Menu utilisateur
Menu

Catégorie Matériaux et Menuiseries - 5 commentaires - Posté
Revue de presse - Batirama : Les propriétaires forestiers espèrent tripler d'ici 20 ans la production de pin Douglas, une essence très présente sur laquelle ils comptent pour dynamiser la filière bois française.

"Aujourd'hui, la récolte est de 2,3 millions de mêtres cube en France. Elle va monter en 2035 à 6 millions de mètres cube", déclare Lionel Say, directeur général de la CFBL (Coopérative forestière Bourgogne Limousin).   Le dirigeant de cette coopérative qui regroupe 12.000 propriétaires forestiers, s'appuie sur une projection calculée pour les besoins d'un livre destiné à faire connaître cet arbre produit essentiellement dans le centre du pays (Auvergne, Limousin, Bourgogne).

La France est le premier producteur en Europe de cette essence ramenée de la cote ouest de l'Amérique du Nord au début du XXe siècle, avec 420 ....

 
Vous aimez ? Partagez sur Facebook !

 

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis bardage boisArtisan
Devis bardage bois
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Guide enduit, bardage et parement
Guide enduit, bardage et parement
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos bardage bois
Photos bardage bois
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Les commentaires des membres :

-
Pour l'instant le douglas français a l'inconvénient d'étre "jeune" les plots comportent souvent des noeuds imposants et il n'est pas rare que les débits n'éliminent pas totalement l'aubier impropre a l'utilisation en bois durable .
0
-
J'habite en Bretagne, il y a du douglas, mais comme particulier on se fait assassiner par les scieries qui nous prennent pour des pigeons dès que l'on souhaite un peu de douglas local pour travailler chez soi.
Ma dernière demande, à une scierie à moins de 20 km, pour 3 m3 de "planches" brutes de coupe : plus de 600 € le m3 ...
et bien je suis allé chercher mon bois chez le marchand de matériaux du coin, et j'ai eu du sapin rouge parfaitement sec, raboté, pour bien moins cher, et pourtant il venait de loin ...
Pour l'instant la seule solution trouvée pour avoir du douglas local : acheter et se faire livrer les grumes, puis faire venir une scierie mobile. Par contre il faut avoir un gros besoin pour que ce soit rentable, et pour l'instant ce n'est pas mon cas.
Donc pas de douglas local chez moi, alors que je croise régulièrement des camions qui en transportent vers la Normandie
0
-
600 eur/m3 ?! je préfère me contenter d'un douglas local avec un peu d'aubier sur les grosses sections (nos scieries locales ne veulent pas l'éviter quand il s'agit de poteaux 12x12cm ou pannes 10/24cm par exemple) mais que l'on paie 300 eur/m3 ici (très peu de nœuds toutefois !)... ce qui n'est déjà pas donné avec par exemple une note de 800 euros pour une simple cabane d'enfants (certes une super-cabane, avec couverture tuiles etc.)

Après le Douglas a ses petits inconvénients qu'on ne retrouvaient pas en charpente avec du sapin du nord... aubier difficile à s'affranchir (même à 10%), se fend avec de belles crevasses sur les grosses sections, ce qui ne nous pose aucun problème de solidité mais esthétiquement y'a ceux qui aiment (façon chêne) et ceux qui n'aiment pas, donc mieux vaut le savoir à l'avance car généralement en scierie ils vous invitent à récupérer la commande juste après la coupe et les fentes se créent bien sûr qu'après coup. Biggrin

Gaffe aussi avec cette essence au fendage en bout de liteau par exemple lors du pointage, on préférera un pré-perçage ou planter la pointe plus loin du bord en biais
0
-
Marie07, ici, Bretagne du Nord, à proximité de st Malo, à 300 € tu as du sapin de charpente qui provient des pays de l'Est ... pas du bois local :(
Et j'ai contacté toutes les scieries présentes dans les pages jaunes, dans un rayon de 60 km.
C'est simple, le bois, importé, est moins chez un marchand de matériaux que chez un scieur !
0
-
Remarque, pour les voliges, on a utilisé du sapin du nord traité via notre fournisseur de matériaux car le Douglas était plus cher même en scierie, sur ce seul cas particulier. Mais on parle d écart de prix faibles au regard de ce que tu nous dis ! Vivement alors que la production triple d ici 20 ans comme le dit l article, a moins que la demande triple également avec des pratiques tarifaires maintenues Rolleyes
0
Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir