Menu utilisateur
Menu

[31] L'ostal del solelh

Récit de construction de - 55 messages - Affiché 6.490 fois
Option de lecture :

Le récit de la construction :

12 déc. 2017
11:46:20

Construction des murs du premier étage

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage
Le premier étage est constitué de trois ensembles distincts :
- une partie habitable avec ses deux chambres, sa salle d'eau et son wc et la trémie de l'escalier.
- une terrasse couverte, mais non fermée, sur sa façade sud de 20 m2 dont 14 m2 couverts (casquette solaire)
- une terrasse non couverte de 20 m2 plein sud qui sera bordée de trois rambardes.

La partie habitable et les terrasses seront au même niveau pour permettre une communication aisée par les baies..
- La partie habitable sera équipée d'un plancher bois pour les deux chambres et le dégagement en tête d'escalier. La salle d'eau et les WC seront carrelés..
- Les deux terrasses (semi couverte et non couverte) seront finalisées par un carrelage extérieur posé sur des plots.

Nous aurons location de revenir plus tard, sur les détails de conception de ce toit terrasse accessible et fortement isolé.



La construction du R+1.
Au premier plan des façades sud et est, avec la terrasse en partie avant et la partie habitable à l'arrière. Au fond de la photo, on aperçoit une partie du garage.
Les murs de la terrasse couverte et ouverte au sud, partie centrale de l'étage, ne sont pas encore montés. Ils permettront d'abriter par la toiture du soleil d'été les chambres du haut et pourront recevoir les deux capteurs photovoltaïques pour l'autoconsommation.




La construction des murs du R+1, façades nord et ouest, avec les trois petites fenêtres (du wc, du dégagent et de la salle d'eau) dont on aperçoit l'amorce de construction.
Ces trois ouvertures, en triple vitrage seront ensuite protégées par le toit du préau couvert pour se protéger des vents dominants.




La partie habitable du premier étage en construction.
- Au premier plan la trémie de l'escalier.
- A gauche, les trois petites fenêtres sont celles de la salle d'eau, du dégagement en teêe d'escalier et du wc.
- A droite on aperçoit une des baies des chambres




La partie terrasse, encore encombrée de blocs nécessaire à la partie haute des murs et aux pignons.
Cette terrasse, qui parait grande pour l'instant, sera divisée en deux parties : une semi couverte fermée sur trois cotés et une ouverte ceinturée,, outre l'acrotère, de de garde corps.




Comme a chaque demi hauteur d'étage, le camion pompe entre en action.
C'est la cinquième fois : dalle, murs RdC bas, murs RdC haut, dalle R+1, murs R+1 Bas.
Il reste la sixième et dernière : murs du R+1 haut.
Mais ce sera après une semaine de pause (bien méritée par tous les intervenants sur ce chantier) pour les fêtes de fin d'année.
Rendez-vous au 3 janvier pour la reprise.
Et en attendant bonne année à tous et à chacun.

Dernière édition par Launaguet le Jeu 04/Jan/2018 14:53; édité 1 fois
Partager | Citer |
0
 
Autopromo Picto idee Quel prix pour vos travaux de maçonnerie ?
Demandez en 5 minutes un chiffrage aux maçons de votre région en cliquant ici.
22 déc. 2017
13:24:56

Une visite "constructive" du chantier

Préparation > Autres
Une invitation pour s'informer
Dans le cadre de ses études de cas concrets, l'Espace Info Energie Toulouse Métropole propose une demi journée d'information.
Elle aura lieu le samedi 10 février à la salle de l'Orangerie à la mairie de Launaguet et sera suivie, après et avant échanges, d'une visite de notre construction.
Les personnes intéressées peuvent s'inscrire: trente places sont disponibles.



L'invitation : tout y est pour s'inscrire ou obtenir plus de renseignements.


Une réunion pour mieux comprendre
La réunion a eu lieu comme prévu, le samedi 10 décembre en présence de plus de trente personnes (le maximum par rapport à la jauge de la salle) qui avaient répondu à l'invitation de l'EspaceInfo Energie Toulouse Métropole.

Beaucoup d'explications du responsable de ce dernier organisme, de l'entreprise qui réalise la construction, du bureau d'études thermiques et du propriétaire... mais surtout beaucoup de questions tant à la salle de l'Orangerie à la mairie de Launaguet que pendant la visite du chantier et des prolongations informatives pour les plus curieux lors de apéritif qui termina cette demi journée de travail.

Quatre heures de débats en toute franchise et transparence. Une réussite de l'avis général des différents participants... que je partage sans réserve.



Lors de la présentation du projet "Octal del solelh", (de gauche à droite), le responsable maçon de la coopérative, la gérante de la Cabmi, les deux responsables du bureau d'études, le propriétaire et l'organisateur de cette rencontre : le spécialiste de l'Espace Info énergie Toulouse Métropole.



Dans la salle de lOrangerie à la marie de Launaguet, les participants à cette réunion. Personnes déjà engagés dans une démarche, en recherche de solution pour leur future construction ou curieux de cette approche bioclimatique ont pu poser toutes les questions. Et elles n'ont pas manqué.



Lors de la visite du chantier, encore et toujours des questions... en situation et des demandes d'explications sur des points particuliers.



M. le maire, Michel Rougé (à gauche), a participé à la présentation et à la visite de chantier preuve de son intérêt pour la démarche bioclimatique. Photos d'Emilie Benteyn, correspondante locale du "Petit Journal".

Le "Petit Journal", hebdo du pays toulousain, a consacré un article a cette réunion et à la visite de la maison dans son édition du vendredi 16 mars 2018. Une bonne façon de populariser la recherche des économies d'énergie en matière de construction.

Un cliché de cette article


Dernière édition par Launaguet le Dim 18/Mar/2018 10:39; édité 5 fois
Partager | Citer |
0
 
Autopromo Picto idee Quel prix pour la construction d'une maison ?
Demandez en 5 minutes un chiffrage aux constructeurs de votre région en cliquant ici.
17 jan. 2018
16:20:32

Fin de la construction des murs

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage
Les maçons sont de retour pour terminer les murs de l'étage et de ceux de la terrasse.
On va enfin "voir" la maison autrement qu'en simulation 3D, plans, coupes et esquisses. Et on ne vous cache pas que cela nous interessait au plus au point... même si on connaissait exactement le résultat que nous allions obtenir.
C'est parti pour un dernier voyage de blocs et un dernier camion toupie pour la sixième livraison de béton.



La dernière livraison d'Isolabloc tout droit venue de Castres où il est fabriqué. Local quoi!


Le haut des murs sont atteints. L'occasion de faire un point sur les quatre façades dans leur ampleur définitive.
Avec, en prime, la bonne surprise se pouvoir suivre la courbe du soleil dans la pièce à vivre de la maison. Ca marche comme prévu pour le soleil rasant d'hiver et l'appoint sera au rendez-vous.



Les façades est et sud. Au fond le garage.



La façade nord



La façade ouest

Dernière édition par Launaguet le Sam 20/Jan/2018 13:08; édité 2 fois
Partager | Citer |
0
 
Autopromo Picto idee Quel prix pour vos travaux de maçonnerie ?
Demandez en 5 minutes un chiffrage aux maçons de votre région en cliquant ici.
17 jan. 2018
16:22:15

Les charpentiers prennent la main : 1/ la poutre faîtière

Gros oeuvre > Charpente - couverture
La couverture est un des points clés dans toute construction. Elle devient un élément capital dans une maison qui se veut étanche à l'air et fortement isolée. Dans le cas de notre construction, nous avons fait le choix de distinguer deux zones dans les 155 m2 de toiture même si nous avons mis un pare pluie sur la totalité de la construction :
- le garage et l'abri couvert qui ne seront pas isolés au départ.
- la partie habitable qui sera fortement isolée : R de 10.

Avec une décision assumée d'isoler en plafond avec de la laine de bois en 2 couches croisée de 200 mm.
Le choix de l'isolation "rampant" ou "plafond" provoque bien des débats. Pour ce qui nous concerne nous voyons six avantages au choix de l'isolation sur le plafond : performances techniques améliorées, performance du confort été et hiver, facilité de mise en oeuvre, qualité de la gestion de l'hygrométrie, durabilité supérieur de la charpente, bon bilan écologique.

La couverture de la maison a débuté par la mise en place d'une poutre de 8,50 m qui portera tout le toit de l'étage.



Le camion de livraison de la totalité du bois nécessaire pour fabriquer la charpente qui doit couvrir 155 m2 au total. Sur le haut, la poutre centrale.



Les charpentiers à l'oeuvre dans la découpe de la poutre.



Grace au bras télescopique du camion de livraison et malgré son poids, la poutre a pu être mise en place sans trop d'efforts... malgré un vent capricieux.



Le moment le plus délicat : engager la poutre dans les réservations faites dans le béton des blocs... et vérifier le niveau.



Ca y est : elle est en place !
Partager | Citer |
0
 
20 jan. 2018
12:53:02

Les charpentiers persistent : 2/ la charpente tradi

Gros oeuvre > Charpente - couverture
La poutre maitresse étant en place, les charpentiers s'attaquent à la construction de la structure de la charpente sur les trois parties de la construction : garage, abri couvert et partie habitable.
Un travail particulièrement fatiguant en raison de la manutention de poutres lourdes et imposant car il faut créer tous les points d'ancrage sur les murs, réaliser et mettre en place les écarteurs qui maintiennent à la bonne distance les poutres entrailles... sans oublier de ménager le polystyrène sur la partie habitable car il faut conserver une excellente isolation et une maximale étanchéité l'air.

Voici, en quelques photos, le résultat de cette deuxième phase de la charpente.



La charpente de l'abri couvert. C'est là que viendra s'abriter le camping car.



La charpente du garage où l'on voit bien les écarteurs.



La charpente de la partie habitable des chambres du R+1.



La charpente sur la partie couverte de la terrasse qui servira de casquette solaire en été.



La totalité de la charpente sur une seule pente vue du nord côté garage.

Dernière édition par Launaguet le Mar 06/Mar/2018 19:54; édité 2 fois
Partager | Citer |
0
 
29 jan. 2018
13:49:29

Les charpentiers en terminent 3/ Pare pluie, bandes de rives

Gros oeuvre > Charpente - couverture
Les charpentiers ne chôment pas. Après la poutre maîtresse et la charpente, les voici qui s'attaquent aux trois étapes suivantes avant de laisser la place aux couvreurs.

Pare-pluie :
Le pare-pluie sera placé sur la totalité de la toiture (maison, abri et garage) soit 155 m2.
Le pare pluie, de marque Riwenga DO 135, est livré en rouleau de 50 mètres. Il se pose sur les poutres de la charpente et est maintenu par des liteaux.




Le rouleau de pare-pluie avant la pose.



Le pare-pluie mis en place sur la charpente de l'abri couvert.


Bandes de rives :
Elles sont en PVC de couleur blanche et sont placées tout autour de la construction

Lambris :
Il est mis en place sur toute la surface de l'abri couvert (28 m2) sur la casquette solaire de l'étage (10 m2) et sur les déborde de toit.
Partager | Citer |
0
 
29 jan. 2018
14:51:28

Appuis de fenêtres et seuils de portes

Gros oeuvre > Autres travaux de maçonnerie
Cette construction, aux ambitions thermiques clairement affirmées, avait un redoutable problème à résoudre : celui des ponts thermiques des seuils de portes et baies et celui des appuis de fenêtres. Dans les deux cas, seuil ou appui, le traitement sera identique. L'appui béton traditionnel est éliminé car trop conducteur.
Dans la construction par Isolabloc, les retours sur les montants horizontaux des ouvertures éliminent déjà une bonne partie des pertes.

Reste la partie de la partie basse qui a nécessité de se creuser les méninges... qui ne prétend pas être thermiquement parfait.
Le choix a donc été fait de décomposer le problème complexe en trois niveaux différents : les isolation sur le côté extérieur, côté intérieur et dessus.
- Comment isoler le bâti de la fenêtre, en appui intérieur?
Le choix s'est porté sur une bande de béton cellulaire.

- Comment isoler la face en contact avec l'extérieur?
Une solution intéressante a consister a coller une bande u polystyrène d'Isolabloc au ras extérieur. Entre le béton cellulaire et cette bande de polystyrène, on coule du ciment.

- Comment isoler l'appui qui sera recouvert d'aluminium?
On collera, sur le ciment, une bande de polystyrène de 6 cm de hauteur avant de mettre en place la plaque aluminium.

Trois photos des différentes phases d'un appui de fenêtre pour mieux comprendre ce mini système constructif.



Une fenêtre au moment de la construction du mur.
On remarque les retours verticaux, partie intégrante des blocs, qui éliminent tout pont thermique.
En partie haute, les blocs de volets roulants seront isolés.
Reste le traitement de l'assise de la baie.




Une barre de béton cellulaire (excellent isolant et capable de supporter le poids des fermetures) est placée côté intérieur de la fenêtre. Elle portera le châssis de la baie.
Une bande d'isolant est place sur le côté extérieur.
Entre ces deux zones, en continuité de la partie banchée des Isolablocs, du béton sera coulé.



[URL=http://www.forumconstruire.com/photos/viewer-pid_1633627.php]
[/URL]

Du ciment est coulé sur l'appui.
Il sera ensuite recouvert de six centimètres d'isolant avant la finition définitive constitué par une tôle alu.


Résultat de cette longue préparation : les menuisiers ont pu intervenir le mardi 13 février avec, au programme, la pose de toute les ouvertures : portail, baie et fenêtres. Ceci tant au rez-de-chaussée qu'au premier étage.

Les matériaux retenus chez le fournisseur Bouvet : aluminium gris clair en façade extérieure et PVC blanc à l'intérieur. Toutes les ouvertures sont en applique intérieure avec découpe du retour de polystyrène des blocs pour venir couvrir le dormant sur la partie extérieure. Il n'y a aucun coulissant pour une meilleure étanchéité à l'air.

Rappelons les différentes composantes :
- un portail principal de garage sectionnel formée de plusieurs panneaux articulés avec ouverture au plafond : les panneaux se positionnent au plafond grâce à des rails verticaux et horizontaux
- un portail de garage secondaire basculante constituée d'un panneau unique qui bascule vers le haut grâce à des rails verticaux et horizontaux.
- une porte d'entrée
- une porte de service du garage
- une baie avec partie fixe et porte non coulissante.
- des fenêtres oscilllo-battantes sur les petites chassis (SdB, WC, cellier et dégagement haut) et ouvrant à frapper pour les autres.

Passons sur les détails qui n'ont rien de particulier : compribande et silicone en partie basse, mise à l'aplomb au laser dans les trois dimensions (verticale, horizontale et profondeur), fixation mécanique sur le mur, colmatage du pourtour intérieur pour une parfaire étanchéité à l'eau et à l'air.


Voici le résultat en quelques photos



Une fenêtre en détail : on aperçoit nettement le retour de l'isolation extérieure qui vient couvrir le dormant. En haut, dans le coffre isolé sous linteau sera installé le volet roulant orientable. Il manque environ l'isolation de la partie basse sur le redingot.



Les différentes ouvertures au sud, en double vitrage seulement contre triple au nord.
Aluminium extérieur gris clair et intérieur PVC blanc.




La "grande baie" du séjour. Une partie fixe et une porte à frapper puisque nous avons banni tout coulissant. Le seuil reste à finaliser. Il manque aussi le volet roulant orientable qui ne sera mis en place qu'après le crépis en raison des coulisses qui doivent descendre jusqu'au sol.



La porte principale du garage : sectionelle sur rails et motorisée.



Le second portail du garage. Un basculant classique sur rails et non motorisé.
Rassurez vous les tas de tuiles devant ce portail ne sont pas celles de mon chantier mais de la récupération pour ma sous-couche de terrassement du parking camping car.

Dernière édition par Launaguet le Mar 06/Mar/2018 19:54; édité 2 fois
Partager | Citer |
0
 
31 jan. 2018
10:39:49

Les couvreurs posent les tuiles

Gros oeuvre > Charpente - couverture
Après les charpentiers, c'est au tour des couvreurs d'entrer en action.
Avec une première étape : trois heures pour décharger le semi-remorque et poser les tuiles sur le toit sous forme de petits tas afin de faciliter la mise en place définitive.




Un camion de tuiles pour couvrir les 155 mètres carrés de toiture...



La tuile choisie : Terreal "Vieux midi"



Des petits tas de tuiles sur toute la surface du toit : c'est que l'on voit une fois le camion totalement déchargé.
Partager | Citer |
0
 
05 mars 2018
17:34:13

Toit terrasse et étanchéité

Gros oeuvre > Charpente - couverture
La toiture en tuiles est terminée. Reste a réaliser l'étanchéité de la toiture terrasse de 45 m2.

Les étancheurs l'ont réalisé en deux temps. Un travail impressionnant et qui demande une grande maîtrise du processus.
Une journée de travail pour réaliser la première peau goudronnée qui recouvre une isolation en polyuréthane de 12 cm.
Dans un second temps, une seconde peau goudronnée a été posée avec, comme pour la première, chauffage et chalumeau

Dès que le crépis des murs serait faits, les dalles de carrelage en 60x60 seront mises en place pour avoir la version définitive de la toiture terrasse.




Sous cette première couche goudronnée, l'isolation en polyuréthane de 12 centimètres, a déjà été mise en place.



Une couche de 6 centimètres d'isolation sera aussi posée sous la dalle.



L'étanchéité terminée. Il ne manque plus que les plots et les carrelages. Sans oublier la couverture de la couvertine en aluminium et la balustrade réglementaire pour éviter toute chute.



Le détail de l'étanchéité au niveau des portes.



Les baguettes de protection au niveau de la liaison avec le futur crépis.

Dernière édition par Launaguet le Mar 06/Mar/2018 20:07; édité 2 fois
Partager | Citer |
0
 
05 mars 2018
17:58:09

Plaquiste : une étape déterminante

Second oeuvre > Cloisons - portes intérieures
Le grand moment pour nous va bientôt arriver. On va enfin voir, autrement qu'en 3D, les vrais volumes de chaque pièce.
C'est le moment de l'intervention de trois corps de métiers : le plaquiste, l'électricien et le plombier.
Avec un un intervenant déterminant : le plaquiste. En effet, il doit intervenir avant le plombier et l'électricien puis revenir après le plâtrier tout comme, après la seconde intervention du plaquiste,le plombier et l'électricien devront le faire.

Le plaquiste passe donc à l'action en premier
Avec une phase préliminaire : le "ferraillage" a traduire par la mise en place de tous le système qui va permettre de supporter les plafonds et d'ériger les cloisons divisionnaires. Il y a en effet très peu de cloisons "placoplatre" dans cette maison puisque l'ensemble des murs périphériques et du mur porteur de rend sont plâtrés et non, comme dans le cas de maisons isolées par l'intérieur, mais si cela existe encore , où il y a un doublage placo des murs périphériques.
Le plaquiste procèdent en plusieurs étapes :
- d'abord les suspentes : crochets fixés aux poutres bétons de la dalle au rez-de-chaussée et à la charpente au premier étage. Elles sont toutes posées avec l'aide d'un laser (il vaut mieux, si l'on veut un plafond parfaitement horizontal)
- puis les grandes barres en aluminium, appelées "fourrures", sont ensuite clipsées sur les suspentes. Ce sont elles qui vont supporter le plafond.
A ce stade, il en profite pour insérer les différentes isolations prévues dans notre construction
- 6 centimètres de polyuréthane (R de 6) dans l'isolation dans le séjour sous la dalle du toit terrasse. Elle qui complète les 12 centimètres de polyuréthane posés sur la dalle répondant à la règle des deux tiers dessus /un tiers dessous afin d'éviter la formation du point de rosée.
- 40 centimètres de laine de verre (R de 10) dans les combles du premier étage.
Dernière étape la pose des plaques de plafond. Rien que de très traditionnel.


L'électricen, dès que les fourrures du plafond sont en place, tire tous les cables et les gaines de la VMC.

Le plombier profite de la présence du ferraillage du plafond pour insérer toutes les canalisation PVC et aussi toutes les descentes du premier étage jusqu'au rez-de-chaussée et tous les évents qui sortent en toiture.


Le récit en photos du travail des trois intervenants (plaquiste, électricien et plombier) dans cette première phase de réalisation de l'aménagement intérieur. Ils reviendront dès que les travaux de plâtrerie sont terminés. Et ce sera ensuite au tour du carreleur de se mettre en action.


Le travail du plaquiste


Le quadrillage parfait de tout le plafond. Sur la partie du fond, qui se trouve sous la toiture terrasse, une isolation de six centimètres en polyuréthane sera insérée. Elle complètera les douze centimètres situés sur la dalle.



Les panneaux d'isolation en polyuréthane.



Les panneaux d'isolation sont en place sur les fourrures. Ils vont disparaitre de la vue avec la mise en place du plafond en placoplâtre.



La pose des plaques de placoplâtre au plafond.



Le plafond du rez-de-chaussée terminé.



Le plafond du premier étage terminé.


Le travail de l'électricien

Les suspentes sont en place. Les électriciens ont tiré les cables avant que le plafond en placo ne soit posé. Une vraie toile d'araignée... mais chaque cable est renseigné pour éviter toute erreur.



Au premier étage, la VMC et le câblage électrique.


Le travail du plombier

Avant la pose des plaques du plafond, le plombier a mis en place toutes les canalisations, descentes et évents.

Dernière édition par Launaguet le Dim 01/Avr/2018 17:45; édité 3 fois
Partager | Citer |
0
 
18 mars 2018
10:30:20

L'homme en blanc : le plâtrier

Second oeuvre > Cloisons - portes intérieures
Nous avons vu que tous les murs périphériques et le mur de refend au rez-de-chaussée doivent être plâtrés. On aura ainsi de meilleurs échanges entre l'air intérieur et la masse de béton coulée dans les blocs. C'est cet échange qui donne un ressenti particulièrement appréciable.

Pour cette opération, il fallait faire appel à un plâtrier. C'est vrai que, aujourd'hui, c'est un métier qui semble perdre du terrain face à la rapidité de la mise en place de cloisons en placoplâtre. Comme la charpente traditionnelle face aux fermettes.
Nous avons, volontairement, fait le choix de murs en plâtre et d'une charpente traditionnelle : pas par passéisme mais par envie de faire perdurer ces métiers où la main et la tête jouent un rôle essentiel à l'heure des machines, du processus industriel et de la rapidité comme mot d'ordre dominant.

Le plâtrier créée sa matière en mélangeant du plâtre et de l'eau avant de poser son résultat sur le mur et de lisser. Le tout rapidement car on dispose de quarante cinq minutes avant que le mélange ne "prenne" et ne puisse plus être travaillé. C'est tout un art que ce mélange et le choix du moment où on le déclare bon pour le service.
Une tâche simple à décrire mais qui demande une expérience incontestable. Essayez et vous verrez le niveau de professionnalisme requis sur de telles surfaces.




La matière de base : des sacs de plâtre.



Les outils traditionnels : la gamate pour préparer le plâtre, un grand bac pour l'eau et un escabeau pour atteindre le haut des murs et, en vert, la toile pour préparer les murs au niveau des coffres de volets roulants.



Avant de commencer le travail, une phase capitale est nécessaire. Celle de placer des aplats sur toutes les zones ou le polystyrène est présent côté intérieur, c'est à dire au dessus de toutes les ouvertures avec volet roulant. En effet, le plâtre n'adhére pas sur le polystyrène.



Le plâtrier a attaqué par l'étage. On voit ici la partie enduite et celle qui va l'être à la prochaine gâchée



Le premier coin de pièce est terminé.

Dernière édition par Launaguet le Dim 01/Avr/2018 17:29; édité 3 fois
Partager | Citer |
0
 
annagm 
543 msg (21)
Le 18/03/2018 à 10h45
Je ne comprends pas tu as du placo pourtant, non?
il plâtre par dessus? Au lieu de jointer? Ou c'est encore autre choqequi me dépasse ?!Happy
Partager | Citer |
0
Launaguet 
53 msg (31)
Le 28/03/2018 à 07h25
annagm a écrit:Je ne comprends pas tu as du placo pourtant, non?
il plâtre par dessus? Au lieu de jointer? Ou c'est encore autre choqequi me dépasse ?!Happy


Bonjour

Tout est pourtant d'un système simplissime : Platre et placo ne sont jamais utilisés ensemble.
Il y a du plâtre sur les murs périphériques et de refend.Partout ou l'on veut récupérer l'inertie des murs banchés.
Le placoplatre normal n'est utilisé qu'en plafond et le placoplatre phonique dans les cloisons entre les pièces (cellier/ séjour, chambre /sdb et SDB bureau). Le placo sera jointé bien entendu.
J'espère avoir répondu a ton interrogation.
cordialement
Partager | Citer |
0
28 mars 2018
07:27:32

Le retour du plaquiste

Second oeuvre > Cloisons - portes intérieures
Le plâtrier avait à peine terminé que le plaquiste est de retour pour traiter toutes les cloisons qui séparent les pièces entre elles.
Un travail tout à fait traditionnel dans le bâtiment aujourd'hui.

Pour information :
Les plaques sont de marque SIniat et de trois types selon leur utilisation:
- classique blanche : "made in sud ouest" en plafond.
- Prégyplac bleue DB (phonique) en cloisons intermédiaires.
- Prégydro en salle de bains.

Apres la pose des plaques, vient le tour d'un autre spécialiste, " jointeur" qui s'occupe, comme son nom l'indique, des joints dont le but est d'assurer l'invisibilité des liaisons entre les plaques et celles de toutes les fixations



Les rouleaux dits "acoustiques" qui seront introduits à l'intérieur des cloisons entre les pièces.



Les cloisons en placoplâtre avant que le jointeur n'ait effectué son travail sur les joints. Ici, la cloison abritera une porte en galandage.



Les deux portes à galandage entre chambre, salle d'eau et bureau. Avant le travail du pointeur.



Les mêmes quand le jointeur a déjà terminé son travail.



La cloison entre le cellier et la pièce à vivre. C'est la que viendront se loger une partie des meubles de la cuisine en L. A gauche de la porte d'entrée de la pièce principale, on note la présence de la cage qui abritera l'escalier avec, en dessous de ce dernier, un placard accessible depuis le hall d'entrée.



Une des chambres du haut avec ses deux cloisons en placo et ces deux murs en plâtre. Ici les joints sur le placo sont terminés



Le couloir du premier étage et, en fond, la future salle de bains.
Partager | Citer |
0
 
25 avr. 2018
19:07:42

Vous avez dit branché !

Second oeuvre > Autres
Non, il ne s'agit pas encore de domotique (dont nous aurons l'occasion de reparler) mais plus prosaïquement de connecter la maison aux quatre réseaux basiques : électricité, eau potable, assainissement et téléphone. Rien de très particulier en l'occurrence mais une bonne journée de travail au tracto-pelle pour réaliser les tranchées et placer toutes canalisations avant de refermer le tout. Circulez dessus... y a plus rien à voir !


Les tranchées se multiplient pour permettre le passage de tous les réseaux.



Le tracto-pelle a déjà réalisé le pluvial et va continuer avec l'électricité, l'eau et le téléphone.



La sortie du fourreau général depuis l'habitation : tout y est.


Dans notre cas, une liaison complémentaire a du être mise en place : celle du récupération des eaux de pluie qui doivent être canalisée jusqu'à un puits d'infiltration situé dans le terrain lui même. Pourquoi une telle installation? Tout simplement parce que chaque propriétaire de lot doit faire son affaire des eaux de pluie sans pouvoir les rejeter dans la rue ou dans le réseau pluvial.
Il faut se faire une raison : la croissance de la population oblige les communes à ne plus recueillir le pluvial. Elles ne construisent plus qu'un seul réseaux : celui des égouts pour les eaux noires. Ecologiquement, on ne peut s'en plaindre : il est ridicule, comme on le rencontre encore, de déverser le pluvial dans les égouts car il faut ensuite que les stations d'épuration gère des qualités plus importantes.



L'une des quatre descentes des gouttières du toit. Elles sont toutes reliées par les tuyaux bleus et se déversent dans le puits d'infiltration. Dans notre cas, il y aura, au pied de ces descentes trois récupérateurs qui nous permettront de réguler... et d'arroser notre futur jardin.
En fait, ce sera uniquement le trop plein de notre réserve de 3000 litres qui partira dans le puits d'infiltration. Nous en reparlerons dès que les cuves de récupérateurs seront installés.




Le puis d'infiltration tel qu'il apparait dans un coin du jardin. Le couvercle en ciment cache des buses qui reccueillent les eaux de pluie mais aussi les rejets (s'il y en a) du drain qui protège le soubassement de la maison.
Partager | Citer |
0
 
14 personnes
surveillent ce récit
Suivre ce récit

"L'ostal del solelh"

Accueil du projet Sommaire du projet Photos du projet Derniers messages Partager
Launaguet Auteur : Launaguet
Localisation du projet Lieu de la construction :
FROccitanieHaute Garonne Launaguet Voir sur une carte
Informations sur le projet Informations sur le projet :
Type de travaux : Construction neuve
Type de construction : RDC + étage
Style : Autre
Surface habitable : 109m²
Superficie terrain : 500m²
Informations sur le projet Constructeur du projet :
CABMI
Raccourci internet du récit Raccourci internet

En rapport avec cette page :

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Faire construire, combien ça coute ?
Faire construire, combien ça coute ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum Construire
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres ...
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.

Autres récits de construction :

  • maison au sud de toulouse
     31  Maison au sud de Toulouse
    Bonjour a toutes et a tous, Apres avoir passe des heures et des heures a lire ce forum, il etait grand temps que nous nous y mettions aussi. Nous sommes ...
    Haute Garonne Par piranhan 574 mess.
  • notre maison avec trecobat
     31  Notre maison avec TRECOBAT
    Bonjour, Voici le recit de notre construction sur la region de TOULOUSE avec TRECOBAT. Tout a commence fin d'annee 2015 ou nous avons pour projet lacquisition ...
    Haute Garonne Par magiiiik 85 mess.
  • un chantier de fourmis
     31  Un chantier de fourmis....
    Bonjour a tout le monde, Cela faisait bien longtemps que je cherchais un terrain afin d'y installer la maison de mes reves... Mais comme tout le monde ...
    Toulouse (Haute Garonne) Par Nic31 1175 mess.
  • maison ossature bois pres de toulouse
     31  Maison Ossature Bois près de Toulouse
    Nous ne pensions pas que se lancer dans la construction d'une maison pouvait etre tant passionnant que deroutant voire desesperant. Nous voulons partager ...
    Haute Garonne Par gma31 80 mess.
  • maison 130m lumineuse
     31  Maison 130m² lumineuse!
    Bonjour, Qui de mieux place que les passionnes d'un forum pour discuter et conseiller sur une construction? personne Nous avons un projet de construction ...
    Haute Garonne Par toulousains31 476 mess.
  • trou de hobbits sur la colline maison pp 130m2
     31  Trou de Hobbits sur la colline : Maison PP 130m2
    Bonjour a tous, Le moment est venu d'ouvrir enfin un post pour vous faire partager mon projet. Cette future maison va se situer a Colomiers dans la ...
    Colomiers (Haute Garonne) Par olwyn 352 mess.
  • maison plain pied a ayguesvives
     31  Maison plain pied à Ayguesvives
    Bonjour a tous Ca y est on se lance dans la construction de notre maison dans le sud de Toulouse a Ayguesvives. Voici quelques informations concernant ...
    Ayguesvives (Haute Garonne) Par marie1401 33 mess.
Voir