Menu utilisateur
Menu

[13] MAS PROVENCE - Pas à la hauteur

Récit de construction de Kimyti - 14 messages - Affiché 600 fois

Présentation du projet :

Auteur du récit

Kimyti
Messages : 9
Dept : 13
Ancienneté : + de 2 mois

Récit créé le :

10 novembre 2017 à 23h47

Présentation du projet :

Tableau technique:
Marseille 11eme
Terrain 700m2

Maison de 110m2 - R+1 - 2 chambres avec mezzanine - 2 Toilettes - 2 SdB - 1 cellier - 1 garage
Agence: Aix-en-Provence (le même chef d'agence gère Aix-en-Provence, Six-Fours-les-Plages et le 04)
Signature du CCMI: 30/06/15
Obtention du permis de construire: 15/12/15
DROC: 14/04/16
Livraison contractuelle: 14/04/17
Etat de livraison actuel (11/11/17): NON LIVRE

Vous comprendrez que nos dates paraissent parfois légèrement approximatives tant les 18 mois de chantier nous ont malmené et que, patients que nous sommes, nous n'avons pas tout consigné. Ce sera donc sur la base de nos divers mails et courriers que nous retracerons ce récit, en revanche tous les faits qui vont suivre sont exacts.
Quand nous avons décidé d'acheter le terrain, nous avons, sur les conseils du commercial de MasProvence, commandé une étude de sol qui déterminerait la faisabilité duprojet.
Dès l'obtention du résultat, nous l'avons fourni à notre constructeur Mas Provence.
Nous décidons de construire une maison que nous pensons réfléchie, qui n'échappera certainement pas aux maladresses dues à une première construction (il parait qu'il en faut 3 avant de faire la perfection), mais elle repose sur des critères figés:
* Un cellier qui sera également une buanderie dans lequel arrive un tuyau à linge qui provient des salles de bain des enfants situées au dessus
* Dans les chambres des enfants, une mezzanine afin de profiter d'un espace supplémentaire et admirer la jolie vue (avec ouvrants horizontaux)
* Une grande baie vitrée au Rdc, aux aspects de verrière d'atelier
* Une cuisine ouverte
* Un toilette avec vitre sans tain (oui c'est un délire) pour contempler l'extérieur.
Nous décidons donc designer le CCMI avec Mas Provence le 30/06/15, en nous réservant les lots sanitaire et revêtements de sol et de mur. Nous obtenons le permis de construire le 15/12/15.
Nous allons enfin pouvoir construire !
Non, pas tout de suite!!
Le 17/12/15 nous nous retrouvons en l'agence de Mas Provence où l'on nous explique que l'étude de sol (que, sauf erreur de ma part, le constructeur doit faire faire) n'a pas été assez étudiée et que les affouillements et autres fondations vont être plus onéreux; nous devrions devoir débourser la somme de 7 380 euros.
Nous invoquons alors le prix ferme du CCMI, ce à quoi on nous réponds que l'on peut s'arranger.
Que dois-je comprendre?
Je fais mine de ne pas comprendre, je préfère ne pas avoir la réponse à "que dois-je comprendre?". Un avenant à 0 euros nous est alors sorti du chapeau, en nous disant que c'est bien parce que c'est nous que c'est offert !
Soit! Mais j'ai le sentiment qu'il fallait que je sois responsable de l'incompétence d'un ingénieur commercial, de l'incompétence du DRH qui l'a recruté ou de l'incompétence du chef d'agence qui le couvre!
Mars 2016.
L'organisme de Vérification des plans et contrats "Verifimmo" nous recommande de veiller à des modifications administratives importantes (cF PJ)...
Nous les transmettons à Mas Provence. A ce jour, malgré 8 demandes. AUCUN DES DOCUMENT N' A ETE MODIFIE.
Mi avril 2016.
Le chantier démarre ... on ne pourra pas dire s'il se passe bien ou pas mais il avance gentiment.
Nous découvrons les joies de la construction avec les choix qu'il faut faire sans savoir de quoi on nous parle, les "oui on va gérer ça" de la part du conducteur de travaux ou encore les "je vais voir avec l'artisan"... bref tout un monde quenous ne maitrisons finalement pas tant que cela et pourtant nous avions restauré des bâtisses et évolué quelques-année dans le BTP.
Nous découvrons également le catalogue que l'on ne voit jamais (des menuiseries proposées par Mas Provence que nous réclamons de voir le 25 mars), et donc les matériaux qui sont installés chez vous et les premières questions que l'on pose et qui n'obtiennent aucune réponse (menuiseries, volets, notices, tarifs, quantité, quantitatif annexé...)
Le terrassier est scandaleusement foireux, sa présence est complètement aléatoire et le drain périphérique qu'il a fait ne respecte pas les pentes; nous soulevons le problème... "ça sera réglé" nous répond-t-on.
Après quelques absences et non réponses de notre premier conducteur de travaux (ce dernier gère d'autres chantiers), les premiers écueils arrivent au mois de juin...
* Mas Provence ne nous propose pas de solutions quant à l'aspect "verrière" que l'on souhaite pour notre baie vitrée,
* il faut impérativement commander les menuiseries avant juillet pour les recevoir avant la trêve d'aout,
* notre cuisine est dessinée mais aucune MAP ne la référence (cela aura son importance plus tard), de ce fait aucune réservation n'est prévue pour l'alim et l'evac de l'ilot,
* l'escalier va être coulé sans que nous ayons pu avoir un plan ou même un dessin pour sa forme,
* nous émettons un sérieux doute que la demande ait été faite au maçon qui va couler l'escalier de ne conserver aucune réservation au sol (hormis celle de la chape du plancher chauffant),
* la chappe béton du RdC, recouvrant le plancher chauffant est censée être teintée dans la masse, son devis se fait attendre, attendre, attendre, mais c'est sûr on l'aura... enfin c'est ce qui nous est dit,
* au vu de la tournure de l'organisation, nous réclamons dès le mois de juin 2016, un planning de chantier avec les interventions prévues (même grossièrement) afin que nous puissions anticiper les problématiques, fournir nos souhaits et livrer nos matériaux quand c'est nécessaire... Nous l'attendons encore, et pourtant les conducteurs se sont enchainés et tous plus fabulateurs les uns que les autres nous promettaient qu'ils nous le maillaient le soir même.
* nous sommes dans l'attente de devis concernant les volets (bois? alu? pvc?),
Evidemment, vous savez quoi, les fenêtres choisies/imposées ne sont pas commandées avant juillet... et ne serons livrées que le 10 Novembre.


Pour vous éviter un récit trop linéaire entre juillet et le moment du drame (!!), probablement ennuyeux, ce sera plutôt un listing par "lot" qui vous permettra d'être vigilant sur les égarements qui peuvent se présenter face aux équipes de Mas Provence:
DRAIN:
Dès le 16/09/16 nous émettons des doutes sur son efficacité, il semble enfoui sous d'énormes pierres saillantes, l'eau rentre dans la maison et il ne semble pas respecter la pente. Le 23/09/16 il devrait être vérifié... Le 14/11/16 l'ouvrage n'est toujours pas repris.
Aujourd'hui nous avons un drain qui fait peut-être son office mais nous ne le savons pas, il n'est branché sur aucun exutoire.

AERATIONS VIDE-SANITAIRE:
Le 16/09/16 nous n'apercevons pas les aérations; elles sont en fait obstruées par le delta MS.
Le 12/07/16 les aérations sont enterrées, ce sont des petites grilles d'environ 10x10 coupées en 2 par un montant de 2 cm de large (je vous laisse faire le calcul de la surface de ventilation par rapport à la surface du vide-sanitaire... pour les connaisseurs)...
Allez je vous donne le résultat: 112cm2 par aération sans compter la surface prise par le grillage anti-rongeur.
Aujourd'hui, les aérations sont au nombre de 2 situées sur la façade nord, sérieusement protégées (j'aime l'ironie) par 2 merveilleuses tuiles... Le résultat est une fabuleuse culture de champignons dans le vide-sanitaire associée à une pluie de condensation (cf Photo)... Et cela dure depuis environ 12 mois, mais aucun conducteur de travaux (le 1er conducteur était capable de le faire si besoin) ni aucun responsable ne s'est sali le pantalon pour aller voir. Alors, je m'occupe de la basse besogne.

PLACO et CLOISONS:
Superbe thème. Début mi-novembre 2016.
* Nous constatons que les plans d'exé n'ont pas été modifiés, il y a apparait des cloisons que nous ne souhaitions plus et d'autres (en remplacement des cloisons que nous ne souhaitions plus) qui ne sont pas dessinées.
Lors de l'établissement des plans, nous avons souhaité une mezzanine (en total bois) dans les chambres; on nous demande de prendre la cloison et la sous-pente à notre charge, comme si sans la mezzanine les cloisons n'allaient pas aller jusqu'au plafond et que la sous-pente serait restée avec les tuiles apparentes...!!
* Les affleurements entre les placo et les fenêtres sont très aléatoires (parfois il y a un retrait, parfois c'est affleure) c'est fait sans harmonie, les placo bougent autour de presque toutes les menuiseries (l'intervention d'un autre plaquiste sera nécessaire il y a peu pour contraindre les plaques de placo à rester "en surface" à grand coups de mousse polyuréthane).
* Le plaquiste plaque tout, partout, trop, trop vite... un Lucky Luke de la plaque de plâtre ! Un exemple? Le conduit qui remonte dans le plafond censé abriter l'évacuation de la hotte, l'évacuation du toilette et l'alimentation en eau de ce même toilette, hop plaqué... avant même que l'évacuation de la hotte ni l'alim en eau du toilette ne soient passées... Résultat, nous avons dû accepter de percer la façade pour l'évacuation de la hotte, faire notre deuil d'une descente d'eau prévue en apparent car en inox et nous avons du attendre jusqu'au 09/06/17 pour qu'il soit enfin notifié sur un PV que "oui, il fallait envisager que le wc soit alimenté", avant cela, et malgré nos multiples demandes, on nous répondait "bah oui mais c'est fait!".
*L'alignement entre une longue poutre de 8m et la longue cloison en dessous (7m) n'est pas parallèle à tel point qu'au départ, la cloison est sous la poutre et à l'opposée, elle dépasse de 2,5 cm (la solution technique sera de masquer la poutre que nous souhaitions apparente par un coffre en BA fait par un autre plaquiste).
*Un poteau du dimension de 15 par 20 est plaqué en 35 x40... et certaines cloisons sont faites bien plus larges (perte de 7cm d'épaisseur parfois) parce que le placage est plus simple à faire.
* Nous réclamons la preuve que les plaques du plafond sont les plaques absorbeuses de COV prévues au contrat, en effet ces dernières ne correspondent à aucune "couleur" connue, et aucune preuve ne peut nous être fournie. Nous ne savons pas si ces plaques sont celles prévues (+ onéreuses? - onéreuses?).
* Dans certaines pièces humides (cellier, toilette), pas de plaques hydrofuges (vertes) c'est pourtant spécifié au contrat.
* Aucune fiche technique ne nous est fournie concernant le bon positionnement des plaques isophoniques (bleues)... Bleu dans la pièce bruyante? En dehors? Pourquoi n'y a t il pas de cloisons bleues dans les toilettes?
* Nous sommes toujours dans l'attente de la reprise de la finition autour d'une porte majeure du salon que le Directeur Opérationnel de Mas Provence considère comme, selon ses dires, très correcte (Cf.Photo)
* Deux cloisons qui devaient être prises en charge par Mas Provence (entrée + cellier) tombent dans les oubliettes des promesses (pourtant marquées sur un PV de chantier comme étant à réaliser par Mas Provence) à tel point que nous devons les faire faire et les payer nous-mêmes,
* Nous émettons une réserve sur une cloison en bas de l'escalier qu'il faut solidifier. A ce jour (11/11/17) rien n'est fait, et immanquablement, elle est de plus en plus "branlante",
* Nous vous laisserons admirer le niveau planéité de la cloison en haut des escaliers (cf. Photo). Est-il nécessaire de rappeler ce qu'en pense le Directeur Opérationnel de Mas Provence?

CHAUFFAGE et POMPE A CHALEUR :
Mars 2016, nous signalons que les chauffages proposés ne nous conviennent pas et que nous souhaitons en changer…
Le 17/02/17 force est de constater que nous n’avons une fois de plus pas été écoutés, les radiateurs sont posés. Nous refusons ces radiateurs et signalons qu’il en manque 1 sur les 3 et que son alimentation a été prévue en électricité au lieu d’être en eau.


Le chauffage au sol est à pleurer… de rire.
Nous savons ce que nous voulons et évidemment, nous l’exprimons par mail : « Nous souhaiterions le passage d’un serpentin de chauffage dans le centre du cellier, raccordé de façon autonome sur un robinet de la clarinette pour pouvoir le couper et le modérer (sinon la fonction du cellier n’est pas forcément remplie) »
Un jour, à notre grande surprise, un serpentin de chauffage est fixé au sol en ne respectant ce que nous avions demandé.
Pour le cellier, la réponse est habituelle : « Bah c’est fait »…
Et, pour la cuisine, ce qui devait arriver arriva, souvenez-vous, nous étions douteux sur le fait qu’aucune MAP ne prenne en compte l’implantation de cuisine que nous avions fournie ; des endroits sont couverts par le serpentin alors qu’ils ne devraient pas, en revanche il a fallu s’y reprendre à 4 fois pour que la zone non couverte le soit finalement . Pour se faire il nous a fallu lutter contre les "Mais monsieur, une zone non couverte par le serpentin est quand même chauffée par le serpentin qui passe pas loin (50cm)"
Nous vous faisons cadeau de florilèges d’échanges avec le 2ème conducteur de travaux (en bleu, le conduc, en rouge, nous) :
« …je ne peux que constater. Je ne trouve dans le dossier aucunedemande spécifique de votre part pour une implantation particulière. Vous trouverez dans le devis de XXXXXXX, le coût pour la modification des serpentins.
Cela n’est pas ma problématique. Je ne suis pas responsable du dossier incomplet. »

« …le chauffage au sol a été posé sans que l’on ait fait un point…de ce fait, nous avons géré à postériori avec le chauffagiste les imperfections de pose mais rien n’a été modifié : Implantation trop «étroite » de l’ilot, on ne sait d’où vient l’implantation fournie de la cuisine
Cloison salon non prévue
Serpentin cellier trop nombreux (attention il y a une cloison) et non autonome sur la clarinette
Manque serpentin dans une partie du salon (sous la tablette, dans l’angle de la baie d’artiste) … marqué au sol « salon »

D'après les éléments dans le dossier, il n'y a jamais eu de plan de cuisine fourni. Je suis en train de voir avec le chauffagiste si cette zone "cuisine" peut être reprise selon les plans fournis par vos soins à ma demande après notre réunion. La zone cellier ne sera pas reprise car conforme aux études du fournisseur de plancher chauffant.
Comment se fait-il que la cuisine ait été implantée si aucun plan n’a été fourni ? Nous nous sommes vus le 20/02/17, vous avez eu le plan de cuisine dès que vous l’avez demandé. Le plan « schéma » (dessiné sur un bout de nappe déchirée) qui semblait être dans le dossier date de mars 2016.
Quid de l’espace qui n’est pas couvert par les serpentins de chauffage au sol et qui n’est pas prévu pour être dans la cuisine, ni sur le non-plan que vous n’avez pas eu, ni sur le vrai plan ? Le chauffage au sol doit être repris. »

Aujourd’hui l’histoire des serpentins c’est de l’histoire ancienne. Mais ça a duré un temps fou et ça nous a bouffé de l'énergie par manque d’organisation et de travail.


Le 02/08/17 la PAC est livrée (pour une livraison contractuelle de maison prévue le… ? regardez en début de récit, vous allez rire), au constat d’huissier du 26/10/17, elle n’était toujours pas branchée.
Au constat d'huissier du 07/11/17, les chauffages ne sont toujours pas sertis. Evidemment Mas Provence sera capable de nous opposer que nous avons dû peindre derrière les chauffages… Sur les photos, nous vous laissons estimer la durée du travail de peinture (1 couche d’apprêt + 1 couche de peinture sur 1,5m2) qui, selon Mas Provence, est la cause des 3 mois de retard de branchement.
Et aujourd’hui, en l'état, Mas Provence se dit prêt à livrer la maison !… sans chauffage ?

Evidemment sans se dégonfler, Mas Provence fait un appel de fonds, plus de 2 mois avant que les travaux ne soient effectués et que la pompe à chaleur ne soit livrée.
Quelques mois auparavant un appel de fonds (75% pour « cloisons finies ») avait déjà été émis avant même que les cloisons soient en effet terminées. Nous n’avons d'ailleurs jamais réceptionné les cloisons, en avons même payé alors qu’elles avaient été prises en compte comme étant à faire (en remplacement de...) et aujourd’hui nous attendons toujours des reprises importantes sur les cloisons…
Tiens faut que je me renseigne si des appels de fonds anticipés, c’est légal tout ça ?
L’aspect esthétique, on en parle ? Nous avons dû batailler sévère pour avoir cette majestueuse collerette inox (Cf. photo) pour laquelle je n’ai aucun qualificatif à apporter.
Aaaaahhhh le moteur de la pompe à chaleur… j’ai failli l’oublier !!
Prévu pour être posé sur une dalle en béton à l’Est de la maison, un endroit abrité du vent ; ceci est mentionné dans un PV et vu avec le 3eme conducteur de travaux (oui nous en sommes au 3e… je vous raconterai plus tard) !
En effet nous sommes dans le Sud, et pour ceux qui ne le savent pas notre région subit le mistral, vent qui vient du Nord, prends le couloir du Rhône et nous ramène l’air froid des montagnes environnantes. La maison est très orientée au Nord, sans aucune protection du vent.
Nous sommes des curieux (et désormais des frileux, vu le nombre d’entourloupes), alors nous potassons la notice du fournisseur et nous lisons que le moteur ne se pose pas au Nord, et que la pose sur équerre est proscrite compte tenu des vibrations.
Ça tombe bien dites donc, le moteur est posé sur des équerres et au Nord ! Tout ce qu'il ne fallait pas faire !
Voilà un de nos nouveaux combats.

PLOMBERIE :
Le 03/02/17 nous signalons qu’il semble manquer l’alimentation en eau de la maison (le terrain est pourtant viabilisé). Jusque-là ça n’est pas super grave, la chape n’est pas encore coulée et la livraison de la maison est prévue dans 2 mois…
Il faudra attendre la réunion de chantier du 09/06/17, soit 2 mois après la livraison contractuelle de la maison, pour que le conducteur admette l'oublie et que cette alimentation soit envisagée.
Mieux vaut tard que jamais mais depuis que nous avons soulevé le problème, sont venus se greffer: un chauffage au sol et une chape de 8cm.
Ce qui nous rassurait dans le fait de pas avoir d’alimentation en eau, c’est que nous n’avions pas non plus d’évacuation des eaux usées... oubliée aussi!

Et pour finir, il aura fallu 5 mois pour obtenir la pose d’un robinet de lave-vaisselle prévu depuis le début ; l’anecdote est ridicule mais ça fatigue.


Je vous passe le wc non alimenté en eau durant quelques mois (un oubli) et la clarinette installée dans la chambre d’un enfant en plein milieu d’un mur avec en prime un "C'est quoi qui vous dérange sur cette clarinette?" lorsque j'eu l'outrecuidance de demander à ce qu'on la déplace.
Sur les plans d’exé, les clarinettes du cellier sont toutes sur le même mur, ce qui peut nous arranger, cela ne « sacrifie » qu’unseul mur, de fait nous avons prévu notre aménagement en conséquence. Etpourtant un plombier zélé les a dispatchées comme bon lui semble, nous nesommes évidemment pas d’accord. Extrait d’échange avec le 2eme conducteur detravaux (en bleu, le conduc, en rouge, nous) :
« En ce qui concerne le déplacement dela clarinette, j'attends un retour du chauffagiste sur unepossible réalisation de cette modification et savoir si elle a uncoût »
"Concernant la clarinette, qui en a décidé l’implantation ? Pas nous.Nous ne sommes pas responsables de ce choix"

En revanche ce que je ne vous passe pas c’est l’absence de vmc dans les toilettes ; et le problème n’est toujours pas réglé (pourtant la maison est censée être livrable et les appels de fonds arrivent).
Puisque nous en sommes aux toilettes, une histoire à pleurer (encore une) :
10/06/16 : nous nous apercevons que les toilettes du RdC n’ont pas la dimension prévue sur le plan, il leur manque 20cm dans la longueur... Avoue du conducteur: les plans bétons sont faux.
Une solution est trouvée : rajouter un mur en d'agglo pour gagner les 20cm manquants. Mais l’évacuation ne suit pas la modification et les toilettes sont installés forcément 20 cm trop en avant par rapport au nouveau mur d'agglo qui vient d'être rajouter. Certes cela nous permettait d’avoir un superbe placard derrière l’assise des toilettes MAIS plus assez de place pour les jambes (45cm) lorsque nous étions assis sur les toilettes.
Nous signalons ce défaut le 23/01/17… Inutile de vous dire que le wc est déjà alimenté, que le bâti-support est déjà coffré etc.
Tout le monde s'en cogne jusqu'au 25/04/17, jour où une modification est débutée... oui je dis bien, débutée... le bâti-support est pris dans la chape qui a été coulée etc.
Bref on arrive à se sortir de cette mésaventure, ouf, passons à la prochaine…
Ah non, j'allais oublier … Le bâti-support n’est pas posé à la bonne hauteur ! 12 cm trop haut ! Et on essaie de nous faire avaler ça comme étant « tout à fait normal Monsieur, voyons !». Malheureusement nous avons deux toilettes dans la maison, il n’a pas été long de se rendre compte qu’au moins un des deux n’était pas à la bonne hauteur…
Il doit y avoir "CON" marqué sur mon front !

ELECTRICITE:
L’élec ? Bof pas grand-chose à dire finalement comparé à tout ce que nous avons dit auparavant…
* A part 4 mois de combat pour déplacer un interrupteur qui se situait derrière une porte suite à des plans non modifiés (le déplacement d’une cloison non mis à jour sur le plan d’exé repoussant l’interrupteur entre l’arrière de la porte et la cloison)
* Un document de consuel donné alors que nous constatons à postériori des fils dénudés non sécurisés dans les salles de bain.
L’histoire du consuel est tout de même croquignolesque : la maison n’avait pas d’électricité.
Un jour, Mas Provence nous annonce une livraison prochaine (cette entreprise a un potentiel comique impressionnant), ce à quoi nous leur répondons que pour réceptionner nous exigeons de tester le réseau électrique et ses afférents (pompe à chaleur, interrupteurs, stores, prises…), mais l’entreprise nous annonce que le consuel ne nous sera remis qu’après réception. Soit.
Or sans consuel, pas de raccordement EDF. Et sans électricité, pas de test possible. Et sans test, pas de réception. C’est le chien qui se mord la queue !
Il faudra une rencontre furtive avec une personne moins bornée et plus travailleuse que les autres qui nous a permis de trouver un terrain d’entente pour l’obtention du document du consuel.
2 semaines plus tard, la maison était raccordée au réseau électrique.


MACONNERIE :
C’est en tirant les réseaux EDF et Télécom que nous nous sommes rendu compte de l’état du vide-sanitaire (cf.Photo)…
Il parait que ce sera nettoyé, cela apparait sur 2 PV de réunion de chantier.
Au 17/11/17 TOUJOURS RIEN !
Le 23/01/17, suite aux divers arrangements du plaquiste (cf la section Cloisons et Placo) nous émettons de sérieux doutes sur les surfaces réelles de notre, par rapport à celles prévues sur les plans.
A ce jour les métrés exacts sont en cours de calcul… Vous comprenez que le prix n’est plus le même si la surface n’est plus la même.

* Mais ceci est une franche rigolade quand nous évoquons l’escalier béton, ou plutôt les escaliers béton que Mas Provence est capable de livrer.
L’escalier est une pièce maitresse dans le salon, et nous le souhaitons ouvert pour permettre de découvrir une structure légère et épurée faite d’une sous-face lisse plâtrée en blanc et de marche/contre-marche de bois (cf Photo).
Le 04/02/17 nous soulevons un problème de réservations (évidemment nous n'avons aucune réponse de qui que ce soit... ni conducteur de travaux, ni conducteur de travaux principal, ni du chef d'agence que nous tentons de joindre par son agence !).
Tout comme chez Jenn02, l’escalier est parfait jusqu’à ce que les chapes de 8cm soient coulées ; ce qui confère une nouvelle hauteur aux marches d’en bas et d’en haut (qui passent respectivement de 17 cm à 9 cm et de 17 cm à 25 cm) … face à cette situation rocambolesque nous avons eu toutes les peines du monde pour leur faire admettre leur bévue.
Soit, après le silence total du chef d’agence et la mauvaise foi doublée de l’incompétence technique du Directeur opérationnel de Mas Provence, il est décidé par le nouveau conducteur de travaux principal, le 09/06/17, que l’escalier serait déposé et qu’un nouveau serait coulé.
Fin juillet, l'escalier numéro II est coulé.
Au vu d’un joli coffrage de loin, mais totalement exotique de près (cf.Photo), nous décidons d’assister au décoffrage en présence d’un huissier.
J'ai peur que nous ayons eu le nez creux. Ce moment est intense en émotion… l’escalier apparait petit à petit sous nos yeux au fur et à mesure que les planches sont retirées, nous contemplons cet escalier d’une laideur subjugante (l’aspect esthétique de l’escalier que nous souhaitions était clairement annoncé, nous en avions fourni la photo en PJ).
Et l’huissier fait son travail :
* les hauteurs de marches ne sont pas régulières,
* les profondeurs de marches ne sont pas identiques,
* les largeurs de marches ne sont pas identiques,
* les marchent ne sont pas d’aplomb,
* certaines marches s’effritent en leur centre,
96 Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Calibri; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;}* certaines marches dépassent de l’aplomb de la trémie,
* les aciers ne sont pas enrobés dans le béton.
Autant de manquements aux normes qui prouvent que cet escalier est à nouveau à démolir… Vexée par tant d'approximation, dès que nous avons le dos tourné, l'équipe enduit la sous-face où apparaissent les ferrailles de béton puis la recouvre de plâtre... ni vu ni connu j't'embrouille.
Aujourd'hui, depuis le 02/08/17, le chef d'agence, seul décisionnaire dans cette histoire, n'a jamais daigné se prononcer sur le sujet. Il ne connait évidemment pas le sujet puisqu'il a viré son nouveau conducteur de travaux principal, mis au silence son conducteur de travaux, ne s'est jamais présenté sur le chantier pour constater, ne s'intéresse pas aux constats d'huissier ni au rapport d'expert, refuse de nous rencontrer... La situation est au point mort depuis le 02/08/17.

* Le 22/06/16 nous relevons que certaines allèges ne sont pas respectées. Il est vrai que nous ne maitrisons pas toutes les arcanes de la construction mais quand on fait des calculs en partant du sol (non fini puisqu'il manque une chape) ou du plafond, on arrive toujours aux mêmes résultats... et aujourd'hui, force est de constater que nos doutes s'avéraient juste: la menuiserie située à coté de la porte d'entrée, étant posée trop basse, va être prise dans la chape de béton ciré à venir.
Et comme d'habitude, MAS PROVENCE N'OSE APPORTER UNE REPONSE DIGNE OU UNE SOLUTION TECHNIQUE A CE NOUVEAU RATE.

* Un grand moment de cette construction : la chape du RdC.
Lors de la signature du contrat, nous avions retiré le lot « revêtement de sol », sans que, bien évidemment, personne ne nous annonce que cela sous-entendait que les chapes faisaient partie, aux yeux de Mas Provence, des revêtements de sol.
Soit, nous assumons notre choix, mais non sans mal.
Il nous a fallu nous opposer à Mas Provence qui comptait donc nous livrer une maison avec un plancher chauffant sans plancher, soit un serpentin de chauffage et « démerde toi mon gars ».
LE CONTRAT MAS PROVENCE N’EST PAS CLAIR, DESSERT L’ENTREPRISE ET TOUT LE MONDE LE SAIT, MAIS TOUT LE MONDE CHEZ MAS PROVENCE FAIT L'AUTRUCHE, ESPERANT QU'AUCUN CLIENT NE METTRA SON NEZ DEDANS...
Alors dans un sursaut d’orgueil, mauvaise foi, mensonge et tentative de tricherie sont à l’ordre du jour: Mas Provence nous annonce donc que nous devons prendre en charge l’enrobage du serpentin de chauffage au sol puisque leur processus de construction consiste à couler une chape et à y coller le carrelage directement (je fais simple pour faire court). Il se trouve que par cette simple proposition, le Directeur opérationnel de Mas Provence envisageait se faire payer, par nous, une partie de ce qui revient à la charge de Mas Provence, à savoir, une partie du plancher chauffant (un plancher est un élément structurel, or nous n'avons retiré que les revêtements de sol et non le gros oeuvre ou le second oeuvre) ; et par là même, il tentait de se dédouaner de la responsabilité technique du chauffage au sol.
Et oui, imaginons : si nous avions coulé une chape par-dessus le serpentin de chauffage. Qui serait devenu responsable de quoi si nous avions détérioré le serpentin ? Qui est responsable si le serpentin ne fonctionne pas et que l’on s’en rend compte après coulage de la chape ? Qui aurait financé la casse éventuelle de la chape pour réparation ? etc etc etc

Ces quelques précisions étant passées, je vais reprendre le récit sous une forme plus chronologique.
Nous sommes en janvier 2017, le chantier avance très très très lentement. Nous avons des cloisons (non réceptionnées) fort mal posées (cf la section PLACO et CLOISONS), des menuiseries posées pasdroites (cf Photos) et trop basses (cf Photos) … et un conducteur de travaux qui tombe malade le 23/01/17.
Et personne ne nous le dit.
Le conducteur de travaux principal ? Abonné absent !
Le chef d’agence ? Pas mieux ; lui, nous ne l’avons jusqu’à présent vu que pour essayer de nous soutirer le montant du surplus des fondations.


Le 30/01/17
Le plombier-chauffagiste vient poser le serpentin de chauffage au sol selon un plan d’implantation sorti de nulle part… sans qu’aucun conduc ne soit là.

Vers le 16/02/17
Un conducteur pointe son nez, les poings faits, nous disant qu’il « est là pour en finir ».
Pour faire avancer le schmilblick, je lui faisun petit récap de nos soucis (cf PJ)… 1 mois plus tard, il saute sans que nous ne soyons au courant… comme d’hab, plus de son, plus d’image… sans que l’on soit au courant évidemment !
Youhouuuu, il y a quelqu’un dans cette agence d’Aix-en-Provence ?

Je me demande si les constructeurs ne se trouvent pas terriblement démunis dans leurs petits arrangements dès lors qu’un client leur pose des questions et leur montre qu’il sait un peu de quoi il parle.

Le 29/03/17
… cela fait deux que nous nous retrouvons sans conducteur, complètement isolés.
Nous nous fendons d’un RAR à l’attention de Mr Duhil de Benaze à la Direction Générale dans lequel nous lui racontons tout : l’absence de travail, l’absence de conduite sérieuse, l’absence d’implication de l’agence d’Aix en Provence, les travaux loin d’être finis, les modifications demandées… etc et notre goût amer que d’avoir signé avec son entreprise.
Le 31/03/17, il nous répond, lui (Le Directeur d’agence, à qui le RAR a également été adressé, après bien des mensonges auprès de sa hiérarchie, répondra à ce RAR le 02/06/17… oui oui, plus de 2 mois pour répondre !!) …
Il renvoie la patate chaude à son Directeuro pérationnel (j’ai le droit de rire… ? !!!!! Le foutage de gueule du titre quand on « connait » le personnage !).
Bref, nous rencontrons donc le Directeur Opérationnel le 13/04/17.
Un MONSIEUR ! Cordial, limite sympathique, si je m’étais écouté j’en faisais mon grand-père par adoption.
Ses premiers mots sont « Vous savez, Mas Provence a les reins solides pour payer des pénalités et faire de vous un client satisfait ».
Il est outré d’un chantier à l’arrêt, accuse le coup quand on lui montre l’escalier, les malfaçons, les« broutilles » que l’on demande à modifier, ne comprends pas ce qu’il se passe à l’agence… puis nous avoues que machin est viré, que truc est viré et que XXXX s’occupe de plusieurs agences et qu'il n'est pas fait pour.
Il nous assure que tout le monde va s’y mettre et qu’il y en a pour 10 jours, mais qu’il n’est quand même pas « technicien ».
De retour au bureau, un petit mail au chef d’agence (cf PJ) qui nous envoie un conducteur de travaux numéro III.

Le 20/04/17
Voilà que le conducteur III débarque.
Que dire de lui ? Rien en fait. Old school mais il est là, il fait le nombre, le chantier n’avance pas mieux maisil a tellement à faire avec tout ce qu’il faut modifier qu’il a du boulot.

Le 11/05/17
Sans rougir, on nous propose une date de pré-réception pour le 16/05/17 (enfin, les dates evoluent en fonction de qui nous les proposent)…
L’avantage est que cela peut faire avancer le chantier, mais arrêtons de se mentir, cette boite ne sait pas où elle va ; le Directeur Opérationnel ne sait pas de quoi il parle, le chef d’agence fait semblant de s’intéresser au dossier et ne sait pas prendre de décisions, le conducteur de travaux fait son bonhomme de chemin sans savoir ce qui se fait et se trame à côté.
Et puis, finalement il reste tellement peu de choses à faire sur ce chantier (ahah ah ah) :
Maçon :
Chape 1er
Dépose escalier + nouvelescalier
Encoche pour le volet bois de la porte fenêtre de la cuisine
Sous face et limon d’escalier à plâtrer
Masquette autour de réseaux cellier à faire
Plaquiste :
Finition plafond escalier
Solidifier cloison escalier RDC
Placo WC RDC à faire
Cloison entrée + cellier à faire après chape
Isolation phonique du cube entrée chambre 1 à l'étage
Plombier :
Pose et mise en fonctionnement chauffe-eau + moteur
Vérification pose vanne d’arrêt général et détendeur
Faire sortie EU à 50 cm de la façade
Poser robinet lave-linge et lave-vaisselle
Gestionnaire énergie à poser l'endroit défini
WC RDC à reposer
Clarinette à l’étage dans WC à faire
Raccordement WC étage àfaire
Menuisier :
Volet roulant baie d’artiste à poser
SP 10 chassis 40/75 à vérifier
Vitrage WC RDC à changer en vitrage sans teint
Poser 2 ouvrants à souflet
Réglages toutes menuiseries extérieures
Ajustage portes intérieures à charge Mas Provence (quantitatif?)
VRD :
Finir le drain
Extérieurs :
Nettoyage
Gravier sur 80 cm autour
Date Consuel
Date Perméa
DOE avec plans à jour

Le 18/05/17
Rdv avec le Directeur opérationnel qui nous avait promis que tout le monde serait sur le pont pour que le chantier avance ; il vient contrôler.
Et rien n’a avancé.
Par contre, ce n’est plus le même homme. Mon grand-père s’est transformé en requin. Prêt à tout pour défendre sa boite, défendant l’indéfendable à grand coups de
« On a toujours fait comme ça » (pour quelqu’un qui avouait ne pas être technique !) en refusant d’admettre l’évidence d’un escalier raté,
« Oh vous savez les normes et les DTU… !ppffff » d’un geste comique,
« Qu’est-ce qu’elle a cette finition ?Je ne vois pas de quoi vous parlez » avec la mauvaise foi comique qui a fait toute sa réputation à Louis de Funès.
Il contourne les questions gênantes et parfois nous oppose des arguments faux… bref, IL NE CONNAIT PAS LE DOSSIER ! (A sa décharge, il n’a aucune raison de se retrouver sur un chantier à se salir les souliers, ce n’est pas son job !).
Mais je crois qu’il est vexé que ses équipes lui ai menti sur l’avancement du chantier (nous apprendrons plus tard que le Chef d’agence d’Aix-en-Provence passe son temps à lui mentir pour se sortir de diverses situations).
RDV est pris pour la suite, le 20 juin.

Le 30/05/17
Nous recevons l’appel de fond des 95%.
Merveilleux ! Personne ne se dégonfle ! Le chantier n’a pas de pompe à chaleur, l’escalier n'est pas livrable en l'état (pour un oubli de réservations), les chauffages ne sont pas tous livrés, les aérations du vide-sanitaire ne sont pas faites, il nous manque des réponses à des questions techniques… et Mas Provence ose penser que les travaux sont terminés.

96 Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Calibri; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;}Le 02/06/17
Je reçois un RAR (la fameuse réponse à mon RARdu 29/03/17) qui m’annonce une date de livraison pour le 10/07/17 et qui mesignale que je n’ai pas répondu à l’appel de fond des 75%, pour les cloisonsfinies, et que de fait voilà pourquoi le chantier n’avance pas.
AH ? j’ai eu un appel de fond ?
Soit … où ? quand ?comment ? Désolé je n’ai pas reçu de RAR à ce sujet (faut relire un peules lignes du contrat Mas Provence)… Et cerise sur le gâteau, l’appel de fond est censé dater de Novembre 2016…Dites donc 7 mois pour réagir… ?
Et de fait, pour que je puisse payer cemontant, il me faudrait la facture qui m’a semble-t-il déjà été envoyée…comment dire qu’il m’a fallu 3 semaines pour obtenir la facture(copie ??).
Ce RAR fait preuve de malhonnêteté de MasProvence qui nous présente un calcul erroné du délai de livraison et nousoppose des avenants (chez Mas Provence Aix-en-Provence, 1 avenant repousse ledélai de livraison d’un mois même pour un pauvre avenant à 200 euros pour 2interrupteurs modifiés… Attention à la légalité de la chose !?) dont lefameux avenant qui nous a été présenté pour les fondations non prévues (vousvous souvenez ??).
La réponse à ce RAR part directement, avecforce explications à :
Directeur Opérationnel Mas Provence
Directeur d’agence Mas Provence
Avocate
Sce Juridique 60 millions de conso
DGCCRF

Le 07/06/17
Nous répondons au RAR reçu.

Et pendant ce temps-là le chantier vivote… Ouides choses se font… un interrupteur est déplacé !

Le 09/06/17
Réunion de pré-réception (waouu le terme enjette un max)…
Je vous fais une petite liste des désordressoulevés et travaux devant être effectués pour le 10/07/17 :
* Finition escalier (il sera démoli peu detemps après !!)
* Solidifier la cloison escalier RdC (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* Encoche (gâche) volet
* Sous-face escalier (l’escalier sera démoli peude temps après)
* Dalle sous PAC
* Pose support WC RdC (vous vous souvenez depuis quand nous parlons de cette histoire ??)
* Cloison entrée + cellier (Nous avons dû les payer nous-mêmes puisquepersonne ne les faisait !!)
* Isolation phonique cube chambre
* Installation PAC + groupe (Au 17/11/17, toujours pas terminé)
* Dalle béton pour groupe ext (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* Vanne d’arrêt général + détendeur (vous voussouvenez ? l’oubli de l’alimentation de la maison en eau… ? !!)
* Raccord WC étage
* Volet roulant baie d’artiste (il n’était pasinstallé)
* Réglage menuiseries extérieures (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* Vitrage sans tain RdC (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* Finir le drain
* Gravier (oui, mais pas suffisamment puisque le niveau du sol et de l’enduit defaçade n’ont pas été coordonnés)
* Consuel
* DOE plan à jour (on a le droit de rigoler àce sujet ???)

Le 20/06/17
… petit sms narquois du Directeur Opérationnelcomme si grace à lui la situation était cadrée « Confirmons nous notre rdv de ce soir ? ou se donne-t-on uneautre adresse ? ».
Petite réponse « Sivotre question est une plaisanterie je la trouve drôle et fine. En revanche sielle est sérieuse je vous invite à lire le mail adressé à Mr XXXXX, si ce n’estpas fait je vous en mènerai un exemplaire ce soir ; vous y trouverez peut-êtrela motivation pour notre réunion prévue ».

Le 21/06/17
Un nouveau conducteur de travaux principal est ENFIN nommé. Et débarque.
On reprend depuis le début pour la énième fois.
On lui présente nos questionnements au sujet des plaques de placoplatres présentes ou non sur notre chantier… leur sens de pose etc… nous n’avons aucune réponse à ce jour.
Il semble tout de même plus compétent que les autres, plus sérieux que ses chefs et plus sûr… Mais toutes ses décisions devront être validées par le chef d’agence… et voilà c’est là que le bât blesse.

Le 07/07/17
Son arrivée démarre de façon assez « fracassante» par la démolition de l’escalier… depuis le temps!! Et le coffrage du 2 ème escalier.

Le 10/07/17
C’est le jour de la livraison !! Ah ben non puisqu’on vient de me dire qu’on allait casser l’escalier et que le courrier (le RAR !! faut suivre ) a été envoyé par un gars qui ne connait rien au dossier...
Pffff j’y comprends plus rien moi…
Evidemment personne ne nous a dit que nous ne serons pas livrés à la date prévue par Mas Provence (qui est déjà « tronquée » de 3 mois par rapport à la date contractuelle réelle) …

Le 27/07/17
Re-réunion de chantier. Peut-être que ça y est, l’electrochoc de l’applicateur leur fait ouvrir les yeux ?
Sur le PV, on peut lire :
Finition raccordement réseau eau avant le28/07/17
Radiateur étage + PAC avant le 03/08/17 (Au 17/11/17, toujours pas terminé)
Pose caches élec
Ponçage prévu le 03/08/17
Application le 07/08/17 (Evidemment nous avons dû annuler)
Décoffrage escalier le 02/08/17……………… alors rendez-vousle 02 !!
Essais (PAC) le 04/09/17 (Au 17/11/17, toujours pas fait)
Modifs drain + gravier le 02/08

Le 31/07/17
Par RAR nous rappelons que nous avons calé notre applicateur de béton pour effectuer nos 60 m2 de béton ciré au 06/08/17, que nous avons dû NOUS-MEME caler la date du ponceur de chape (puisque MasProvence ne s’en occupait pas) et que nous les mettons en demeure d’effectuer un nettoyage.

Le 02/08/17
Jour du décoffrage… nous sommes là avec notre huissier.
Je vous laisse relire la section MACONNERIE ; il vade soi que nous refusons l’escalier qui vient de nous être dévoilé ; IL NE RESPECTE AUCUNEMENT LES NORMES DTU.
Et là les choses s’emballent.
La venue de notre huissier constatant l’échec cuisant de ce nouvel édifice qu’est l’escalier, a piqué MasProvence au vif.

Le 03/08/17
Nous recevons un RAR nous rappelant que :
* nous n’avons pas le droit de faire rentrer surle chantier des personnes étrangères à Mas Provence (l’huissier et un carreleur présent le jour du décoffrage). FAUX ! Nous avons un accord, certes verbal, du Directeur opérationnel, qui pris de pitié pour nous (tiens, que se passe-t-il??) nous a accordé ce droit-là dans un but commun : faire avancer le chantier plus vite,
* nous avons stocké du matériel sur le chantier, gênant les travaux. FAUX! Le matériel est du matériel Mas Provence (constaté par huissier) à savoir 1 radiateur et 1 moteur de PAC qui appartiennent à Mas Provence.
* les travaux (PAC) seront finis après que nous ayons réglé l’appel de fond des 95%. Décidemment c’est une tradition chez MasProvence que de faire des appels de fonds anticipés !

Le 25/08/17
La maison est raccordée en eau.
Je reçois le document du consuel. LE 29/08/17, la maison est raccordée en électricité.

Le 18/09/17
Compte-rendu de chantier :
* Reprendre placo autour des menuiseries
* Tube cuivre autour tuyau (Nous n’avions jamais vu une finition radiateur aussi minable)
* Trappe CF étage à poser (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* Alimentation électrique de l’ilot
* Reprendre placo autour porte de garage (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* Poteaux à poser sur cloison escalier (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* Vitrage sans tain
* Branchement et mise en service PAC (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* Gestionnaire d’énergie à déplacer (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* Robinet LV à poser
* Sèche serviette à poser
* Peinture porte d’entrée à reprendre (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* Modification du contrat suite aux hydro (plaques) du cellier (Au 17/11/17, toujours pas fait, mais je ne peux envisager que le contrat soit modifié pour un oubli)
* Côté plaque phonique à préciser (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* Ventilation VS (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* Nettoyer VS (Au17/11/17, toujours pas fait)
* Vole roulant baie d’artiste (Au 17/11/17, toujours pas fait)
* 1 RJ45 à reprendre
Ce sera la dernière fois que nous verrons notre conducteur de travaux, qui n’avait déjà plus donné de signe de vie par téléphone depuis le 22/08/17 et depuis le 29/07/17 par mail.

Le 25/10/17
Le Chef d’agence d’Aix-en-Provence nous fait un joli courrier recommandé dans lequel il expose à nos yeux ébahis le talent de son incompétence ; cela me rappelle une phrase de mon grand-père qui disait que «Parfois il vaut mieux se taire et faire croire qu’on est incompétent, que de l’ouvrir (ici, l’écrire) et le prouver ».
Un air officiel pour annoncer que nous n’avons pas régler les 95%, et que les travaux ne pourront se terminer que lorsque cela aura été effectué mais que les travaux sont terminés…
Ah ? Alors, terminés ? Pas terminé ?

31/10/17
Le chantier est découvert grand ouvert… c’est totalement anecdotique mais quand on sait que Mas Provence est capable de vous rappeler que par sécurité, vous n’êtes pas autorisé à entrer sur le chantier…
A ce jeu-là on pourrait parler du port des EPI non respectés des artisans et conducteurs de travaux (non l’espadrille n’est pas une chaussure de sécurité) ou des fils dénudés malgré le consuel.
Svp, la tâche est dure, mais balayez devant votre porte…

Le 08/11/17
Ce qui devait arriver, arriva. Notre avocate se fend d’un courrier mettant en demeure le chef d’agence d’Aix-en-Provence d’arrêter de faire l’enfant et d’accepter de nous rencontrer pour dénouer la situation (après 20 appels en agence, quelques mails, des promesses de rappel qu’il nous faisait passer par les uns et par les autres).


Le 13/11/17
Par mail nous contactons l’agence d’Aix-en-Provence, c’est une forme de réponse au RAR reçu,qui vous permettra de répondre à la question « Alors cestravaux, terminés ? Pas terminés ? », extrait :
Bonjour.
Votre conducteur de travaux semble avoir retrouvé le chemin de notre chantier, nous avons constaté sa présence le 09/11/17.
* La dernière fois que nous l’avions vu remonte au18/09/17 (compte rendu de chantier), où il faisait acte de présence pour une réunion de chantier menée par Mr XXX,
* Son dernier mail date du 29/07/17 (cf PJ),
* Son dernier appel téléphonique date du 31/10/17 pour nous réclamer de venir accueillir un artisan et fermer le chantier. Son appel précédent remontait au 22/08/17.

Vous semblez donc retrouver un intérêt quelconque à ce chantier.
Néanmoins, sachez qu’il reste à effectuer les travaux prévus par le PV de pré-réception du 09/06/17 et par le compte rendu de chantier du 18/09/17, à savoir:
* Reprendre le placo autour de la porte de service,
* Trappe CF à poser,
* Poteau à poser pour solidifier la cloison,
* Déplacement gestionnaire d’énergie (là où il avait été décidé en amont),
* Branchement et mise en service de la pac,
* Clef du volet de la porte de la cuisine (le volet, non traité est en train de pourrir) pour pouvoir le « sauver »,
* Peinture porte d’entrée,
* Effectuer les ventilations du vide-sanitaire (l’aération actuelle est non conforme au DTU),
* Nettoyage du vide-sanitaire (réseaux télécom et EDF ensevelis et écrasés + présence d’étais),
* Pose de la vitre sans tain,
* Remplacement des lattes du volet de la baie,
* Dalle sous PAC + pose du moteur à l'Est (comme cela était prévu dès le début). Le notice du constructeur mentionne que le moteur ne se pose pas au Nord, et que la pose sur équerre est proscrite,
* Réglage des menuiseries intérieures.
Cela ne vous exonère évidemment pas de tout ce qui n’apparait pas sur ces documents mais qui restent dus avant réception, à savoir:
* Nettoyage général (huisseries et des poutres comprises tels le document fourni à votre conducteur de travaux. cf PJ),
* Poignées de porte,
* Pose toilettes RdC (élément sanitaire fourni par nous-mêmes),
* Raccord enduit façade (épaisseur d’enduit non conforme au DTU),
* Réglage volet roulant façade nord,
* Poses des ventilations des menuiseries,
* Pose d'une vmc dans pièce humide,
* Dépose de l’escalier (non-conformité de l’enrobage des aciers puisque apparents, irrégularité et non-conformité des hauteurs largeurs et profondeurs des marches + perte iso-thermicité du placo adjacent percé + contre-marche qui craquelle puisque creuse) + évacuation gravas + pose de l’escalier devisé par nos soins,
* Fourniture des documents réclamés (Documents Vérifimmo, quantitatif annexé, bons béton),
* Reprise enduit façade (épaisseur d’enduit constaté hors norme DTU).
La réalisation de l’entièreté de ces travaux dus permettra alors le déclenchement du processus de réception.
Cordialement.


La suite des mésaventures d'ici peu... et en photos !
Au programme: menaces et intimidation / Contact avec la presse / enquête d'une émission de télé
Revenez lire, il y aura de l'action / des aventures / des rebondissements / du sexe ...[img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img][img]////www.forumconstruire.com/img/icpa/up_16.png[/img]

Le récit de la construction :

Philippe29 
36 618 msg (29)
Le 11/11/2017 à 10h28
Bonjour,

Vivement la suite avec les photos Blush

Bon week-end
Partager | Citer |
1
kaline 
19 433 msg (34)
Le 11/11/2017 à 19h00
La vous êtes vraiment tombé sur des brêles de première....mais ça ne veux pas dire que tout le monde EST comme ça...y compris chez mas pro. et c'est ça que vous avez du mal à comprendre...
Partager | Citer |
0
kaline 
19 433 msg (34)
Le 11/11/2017 à 19h04
De toute façon mas pro sait que son contrat est explosif, l'aamoi l'a sonné plein de fois a ce sujet, ils ne veulent pas comprendre...
ensuite SI je dis bien SI, les coups de canifs au contrat peuvent êtres "oubliés" car la construction se passe nickel, et c'est arrivé plein de fois, c'est sur que ça ne les encourage pas à changer car ça les arrange... je ne cautionne pas et n'ai jamais cautionné leur contrat ni la notice trop succincte du moins a mon époque... je n'en ai pas vu une depuis 2010...
Partager | Citer |
0
kaline 
19 433 msg (34)
Le 14/11/2017 à 13h26
J'avoue à la lecture des déboires que ça n'a rien à voir avec mas provence qui m'a construit ma maison, j'ai eu des problèmes , des gros, certes, a un autre niveau, mais pas comme ça, les finitions étaient certes aussi non abouties pour un constructeur se positionnant sur le moyen/*haut de gamme, mais pas à ce point...  

là c'est sur que les équipes qui sont en place sont aptes a faire des maisons comme moi je suis Miss Monde ... MAIS, malgré le fait des gros soucis/problèmes/grosses m*e*r*d*es, incontestables, il ne faut pas mettre toutes les équipes mas provence dans le même panier...

même si ça fait mal de le lire, certaines constructions se passent bien avec de bonnes équipes en place et de bons artisans (on en a connu et eu sur des chantiers mas pro et adhérents aamoi) et ce n'est pas une question d'argent, de budget etc c'est une question d'humain...et de ne pas prendre les clients pour des kons....aussi 


A mon époque, un directeur d'agence qui venait visiter les maisons des clients insatisfaits en soulier vernis, costard sur mesure et grosse voiture sans se pourrir les godasses les jours de pluie , n'a pas fait long feu sur mouans-sartoux , par la suite les chantiers se sont améliorés a vitesse grand V car changement d'équipe et de mentalité mais ça comme dirait l'autre, c'était avant que tout parte en *ouille chez mas pro a vouloir grandir trop vite et mal pour ce que je vois et que j'entends...
a regarder l'organigramme de la boite, a part UN conducteur de travaux, le notre, qui avait pourtant quitté la société en 2012/2013 je ne vois plus personne "d'avant" , je veux dire de mon époque de construction (2004) .... même le directeur d'agence de manosque n'est plus en place, ça, ça m'interpelle...Dry
Partager | Citer |
0
jacko33 
626 msg (33)
Le 14/11/2017 à 15h35
Bonjour Kaline,

Je trouve tes propos plutôt ambigües sur ce constructeur.
Kimyti raconte son histoire comme tant d'autres sur ce forum.
Il ne généralise pas sur son constructeur, pas plus que d'autres récits. Mais il a peut-être la tête dans le Q avec ce constructeur et ça lui remonte dans la gorge.
Alors faut bien que cela sorte.
De plus tu parles du constructeur que tu as connu, mais il y a une dizaine d'années. Mais ma brave dame, à mon époque c'était mieux. Tongue

@Kimyti : T'es-tu rapproché de l'Aamoi pour essayer de t'aider dans cette galère.
Partager | Citer |
0
kaline 
19 433 msg (34)
Le 14/11/2017 à 15h46
Ambiguë dans quels propos? on m'a déjà dit que j'étais vendue à ce cst, que je touchais des pots de vins patin couffin alors un tacle de plus 

Je n ai JA MAIS fais la pub pour ce cst. 

Je n'ai jamais fais l'apologie de mas pro ni un autre d ailleurs, jamais,  tous les cst ont des casseroles aux fesses et je suis polie et gentille... et ce n'est ps parce que c’était mon cst que je trouve des circonstances atténuantes bien au contraire, je ne supporte pas le dénigrement global à mettre tout le monde dans le même panier pourri...

Dire et avertir que c est pas parce que des chantiers de passent mal que tous sont pareils c est être ambiguë?   Dans ce cas oui alors mais c est pour TOUS la même chose alors. .. si un souci se passe mal sur un chantier TOUTE l'enseigne est à jeter aux chiens


quand aux chantiers récents et très récents avec ce cst j'ai eu des échos de gens qui avaient eu vent de mes pages web et mes déboires avec mon cst il fut un temps... échos  en bien, moyen et très mauvais ... carrément très mauvais même selon les endroits...

là on a quand même le pompon question construction pourrie je l'avoue, je suis sur le ku... pas d'autres mots c'est pas compliqué
il est ou le conducteur de travaux? personne ne gère le chantier? les "artisans" font une caméra cachée c'est pas possible!


on est d'accord?
Partager | Citer |
0
Kimyti 
9 msg (13)
Le 15/11/2017 à 12h46
jacko33 a écrit:Bonjour Kaline,

Je trouve tes propos plutôt ambigües sur ce constructeur.
Kimyti raconte son histoire comme tant d'autres sur ce forum.
Il ne généralise pas sur son constructeur, pas plus que d'autres récits. Mais il a peut-être la tête dans le Q avec ce constructeur et ça lui remonte dans la gorge.
Alors faut bien que cela sorte.
De plus tu parles du constructeur que tu as connu, mais il y a une dizaine d'années. Mais ma brave dame, à mon époque c'était mieux. Tongue

@Kimyti : T'es-tu rapproché de l'Aamoi pour essayer de t'aider dans cette galère.

Bonjour, j'avoue que non, je n'ai pas contacté l'AAMOI.
Je ne sais franchement pas à quel point cet association peut me sortir de là mais je ne demande qu'à être convaincu... il n'y a que les cons...
Partager | Citer |
0
jacko33 
626 msg (33)
Le 15/11/2017 à 13h02
Te sortir de là, je ne sais pas, mais t'aider, te soutenir, t'apporter une aide juridique et pleins d'autres choses.
Voici des contacts dans ta région et vois avec eux :
http://www.aamoi.fr/index.php/component/contact/category/162-paca

Un petit coup de téléphone et peut-être une grande aide.
Partager | Citer |
1
Kimyti 
9 msg (13)
Le 15/11/2017 à 13h07
Et une "préférence" dans les personnes à contacter par rapport à leurs affinités et aux problèmes rencontrés?
Partager | Citer |
0
Kimyti 
9 msg (13)
Le 15/11/2017 à 13h30
jacko33 a écrit:Te sortir de là, je ne sais pas, mais t'aider, te soutenir, t'apporter une aide juridique et pleins d'autres choses.
Voici des contacts dans ta région et vois avec eux :
http://www.aamoi.fr/index.php/component/contact/category/162-paca

Un petit coup de téléphone et peut-être une grande aide.

Merci de cette info.
Et une "préférence" dans les personnes à contacter par rapport à leurs affinités et aux problèmes rencontrés (sans que ce soit un jugement de valeur)?
Partager | Citer |
0
jacko33 
626 msg (33)
Le 15/11/2017 à 14h08
Je ne connais pas ces personnes. Mais je pense qu'en fonction de sa disponibilité et de ses connaissances, la personne que tu contactera te réorientera vers un de ses collègues si elle n'a pas toutes les qualités pour te répondre.
Appelle les et fais nous un retour en toute objectivité.
Partager | Citer |
0
nanou3072 
1 msg (30)
Le 19/12/2017 à 13h09
Bonjour , où en êtes vous ? je construis avec Mas Provence ( dans le Gard ) Je suis avec attention vos problèmes ...
Partager | Citer |
0
Kimyti 
9 msg (13)
Le 19/12/2017 à 14h04
Bonjour nanou3072.
Nous sommes à Marseille...
Soyez en effet vigilants, la problématique que nous rencontrons ne repose malheureusement pas sur un aspect humain, qui pourrait n'impacter u'1 agence, mais plutôt sur un aspect de groupe.
Partager | Citer |
0
4 personnes
surveillent ce récit
Suivre ce récit

"MAS PROVENCE - Pas à la hauteur"

Accueil du projet Sommaire du projet Photos du projet Derniers messages Partager
Kimyti Auteur : Kimyti
Localisation du projet Lieu de la construction :
FRProvence Alpes Cote d'azurBouches Du Rhone Marseille Voir sur une carte
Informations sur le projet Informations sur le projet :
Type de travaux : Construction neuve
Type de construction : RDC + étage
Label énergétique : RT2012
Surface habitable : 110m² (5 pièces)
Superficie terrain : 700m²
Informations sur le projet Constructeur du projet :
Mas Provence
Aix en provence (13)
Raccourci internet du récit Raccourci internet
Aucun raccourci internet pour ce récit.

En rapport avec cette page :

Devis construction de maison - Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
25 conseils pour bien faire construire sa maison - Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum Construire - L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Photos de plans de maison - Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Calculette construction gratuite ! - Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com
Annuaire des constructeurs QuelConstructeur.com - QuelConstructeur.com vous permet d'envoyer votre projet aux constructeurs de votre région gratuitement
Trouvez le crédit au meilleur taux - Trouvez le meilleur taux pour votre crédit immobilier en comparant plus de 100 banques.

Autres récits de construction :

Voir