Retour
Menu utilisateur
Menu

Catégorie Général - 8 commentaires - Posté

DÉSORDRES. Pour mieux cerner les messages prioritaires de prévention à effectuer auprès des entreprises, la SMABTP vient de publier un baromètre listant les principales causes de sinistres décennaux observés dans le gros oeuvre.

DÉSORDRES. Pour mieux cerner les messages prioritaires de prévention à effectuer auprès des entreprises, la SMABTP vient de publier un baromètre listant les principales causes de sinistres décennaux observés dans le gros œuvre.

Quelles sont les causes des sinistres les plus fréquemment rencontrés dans le domaine du gros œuvre? L'assureur SMABTP l'a dévoilé dans un baromètre de la sinistralité récemment diffusé, tiré d'une analyse des fiches sinistres des années 2016 à 2018, sur des bâtiments âgés de cinq à sept ans. Plus de 13.000 dossiers ont été passés au cribles, dans lesquels SMABTP est assureur en dommages ouvrage ou pour lesquels un de ses sociétaires est mis en cause au titre de sa responsabilité décennale. Le but de ce travail: repérer les principales causes de sinistres et mieux cibler les messages à faire passer auprès des professionnels. Cinq domaines sont concernés: fondations et ouvrages enterrés, murs et façades lourdes, structures, carrelage et systèmes d'isolation thermique par l'extérieur.

Étanchéité à l'eau Sans surprise, les défauts d'étanchéité à l'eau arrivent souvent en tête des causes des sinistres, quelle que soit la catégorie observée. Mais sous de multiples formes. "Cela peut venir de la structure en elle-même, des armatures, de la dernière couche qui n'est finalement pas assez imperméabilisante, d'un défaut de qualité du béton ou du sol...", liste Fabienne Tiercelin, directrice des relations extérieures et marketing de la SMABTP, contactée par Batiactu. Les situations sont le plus souvent complexes à analyser, et les responsabilités de chaque acteur tout autant. "Ce n'est pas parce qu'un mur se fissure que c'est de la faute de celui qui l'a posé", formule-t-elle ... Lire la suite de l'actu sur Batiactu.com

 
Vous aimez ? Partagez sur Facebook :  

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Par qui faire construire sa maison ?
Par qui faire construire sa maison ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum Construire
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres ...
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.

Les commentaires des membres :

 
Membre ultra utile Env. 10000 message Bordeaux (33)
Très interessant
"To do is to be" - Nietzsche
"To be is to do" - Kant
"Do be do be do" - Sinatra
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
De : Bordeaux (33)
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre utile Env. 900 message Bordeaux (33)
Sinon, pourquoi ne pas simplement imposer des formations initiales et / ou régulières comme c'est imposé dans pas mal de métiers ?  J'ai personnellement (et mes collaborateurs) 43 h de formation à l'année pour apporter des conseils précis et actualisés.

Sérieusement, c'est grisant de payer des gars qui font un travail de qualité inférieure à ce qu'en tant que bricoleur du dimanche j'arrive à faire (nécessitant un peu d'auto formation en amont, bien sûr).

Ok on manque de main d'oeuvre, la réponse est là mais si on était sûr d'avoir un travail de qualité, on serait surement + nombreux à vouloir payer un bon prix pour un travail bien rémunéré !

EDIT : j'aime bien la partie "avant on traité de gré à gré les accords et maintenant on part dans des expertises couteuses"... beh oui, c'est un sport national de rejeter la faute
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 900
De : Bordeaux (33)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre utile Env. 3000 message Somewhere Autour De Toulouse (31)
Bonjour,
BnK a écrit:Sinon, pourquoi ne pas simplement imposer des formations initiales et / ou régulières comme c'est imposé dans pas mal de métiers ?  J'ai personnellement (et mes collaborateurs) 43 h de formation à l'année pour apporter des conseils précis et actualisés.

Sérieusement, c'est grisant de payer des gars qui font un travail de qualité inférieure à ce qu'en tant que bricoleur du dimanche j'arrive à faire (nécessitant un peu d'auto formation en amont, bien sûr).

Ok on manque de main d'oeuvre, la réponse est là mais si on était sûr d'avoir un travail de qualité, on serait surement + nombreux à vouloir payer un bon prix pour un travail bien rémunéré !

EDIT : j'aime bien la partie "avant on traité de gré à gré les accords et maintenant on part dans des expertises couteuses"... beh oui, c'est un sport national de rejeter la faute

Ben dans beaucoup de cas, ce n'est pas un problème de formation, mais de la façon dont les constructeurs/MO et autre archi payent les boîtes/artisans qu'ils "emploient"..........

Et là tu peux faire toutes les formations que tu veux, on te rends juste le travail payé....

Pas/mal payé = travail bâclé/expédié

Quoi qu'on pourrait peut-être aussi former les donneurs d'ordre....
1ere formation : "comment rémunérer à sa juste valeur un travail fourni".......... ah non c'est pas un sujet de formation ça, mais une réflexion philosophique en fait



++
Maison à Nantes vendue depuis juin 2018.
Nouveau projet à Toulouse terminé.
Futur projet à Montpellier ?

prie dieu, mais continue de nager vers le rivage (proverbe russe)
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 3000
De : Somewhere Autour De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
BnK a écrit:

Ok on manque de main d'oeuvre, la réponse est là mais si on était sûr d'avoir un travail de qualité, on serait surement + nombreux à vouloir payer un bon prix pour un travail bien rémunéré !)


