Menu utilisateur
Menu

Catégorie Energies classiques et ENR - 27 commentaires - Posté

Face à la multiplication des offres d'électricité "verte" et face à l'intérêt croissant des consommateurs français pour les EnR, l'Ademe propose de créer un référentiel puis un label qui identifiera les fournisseurs les plus ambitieux.



TRANSITION. Face à la multiplication des offres d'électricité "verte" et face à l'intérêt croissant des consommateurs français pour les EnR, l'Ademe propose de créer un référentiel puis un label qui identifiera les fournisseurs les plus ambitieux.

Pas moins de 18 fournisseurs d'énergie proposaient déjà, en 2017, des offres d'électricité verte. Leur nombre est encore plus élevé aujourd'hui (près d'une trentaine selon Greenpeace, voir l'encadré), en raison d'une demande forte de la part des clients. Ce segment a plus que doublé en trois ans, pour atteindre 5 % de la consommation totale d'électricité dans l'Hexagone. Pour autant, l'Agence de l'environnement et la maîtrise de l'énergie (Ademe) estime que cet essor n'a pas réellement contribué au développement de nouvelles installations de production d'électricité renouvelable en France… Rappelons que l'électricité "verte" est produite à partir de sources décarbonées (principalement les barrages et retenues d'eau, mais également l'éolien, le photovoltaïque ou la biomasse). Une fois injectée dans le réseau, ses électrons ne sont discernables des autres électrons provenant de sources autres (nucléaire ou fossiles). "En revanche, il est possible d'attribuer de façon conventionnelle l'électricité verte produite par une installation d'énergie renouvelable à un contrat de consommation", note l'Ademe ... Lire la suite de l'actu sur Batiactu.com

 
Vous aimez ? Partagez sur Facebook !

 

En rapport sur ForumConstruire.com

Devis photovoltaïqueArtisan
Devis photovoltaïque
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Ne pas se tromper en signant ses panneaux photovoltaïques
Ne pas se tromper en signant ses panneaux photovoltaïques
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Forum Forum
Forum "Energies renouvelables"
Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.

Les commentaires des membres :

-
C'est clair que c'est le bazar!
0
-
Il y a déjà des structures comme que Que Choisir qui donnent un avis sur la provenance réelle de l'électricité vendue.
et Greenpeace a un site internet dédié : https://www.guide-electricite-verte.fr

Donc l'Adème vient juste ajouter son grain de sel ...

@+
0
-
Si ça continue, ils vont bientôt pondre un réseau séparatif "électricité verte"... Rolleyes
0
-
Greg6153 a écrit:Si ça continue, ils vont bientôt pondre un réseau séparatif "électricité verte"... Rolleyes

Si on veut que l'électricité dite verte soit véritablement verte c'est indispensable.

@+
0
-
Meuhhh non, ça n'a pas de sens de doubler tout le réseau, alors qu'il est plutôt bon, entretenu, et qu'il va partout (ou presque) !
C'est déjà assez débile dans la plus part des endroits d'avoir un réseau triplé, voire quadruplé pour la 2g 3g 4g (ok concurrence dans les zones denses, mais la mutualisation des équipements dans les zones moins denses ferait des économies pour tous les opérateurs, pour les clients, et pour les paysages ; et avec la marge on pourrait combler les zones blanches, en mutualisation également).

Sinon... l'Ademe va dans le sens de Greenpeace, c'est bien. Et ce n'est pas la première fois que l'Ademe a un avis très "progressiste", voire en rupture avec les béni-oui-oui habituels.
0
-
Manu65 a écrit:Meuhhh non, ça n'a pas de sens de doubler tout le réseau, alors qu'il est plutôt bon, entretenu, et qu'il va partout (ou presque) !


Et ça a un sens de dire aux gens que l'électricité qu'ils achètent est verte alors que c'est la même que celle de leur voisin qui la payent 15% moins chère ?

Pour moi c'est une foutaise totale !

On devrait tous payer pour participer au coup de l'électricité verte, ce n'est pas un choix que l'on devrait avoir mais une obligation de participer à l'effort de la transition.
0
-
Si tu n'adhères pas à ce qu'est le marché aujourd'hui... tu peux quand même te dire que tu peux choisir de financer soit plus le nucléaire, soit plus le photovoltaïque... ou des multinationales qui par ailleurs importent force pétrole et huile de palme.
D'ailleurs la fin de l'article est :
Citation: L'offre "Premium", elle, donnera de meilleures conditions de rémunération et d'exploitation, pouvant contribuer, à l'avenir, à de nouvelles installations.
... pour financer l'électricité (plus) propre de demain.
0
-
Un bon nombre choisis surtout de payer le moins chère possible, ce qui se comprend, mais du coup ne favorise pas des solutions alternatives.
0
-
Comment peut-on parler d'électricité verte ... trop fort comme truc.

Mais admettons, ce qui serait juste c'est que les consommateurs d'électricité dite verte (sauf l'hydro qui est à part) payent leur jus au juste prix de revient Biggrin

Et ce qui serait encore plus juste, c'est que les éoliennes (par exemple) soient installées sur les propriétés et près des habitations des consommateurs favorables à cette électricité.

Autre exemple, le photovoltaïque, OK mais en autoconsommation puis le restant sur le réseau avec le compteur qui tourne à l'envers et rien d'autre.  

Nous pourrons alors discuter de choses sérieuses ... cette fois
0
-
Mais c'est le cas ! Une des fournisseurs du trio de tête (les deux autres je ne sais pas, peut-être aussi) achète son courant non subventionné auprès de producteurs qui ont investi eux-même (avec éventuellement soutient de fond d'investissement tel que Énergie Partagée). Le courant est payés sur des contrats de plusieurs années, à prix garantis, au dessus des prix du marché. Du coup, c'est vendu aussi plutôt plus cher, le trio de tête devient les lanternes rouges du classement du coût de Que Choisir ?.
0
-
Citation: Rappelons que l'électricité "verte" est produite à partir de sources décarbonées (principalement les barrages et retenues d'eau,...

La quasi totalités des grands barrages hydrauliques ayant été construits avant 1970, ça fait donc des décennies que tout le monde consomme de l'électricité verte sans que nous en fassions tout un foin.

Tout ce qui se passe actuellement autour de ce concept, c'est juste de l'effet marketing.

Rappelons que l'électricité de source hydraulique représente actuellement 10% environ de la production française, mais que malheureusement cette source d'énergie risque d'être hautement hypothéquée à l'avenir par les conséquences du réchauffement climatique.  
0
-
Gerente a écrit:
Citation: Rappelons que l'électricité "verte" est produite à partir de sources décarbonées (principalement les barrages et retenues d'eau,...

La quasi totalités des grands barrages hydrauliques ayant été construits avant 1970, ça fait donc des décennies que tout le monde consomme de l'électricité verte sans que nous en faisions tout un foin.

Tout ce qui se passe actuellement autour de ce concept, c'est juste de l'effet marketing.

Rappelons que l'électricité de source hydraulique représente actuellement 10% environ de la production française, mais que malheureusement cette source d'énergie risque d'être hautement hypothéquée à l'avenir par les conséquences du réchauffement climatique.  

Il y a en ce moment la préparation de la concession au secteur privé de certains grands barrages ... la France serait alors le seul pays Européen à mettre en concession ses barrages au secteur privé à la demande de Bruxelles. La demande date de plus de 10 ans, Macron est le seul président a avoir accepté ...

Juste pour info, je viens de regarder sur l'Epex, là tout de suite, le Mwh se vend 46,50 € ht

Actuellement les tarifs de gros sont :
- nucléaire français, "vielles centrales", en 2016 : 42 € le MWh
à l'époque EDF voulait 52, ce qui correspondrait à son coût de revient
- nucléaire nouvelle centrale EPR en UK : engagement à 96,5 £ (109,50 €) le MWh
- tarif moyen ce jour sur le marché européen d'électricité : 56,49 avec des pointes à 65
- en 2018 les AO solaires représentent un volume de 720 MW au prix moyen de 52€ le MWh
- en 2018, les AP éoliens représentent 509 MW, au prix moyen de 65,40 le MWh
Pour info, c'est 47,3 dans les AO en Allemagne
- je n'ai trouvé que peu d'infos sur le prix de gros de l'énergie hydro-electrique, mais dans un article de Libé, j'ai trouvé 15 à 25 € le MWh selon les barrages, donc grosses marges possibles ... pas étonnant que de nombreuses boites privées comme Total sont chauds bouillants pour la concession aux privé des barrages français !

cdlt


Encore un p'tit morceau de musique
https://www.youtube.com/watch?v=9AeEc3Zrp8s
attention, c'est un double : 8 m
0
-
Bonjour.
par conviction , j'ai choisi l'elec verte.Au début chez mint , puis apres avoir verifié l'origine , je suis chez edf en vert....
Suis pas contre un label....
0
-
Emile73 a écrit:...

Et ce qui serait encore plus juste, c'est que les éoliennes (par exemple) soient installées sur les propriétés et près des habitations des consommateurs favorables à cette électricité.

...

Et dans le sens inverse, la centrale nucléaire et celle à charbon dans le jardin des autres ?
1
Picto lock Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.
Voir