Menu utilisateur
Menu

La France est soumise à un climat tempéré, dont les températures au cours d'une année peuvent varier de plus de 40°C ! On dit que « le meilleur chauffage, c'est celui que l'on consomme pas »... Il est donc capital, pour votre confort et votre porte-monnaie, de soigner l'isolation de votre maison.

Dans ce guide, nous aborderons tout ce qui touche à l'isolation thermique (= se protéger du chaud ou du froid). Nous avons un autre guide dédié à l'isolation phonique si vous le souhaitez :)

Avant propos : les coefficients R et U (lambda)

Il existe de nombreux matériaux d'isolation. Quels sont les plus performants ? Comment savoir quels matériaux choisir ? Simple : grâce aux coefficients d'isolation !

Coefficient U (ou lambda)

Le coefficient "U" (aussi appelé lambda « λ » ou coefficient de transmission thermique), exprimé en W/m.K, va vous permettre de savoir quels sont les matériaux les plus isolants pour votre construction.

Anciennement ''k", il caractérise la quantité de chaleur traversant une paroi, par unité de temps, par unité de surface et par unité de différence de température entre deux points situé de chaque coté de la paroi.

Plus le coefficient U est petit, plus l'élément sera isolant.

Coefficient R

La résistance thermique "R", exprimée en m2.K/W, s’obtient par le rapport de l’épaisseur (en mètres) sur la conductivité thermique U (lambda) du matériau d'isolation via cette équation : 

R = e / λ (e = épaisseur de l'isolant en mètre et λ est le coeficient lambda ou U vu plus haut).

Plus "R" est important, plus la surface sera isolante.

Dans le cas d'une paroi multi-matériaux, il suffira d'additionner les coefficients "R" de chaque "couche" pour trouver le coefficient "R" global.

Simple non ?

On résume !

Pour essayer de résumer, partons sur un constat : nous cherchons à avoir une paroi avec un coefficient R de 3,5. Voici ci-dessous les épaisseurs qui nous devront avoir dans différents matériaux pour arriver à cette perfomance énérgétique :

Matériaux Lambda Epaisseur pour R=3,5
Polystyrène 0,05 17cm
Laine de verre 0,05 17cm
Paille 0,07 25cm
Vermiculite 0,07 25cm
Béton cellulaire 0,09 31cm
Brique alvéolaire 0,18 63cm
Bois 0,18 63cm
Plaque de platre 0,25 87cm
Béton 2 7m
devis Rénovation
Demandez 3 devis comparatifs en 5 minutes aux entreprises du batiment de votre région !
Gratuit et sans engagement.

Qu'est ce qu'un pont thermique ?

Un pont thermique est une zone de la structure de votre maison qui présente un défaut d'isolation, permettant au froid, ou au chaud, de pénétrer de votre maison.

Exemples de ponts thermiques :

  • jonction planchers / façades
  • jonction façades et toitures
  • mortier des briques
  • menuiseries (fenêtres, portes, …)
  • dans les jonctions des différents matériaux assemblés (entre les briques par exemples)

Mieux qu'un long discours, regardez notre illustration :

Ponts thermiques

Ici, la maison est construite avec des éléments plutôt isolants (briques et isolation intérieure). Pourtant, la dalle de l'étage de notre exemple, en béton, n'est pas isolante. Résultat, elle conduit le froid qui iradit dans votre maison. Il en va de même pour les joints au mortier qui assemblent les briques (raison pour laquelle les professionnels sont passés petit à petit aux briques collées à joints fins).

Dans une maison peu isolée, les déperditions dues aux murs extérieurs étant importantes, les ponts thermiques ne représentent qu'un faible pourcentage des déperditions d'énergie du bâti. Mais dans le cas d'une maison bien isolée ou d'une maison neuve, les ponts thermiques peuvent représenter jusqu'à 30% de ces déperditions, même si celles-ci restent faibles.

Comment lutter contre les ponts thermiques ?

Il faut opter pour des matériaux et équipements étudiés pour réduire au maximum les ponts thermiques :

  • Fenêtres et ouvertures bien isolées, a rupteur de ponts thermiques
  • Briques à joint fin
  • Isolation des planchers bas et hauts
  • Isolation extérieure
  • etc ...

L'isolation thermique par l'intérieur - ITI

L'isolation par l'intérieur reste la méthode la plus utilisée sur les chantiers. 

On la surnomme couramment ITI (initiales de « Isolation Thermique par l'Intérieur »).

Elle consiste à placer l'isolant entre le mur exterieur (la structure) et la cloison, en général, une plaque de plâtre (souvent appelée « placo »).

L'isolant peut-être de type laine de verre / laine de roche déroulée entre les rails servant à fixer le placo, comme sur cette photo :


"Photo N°707485" par choubaka81 sur ForumConstruire.com

L'isolant peut aussi être du polystirène expansé collé à la plaque de platre. Le tout est alors collé sur les briques (ou autres) comme ici :


"Photo N°1199946" par BushiDO_K sur ForumConstruire.com

Avantages :

  • L'isolation par l'intérieur n'est pas chère à mettre en place
  • Elle est bien maitrisée par les ouvriers
  • Elle permet de conserver et de valoriser les façades existantes

Inconvénients :

  • Il s'agit de la solution la moins logique, car elle ne bénéficie pas, dans le cas d'une maison en brique, de l'inertie du matériau.
  • Elle est moins efficace, en particulier contre les ponts thermiques

L'isolation thermique par l'extérieur - ITE

L'ITE (Isolation thermique par l'extérieur) commence à se répandre en France, et pour cause : c'est la meilleure façon d'isoler sa maison !

Elle consiste à appliquer l'isolant à l'extérieur de la maison, entre le mur et l'enduit (ou le bardage).

Ainsi isolée, votre maison est prise dans un cocon. Peut importe les étages, les dalles, etc ... Toutes les façades sont isolées.

Il existe différents matériaux pour l'isolation extérieure, comme le polyurethane de cette photo :

Ou encore la laine de roche en panneau, comme ici :

Ite en cours STO 260 mm RT

L'isolation extérieure offre de multiples avantages :

  • Elle permet de profiter de l'inertie de la brique qui apportera de la fraicheur en journée et de la chaleur en soirée.
  • Du fait qu'elle « englobe » toute la maison, elle supprime les « ponts thermiques » dans les constructions à étages.
  • Plus simplement, il diminue le risque de voir le froid extérieur envahir votre maison.
  • Dans la rénovation, elle permet de ne pas toucher aux volumes intérieurs et moderniser les façades

Inconvénients :

  • Plus couteux à mettre en place
  • Demande une main d'oeuvre plus qualifiée
  • Dans le cadre d'une rénovation, modifie l'aspect de la maison
  • Avant toit à augmenter, volet battant à éliminer, etc ...

Au final, l'isolation est plus performante, la maison est plus confortable. A noter qu'une isolation extérieure peut être enduite ou bardée.

Si vous ne trouvez pas de professionnels de l'isolation extérieure dans votre région, remplissez notre formulaire, nous essayerons d'en trouver pour vous !

L'isolation extérieure des maisons à ossatures bois

Comme nous l'avons vu dans notre article qui leur est dédié, l'isolation des MOB est particulière, dans le sens où l'isolant est placé entre les montants de la maison, comme le montre cette illustration (voir notre guide sur les "MOB" pour le détail des couches):

 


Le bois étant un excellent isolant, point de pont thermique dans une MOB. Voir le dossier « maison à ossature bois » pour en savoir plus.

L'isolation des combles et du toit


Source : Ademe

Comme vous pouvez le voir sur ce graphique, votre toiture sera à l'origine de 25 à 30% de vos pertes d'énergie . Pourquoi ? Tout simplement parce que l'air chaud à tendance à monter. Une bonne raison, donc, pour s'occuper sérieusement de ce dossier.

Pièce habitée

L'isolation d'un toit, dans le cas d'un étage habité, consistera généralement à poser l'isolant entre les montants de la charpente, comme sur cette photo :


Par dudu69 - voir le récit

L'isolant peut prendre alors la forme de rouleau ou panneau. Référez-vous à la section « les matériaux isolants » pour en savoir plus.

Combles perdus accessibles

Vous n'utilisez pas vos combles, mais ceux-ci ont une bonne hauteur de toit ? Dans ce cas, il est conseillé de poser l'isolant sur le plancher haut. Plusieurs solutions s'offrent à vous :

  • Poser un isolant en rouleau ou plaque sur toute la surface.

  • Par jodis31 - voir le récit

  • Souffler un isolant en vrac. Dans ce cas, l'isolant, prenant la forme la forme de gros flocon, est envoyé, souvent par camion souffleur, dans vos combles. Il se loge dans tous les interstices et évite les ponts thermiques. Par contre il est léger et volatile !

    "Photo N°196311" par yayer27 sur ForumConstruire.com

Combles perdus inaccessibles

Pour les maisons ayant une faible pente de toit, une seule solution devient possible, celle de l'isolant projeté, vue un peu plus haut.

Les matériaux isolants

Laine de bois

L’un des meilleurs isolants du marché, la laine de bois est un matériau naturel composé de fibres de bois et de lignine de bois. Outre un bon coefficient d’isolation, cette structure rigide à assemblage rainuré convient bien à l’isolation entre les chevrons ou en isolation intérieure ou extérieure des murs. Ses points forts : une bonne durée de vie et une protection optimale contre la chaleur.

Coefficient U : entre 0,039 W/mK et 0,050 W/mK selon sa densité

Le polystyrène expansé ou extrudé

Alors que le polystyrène expansé est à pore ouvert, l’extrudé est à pores fermés. Assez résistants à la compression, ils sont composés à 98% d’air. Très performants pour tous types d’isolation,  ces isolants synthétiques sont reconnus pour leurs qualités étanches et anti humidité. En revanche, ils dégagent aussi des gaz toxiques, notamment sous de fortes chaleurs.

Coefficient U : entre 0,03 W/mK et 0,05 W/mK

Le Polyuréthane

Utilisé dans le calfeutrage des portes et des fenêtres ou en isolation extérieure, ce matériau se révèle efficace tant au plan phonique qu’acoustique. Il résiste également bien à l’humidité. Par contre, il dégage des substances toxiques et est assez onéreux. C'est l'isolant le plus performant et beaucoup plus résistant à la compression que le polystyrène expansé ou extrudé. Il est utilisé le plus fréquemment pour l'isolation des chapes notamment lors de la mise en place d 'un plancher chauffant.

Coefficient U : 0,025 W/mK

La laine de verre

Parmi les plus utilisés, la laine de verre est composée  de verre recyclé et de sable.  Affichant un excellent rapport qualité prix, la laine de verre a un fort pouvoir isolant, notamment l’hiver. Cela dit, ses performances varient d’une densité à l’autre et s’altèrent avec l’humidité. Très confortable, elle s’utilise aussi bien pour l’isolation des combles, des murs que des cloisons.

Coefficient U : entre 0,035 W/mK et 0,051 W/mK

La laine de roche

Obtenue à partir de basalte, la laine de roche est employée  sous forme de rouleaux et de panneaux, pour l’isolation des sols, des plafonds, des toitures ou des cloisons. Utilisée dans près de 15% des constructions, ses performances thermiques et acoustiques sont équivalentes à la laine de verre mais elle résiste mieux à la compression et à l’humidité.

Coefficient U : entre 0,017 W/mK et 0,041 W/mK

Le chanvre

Classé parmi les fibres végétales, le chanvre présentent des propriétés isolantes similaires à la laine minérale. Assez écologique, puisque cultivé sans produit chimique, le chanvre est de plus en plus utilisé, en vrac, en rouleau ou en bloc, pour l’isolation du toit, des murs ou du sol. Simple à poser, il permet une bonne diffusion de l’air et une régulation de l’humidité, sans déperdition de chaleur. Néanmoins, il reste assez cher. En rouleau, il souffre d'une densité trop faible pour permettre un confort estival.

Coefficient U : entre 0,04 W/mK et 0,07 W/mK

La cellulose

Classé parmi les isolants écologiques, la cellulose s’obtient à partir de journaux recyclés, traités au sel de bore et au silicate. Elle s’utilise, en vrac ou en panneaux, dans les combles ou les cloisons. Outre une bonne résistance au feu, aux moisissures ou aux insectes, la cellulose a un coefficient thermique équivalent à celui de la laine minérale. C'est un des meilleurs isolants pour l'acoustique et le confort estival.

Coefficient U : 0,035 W/mK

La perlite

Composé de résidus de roches volcaniques, la perlite a de nombreuses propriétés. Elle est notamment inaltérable, imputrescible, ininflammable et résiste à l’invasion de vermine ou de rongeurs. Bon isolant thermique, elle se présente sous forme de granulés ou de panneaux pour l’isolation des toitures.

Coefficient U : 0,05 W/mK

La vermiculite :

La vermiculite est un mica caractérisé par sa capacité d'expansion, lorsqu'on la soumet à une augmentation soudaine de température, qui entraîne une augmentation importante de volume

Coefficient U : entre 0,05 W/mK et 0,07 W/mK

Picto link Sur le même thème

Devis rénovation de maisonArtisan
Devis rénovation de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Photos cloisons et isolations
Photos cloisons et isolations
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Forum Forum
Forum "Menuiserie - cloisons - Isolation"
Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.
Ce guide vous a-t-il aidé ?
22
12

Rédigé par :

La rédaction de ForumConstruire.com
devis Rénovation
Demandez 3 devis comparatifs en 5 minutes aux entreprises du batiment de votre région !
Gratuit et sans engagement.

Les commentaires des membres :

-
Bonjour,

il n'y a pas que le placo dans la vie, la bonne vieille brique recouverte de plâtre n'est pas encore morte
il me semble. C'est peut-être (surement) pas la meilleur des cloisons, mais elle est encore utilisée
et a des avantages... non ?

ken@vo
Phil
1
-
Ca me parait quand meme moins isolant, et surtout plus penible a monter non ?
0
-
Bonjour,

je ne suis pas un pro, mais entre un carreau de plâtre et la brique + plâtre je ne suis pas sûr que la diff au niveau
isolation soit très importante, on parle bien ici de cloison.

De plus pour le placo il y a "36" façons de le mettre en œuvre. Dans bien des cas d'utilisation
l'isolation (phonique, on parle tjrs des cloisons) n'est pas meilleur.

Pour les avantages de la brique + plâtre (par rapport au placo) on peut citer la solidité.

Mais bon il y a déjà eu beaucoup de posts sur le forum. Peut être qu'un pro ou un amateur avertit
peut nous faire ici une synthèse de ce qui a déjà été dit sur le sujet. Entre parenthèse c'est ce que
l'on peut attendre de cette rubrique ... non ?

ken@vo
Phil
0
-
Bonjour,

Actuellement, on ne parle quasiment plus que de placo pour les cloisons, et je trouve ça dommage. Personnellement, je trouve que ça fait "cloisons en carton" qd on tape dessus. Je pense que le critère est surtout économique car une plaque de BA 13, ça coute pas bien cher par rapport à une cloison en briquette rouge. D'ailleurs je me demande le surcout que cela engendre ... D'autre part, avec les cloisons en BA 13, la maison devient en construction "semi-traditionelle" alors qu' elle sera en construction traditionelle avec les cloisons en brique rouge. On ne peut pas accrocher gd chose sur du plaquo. Enfin, pour le doublage des murs extérieurs, aucune inertie thermique avec le plaquo au contraire de la brique rouge....

Cordialement,

Jack.
0
-
Bonjour ,

C'est aussi un problème de pose !!

Pas facile de nos jours de trouver un bon briqueteur et un platrier qui vous fassent du bon boulot .

Le placo est beaucoup plus accessible pour un novice .

Personnellement , je préfère les briques malgrès l'humiditée quelle apportent par rapport au platre dans la première année au moins !!

Cordialement

philippe
2
-
Modification : ajout des coefficients
0
-
J'ai actuellement une maison en traditionnel, et je vais bientôt faire construire une nouvelle batisse. Et bien les cloisons en briques c'est très bien mais c'est surtout dans la tête que ce fait la différence !!

Il existe aujourd'hui des cloisons qui permettent d'obtenir une isolation phonique du tonnerre !!! La brique niveau phonique c'est loin d'être le top !
Certains disent, on ne peut rien accrocher sur du placo !! si on a le matériel adapté on accroche la même chose et plus facilement que dans la brique.

Alors oui, quand on reçoit des amis, on peut dire "ici c'est du traditionnel" !!

Je trouve pas toujours judicieux de tourner le dos aux nouvelles technologies. Allez construire une maison passive en "traditionnel" !! ;)

Ca fait 10 ans que je me tape ma maison en "traditionnel" et j'en est plein les **********, car la moindre fixation est une aventure !! sans compter la poussière rouge de partout !! ;) (je ne parle même pas si on doit fixer quelque chose au plafond)
1
-
Un explication donné par un membre et qui aidera beaucoup de monde à y voir plus clair :


Citation: Plus ce chiffre est petit et plus le matériau est isolant.
Pour la GR 32, le lambda est 0,032. Une laine de verre "classique", c'est 0,04.

A partir de ce chiffre, on obtient la résistance thermique (R) du complexe isolant que l'on pose, en divisant l'épaisseur (en metres) par le lambda.

Donc par exemple 10 cm de GR 32 : R = (0,1 / 0,032) = 3,125
Et 12 cm de laine lambda 0,04 : R= (0,12 / 0,04) = 3

Donc pour raccourcir, 10cm de GR32 est un poil meilleur que 12 cm de laine de verre classique.

Les R s'additionnent (pas les lambda) quand on calcule la résistance totale d'un mur.
4
-
Pour les avantages de la brique, on pourrait citer une meilleure inertie ainsi qu'une meilleure régulation hygrométrique (mettre de la peinture microporeuse dans ce cas)

ensuite la brique a elle aussi évoluer, je pense notamment aux cloisons briques en maçonnerie roulée (ou alors trempée directement dans la colle !), bref on est loin de la maitrise nécessaire avec une brique plâtrière

cependant, on ne peut pas échapper à l'étape du recouvrement en plâtre et là un professionnel est plus que ce nécessaire, malheureusement cette profession tend à disparaitre

de mon coté, je pense faire un compromis : cloison briques et plafond BA13

concernant la fixation, j'en bave aussi avec le placo : chevilles adaptées jamais fournies avec ce qu'on achète, cout largement supérieur à ce que nécessite la brique, et enfin ras le bol de tomber sur l'ossature métallique de la cloison en perçant...
0
-
Bonjour
Je viens de lire les caractéristiques des matériaux : pour le polyurethane et le polystyrène il n'y a pas de dégagement de composés toxiques dans les conditions normales d'utilisation, idem lors de la phase de mise en œuvre. Si vous avez des informations contraires pouvez vous citer les composés et vos sources ? Si on parle de dégagement de composés lors de la combustion c'est un autre problème et alors il faut parler du classement au feu des matériaux puis des composés de pyrolyse. Je ne suis pas certain que les gaz de combustion du PS soient plus nocif que ceux de la cellulose.
Il serait également important de citer la nature chimique des additifs incorporés (et de commenter leur toxicité) aux composés biodégradables pour éclairer le lecteur.
N'y aurait il pas un peu de partie pris dans la rédaction des notices ?
Cordialement
1
-
forumconstruire a écrit:Le coefficient "U" (aussi appelé lambda « λ » ou coefficient de transmission thermique) va vous permettre de savoir quels sont les matériaux les plus isolants pour votre construction. Anciennement ''k", il caractérise la quantité de chaleur traversant une paroi, par unité de temps, par unité de surface et par unité de différence de température entre deux points situé de chaque coté de la paroi. Plus le coefficient est petit, plus l'élément sera isolant.

La résistance thermique "R", exprimée en m2.K/W, s’obtient par le rapport de l’épaisseur (en mètres) sur la conductivité thermique U (lambda) du matériau d'isolation. Plus "R" est important, plus le produit sera isolant.



Bonjour , je viens de tomber sur ce guide !!

Des grosses aneries dans les définitions ci dessus !!!

U et lambda « λ » ce n'est pas la même chose :::

On s'étonne après que personne ne comprenne rien. Si même les tutoriaux sont faux !!!

lambda « λ » c'est la conductuvité thermique d'un matériau, quantité de chaleur traversant une paroi, par unité de temps, par unité de surface, par unité d'épaisseur et par unité de différence de température entre deux points situé de chaque coté de la paroi.

S'exprime en W/ m.°C.

U c'est la transmission thermique d'une paroi d'épaisseur donnée. C'est bien la quantité de chaleur traversant une paroi, par unité de temps, par unité de surface et par unité de différence de température entre deux points situé de chaque coté de la paroi . Donc elle s'obtient en divisant lambda par l'épaisseur de la paroi. S'exprime en W/ m2.°C.


R, résistance thermique, c'est l'inverse de U. La définition n'est pas correcte. R, c'est épaisseur divisée par lambda, pas l'épaisseur divisée par U.
5
-
Bonjour,
Je viens de lire toutes les remarques concernant la cloison "traditionnelle" et la cloison en BA 13, non "traditionnelle".
Nous habitons une maison construite avec des cloisons en briquettes recouvertes de plâtre.
Nous faisons construire à nouveau et avons décidé de poser du BA 13 pour des raisons acoustiques, car à moins de poser une sur cloison sur les briquettes l'isolation acoustique est plus mauvaise avec des cloisons dite "traditionnelle".
1
-
Quelqu'un saurait me dire combien coûte la réalisation d'une isolation extérieure par une entreprise?(prix au m2)
1
-
Bonjour,
ayant une maison ancienne que j'ai retapé il y a 25ans je souhaiterai refaire ma salle de bains.
J'aurai souhaité que quelqu'un m'éclaire sur le sujet suivant: a) Peut-on recoller de la faience sur un carrelage existant au mur afin de refaire ma douche.
b) Sur un pan de mur je vais devoir coller une plaque d'hydofuge afin de rattraper l'equerre dois-je passer du verni avant l'habillage.. merci d'avance pour vos réponses. AllanBlush
0

Rédigé par :

La rédaction de ForumConstruire.com
devis Rénovation
Demandez 3 devis comparatifs en 5 minutes aux entreprises du batiment de votre région !
Gratuit et sans engagement.

Autres guides :

Quel type de cloison choisir ?

21 commentaires A moins de vivre dans un gigantesque "open-space", vous allez devoir, pour découper vos pièces, penser à poser ...

Bien choisir vos fenêtres

63 commentaires Bien choisir ses fenêtres est crucial. En effet, de ce choix dépend la qualité de votre isolation, ainsi que l'esthetisme ...

Isolation phonique / acoustique : nos astuces pour contrer le bruit

29 commentaires Vous trouvez votre habitation trop bruyante ? Vous entendez le bruit de la rue ? Des voisins ? Vous faites vous même souffrir ...
Voir