Retour
Menu utilisateur
Menu

Catégorie Général - 0 commentaire - Posté

Plus on habite dans une petite commune, plus on est satisfait de la qualité de son logement. L’Association Qualitel le révèle avec la 3e édition de son Baromètre (Ipsos) consacré à la Qualité du logement.

Plus on habite dans une petite commune, plus on est satisfait de la qualité de son logement. L’Association Qualitel le révèle avec la 3e édition de son Baromètre (Ipsos) consacré à la Qualité du logement.

L’étude qui s’appuie sur 80 questions (4 850 personnes interrogées), explore les perceptions des Français sur le logement, selon le type de territoire habité : communes rurales, villes moyennes, métropoles et agglomération parisienne.  

Le thème de la fracture territoriale a alimenté la chronique au cours des derniers mois, marqués par des tensions sociales d’une nature inédite : le Baromètre Qualitel 2019 confirme bien le déficit d’infrastructures ou d’accès aux services (transports, commerces...) perçu par les Français résidant dans les communes moyennes ou rurales.  

En revanche, l’étude met aussi en lumière une autre réalité : en matière de qualité du logement, la fracture territoriale doit se lire « à l’envers ». Plus on habite dans une petite commune, plus on est satisfait de la qualité de son logement. La moyenne nationale du Qualiscore, indice synthétique de 17 critères de satisfaction autour de la qualité du logement, se situe à 6,8/ 10.  

Cependant, on constate que ce niveau de qualité perçue décroît à mesure que la taille de la commune grandit : le Qualiscore s’élève ainsi à 7 dans les communes rurales, 6,9 dans les villes moyennes, 6,7 dans les métropoles de plus de cent mille habitants et 6,4 dans l’agglomération parisienne.

Un critère capital : la surface du logement  

Ces chiffres résultent de la conjugaison de plusieurs facteurs, parmi lesquels:  

La surface du logement : dans les communes rurales, la surface jugée idéale pour un logement est de 134 m2, soit quasiment identique à la surface réelle,135 m2. Dans une ville moyenne, elle est de 114 m2, là encore assez proche de la superficie réelle, 107 m2.  

A contrario, les habitants des grandes villes sont frustrés de vivre dans un espace moins important que celui rêvé : 94 m2 réels contre 109 m2 souhaités dans les métropoles, et 82 m2 réels contre 105 m2 en agglomération parisienne. En sachant qu’à Paris et proche banlieue, la surface est encore bien plus réduite…

Les nuisances acoustiques, liées à la densité urbaine : les habitants de l’agglomération parisienne sont par exemple trois fois plus susceptibles d’être dérangés par des bruits venant des logements voisins ou de la rue : 33 % sont « gênés, de jour comme de nuit », par des bruits venant du voisinage contre 11 % des habitants des communes rurales ... Lire la suite de l'actu sur Batirama.com

 
Vous aimez ? Partagez sur Facebook :  

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
25 conseils pour bien faire construire sa maison
25 conseils pour bien faire construire sa maison
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Forum Forum
Forum "faire construire, par où commencer ?"
Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.

Les commentaires des membres :

Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir