Retour
Menu utilisateur
Menu

Pose d'un insert comme un poele

Ce sujet comporte 3 messages et a été affiché 159 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
1
personne
surveille ce sujet
 
Env. 200 message Haute Vienne
Bonjour,

Disposant d'un âtre, je ne souhaite pas installer mon insert traditionnellement dans un coffrage.

Maison en rénovation R+2, avec des murs en pierres d'environ 40cm d'épaisseur (granit), conduit d'origine en briques maçonnées. Le conduit existant se trouve dans un mur de refend au centre de la maison (maison à peu près symétrique par rapport à ce mur de refend).

Ancienne installation: petit poêle avec tuyau d'évacuation de fumées jusqu'à la plaque de finition basse, puis évacuation des fumées directement dans le conduit en briques (celui-ci a été ramoné en 2015 et n'a pas servi depuis). Le gros avantage de cette installation est le fait que le poêle (et certainement la chaleur des fumées) chauffait le mur de refend, les pierres stockaient la chaleur sur plusieurs étages et redistribuaient la chaleur. Autrement dit le mur se transformait en radiateur à chaleur douce.

Je souhaite donc retrouver ce confort avec mon insert neuf.

De plus cet insert dispose de deux sorties de chaleur avec ventilateurs électriques. Je souhaite gainer ces sorties pour les amener au conduit adjacent à celui des fumées (cf plan).

Voici l'âtre existant:



Plan actuel:


Plan des travaux:

En rouge: tubage isolé (Liss-Iso DP par exemple).
En gris: gaines de chaleur jusqu'aux étages (2 pièces par étage).
Contrairement aux plans, les conduits ont un dévoiement !
Hauteur du conduit, environ 8m jusqu'au socle.


Vue en coupe:


Insert:



L'insert est surdimensionné, il n'est pas prévu comme chauffage principal, il a été choisi uniquement par esthétisme de manière à s'intégrer au mieux à l'âtre existant. Malgré tout je cherche à répartir au mieux cette puissance dans toute la maison ce qui ne devrait pas être très compliqué au vu de l'emplacement (l'ancien poêle, bien moins puissant, faisait déjà le travail sans aucune adaptation particulière), mais quid des normes et sécurité surtout.

Installation prévue:
Installation d'un tubage flexible Liss-Iso DP de Poujoulat car j'ai un plancher d'étage en OSB qui ne respecte pas la distance au feu (uniquement le platelage), entre 10 et 14cm entre OSB et future tubage en comptant la brique et l'enduit chaux, au lieu des 16cm minimum préconisés par le DTU). Autrement il y a le chevêtre etc, c'est vraiment juste l'OSB qui pose problème  . Ce tubage isolé permet de réduire la distance à 8cm, soit l'épaisseur des briques.
Je ne souhaite aucune sortie de chaleur dans le salon qui sera chauffé uniquement par rayonnement.
Je souhaite une sortie de chaleur en cuisine, donc à l'arrière de l'insert (en hauteur), ce qui signifie une ouverture dans le conduit en briques (avec ou sans soufflerie ?!).
Pas non plus de hotte ni de faux plafond pour accumuler la chaleur, et donc pas de grilles d'aérations nécessaires, uniquement une plaque de finition basse (avec aération de 20cm² d'après DTU), comme l'ancienne installation, de manière à ce que la chaleur se disperse au mieux dans le conduit en briques et dans les pierres.
Tubage des fumées directement connecté à l'insert ou à la plaque de finition basse puis manchons, buse etc.
Réduction du tubage de 200 à 180. Le 200 Liss-Iso DP fait 264mm extérieur, le conduit fait environ 250mm*450mm intérieur, ça pourrait passer en forçant mais je ne pense pas que ce soit judicieux, ça risque de déchirer tout l'isolant... Le 180 fait 244mm extérieur, ça passe tout juste.
Deux tubages pour les souffleries qui traversent la paroi centrale du conduit en briques et montent aux étages.
Le socle sera refait pour intégrer une arrivée d'air frais (une canalisation d'eaux usées passe juste devant le socle, elle sera condamnée et réutilisée en arrivée d'air).
Les jambages seront esthétiquement réadaptés à la profondeur et la largeur de l'insert pour ne laisser qu'un ou deux centimètre de vide en façade (pose de grilles ou autre accessoire esthétique).

Voilà, je ne pense pas avoir oublié de détails. Installation "hors normes", le DTU ne détaillant pas toutes les poses possibles et imaginables, notamment en rénovation. On trouve ce type d'installation sur internet, mais pas avec le système de soufflerie.
Je viens donc vers vous pour être sûr de respecter au mieux l'aspect sécurité et voir point par point les détails importants.
J'ai imprimé le DTU 24.2 P1-1 de 2006 (Travaux d'âtrerie).

Je souhaite faire l'installation dès que possible pour arrêter de chauffer avec les vieux convecteurs électriques, le temps des travaux (pas d'isolation, menuiseries anciennes avec des fuites d'air voire des carreaux cassés etc...).
Messages : Env. 200
Dept : Haute Vienne
Ancienneté : + de 8 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la création d'une cheminée...

Allez dans la section devis cheminée du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de cheministes de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les cheministes, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-18-devis_cheminee.php
 
Env. 200 message Haute Vienne
Up
Messages : Env. 200
Dept : Haute Vienne
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 200 message Haute Vienne
Re



Voici ce que je compte faire:
1. Tubage double peau (pas isolé finalement, j'ai vérifié les distances de sécurité aux étages) en diamètre 180 ou 200: 200 préconisé mais tubage d'environ 8m30 donc diamètre 180 pour un meilleur tirage ?
2. Plaque de finition haute aérée (5cm²) avec collier de fixation et chapeau de tubage.
3. Raccordement direct du tubage de fumées à l'insert (avec ou sans manchon réducteur).
4. Fixation basse du tubage.
5. Pas de plaque de finition basse pour que la chaleur s'engouffre dans le conduit en briques (évite par la même occasion les pièges à calorie).
6. Ouverture du conduit en briques côté cuisine, avec grille, pour sortie d'air chaud. Taille de la grille ? Contre-indication ? Sécurité ? Distance de sécurité avec le plafond ? Branchée sur une sortie d'air chaud de l'insert ou inutile vu la proximité ?
7. Créer une traversée entre le conduit de droite réservé à l'évacuation des fumées, et le conduit de gauche réservé à la distribution de chaleur. Je pensais brancher les deux sorties d'air chaud de l'insert en diamètre 125 sur un Y, traverser la paroi en diamètre 150 (tubage rigide scellé) jusqu'à l'âtre du 1er étage. Puis repartir avec des gaines (isolées ou pas ?) et des tés pour chauffer les deux pièces du 1er et les deux pièces du 2ème.
8. Placer des plaques d'isolant laine de roche autour de l'insert. Jusqu'à quelle hauteur ? Vraiment indispensable dans le cas d'un âtre en maçonnerie, danger ? Qu'en est-il des plaques de fonte en fond d'âtre, la supprimer ?
9. Plus tard (1an, 2ans, 5ans ???), adaptation du socle, des jambages et du linteau aux dimensions de l'insert, avec la mise en place de l'arrivée d'air frais (actuellement il y a de très nombreuses fuites d'air dans la maison et pas de VMC). En attendant, l'insert et les tubages resteront "apparents" et accessibles le temps des travaux (d'où l'utilité de la laine de roche dans l'immédiat ???).

Merci de me dire si vous constatez des incohérences dans mon projet, surtout d'un point de vue sécurité.
Messages : Env. 200
Dept : Haute Vienne
Ancienneté : + de 8 ans
En cache depuis le vendredi 19 février 2021 à 15h42
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis cheminéeArtisan
Devis cheminée
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Quel chauffage choisir ?
Quel chauffage choisir ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos de cheminées
Photos de cheminées
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
11 idées de poeles à bois
11 idées de poeles à bois
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

1
personne
surveille ce sujet
Voir