bois etc.....
Et j'aurais aucun problème à laisser des messages pour des autres types de blocs qui existent sur le marché que ca soit pour des éloges ou autres.
J'ai que quelques messages à mon actif c'est juste que je suis sur le forum depuis peu et on verra dans quelques mois quand j'aurais laissé plus de messages.

Voilà j'espere que vous aurez compris pourquoi je suis là et pas comme vous dite un " fournisseur ", je sais qu'il y a des personnes sur ce forum qui sont des commerciaux et qui font l'apologie de leur produit.

Voilà affaire à suivre comme vous dite.

Cordialement,
a bientôt.
0
-
Bonsoir Miché2b ,

Comme vous le dites , beaucoup sont ici pour venter leurs propres produits et casser la concurrence .
Le forum est basé sur l'entraide , donc si vous avez des infos qui peuvent aider à faire avancer les choses , pas de problème .

Cordialement

Philippe
0
-
Bonsoir,

Est-il vrai qu'un mur Parpaings (20 cm) + 12 cm de laine de verre equivaut a un mur Brique rouge (20 cm) + 10 cm de laine de verre. Je ne sais pas quoi choisir entre parpaings ou brique rouge. Les murs en briques me font plus peur car les briques ne sont fixees qu'avec une colle ou resine, donc s'il y a un leger espace entre 2 briques, ca laisse place a de sacres entrees d'air, ce qu'y est moins probable avec parpaings + ciment.

A+
0
-
Bonsoir reggiani29 ,

Je vous propose d'aller voir mon récit et beaucoup d'autre .

La brique ( BGV par exemple ) est 5 fois plus isolante que le parpaing , alors pour moi il n'y a pas photo .
Pour ce qui est des éventuels vides d'air , ils seront bouchés par un maçon conciencieux ou par l'enduisseur .
Mais sachez que l'air est aussi un des meilleur isolant .

Pour moi , pas photo

Bonne fêtes de fin d'année
2
-
Pour ceux qui s'intéressent à l'énergie grise, j'ai fait un petit calcul qui détermine le temps d'amortissement énergétique de la brique par rapport au bloc béton creux.

Valeurs de départ :
- Brique PV4G (épaisseur 20cm) :
R = 1.32 m².°C/W
Énergie grise : 469 kWh/m3

- Bloc béton creux (épaisseur 20cm) :
R = 0.25 m².°C/W
Énergie grise : 219 kWh/m3

source : citémaison

La brique nécessite 250 kWh/m3 d'énergie grise en plus par rapport au bloc béton creux. En contrepartie elle est plus isolante.
Voyons elle est rentable sur le plan énergétique. Néanmoins, dans les calculs, les blocs de construction seront associés à un complexe isolant d'une valeur de 4 m².°C/W.

Hypothèses de calcul :
- Complexe isolant associé : R = 4 m².°C/W (laines divers ou autres isolants)
- Température intérieure : 19°C
- Ville de Lyon, température moyenne extérieur 8°C sur les 8 mois où il fait moins de 19°C

La différence moyenne de température est donc de 11°C sur 8 mois.

Calculs :
Les calculs se feront sur 5m² de mur, ce qui correspond à 1m3 de blocs de construction (cela facilite la comparaison).

Énergie perdue par le mur en brique PV4G + isolant (R mur = 5.32 m².°C/W)
E = Différence température x Surface mur / R mur x 24h x 30 jours x 8 mois
E = 11°c x 5m² / 5.32m².°C/W x 24h x 30 x 8
E = 60kWh

Énergie perdue par le mur en blocs béton creux + isolant (R mur = 4.25 m².°C/W)
E = Différence température x Surface mur / R mur x 24h x 30 jours x 8 mois
E = 11°c x 5m² / 4.25m².°C/W x 24h x 30 x 8
E = 75kWh

Résultats :
Les 5m² de mur en brique permettent d'économiser 15kWh par an en moyenne par rapport au mur en blocs béton creux.
Mais ils "consomment" 250kWh de plus à la fabrication.

Conclusions :
La brique est donc "rentable" au bout de 17 ans (retenir quelques dizaines d'année : voir plus bas), ce qui est correct par rapport à la durée de vie d'une maison.
Elle est plus rapidement rentable si il fait plus froid (dans le nord ou en altitude)
Elle est plus rapidement rentable si le complexe isolant est plus faible (ou s'affaiblit ?)

Précisons que :
- Les valeurs en énergie grise sont peut être contestables. Certains diront que le bloc béton creux en nécessite davantage, ce qui renforcera la conclusion obtenue.
- Les résultats obtenus sont fonction de la température intérieur, extérieur et complément d'isolation déterminés dans les hypothèses.
- Ces calculs ne s'intéressent qu'au "R" du mur, sans regarder les autres paramètres thermiques.
- Les valeurs moyennes sont aussi discutables ainsi que la période prise en compte (8 mois). Le but de se calcul est de donner un ordre de grandeur.
Maintenant, on sait que la brique amortie l'énergie nécessaire à sa fabrication dans un délais respectable (quelques dizaines d'années)
- L'énergie qui s'échappe par les murs est directement comparée à l'énergie grise sans prendre en compte l'impact environnementale de la source (pétrole ou "apports solaires", "puits canadien", "PAC", ... ) Les kWh d'énergie grise utilisés pour fabriquer une brique sont peut être plus polluants que les kWh qui se seraient échappés par le bloc béton ?
5

En rapport avec ce guide :

Devis maçonnerie - Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Photos de maçonneries, élévation des murs - Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Enduirama : comparez les rendus des enduits - Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com
Forum "maçonnerie" - Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.

Rédigé par :

La rédaction de ForumConstruire.com
devis Maçonnerie
Demandez 3 devis comparatifs en 5 minutes aux maçons de votre région !
Gratuit et sans engagement.

Autres guides :

Le béton drainant, un matériau qui laisse le sol respirer

77 commentaires Le choix du matériau pour réaliser son allée est toujours un choix compliqué. Laisser faire la nature, ...

Les fondations

24 commentaires Les fondations assurent la transmission et la répartition des charges de la superstructure de votre maison. Mais c’est ...

4 solutions pour habiller les façades de sa maison : enduit, bardage, parement ...

26 commentaires Lors de la construction de votre maison, il y a des grands choix à faire ; le revêtement des murs extérieurs ...

Béton : tout savoir sur le béton (composition, séchage, dosage, ...)

15 commentaires De nos jours, le béton est un des matériaux de construction, voire le matériau de construction, le plus utilisé ...

Maisons à ossature bois : la FAQ

17 commentaires On se pose tous beaucoup de questions sur les maisons à ossatures bois (MOB). Est-ce solide ? Durable ? Ecologique ? Nicolas ...

Comment enlever son crépi intérieur ?

0 commentaire Vous souhaitez faire des travaux de rénovation dans votre maison ou tout simplement changer la décoration de votre(vos) ...
Voir