Retour
Menu utilisateur
Menu

Isolation fenêtres dans un appartement

Ce sujet comporte 48 messages et a été affiché 356 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
4
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 30 message Paris
Bonjour, 
J'ai fait changer mes fenêtres en pvc afin d'améliorer les performances énergétiques de mon appartement.
Ressentant une circulation d'air importante et constatant des murs plus froids ainsi qu'une diminution de la température au sol, j'ai utilisé une caméra thermique et constaté des ponts thermiques autour de toutes mes fenêtres.
L'entrepreneur m'indique qu'il ne fait que changer les fenêtres et ne fait pas de reprise de l'isolation.
Que puis-je faire pour isoler mes fenêtres et notamment diminuer la circulation d'air car celui-ci s'infiltre dans les doublages ?
Merci par avance pour vos réponses 
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
message
Pour changer vos fenêtres, le mieux pour pour être sûr de ne pas se faire arnaquer, c'est d'avoir plusieurs devis !

Conseil : allez dans la section «devis fenêtre» de ce site, vous remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 3 devis comparatifs de menuisiers de votre région. Comme ça pas de prise de tête, vous comparez les prix et les services et vous êtes sûr de ne pas vous faire avoir.

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-72-devis_fenetre.php

Bonne journée !
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Aveyron
Bonjour, on passe du sikaflex autour du dormant à l'extérieur, et on peut faire de même pour l'intérieur. ça ressemble à du silicone. Il faut le prendre blanc, comme les fenêtres. Les fenêtres ont-elles une entrée d'air dans le haut pour les chambres et le séjour ?

Les murs étaient-ils isolés ? S'il n'y a aucun isolant, il faudrait isoler au moins un peu.

Etes vous en copropriété ? le logement quelle surface ? y a-t-il une VMC collective ?
quel type de chauffage il y a ?
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 13 ans
 
Membre ultra utile Env. 6000 message Loire Atlantique
L'entrepreneur prévoit il une dépose totale (vivement conseillé) ou une pose sur existant ?

D'une manière générale quand on change les fenêtres on remplace l'isolation du murs ce sont des postes très fortement liés pour une bonne rénovation énergétique. Faire en 2 fois n'est pas une bonne chose.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 30 message Paris
LARZAC a écrit:Bonjour,    on passe du sikaflex autour du dormant à l'extérieur,  et on peut faire de même pour l'intérieur.  ça ressemble  à du silicone.  Il faut le prendre blanc, comme les fenêtres.  Les fenêtres ont-elles une entrée d'air dans le haut pour les chambres et le séjour ?

Les murs étaient-ils isolés ?  S'il n'y a aucun isolant, il faudrait isoler au moins un peu.

Etes vous en copropriété ?  le logement quelle surface ?    y a-t-il une VMC collective ?
quel type de chauffage il y a ?


Bonjour,

je vous remercie pour votre réponse. 
Concernant le passage du sikaflex autour du dormant, comment est-ce réalisable lorsqu'il y a un volet roulant?
Les fenêtres ont effectivement une entrée d'air dans le haut pour les chambres (entrées d'air à 30m3) et une entrée d'air dans le séjour (entrée d'air à 45m3).
Les murs sont isolés, polystyrène visible au niveau des prises et interrupteurs derrière le doublage.
Je suis en copropriété, le logement a une surface de 63m2 et la VMC est collective. Je suis à l'avant-dernier étage et j'ai d'ores et déjà vérifié auprès de mes voisins qu'ils n'avaient pas bouché leurs bouches d'extraction... Il s'agit d'un chauffage individuel électrique - radiateurs à inertie fluide.
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
Cartman44 a écrit:L'entrepreneur prévoit il une dépose totale (vivement conseillé) ou une pose sur existant ?

D'une manière générale quand on change les fenêtres on remplace l'isolation du murs ce sont des postes très fortement liés pour une bonne rénovation énergétique. Faire en 2 fois n'est pas une bonne chose.


Bonjour,

l'entrepreneur a fait une dépose totale.
Aujourd'hui, il ne veut réaliser aucune réparation malgré une absence d'étanchéité. Je me suis renseignée auprès de sociétés posant des fenêtres mais ils refusent de réaliser les travaux - refus d'avoir une quelconque responsabilité en cas de nouveaux problèmes. 
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre ultra utile Env. 6000 message Loire Atlantique
Mettez votre devis en ligne. Qu'écrit t'il dessus ?
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 30 message Paris
HUMI a écrit:On imagine très bien.... ON change les fenêtres et on laisse de l'air s'infiltrer dans l'isolant avec la dépression des simple flux dans les appartements... Le résultat est donc que l'appartement est moins bien isolé. Il aurait fallu déjà rendre le cadre étanche et poser les fenêtres correctement. Encore des "pros" !

On peut essayer de rendre l'ensemble étanche depuis l'extérieur et sinon il faut casser autour des fenêtres et rendre étanche à l'air l'ensemble. C'est malheureusement courant dans les immeubles ce problème d'infiltration dans les isolants.

Côté dépression l'entrepreneur indique que mon appartement est en dépression et qu'il faut augmenter les entrées d'air   ... alors que je vis déjà sur la banquise...
Ils sont intervenus dans un autre appartement et la pose a été réalisée parfaitement.

"Casser autour des fenêtres et rendre étanche à l'air" : avec quoi rend-on étanche à l'air?
Par contre, je ne me vois pas creuser la dalle en béton sous la baie vitrée pour rendre étanche à l'air 
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Aveyron
Bonjour, décidément on ne peut se fier à personne..
Il ne faut pas augmenter les entrées d'air sur fenêtres, mais il faut réduire un peu l'aspiration. Mettez les bouches d'aspiration en photo pour voir comment elles sont.

Vous pouvez toujours mettre du sikaflex à l'intérieur s'il n'y a rien.

Il y avait quoi avant comme fenêtres ?

mettez aussi les fenêtres et baies, mais il faut qu'on voit bien sur un bord au moins.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 13 ans
 
Membre ultra utile Env. 6000 message Loire Atlantique
Lullaby79 a écrit:
HUMI a écrit:On imagine très bien.... ON change les fenêtres et on laisse de l'air s'infiltrer dans l'isolant avec la dépression des simple flux dans les appartements... Le résultat est donc que l'appartement est moins bien isolé. Il aurait fallu déjà rendre le cadre étanche et poser les fenêtres correctement. Encore des "pros" !

On peut essayer de rendre l'ensemble étanche depuis l'extérieur et sinon il faut casser autour des fenêtres et rendre étanche à l'air l'ensemble. C'est malheureusement courant dans les immeubles ce problème d'infiltration dans les isolants.

Côté dépression l'entrepreneur indique que mon appartement est en dépression et qu'il faut augmenter les entrées d'air   ... alors que je vis déjà sur la banquise...
Ils sont intervenus dans un autre appartement et la pose a été réalisée parfaitement.

"Casser autour des fenêtres et rendre étanche à l'air" : avec quoi rend-on étanche à l'air?
Par contre, je ne me vois pas creuser la dalle en béton sous la baie vitrée pour rendre étanche à l'air 


Donc il a effectuer une mesure de débits aux bouches ?
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Aveyron
Bonjour, Pour les bouches d'aspiration dans la cuisine, la salle de bain et le WC, on prend une grande feuille 21x29, on la plaque devant et on regarde si elle tient bien. si c'est le cas, on prend un carton assez grand pour augmenter le poids et on fait pareil.

Si ça plaque vraiment bien, on peut essayer de mettre un réducteur dans la bouche. Il faut qu'il tienne bien pour ne pas risquer d'être aspiré dans les conduits.

mettez les bouches d'aspiration en photos
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 30 message Paris
Cartman44 a écrit:Mettez votre devis en ligne. Qu'écrit t'il dessus ?

Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
LARZAC a écrit:Bonjour,      décidément on ne peut se fier à personne..
Il ne faut pas augmenter les entrées d'air sur fenêtres, mais il faut réduire un peu l'aspiration.  Mettez les bouches d'aspiration en photo pour voir comment elles sont.

Vous pouvez toujours mettre du sikaflex à l'intérieur s'il n'y a rien.

Il y avait quoi avant comme fenêtres ?

mettez aussi les fenêtres et baies, mais il faut qu'on voit bien sur un bord au moins.

Les bouches d'extraction sont des bouches ALIZEE 5/30 avec cordon. 
Si je comprends les informations techniques disponibles sur internet, le débit d'extraction est de 5m3/h soit 15m3/h pour tout l'appartement. Avec 2 entrées d'air de 30m3 et 1 entrée d'air de 45m3, il me paraît incohérent que mon appartement soit en dépression comme mentionné par le professionnel.
Je veux bien n'être ni experte aéraulique ni experte en BTP mais la VMC ne me semble pas en cause.

Je peux mettre du sikaflex dans les bouches?

Avant, j'avais des fenêtres PVC.
Ci-dessous une photo de la fenêtre de cuisine et une autre de la baie vitrée, dans les chambres je n'ai pas de volets aussi seule la tapée de finition est visible (bande large en PVC collée sur le mur extérieur).
En comparant l'aspect extérieur de mes fenêtres avec celles de ma voisine, j'ai constaté qu'il y avait une sorte de cadre PVC entre le volet et le cadre de la fenêtre avec l'ouvrant. Si j'ai bien compris tous les sites consultés, il s'agit de tapées d'isolation - pour permettre l'injection d'isolant - et là j'ai comme l'impression qu'elles ont été oubliées 



Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
Cartman44 a écrit:
Lullaby79 a écrit:
HUMI a écrit:On imagine très bien.... ON change les fenêtres et on laisse de l'air s'infiltrer dans l'isolant avec la dépression des simple flux dans les appartements... Le résultat est donc que l'appartement est moins bien isolé. Il aurait fallu déjà rendre le cadre étanche et poser les fenêtres correctement. Encore des "pros" !

On peut essayer de rendre l'ensemble étanche depuis l'extérieur et sinon il faut casser autour des fenêtres et rendre étanche à l'air l'ensemble. C'est malheureusement courant dans les immeubles ce problème d'infiltration dans les isolants.

Côté dépression l'entrepreneur indique que mon appartement est en dépression et qu'il faut augmenter les entrées d'air   ... alors que je vis déjà sur la banquise...
Ils sont intervenus dans un autre appartement et la pose a été réalisée parfaitement.

"Casser autour des fenêtres et rendre étanche à l'air" : avec quoi rend-on étanche à l'air?
Par contre, je ne me vois pas creuser la dalle en béton sous la baie vitrée pour rendre étanche à l'air 


Donc il a effectuer une mesure de débits aux bouches ?

Ah ben non! Il me demande de le faire à mes frais...
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
LARZAC a écrit:Bonjour,    Pour les bouches d'aspiration dans la cuisine, la salle de bain et le WC,  on prend une grande feuille 21x29, on la plaque devant et on regarde si elle tient bien.  si c'est le cas, on prend  un carton assez grand pour augmenter le poids et on fait pareil. 

Si ça plaque vraiment bien, on peut essayer de mettre un réducteur dans la bouche.  Il faut qu'il tienne bien pour ne pas risquer d'être aspiré dans les conduits. 

mettez les bouches d'aspiration en photos

Bonjour,
la feuille 21*29 ne tient pas devant les bouches d'aspiration   alors le carton  ...
Je vous mets une seule photo car ce sont les 3 mêmes.
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Aveyron
Bonjour, Oui, mais la bouche a une position ouverte et fermée, et là elle semble fermée, donc aspiration réduite. Sinon au dessus, il y a un orifice qui reste toujours ouvert.

Essayez d'y plaquer une poche plastique assez grande et regardez si elle tient essayez d'y mettre un peu de poids au fond de la poche et regardez jusqu'à quel point elle tient., car la forme incurvée fait que le papier ne peut pas tenir. En mettant votre main dessus vous devez sentir si ça aspire plus ou moins.
Combien d'entrées d'air sur fenêtres avez -vous en tout dans ce logement ?
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 30 message Paris
LARZAC a écrit:Bonjour,      Oui, mais la bouche a une position ouverte et fermée, et là elle semble fermée, donc aspiration réduite.    Sinon au dessus, il y a un orifice qui reste toujours ouvert.

Essayez d'y plaquer une poche plastique assez grande et regardez si elle tient    essayez d'y mettre un peu de poids au fond de la poche et regardez jusqu'à quel point elle tient.,  car la forme incurvée fait que le papier ne peut pas tenir.      En mettant votre main dessus vous devez sentir si ça aspire plus ou moins.
Combien d'entrées d'air sur fenêtres avez -vous en tout dans ce logement ?

Bonjour, 
Pourtant de l'air est aspiré.
En mettant la main dessus j'ai l'impression qu'il y a moins d'air extrait que celui entrant par les entrées d'air. Il y a 3 entrées d'air (cf détails dans une réponse ci-dessus dans le fil des échanges) 
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 500 message Val D Oise
Bonsoir,

Je vais essayer de résumer la situation car ce fil part dans tous les sens :
a) vous avez fait procéder par un professionnel au changement de vos fenêtres en dépose totale
b) vous avez ressenti une circulation d'air importante et constaté des ponts thermiques via une caméra
c) en réponse aux malfaçons, l'artisan prétend que votre appartement est en dépression...

Il ne vous appartient pas d'assurer l'étanchéité à l'air et à l'eau de vos fenêtres. C'est à l'artisan de le faire. Si vous avez déjà tout payé, il vous reste peu de moyens de pression : alerter Oknoplast (maprimerenov, RGE...) de l'indigence du poseur, activer votre assistance juridique, au pire créer un dégât des eaux en arrosant abondamment vos fenêtres,... Il est normal que d'autres poseurs ne veuillent pas intervenir : pour assurer l'étanchéité il faut au mieux poser un fond de joint et utiliser le mastic qui va bien, insérer un compriband, utiliser des films adhésifs,... au pire il faut tout démonter.

Pour l'isolation thermique, il existe des mousses à faible expansion pour remplacer le polystyrène qu'ils ont dû saccager. Je cherchez pas à utiliser les mousses classiques, vous allez déformer vos murs.

Quand à la dépression, c'est risible. Si votre appartement était en dépression pour cause de VMC trop puissante, au pire vous pourriez entendre l'air passer par les entrées d'air mais cela ne pourrait justifier le passage partout ailleurs.

Donc il est urgent de passer à l'action. Le travail de cet artisan ne répond pas à ce que vous êtes en droit d'exiger. Et les actions, ça ne marche qu'avec des écrits.

Mais arrêtez de faire joujou avec votre VMC, se sera suffisant de vérifier son fonctionnement si vous craignez des risques d'humidité.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 500
Dept : Val D Oise
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 70 message Allier
Il faut déjà commencer par vérifier que l'air ne passe pas entre le mur et le dormant de la fenêtre. Si c'est le cas, le calfeutrement (joint d'étanchéité) n'est probablement pas fait et le vent s'engouffre dans vos murs. Que la pose soit en rénovation ou en dépose totale, cela ne change rien, c'est toujours de la responsabilité du poseur et c'est à lui de reprendre ses ouvrages pour effectuer le calfeutrement. Si nécessaire, il faut déposer tout ou partie des menuiseries déjà posées.

Concernant les grilles d'entrée d'air, il est facile de les boucher avec un adhésif pour vérifier la présence d'autres infiltrations.

Si vous avez une protection juridique vous pouvez leur demander quoi faire. C'est leur boulot de vous conseiller et/ou d'agir.

Si l'artisan est adhérant de la FFB ou de la CAPEB, vous pouvez toujours essayer de les contacter pour vous plaindre. Si besoin, faites un courrier en recommandé avec accusé de réception car une parole s'envole, mais un écrit reste...
Messages : Env. 70
Dept : Allier
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
teebex a écrit:Bonsoir,

Je vais essayer de résumer la situation car ce fil part dans tous les sens :
a) vous avez fait procéder par un professionnel au changement de vos fenêtres en dépose totale
b) vous avez ressenti une circulation d'air importante et constaté des ponts thermiques via une caméra
c) en réponse aux malfaçons, l'artisan prétend que votre appartement est en dépression...

Il ne vous appartient pas d'assurer l'étanchéité à l'air et à l'eau de vos fenêtres. C'est à l'artisan de le faire. Si vous avez déjà tout payé, il vous reste peu de moyens de pression : alerter Oknoplast (maprimerenov, RGE...) de l'indigence du poseur, activer votre assistance juridique, au pire créer un dégât des eaux en arrosant abondamment vos fenêtres,... Il est normal que d'autres poseurs ne veuillent pas intervenir : pour assurer l'étanchéité il faut au mieux poser un fond de joint et utiliser le mastic qui va bien, insérer un compriband, utiliser des films adhésifs,... au pire il faut tout démonter.

Pour l'isolation thermique, il existe des mousses à faible expansion pour remplacer le polystyrène qu'ils ont dû saccager. Je cherchez pas à utiliser les mousses classiques, vous allez déformer vos murs.

Quand à la dépression, c'est risible. Si votre appartement était en dépression pour cause de VMC trop puissante, au pire vous pourriez entendre l'air passer par les entrées d'air mais cela ne pourrait justifier le passage partout ailleurs.

Donc il est urgent de passer à l'action. Le travail de cet artisan ne répond pas à ce que vous êtes en droit d'exiger. Et les actions, ça ne marche qu'avec des écrits.

Mais arrêtez de faire joujou avec votre VMC, se sera suffisant de vérifier son fonctionnement si vous craignez des risques d'humidité.

Bonjour,

Je vous remercie pour votre réponse. 
J'ai déjà entrepris des démarches et j'ai effectivement réalisé des écrits. Des personnes de mon entourage m'ayant dit qu'il serait sans doute difficile d'obtenir réparation aussi je cherche à me renseigner sur les solutions possibles.
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 500 message Val D Oise
Bonsoir,

Vous cherchez à corriger la solution vous-même dès maintenant? Si tel est le cas il va falloir nous donner plus de détail 
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 500
Dept : Val D Oise
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 30 message Paris
teebex a écrit:Bonsoir,

Vous cherchez à corriger la solution vous-même dès maintenant? Si tel est le cas il va falloir https://www.forumconstruire.[...]ologo.pngus donner plus de détail 

Bonjour,
Voici les photos d'une fenêtre de chambre ainsi que les photos de la baie vitrée du séjour - ce n'est pas évident avec les contre jours.


Fenêtre chambre



Joint fenêtre chambre - côté gauche



Joint fenêtre chambre - bas de fenêtre



Fenêtre chambre - côté gauche extérieur



Fenêtre chambre - bas de fenêtre



Fenêtre chambre - joint intérieur côté droit



Baie vitrée - sol



Baie vitrée - extérieur



Baie vitrée - joint silicone posé par mes soins ...



Baie vitrée joint extérieur
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 500 message Val D Oise
Bonjour,

J'ai beau scruter les photos, je ne vois rien d'anormal.

A votre place je profiterais du temps venteux pour essayer d'identifier les sources de courant d'air.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 500
Dept : Val D Oise
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 30 message Paris
teebex a écrit:Bonjour,

J'ai beau scruter les photos, je ne vois rien d'anormal.

A votre place je profiterais du temps venteux pour essayer d'identifier les sources de courant d'air.

Bonjour, 
Il n'y a effectivement rien de visible mais de l'air passe par les joints à l'intérieur. 
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris


Entre le dormant et la tapée de finition... Si un papier passe... 
Il manque les tapées d'isolation, nécessaires dans le cas d'une pose en applique avec un doublage :(
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 500 message Val D Oise
Bonsoir,

je suppose que cette dernière photo ne correspond pas au côté gauche de la fenêtre chambre.
Est-ce que je me trompe ?
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 500
Dept : Val D Oise
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 30 message Paris
teebex a écrit:Bonsoir,

je suppose que cette dernière photo ne correspond pas au côté gauche de la fenêtre chambre.
Est-ce que je me trompe ?

Bonjour, 
Cette photo correspond au côté gauche extérieur de la fenêtre chambre
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
J'ai posé un joint silicone sur le pourtour des fenêtres sans volet posées sur le même mur, cela a permis de diminuer les entrées d'air mais je n'ose pas ajouter plus de silicone... Des idées?

J'ai découvert la théorie de la bulle d'air dans les joints silicone... J'ai vraiment dû jouer de malchance car toutes les cartouches utilisées pour la pose de mes fenêtres sont concernées par cette propriété que je n'ai jamais observé en posant des joints dans ma salle de bains ou le long d'un plan de travail. Quelqu'un a-t-il une explication W00t?
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 70 message Allier
Lullaby79 a écrit:

Entre le dormant et la tapée de finition... Si un papier passe... 
Il manque les tapées d'isolation, nécessaires dans le cas d'une pose en applique avec un doublage :(


Est-ce côté extérieur ? Pouvez-vous poster une photo avec plus de recul ? J'aimerais pouvoir voir les profils de menuiserie et le mur.

Merci d'avance.
Messages : Env. 70
Dept : Allier
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 70 message Allier
Bonsoir,

Je constate que vous avez toujours un problème avec vos menuiseries extérieures.

Il semblerait que vous avez réalisé des joints complémentaires au mastic et cela ne suffit pas. J'en suis désolé.

Je tiens à préciser qu'il faut utiliser exclusivement un mastic silicone neutre avec un label SNJF comme le silicone neutre Rubson SB ou encore le SikaSeal 109, mais il y en a plein d'autres. Ce label garantie la qualité du mastic pour une utilisation durable en extérieur (façade et vitrage).

Côté intérieur, un mastic acrylique comme le Rubson A1 est le mieux adapté car on peut le peindre et c'est plus économique qu'un silicone.

J'ai annoté et numéroté vos différentes photos afin de pouvoir vous faire plusieurs remarques (voir après les photos ci-dessous).













Sur les photos 1 et 2, on voit les joints de finition réalisés côté intérieur (entre le dormant et le mur). De plus, il semblerait que vous avez réalisé des joints côté extérieur (photo 3 et 4). Est-ce que l'air passe entre l'ouvrant et le dormant (joint gris) ? Car d'après les photos, c'est difficile de voir si le joint périphérique est suffisamment comprimé. Si nécessaire, un réglage des ferrures est possible afin d'augmenter la pression sur le joint. Il suffit généralement de régler les galets présents sur les ferrures OB.

D'après la photo 4, il semblerait que le dormant standard de 70 mm soit à priori équipé de tapée d'isolation de 48 mm afin de compenser l'isolant d'environ 100 mm (d'après l'extrait du devis). Pour information, il serait possible d'avoir une petite infiltration entre la tapée et le dormant si aucun joint n'a été réalisé à l'assemblage fait en usine en principe. Si c'est le cas et si personne n'a touché aux tapées sur le chantier ou abîmé pendant le transport... ce serait dans ce cas un défaut de fabrication.



Cependant avant d'incriminer le fabricant, j'ai malheureusement constaté un plus gros défaut concernant l'appui sur les photos 5 et 6. En effet, celui-ci est trop court et devrait dépasser du rejingot d'au moins 15 mm (voir croquis annoté ci-dessous).


Sur la photo 6, on dirait qu'un habillage en PVC blanc a été placé sous l'appui de la menuiserie. Pouvez-vous me confirmer ce point ?

Après recherche, j'ai retrouvé un avis technique du fabricant pour une autre gamme, mais les profilés accessoires sont identiques en principe comme d'autres fabricants.

Si j'ai raison, c'est qu'il y a eu une erreur à la commande des menuiseries (ou en faisant le relevé)...

Une solution serait de déposer totalement la (ou les) menuiserie(s) concernée(s) afin de remplacer la pièce d'appui par un modèle plus large en PVC ou en aluminium. Voici ci-dessous un extrait de l'avis technique que j'ai trouvé avec les profilés qui existent certainement encore aujourd'hui (à confirmer). Le profilé 104.321 en aluminium serait certainement le plus adapté car il semble similaire à l'existant mais en plus large. À défaut, le 110.007 en PVC pourrait éventuellement faire l'affaire mais il est possible qu'il y ait un petit espace entre l'extrémité basse des coulisses et le dessus du nouvel appui (car la pente fait 5° au lieu de 3° sur l'ancien). Au pire des cas, c'est négligeable si ça solutionne le problème.


Un solution alternative existe également, mais pour moi c'est un peu du bricolage même en le faisant soigneusement. De plus, si de l'air passe au niveau de l'appui, cela ne résoudra pas le problème, donc je ne préfère pas développer et il sera préférable de remplacer les appuis existants et refaire un calfeutrement conforme également...

Il semblerait donc que l'ouvrage ne soit pas conforme. J'espère cependant que ce problème d'appui et d'infiltrations d'air ne soit pas généralisé à l'ensemble de vos menuiseries.

Ne connaissant pas les démarches engagées, je vous conseille donc simplement de vérifier si la mention de l'assurance décennale apparaît bien sur le devis ou la facture des travaux. Pour information, selon l'article 22-2 de la loi n°2014-626 du 18 juin 2014, tous les constructeurs et professionnels du BTP sont dans l’obligation d'indiquer leur RC décennale sur les factures et les devis. Parmi les informations obligatoires, on retrouve :
- Le nom et les coordonnées de l’assureur
- Le numéro du contrat d’assurance
- La zone géographique couverte par la garantie

Si l'installateur ne veut rien entendre, vous pourrez facilement entamer des démarches avec les coordonnées de l'assureur et le numéro du contrat afin de faire bouger les choses. J'espère seulement pour vous que l'installateur est bien couvert.

S'il s'agit d'une entreprise certifiée Qualibat RGE concernant ce domaine de travaux, elle n'est pas digne de cette qualification.

Pour plus d'informations :
https://www.qualibat.com/par[...]ibat-rge-2/

En complément, vous pouvez vérifier facilement si cette entreprise est suspendue et/ou radiée en utilisant ce lien :
https://www.qualibat.com/rec[...]ou-radiees/

Ou si elle est titulaire de la qualification :
https://france-renov.gouv.fr[...]nnuaire-rge

Dans le cas où elle est titulaire de cette qualification, vous pouvez également faire un signalement directement à l'organisme Qualibat ou bien en utilisant le site France Rénov dont voici le lien :
https://france-renov.gouv.fr[...]signalement

J'espère que toutes ces informations pourront vous être utiles.

Bon courage.
Messages : Env. 70
Dept : Allier
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
Pedro3 a écrit:
Lullaby79 a écrit:

Entre le dormant et la tapée de finition... Si un papier passe... 
Il manque les tapées d'isolation, nécessaires dans le cas d'une pose en applique avec un doublage :(


Est-ce côté extérieur ? Pouvez-vous poster une photo avec plus de recul ? J'aimerais pouvoir voir les profils de menuiserie et le mur.

Merci d'avance.

Bonjour,
Etant au 3è étage, une photo extérieure est difficile pour le côté chambre :(
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
Pedro3 a écrit:Bonsoir,

Je constate que vous avez toujours un problème avec vos menuiseries extérieures.

Il semblerait que vous avez réalisé des joints complémentaires au mastic et cela ne suffit pas. J'en suis désolé.

Je tiens à préciser qu'il faut utiliser exclusivement un mastic silicone neutre avec un label SNJF comme le silicone neutre Rubson SB ou encore le SikaSeal 109, mais il y en a plein d'autres. Ce label garantie la qualité du mastic pour une utilisation durable en extérieur (façade et vitrage).

Côté intérieur, un mastic acrylique comme le Rubson A1 est le mieux adapté car on peut le peindre et c'est plus économique qu'un silicone.

J'ai annoté et numéroté vos différentes photos afin de pouvoir vous faire plusieurs remarques (voir après les photos ci-dessous).













Sur les photos 1 et 2, on voit les joints de finition réalisés côté intérieur (entre le dormant et le mur). De plus, il semblerait que vous avez réalisé des joints côté extérieur (photo 3 et 4). Est-ce que l'air passe entre l'ouvrant et le dormant (joint gris) ? Car d'après les photos, c'est difficile de voir si le joint périphérique est suffisamment comprimé. Si nécessaire, un réglage des ferrures est possible afin d'augmenter la pression sur le joint. Il suffit généralement de régler les galets présents sur les ferrures OB.

D'après la photo 4, il semblerait que le dormant standard de 70 mm soit à priori équipé de tapée d'isolation de 48 mm afin de compenser l'isolant d'environ 100 mm (d'après l'extrait du devis). Pour information, il serait possible d'avoir une petite infiltration entre la tapée et le dormant si aucun joint n'a été réalisé à l'assemblage fait en usine en principe. Si c'est le cas et si personne n'a touché aux tapées sur le chantier ou abîmé pendant le transport... ce serait dans ce cas un défaut de fabrication.



Cependant avant d'incriminer le fabricant, j'ai malheureusement constaté un plus gros défaut concernant l'appui sur les photos 5 et 6. En effet, celui-ci est trop court et devrait dépasser du rejingot d'au moins 15 mm (voir croquis annoté ci-dessous).


Sur la photo 6, on dirait qu'un habillage en PVC blanc a été placé sous l'appui de la menuiserie. Pouvez-vous me confirmer ce point ?

Après recherche, j'ai retrouvé un avis technique du fabricant pour une autre gamme, mais les profilés accessoires sont identiques en principe comme d'autres fabricants.

Si j'ai raison, c'est qu'il y a eu une erreur à la commande des menuiseries (ou en faisant le relevé)...

Une solution serait de déposer totalement la (ou les) menuiserie(s) concernée(s) afin de remplacer la pièce d'appui par un modèle plus large en PVC ou en aluminium. Voici ci-dessous un extrait de l'avis technique que j'ai trouvé avec les profilés qui existent certainement encore aujourd'hui (à confirmer). Le profilé 104.321 en aluminium serait certainement le plus adapté car il semble similaire à l'existant mais en plus large. À défaut, le 110.007 en PVC pourrait éventuellement faire l'affaire mais il est possible qu'il y ait un petit espace entre l'extrémité basse des coulisses et le dessus du nouvel appui (car la pente fait 5° au lieu de 3° sur l'ancien). Au pire des cas, c'est négligeable si ça solutionne le problème.


Un solution alternative existe également, mais pour moi c'est un peu du bricolage même en le faisant soigneusement. De plus, si de l'air passe au niveau de l'appui, cela ne résoudra pas le problème, donc je ne préfère pas développer et il sera préférable de remplacer les appuis existants et refaire un calfeutrement conforme également...

Il semblerait donc que l'ouvrage ne soit pas conforme. J'espère cependant que ce problème d'appui et d'infiltrations d'air ne soit pas généralisé à l'ensemble de vos menuiseries.

Ne connaissant pas les démarches engagées, je vous conseille donc simplement de vérifier si la mention de l'assurance décennale apparaît bien sur le devis ou la facture des travaux. Pour information, selon l'article 22-2 de la loi n°2014-626 du 18 juin 2014, tous les constructeurs et professionnels du BTP sont dans l’obligation d'indiquer leur RC décennale sur les factures et les devis. Parmi les informations obligatoires, on retrouve :
- Le nom et les coordonnées de l’assureur
- Le numéro du contrat d’assurance
- La zone géographique couverte par la garantie

Si l'installateur ne veut rien entendre, vous pourrez facilement entamer des démarches avec les coordonnées de l'assureur et le numéro du contrat afin de faire bouger les choses. J'espère seulement pour vous que l'installateur est bien couvert.

S'il s'agit d'une entreprise certifiée Qualibat RGE concernant ce domaine de travaux, elle n'est pas digne de cette qualification.

Pour plus d'informations :
https://www.qualibat.com/par[...]ibat-rge-2/

En complément, vous pouvez vérifier facilement si cette entreprise est suspendue et/ou radiée en utilisant ce lien :
https://www.qualibat.com/rec[...]ou-radiees/

Ou si elle est titulaire de la qualification :
https://france-renov.gouv.fr[...]nnuaire-rge

Dans le cas où elle est titulaire de cette qualification, vous pouvez également faire un signalement directement à l'organisme Qualibat ou bien en utilisant le site France Rénov dont voici le lien :
https://france-renov.gouv.fr[...]signalement

J'espère que toutes ces informations pourront vous être utiles.

Bon courage.

Bonjour,

Je vous remercie pour le temps consacré à l'analyse de mon sujet ainsi que les précisions techniques mentionnées. J'avais trouvé la documentation technique des fenêtres mais n'étant pas un professionnel, je ne comprenais pas les différents types de tapées et de pièces d'appuis.

Selon le professionnel, le doublage est de 105mm - ce qui semble être le cas en ayant effectué des mesures telles que mentionnées sur différents sites internet.
Concernant les joints, je n'ai fait qu'ajouter un joint sur l'encadrement extérieur des fenêtres côté chambres sans que cela ne résolve le problème d'infiltration d'air dans les murs.
L'air ne passe pas entre l'ouvrant et le dormant. Un réglage a même été fait pour positionner les ouvrants en position "hiver".
Côté séjour / cuisine, de l'air s'infiltre effectivement dans les murs et par les joints de finition acryliques blancs intérieurs.
Sur la photo 6, il s'agit effectivement d'un habillage PVC... Celui-ci s'est d'ailleurs déformé.

Voici les démarches engagées :
- plainte déposée auprès de QUALIBAT en Janvier 2023, clôture de ma plainte en Mars 2023 suite à un retrait de certification du professionnel,
- dénonciation sur le site Signal Conso,
- sollicitation de l'assurance du professionnel, venue d'un expert en Mars 2023 avec une température extérieure avoisinant les 18° => sans traces noires sur les murs et avec une température extérieure de 18°, l'expert de l'assurance a nié quelque problème que ce soit.
Aujourd'hui, j'ai sollicité un conciliateur de justice pour avancer sur la résolution de mon problème, le professionnel ayant multiplié les tentatives d'intimidation (menaces de porter plainte, incompétence, mauvaise foi... je suis responsable de tout à l'écouter). Le conciliateur a demandé une vérification de la VMC aussi je n'ai pas le choix de procéder à cette vérification, bien que je sache déjà qu'il n'y a aucun problème.

Je fais également des demandes de devis auprès d'autres entreprises et vos informations me permettront de poser des questions pertinentes aux professionnels sollicités.
Je vous remercie encore pour ces informations et j'ai effectivement besoin de courage pour continuer à me défendre.
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 70 message Allier
Bonjour,

Merci pour ce complément d'informations.

Ayant des connaissances dans le domaine, cela me paraît normal de vous aider au mieux. Une erreur peut malheureusement arriver, ne pas la reconnaître me paraît inacceptable pour un professionnel.
Un poseur compétent aurait vérifié les dimensions avant dépose de la première fenêtre et il aurait arrêté l'intervention en cas de constat d'erreur de commande. Par exemple, l'intervention aurait dû être reportée afin de solutionner le problème d'appui pas assez large (suspension de l'intervention en attendant de recevoir des appuis de remplacement à sa charge). Désormais, il faudrait tout déposer pour refaire les choses correctement.

Pour information, les différentes tapées disponibles permettent d'adapter les menuiseries à l'épaisseur des doublages. Pour les différents appuis, ils servent à s'adapter aux appuis existants.

Côté séjour / cuisine : s'il y a des infiltrations par les joints de finition intérieur, c'est que vos joints de finition n'adhérent pas au doublage et surtout qu'il n'y a pas de joint d'étanchéité côté extérieur (sur tout ou partie de la périphérie de l'ouverture). Sinon c'est impossible d'avoir des infiltrations à cet endroit.

Si l'habillage en PVC de la photo 6 s'est déformé, c'est qu'il n'est pas ou mal maintenu. Il faudrait le déposer pour en être certain et vérifier l'état du rejingot, ainsi que la présence ou non d'un joint d'étanchéité conforme. Ne le faites pas vous même tant qu'une expertise n'a pas été faite et sans accord de l'expert. De plus, sauf cas particulier, je ne vois pas pourquoi un habillage a été installé sous la pièce d'appui. Si l'installation réalisée en dépose totale est conforme, sur un appui en béton conforme, il ne devrait pas y avoir d'habillage pour cacher la misère...

Concernant la VMC, je ne vois pas en quoi elle poserait problème surtout si cela vient des menuiseries extérieures... On marche sur la tête.

Si vous avez une protection juridique avec votre contrat d'assurance multi-risques habitation, contactez votre assurance. Elle pourra certainement intervenir efficacement vis-à-vis de l'assurance de l'installateur. Par chance pour vous, l'entreprise semble assurée et c'est rassurant.

L'entreprise a une obligation de résultat et doit remettre en conformité ses ouvrages. Comme elle ne veut pas, voyez avec l'assurance du professionnel afin quelle face le nécessaire pour solutionner le problème. Si l'expert venu sur place est incompétent, demander à ce qu'un autre se déplace et, comme déjà évoqué précédemment, faites-vous assister éventuellement de l'expert de votre assurance pour faire une autre réunion d'expertise. Si nécessaire, un test d'infiltrométrie peut éventuellement permettre de détecter ces fameuses infiltrations.
Vous pouvez éventuellement demande l'avis a un professionnel compétent de votre région en lui expliquant bien le problème. Il pourra certainement confirmer les désordres déjà évoqués.

Je vous conseille donc de faire d'abord le point avec le conciliateur.
Messages : Env. 70
Dept : Allier
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
Bonjour,

Je partage votre avis concernant le professionnel...

J'ai fait appel à ce professionnel sur recommandations de ma voisine, qui a fait poser les mêmes fenêtres et avec les mêmes pièces d'appui. 

Concernant les infiltrations par les joints de finition intérieur, c'est le cas de toutes les menuiseries. J'ai demandé une dépose avec reprise de l'étanchéité, ce que le professionnel refuse. Je ne touche aucune menuiserie pour éviter tout problème.

Je suis d'accord au sujet de la VMC et j'ai même expliqué en quoi c'était parfaitement incohérent. 

Malheureusement, j'ai souscrit une protection juridique a posteriori donc je ne peux pas solliciter mon assurance. 
L'entrepreneur a bel et bien une assurance... C'est simplement qu'il refuse de procéder aux réparations.
J'ai contacté son assurance pour demander une nouvelle expertise mais je n'ai eu aucun retour.

Je vais regarder ce qu'est un test d'infiltrométrie... je n'avais pas encore entendu ce terme.

J'ai sollicité différents professionnels de ma région et la seule conclusion commune de ces professionnels c'est qu'il y a un problème d'étanchéité.
Concernant la pose, aucun n'a mentionné de problème concernant les pièces d'appui.
Pour les tapées d'isolation, c'est plus mitigé : tapées manquantes, tapées insuffisantes... Bref, en faisant part de ce point lors du rendez-vous avec le conciliateur, le professionnel m'a ri au nez. 

Pedro3 a écrit:Bonjour,

Merci pour ce complément d'informations.

Ayant des connaissances dans le domaine, cela me paraît normal de vous aider au mieux. Une erreur peut malheureusement arriver, ne pas la reconnaître me paraît inacceptable pour un professionnel.
Un poseur compétent aurait vérifié les dimensions avant dépose de la première fenêtre et il aurait arrêté l'intervention en cas de constat d'erreur de commande. Par exemple, l'intervention aurait dû être reportée afin de solutionner le problème d'appui pas assez large (suspension de l'intervention en attendant de recevoir des appuis de remplacement à sa charge). Désormais, il faudrait tout déposer pour refaire les choses correctement.

Pour information, les différentes tapées disponibles permettent d'adapter les menuiseries à l'épaisseur des doublages. Pour les différents appuis, ils servent à s'adapter aux appuis existants.

Côté séjour / cuisine : s'il y a des infiltrations par les joints de finition intérieur, c'est que vos joints de finition n'adhérent pas au doublage et surtout qu'il n'y a pas de joint d'étanchéité côté extérieur (sur tout ou partie de la périphérie de l'ouverture). Sinon c'est impossible d'avoir des infiltrations à cet endroit.

Si l'habillage en PVC de la photo 6 s'est déformé, c'est qu'il n'est pas ou mal maintenu. Il faudrait le déposer pour en être certain et vérifier l'état du rejingot, ainsi que la présence ou non d'un joint d'étanchéité conforme. Ne le faites pas vous même tant qu'une expertise n'a pas été faite et sans accord de l'expert. De plus, sauf cas particulier, je ne vois pas pourquoi un habillage a été installé sous la pièce d'appui. Si l'installation réalisée en dépose totale est conforme, sur un appui en béton conforme, il ne devrait pas y avoir d'habillage pour cacher la misère...

Concernant la VMC, je ne vois pas en quoi elle poserait problème surtout si cela vient des menuiseries extérieures... On marche sur la tête.

Si vous avez une protection juridique avec votre contrat d'assurance multi-risques habitation, contactez votre assurance. Elle pourra certainement intervenir efficacement vis-à-vis de l'assurance de l'installateur. Par chance pour vous, l'entreprise semble assurée et c'est rassurant.

L'entreprise a une obligation de résultat et doit remettre en conformité ses ouvrages. Comme elle ne veut pas, voyez avec l'assurance du professionnel afin quelle face le nécessaire pour solutionner le problème. Si l'expert venu sur place est incompétent, demander à ce qu'un autre se déplace et, comme déjà évoqué précédemment, faites-vous assister éventuellement de l'expert de votre assurance pour faire une autre réunion d'expertise. Si nécessaire, un test d'infiltrométrie peut éventuellement permettre de détecter ces fameuses infiltrations.
Vous pouvez éventuellement demande l'avis a un professionnel compétent de votre région en lui expliquant bien le problème. Il pourra certainement confirmer les désordres déjà évoqués.

Je vous conseille donc de faire d'abord le point avec le conciliateur.
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 70 message Allier
Lullaby79 a écrit:Bonjour,

Je partage votre avis concernant le professionnel...

J'ai fait appel à ce professionnel sur recommandations de ma voisine, qui a fait poser les mêmes fenêtres et avec les mêmes pièces d'appui. 

Concernant les infiltrations par les joints de finition intérieur, c'est le cas de toutes les menuiseries. J'ai demandé une dépose avec reprise de l'étanchéité, ce que le professionnel refuse. Je ne touche aucune menuiserie pour éviter tout problème.

Je suis d'accord au sujet de la VMC et j'ai même expliqué en quoi c'était parfaitement incohérent. 

Malheureusement, j'ai souscrit une protection juridique a posteriori donc je ne peux pas solliciter mon assurance. 
L'entrepreneur a bel et bien une assurance... C'est simplement qu'il refuse de procéder aux réparations.
J'ai contacté son assurance pour demander une nouvelle expertise mais je n'ai eu aucun retour.

Je vais regarder ce qu'est un test d'infiltrométrie... je n'avais pas encore entendu ce terme.

J'ai sollicité différents professionnels de ma région et la seule conclusion commune de ces professionnels c'est qu'il y a un problème d'étanchéité.
Concernant la pose, aucun n'a mentionné de problème concernant les pièces d'appui.
Pour les tapées d'isolation, c'est plus mitigé : tapées manquantes, tapées insuffisantes... Bref, en faisant part de ce point lors du rendez-vous avec le conciliateur, le professionnel m'a ri au nez.


Bonsoir,

Pour la mise en oeuvre, ce n'est peut-être pas la même équipe qui est intervenue chez votre voisine...

Sauf erreur, il ne doit plus y avoir d'infiltrations sur les menuiseries sur lesquelles vous avez fait des joints. Ou au moins elles doivent être réduites aux zones non calfeutrées ? Merci de me confirmer.

Si l'entrepreneur refuse de reprendre ses ouvrages suite à l'expertise, il faut relancer son assurance avec un courrier en recommandé avec accusé de réception. Cela devrait au moins les obliger à vous répondre.
Cependant je ne connais pas les résultats de l'expertise initiale et ce qui avez été convenu comme reprises éventuelles.

Pour vous aider dans vos démarches, vous pouvez contacter une association de défense de consommateur comme CLCV par exemple. Il y en a probablement une pas loin de chez vous. En principe, ils ont des juristes et ils sont habitués à ce genre de cas.

Si besoin :
https://www.service-public.f[...]roits/F1126

Concernant le test d'infiltrométrie, c'est vraiment si l'expert a besoin d'une solution complémentaire pour détecter des infiltrations...

Pour les tapées manquantes ou insuffisantes... avez-vous des photos ? Car s'il manque des tapées...
Messages : Env. 70
Dept : Allier
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
Bonsoir,

C'est la même équipe mais n'y connaissant rien et ayant voulu faire confiance, je n'ai pas surveillé le chantier... Lors de leur intervention, ils m'ont dit que c'était normal de sentir plus de "courant d'air" bien que cela me paraisse étrange.

Sur les menuiseries sur lesquelles j'ai fait des joints, il y a effectivement moins d'infiltrations sur le pourtour mais de l'air continue de s'infiltrer au niveau du joint en bas et dans les murs :(. Dans vos précédents messages, j'ai compris qu'une mauvaise pose d'appui pouvait occasionner ce type d'infiltration, ce même en ayant effectué les joints. En lisant le document technique Oknoplast, j'ai également vu que la pose des vis de fixation nécessitait une attention particulière pour garantir l'étanchéité. Ma compréhension est-elle correcte?

Concernant les résultats de l'expertise initiale, j'ai un simple mail mentionnant la clôture de ma demande, constat étant fait qu'en l'absence de traces noires sur les pourtours des fenêtres, elles étaient bien posées. L'expert a refusé de prendre en compte les photos prises avec la caméra thermique prêtée par ma commune et avec une température du 18° à l'extérieur lors de son passage, c'est limite si je n'imaginais pas les courants d'air W00t.

Je vous remercie pour cette information sur les associations.
Ayant réalisé la mise en demeure de l'entrepreneur, la mise en cause auprès de son assureur, je crains que les juristes ne me disent que la seule solution reste le référé comme indiqué par l'avocate que j'ai sollicitée à titre informatif
Sad. Je vais tout de même prendre contact, ne serait-ce que s'ils peuvent appuyer ma demande d'une nouvelle expertise auprès de l'assurance de l'entrepreneur.

Je n'ai pas de photos. Les tapées étant derrière les profilés PVC, je ne vais pas les démonter ...
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 70 message Allier
Bonsoir,

Des infiltrations d'air ou d'eau ne sont pas normales si les menuiseries sont posées et surtout calfeutrées correctement. À minima il faut un calfeutrement extérieur pour éviter principalement les infiltrations d'eaux de pluie. Ces joints réalisent également l'étanchéité à l'air. En complément, il est préférable de faire un joint de finition côté intérieur qui, par la même occasion, améliore généralement l'isolation thermique et acoustique en emprisonnant l'air piégé.

Donc comme je le pensais depuis le début, les poseurs n'auraient pas réalisé de calfeutrement. S'il y a un passage d'air en partie basse, c'est qu'aucune étanchéité n'a été faite. Par conséquent, un expert est en mesure de le constater. En tout cas, vous en avez la démonstration avec les joints d'étanchéité réalisés par vos soins.

Concernant les appuis, c'est surtout que si le déport de la pièce d'appui par rapport au devant du rejingot en béton (valeur de 15 mm minimum sur le schéma) n'est pas respecté, la menuiserie n'est en principe pas conforme vis-à-vis du DTU. Cela permet de rejeter l'eau de pluie le plus loin possible du calfeutrement situé en partie basse de l'appui. La partie basse de la menuiserie est la plus sensible aux infiltrations. Je dirais que c'est l'étape la plus importante à respecter lors de la pose afin d'éviter un sinistre.

Au niveau des fixations, oui, il faut toujours faire attention, mais il faut surtout faire attention à ne pas percer la traverse basse. Car l'eau pourrait s'infiltrer à l'intérieur des profils et cheminer dessous l'appui...

La pose de menuiseries extérieures ne s'improvise pas. Il y a des prérequis à avoir et il est préférable d'être soigneux...

Avec une température extérieure de 18°C, malheuresement il n'y avait pas assez de différence de température entre l'intérieur et l'extérieur.

Dorénavant vous avez constaté l'absence de calfeutrement sur tout ou partie des menuiseries extérieures. Si vous avez des photos montrant l'absence de joints d'étanchéité, vous pouvez les joindre à un courrier à envoyer en recommandé avec AR à l'assurance de l'entreprise.

Si rien ne bouge, vous pouvez éventuellement contacter votre assurance multi-risques habitation pour déclarer un sinistre et idéalement demander le passage de leur expert. Ils pourront rechercher les causes et se reporteront contre l'entreprise si le défaut de mise en oeuvre est confirmé. Et n'hésitez pas à prendre conseil auprès d'une association.

Pour finir, concernant les tapées, je faisais simplement référence au message suivant :
Lullaby79 a écrit:
J'ai sollicité différents professionnels de ma région et la seule conclusion commune de ces professionnels c'est qu'il y a un problème d'étanchéité.
Concernant la pose, aucun n'a mentionné de problème concernant les pièces d'appui.
Pour les tapées d'isolation, c'est plus mitigé : tapées manquantes, tapées insuffisantes... Bref, en faisant part de ce point lors du rendez-vous avec le conciliateur, le professionnel m'a ri au nez.

J'aimerais bien savoir à quoi ces professionnels font référence. Il doit y a voir quelques choses qui n'est pas visibles sur vos photos. Par exemple, je ne vois pas comment ils peuvent constater qu'il manque des tapées car cela doit être visible même pour vous. Cela m’intrigue... Y a-t-il des fixations visibles comme dans les profilés par exemple ? Si oui, pouvez-vous poster des photos ? Merci d'avance.
Messages : Env. 70
Dept : Allier
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
Bonsoir, 

En l'absence d'infiltrations d'eau, l'expert de l'assurance de l'entrepreneur a indiqué qu'il n'y avait pas de problème d'étanchéité... 

Merci pour les précisions complémentaires et compte tenu de la pose d'un joint silicone en bas des fenêtres, cela va être difficile de mesurer la distance par rapport au rejingot. 

Pour l'absence des tapées, cela concerne 3 professionnels sollicités pour un devis :
- pour le1er absence de la mention de tapées d'isolation alors qu'il y a un doublage et mention de ne pas les avoir vues.. 
- pour le 2nd comparaison par rapport à celles posées chez ma voisine à l'étage inférieur (j'ai compris en lisant la documentation technique des fenêtres qu'il doit s'agir de cache rainures) 
- pour le 3e toujours en comparaison de celles posées chez ma voisine a mentionné une différence entre les dormants posés et des tapées plus grandes. 
Je n'ai pas d'autres photos que celles envoyées. 

J'ai appelé mon assurance habitation et l'étanchéité à l'air n'est pas un sinistre couvert... 

J'ai rendez vous vendredi avec l'association pour ouvrir un dossier. 
Pedro3 a écrit:Bonsoir,

Des infiltrations d'air ou d'eau ne sont pas normales si les menuiseries sont posées et surtout calfeutrées correctement. À minima il faut un calfeutrement extérieur pour éviter principalement les infiltrations d'eaux de pluie. Ces joints réalisent également l'étanchéité à l'air. En complément, il est préférable de faire un joint de finition côté intérieur qui, par la même occasion, améliore généralement l'isolation thermique et acoustique en emprisonnant l'air piégé.

Donc comme je le pensais depuis le début, les poseurs n'auraient pas réalisé de calfeutrement. S'il y a un passage d'air en partie basse, c'est qu'aucune étanchéité n'a été faite. Par conséquent, un expert est en mesure de le constater. En tout cas, vous en avez la démonstration avec les joints d'étanchéité réalisés par vos soins.

Concernant les appuis, c'est surtout que si le déport de la pièce d'appui par rapport au devant du rejingot en béton (valeur de 15 mm minimum sur le schéma) n'est pas respecté, la menuiserie n'est en principe pas conforme vis-à-vis du DTU. Cela permet de rejeter l'eau de pluie le plus loin possible du calfeutrement situé en partie basse de l'appui. La partie basse de la menuiserie est la plus sensible aux infiltrations. Je dirais que c'est l'étape la plus importante à respecter lors de la pose afin d'éviter un sinistre.

Au niveau des fixations, oui, il faut toujours faire attention, mais il faut surtout faire attention à ne pas percer la traverse basse. Car l'eau pourrait s'infiltrer à l'intérieur des profils et cheminer dessous l'appui...

La pose de menuiseries extérieures ne s'improvise pas. Il y a des prérequis à avoir et il est préférable d'être soigneux...

Avec une température extérieure de 18°C, malheuresement il n'y avait pas assez de différence de température entre l'intérieur et l'extérieur.

Dorénavant vous avez constaté l'absence de calfeutrement sur tout ou partie des menuiseries extérieures. Si vous avez des photos montrant l'absence de joints d'étanchéité, vous pouvez les joindre à un courrier à envoyer en recommandé avec AR à l'assurance de l'entreprise.

Si rien ne bouge, vous pouvez éventuellement contacter votre assurance multi-risques habitation pour déclarer un sinistre et idéalement demander le passage de leur expert. Ils pourront rechercher les causes et se reporteront contre l'entreprise si le défaut de mise en oeuvre est confirmé. Et n'hésitez pas à prendre conseil auprès d'une association.

Pour finir, concernant les tapées, je faisais simplement référence au message suivant :
Lullaby79 a écrit:
J'ai sollicité différents professionnels de ma région et la seule conclusion commune de ces professionnels c'est qu'il y a un problème d'étanchéité.
Concernant la pose, aucun n'a mentionné de problème concernant les pièces d'appui.
Pour les tapées d'isolation, c'est plus mitigé : tapées manquantes, tapées insuffisantes... Bref, en faisant part de ce point lors du rendez-vous avec le conciliateur, le professionnel m'a ri au nez.

J'aimerais bien savoir à quoi ces professionnels font référence. Il doit y a voir quelques choses qui n'est pas visibles sur vos photos. Par exemple, je ne vois pas comment ils peuvent constater qu'il manque des tapées car cela doit être visible même pour vous. Cela m’intrigue... Y a-t-il des fixations visibles comme dans les profilés par exemple ? Si oui, pouvez-vous poster des photos ? Merci d'avance.
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
Bonsoir, 

En l'absence d'infiltrations d'eau, l'expert de l'assurance de l'entrepreneur a indiqué qu'il n'y avait pas de problème d'étanchéité... 

Merci pour les précisions complémentaires et compte tenu de la pose d'un joint silicone en bas des fenêtres, cela va être difficile de mesurer la distance par rapport au rejingot. 

Pour l'absence des tapées, cela concerne 3 professionnels sollicités pour un devis :
- pour le1er absence de la mention de tapées d'isolation alors qu'il y a un doublage et mention de ne pas les avoir vues.. 
- pour le 2nd comparaison par rapport à celles posées chez ma voisine à l'étage inférieur (j'ai compris en lisant la documentation technique des fenêtres qu'il doit s'agir de cache rainures) 
- pour le 3e toujours en comparaison de celles posées chez ma voisine a mentionné une différence entre les dormants posés et des tapées plus grandes. 
Je n'ai pas d'autres photos que celles envoyées. 

J'ai appelé mon assurance habitation et l'étanchéité à l'air n'est pas un sinistre couvert... 

J'ai rendez vous vendredi avec l'association pour ouvrir un dossier. 
Pedro3 a écrit:Bonsoir,

Des infiltrations d'air ou d'eau ne sont pas normales si les menuiseries sont posées et surtout calfeutrées correctement. À minima il faut un calfeutrement extérieur pour éviter principalement les infiltrations d'eaux de pluie. Ces joints réalisent également l'étanchéité à l'air. En complément, il est préférable de faire un joint de finition côté intérieur qui, par la même occasion, améliore généralement l'isolation thermique et acoustique en emprisonnant l'air piégé.

Donc comme je le pensais depuis le début, les poseurs n'auraient pas réalisé de calfeutrement. S'il y a un passage d'air en partie basse, c'est qu'aucune étanchéité n'a été faite. Par conséquent, un expert est en mesure de le constater. En tout cas, vous en avez la démonstration avec les joints d'étanchéité réalisés par vos soins.

Concernant les appuis, c'est surtout que si le déport de la pièce d'appui par rapport au devant du rejingot en béton (valeur de 15 mm minimum sur le schéma) n'est pas respecté, la menuiserie n'est en principe pas conforme vis-à-vis du DTU. Cela permet de rejeter l'eau de pluie le plus loin possible du calfeutrement situé en partie basse de l'appui. La partie basse de la menuiserie est la plus sensible aux infiltrations. Je dirais que c'est l'étape la plus importante à respecter lors de la pose afin d'éviter un sinistre.

Au niveau des fixations, oui, il faut toujours faire attention, mais il faut surtout faire attention à ne pas percer la traverse basse. Car l'eau pourrait s'infiltrer à l'intérieur des profils et cheminer dessous l'appui...

La pose de menuiseries extérieures ne s'improvise pas. Il y a des prérequis à avoir et il est préférable d'être soigneux...

Avec une température extérieure de 18°C, malheuresement il n'y avait pas assez de différence de température entre l'intérieur et l'extérieur.

Dorénavant vous avez constaté l'absence de calfeutrement sur tout ou partie des menuiseries extérieures. Si vous avez des photos montrant l'absence de joints d'étanchéité, vous pouvez les joindre à un courrier à envoyer en recommandé avec AR à l'assurance de l'entreprise.

Si rien ne bouge, vous pouvez éventuellement contacter votre assurance multi-risques habitation pour déclarer un sinistre et idéalement demander le passage de leur expert. Ils pourront rechercher les causes et se reporteront contre l'entreprise si le défaut de mise en oeuvre est confirmé. Et n'hésitez pas à prendre conseil auprès d'une association.

Pour finir, concernant les tapées, je faisais simplement référence au message suivant :
Lullaby79 a écrit:
J'ai sollicité différents professionnels de ma région et la seule conclusion commune de ces professionnels c'est qu'il y a un problème d'étanchéité.
Concernant la pose, aucun n'a mentionné de problème concernant les pièces d'appui.
Pour les tapées d'isolation, c'est plus mitigé : tapées manquantes, tapées insuffisantes... Bref, en faisant part de ce point lors du rendez-vous avec le conciliateur, le professionnel m'a ri au nez.

J'aimerais bien savoir à quoi ces professionnels font référence. Il doit y a voir quelques choses qui n'est pas visibles sur vos photos. Par exemple, je ne vois pas comment ils peuvent constater qu'il manque des tapées car cela doit être visible même pour vous. Cela m’intrigue... Y a-t-il des fixations visibles comme dans les profilés par exemple ? Si oui, pouvez-vous poster des photos ? Merci d'avance.
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris




A la lecture d'un carnet de pose de menuiseries trouvé sur internet, j'ai lu qu'il fallait s'assurer de la planéité autour du cadre de la fenêtre, avec un écart max de 10 mm sur chacun des côtés.
Côté chambre la pose me semble "symétrique" i.e. mesure de 2,5 cm sur chaque côté des fenêtres.
Pour la porte fenêtre du séjour et la cuisine, je m'interroge sur la pose
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 70 message Allier
Bonjour,

Si le calfeutrement des menuiseries n'est pas conforme, il est impossible de garantir l'étanchéité à l'air et à l'eau. Voir le DTU 36.5 définissant les règles en la matière.
En tout cas, l'expert n'est pas sérieux. S'il existe un passage d'air, l'étanchéité à l'air et à l'eau ne peut être garantie. La pose n'est donc pas conforme. Il faut faire passer un expert plus compétent connaissant bien les menuiseries extérieures.

Pour information, toute fuite d'air engendre des courants d'air qui :
- Pénalisent le confort des occupants,
- Accroissent la consommation d'énergie de chauffage et/ou de refroidissement,
- Sont source de désordres et pathologie des parois (moisissures, dégradation...).

Les fuites d'air parasites pénalisent également le bon fonctionnement du système de ventilation de l'habitation, nécessaire à la qualité de l'air intérieur.

Sinon à voir vos photos, j'ai l'impression que le rejingot est situé juste sous le devant de l'appui rapporté. J'espère qu'un calage a été fait correctement sous le dormant sinon l'appui va se déformer et la traverse basse de la menuiserie pourra s'affaisser.

Difficile d'interpréter les remarques des 3 professionnels sans être sur place pour pouvoir le vérifier. De plus, je n'ai pas de photos comparatives.
1) Je ne vois pas comment il n'a pas pu voir s'il y avait des tapées ou non. Sinon c'est que les menuiseries ont un dormant monobloc, mais il ne me semble pas y en avoir chez le fabricant Oknoplast.
2) Ces remarques me semblent inutiles.
3) La différence de dormant est nettement plus intéressante. De plus, si vos tapées sont plus larges, et que le profil du dormant et de l'appui sont identiques à ceux de votre voisine, alors vos appuis sont trop court car vos menuiseries sont positionnées plus à l'intérieur de votre logement (décalage de la différence de largeur entre vos tapées et celles de votre voisine) réduisant ainsi le débord de l'appui (côté extérieur).

N'avez vous pas de protection juridique intégrée à votre contrat multi-risques habitation ? Avez-vous vérifier les clauses de votre contrat ?

Le problème n'est pas de corriger le sinistre aux frais de votre assurance, mais simplement de mettre en cause le poseur et faire payer les travaux de reprises à son assurance. Le passage d'un expert différent de celui de l'entreprise mis en cause serait bienvenu.

Votre assurance ne couvre peut-être pas l'étanchéité à l'air, mais elle peut certainement voir pour un défaut de calfeutrement (donc étanchéité à l'air et à l'eau) sur vos menuiseries. De plus, il faut en profiter pour faire vérifier et constater les défauts évoqués par la même occasion pour pouvoir définir la solution la plus judicieuse pour les travaux de reprise à effectuer.

Pour finir, comme il s'agit d'une dépose totale, à moins d'avoir isoler vos murs en même temps que le remplacement de vos fenêtres, y a-t-il eu des reprises de plâtrerie ou bien l'entreprise a-t-elle utilisée des pattes équerres spéciales pour la rénovation ou tout autre méthode ?
De plus, ont-ils bien mis en oeuvre des menuiseries avec un volet roulant posé en usine sur le dormant ou bien ont-ils posé les volets après les fenêtres ? Pouvez-vous prendre en photo un coffre de volet roulant (un plan large montrant l'ensemble du volet) ? Merci d'avance.
Messages : Env. 70
Dept : Allier
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 70 message Allier
Lullaby79 a écrit:



A la lecture d'un carnet de pose de menuiseries trouvé sur internet, j'ai lu qu'il fallait s'assurer de la planéité autour du cadre de la fenêtre, avec un écart max de 10 mm sur chacun des côtés.
Côté chambre la pose me semble "symétrique" i.e. mesure de 2,5 cm sur chaque côté des fenêtres.
Pour la porte fenêtre du séjour et la cuisine, je m'interroge sur la pose


La menuiserie n'est certainement pas assez large par rapport aux autres menuiseries posées. Sur vos photos, on constate simplement que la menuiserie n'est pas tout à fait centrée (5mm de décalage en bas) et on voit seulement les coulisses du volet roulant.

Pour le calfeutrement latéral, voici la valeur à respecter à minima : 13 mm en tous points.

Messages : Env. 70
Dept : Allier
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 70 message Allier
À titre informatif, il est possible de faire une recherche de fuite en arrosant abondamment le tour des menuiseries. Cela permet de mettre en évidence un défaut d'étanchéité (à l'eau dans ce cas). En utilisant un colorant comme la fluorescéine dans un pulvérisateur pour plus de facilité d'utilisation et de visibilité. Pour information, ce type de colorant permet de colorer l'eau en jaune fluo et reste visible au droit des infiltrations. Cela nécessite peu de poudre colorante, par exemple vous pouvez coloré au moins 100 litres d'eau avec seulement 10 grammes, donc une pincée suffit à colorer pas mal d'eau.

Si nécessaire, ce type de colorant est disponible sur internet et éventuellement en pharmacie (préparation sur demande il me semble).

Voici un exemple : 10g de poudre fluorescéine

Cependant ce type de recherche de fuite est généralement réalisée à la demande d'un expert afin de constater et localiser précisément les infiltrations.
Messages : Env. 70
Dept : Allier
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
Bonjour, 

En effet mais n'ayant pas eu d'infiltrations d'eau visibles, je ne peux rien prouver. 
Je vous confirme pour les fuites d'air, mon appartement est invivable en hiver. 

Pour la traverse basse, je vous avoue que c'est ma crainte. 

J'ai vérifié les clauses et effectivement ce n'est pas couvert. Mon assurance m'a dit de porter l'affaire au tribunal et qu'ils ne peuvent pas m'aider. 

Il n'y a eu aucune reprise de plâtre à ma connaissance. 
Le coffre du volet roulant était fixé à la menuiserie. Je fais des photos dans la journée pour les ajouter dans le fil de conversation. 

Pedro3 a écrit:Bonjour,

Si le calfeutrement des menuiseries n'est pas conforme, il est impossible de garantir l'étanchéité à l'air et à l'eau. Voir le DTU 36.5 définissant les règles en la matière.
En tout cas, l'expert n'est pas sérieux. S'il existe un passage d'air, l'étanchéité à l'air et à l'eau ne peut être garantie. La pose n'est donc pas conforme. Il faut faire passer un expert plus compétent connaissant bien les menuiseries extérieures.

Pour information, toute fuite d'air engendre des courants d'air qui :
- Pénalisent le confort des occupants,
- Accroissent la consommation d'énergie de chauffage et/ou de refroidissement,
- Sont source de désordres et pathologie des parois (moisissures, dégradation...).

Les fuites d'air parasites pénalisent également le bon fonctionnement du système de ventilation de l'habitation, nécessaire à la qualité de l'air intérieur.

Sinon à voir vos photos, j'ai l'impression que le rejingot est situé juste sous le devant de l'appui rapporté. J'espère qu'un calage a été fait correctement sous le dormant sinon l'appui va se déformer et la traverse basse de la menuiserie pourra s'affaisser.

Difficile d'interpréter les remarques des 3 professionnels sans être sur place pour pouvoir le vérifier. De plus, je n'ai pas de photos comparatives.
1) Je ne vois pas comment il n'a pas pu voir s'il y avait des tapées ou non. Sinon c'est que les menuiseries ont un dormant monobloc, mais il ne me semble pas y en avoir chez le fabricant Oknoplast.
2) Ces remarques me semblent inutiles.
3) La différence de dormant est nettement plus intéressante. De plus, si vos tapées sont plus larges, et que le profil du dormant et de l'appui sont identiques à ceux de votre voisine, alors vos appuis sont trop court car vos menuiseries sont positionnées plus à l'intérieur de votre logement (décalage de la différence de largeur entre vos tapées et celles de votre voisine) réduisant ainsi le débord de l'appui (côté extérieur).

N'avez vous pas de protection juridique intégrée à votre contrat multi-risques habitation ? Avez-vous vérifier les clauses de votre contrat ?

Le problème n'est pas de corriger le sinistre aux frais de votre assurance, mais simplement de mettre en cause le poseur et faire payer les travaux de reprises à son assurance. Le passage d'un expert différent de celui de l'entreprise mis en cause serait bienvenu.

Votre assurance ne couvre peut-être pas l'étanchéité à l'air, mais elle peut certainement voir pour un défaut de calfeutrement (donc étanchéité à l'air et à l'eau) sur vos menuiseries. De plus, il faut en profiter pour faire vérifier et constater les défauts évoqués par la même occasion pour pouvoir définir la solution la plus judicieuse pour les travaux de reprise à effectuer.

Pour finir, comme il s'agit d'une dépose totale, à moins d'avoir isoler vos murs en même temps que le remplacement de vos fenêtres, y a-t-il eu des reprises de plâtrerie ou bien l'entreprise a-t-elle utilisée des pattes équerres spéciales pour la rénovation ou tout autre méthode ?
De plus, ont-ils bien mis en oeuvre des menuiseries avec un volet roulant posé en usine sur le dormant ou bien ont-ils posé les volets après les fenêtres ? Pouvez-vous prendre en photo un coffre de volet roulant (un plan large montrant l'ensemble du volet) ? Merci d'avance.
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris





Voici les photos du volet roulant de la fenêtre cuisine (monobloc avec la menuiserie). Le volet roulant de la baie vitrée est identique.

Je vais rappeler mon assurance pour leur demander s'il est possible d'avoir un expert qui vienne faire le constat des problèmes mentionnés mais vu les réponses lors de mes sollicitations précédentes, je crains d'essuyer un nouveau refus.
J'avais tenté de contacter des experts trouvés en effectuant des recherches sur internet. Ayant pris des photos avec une caméra thermique, ils me demandaient les photos pour analyse et me proposaient un rapport pour 500 euros sans se déplacer à mon domicile!

J'ai trouvé les listes d'experts judiciaires mais même si je fais faire un rapport, en cas de mise en référé au tribunal, le juge mandaterait une nouvelle expertise. 
Je suis angoissée à la lecture des désagréments occasionnés par une mauvaise pose de fenêtres et s'il y a eu effectivement des dommages occasionnés dans les doublages, le changement des fenêtres ne résoudrait pas le problème :'(
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 30 message Paris
Une question supplémentaire concernant le devis : à quoi correspondent les dimensions mentionnées?
Je ne retrouve pas les dimensions en prenant les cotes des fenêtres...
Messages : Env. 30
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
En cache depuis le dimanche 14 juillet 2024 à 19h58
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis fenêtresArtisan
Devis fenêtres
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Bien choisir ses fenêtres
Bien choisir ses fenêtres
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
23 idées de jolies portes d'entrée
23 idées de jolies portes d'entrée
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Photos baies vitrées
Photos baies vitrées
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

4
abonnés
surveillent ce sujet
Voir