Menu utilisateur
Menu

Catégorie Matériaux et Menuiseries - 4 commentaires - Posté

Implanté en Scandinavie, aux Etats-Unis, Australie, etc. Clivus Multrum débarque en France avec son système de toilettes sèches, se rapprochant fortement des toilettes classiques en termes de confort d'utilisation.

Passer aux toilettes sèches sans faire de compromis sur le confort ? C’est ce que propose Clivus Multrum qui lance sur les marchés français et suisses sa gamme de toilettes sèches. Forte de plus de 60 ans d’expérience, l’entreprise déjà implantée en Scandinavie, Australie ou aux Etats-Unis, revendique un système – suédois d’origine – éprouvé, sans odeur et sans contrainte. "Ces toilettes sèches peuvent être installées dans un bâtiment existant ou en construction ou encore en cabane isolée," signale-ton chez Clivus Multrum.

L’entreprise s’appuie notamment sur l’arrêté du 7 septembre 2009 rendant les toilettes sèches conformes à la législation en vigueur concernant l’assainissement non collectif. "Une excellente opportunité pour rattraper le retard en termes de gestion durable de l’eau en France," explique Agathe Bidet, gérante de Clivus Multrum. Selon le fabricant, le système permettrait de réduire de près de 19 000 litres/personne/an la consommation en eau potable des particuliers…

Le système Clivus Multrum se compose de cuvettes sans eau (a la verticale du composteur) ou à « micro-chasse » permettant de desaxer et éloigner les toilettes du composteur, d'un composteur étanche contenant un lit de matière carbonée et d'un système de ventilation active.
Le système utilise en effet la deshydratation, la décomposition aérobie et le lombricompostage pour transformer urine et féces en composants stables (utilisables notamment pour fertiliser votre jardin !). Le fabricant promet notamment des toilettes sans odeur, grâce à la ventilation active, qui évite toute remontée par les toilettes et maintient un milieu aérobie dans le composteur pour que la décomposition produise du CO2 au lieu de méthane (décomposition anaérobie).

Autre argument majeur avancé par Clivus Multrum : très peu de contrainte à l'utilisation et une maintenance minimum. Les toilettes s'utilisent comme des équipements traditionnels (sans ajout de sciure, copeaux, etc.) et une simple opération de maintenance (5 minutes maxi, une fois par mois) est nécessaire au niveau du composteur. Enfin, le fabricant affirme qu'il n'est pas nécessaire d'enlever du compost avant plusieurs années (réduction du volume de 65 % en un an, 98 % en 5 ans)...

 

Alors... Convaincus ?

 

Plus d'infos sur : http://www.clivusmultrum.fr

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis maçonnerieArtisan
Devis maçonnerie
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Quels matériaux choisir pour votre maison ?
Quels matériaux choisir pour votre maison ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Forum Forum
Forum "maçonnerie"
Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.

Les commentaires des membres :

-
heuu.. comme ca je dirais beurk, mais il faudrait surement que je me renseigne plus
0
-
Humm c'est ce qui s'appelle rentrer dans le vif du sujet !Huh
0
-
j'avais reçu un pub pour ce genre de système, toilettes sèches ok, là ce qui me dérange c'est... le "lombricompostage" Crying d'ailleurs çà ne serait pas dérangeant ils écriraient simplement "y a des asticots au fond" Crying
0
-
Je suis curieux de connaître le prix de cette installation...

Alors qu'une installation de toilettes sèches "basiques" (avec sciure ou autre, et vidange une fois par semaine dans le composte) ne coûte quasiment rien (http://www.eautarcie.org/05a.html)
0
Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir