Menu utilisateur
Menu

Catégorie Energies classiques et ENR - 16 commentaires - Posté

La startup suisse Energy Vault a mis au point une nouvelle solution simple et astucieuse pour stocker l'électricité. Une alternative bon marché aux stations de pompage-turbinage (STEP) et aux batteries. Elle combine surtout plusieurs avantages : un très bon rendement énergétique, elle peut être implantée à peu près partout et ne nécessite que peu de capitaux.




La startup suisse Energy Vault a mis au point une nouvelle solution simple et astucieuse pour stocker l'électricité. Une alternative bon marché aux stations de pompage-turbinage (STEP) et aux batteries. Elle combine surtout plusieurs avantages : un très bon rendement énergétique, elle peut être implantée à peu près partout et ne nécessite que peu de capitaux.




Pour accompagner la transition énergétique, les capacités actuelles de stockage d'électricité dans le monde devront tripler au cours des 20 prochaines années. Dans un rapport de 2016, Bloomberg New Energy Finance estimait que le montant des investissements nécessaires d'ici 2030 pour le stockage d’énergie s'élevait à plus de 100 milliards de dollars. Actuellement 96 % des capacités mondiales de stockage sont assurées par des stations de pompage-turbinage. La France dispose de 6 centrales de ce type, d'une puissance totale de 5 GW. En Belgique, la centrale de Coo permet d'injecter 1,3 GW sur le réseau pendant 5 heures. Ces stations ont été construites en même temps que le parc nucléaire pour parer au manque de souplesse des réacteurs dont la puissance ne peut pas varier aussi rapidement que la consommation sur le réseau.




Mais peu de sites se prêtent à la construction de nouvelles STEP, leur implantation n'étant possible qu'en montagne ou sur les reliefs accidentés. Leurs lacs de rétention d'eau occupent beaucoup de place et l'édification d'un barrage pose souvent de gros problèmes environnementaux.




Ces derniers temps, les batteries électrochimiques ont la cote en matière de stockage d'électricité. L'utilisation de batteries usagées de véhicules électriques est notamment une solution intéressante. Mais cette technologie est encore chère et le stockage stationnaire par batterie entre en concurrence avec le développement attendu de la mobilité électrique qui nécessitera aussi de grandes capacités de stockage. Le spectre d'une pénurie des matières premières nécessaires à leur fabrication pourrait provoquer une hausse des prix.




En outre la capacité de stockage des batteries diminue dans le temps et leur longévité est limitée à moins de 20 ans.




Des batteries « de béton »



Dans ce
contexte le concept mis au point par la startup suisse Energy Vault nous semble
très intéressant. L'idée est tellement simple qu'on se demande pourquoi
personne ne l'avait encore développée.




Lorsque l’électricité produite est supérieure à la demande, une grue à six branches lève des blocs de béton de 35 tonnes et les empile comme dans un Lego géant pour former une tour ... Lire la suite de l'actu sur revolution-energetique.com

 
Vous aimez ? Partagez sur Facebook !

 

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis photovoltaïqueArtisan
Devis photovoltaïque
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Ne pas se tromper en signant ses panneaux photovoltaïques
Ne pas se tromper en signant ses panneaux photovoltaïques
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Forum Forum
Forum "Energies renouvelables"
Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.

Les commentaires des membres :

-
Non mais LOL ! Laugh

A voir dans les faits, mais pourquoi pas Smile
0
-
Pour le coup, ca me ferait flipper en cas de vent ! Ca me parait compliqué à mettre en place en tout cas.
0
-
Intéressant effectivement. Pour les problèmes à régler il y a effectivement le vent et autres trucs de ce genre. Mais pourquoi pas.
Comparé à du stockage inertiel je me demande ce que ça donne (en coût de construction, maintenance, en capacité par rapport à la surface utilisée, en acceptation, en utilisation de terres rares et de béton, ...).
0
-
La capacité de stockage n'est pas faramineuse...
0
-
Astucieux mais j'ai un doute sur le rendement et le 100% automatique.

Par contre c'est horriblement pas beau W00t
0
-
adenis a écrit:La capacité de stockage n'est pas faramineuse...

Non, mais comme dit dans l'article, c'est pas cher, et pas (trop) gros.
0
-
Je pense que l'inertiel est peut-être possible en plus petit, plus adapté à du petit collectif ou du gros particulier, pour un "tampon" de temps modeste, quelques jours tout au plus.
Ici, il n'y a pas du tout de perte si le stockage est long, voire très long. Mais il faut surement une taille critique plus grosse que pour l'inertiel.
0
-
Bonjour, quand j'ai lu cela ( Une alternative bon marché ) je me suis dit génial, mais là il faut que j'achète une grue et de gros bloc béton, un peut refroidis pour le coup
1
-
Pourquoi ne pas adapter ceci aux grues qui déchargent des conteneurs dans les ports et autres grues de construction de bâtiments ?
1
-
Dans ce cas vaudrais pas être presser,
0
-
Pour le vent, pas grand risque à mon avis : 35 tonnes le bloc, avant que ça bouge ...
Pr contre, le rendement des premiers étages doit être nul !
0
-
Bah lorsque la pince descend à vide de 120m de haut et qu'elle doit être au cm prêt sur 3 axes (2 en translation et 1 en rotation) pour s'insérer, oui le vent a une incidence.
Et le 1er rang sera celui qui se retrouvera en haut de la tour à l'étape suivante lors de la remontée des blocs.
0
-
Emile73 a écrit:Par contre c'est horriblement pas beau W00t

La c'est juste le prototype. Après on pourra faire des blocs de différentes jolies couleurs.
0
-
Puis ça se mélangera au fur et à mesure, ça sera chouette
0
Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir