Retour
Menu utilisateur
Menu

Depuis quelques mois, plusieurs agressions à l'encontre des travailleurs forestiers ont été signalées. Ces incidents montrent la façon dont la préservation de la ressource forestière française est régulièrement opposée à son exploitation, comme si l'une ne se faisait qu'au détriment de l'autre. Pourtant, l'exploitation raisonnée de nos forêts semble être la clé pour mieux la préserver de la véritable menace : le réchauffement climatique.

 

La France est un grand pays forestier avec près de 17,3 millions d'hectares en métropole, soit près de 31% du territoire métropolitain(1). À l'heure où le bois est de plus en plus sollicité pour construire un monde plus durable, cette richesse forestière française apparaît comme un atout de la transition écologique. Pourtant, si l'appétence des Français pour le bois ne fait que croître, peu veulent entendre parler de forêts de production.
En 2023, les débouchés du bois (construction - énergie - industrie) sont encore perçus comme une menace pour la forêt. 53% des Français interrogés pensent que les forêts françaises sont surexploitées. 52% considèrent que la récolte du bois en France détruit la forêt sur le territoire. Et 44% estiment que la première action de gestion durable de la forêt en France serait d'arrêter totalement la coupe des arbres(2).

La forêt française menacée ?

Contrairement aux idées reçues, la forêt française se porte bien. En moins de deux siècles, sa surface a quasiment doublé, passant de 8,9 millions d'hectares en 1840 à 17,3 millions d'hectares en 2022(3). Malgré ces chiffres, la production de bois est encore considérée dans l'imaginaire collectif comme une menace. L'amalgame entre "production de bois" et "coupe rase" persiste, et toute coupe de bois est souvent perçue comme synonyme de déforestation.

Pour Sarah Laroussi, directrice générale du CNDB : « La désinformation est portée par des personnes paradoxalement souvent engagées en faveur de l'environnement mais non expertes ou aguerries au sujet de la forêt qui s'imaginent sauver la forêt d'une menace humaine fantasmée. »
Pourtant, la coupe rase, qui consiste à abattre la totalité des arbres présents sur une parcelle forestière, ne représente que 0,3% de la surface forestière en France métropolitaine. Aujourd'hui, le forestier ne prélève pas plus que ce que la forêt produit puisque seulement 58,5% de l'accroissement naturel des forêts est prélevé chaque année ... Lire la suite de l'actu sur Batinfo

 
Vous aimez ? Partagez sur Facebook :  

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis maçonnerieArtisan
Devis maçonnerie
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Quels matériaux choisir pour votre maison ?
Quels matériaux choisir pour votre maison ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos de maçonneries, élévation des murs
Photos de maçonneries, élévation des murs
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Les commentaires des membres :

 
Membre utile Env. 300 message Haute Savoie
Mouais. La forêt "se porte bien" selon l'auteur. Et un peu plus bas, "la forêt souffre"... faudrait choisir ^^

Et moi je dis qu'elle souffre car je la connais bien. L'auteur n'insiste pas assez sur les attaques de scolytes qui ont rayé de la carte des hectares d'épicéas, ou sur le manque d'eau, ou sur les ravages du feu.

Quand aux "0,3% de surface de coupes rases", je demande le détail du calcul. Moi, je ne vois QUE des coupes rases sur les parcelles privées (qui représentent la grande majorité de la forêt française), avec un bordel pas possible au sol de toutes les branches inutilisables. Quand ce n'est pas le bidon d'essence de la tronçonneuse oublié sur place.

Je ne parle pas des quads et autres engins motorisés qui défoncent les chemins et les jeunes pousses. Et récemment, un nouveau fléau moderne : les ramasseurs de champignons qui marquent et partagent les coins au GPS, pour être bien sûrs de revenir piller et piétiner l'endroit l'année prochaine. On sait jamais, si un ptit champignon leur échappait, mon dieu la Terre s'arrêterait de tourner...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 300
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 3000 message . (24)
Bonsoir Alfred74

Sauf les scolytes que je ne connais pas je plussoie vivement ton post.

Ici les bois (on ne peut pas parler de "forêts") sont massacrés, rasés, des collines entières sont à nu. Quand il pleut l'argile rouge ruisselle vers les routes...

Comme toi je m'insurge contre la quantité de branchages de faible diamètre (les châtaigniers en ont beaucoup) laissée au sol.
J'ai lu que c'était bon pour la biodiversité... il faudrait que je creuse la question.
Les nombreux branchages sont enchevêtrés, qu'est-ce qui va pousser au milieu d'eux ?

Perso je me dis que tout cela ferait du bois de chauffage pour les plus démunis.

Et curieusement, il y a des parcelles où ces branchages ne sont pas délaissés mais tirés vers une aire bien dégagée où une machine les broie avant qu'ils soient emportés par camion entiers.
Donc certaines entreprises "recyclent" tout mais pas d'autres...
Etant donné qu'il est impossible de poster des fichiers .PDF sur le forum, vous pouvez les transformer en fichiers .JPEG par exemple via le site Ilovepdf.
(Astuce d'Elisa 21)
Messages : Env. 3000
De : . (24)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
Bonjour ,il y a beaucoup trop d'écolos qui sont des intégristes perchés !!
Au lieu de penser à laisser une meilleure planète à nos enfants ,il serait mieux de laisser de meilleurs enfants à notre planète.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre ultra utile Env. 5000 message Loire Atlantique
jmd14 a écrit:Bonjour ,il y a beaucoup trop  d'écolos qui sont des intégristes perchés !!


Faut bien compenser tous les dégénérés qui regardent Cnews et BFM.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 5000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 300 message Haute Savoie
Libellule_ a écrit:J'ai lu que c'était bon pour la biodiversité... il faudrait que je creuse la question.

À petite dose, les branches au sol protègent les jeunes poussent du broutage par les chevreuils. On dit aussi que "la ronce est la mère du chêne", car à l'abri des ronces, les glands germent en toute tranquillité.

Mais à petite dose seulement. Là, vous avez constaté comme moi qu'il s'agit de parcelles entières qui sont non débarrassées des débris de coupe.

D'autant plus que sur de grandes surfaces en friche ou recouvertes de débris, les parasites comme les tiques pullulent.

Bref, c'est une histoire d'équilibre, et là on n'y est pas. Normalement, le bois au sol issu de la chute naturelle des arbres morts est largement suffisant.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 300
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 1 an
Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir