Retour
Menu utilisateur
Menu

Question chainage verticaux

Ce sujet comporte 11 messages et a été affiché 755 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
1
personne
surveille ce sujet
 
Membre utile Env. 700 message Chambly (60)
Bonjour,

Nous avons reçu les plans d'exécution. J'aimerais avoir une précision en ce qui concerne les chainages verticaux. Au niveau du VS ils sont présents dans tous les angles ainsi qu'au droit du mur de refend. Jusque-là je pense que c'est bon.



Mais ensuite, au niveau du plancher du RdC et celui de l'étage, disparaissent les chainages au droit de la poutre. Qu'en pensez-vous ?





D'autre part j'aurais bien demandé au constructeur d'implanter un chaînage vertical supplémentaire en milieu du mur de façade nord (non obligatoire mais souhaitable me semble-t-il).


Cdt.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 700
De : Chambly (60)
Ancienneté : + de 6 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de maçonnerie...

Allez dans la section devis maçonnerie du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de maçons de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les maçons, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-7-devis_maconnerie.php
 
Membre ultra utile Env. 20000 message Eure
Bonjour

Tu veux dire dans les pignons, au RDC ?

Ils ne sont pas forcément obligatoire: Tout dépend de la charge de la poutre sur les pignons, de la géométrie de l'appui des poutres et de la classe de résistance de la maçonnerie.
En gros, si les contraintes sous l'appui des poutres sur la maçonnerie ne dépasse pas une certaine valeur, nul besoin de poteau. A la limite, même si il y a dépassement, ça peut se régler par un sommier pour éviter le poteau.

Pour les chainages intermédiaires en milieu de mur, effectivement, hors zone sismique, ils ne sont pas obligatoires et le constructeur a tout à fait le droit de ne pas t'en faire cadeau. Tente ta chance, tu verras bien !
Mais attention qu'il ne te balance pas un avenant pour des travaux supplémentaires que tu lui aura demandé ! (il en aurait le droit)
De préférence, passez par le forum pour exposer vos problèmes. Réservez les MP aux cas plus "intimes"

.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre utile Env. 700 message Chambly (60)
Bonsoir Tournesol,

Oui c'est cela, les chaînages de pignon. Je prends bonne note qu'ils ne sont généralement pas nécessaires, et que cela dépend de la contrainte générée par la poutre.

En parlant de celle-ci et de son appui sur la maçonnerie (en l'occurrence de la brique alvéolaire de 20), la règle a retenir est-elle celle des 2/3 comme pour les planchers, ou bien celle des 5cm comme pour les poutrelles ? Question de profane qui fera rire sans doute...Happy

D'autre part et si j'ai bien compris, un chaînage vertical n'assure jamais le rôle d'un poteau, mais un poteau BA assure toujours le rôle de chaînage ?

Dernière remarque Tournesol si vous le voulez bien : vous avez sans doute vue la verrue qui trône dans le garage (le poteau), mon constructeur me dit qu'il n'a pas d'autre solution que de l'implanter la, ce que je veux bien croire, cependant j'aimerais en être absolument sur, votre avis m'est ici de la plus grande importance !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 700
De : Chambly (60)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre ultra utile Env. 20000 message Eure
Vodkatonik a écrit:Bonsoir Tournesol,

Oui c'est cela, les chaînages de pignon. Je prends bonne note qu'ils ne sont généralement pas nécessaires, et que cela dépend de la contrainte générée par la poutre.

En parlant de celle-ci et de son appui sur la maçonnerie (en l'occurrence de la brique alvéolaire de 20), la règle a retenir est-elle celle des 2/3 comme pour les planchers, ou bien celle des 5cm comme pour les poutrelles ? Question de profane qui fera rire sans doute...Happy

Pas lieu d'en rire... Faut déjà bien connaître les règles pour répondre.
Pour les planchers : les 2/3 pour l'appui n'est pas une règle absolue, c'est d'ailleurs précisé :
Citation: La largeur minimale d'appui des planchers sur les parois porteuses est, sauf justifications (voir règles de calcul
NF DTU 20.1 P4), au moins égale aux 2/3 de l'épaisseur de ces parois, enduits non compris.

Sauf justification : ce qui veut dire que c'est le mini sans justification mais qu'on peut mettre moins par le calcul...

Pour les linteaux, poutres préfa, poutrelles... : les 5 cm mini sur la maçonnerie (2 cm sur du béton) ne concerne que la phase provisoire de pose pour la sécurité du chantier et de ses ouvriers. Ça n'a rien à voir avec la résistance finale. Ça ne te concerne donc pas.


D'autre part et si j'ai bien compris, un chaînage vertical n'assure jamais le rôle d'un poteau, mais un poteau BA assure toujours le rôle de chaînage ?

Exact : un chainage vertical "ordinaire" ne peut pas servir de poteau pour reprendre de la charge. La raison en est les conditions d'exécution de ces chainages, pas du tout conçus comme des poteaux (section béton trop faible => risque de flambement, aciers rapprochés et souvent en nombre insuffisants pour servir de poteaux, cadres beaucoup trop espacés. dans un chainage, les cadres sont très espacés, ils sont "de montage", et seraient bien incapable d'empêcher les aciers verticaux de "flamber" (c'est le rôle des cadres de poteaux).

Par contre, un poteau peut servir de chainage, aucun problème, à la condition que les continuités d'aciers soient assurés mais c'est en principe toujours le cas.


Dernière remarque Tournesol si vous le voulez bien : vous avez sans doute vue la verrue qui trône dans le garage (le poteau), mon constructeur me dit qu'il n'a pas d'autre solution que de l'implanter la, ce que je veux bien croire, cependant j'aimerais en être absolument sur, votre avis m'est ici de la plus grande importance !

Je pense qu'il n'avait effectivement pas tellement le choix :
- soit il supprimait ce poteau mais il se retrouvait avec une poutre de 7,34 m de portée, un monstre que tu n'aurais peut-être pas été très satisfait de voir dans ta cuisine, soit porter le plancher au dessus du garage dans l'autre sens mais il fallait alors trouver un mur porteur entre cuisine/chambre et garage/cellier et remplacer la cloison de 12 cm par un mur plus épais. Et peut-être un coût plus important : un autre chantier, donc. Des solutions techniques il y en a toujours. Mais pas à n'importe quel prix. Ton constructeur ne t'a pas expliqué ?

De préférence, passez par le forum pour exposer vos problèmes. Réservez les MP aux cas plus "intimes"

.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre utile Env. 700 message Chambly (60)
Ok merci pour tes précieux renseignements.

Pour l'appui des poutrelles j'ai du mal à comprendre : tu parles de phase provisoire, moi la question que je me pose c'est quel est leur appui lors de la phase finale, lors du coulage de la dalle. Diffère-t-il ?

Pour ce qui concerne le poteau du garage nous avons évidemment abordé le sujet avec le cst, mais il est rapidement apparu qu'il n'y avait pas beaucoup d'alternative autres que celles que tu as rappelées. Je ne croyais guère au miracle, mais comme tu es de conseil avisé je me suis permis de te soumettre le problème.

Une dernière remarque pour ma culture personnelle (enfin une dernière, pour ce soir...Biggrin) : la poutre reposera sur plusieurs appuis (3 poteaux, 2 murs) avec des portées différentes, j'imagine que sa section, elle, restera constante et dimensionnée pour résister a la plus grande de ces portées, n'est-ce pas ?

Bonne soirée.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 700
De : Chambly (60)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre ultra utile Env. 20000 message Eure
Vodkatonik a écrit:

Pour l'appui des poutrelles j'ai du mal à comprendre : tu parles de phase provisoire, moi la question que je me pose c'est quel est leur appui lors de la phase finale, lors du coulage de la dalle. Diffère-t-il ?

En phase finale, l'appui est généralement de l'épaisseur du mur moins l'épaisseur de la planelle, donc beaucoup plus que ces 5 cm. La profondeur d'appui minimal en plus de l'appui provisoire, sans plus rentrer dans le détail, est la longueur nécessaire pour ancrer les aciers d'extrémité en fonction de l'effort à supporter (généralement une dizaine de cm : on est donc à une quinzaine de cm total)

Pour ce qui concerne le poteau du garage nous avons évidemment abordé le sujet avec le cst, mais il est rapidement apparu qu'il n'y avait pas beaucoup d'alternative autres que celles que tu as rappelées. Je ne croyais guère au miracle, mais comme tu es de conseil avisé je me suis permis de te soumettre le problème.

Une dernière remarque pour ma culture personnelle (enfin une dernière, pour ce soir...Biggrin) : la poutre reposera sur plusieurs appuis (3 poteaux, 2 murs) avec des portées différentes, j'imagine que sa section, elle, restera constante et dimensionnée pour résister a la plus grande de ces portées, n'est-ce pas ?

Dans l'absolu, on peut dimensionner chaque travée en fonction des efforts supportés. Mais cette manière de faire est contraignante pour l'entreprise, source d'erreurs, pas forcément la plus économique, etc. Donc, en général, on prend la travée la plus sollicitée pour dimensionner l'ensemble de la file de poutre. Bien sûr, par mesure d'économie, les aciers varient de travée en travée.

Bonne soirée.
De préférence, passez par le forum pour exposer vos problèmes. Réservez les MP aux cas plus "intimes"

.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre utile Env. 700 message Chambly (60)
Merci pour ce retour Tournesol.

Une petite pour la route : comment les murs de soubassement d'un vide sanitaire (1m dans mon cas) résistent-ils aux efforts de poussée horizontaux ? En effet ces murs équivalent de facto, après remblaiement, à des murs de soutènement non ? Or les seuls chaînages verticaux disposés en angle ne sont pas conçus pour résister à ces efforts me semble-t-il. Ne faut-il donc pas prévoir un surcroît de chaînage ou poteaux en ce cas ?

A moins que ces murs ne se comportent plus de la "même manière" lorsqu'ils ont une maison au-dessus d'eux ? J'imagine que cela, combiné avec le chaînage horizontal, tend à les rigidifier, à les stabiliser ?

Cdt.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 700
De : Chambly (60)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre ultra utile Env. 20000 message Eure
Simple...

On va faire un peu de RDM :
Un mur de soutènement classique est encastré à la base, sur sa fondation et est donc libre de se déplacer en tête.
Un mur de soubassement (de VS) est tenu à sa base (semelle) et en tête (plancher)

Un est en console, l'autre sur deux appuis. Avec le même chargement horizontal et la même hauteur, le premier subit 2,6 fois plus d'effort !

De plus, le soutènement, dans les cas courants, ne reçoit aucune charge verticale, hormis son poids propre.
Le mur de soubassement, en général, a à supporter toute la charge de la construction. Et l'effet de cette charge est bénéfique : elle diminue les contraintes de traction, celles qui sont préjudiciables à un mur en flexion...

C'est la raison pour laquelle on peut se permettre de faire un mur de sous-sol en parpaing, pour peu qu'on ait une charge verticale suffisante, une hauteur modérée et des refends pas trop espacés qui ont tendance à faire travailler le mur en plaque appuyée sur ses 4 cotés (haut, bas et latéraux), ce qui diminue encore les efforts.

En expertise, j'ai déjà vu des murs de sous-sol "exploser" pour n'avoir pas tenu compte de tous ces éléments. Mais, je le répète, un sous-sol de 2,20 m plus quelques refends suffisent souvent sans autre précautions.

Bien sûr, on n'a pas tous ces effets positifs pour les murs de soutènement en parpaing : c'est la raison pour laquelle on n'arrête pas de dire que ces murs sont dangereux, voire très dangereux...
De préférence, passez par le forum pour exposer vos problèmes. Réservez les MP aux cas plus "intimes"

.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre utile Env. 700 message Chambly (60)
Merci M. le Professeur pour cette brillante démonstration !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 700
De : Chambly (60)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 2000 message Puy De Dome
Ca c'est de l'explication.... Merci Tournesol !

David
Messages : Env. 2000
Dept : Puy De Dome
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre ultra utile Env. 20000 message Eure
Pas de quoi !
De préférence, passez par le forum pour exposer vos problèmes. Réservez les MP aux cas plus "intimes"

.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 20000
Dept : Eure
Ancienneté : + de 12 ans
En cache depuis hier à 17h03
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis maçonnerieArtisan
Devis maçonnerie
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Le dosage du béton
Le dosage du béton
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos de maçonneries, élévation des murs
Photos de maçonneries, élévation des murs
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Enduirama : comparez les rendus des enduits
Enduirama : comparez les rendus des enduits
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

1
personne
surveille ce sujet
Voir