Bonjour,
Nombreux a vouloir payer un "bon prix" ? pas si sûr !
Dans une vie,il y a pire que de ne pas avoir réussi, c'est de ne pas avoir essayé .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre utile Env. 900 message Bordeaux (33)
warstup a écrit:Bonjour,
BnK a écrit:Sinon, pourquoi ne pas simplement imposer des formations initiales et / ou régulières comme c'est imposé dans pas mal de métiers ?  J'ai personnellement (et mes collaborateurs) 43 h de formation à l'année pour apporter des conseils précis et actualisés.

Sérieusement, c'est grisant de payer des gars qui font un travail de qualité inférieure à ce qu'en tant que bricoleur du dimanche j'arrive à faire (nécessitant un peu d'auto formation en amont, bien sûr).

Ok on manque de main d'oeuvre, la réponse est là mais si on était sûr d'avoir un travail de qualité, on serait surement + nombreux à vouloir payer un bon prix pour un travail bien rémunéré !

EDIT : j'aime bien la partie "avant on traité de gré à gré les accords et maintenant on part dans des expertises couteuses"... beh oui, c'est un sport national de rejeter la faute

Ben dans beaucoup de cas, ce n'est pas un problème de formation, mais de la façon dont les constructeurs/MO et autre archi payent les boîtes/artisans qu'ils "emploient"..........

Et là tu peux faire toutes les formations que tu veux, on te rends juste le travail payé....

Pas/mal payé = travail bâclé/expédié

Quoi qu'on pourrait peut-être aussi former les donneurs d'ordre....
1ere formation : "comment rémunérer à sa juste valeur un travail fourni".......... ah non c'est pas un sujet de formation ça, mais une réflexion philosophique en fait



++

Oui certainement aussi m'enfin pour avoir fait rénover pas mal d'appartements et étant le donneur d'ordre, j'ai testé tous les prix et malheureusement ça ne sont pas les plus cher qui travaillent le mieux ^^ 
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 900
De : Bordeaux (33)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre utile Env. 900 message Bordeaux (33)
jmd14 a écrit:
BnK a écrit:

Ok on manque de main d'oeuvre, la réponse est là mais si on était sûr d'avoir un travail de qualité, on serait surement + nombreux à vouloir payer un bon prix pour un travail bien rémunéré !)


Bonjour,
Nombreux a vouloir payer un "bon prix" ? pas si sûr !

Effectivement, on ne peut pas en être sûr mais bon, perso, j'y serai prêt (dans la limite de mes capacités, comme tout le monde !)
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 900
De : Bordeaux (33)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Barges 21910 (21)
Salut, j' ai réceptionné et gère depuis 2012 un bâtiment a 30M d'euros. Nous en sommes déjà à 9 million en DO. 230 infiltrations, surchaleur estival, contre pente sur les vidanges, déformation des vitrages et j'en passe. Un chose est sûre c'est que l'entreprise générale n'est pas prêt d'arrêter ses carnages (grand groupe connu). Le hic a tout ça c'est que tout une économie parallèle c'est développée autour de ces sinistres. Experts,BE,contrôleur technique, économistes etc.. pour résumé un fait de la merde,le maître d'ouvrage ne réceptionné que partiellement et quelques années plus tard on prend les mêmes et on recommence vu qu'il se retrouve encore titulaire du marché de base. Du coup on fait le chantier 2 fois payé 2 fois en payant une petite franchise...c'est pas prêt de s'arrêter c'est devenu un système a part entière. Voilà mon expérience.
la performance énergétique pour tous
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Barges 21910 (21)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre ultra utile Env. 9000 message Cotes D'armor
BnK a écrit:
Oui certainement aussi m'enfin pour avoir fait rénover pas mal d'appartements et étant le donneur d'ordre, j'ai testé tous les prix et malheureusement ça ne sont pas les plus cher qui travaillent le mieux ^^ 

Je suis bien d'accord, ce n'est pas forcément le plus cher qui sera le plus fiable et assurera la meilleure qualité.
il peut aussi s'agir de celui qui a la plus grosse structure et qui emploie des ouvriers mal formés et mal payés !


lors d'une JPO dans un négoce discussion entre 2 charpentiers couvreurs, patrons de petites structures : patron, secrétaire + 3 à 5 ouvriers / apprentis.
- raz le bol avec les ouvriers, impossible d'en trouver de bons
- fait comme moi, trouve des compagnons
- mais c'est cher
- oui, mais la tranquillité et le travail bien fait en une fois à un coût
L'année suivante, l'entreprise sans compagnons en avait 2, et un apprenti, et plus d'autres salariés et le patron était très zen ... pour la première fois de sa vie professionnelle il avait pu prendre 2 semaines de vacances avec sa femme en sachant que le chantier en cours allait bien se passer !
comme il avait nous indiqué : augmentation de 30% des salaires  pour 50% de revenus en plus
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 9000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir