Retour
Menu utilisateur
Menu

Catégorie Général - 6 commentaires - Posté

Le nombre de jeunes adultes hébergés chez leurs parents, principalement des étudiants, a augmenté de 250 000 entre 2013 et 2020, un retour des « Tanguy » symptôme de la crise du logement, selon une étude de la Fondation Abbé Pierre (FAP) publiée jeudi.

 

Environ 4,92 millions d'adultes vivaient chez leurs parents en 2020 contre 4,67 millions en 2013, en majorité des 18-24 ans (+13,5%), selon la dernière enquête de la FAP « Les Tanguy: le retour », référence à la comédie éponyme d'Etienne Chatiliez sortie en 2001 narrant la cohabitation explosive d'un couple avec leur fils presque trentenaire.

Outre les 18-24 ans, les 25-34 ans sont également en augmentation (+3,6%), tandis que les plus de 35 ans régressent (-19,5%), soit au total 1,26 million de personnes de plus de 25 ans.

« Le sort des adultes hébergés chez leurs parents est très variable. Certains sont satisfaits de leurs conditions de logement, surtout quand ils sont jeunes », mais « quand cette situation s'éternise, elle constitue un frein majeur à leur autonomie, en particulier quand ils ne sont plus étudiants, travaillent, voire vivent déjà en couple », souligne l'étude, qui s'appuie sur la dernière « Enquête nationale Logement » de 2020 ... Lire la suite de l'actu sur Moneyvox

 
Vous aimez ? Partagez sur Facebook :  

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Les crédits d'impot
Les crédits d'impot
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Forum impôts et financementForum
Forum impôts et financement
Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.

Les commentaires des membres :

 
Membre ultra utile Env. 5000 message Loire Atlantique
Il y a de plus en plus de pauvres en France. Je ne vois pas l'intérêt de les appeler des Tanguy, il est temps d'entendre et de voir la réalité en face.
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +1 mois.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 5000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Haute Garonne
C'est vrai que Tanguy était loin d'être un précaire.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 40 message Rhone
Cartman44 a écrit:Il y a de plus en plus de pauvres en France. Je ne vois pas l'intérêt de les appeler des Tanguy, il est temps d'entendre et de voir la réalité en face.

Quand je vois les difficultés financières de tous les travailleurs de classe moyenne, je suis de plus en plus pour la vie en communauté, je.me verrais même vivre dans une grande maison avec mes enfants adultes, petits enfants comme cela se faisait et se fait toujours dans certains pays et même communauté en France ( les gitans par exemple). C est une solution  économique et.écologique du coup, ça me ferait plaisir de vivre avec mes enfants . La notion de "Tanguy" ne devrait plus être pejorative, la réalité est que les logements, les factures et la vie ne nous permettent plus de vivre seul et tant mieux.la solitude n'est pas bonne pour la santé. 
Alors comment construire une maison en famille? Quelqu'un a t il réalisé ce.projet? Comment une banque peut suivre si plusieurs personnes empruntent?
Merci d'avance
Messages : Env. 40
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre ultra utile Env. 5000 message Loire Atlantique
En famille ou avec des amis : chantier participatif ça existe depuis longtemps déjà sous pleins de formes différentes (Tiny housses, logement collectif, logements individuels...). Il faut monter une structure ensemble.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 5000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Haute Garonne
catwoman42 a écrit:La notion de "Tanguy" ne devrait plus être pejorative, la réalité est que les logements, les factures et la vie ne nous permettent plus de vivre seul et tant mieux.

Le terme "Tanguy" n'est pas péjoratif, il est juste mal employé.
Un "Tanguy" n'est pas une personne qui a des problèmes financiers ou des problèmes de logement.

C'est bien parce qu'il reste chez ses parents et s’incruste dans leur vie personnelle en comptant sur sa mère pour le ménage et la lessive, tout en menant par ailleurs une vie normale (travail, copines, etc), que le film est drôle. C'est un film comique sur son comportement abusif et pas du tout collaboratif, pas un drame sur la précarité des jeunes.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Haute Garonne
Je pense que le "journaliste" n'a pas vu le film.
Parler de "Tanguy" comme "symptôme de la crise du logement", c'est gonflé, voire méprisant pour ceux qui galèrent réellement.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 11 ans
Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir