Menu utilisateur
Menu

Rubrique «Introduction»

Première étape de votre projet de construction, le choix d’un terrain peut se révéler un véritable casse tête. Difficile à trouver, des tonnes de choses à vérifier, des surcouts à envisager… Bref, c’est une acquisition qui mérite réflexion. Pour vous guider au mieux et ne pas céder à la précipitation, nous avons demandé aux membres de ForumConstruire.com de partager leurs experiences.

devis Constructeur de maisons
Demandez 3 devis comparatifs en 5 minutes aux constructeurs de votre région !
Gratuit et sans engagement.

Conseils généraux pour bien choisir son terrain

1 - Penser à la revente

Avant de vous lancer dans la recherche d'un terrain, La Copiniere vous conseille de bien garder en tête que vous achetez toujours dans l'optique de revendre un jour ... même si vous ne revendez pas ! Ainsi, vos coups de coeur peuvent se révéler dramatique si vous n'arrivez pas, plus tard, à vous en séparer. Prenez donc garde aux petits inconvénients de votre terrain que vous être prêt à accepter, mais que vous aurez du mal a justifier au moment de la revente.

2 - Prendre son temps

Bien sûr, plus vous prendrez votre temps, moins vous ferez d'erreur, même si ce n'est pas toujours évident, tant les terrains se vendent parfois rapidement.

3 - Retourner voir le terrain plusieurs fois

La copiniere vous conseille aussi d'aller plusieurs fois voir un terrain qui vous intéresse, à différentes heures de la journée, la semaine, le week-end, (pas toujours les mêmes bruits de voisinage selon le jour ou l'heure) et dans les pires conditions (un jour pluvieux par exemple)… S'il vous plaît même ce jour-là, il vous plaira forcément dans de meilleures conditions !

4 - Choisir un terrain libre de tout constructeur

Enfin, Maraudeur vous conseille de choisir un terrain libre de tout constructeur, pour pouvoir faire votre choix en toute sérénité. Néanmoins, si vous avez flashé sur un terrain pour lequel le constructeur est imposé, pas de panique ! Il existe des solutions pour pouvoir choisir librement votre constructeur. Consultez ce guide : Terrain avec constructeur imposé : comment se séparer du constructeur ?

Situation géographique, emplacement, orientation du terrain

5 - Trouver le bon équilibre entre distance avec le lieu de travail et qualité de vie

Pour beaucoup, l'argument premier dans le choix de la situation géographique est la proximité du terrain avec son lieu de travail. C'est le cas pour linbleu, lilo_o ou encore chris, pour qui la proximité est vécue comme un véritable confort de vie. Pour eux, il vaut mieux vivre dans plus petit ou moins bien que de devoir allonger les distances de route tous les jours.

Cependant, pour d'autre, s'éloigner, c'est aussi respirer. Clagal par exemple a fait le choix d'être à une quinzaine de kilomètres de son lieu de travail. Un coût de transport plus important donc, mais aussi, un terrain moins cher et des impôts moins élevés.

En fait, chacun se fera sa propre opinion en fonction de multiples critères (état et trafic sur les routes, ...). A noter aussi que dans certains cas, on peut s'éloigner de son lieu de travail tout en bénéficiant d'un réseau ferré de qualité. Au final, on ne met pas plus de temps pour effectuer le trajet. Quoi qu'il en soit, il est important que vous vous imaginez prendre tous les jours votre voiture ou votre train pendant X minutes, et ceci pendant plusieurs années, avant de vous décider : un inconvénient comme celui-ci, qui peut paraitre léger à première vue dans la dynamique d'un projet immobilier, peut s'avérer très usant à la longue.

6 - Etre proche des commodités

Pour beaucoup aussi, il est important d'être proche des "commodités" : écoles, magasins, médecins, gare, etc ... Cependant, SO6 indique à juste titre que les enfants ne restent pas toute leur vie dans la même école, et qu'il est parfois dommage de se limiter pour ça, surtout pour un achat à très long terme.

7 - Etre bien desservi

Autre point important soulevé par exemple par Sylvio et lilye68 : les facilités d'accès. Veillez à ce que votre terrain soit bien desservi au niveau routier : autoroute, nationale ... Devoir emprunter une petite route sur plusieurs kilomètres dès qu'on souhaite sortir de chez soi peut vite devenir un brin lassant !

8 - Vérifier combien vous allez payer

Lylie68 vous conseille quant à elle de surveiller les aspects financiers qui vont découler de la localisation de votre terrain : taxe d'habitation, taxe foncière mais aussi prix (et qualité) de l'eau ou taxe d'aménagement.

9 - Vérifier la qualité de la connexion internet

Enfin, 01nelly74 vous invite à vous renseigner à propos de la connexion internet. Effectivement, une bonne connexion internet (voire, un dégroupage) va vous permettre de faire des économies sur le téléphone ainsi que sur la pose d'une antenne râteau pour la télé (bien que le couple antenne TNT + internet fonctionne très bien).

10 - Eviter les nuisances

Les nuisances peuvent être nombreuses :

  • Voie de chemin de fer (cité par Sylvio). A noter tout de même que les nouveaux trains et voies font beaucoup moins de bruit qu'auparavant (sauf les trains de marchandises, qui restent une catastrophe au niveau sonore, et ce quelque soit la voie utilisée). De même, les vibrations ont pratiquement disparues. A vous de voir quel est le trafic et la qualité de la voie en question. Bien souvent, il est moins embêtant d'habiter près d'une voie ferrée que d'une nationale… Par contre, pensez à la revente !
  • Présence d'un couloir aérien (cité par gpe976 et lilo_o). Evidement, vivre sous les avions, c'est pas le paradis. Surtout que les avions électriques n'existent pas encore ! Renseignez-vous auprès de la DGAC.
  • Présence trop proche d'un axe routier important.
  • Terrain à proximité d'un carrefour, rond point, feu rouge : à vous les joies des crissements de pneus, mobilettes qui pétaradent et autres accidents …
  • Bruit divers (cité mayana976)

11 - Prévenir les risques

Examinez le Plan de Prévention Des Risques Naturels (PPRN) en mairie. C’est ce document qui précise si le terrain est placé dans une zone présentant des risques naturels tels que les inondations, les glissements de terrain, les tassements, les avalanches, les incendies de forêt et autres  secousses sismiques…

Regardez votre terrain vu de haut, avec Google maps ou Bing map par exemple. Vous aurez une vue plus précise de ce qu'il l'entoure. N'hésitez à discuter avec vos futurs voisins.

12 - Décortiquer le plan local d'urbanisme (PLU)

Suivant l'emplacement de votre terrain dans sa commune, votre future maison devra répondre à certaines règles strictes de construction. Distance par rapport aux limites du terrain, hauteur maxi, occupation maximale des sols (COS), etc … Sylvio, mayana976 et lilye68 vous conseillent donc de vous rendre en mairie pour consulter le PLU (plan local d'urbanisme) ou POS (plan d'occupation des sols) afin de savoir précisément ce que vous pourrez construire ou non.

Attention, consulter le PLU peut aussi se révéler capital si vous acheter un terrain entourés d'autres terrains vierges, qui plus est constructibles. Mgarrig, gregg62 et la Copiniere vous conseillent de vérifier sur le PLU qu'il est impossible d'y construire des immeubles ou autres bâtiments hauts, afin de ne pas vous retrouver collé à une barre HLM ou une usine dans quelques années.

Lilye68 vous conseille pour sa part de jeter un oeil sur vos futures possibilité de stationnement.

Assez techniques, les Plans d’Occupations des Sols (POS)  et les Plans Locaux d’Urbanisme (PLU) sont riches d’informations. Vous y trouverez notamment le COS (Coefficient d’Occupation des Sols), à partir du quel vous calculerez la surface hors œuvre nette (SHON) maximale constructible sur la parcelle. Inutile d’être un matheux pour connaitre la SHON maximale possible, il suffit de multiplier la taille du terrain par le COS.

Enfin, vérifiez aussi que la parcelle n’est pas référencée sur un Plan de sauvegarde et de Mise en Valeur. Ceci signifierait que le terrain est dans un secteur protégé et donc soumis à des règles d’urbanisme strictes comme la validation du projet de construction par un Architecte des Bâtiments de France.

13 - Examiner la topologie du terrain

C'est tout bête, mais c'est vrai : SO6 vous recommande de prévoir le futur en optant pour un terrain assez grand pour y accueillir une horde d'enfant, une piscine, un agrandissement, etc … Ca serait dommage de prendre un crédit sur 20ans et de se retrouver limité au bout de 5.

mayana976 et gizmo77 vous recommandent de bien faire attention à certains détails, comme la pente du terrain. Même une très légère pente peut avoir une incidence certaine sur le coût de votre future construction. Par contre, les terrains en pente offrent généralement une vue plus dégagée que les terrains plats. Attention au versant sur lequel se situe le terrain, si vous souhaitez voir le soleil de temps en temps !

Silenzio quant à lui vous invite à bien faire attention à sa végétation. Si elle est de type marécageuse gare au surcoût de construction. De même consultez le cadastre pour savoir le nom d'origine du terrain qui peut vous donner des indices sur sa nature. Par exemple, si le nom est "Le grand jardin", "Le pré sec" ou "Le puits sec", tout va bien. Par contre, il faudra se méfier des "Les saules", "Les vergnes neuves", "Le gué roux", "le marais neuf", …

Enfin, comme l'indique Gizmo77, si le terrain est arboré, il faudra prendre en compte le déboisement, qui a un coût, vous vous en doutez !

14 - Opter pour la meilleure orientation

Quand on fait construire une maison, autant bien faire les choses dès le départ et donc, suivre quelques logiques de bioclimatisme. Ainsi, il vous sera conseillé de choisir un terrain offrant une vue dégagée de tout bâtiment haut au sud, pour bénéficier de la chaleur douce du soleil en hiver. De même, méfiez-vous des terrains en bordure de foret ou bordé d'immeubles, pouvant cacher le terrain du soleil à certaines heures. En effet, si votre terrain jouxte une foret à l'ouest, vous n'aurez plus de soleil très tôt en fin d'apres midi en plein été, ce qui est embêtant si vous avez une piscine par exemple.

De façon générale, sylvio vous conseille d'opter pour un terrain dont l'entrée se situe plutôt coté nord, permettant un accès à la maison sans manger du terrain au sud (terrasse, piscine).

15 - Obtenir le certificat d’urbanisme

A demander en mairie ou à la DDE, ce document est primordial car il regorge d’informations. C’est grâce à lui que vous pourrez connaitre l’état de constructibilité du terrain. Le certificat d’urbanisme précise également si le terrain convoité est situé dans une zone à risque ou sur un secteur protégé. Enfin, les dispositions d’urbanisme à respecter y sont énumérées. On retrouve notamment  la densité de construction autorisée (nombre de mètres carré autorisés par rapport à la taille du terrain) ou les contraintes techniques comme le type de toiture, la hauteur du bâtiment, son aspect extérieur ou les plantations imposées... A vérifier également, toutes les informations concernant les servitudes  de droit public et les droits de passage.

C’est aussi grâce à lui que vous pourrez connaitre la viabilité (raccordement à EDF, GDF, au gaz, téléphone, assainissement ou à la route) de votre futur terrain

16 - Faire borner le terrain

Même s’il n’est pas obligatoire et un peu couteux, le bornage du terrain est la seule façon de connaitre exactement la surface que l’on achète. Effectué par un géomètre, le bornage fixe définitivement la taille de la parcelle et en précise les limites. Cette information est ensuite incontestable, un argument fort en cas de litige avec le voisinage.

17 -Vérifier la viabilisation

Votre terrain est-il viabilisé (c'est à dire, dispose-t-il des arrivées d'eau, d'électricité, de téléphone, de gaz) ? Si ce n'est pas le cas, ces travaux seront à votre charge. Bloodix vous conseille donc de bien vous renseigner sur ce point. Où passe l'eau et l'électricité dans votre rue ? Combien la viabilisation de votre terrain va-t-elle couter ? Vous trouverez pas mal de réponses à ces questions dans notre guide "Viabilisation et raccordement". Pour le raccordement électrique, cette petite vidéo tirée du site d'Enedis décrit bien la marche à suivre :

De même, Bloodix vous recommande de bien vous renseigner quant à l'état du sol si aucune étude de sol n'est disponible.

Bien sûr, comme le préconise Sylvio, n'oubliez pas l'assainissement. Votre terrain a-t-il accès au tout à l'égout ? Allez-vous devoir créer une fosse septique ?

18 - Vérifier la nature du sol et du sous sol

Ce n’est parce qu’un terrain est déclaré constructible que la qualité est forcément de mise. Il est prudent de s’assurer que la qualité du sol n’aura pas de conséquences sur votre projet, notamment dans le cas d’un sol argileux. Pour cela, consultez un géologue.  Contrôlez également que le sous sol n'a pas été pollué par le passé, ce qui aurait des conséquences néfastes sur votre santé. Enfin, renseignez sur l’endroit précis où passent les canalisations.

Pour l'argile, ce site peut vous aider.

19 - Faire son choix entre lotissement ou diffus

D'un coté, il y a ceux qui détestent les grands lotissements, comme par exemple SO6 : "Beaucoup sont faits de telle sorte que les maisons soient les unes sur les autres. Du bruit jusqu'à plus d'heure, avec des gamins en vélo de partout (et des boosters plus tard) !!". En effet, un lotissement, c'est souvent beaucoup de familles, donc beaucoup d'enfants qui seront plus tard des "jeunes" qui font du bruit ! Pour djeidjei, ce sont les voisins bruyants qui posent problème. Patagon fait aussi partie des détracteurs des lotissements : "le bruit (chiens qui aboient, les "mobs" et autres 2 roues motorisées), les barbecues, les sardines et merguez …". Alors évidement, ses arguments ne donnent pas envie de vivre en lotissement. Sauf que tout le monde ne pense pas pareil.

En effet, d'autres membres sont eux très content de leur vie en lotissement, comme Sophdel : "c'est très sympa et surtout quelle tranquillité pour nos enfants : même si on les voit pas, on les entend.... Ils se retrouvent entre copains et aucun risque, ni danger pour eux". De même, Mgarrig, qui affirme que les liens se tissent beaucoup facilement quand on fait construire sa maison en même temps que ses voisins. Cela tisse des liens. "On se tutoie avec au moins 20 voisins. De grands espaces verts communs qui constituent l'essentiel des "charges" (10 € par mois )". Pour Sabi34, c'est encore plus simple : "Moi je ne me verrais pas en bordure de bois isolé de tout !".

Enfin, sachez que certains lotissements imposent des prescriptions architecturales, pour que toutes les maisons gardent le même "style". Comme l'indique SO6 et Sabi34, vous ne pourrez ainsi pas forcement construire ce que vous souhaitez, et votre construction risque de vous coûter plus cher.

20 - Mener votre enquête auprès des voisins

Sonnez aux portes et faîtes connaissance avec vos futurs voisins. Questionnez-les sur la qualité de vie, demandez leur avis sur leur quartier. Essayez de débusquer les risques face auxquels vous pourriez vous être confrontés.

Conclusion

Le terrain idéal existe-t-il ? Probablement pas. A vous de trouver celui qui vous correspond le plus. Notre conseil ? Faire un tableau dans lequel vous classez les attributs par ordre d'importance (taille du terrain, orientation, localisation, etc ...). Vous y verrez plus clair pour faire votre choix !

Et n'oubliez pas de consulter nos offres de terrains partout en France ! :)

Picto link Sur le même thème

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Forum terrainForum
Forum terrain
Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.
Annonces de terrains
Annonces de terrains
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com
Ce guide vous a-t-il aidé ?
93
3

Rédigé par :

Les membres de ForumConstruire.com
devis Constructeur de maisons
Demandez 3 devis comparatifs en 5 minutes aux constructeurs de votre région !
Gratuit et sans engagement.

Les commentaires des membres :

-
Pour avoir une idee de la qualite du sous sol et les risques potentiels vous pouvez consulter les sites suivants :

www.argiles.fr
http://infoterre.brgm.fr/
www.geofoncier.fr

Bien entendu cela ne remplace pas une etude de sol. Mais cela donne de bons arguments parfois pour negocier le prix. (Certains risques entrainant un surcout a la construction)


Pour l'exposition aux bruits ( aeroport / Couloirs aeriens)

Vous pouvez rechercher le plan d'exposition aux bruits (PEB) de votre region . En general vous pouvez le telecharger depuis le site du prefet de votre region ou alors en faisant une recherche sur internet.

Enfin pour prendre des mesures de sa parcelle facilement depuis son ordinateur , on peut utiliser le site cadastre.gouv.fr
1
-
Parfois, on part à la recherche d'un terrain avec une idée précise. Pour moi , c'était "terrain plat, orientation sud et vue sur les Pyrénées" et pas en lotissement.

J'ai visité des terrains correspondants à mes critères. Mais il ne se passait rien, je veux dire sur le ressenti quand j'étais sur le terrain.
Et finalement, gros coup de coeur pour un terrain assez pentu, pas vraiment la vue sur la montagne, et en super friche !Un peu l'opposé, quoi !

Mais voilà, il est orienté sud,bien arboré (haie, fruitiers), juste à l'entrée d'un village tout sympa, pas de vis à vis, bien sûr.
Et même pas cher !

L'orientation sud était le point vraiment incontournable, alors, j'ai pris, et j'en suis ravie Wink
1
-
j'aimerai trouver un terrain dans la région peyrehorade, orthevielle. pourrai t'on me donner des informations sur cette zone qui est enclavée entre deux riviéres. peut étre les zones à éviter,un quartier à privilégieE. Merci jpescUnsure
0
-
Pour moi, mes critères étaient, sans ordre de préférence :
- le lieu : distance en TEMPS par rapport a mon travail, 15 min maxi, les km c'est trompeur selon la route à emprunter.
- l'environnement : au calme, hors gros lotissement
- l'exposition
- le budget bien sûr

Nous avons trouve un terrain dans un gros village a 10 min de la ville où on travaille, hors lotissement mais dans une zone habitée où les parcelles sont assez grandes pour le secteur (1000 m² env), en fin de zone constructible, en hauteur et à 600m du centre. Entrée du terrain a l'ouest, mais sur 72 m de longueur. Une super vue trés dégagée : vignes à proximité, montagnes au loin...

Défauts du terrain :
Tout en longueur avec une largeur étroite et un PLU assez contraignant en terme implantation (5 m voirie et 4 m prospect, pas de construction en limite si étage) mais c'est ce qui fait aussi que c'est une zone aérée. Nous avons donc dû faire des plans avec une largeur de façade de 7 m, ce qui n'a pas été si évident par rapport a la surface du projet.
Un peu d'argile, zone a aléa retrait-gonflement faible (comme dans quasi tout le département) ce qui va nous obliger à faire des fondations à
0,80 (pas plus j'espère)
Une servitude EDF tout en haut du terrain pour un câble moyenne tension enterré. Mais vu qu'elle se trouve en limite de propriété, on clôturera en conséquent.
Je dirais donc également que le terrain parfait ne semble pas exister, du moins dans mon budget Mais à bien y réfléchir c'est tout de même un peu râlant de devoir faire des concessions au prix où on achète.
0
-
D'autres problèmes peuvent aussi être évoqués. Bien se renseigner avant de signer un compromis sur une parcelle faisant partie d'un grand terrain. Les divisions de parcelles posent très souvent un problème et retardent la délivrance d'un permis. A plus forte raison lorsqu'il s'agit de plus de 2 parcelles. Ne rien signer avant d'avoir la preuve que la parcelle que vous convoitez est bien répertoriée dans le livre foncier en tant que telle et non faisant partie d'une parcelle à diviser. Pour la viabilisation, idem, vérifier que la viabilisation est bien réelle sur votre terrain et non en bordure de voie. Une parcelle en second ou 3e rideau desservie par un chemin en droit de passage peut vous réserver de belles surprises si la viabilisation n'est pas directement sur votre terrain.
Les terrains en lotissement sont souvent mieux règlementés pour la viabilisation. Pour un achat à un privé ou à une agence faire très, très attention avant de signer et SURTOUT demander le certificat d'urbanisme et ne pas croire qu'il vous sera délivré avec le permis. Si problème il y a, il sera trop tard pour le découvrir.
2
-
Les instruments du prospecteur en recherche de terrain :

les PLU des communes pour identifier les zones constructibles (voir sites internet des villes concernées)
Google Earth et Géoportail pour le repérage du terrain, connaitre son environnement ... les temps de trajets...
http://www.geoportail.fr/
http://www.google.fr/intl/fr/earth/index.html
le cadastre pour identifier les numéros de parcelles et pouvoir contacter les mairies pour connaitre les propriétaires
http://www.cadastre.gouv.fr/scpc/accueil.do

et avec un peu de patience, et beaucoup d'énergie, quelques appels aux mairies qui disposent souvent d'une liste de vendeurs...
1
-
bjr a tous,
,En recherche pour aquisition d un bien immo,on vient de nous proposer l achat d 1 terrain agricole 1450m², avec une maison deplacable en bois de 80m²et d1 piscine hors sol , d1 garage de 50m², avec eau electricité tout a l egout
j m interroge car d apres les 1er renseignement il n y a pas de permis de construire pour ce bien
n'etant pas agriculteur, ai je le droit d achat ,?
a quoi dois je faire attention pour ce type de bien?
si y a pas de permis de construire, aurai je droit de vivre a l année dans ce bien, y aura t il l electricité eau telephone..
j ai besoin de conseil de votre part a tous
merci bcp
0
-
Bonjour,

Après avoir trop visité de vieilles baraques à des prix prohibitifs, je commence à m’intéresser à la construction neuve et donc aux terrains à acheter mais quand je lis qu'il est préférable de faire une étude de sol (qui coûte environ 1500 euros d'après elisa21) avant d'acheter, je commence à penser que mon petit budget va partir dans les études de sol car je n'espère pas tomber sur le bon du premier coup...

@+
Olivier
1
-
En effet il faut faire une etude de sol , mais le fait de construire revient forcement moins chere (pour le me produite biensur).

Tout le monde ne fait pas d'etudes de sol , mais je trouve que c'est un risque a prendre , et puis compare au prix du bien final 1000euros (devis que j'ai recu) ne represente pas tant que ca.

Le plus critique (corrigez moi si je dis une betise) c'est la presence d'argile , il y a un site (http://www.argiles.fr/) qui repertorie les zones argileuses en france , ca peut aider pour voir dans quel cas se situe le terrain.
0
-
Oui sudcastor, je peux comprendre qu'il soit préférable de faire une étude de sol, mais si celle-ci révèle des problèmes, je renonce ou pas ? et si je renonce, je choisi un autre terrain, où je fais passer le géologue qui va encore me dire que le terrain, y'a ci ou y'a ça donc je renonce et ainsi de suite, tu imagines 1000 euros à chaque étude de sol Crying

Moi je pense en visiter quelques uns des terrains et pas me précipiter sur le premier venu donc si je dois faire une étude de sol à chaque fois, ma femme va se barrer avec le géologue qui m'aura déplumé Huh
0
-
bonjour a tous , j'étais en lotissement , c est sympa au début , entraide pour les travaux , les enfants on des copains, mais au bout de quelques temps la végétation pousse (on ne se voie plus) , les gens se parlent de moins en moins, se jalousent si vous faite des travaux et pas eux,se font des mauvais coups des que quelque chose ne va plus .
bref bien réfléchir avant d acheter , ne pas être trop collé les uns aux autres.
ps : le champ de blé moissonné avec un peu de vent c est la cata dans la maison il faut fermer toutes les fenêtres et vous êtes envahis par des minuscules bestioles, je connais
0
-
Bonsoir,
j'étais parti pour acheter une maison, et vue les propositions trouvées, je pense me rabattre sur la construction!
J'ai un handicap et en Savoie c'est le chalet qui prime: raz le bol des escaliers...
J'ai laissé mes coordonnées à pas mal d'agences, style- cherche maisonnette avec cours ou jardin,avec chambre au rdc plus une; j'ai reçu que des offres avec mezzanines, même les toilettes étaient à l'étage ou dehors.
quand pensez-vous?
merci, j'ai déjà lu tous vos commentaires, et les fiches-conseil!
ce que je voudrais savoir c'est quelles pourraient être mes aides éventuelles, je désire choisir un architecte, ou desartisans sérieux
0
-
diaboliv a écrit:Bonjour,

Après avoir trop visité de vieilles baraques à des prix prohibitifs, je commence à m’intéresser à la construction neuve et donc aux terrains à acheter mais quand je lis qu'il est préférable de faire une étude de sol (qui coûte environ 1500 euros d'après elisa21) avant d'acheter, je commence à penser que mon petit budget va partir dans les études de sol car je n'espère pas tomber sur le bon du premier coup...

@+
Olivier


bonjour tu peux aussi faire le tour des habitations deja pressentes aux alentours depuis quelques années et voir comment elle ont ete construites et si il y a des problèmes de stabilitées au niveaux des terrain construit
0
-
BELMAMA73 a écrit:Bonsoir,
j'étais parti pour acheter une maison, et vue les propositions trouvées, je pense me rabattre sur la construction!
J'ai un handicap et en Savoie c'est le chalet qui prime: raz le bol des escaliers...
J'ai laissé mes coordonnées à pas mal d'agences, style- cherche maisonnette avec cours ou jardin,avec chambre au rdc plus une; j'ai reçu que des offres avec mezzanines, même les toilettes étaient à l'étage ou dehors.
quand pensez-vous?
merci, j'ai déjà lu tous vos commentaires, et les fiches-conseil!
ce que je voudrais savoir c'est quelles pourraient être mes aides éventuelles, je désire choisir un architecte, ou desartisans sérieux


bonjour, a toi de trouver LE constructeur qui adaptera sa maison a ton handicap , je pense qu'a partir d un plein pied il y a sûrement moyen de faire quelque chose de bien .
et suivant ton handicape voir avec des associations si eux non pas des solutions pour des aides financières et techniques.
une construction c est déjà pas mal de temps et de paperasses et avec ta situation soit patient et réunis un maximum d informations et de bon conseils pour réaliser ton projet, mais rien n est impossible ,je te souhaite de réussir pour faire partager ton expérience a d autres
0
-
Salut à tous,
Une fois le terrain trouvé, quelles sont les démarches administratives? quel document faut il ne pas oublier?
Merci
Fabslie
0

Rédigé par :

Les membres de ForumConstruire.com
devis Constructeur de maisons
Demandez 3 devis comparatifs en 5 minutes aux constructeurs de votre région !
Gratuit et sans engagement.

Autres guides :

Viabilisation et raccordement : tout savoir pour préparer votre terrain !

64 commentaires Vous souhaitez acheter un terrain et il n'est pas viabilisé ? Vous aurez alors des démarches à effectuer ...

6 conseils pour trouver le terrain de vos rêves

6 commentaires Vous cherchez un terrain ? Vous galérez ? Normal ! Trouver un terrain n’est pas chose facile. Assez rare, il est essentiel ...

Division parcellaire : comment diviser son terrain ?

20 commentaires Vous avez votre maison sur un terrain dont vous souhaitez vendre une partie, ou bien vous souhaitez acheter un bout du terrain d’un ...

Terrain avec constructeur imposé : comment se séparer du constructeur ?

73 commentaires Dans de très nombreux cas quand on se dirige vers un constructeur pour son projet de maison, il nous présente de nombreux ...

Acheter un terrain à bâtir

11 commentaires La parcelle est choisie, les vérifications indispensables ont été réalisées auprès des différents ...

Terrain à bâtir et déclaration préalable de division

6 commentaires A côté des terrains à bâtir issus de lotissement soumis à permis, coexistent désormais les ...
Voir