Retour
Menu utilisateur
Menu

Technique de pose poutre métallique

Ce sujet comporte 7 messages et a été affiché 171 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
2
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 10 message Haute Garonne
Bonjour.

Ma question ne porte pas sur le dimensionnement d'une poutre mais sur la technique de pose.

Une fois l’étayage du mur fait, l'ouverture puis l'encastrement de la poutre, je ne vois pas comment combler l'espace entre la poutre et la rangée de parpaing au dessus.
Un IPE de 200 a une hauteur de 190mm et une largeur de 100mm.
Dans mon cas, j'ai un pignon maçonné en parpaing au-dessus et un espace de 10mm entre le haut de la poutre et la rangée de parpaing au-dessus.
  • Faut il combler l'espace avec du béton ou du mortier ?
  • Comment combler correctement un interstice de 10mm de haut et 100mm de large, injection au pistolet ?
  • Partant du principe que la poutre étant correctement dimensionnée, la surface de contact entre la poutre
et les parpaings du dessus sera de 100mm, les parpaings faisant 200mm de large, la surface de contact est-elle suffisante ?

Je post une image au cas où ce n'est pas clair.
Je n'ai pas trouvé de réponse claire ni sur le web, ni dans les livres de maçonnerie qui n'aborde jamais les poutres métalliques.

Merci pour toute aide
Messages : Env. 10
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 10 message Haute Garonne
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de maçonnerie...

Allez dans la section devis maçonnerie du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de maçons de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les maçons, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-7-devis_maconnerie.php
 
Env. 5000 message 06 (6)
Bonjour

L'idée est que la situation est la même que si le linteau était en béton.
Sa profondeur d'appui correspond à la hauteur du linteau.
A partir de là, il faut que la contrainte sur la maçonnerie n'excède pas 1/4 de la résistance, sous l'appui.
Si c'est du B40, ça fait donc 10 bar.
Puis dans l'ensemble du mur, 1/8 de la résistance, toutes charges comptées.

Reste à calculer.

Mais il me semble qu'une petite semelle ou "achelet" de 10 cm d'épais avec un peu d'acier, pour répartir, aurait apporté une garantie.
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 5000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 10 message Haute Garonne
Merci, pour la surface de contact, je voulais dire le contact entre le haut de la largeur de la poutre et le bas de la largeur du parpaing du dessus, je ne parlais pas des surfaces d'appuis, j'avoue que l'illustration peut être trompeuse car la flèche pointe sur les appuis ..
Messages : Env. 10
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 5000 message 06 (6)
Oui, la difficulté c'est l'appui. Pour le haut, bien bourrer en mortier, je ne vois pas quoi faire d'autre.
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 5000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre ultra utile Env. 5000 message Loiret
Bonjour,

si il n'y as que 1cm à boucher au dessus de la poutre, il vaut mieux mettre un mortier anti-retrait directement sur la poutre avant de la mettre en place et de remonter la poutre avec des étais afin d'écraser ce mortier contre les parpaings du dessus.C'est la meilleure façon pour ne pas avoir de vide et de fissures ultérieurement entre les deux.
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l’impression d'être brillants avant d'avoir l'air ... con.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 5000
Dept : Loiret
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 90 message Haute Savoie
Bonjour, pour avoir fait les 2 méthodes, le mieux caler avec des fers entre l'ipe et le parpaing, puis matage au mortier sans retrait avec la bonne consistance car il a tendance à couler avec les adjuvants.
Messages : Env. 90
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 10 message Haute Garonne
Avoudrus a écrit:Bonjour, pour avoir fait les 2 méthodes, le mieux caler avec des fers entre l'ipe et le parpaing, puis matage au mortier sans retrait avec la bonne consistance car il a tendance à couler avec les adjuvants.

Intéressant, Peut-on caler avec plein de morceaux de fer quitte a les superposer selon espace a combler ou faut il nécessairement garder les fers d'un seul tenant sur toute la longueur ?!
En les plaçant si cela peut exercer une pression de contact immédiate entre la poutre et les parpaing du dessus, peut
être que ca peut limiter la flèche au relâchement, une sorte de précontrainte en fait ?!
Messages : Env. 10
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 3 ans
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis maçonnerieArtisan
Devis maçonnerie
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Quelles différences entre béton, ciment et mortier ?
Quelles différences entre béton, ciment et mortier ...
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos de maçonneries, élévation des murs
Photos de maçonneries, élévation des murs
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Enduirama : comparez les rendus des enduits
Enduirama : comparez les rendus des enduits
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

2
abonnés
surveillent ce sujet
Voir