Retour
Menu utilisateur
Menu

Protection de pannes déversées

Ce sujet comporte 15 messages et a été affiché 4.445 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
2
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 20 message Marseille (13)
Bonsoir à tous

Je calcule en ce moment les pannes d'une charpente bois située à Gap. Quelques photos ici : http://www.freelem.com/divers
Compte-tenu de l'altitude importante (--> gros chargements de neige), et de la pose des pannes (dévers), je ne parviens pas à justifier ces dernières.
De section 220x75, longueur 4900mm, et d'entraxe 1340mm, elles présentent des dépassements importants en ELS (flèche). La pente de la toiture est de 25%.
Je n'ai en revanche pas d'informations sur le bois : avez vous des conseils dans le choix d'hypothèse ?
J'aimerais protéger les pannes de la flexion en inertie faible, avec un systeme équivalent aux liernes dans la construction métallique (tirants). Feuillards ?
Que me conseillez vous ? (l'objectif étant bien sûr le moindre prix)
Merci d'avance pour votre aide

Cdt

Irénée
0
Messages : Env. 20
De : Marseille (13)
Ancienneté : + de 10 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de charpente...

Allez dans la section devis charpente du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de charpentiers de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les charpentiers, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-8-devis_charpente.php
 
Membre utile Env. 5000 message Puy De Dome
Pourquoi ne pas simplement intégrer dans l'intervalle de 2 pannes une autre panne (pas d'encombre au niveau de la ferme). Ca soulagerait de moitié la charge que subissent les pannes déjà en place.
0
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 5000
Dept : Puy De Dome
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 800 message Saint Cyprien (66)
Bonjour
Oui , c'est la solution ; lancer des liens de pannes vers le faîtage (ou mieux vers les sommets d'arbalatriers) permet d'éviter les composantes selon le versant......ainsi les pannes ne travaillent pas latéralement.
Le plus simple reste de lancer un feuillard metallique tirefonné sur le dessus des pannes , l'ensemble de ces liens devant pouvoir justifier reprendre cette composante selon versant.
Ainsi les pannes se determinent avec la seule composante perpendiculaire au versant .
Pour le bois , que cherches tu ? ses caracteristiques mécaniques ou la méthode de calcul?
A te lire
0
Messages : Env. 800
De : Saint Cyprien (66)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 20 message Marseille (13)
Merci pour vos réponses.

Pour le rajout de pannes intermédiaires, cela fonctionnerait, mais c'est une solution qui me semble onéreuse.
D'où ma préférence pour la stabilisation latérale.
Je mets donc en place des feuillards au milieu de chaque panne, puis je stabilise le tout en triangulant vers les faitages d'arba ?
Comme ça ? : http://www.freelem.com/divers/lierne.jpg
D'un point de vue mise en oeuvre, comment se mettent en place précisément ces feuillards ?

Concernant le bois, je cherche ses caractéristiques mécaniques. Je n'ai aucune info, et je souhaite adopter l'hypothèse la plus appropriée.

Merci

Cdt
0
Messages : Env. 20
De : Marseille (13)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 800 message Saint Cyprien (66)
Bonjour
Caracteristiques mécaniques des bois à prendre en compte dans les calculs

1) Verification de la déformée.
Dans le calcul de fléche ,pour du resineux prendre le module d'élasticite "E" :
- 80500 kg/cm² si bois resineux cat III (qualité charpente)ou C18
- 90000 kg/cm² si bois resineux cat II ou C24
Pour determiner les charges appliquées , il faut dissocier :
a)les charges de longue durée (poids propre) qui sont à majorer d'un coeff de fluage variable en fonction des variations hygrometriques ambiantes et de la teneur en eau du bois . Ce coeff ne doit pas être inferieur à 1,5
b)les charges de courte durée (neige en altitude inf à 900m)non sujettes à fluage et à considerer sans majoration.
c)les charges ascendentes tendant au soulévement( surtout en batiment ouvert à pleins vents)
En combinant l'ensemble de ces charges et dans leur combinaison la plus défavorable , pour une couverture qui me semble ici être en fibro , la fléche ne doit pas dépasser 1/200éme de la portée (4,90m/200=2,45cm)

2)Verfication du taux de travail en flexion.
Ce calcul n'est pas justifié pour une telle portée , mais si on doit y passer , prendre comme taux de travail maxi admissible Rf:
-a)80 kg/cm² pour du resineux cat III ou C18
-b)100kg/cm² pour du resineux cat II ou C24

Concernant les liens de pannes et puique sur couverture fibro , inutile de les relier en sommet d'arba , les faire monter verticalement aux pannes faîtiéres puis les ponter entre versants ......celles-ci ne sont qu'à demi chargées et peuvent , à faible pente , reprendre cette charge supplémentaire.

A te lire
0
Messages : Env. 800
De : Saint Cyprien (66)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 20 message Marseille (13)
Bonsoir

J'ai pris pour mes calculs une hypothèse de C24.
Hypothèse raisonnable ? (ça m'embeterait de prendre du C18)

Compris pour la reprise sur pannes faitieres.
Equilibrage de la composante horizontale par symétrie des versants, et composante verticale (cumul de chaque panne jusqu'au faitage) reprise par pannes faitieres. Je vais regarder ce que ça donne, en vérifiant que le fait qu'elles soient semi-chargées compense cette force nodale supplémentaire.

Ce dispositif est-il couramment utilisé ?

Merci

Cdt
0
Messages : Env. 20
De : Marseille (13)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 800 message Saint Cyprien (66)
Re
Courant en construction metallique , pourquoi ne serait-ce pas admis en ossature bois , du moment qu'on peut en apporter la justification.....
Cordialement
0
Messages : Env. 800
De : Saint Cyprien (66)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 20 message Marseille (13)
Compte-tenu de la dimension importante du portique (30 mètres de largeur), et donc du nombre important de pannes, j'arrive à un effort latéral cumulé de 22 000 N à reprendre pour chaque versant.
Cela me semble assez important. Les feuillards en faitage seront assez costauds pour reprendre un tel effort ? Comme ils travaillent en traction, ils sont peut etre capables de le faire, mais leurs fixations sur les pannes ?

Cdt
0
Messages : Env. 20
De : Marseille (13)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 800 message Saint Cyprien (66)
Re
Si le lien est d'un seul tenant sur la totalité du versant, chaque liaison "lien /panne" ne reprend que la seule poussée d'1 entr'pannes soit environ une centaine de kg , et non pas le cumul de la totalité du versant.
La totalité de cette poussée ne se retrouve qu'au niveau du pontage en faîtage où on pourra boulonner
Cdt
0
Messages : Env. 800
De : Saint Cyprien (66)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 100 message Jura
Bonsoir,

Pourquoi pas une entretoise entre chaque pannes deversées, et un K de bas de pente, qui renvois les efforts dans les chainages/arbas?
En construction bois, c'est plus courant que des tirants au faîtage.
Le feuillard sur les pannes, ça veut dire qu'il faut découvrir.... pas top top.

Le bois travaille en compression, et ça cétrobien.
0
Messages : Env. 100
Dept : Jura
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 20 message Marseille (13)
Bonsoir

Effectivement le fait de devoir découvrir risque de ne pas plaire au client...
Je vois bien l'idée des entretoises qui transfèrent toutes les charges latérales jusqu'à la stabilisation en bas par les pièces en V qui travaillent en compression.
Par contre comment fixer ces pièces ? (cf photo http://www.freelem.com/divers/charpente_bois_3.jpg)
merci

cdt
0
Messages : Env. 20
De : Marseille (13)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre utile Env. 5000 message Puy De Dome
Bonsoir Irenee, tu vas dire: qu'est ce qu'il vient nous em.... celui là , je ne suis pas spécialiste de la charpente, mais pourquoi n'adoptes tu pas le métal pour résoudre ton problème, lui qui justement a beaucoup de résistance à la traction , en créant des liens entre milieux de pannes en crête, reliées entres elles depuis la panne faitière ? voir constituer des triangles avec des aciers de faible section ... Certes c'est plus un travail de de serrurier.

excuses si j'ai dit une c....... , mais bon des fois nous les autoconstructeurs on a tendance à mixer avec les matériaux et les corps de métiers.
0
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 5000
Dept : Puy De Dome
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre ultra utile Env. 10000 message Bordeaux (33)
dl66 a écrit:Re
Courant en construction metallique , pourquoi ne serait-ce pas admis en ossature bois , du moment qu'on peut en apporter la justification.....
Cordialement

jamais vu ca sur de la charpente bois...
"To do is to be" - Nietzsche
"To be is to do" - Kant
"Do be do be do" - Sinatra
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 10000
De : Bordeaux (33)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 800 message Saint Cyprien (66)
Re
Et pourtant , Gill , c'est une disposition constructive admise par les régles CB71.
Cdt
0
Messages : Env. 800
De : Saint Cyprien (66)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 20 message Marseille (13)
Bonsoir

Merci à tous pour vos conseils.
Je vais mettre dans la note les 3 principes de renfort :
--> pannes intermédiaires
--> feuillards et stabilisation par pannes faitières pontées
--> entretoises et stabilisation en bas par bois en V
Je laisse au client et à son charpentier le soin de choisir la solution la moins onéreuse.

Cdt
0
Messages : Env. 20
De : Marseille (13)
Ancienneté : + de 10 ans
En cache depuis le vendredi 29 novembre 2019 à 01h07
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis charpenteArtisan
Devis charpente
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Photos charpentes
Photos charpentes
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Photos couverture
Photos couverture
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Photos toits terrasses
Photos toits terrasses
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

2
abonnés
surveillent ce sujet
Voir