Menu utilisateur
Menu

Catégorie Budget, finance - 2 commentaires - Posté

Revue de presse - LaVieImmo.com : A Bordeaux, à surface équivalente, les locataires paient 39% plus cher dans un studio que dans un deux pièces. Décryptage.



les studios se louent plus cher au mètre carré que les appartements plus grands. Ce n'est pas une nouveauté mais le dernier observatoire statistique des locations (Oslo) de la Fnaim permet de se faire une idée de l'ampleur, parfois très importante, de ces écarts. Ainsi, à Bordeaux, entre un studio et un deux pièces, la différence de loyer (à la relocation) atteint... 39% au mètre carré ! Ainsi, le loyer mensuel médian par m2 à la relocation s'élève à 18,4 euros pour un studio dans la perle de l'Aquitaine mais tombe à 13,2 euros pour un deux pièces. Sur l'ensemble de l'agglomération bordelaise, on arrive même à 48% de plus entre un studio et un deux pièces, selon les données de la Fédération nationale de l'immobilier.

En dehors de Bordeaux, cette "surprime" est aussi particulièrement lourde à Lille (+35%), Lyon (+32%) et Nice (+29%) ....

 
Vous aimez ? Partagez sur Facebook !

 

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Faire construire, combien ça coute ?
Faire construire, combien ça coute ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Forum impôts et financementForum
Forum impôts et financement
Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.

Les commentaires des membres :

-
Bonjour, Il est vrai qu'avec les logements étudiants, les gens rechignent à payer les mois d'été. Pourtant si on fait une coupure, le bail est rompu, et il faut préparer un autre bail avec date d'effet au 1er septembre.
Mais de ce temps, les charges de copropriétés, le propriétaire va tout payer (fonctionnement de l'ascenseur, ménage des communs, honoraires du syndic, assurance du syndic taxe foncière qui est souvent très élevée même si la surface est faible.

Et aussi il y a les stages pour les étudiants qui peut faire qu'ils partent fin mars. Donc beaucoup de vacances du logement, de telle façon que certains bailleurs évitent les étudiants ou alors, on paie les mois d'été, sinon ils ne louent pas.

La location en pointillé fait que ça ne vaut plus tellement la peine de s'embêter.

Il faut voir aussi qu'à la construction, on a toujours qu'une cuisine ou un coin cuisine et salle d'eau WC, que ce soit pour un studio ou pour un T2. La pièce supplémentaire ne revient pas aussi cher que la première, donc il n'est pas extraordinaire que le studio soit plus cher au m2. Il faut voir aussi pour le impôts : Un T2 pour le foncier et la Taxe d'habitation ne coût pas le double d'un studio.

Et si on loue à un étudiant, on n'a absolument aucun avantage pour compenser.

Si on ne loue qu'entre 60 et 80% du temps, et qu'on divise les loyers perçus par 12 mois, en tenant compte des charges impôts et taxes payés toute l'année, le revenu devient une peau de chagrin.

Et c'est là où les logements sont les plus chers (très forte demande pour les grandes villes) où l'on fait pression pour payer en continu pour garder le logement pour l'an prochain. (LOI de l'offre et de la demande)

Et dans les grandes villes la demande est d'autant plus forte surtout pour les étudiants qui habitent à proximité de Toulouse, avec les embouteillages, et aussi pour le temps entre midi et 14 heures, un pied à terre leur est très utile. Et ceci rajoute aussi à la demande très forte. Dans ce cas, le marchandage pour ne pas payer les mois d'été est difficile. Soit on paie, soit on arrête tout.
0
-
Il y a aussi le fait que peu importe la taille de l'appartement il faut une cuisine et une SDB, hors se sont les deux pièces les plus chères.
0
Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir