Retour
Menu utilisateur
Menu

Catégorie Rénovation - 7 commentaires - Posté

ANALYSE. C'est un paradoxe : les Français sont sensibilisés à l'intérêt d'effectuer des travaux de rénovation énergétique, mais dans le détail leur niveau de connaissance du dispositif technico-financier est faible.

ANALYSE. C'est un paradoxe: les Français sont sensibilisés à l'intérêt d'effectuer des travaux de rénovation énergétique, mais dans le détail leur niveau de connaissance du dispositif technico-financier est faible.

Les Français réalisent l'intérêt qu'il y a d'effectuer des travaux de rénovation énergétique. Mais leurs connaissances dans ce domaine restent floues, et pour beaucoup ils ne sont pas passés à l'acte et ne comptent pas le faire dans un futur proche. C'est du moins le constat guère enthousiasmant que l'on peut effectuer sur la base des résultats d'une étude Teksial-OpinionWay (1), dont les résultats ont été présentés ce 21 octobre 2021 lors d'une conférence de presse.

La "valeur verte" des biens, une notion en progression Premier enseignement, les atouts de la démarche sont bien identifiés. Ainsi, les sondés estiment que la réalisation de travaux de rénovation énergétique leur permettrait de réduire leur facture énergétique (184 euros en moyenne) pour 66% d'entre eux, de gagner en confort (64%) et d'augmenter la valeur de leur patrimoine (55%). L'idée de 'valeur verte' d'un bien immobilier tend ainsi à s'installer. Et les personnes interrogées, à 48%, estiment que des travaux seraient nécessaires dans leur logement (59% pour les locataires, 43% pour les propriétaires), à plus forte raison chez les ménages populaires (58%). Ils se déclarent même, à 52%, en faveur de l'entrée en vigueur de l'obligation de rénovation - y compris les propriétaires, à 49% favorables à cette idée. Un niveau d'adhésion que l'on pourrait presque qualifier de militant au vu de la dimension polémique de l'idée d'obligation de travaux, après le mouvement des Gilets jaunes. Pour rappel, cette direction a été quoi qu'il en soit actée par la loi Climat et résilience, qui instaure un calendrier d'interdiction de louer les logements les plus énergivores. Enfin, seulement 7% des sondés associent l'expression "rénovation énergétique" à une idée négative telle que "arnaque", "connerie" [sic], "pipeau" ou "coûteux".

66% des Français ne peuvent pas citer le nom d'une aide à la rénovation Tous les voyants semblent donc être au vert pour engager un peu plus la population dans un mouvement de rénovation énergétique. D'autres résultats de l'étude vienne pourtant montrer que la connaissance du sujet est très faible, et que lorsqu'il s'agit de passer à l'acte, l'enthousiasme est moins marqué. Ainsi, malgré toute la communication effectuée par les pouvoirs publics et de nombreux acteurs privés, les aides publiques sont largement méconnues: MaPrimeRénov' (MPR), qui rencontre pourtant un certain succès, n'est cité que par 11% des personnes interrogées ; les aides de l'Anah (fusionnées en partie avec MPR) émergent à 4% ... Lire la suite de l'actu sur Batiactu.com

 
Vous aimez ? Partagez sur Facebook :  

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis rénovation de maisonArtisan
Devis rénovation de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
MaPrimeRenov' : comment ça marche ? A quoi ai-je droit ?
MaPrimeRenov' : comment ça marche ? A quoi ai-je droit ...
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos cloisons et isolations
Photos cloisons et isolations
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Les commentaires des membres :

 
Membre ultra utile Env. 10000 message Aveyron
Bonjour, lorsqu'on voit le sale boulot que font certaines entreprises qui font du démarchage téléphonique, il y a beaucoup de gens assez bricoleur, qui font leur isolation eux même. Bien sûr, mieux vaut bien se documenter avant pour utiliser les isolants les plus adaptés à la situation.

Il est vrai que certains vont isoler énormément les murs du genre 20 cm d'épaisseur et pas plus dans le toit où se font le plus de déperdition, et ils font l'impasse pour le sol, et là, c'est l'inconfort assuré.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Loire Atlantique
C'est sur que les 150000 plans de rénovation et les différentes stratégies locales, départementale et régionales permettent aux citoyens d'y voir clair sur le sujet.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 70 message Isere
Comme dans beaucoup d'autres domaines Tongue
Messages : Env. 70
Dept : Isere
Ancienneté : + de 10 mois
 
Env. 200 message Paris
Citation: Enfin, seulement 7% des sondés associent l'expression "rénovation énergétique" à une idée négative telle que "*******", "connerie" [sic], "pipeau" ou "coûteux".



Et les 93% autres admettent pour des maisons construites avant 1999 la formule suivante : (déperditions de l'enveloppe en watts.m2)*(6,55957)*(2.58*2.58) = prix de vente.
 
Merci le DPE de permettre à tous de faire passer la non-performance verte en gain dont la valeur numérique absolue n'est autre que celle, un peu retouchée certes, qu'il fournit.

Les F et G ont de l'avenir : plus les calories s'évacuent, plus elles rapportent.
Messages : Env. 200
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 mois
 
Env. 70 message Isere
Rien pigé Laugh
Messages : Env. 70
Dept : Isere
Ancienneté : + de 10 mois
 
Env. 200 message Paris
Amori a écrit:Rien pigé Laugh

Ahah, c'est pas moi qui ait rien compris, c'est le sondage, je cite :

Citation: La "valeur verte" des biens, une notion en progression Premier enseignement, les atouts de la démarche sont bien identifiés.


C'est cette phrase qui n'a pas de sens sans contexte "professionnel".

Par valeur verte j'entends plutôt travaux d'isolation, hors, avant il faut savoir où aller les chercher ces ajouts et la fameuse démarche commence pour beaucoup de monde par l'achat d'une maison qui n'est pas isolée avec un DPE à couper au couteau comme base.

La formule de maths de mon message précédent dit exactement le contraire de ce qu'entend l'article : par valeur verte il faut donc comprendre valeur vénale hors travaux de réno avec un DPE.

Les travaux de rénovation dont beaucoup s'inquiètent côté vente/construction suite à la demande écologique dont le DPE est un des points de départ n'ont donc strictement pas la même interprétation à l'opposé, du côté clients. C'est bien normal, le secteur tire à boulets rouges alors qu'il a déjà coûté un paquet de kilos.watt.heures. à l'état.

L'article a le mérite de dire que leur Capri, c'est fini.
Messages : Env. 200
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 mois
 
Env. 70 message Isere
Ok Biggrin
Messages : Env. 70
Dept : Isere
Ancienneté : + de 10 mois
Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir