Retour
Menu utilisateur
Menu

Appel aux thermicien

Ce sujet comporte 16 messages et a été affiché 3.843 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
2
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 300 message Drome
Bonjour,

Je voulais connaitre votre avis pour le calcul de la déperdition d'une pièce

1 - admettons que l'on chauffe cette pièce a 22°c de facon uniforme une fois que l'on atteint c'est 22°C on arrête de chauffer

2 - On fait des relevés de température réguliers de la pièce ainsi que de l'extérieur ?

Que pensez-vous de cette technique ?

Comment calculer la déperdition avec ces courbes de température ?

Merci les matheux !!!
Messages : Env. 300
Dept : Drome
Ancienneté : + de 12 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la construction d'une maison...

Allez dans la section devis constructeur de maisons du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de constructeurs de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les constructeurs, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-4-devis_constructeur_de_maisons.php
 
Membre super utile Env. 5000 message Aveyron
Hye!
http://www.thermexcel.com/fr[...]eperdit.htm

Kiss rachel! if you meet her!
Conseil en éco-construction ,thermicien RT 2012,C.E.P.H+


Guide forum construire tout savoir sur la RT 2012 http://www.forumconstruire.c[...]rt_2012.php
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Citation: Comment calculer la déperdition avec ces courbes de température ?


Aucune possibilité !!! cela dépend des déperditions mais aussi fortement de l'inertie....

L'inertie étant mal connue >>> bernique...

En plus, pour une seule pièce, pas évident car transmission de chaleur par les autres pièces

Beaucoup plus simple:

relever la puissance de chauffage nécessaire sur un maximum d'heures avec une température extérieure faible et stable, sans soleil..... Par exemple , un matin d'hiver brumeux


Perso, c'est ce que j'ai fait plusieurs fois et le résultat toujours le même à quelque pouillèmes près : environ 4 KW , pour toute la maison et pour 20 °C d'écart intérieur -extérieur.

Mais les mesures ne sont possibles qu'avec un chauffage électrique
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Langeais (37)
A mon avis, cette méthode pourrait convenir , en prenant la T° au milieu de la pièce.

Connaissant le volume de la pièce, on peut calculer la quantité de chaleur perdue en 24h , après avoir relevé la t° à l'instant T0, puis à l'instant T0+24h; connaissant la température extérieure moyenne sur les 24h, on en déduit les caractéristiques thermiques de la pièce: pertes par °C de différence de t° entre l'int. et l'ext.

Pertes calorifiques en 24h (en watt.heures)= (vol de la pièce) x 1.3 kg (masse volumique de l'air) x 0.28(capacité calorifique de l'air en Watt.h/°C/Kg d'air) x (écart de t° entre les instants T0 et T0+24h)

Ou un peu semblable à ce qu'a dit mgarrig:

Allumer un chauffage électrique avec un compteur de consommation (en WH), relever les T moyennes int. et ext. sur 24h, et là on a directement la conso. (en WH) sur 24h pour un écart moyen de T°.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Langeais (37)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 300 message Drome
Raymond037 a écrit:A mon avis, cette méthode pourrait convenir , en prenant la T° au milieu de la pièce.

Connaissant le volume de la pièce, on peut calculer la quantité de chaleur perdue en 24h , après avoir relevé la t° à l'instant T0, puis à l'instant T0+24h; connaissant la température extérieure moyenne sur les 24h, on en déduit les caractéristiques thermiques de la pièce: pertes par °C de différence de t° entre l'int. et l'ext.

Pertes calorifiques en 24h (en watt.heures)= (vol de la pièce) x 1.3 kg (masse volumique de l'air) x 0.28(capacité calorifique de l'air en Watt.h/°C/Kg d'air) x (écart de t° entre les instants T0 et T0+24h)

Ou un peu semblable à ce qu'a dit mgarrig:

Allumer un chauffage électrique avec un compteur de consommation (en WH), relever les T moyennes int. et ext. sur 24h, et là on a directement la conso. (en WH) sur 24h pour un écart moyen de T°.


Merci ca doit pas etre loin de ce que je veux faire !! Mais en fait je voudrais chauffer le volume et une fois atteint le 20°c arreter le chauffage et commencer les mesures mais ca permet seulement d'éviter d'utiliser un wattmetre

Merci de vos contibutions
Messages : Env. 300
Dept : Drome
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Citation: Pertes calorifiques en 24h (en watt.heures)= (vol de la pièce) x 1.3 kg (masse volumique de l'air) x 0.28(capacité calorifique de l'air en Watt.h/°C/Kg d'air) x (écart de t° entre les instants T0 et T0+24h)



Attention, ce calcul est archi faux : Ce n'est pas a capacité calorifique de l'air, extrèment faible qui va régir la baisse de température, mais la capacité calorifique des parois bien plus importante !!!!


Citation: L'inertie étant mal connue >>> bernique...


Je persiste : la seule façon de mesurer la déperdition d'un pièce, c'est de mesurer la consommation réelle pour maintenir une température donnée !!!
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 300 message Drome
mgarrig a écrit:
Citation: Pertes calorifiques en 24h (en watt.heures)= (vol de la pièce) x 1.3 kg (masse volumique de l'air) x 0.28(capacité calorifique de l'air en Watt.h/°C/Kg d'air) x (écart de t° entre les instants T0 et T0+24h)



Attention, ce calcul est archi faux : Ce n'est pas a capacité calorifique de l'air, extrèment faible qui va régir la baisse de température, mais la capacité calorifique des parois bien plus importante !!!!


Citation: L'inertie étant mal connue >>> bernique...


Je persiste : la seule façon de mesurer la déperdition d'un pièce, c'est de mesurer la consommation réelle pour maintenir une température donnée !!!


OK mais comment intégrer le T°C exterieur ???
Messages : Env. 300
Dept : Drome
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Citation: OK mais comment intégrer le T°C exterieur ???


C'est pas compliqué:

Tu chauffes à 20 °C. SI dehors il fait 0 °C,, cela fait un Delta T de 20 °C. Si tu pompe 1 kW de chauffage , tes déperditions sont de 1kW/ (20°-0° ) = 50 W / °C;

Pour mon cas, j'ai fait des mesures plusieurs fois pour l'ensemble de la maison. Je fais ça le dimanche matin quand ma douce dort encore, et que le temps est calme est gris, sans soleil. je coupe les cumulus, et je mesure la conso au compteur EDF.

PAr exemple (mes notes dans un petit carnet):

9 janvier 2010 , -4°C extérieur , de la neige et temps sombre: Conso en 2 heures : 12 kWh , donc puissance moyenne 6 kW. Déperditions : 6kW / 24 = 250 W /°C

un autre jour au haserd de mon carnet:

noV 2008 : 3°C extérieur. conso en 2 heures 7 kWh donc 3.5 kW de chauffage . Déperditions : 3.5 / (20 - 3) = 3.5 /17 = 205 W /°C...


Donc il y a une certaine incertitude qui est normale car il y a des effets d'inertie qui se rajoutent. Donc en gros je table sur 220 W / °C de déperditiosn pour la maison, ce qui compte tenu des données météo sur Lyon qui indiquent un besoin de chauffage de 70 000 °C .heure, me prévoit une conso de chauffage de 70000 x 220 = à peu près 15 000 kWh par an, ce qui est proche de la réalité.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 300 message Drome
mgarrig a écrit:
Citation: OK mais comment intégrer le T°C exterieur ???


C'est pas compliqué:

Tu chauffes à 20 °C. SI dehors il fait 0 °C,, cela fait un Delta T de 20 °C. Si tu pompe 1 kW de chauffage , tes déperditions sont de 1kW/ (20°-0° ) = 50 W / °C;

Pour mon cas, j'ai fait des mesures plusieurs fois pour l'ensemble de la maison. Je fais ça le dimanche matin quand ma douce dort encore, et que le temps est calme est gris, sans soleil. je coupe les cumulus, et je mesure la conso au compteur EDF.

PAr exemple (mes notes dans un petit carnet):

9 janvier 2010 , -4°C extérieur , de la neige et temps sombre: Conso en 2 heures : 12 kWh , donc puissance moyenne 6 kW. Déperditions : 6kW / 24 = 250 W /°C

un autre jour au haserd de mon carnet:

noV 2008 : 3°C extérieur. conso en 2 heures 7 kWh donc 3.5 kW de chauffage . Déperditions : 3.5 / (20 - 3) = 3.5 /17 = 205 W /°C...


Donc il y a une certaine incertitude qui est normale car il y a des effets d'inertie qui se rajoutent. Donc en gros je table sur 220 W / °C de déperditiosn pour la maison, ce qui compte tenu des données météo sur Lyon qui indiquent un besoin de chauffage de 70 000 °C .heure, me prévoit une conso de chauffage de 70000 x 220 = à peu près 15 000 kWh par an, ce qui est proche de la réalité.


Simple et efficace !!!
Messages : Env. 300
Dept : Drome
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Langeais (37)
"Attention, ce calcul est archi faux : Ce n'est pas a capacité calorifique de l'air, extrèment faible qui va régir la baisse de température, mais la capacité calorifique des parois bien plus importante !!!! "

"Attention", il faut réfléchir un peu avant de dire n'importe quoi !

C'est dans l'air que l'on vit, et au final c'est ce milieu que l'on chauffe et non pas les murs qui ne sont que des émetteurs ou récepteurs intermédiaires (on ne vit pas "scotché" aux murs); ceux-ci apportent plus ou moins d'inertie selon leur nature et leur masse.

Pour tenir compte de l'inertie il suffit de faire les mesures sur une période suffisante de T° ext. à peu près stable comme actuellement (2 à 3j selon l'inertie, pour avoir des données exploitables se rapprochant de la réalité).

La méthode par chauffage est valable à condition, soit de mesurer les KWH dépensés ou de mettre un chauffage plus faible, à "fond" (sans interruption due au thermostat de l'appareil), et de faire fonctionner pendant toute la durée de la mesure, pour arriver à une température d'équilibre qui dépend de la T° ext et des caractéristiques thermiques de la pièce.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Langeais (37)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Raymond a écrit:"Attention", il faut réfléchir un peu avant de dire n'importe quoi !
C'est dans l'air que l'on vit, et au final c'est ce milieu que l'on chauffe et non pas les murs qui ne sont que des émetteurs ou récepteurs intermédiaires (on ne vit pas "scotché" aux murs); ceux-ci apportent plus ou moins d'inertie selon leur nature et leur masse



Je persiste et signe !!!

Par exemple, si j'appliquais ta formule ne tenant compte que de la capacité calorifique de l'air à ma maison >>

Volume : en gros 300 m3, donc masse d'air 400 kg et capacité calorifique : 400 x 0.24 = 100 Wh / °C .

Donc avec les déperditions que j'ai indiquées (environ 200 W / °C), et qui sont réelles , je devrais observer un refroidissement de l'air intérieur à un rythme de 40°C / heure, quand il fait 0°C à l'extérieur, ce qui est bien entendu et heureusement absurde
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 700 message Pas De Calais
Bonsoir,
Pourquoi ne pas réaliser un calcul tout simple avec les U des parois et les débits de ventilations ?

++
Messages : Env. 700
Dept : Pas De Calais
Ancienneté : + de 12 ans
 
Env. 300 message Drome
patatedu62 a écrit:Bonsoir,
Pourquoi ne pas réaliser un calcul tout simple avec les U des parois et les débits de ventilations ?

++


Parce ce que je trouve que ca veut rien dire ca depend de le mis en oeuvre !
Messages : Env. 300
Dept : Drome
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Joey a écrit:patatedu62 a écrit:Bonsoir,
Pourquoi ne pas réaliser un calcul tout simple avec les U des parois et les débits de ventilations ?
++
Parce ce que je trouve que ca veut rien dire ca depend de le mis en oeuvre !


Disons que pour ma maison, je retrouve à peu près les déperditions mesurées en évaluant avec le U des parois (et la ventlation). Mais vu que je ne suis pas au top, la mise en oeuvre n'est pas trop importante
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Photographe Env. 9000 message Aube
La technique des U est bien souvent vérifiée dans la détermination des déperd, le plus dur étant de déterminer l'Ubat représentatif.
auto construction terminée
165m² + 65 m² garage
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 9000
Dept : Aube
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Langeais (37)
"Je voulais connaitre votre avis pour le calcul de la déperdition d'une pièce... "

Au départ il s'agissait seulement des déperditions d'une seule pièce...!



"Donc avec les déperditions que j'ai indiquées (environ 200 W / °C), et qui sont réelles , je devrais observer un refroidissement de l'air intérieur à un rythme de 40°C / heure, quand il fait 0°C à l'extérieur, ce qui est bien entendu et heureusement absurde"

Raisonnement superficiel et incomplet, car pour ce qui est de l'habitation entière il faut tenir compte de l'inertie, cad de la chaleur relarguée par tout matériaux "massif" se trouvant dans le volume habitable; c'est justement là que l'on voit l'importance et l'intérêt de l'inertie; la différence entre les 2 calculs donne la quantité de chaleur stockée à l'intérieur du bâtiment.

En tenant compte de cette inertie ou chaleur relarguée , au final c'est bien la variation de la T° ambiante qui permet de faire les calculs; c'est d'ailleurs bien sur cette T° que les régulations fonctionnent. en grande partie( les sondes extérieurs n'interviennent que lors de relativement forte hausse ou baisse de la T° ext.).

Tout la méthode de calcul que j'ai indiqué se fait à conditions extérieures à peu près constantes pour justement minimiser, voire "éliminer", l'effet de l'inertie
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Langeais (37)
Ancienneté : + de 11 ans
En cache depuis le mercredi 21 juillet 2021 à 21h51
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Tout savoir sur la RT 2020
Tout savoir sur la RT 2020
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Guide : le test d'infiltrométrie
Guide : le test d'infiltrométrie
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les labels et normes (RT2005, BBC, HPE, THPE, ...)
Les labels et normes (RT2005, BBC, HPE, THPE, ...)
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

2
abonnés
surveillent ce sujet
Voir