Menu utilisateur
Menu

Catégorie Chauffage, isolation, economies - 8 commentaires - Posté
Revue de presse - Batiactu : ECOLOGIQUE. L'herbe est une ressource annuelle, disponible en vastes quantités qui n'est pas suffisamment valorisée. Partant de ce constat, l'entreprise Gramitherm propose d'en faire des panneaux d'isolants à base de fibres végétales aux propriétés plus qu'intéressantes. Christian Roggeman, son président-directeur général, nous livre ses explications.

La tendance est au biosourcé dans la construction: immeubles en bois, béton de chanvre, ouate de cellulose, algues ou champignons. Toutes les sources de fibres végétales ont été explorées. Toutes? Un brevet suisse, déposé voilà une dizaine d'années, porte sur l'utilisation d'herbe de prairie pour obtenir des panneaux isolants performants. Christian Roggeman, le dirigeant de Gramitherm, nous explique: "L'herbe est une ressource disponible en grandes quantités qui peut se valoriser en deux fractions: une phase liquide, qui servira de combustible après méthanisation ou de protéines de complément pour l'alimentation animale, et la phase solide, qui contient les fibres, jusqu'ici non valorisées".

à lire aussi

 
Vous aimez ? Partagez sur Facebook !

 

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis chaudière gazArtisan
Devis chaudière gaz
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Quel chauffage choisir ?
Quel chauffage choisir ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos installations chauffages
Photos installations chauffages
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Les commentaires des membres :

-
Attention en Suisse on n'est pas à l'abri d'y trouver de l'herbe qui fait rigoler ...
2
-
Après le diesel de colza, et l'éthanol de betteraves, un autre produit concurrent des ressources alimentaires, ou fourragères plutôt... Alors que la paille est un sous-produit, abondant et peu cher.
0
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +1 an.
-
blueskies a écrit:Attention en Suisse on n'est pas à l'abri d'y trouver de l'herbe qui fait rigoler ...

Remarque importante uniquement en cas d'incendie
3
-
Ça doit approcher les dix ans d'existence le Gramitherm.
Il y a un "journaliste" qui a fait du rangement de son bureau et qui a retrouvé un vieux dossier de presse ?
Pour en avoir déjà vu, c'est dense, avec une belle qualité de fabrication, mais, c'était cher (au moins autant que des panneaux de chanvre), et ça avait le gros défaut d'être lié avec du maïs et donc ça craignait vraiment l'humidité : il ne fallait surtout pas vider un camion sous une pluie battante.

Manu, des fabricants on essayé, des panneaux industriels isolants en paille ça n'est pas possible. Il existe (existait ?) des panneaux de paille compressée pour monter rapidement des cloisons, ou réaliser des doublage acoustiques de murs. Il y a longtemps, le premier importateur français de ces panneaux, d'origine anglaise était une société qui aménageait des cinémas et salle de spectacle.
Il me semble qu'il existait une usine en Tchéquie il y a une dizaine d'années.
Il existe aussi des panneaux de roseaux, parfais pour réaliser des ITE avec enduits standards à la chaux mais comme c'est sans CSTB, il n'y a que les allemands, les belges et les hollandais qui les utilisent (ainsi qu'en Suisse, Autriche et Italie) mais en France c'est super galère ... j'en ai eu dans mon stock pendant quasiment 6 ou 7 ans, avant qu'un artisan belge vienne me les acheter.

@+
1
-
C'est vrai qu'avec les AT du CSTB, faut avoir une bonne trésorerie pour lancer un nouveau produit. Si l'on prend en compte les couts de recherche et développement, le cout de l'outil industriel, le cout du plan marketing, le cout du réseau commercial, le cout de l'avis technique du CSTB, etc, etc, etc... bien faut vraiment en vouloir pour lancer un nouveau produit dans le bâtiment. D'autant que les AT ne sont pas délivrés à vie et donc, il faut de temps en temps repasser au tiroir caisse pour prolonger l'AT. Certains ont laissé tombé comme les fabricants de panneaux de contreventement à base de fibre de bois. Tous les AT sont HS.
0
-
Exact Pdecanton, un AT c'est cher
Mon ancien fournisseur de cellulose m'avait parlé d'un budget de 100 000EUR pour l'ensemble de la certification (tests, échantillons, déplacements ...), à ajoute à environ 6 mois de temps d'un ingénieur, pour la certification CSTB de sa cellulose. Certification obtenue juste au début des errements du CSTB à propos du sel de bore ...
Il c'est alors retrouvé avec une certification temporaire pendant 1 an à 2 ans
0
-
Il y a dix ans, le produit était effectivement.
Aujourd'hui de par une amélioration du processus de fabrication et la création d'une filière herbe au Bénélux, il fait partie des moins chers des isolants biosourcés.
Les problèmes d'humidité évoqués par Manu Taden n'existent plus c'est au contraire le meilleur régulateurs d'humidité de tous les isolants.
https://www.youtube.com/watch?v=qD7EzuYYM-s
0
-
Guillebon a écrit:Il y a dix ans, le produit était effectivement.
Aujourd'hui de par une amélioration du processus de fabrication et la création d'une filière herbe au Bénélux, il fait partie des moins chers des isolants biosourcés.


Bonjour
J'ai rapidement cherché un tarif et je n'ai rien trouvé sur le web ...
De mémoire, de plus de 10 ans, il me semble que c'était autour de 15/20€ le m2 en 100 mm, c'est à dire comme un panneau de chanvre artisanal de l'époque, comme un métisse, mais plus qu'une laine de bois.
J'ai lu un article qui parlait d'une fabrication dans une usine située dans les Alpes, Buitex ? parce que dans ce cas je comprends le problème rencontré par des palettes livrées sur un chantier sous la pluie, j'avais eu le même problème lors d'une livraison d'un nouvel isolant buitex encore en phase de test (chanvre & bois avec liant végétal).

cdlt
0
Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir