Retour
Menu utilisateur
Menu

Plancher sur solivage maison 1930 en rénovation

Ce sujet comporte 6 messages et a été affiché 105 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
1
personne
surveille ce sujet
 
Env. 10 message Nord
Bonjour à tous les membres du forum !
Je me permets de créer un sujet suite à une rénovation en cours. Je sais que le sujet est largement traité mais je souhaiterai être aidé (pour la partie calcul notamment) afin de na pas faire les mauvais choix.

Nous venons d'acheter une maison type 1930 dans le Nord de la France, à rénover en très grande partie. La maison n'a pas été habitée pendant un moment et servait de garage et de débarras aux anciens propriétaires. Mitoyenne des 2 côtés, elle n'a pas trop souffert du manque de chauffage malgré quelques inflitrations par endroits.
La toiture va être refaite dans les mois qui viennent par une entreprise. J'aimerai pour le moment m'attaquer à la pose d'un plancher dans les combles de manière à pouvoir travailler au premier étage sans risquer de me prendre une tuile sur la tête   car nous avons déposer les plafonds en lattis et plâtre du 1er étage et donné un coup de propre aux solives (aspirateur et brosse) pour pouvoir travailler sur un support plus sain.

Nous aimerions nous servir des combles pour y aménager un espace bureau et petit stockage, quelques cartons de vêtements, cartons d'objets déco etc... une dizaine à peu près.
J'ai plusieurs questions relative à la pose du plancher.

1ère question :
Les solives font 35x160mm, entraxe variable de 29 à 35cm sauf un à 40cm, de longueur 4,40m sur une partie, 5,20m sur l'autre partie mais les solives reposent perpendiculairement sur la cloison en brique du palier séparant le palier d'une des chambres, pour être plus clair j'ai fais un croquis rapide avec les solives en rouge, les cloisons/murs en vert et le calepinage du plancher.



Selon-vous, un bureau est-t-il envisageable avec ces sections ou faut-il refaire un solivage plus costaud ?

2ème question :
Si c'est envisageable, quel épaisseur de plancher ? 15/18/22mm ?

3ème question :
Les entraxes n'étant pas précisément régulier, faut-il prévoir quelque chose de particulier pour les raccords des dalles de plancher sur leur largueur puisqu'elles ne reposeront pas forcément sur une solive (je pense à des entretoises notamment) ?

J'aurai d'autres questions si la pose du plancher est envisageable sur cette section, je vous remercie d'avance de votre lecture et de vos éclairages !
Bonne journée à tous !
Messages : Env. 10
Dept : Nord
Ancienneté : + de 2 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de charpente...

Allez sur la page devis charpente de Forum Construire, remplissez le formulaire et vous serez mis en relation avec des charpentiers de votre région. Vous aurez des devis gratuits sans être obligé de courir après les artisans

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-8-devis_charpente.php
 
Env. 6000 message 06 (6)
Bonjour

Vos solives actuelles conviennent pour porter le plafond, mais pas pour faire un plancher.

Vous pouvez les garder pour ça et placer des solives pour le plancher entre les intervalles.

Vous auriez un entraxe imposé qui sera entre 30 et 35 cm. Je retiens 35.7 car c'est un diviseur de la longueur d'un panneau osb, pour le cas où vous arriveriez à calepiner comme ça.

Donc sur le plancher il n'y aurait que le poids du panneau osb 15 ou 18, sol mince 10 kg/m², cloisons réparti 50 kg, et exploitation 150 kg/m² (habitation).

Une section classique madrier 7.5 x 22.5 en classe structurale ordinaire C18 conviendrait.

Sur la portée 4.40 m, c'est à l'aise avec flèche active à L/470, et des bonnes caractéristiques de vibration en fréquence et en amplitude.

Sur la portée 5.20 m, c'est moins bien avec flèche à L/280, et des caractéristiques vibratoires un peu plus limites. Mais ça peut aller.
Avec l'appui sur la cloison intermédiaire, évidemment, ça change tout ; mais cet appui parasite ne peut pas être pris en compte en phase définitive.
Sauf à confirmer et maintenir le caractère porteur de cette cloison (qui deviendrait en fait un mur).

Les joints de petites rives des panneaux doivent s'appuyer sur un support :

soit parce que ça correspond à la longueur des panneaux par calepinage
soit en recoupant les panneaux sinon, sachant que l'emboîtement rainure languette n'est pas obligatoire sur l'appui
soit avec une martingale pour faire une sorte de chevêtre entre deux solives.
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 6000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 10 message Nord
Merci beaucoup Ilovir pour cette réponse très complète !
La flèche c'est bien la déformation ? C'est-à-dire sa flexion ou son cintrage c'est ça ?
En fait j'ai parlé de cloison mais c'est une structure en brique et bois tous les 60cm qui part du rez-de-chaussé jusqu'au plafond du 1er étage sous les combles. On peut l'apercevoir en bas de l'image jointe.

Est-ce qu'on peut appeler ça un mur ? Je précise qu'il y a une porte dans cette cloison. Nous n'avons pas l'intention de déposer cette cloison car elle délimite parfaitement la future salle d'eau, dans ce cas est-ce que ce serait une solution viable pour la portée de 5,20m de conserver l'appui sur celle-ci ?
D'ailleurs, est-il envisageable de répartir les nouvelles solives des deux côtés de cet appui pour faciliter leur mise en place ? C'est-à-dire de partir du mur droit pour s'arrêter sur cet appui intermédiaire, puis de repartir du mur courbé jusqu'à l'appui intermédiaire en décalant les entraxes pour un "croisement" des bois ?
Merci de votre retour !
Messages : Env. 10
Dept : Nord
Ancienneté : + de 2 ans
 
Env. 6000 message 06 (6)
Si c'est porteur, pas de problème. A apprécier sur place
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 6000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 10 message Nord
Ok merci, j'ai également une ferraille qui est ancré des deux côtés des murs de façades (côté rue et côté jardin) qui repose perpendiculairement sur les solives, savez-vous à quoi cela sert ? On m'a dit que c'est un genre de "tendeur" entre les deux murs.
Lorsque je vais changer mes solives je vais être gêné par la hauteur de celle-ci, est-ce que je peux le meuler et venir ancrer un fer à hauteur des nouvelles solives ?
Messages : Env. 10
Dept : Nord
Ancienneté : + de 2 ans
 
Env. 6000 message 06 (6)
Pour votre tendeur, cela se faisait effectivement dans les maçonneries (et se fait encore).
Je ne le supprimerais pas ; il vous faudrait une solution qui ne le supprime pas ou qui rétablisse son rôle d'une autre façon.
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 6000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 7 ans
En cache depuis avant-hier à 09h21
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis charpenteArtisan
Devis charpente
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Photos charpentes
Photos charpentes
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Photos couverture
Photos couverture
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Photos toits terrasses
Photos toits terrasses
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

1
personne
surveille ce sujet
Voir