Retour
Menu utilisateur
Menu

Fonctionnement Zone Control 2.0 Atlantic - Avis d'expert

Ce sujet comporte 10 messages et a été affiché 104 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
2
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 30 message Rhone
Bonjour à tous,

J'y vais de mon post annuel sur mon système de chauffage.
Depuis l’installation de ma PAC Atlantic avec régulation par zone "Zone Control 2.0", je rencontre des soucis avec la sonde de température principale.

En effet la sonde de température se comporte le plus souvent normalement, mais par moment elle fait des sauts de température de +1 à +1.5° en 3 min ou l'inverse. Ayant eu divers problèmes mineurs avec mon ZC 2.0, le système a été changé intégralement (y compris la télécommande principale et donc la sonde). Mais là je rencontre le même phénomène avec la nouvelle télécommande.

J'ai fini par comprendre ce qui déclenche les sauts de température (ou du moins quand).
Pour que mes explications soient claires je dois d'abord vous présenter la configuration de ma maison.
La sonde se trouve dans la pièce principale de 50m² avec un plafond cathédral et donc un volume d'air à chauffer important. Pour cela la pièce est alimentée par 2 gaines de soufflage en diamètre 200mm. Cette pièce communique via une porte avec un couloir dans lequel se situe le caisson de reprise. J'ai détalonné cette porte, mais vue la quantité d'air importante soufflée pour chauffer la pièce il m'aurait fallu enlever 10cm pour l'air circule bien (porte qui ne se ferme pas seule à cause de l'aspiration).
Mon réseau n'est donc pas très bien équilibré.

La sonde fait un saut brutal de -1 à -1.5° quand la pression dans la pièce augmente (ou quand il y a des pertes de charge dans le réseau), à l'inverse quand la pression revient à la normale la sonde fait un saut brutal de +1 à +1.5°.

Voici 2 scénarios typiques :
- Cas n°1 (la porte entre mon séjour et mon couloir est fermée) :
Le chauffage se met en route (par exemple après un cycle de dégivrage). Il fait 22° dans la pièce (valeur de la sonde et d'un thermomètre indépendant) et la consigne de chauffage est à 23°. L'air se met à souffler de façon conséquente pour faire monter en température. La porte étant fermée la pression dans la pièce augmente (ou les pertes de charge du réseau augmentent), la sonde tombe brutalement à 21°. La température de la pièce va alors monter "normalement" jusqu'à ce que le système dépasse la consigne. La sonde affiche donc 23° mais en réalité il fait 24°. Le système arrête alors de chauffer, la pression revient à la normale, la sonde saute brutalement à 24° voire 24.5°.

- Cas n°2 :
Le système est en train de faire monter en température alors que la porte vers le couloir est ouverte. Il fait alors 22°, je ferme la porte la sonde passe brutalement à 21°. J'attends 2 min j'ouvre la porte, la sonde refait un bond vers 22° ou un peu plus.

Je ne connais pas de technologie de capteur de température sensible à la pression, je pense donc que ce phénomène s'explique par une stratégie de contrôle logicielle qui corrige la valeur de la sonde dans ces conditions.

Mes questions : avez-vous connaissance de telle stratégie de commande ? Et si oui est-il possible de la paramétrer ?


En attendant je limite le phénomène en laissant ma porte entre-ouverte.
Mais je souhaiterais mieux équilibrer mon réseau avec une reprise en direct dans mon séjour (sans passer par la porte). Pour cela le plus simple serait de mettre une bouche de reprise murale à l'axe du pignon de la pièce principale vers 3m/4m de haut car cela communique avec mes combles où se trouve le gainable. Je la relirais avec une gaine en 200mm à un des piquages de reprise d'air disponible.

Par contre en termes de flux d'air j'ai un doute : ma première idée est de dire que l'air en haut étant bien plus chaud il est préférable d'aspirer cet air chaud pour le réinjecter dans le circuit (ce qui agirait un peu comme un déstratificateur d'air). Mais à l'inverse je me dis qu'avec une reprise en haut j'aurais tendance créer un flux d'air ascendant (mes bouches de soufflage sont à 2.5m de haut et orientées vers le bas) ce qui attirerait encore plus l'air chaud vers le haut (dans ce cas il vaudrait mieux installer la reprise le plus bas possible).

Quel est selon vous le bon raisonnement et donc la meilleure solution ?

Merci par avance de m'avoir lu et pour votre aide.

Romain.
Messages : Env. 30
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour une expertise en batiment...

Allez dans la section devis expert en bâtiment du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de experts de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les experts, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-124-devis_expert_en_batiment.php
 
Env. 100 message Aube
Slt,
Je ne connais pas ton système mais pour confirmer, met ta sonde (ou ton thermostat d'ambiance ) dans une boite hermétique en verre, Et vérifie si ton décalage de température persiste encore.

Le COP de ta PAC sera meilleur si tu aspire le frais (en bas, ce qui est déjà le cas actuellement, sous ta porte si j'ai bien compris). La question, c'est ressent tu la stratification de l'air actuellement ?
Messages : Env. 100
Dept : Aube
Ancienneté : + de 2 mois
 
Env. 30 message Rhone
Salut,

Merci pour ta réponse.

La sonde est filaire et donc fixée au mur. Du coup faudrait que je bricole un caisson hermétique en faisant étanchéité sur le mur. Bref pas simple à réaliser. Mais je vais y réfléchir.

Je pense quand même que c'est plus lié à une détection soudaine de variation des pertes de charge.
Ça pourrait être une stratégie de détection de porte ou fenêtre ouverte. En effet quand j'ouvre la porte la sonde monte (ayant pour effet de stopper le chauffage). Et à l'inverse quand je ferme la porte la sonde diminue ayant pour effet de relancer le chauffage.

Pour l'aspiration de l'air je n'avais pas pensé au COP et c'est un bonne remarque. Si je reprends de l'air chaud je vais perdre en rendement.

Pour la stratification de l'air je ne la ressent pas mais j'avais fais l'exercice et à l'axe du pignon (4m) il fait environ 1 à 1,5 degré de plus qu'à hauteur d'homme. Et donc je pourrais économiser en homogénéisant la température dans le volume.
Messages : Env. 30
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 100 message Aube
Pour une stratégie de détection de porte ou fenêtre ouverte, cela serait étonnant de modifier une température de sonde. Où alors cette température devrait se nommer "température corrigée", tout en gardant la température de base de la sonde. Sans cela, aucun technicien ne pourrait "débugger" la PAC.

Je pencherais plus sur une modification de ton flux d'air. Peut être que ton flux d'air change de trajectoire en fonction que la porte soit ouverte on fermée ? L'air suit le chemin qui à le moins de résistance.

Exemple :

* Porte Fermée, donc soufflage à 2.5m -> descente de l'air en bas pour passer sous la porte - > puis remonté à la PAC (je suppose qu'elle n'est pas au sol)

* Porte Ouverte, donc soufflage à 2.5m -> l'air en haut pour passer sur le haut de la porte - > puis reste en haut direction PAC
Donc ici, le flux ne passe pas en bas.

Autre effet possiblement cumulative, si la porte est fermée, le débit diminue, donc l'air de soufflage sera plus chaude. (et accessoirement le COP diminue)

Donc la question à 100 000$, où est placé ta sonde ?
Messages : Env. 100
Dept : Aube
Ancienneté : + de 2 mois
 
Env. 30 message Rhone
Ma sonde est située sur le mur opposé à la porte (environ 6 ou 7m de distance). Et à environ 1,5m de haut.


Oui j'avais pensé à l'impact sur le flux d'air.
Mais 3 éléments m'ont ammener dire que non :

1. J'ai en permanence un thermomètre indépendant posé sur la sonde pour comparer. Et ce thermomètre ne subit pas ces sauts de température. J'ai testé avec différentes thermomètres indépendants.

2. En effet quand la porte est fermée l'air chaud va descendre pour passer sous la porte. Mais dans ce cas là température au niveau de la sonde devrait donc augmenter. Hors dans ce cas là elle diminue. Et inversement quand j'ouvre la porte.

3. La chute de température est brutale (-1° en 3 ou 4min). Alors que quand le système s'arrête d'un coup (passage en mode eco par ex.) la température baisse en moyenne de 1° par heure.
Messages : Env. 30
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 100 message Aube
Effectivement.
Mais es tu sûr que ton thermomètre indépendant à un temps de réaction rapide ? de la même ordre de grandeur 3 ou 4 min.

Quelle est la précision d'affichage de ta sonde ? (c-a-d qu'elle change tous les 0.1 °C par exemple)
Messages : Env. 100
Dept : Aube
Ancienneté : + de 2 mois
 
Env. 30 message Rhone
Non je ne connais pas le temps de réponse de mes thermomètres. En effet c'est une explication possible pour le point 1. Mais il reste les phénomènes 2 et 3 qui me laissent penser à autre chose que le flux d'air.

La résolution de la sonde comme de mon thermomètre est de 0.1°. Le temps de rafraîchissement de la sonde est de 1 minute.
Messages : Env. 30
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 100 message Aube
Les flux thermique, ça peu devenir très vite complexe.

Exemple : En quoi est fait ton mur qui supporte ta sonde ? Et comment est fait ton  renouvellement d'air vicié ?
Car si tu es en surpression avec un mur poreux, donc tu va avoir tendance à chasser une partie de l'air chaud à travers le mur. Donc la surface du mur sera plus chaud et il y aura donc moins de conduction et rayonnement froid sur ton boitier de sonde. Et 1.5°C de différence, c'est vite arrivé.
Messages : Env. 100
Dept : Aube
Ancienneté : + de 2 mois
 
Env. 30 message Rhone
Ok compris c'est possible en effet.

Pour l'air vicié j'ai une VMC DF.

Mon mur est en BA13 avec 12cm de GR32 derrière. Je ne connais pas la porosité du BA13.
Dans mes recherches passées, j'avais déjà fait des tests en glissant du carton entre la sonde et le mur pour limiter le rayonnement du mur vers la sonde sans succès.

Je vais regarder si dans la boîte d'encastrement de la sonde j'ai de la longueur de câble pour éloigner la sonde du mur et vérifier le phénomène dans ce cas.

Tu dis que 1 degré est vite perdu en cas de supression qui chasserait l'air a travers le mur. Ce que je peux comprendre. Par contre j'ai le même phénomène de saut à la hausse quand la pression diminue. Là j'ai du mal à croire que le chauffage fasse reprendre 1 degré en 3 minutes. Surtout que quand le pression revient normale ça peut être parce que le système arrête de souffler.
Messages : Env. 30
Dept : Rhone
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 100 message Aube
Non, le BA13 est très peu poreux, surtout avec la finition.
Par contre, tu parles de boîte d'encastrement (donc ce n'est pas la sonde à laquelle je pensais, une photo de la sonde si possible ?). ça c'est source de courant d'air, surtout s'il y a un gaine ICTA.

Y a t il une gaine ICTA ? Où va t'elle ? Elle t elle bouché par un bouchon ? Est ce une boîte d'encastrement hermétique ?

Un test en éloignant la sonde du mur ne sera pas du luxe.
Messages : Env. 100
Dept : Aube
Ancienneté : + de 2 mois
En cache depuis avant-hier à 07h45
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis expert en batimentArtisan
Devis expert en batiment
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Guide : Que faire en cas de malfaçon ?
Guide : Que faire en cas de malfaçon ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

2
abonnés
surveillent ce sujet
Voir