Menu utilisateur
Menu

Comment maintenir isolant acoustique sous plancher

Ce sujet comporte 16 messages et a été affiché 153 fois
Lancer un nouveau sujet Poster une réponse
vallica
Auteur du sujet

Messages : Env. 300
Dept : Corse
Ancienneté : + de 9 ans
Le 04/10/2019 à 21h23
Comment maintenir isolant acoustique sous plancher
Bonjour à tous,

Je voudrais disposer un isolant acoustique entre les poutres de mon plancher en cours de construction.

J'ai un vide de 52cm entre chaque poutre sur 36cm de hauteur donc je peux y placer un bon épaisseur.

Par contre je me demande que elle serait l'isolant qui serait assez ferme pour tenir seul en coincement entre les poutres ?

Ou à défaut quelle serait la solution la plus économique pour faire tenir mon isolant ?

En fait je ne voudrais pas qu'il repose sur la structure métallique du faux plafond à dalles 60x60 qui serait accroché aux poutres car je voudrais que le plénum restant soit accessible pour les passages de réseaux. C'est pourquoi je voudrais profiter du vide de 36cm de hauteur des poutres pour placer l'isolant.

Merci !
0
Partager
Auto-promo
Trouvez des pros
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux d'isolation...

Allez dans la section devis isolation du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de professionnels de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les professionnels, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-12-devis_isolation.php
LARZAC

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 8000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 8 ans
Le 05/10/2019 à 09h04
Bonjour, Le polystyrène pourrait tenir coincé, mais c'est pour l'isolation acoustique, ça ne donne rien.

Sinon sur les poutres, pointer un petit tasseau de chaque côté, vous mettez votre isolant acoustique, et vous le calez avec des morceau de bois fins tenus par les tasseaux, (faites en sortes que ça coince un peu). Des couvre- joints que l'on couperait à la mesure pourrait être employés
0
Partager
lucienpel

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 8000
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 6 ans
Le 05/10/2019 à 11h29
Bonjour

oui tasseaux de chaque coté des poutres et utilisation d'i isolant assez rigide
(genre laine de verre en lambda 0,032 par exemple)

Ou pose d'un grillage fixé sous les poutres il ne se verra pas puisqu'il y aura un faux plafond

Remarque : le laine étant discontinue, puisque entre poutres, l'acoustique sera pénalisée

Cdt
0
Partager
acoupat

Messages : Env. 10
Dept : Isere
Ancienneté : moins d'1m
Le 05/10/2019 à 18h43
Bonjour,
Je ne peux m'empêcher de réagir ... Je suis un acousticien en retraite ....
Non, la discontinuité de la laine n'a strictement aucune importance pour l'isolation acoustique. Parce qu'il faut autre chose dessous (placo, bois, matériau continu et avec une masse)
Non, le polystirène n'est pas un isolant acoustique, au contraire, il va la détériorer. Même la laine minérale, n'est pas l'essentiel dans un tel cas. Voir http://acouphile.fr/isolation-planchers.html
Placer des réseaux "débouchant" (luminaires en plafond ou pire VMC) dans un faux-plafond qui a un objectif d'isolation acoustique est une absurdité absolue.
Désolé d'être un peu brutal.
0
Partager
vallica
Auteur du sujet

Messages : Env. 300
Dept : Corse
Ancienneté : + de 9 ans
Le 05/10/2019 à 20h41
Bonjour à tous,

Merci pour vos avis, je confirme que j'aurais un faux plafond à dalles (25mm phonique) en dessous de ce plancher et de façon continue.

Donc ce que je rajoute entre poutre c'est pour parfaire l'isolation, et créer un second effet masse/ressort dans le même plancher (ou plafond selon où on se place)
0
Partager
LARZAC

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 8000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 8 ans
Le 05/10/2019 à 22h11
BONJOUR? c'est bien ce que j'ai dit : le polystyrène est rigide, mais pour isoler phoniquement, ça ne donne rien ou ça ne vaut rien si vous préférez, et c'est bien connu.

Si vous êtes acousticien, vous serez utile sur le forum, On connait le principe masse ressort masse, mais l'intéressé voulait faire tenir son isolant phonique ou acoustique, et il aurait mis un faux plafond dessous.
0
Partager
lucienpel

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 8000
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 6 ans
Le 06/10/2019 à 11h23
Bonjour

< je confirme que j'aurais un faux plafond à dalles (25mm phonique) en dessous de ce plancher et de façon continue. >

Tout dépend de la masse volumique de ces dalles;
si il s'agit de dalles genre laine de verre, laine de roche, ... ces produits sont essentiellement
destinés à faire de la correction acoustique, peu d'intérêt pour l'isolement

Cdt
0
Partager
vallica
Auteur du sujet

Messages : Env. 300
Dept : Corse
Ancienneté : + de 9 ans
Le 06/10/2019 à 22h03
C'est noté, merci
0
Partager
lucienpel

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 8000
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 6 ans
Le 07/10/2019 à 11h23
Bonjour

acoupat : on, la discontinuité de la laine n'a strictement aucune importance pour l'isolation acoustique. Parce qu'il faut autre chose dessous (placo, bois, matériau continu et avec une masse) >

La formulation n'était sans doute pas la plus appropriée.

Des mesures d'essais au CSTB ont montrées que dans un système Masse, Ressort, Masse
en ce qui concerne l'aspect ressort
les meilleures résultats étaient obtenus en remplissant complètement la lame d'air avec
une laine, sans la comprimer .

Alors bien sur si dans un système MRM on prend par exemple une lame d'air de 100 mm,
que l'on met une laine de 50 mm, mesure puis autre essais avec 100 mm de laine
les performances ne vont pas être doublées, mais gain il y aura .

Tout ça pour dire que dans ce genre de système chaque fois que c'est possible
on n'a intérêt 'à remplir' la lame d'air.

Après on peut aussi jouer sur les masses , l'espace entre les masses, la
raideur du ressort , le couplage entre les masses, ......

Cdt
0
Partager
vallica
Auteur du sujet

Messages : Env. 300
Dept : Corse
Ancienneté : + de 9 ans
Le 07/10/2019 à 13h53
Voici le schéma complet de mon plancher qui servira à séparer 2 niveaux de bureaux (entreprise)


Le revêtement de sol final posé sur la sous-couche sera probablement souple (lino, PVC) pour limiter le bruits d'impacts qui partiraient du sol supérieur.
0
Partager
lucienpel

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 8000
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 6 ans
Le 08/10/2019 à 10h37
Bonjour

à mon avis je mettrai plus épais entre solives
en sous face la masse représentée par les 25 mm de LR n'est pas assez importante
juste pour mémoire une BA 13 fait environ 10 kg / m2

Cdt
0
Partager
vallica
Auteur du sujet

Messages : Env. 300
Dept : Corse
Ancienneté : + de 9 ans
Le 09/10/2019 à 18h13
Bonjour,

Compris, je vais essayer de passer sur du 160mm entre poutres 

Cdt
0
Partager
acoupat

Messages : Env. 10
Dept : Isere
Ancienneté : moins d'1m
Le 10/10/2019 à 10h59
Bonjour,
OK, la formulation "maintenir isolant" ne m'a pas vraiment permis de comprendre, dans la mesure où la masse qui est dessous (ex placo), qui doit être absolument continue, n'a pas du tout le seul rôle de maintient.
Quand on dit qu'il n'est pas nécessaire que le plénum soit entièrement rempli d'absorbant (laine minérale par ex), cela signifie qu'un plénum de 20 avec 15 de laine minérale + 5 cm d'air est plus performant qu'un plénum de 15 rempli de LM.  L'amélioration apportée par l'épaisseur (ou plutôt, la quantité globale) d'absorbant n'est pas linéaire. Si on a une grande hauteur sous plafond, le vide ne coute rien, la LM si ; donc à cout égal, laissez un espace d'air en plus.
Le plus important reste : la masse de la couche du dessous, sa continuité (pas de perçage, ajustements entre plaques et en périphérie parfaits, et aussi, avec un plancher existant léger (ossature bois), sa désolidarisation avec le plancher et avec les parois latérales si elles sont légères (non porteuses). Cette dernière condition n'est pas facile en pratique à réaliser, la mise en oeuvre doit être soignée.
Une condition pour que cette désolidarisation fonctionne bien en effet, est en plus qu'il y ait peu (il y en a toujours) de transmissions par vibration des parois latérales (par ex, avec des briques en contact avec l'ossature du plancher ou la dalle, ça ne fonctionne pas ou mal.
Un doublage par en-dessous n'est pas simple à concevoir et à réaliser pour avoir une bonne efficacité aux bruits aériens, et encore plus aux bruits d'impacts. Il y a beaucoup de déceptions ...
0
Partager
lucienpel

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 8000
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 6 ans
Le 11/10/2019 à 11h00
Bonjour

<L'amélioration apportée par l'épaisseur (ou plutôt, la quantité globale) d'absorbant n'est pas linéaire...>

on n'est d'accord :

<Alors bien sur si dans un système MRM on prend par exemple une lame d'air de 100 mm,
que l'on met une laine de 50 mm, mesure puis autre essais avec 100 mm de laine
les performances ne vont pas être doublées, mais gain il y aura .>

Cdt
0
Partager
acoupat

Messages : Env. 10
Dept : Isere
Ancienneté : moins d'1m
Le 13/10/2019 à 16h10
On est d'accord, c'est sûr. Je ne voudrais pas avoir l'air de pinailler, mais ce n'est pas tout à fait ce que j'ai voulu dire .... J'aime bien la clarté, et je pense à ceux qui nous lisent. Et il se trouve qu'en acoustique il faut être extrèmement rigoureux pour comprendre.
<L'amélioration apportée par l'épaisseur (ou plutôt, la quantité globale) d'absorbant n'est pas linéaire...> 
Je veux dire : l'amélioration apportée par la laine minérale par rapport au cas où il n'y en a pas. Car on pourrait faire un doublage sans LM, contrairement à ce que tout le monde croit (après évidemment lecture de toutes les infos diffusées par les fabricants, car il n'y a jamais d'essais normalisés sans LM)
Ex : avec 100 mm  de LM l'amélioration est supérieure à celle apportée par 50 mm, OUI, évidemment et heureusement !.
Mais si on met 150 mm, le gain par rapport à 100 mm est inférieur à la différence entre 50 et 100. Puis si on met 200 mm, le gain par rapport à 150 est encore inférieur.
Hors le prix est grosso modo proportionnel à l'épaisseur. Donc il faut "savoir s'arrêter". et l'optimum n'est pas forcément de remplir tout l'espace quand il est grand.
J'ajouterai encore que sur le schéma les 4 mm liège et la "sous-couche" 2 à 3 mm sont évidemment destinées à limiter la transmission des impacts. Au risque encore de ne pas plaire, il vaut mieux 1 seule couche épaisse et efficace pour atténuer ces impacts que 2, et surtout bien posée .... 3 mm, c'est ridicule quel que soit le matériau. Si on me rétorque que les essais normalisés donnent alfa = X dB, ces essais ne sont pas faits dans les conditions d'un plancher bois léger, qui est une condition constructive extrèmement défavorable.
Et, surtout, c'est le + important, les 25 mm LdR ne sont effectivement pas du tout appropriés : les remplacer par 2 X BA 13 totalement désolidarisés (pas de suspentes), ou, pourquoi pas,  OSB 22.
0
Partager

Ce sujet vous a-t-il aidé ?
1
0

Picto forumC'est intéressant aussi !

Devis isolationArtisan
Devis isolation
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Tout savoir sur l'isolation à 1 €
Tout savoir sur l'isolation à 1 €
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos cloisons et isolations
Photos cloisons et isolations
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Tout savoir sur l'isolation
Tout savoir sur l'isolation
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

4
personnes
surveillent ce sujet
Voir