Retour
Menu utilisateur
Menu

Intérêt du plancher chauffant maison RT2012

Ce sujet comporte 183 messages et a été affiché 6.182 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
18
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 30 message Finistere
Bonjour,

dans le cadre d'un projet de construction nous sommes consultons divers constructeurs et nous avons entendu des discours un peu contradictoire au niveau du chauffage notamment concernant l'intérêt du plancher chauffant dans une maison RT2012. 
Presque tous les constructeurs nous orientent vers le plancher chauffant voir nous oblige...et un seul nous a tenu un discours différent nous disant qu'au vu de l'isolation d'une maison neuve  aujourd'hui, cela n'avait pas vraiment d’intérêt mais plutôt des inconvénients du fait de sa forte inertie. j'avoue que nous sommes complètement perdu et je cherche donc des conseils à ce niveau...
il s'agira d'une maison à étage classique d'environ 100m² habitable.
Merci par avance!
Messages : Env. 30
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 1 an
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour une installation de pompe à chaleur...

Allez dans la section devis pompes à chaleur du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de chauffagistes de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les chauffagistes, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-36-devis_pompes_a_chaleur.php
 
Membre super utile Env. 9000 message Bas Rhin
Bonjour,

Le chauffage au sol n'a jamais été indispensable, ni en RT2012 ni en RT2000 par exemple. C'est juste une solution qui amène un confort supplémentaire assez évident.

En RT2012 il y a moins de déperdition, du coup on on peut travailler avec des basses températures très facilement, et avoir un bon rayonnement confortable, sans tous les inconvénients des plancher chauffants.

Et oui, si le plancher chauffant n'avait pas bonne presse à ses débuts (jambes lourdes, inconfort, .. ) c'est justement parce qu'on était obligé de le faire chauffer "plein pot" pour compenser les fortes déperditions de la maison !

Passif + chauffage au sol, c'est aussi ma configuration personnelle, donc j'en parle sans complexes !

Dans une maison RT2012, les températures ne font pas le yoyo et il n'y a pas de raison d'avoir de problème d'inertie. Une maison très performante s'acclimate très bien d'un chauffage au sol. En Allemagne il y a pas mal de maison passive certifiées (j'avais relevé des chiffres pour le forum il y a quelques années et sur les 20 maisons individuelle certifiée entre de 2011 et 2013, seules 3 disposaient d'un chauffage à air, une au bois et les 16 autres ont des chauffages à eau (15 pompe à chaleur,1 par réseau de chauffage urbain) et une seule chauffée au bois, via un poêle bouilleur). Bâti performant et chauffage au sol n'ont rien d'incompatible, au contraire !

Bref, point de vue confort, c'est ce qu'il y a d mieux. Inutile de lui chercher des inconvénients de ce coté là !

Tout cela pour dire "foncez, mettez un chauffage au sol.. " et bien non ! L'arbitre comme souvent c'est le porte-feuille. Faut voir ce que cela vous coûte pour savoir si cela est cohérent.

Tout constructeur doit être en mesure de vous proposer et chiffrer plusieurs solutions. Vous avez un budget à respecter et il y a des choix à faire. Dites vous alors que le chauffage au sol est unplus, mais pas une nécessité. Tout dépendra alors de vos priorité (certains mettent pas de chauffage au sol, car ils trouvent cela trop coûteux mais mettent du carrelage à 90EUR le m², d'autres préfèrent l'avoir et se limiter à un carrelage à 50EUR par exemple... ).

Partez sans trop d'a priori, faites vous chiffrer les solutions, aussi bien par le constructeur que par leur bureau d'étude thermique (simulation du coût sur 20 ans) et vous devriez avoir toutes les cartes en main pour faire votre choix
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 9000
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 30 message Finistere
Merci pour les précisions, 

cette question est très technique et très complexe...voici ce que j'ai pu lire par ailleurs:

"[font=texgyreadventorregular, sans-serif]Faut-il mettre un plancher chauffant dans les maisons neuves ?
[font=texgyreadventorregular, sans-serif]Dans les maisons neuves RT 2012 qui offrent une excellent étanchéité à l'air se pose le problème du chauffage ou plutôt [font=texgyreadventorregular, sans-serif]ne se pose pas le problème du chauffage.
[font=texgyreadventorregular, sans-serif]En effet, quelle que soit la région, dans la construction neuve qui bénéficie d'une excellente isolation, les apports solaires (250 watts au m2), l'énergie produite par chaque humain (80 watts au m3), la chaleur provenant des usages de la cuisine, des appareils électroménagers, de l'éclairage entrainent une surchauffe préjudiciable au confort. 
Le plancher chauffant avec sa forte inertie contribue à cette situation, il est donc préférable de faire appel à un plafond rayonnant hydraulique réversible (qui fait le chaud et le froid) "


Ce qui est assez dingue finalement, c'est que chaque constructeur a son objectif de vente et le reste n'existe pas, c'est une question sur laquelle nous reviendrons et qui jouera dans le choix de notre constructeur.

d'ailleurs un des constructeurs consulté nous "impose" un plancher chauffant en bas bien sûr mais aussi à l'étage et là encore une fois je m'interroge du réel intérêt ou de la seule technique commerciale. qu'en pensez vous?

Merci
Messages : Env. 30
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
Les avantages et inconvénients du plancher chauffant sont connus depuis plusieurs décennies (le mien a été installé en 1978), t je pense que l'on a fait le tour du sujet.

Les avantages sont multiples: bon confort et économie (liés au rayonnement du PC), absence d'éléments chauffants visibles, faibles mouvements de convection de l'air, autorégulation, dans certaines limites, des apports thermiques extérieurs, faible température d'eau permettant une optimisation des PAC et, éventuellement, d'un chauffage solaire...

Les inconvénients sont peu nombreux: forte inertie imposant une régulation par sonde thermique, difficulté à réguler pièce par pièce, quelques risques de surchauffe en conditions limites...

Le seul élément nouveau dans ce constat, c'est l'arrivée récente des maisons très isolées (rt2012), qui ne change rien aux avantages et inconvénients des PC, mais qui relativise un certain nombre de choses:

- l'avantage en confort et économie devient bien moins évident dans une maison dont les parois sont à température proche de l'air ambiant
- réduction des mouvements de convection d'air ayant beaucoup moins d'importance, vu la faiblesse des transferts thermiques
- économies de chauffages devenant très accessoires vu la faiblesse des besoins.

Par contre, dans une maison à faible inertie intérieure et très isolée, l'inertie importante d'un PC peut facilement conduire à des épisodes de surchauffe en cas d'ensoleillement brutal ou d'apport thermique imprévu; installer un pc dans une maison très isolée et à faible inertie est une faute technique.


Pour résumer, les avantages d'un pc perdent de leur importance dans une maison rt2012, et un de ses inconvénients peut y devenir gênant dans certaines situations.

Ajoutons que dans une maison rt2012 de 100 m2 existe une alternative beaucoup moins chère qui, à mon avis, tranche le débat: c'est une pac air-air en point unique de chauffe, environ 5 fois moins chère que le pc chauffant, et tout aussi économique...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Doubs
bardal a écrit:Les avantages et inconvénients du plancher chauffant sont connus depuis plusieurs décennies (le mien a été installé en 1978), t je pense que l'on a fait le tour du sujet.

Ajoutons que dans une maison rt2012 de 100 m2 existe une alternative beaucoup moins chère qui, à mon avis, tranche le débat: c'est une pac air-air en point unique de chauffe, environ 5 fois moins chère que le pc chauffant, et tout aussi économique...

Il ne faut pas oublier que les épaisseurs des chapes sont moindres comparées à celles des années 80. J'ai eu des planchers chauffants dans mes trois maisons et dans la première (91) l'inertie était très importante avec 10 cm d'épaisseur de chape traditionnelle. 

Dans la maison actuelle (RT 2012) c'est une chape anhydrite de 5 cm et la régulation par pièce, via des vannes électrothermique montées sur les collecteurs, est efficiente (la température de départ est asservie à la loi d'eau de la chaudière qui prend en compte la température extérieure et les caractéristiques thermiques du bâtiment).

L'important pour ce type de chauffage est de faire réaliser une véritable étude qui intégrera tous les paramètres de la maison (situation géographique, exposition, caractéristiques des isolants et des ouvrants) afin de dimensionner les boucles du plancher et leur nombre (il peut y avoir plusieurs boucles par pièce) afin d'équilibre les pertes de charge pour l'ensemble de l'installation et permettre un réglage optimal des débits.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Doubs
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
La chape, dans ma maison, n'est pas supérieure à 5 cm; couler une chape de 10 cm n'a aucun intérêt (même dans les années 80) et j'aimerais en connaitre la justification...

Même avec une chape anhydrite, l'inertie est importante, et une régulation pièce par pièce est impossible (ne pas confondre réglage et régulation; dans ton cas, il s'agit d'un réglage de la température pièce par pièce, asservi à la régulation générale par sonde extérieure; et c'est possible dans tous les cas de figure sur un pc).

Enfin, pour tous les types de chauffage, il faut faire "une véritable étude qui intégrera tous les paramètres de la maison (situation géographique, exposition, caractéristiques des isolants et des ouvrants)".

Je sais bien que les PC bien réalisés ont des avantages; ce que je dis, c'est que dans les maisons très isolées, comme les rt2012, ces avantages tendent à devenir insensibles, et sans grande importance.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 9000 message Bas Rhin
Moi ce que je constate : 

Je n'ai pas de problème d'inertie ou de régulation avec un chauffage au sol, qui plus est marche en tout ou rien (pas de sonde extérieure) et qui ne fonctionne qu'une partie de la journée ou de la semaine (dans une maison certifiée BBC)

Ma maison a une faible inertie, une forte isolation, et mon chauffage n'entraîne pas non plus de surchauffe. (avec un sol pas hyper chaud, les échanges s'arrêtent d'eux même rapidement si le soleil tape sur la dalle)

Et si je monte la température de l'eau un peu plus  la montée en température de la pièce peut-être très très rapide (on part pas d'une dalle glacée en RT2012 entre 2 chauffes). Et oui, c'est pas la même chose que dans une maison des années 80 soumises à davantage de déperditions.  

Arrêtez donc de chercher des inconvénients au plancher chauffant. Plus la maison est performante, mieux il s'y adapte. Il y a bien d'autres arguments en défaveur du plancher chauffant.

C'est pas une discussion de forum qui pourra éclairer vos choix. Il faut du concret : montant des plus values + simulation des coûts sur 20 ans, ce que tout bon BE peut vous faire. Le coût d'installation peut-être un frein. 

Pourquoi la a solution miracle de la PAC air/ air ne se développe pas plus ? Quelle part de forumeurs ici mettent cela en chauffage principal en neuf ? (on a des récit ?) Si on veut un chauffage à air confortable, qui envoi de l'air à moins de 50° sans faire soufflerie dans la maison, il faut un bâti au niveau passif (et pas juste dans les clous.. )/ Et concrètement, ils doivent faire comment pour respecter la RT2012 avec une PAC air/air pour 100m² 2 étages ? 
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 9000
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
Concrètement, pour respecter la rt2012 avec une pac air-air dans une maison de 100m2 rdc+1, il suffit d'installer un split dans le séjour, en position centrale, en bénéficiant de la même dérogation que pour un plancher chauffant (pas de régulation pièce par pièce jusqu'à 100 m2).
C'est aussi simple et aussi bête que cela: le coût est inférieur à 2000EUR, installée, et il suffira d'un sèche serviette électrique de 300 W dans la salle de bains pour assurer chauffage et confort partout...

Cette solution de point de chauffe unique dans ce type de maison est de plus en plus employé, à la satisfaction générale, soit avec une pac air-air, soit avec un poêle à pellets. Il est clair que la rt2012 amène à reconsidérer complètement la question du chauffage, même si les pros du bâtiment, comme toujours, mettent du temps à changer leurs habitudes.

Perso, je ne cherche aucun inconvénient au plancher chauffant (j'en ai un et en suis très satisfait); je constate simplement qu'avec l'augmentation énorme des performances des maisons, ses avantages ne sont plus déterminants et que le coup n'en vaut plus la dépense, surtout quand des solutions alternatives beaucoup moins chères existent...


Ceci dit, si certains préfèrent dépenser beaucoup pour les mêmes résultats, je n'y vois aucun inconvénient; chacun dépense son argent comme il l'entend.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Doubs
bardal a écrit:
Même avec une chape anhydrite, l'inertie est importante, et une régulation pièce par pièce est impossible (ne pas confondre réglage et régulation; dans ton cas, il s'agit d'un réglage de la température pièce par pièce, asservi à la régulation générale par sonde extérieure; et c'est possible dans tous les cas de figure sur un pc).

Je ne parle pas du réglage de débit au collecteur pour équilibrer les pertes de charge mais bien d'une régulation pièce par pièce avec la vanne électrothermique (où les vannes) du circuit (ou des circuits) de la pièce (dans laquelle est installée une sonde de température) commandée en PWM (MLI) pour réduire l’écart entre la consigne et la valeur mesurée.

De plus je ne fais pas de la théorie mais un retour concret car nous avons expérimenté le premier hiver dans la maison sans cette régulation de température pièce par pièce (les vannes électrothermiques n'étaient pas encore montées) et l'efficience de cette régulation a bien été démontrée.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Doubs
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Meurthe Et Moselle
Maison bien isolée ou pas, le plancher chauffant permet aussi de ne plus avoir cette sensation de sol froid. C'est juste du confort, on est bien d'accord. Reste que chacun est libre de dépense son argent pour son confort s'il le souhaite, cela n'a rien de criticable

Cela dépend aussi de la région... la dépense n'en vaut peut-être pas chandelle dans le Sud. En Lorraine, c'est à reflechir.
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +1 an.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 30 message Finistere
Cela devient très technique! j'en retiens que c'est certes un confort intéressant, il y en a un chez mes parents et c'est en effet très agréable.
Mais ce qui me dérange énormément c'est l'approche de beaucoup de constructeurs qui nous imposent des systèmes précis sans que l'on puisse peser le pour et le contre et effectivement décider quel poste nous souhaitons privilégier quand on a pas un budget extensible.
et pouvez me donner votre point de vue pour le plancher chauffant à l'étage?
Messages : Env. 30
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 3000 message Meurthe Et Moselle
zoé2001 a écrit:
et pouvez me donner votre point de vue pour le plancher chauffant à l'étage?


D'un point de vue confort, l'intérêt est moindre puisque c'est chauffé en dessous. Le sol n'est donc pas froid, si ce n'est en périphérie avec les éventuels ponts thermiques.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 9000 message Bas Rhin
bardal a écrit:Concrètement, pour respecter la rt2012 avec une pac air-air dans une maison de 100m2 rdc+1, il suffit d'installer un split dans le séjour, en position centrale, en bénéficiant de la même dérogation que pour un plancher chauffant (pas de régulation pièce par pièce jusqu'à 100 m2).
C'est aussi simple et aussi bête que cela: le coût est inférieur à 2000EUR, installée, et il suffira d'un sèche serviette électrique de 300 W dans la salle de bains pour assurer chauffage et confort partout...


Pas certain  qu'un constructeur compte 2000€ . Installation des unités extérieure, intérieure, main d'oeuvre, mise en route, électricité associée, .....  En tout cas je ne vois pas de maison neuve ici équipée juste d'un split (généralement on voit du gainable, hors de prix). Peut-être que je ne m'attarde pas assez sur les récits des "petites" maisons. 

Dans tous les casen RT2012, c'est moins  compliqué qu'en BBC comme c'est le BE qui valide l'étude lui même , donc il valide bien ce qu'il a envie.... Certains ici ont déja réussi à faire valider des études thermique RT2012 sans aucun système de chauffage d'appoint !

D'un point de vue règlement, c'est peut-être pareil alors une pac avec une seule unité pour 100m² et 100m² de plancher chauffant sans régulation, mais dans un cas, il y a quand même des émetteurs de chaleur sur les 100m², c'est pas out à fait pareil en pratique. 
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +1 an.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 9000
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 9000 message Bas Rhin
aloooa a écrit:
zoé2001 a écrit:
et pouvez me donner votre point de vue pour le plancher chauffant à l'étage?


D'un point de vue confort, l'intérêt est moindre puisque c'est chauffé en dessous. Le sol n'est donc pas froid, si ce n'est en périphérie avec les éventuels ponts thermiques.

Sur le principe, c'est pas inintéressant d'avoir le plancher chauffant à l'étage. Après, ça dépend surtout de la nature du sol. Un PC amène quelques contraintes à ce niveau, ca implique de faire une chape si plancher hydraulique et pour certains c'est inutile ! (je pense à ceux qui veulent 17° dans leurs chambre pour bien dormir )  
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 9000
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 9000 message Bas Rhin
zoé2001 a écrit:Cela devient très technique! j'en retiens que c'est certes un confort intéressant, il y en a un chez mes parents et c'est en effet très agréable.
Mais ce qui me dérange énormément c'est l'approche de beaucoup de constructeurs qui nous imposent des systèmes précis sans que l'on puisse peser le pour et le contre et effectivement décider quel poste nous souhaitons privilégier quand on a pas un budget extensible.
et pouvez me donner votre point de vue pour le plancher chauffant à l'étage?

Vous êtes peut-être pas allé voir les bons ?
un constructeur breton au hasard (enfin non )
http://www.maisons-akabois.com/maison-bois-passive.php
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 9000
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 14 ans
En cache depuis le vendredi 26 juin 2020 à 23h42
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
1
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis pompe à chaleurArtisan
Devis pompe à chaleur
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Quel chauffage choisir ?
Quel chauffage choisir ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos installations chauffages
Photos installations chauffages
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
11 idées de poeles à bois
11 idées de poeles à bois
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

18
abonnés
surveillent ce sujet
Voir