Retour
Menu utilisateur
Menu

Appui poutre force non respecté ?

Ce sujet comporte 10 messages et a été affiché 398 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
2
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 100 message Seine Maritime
Bonjour à toutes et à tous.

1 an après l'achèvement de mon agrandissement, l'appui d'une des poutres béton que j'ai coulé m'embête un peu et j'aimerais avoir votre avis si l'exécution est correct ou non ?

C'est une poutre pré-ferraillé de type vulcain (V400 il me semble) que j'ai relié entre 2 murs pour monter un petit pignon sur le dessus et ainsi ceinturer intégralement mon agrandissement.

Sauf que sur un côté de la poutre (gauche) je suis bien sur un poteau béton via parpaing d'angle. Et de l'autre (droit), je suis en appui sur parpaing classique.

Ceci parce que j'ai fait monté le poteau d'angle du mauvais côté.. que j'ai remis à l'extrémité à l'endroit de la poutre.
Il y avait une raison pour cela mais ce n'est pas le sujet.

Du coup à cet endroit, l'appui est assez léger, d'autant plus que j'ai la prolongation d'un parpaing de chainage qui m'a permis de faire "coffrage". Sauf que ça m'enlève de l'appui sur quelques centimètres...

J'ai croisé comme j'ai pu les fers entres eux, certains semblent inutiles j'ai l'impression, comme les 2 à 90° qui passe à l'extérieur du cadre de la V400 ?

Le fabricant indique en appui (13 cm mini sur poteau BA) et (20 cm mini sur maçonnerie). Du coup je ne suis pas dans les recommandations constructeur.

Malgré cela, est ce que cela peut bouger ? Quelle est le risque d'un appui un peu court ? la poutre ne peut pas céder tout de même ? 
La charge repris réellement par la poutre semble très léger par rapport aux charges admissibles du constructeur

Cela fait déjà 1 an et cela n'a pas bougé mais je préfère demander

Merci pour tout !
à bientôt,

Emeric


 
Messages : Env. 100
Dept : Seine Maritime
Ancienneté : + de 3 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de maçonnerie...

Allez dans la section devis maçonnerie du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de maçons de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les maçons, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-7-devis_maconnerie.php
 
Env. 100 message Seine Maritime
Petit up, personne pour m'aider ?

J'ai fais des petites recherches et je suis tombé sur un tableur assez récent il me semble.
Il provient d'un site d'un BET spécialiste dans les structures béton armé (sismik ingénierie)

le lien vers ce tableur --> téléchargement tableur

c'est un fichier excel



il permet de calculer l'ancrage par rapport à un effort. Et ceci en prenant en considération plusieurs paramètres dont (profondeur d'appui donnée/nombre de barre/ diamètre des aciers/enrobage etc.)
je ne sais pas ce que vaut ce tableur. Je suis surpris de certains résultats en augmentant par exemple l'enrobage des aciers (30 mm VS 23 mm d'enrobage) et les résultats sont beaucoup plus séduisants ?
On remarque que l'ancrage droit de 15 cm en diamètre d'acier (10 mm) et seulement 2 barres permet de tenir des efforts très importants !

Dans mon cas je suis assez large à priori. Et de toute façon je viens de me rendre compte qu'avec les enrobages des aciers. Il est impossible d'avoir 20 cm d'appui lorsque la poutre est coulée sur un mur de refend car l'acier se trouverait à "ras" du mur.
donc soit faire un sommier en BA comme préconisé par le constructeur qui autorise donc 13 cm d'appui sur ce dit sommier, mais les 20 cm sur maçonnerie classique, c'est compliqué.

Je pense que ce tableur doit être manié par des connaisseurs, j'ai voulu corréler les résultats avec la formule ; L = Vu/[n Π.Φ.τsu]

dont VU, effort tranchant
n = nombre de barre
Π = Pi 
Φ = diamètre des aciers
τsu  = 0,6.Ψs 2 .ftj 
soit τsu généralement 2.84 pour un béton de résistance 25 à 28 jours et le coefficient de scellement 1.5 pour un acier HA

et les résultats sont à peu près rapprochant mais on s'y perd facilement car des coefficients de sécurité doivent être appliqués sur les efforts et ce n'est pas rien (1.35 sur charge permanente) et (1.5 sur charge d'exploitation)

Dans mon cas, savez vous si mes 2 aciers diam 10 de recouvrement qui passe de l'extérieur du cadre de ma poutre et qui prolonge mon chainage a un intérêt ? Même infime ?
Je sais, il aurait fallu plutôt les mettre en partie basse et à l'intérieur du cadre  

Merci à tous,
Emeric



 
Messages : Env. 100
Dept : Seine Maritime
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Essonne
Ca manque d'aciers de liaisons ... mais ce qui est fait est fait ! Le risque de rupture est limité et le béton ça ne rompt pas d'un coup. Des fissures apparaitront bien avant la rupture.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 11 mois
 
Env. 100 message Seine Maritime
Bonjour Basss et merci de la réponse.
Mais cela m'inquiète un peu votre réponse. Vous parlez tout de même de rupture ? C'est à dire qu'il y a un risque ? Et la rupture c'est quoi ? La poutre tombe par terre ?

Les fissures ne seront pas visibles puisque tout est caché derrière du placo.
Et les fissures apparaitront sur la poutre ? ou sur le parpaing qui est support de la poutre ?

Si nous regardons la poutre en elle-même, celle-ci correspond aux dimensions du fabricant, (armature et béton) je ne pense pas que la poutre pose problème en tant que telle mais c'était plutôt le parpaing support où l'ancrage des 20 cm mini n'est pas respecté.

Après, peux t'on considérer que c'est une poutre isolée étant donné qu'elle est la prolongation d'un chainage horizontal ? Est-ce que l'appui est tout de même "prolongé" vers le chainage grâce au maillage d'acier effectué auprès de la crosse ?

des aciers liaisons ont été mis, mais malheureusement à l'extérieur du cadre de l'armature, donc je ne suis pas certain que cela ait un intérêt.

Si d'autres ont un avis sur l'ouvrage, n'hésitez pas.

Merci
Messages : Env. 100
Dept : Seine Maritime
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Essonne
Je n'avais pas vu les aciers de liaison. Ce qui manque c'est les aciers crossé en bout es armatures inférieures. On devrait avoir ça. C'est cette crosse qui fait la longueur d'ancrage.




Je ne comprend pas non plus pourquoi vos aciers s'arrêtent au ras du parpaing. 
Et je ne comprend pas non plus pourquoi votre poutre repose sur un parpaing creux alors que vous auriez du la faire reposer sur un parpaing de chainage d'angle. 

Ces erreurs ne sont pas préjudiciable à l'ouvrage. La poutre ne va pas tomber. Et même avec du placo dessus si ça devait fissurer, vous verrez les fissures sur le placo. Les fissures dans le béton, ça devient critique et risqué quand vous pouvez passer la main dedans ! C'est en cela que je dis que le béton ne tombe pas comme ça. Il prévient bien avant !
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 11 mois
 
Env. 100 message Seine Maritime
Merci pour le retour Basss mais j'ai bien aussi les fers inférieurs courbés de type crosse, ils sont bien visibles sur les photos. J'ai utilisé une poutre pré-feraillée d'un fabricant reconnu.

Le seul soucis c'est qu'en effet, je ne suis pas parti en bas de mon ouvrage par un chainage vertical. Et cela que d'un seul côté, l'autre c'est bon.
Et comme la poutre est en refend par rapport à mon mur (perpendiculaire) Je suis limité sur la profondeur d'ancrage.
Dans tous les cas, je ne pouvais pas mettre les 20 cm mini sur parpaing sinon les crosses allaient à l'extérieur de l'ouvrage et ma poutre aurait rouillé en 2 ans haha

La crosse est donc légèrement en retrait comme sur cette photo ;


J'ai coupé un parpaing de chainage qui m'a permis de faire coffrage (dans le même principe qu'une planelle en faite)

La seule chose que j'aurais du faire, c'est de poser un sommier en dessous de ce genre. Ce qui permet, selon le fabricant, de réduire l'ancrage à 13 cm.

Mais d'après les pseudos calculs que j'ai tenté de faire, il me semble que je suis ok partout. Longueur d'ancrage et charge sont ok je pense.

A savoir, la poutre étant une continuité d'un chainage, l'effort transmis sur la poutre est indirectement ou directement prolongé vers le chainage ? Ce qui augmente peut être la profondeur d'ancrage que j'ai perdue ?

je ne suis pas certain d'être clair.
Merci pour tout

Messages : Env. 100
Dept : Seine Maritime
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Essonne
Vous pouvez faire autant de calcul que vous voulez, vous poser autant de questions que vous voulez, c'est en place, c'est place ! C'est avant de mettre en place qu'il faut se poser les questions. Le fournisseur demandait un appui maçonné de 25 à 40cm et d'augmenter l'ancrage des ferrailles à 20cm si aucun sommier béton n'était réalisé.




Comment voulez vous que j'aille à l'encontre de la préconisation d'un fournisseur ? Il connait son produit, l'a dimensionné et l'a fait valider ! On ne peut pas le contredire. C'est son produit, ses préconisations, sa responsabilité. 

Partant de là, je ne peux rien vous dire de plus que votre montage n'est pas conforme aux prescriptions. Peut il y avoir des désordres ? J'en doute, mais ce n'est pas à exclure. Si il y a désordre est ce que ce sera grave ? Non, au pire quelques fissures je dirais. Dans le pire des cas, la poutre peut elle tomber ? Non il n'y a aucune chance et dans le pire du pire du pire des cas, le béton ne se brise pas comme une allumette. Il préviendra bien avant de se rompre. 

Ps : Je suis un peu sec, mais je n'aime pas trop qu'on me demande de répondre à un sujet par mail. 
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 11 mois
 
Env. 100 message Seine Maritime
Vous avez raison Basss, c'est en place, c'est placé, et ça bouge pas

Je comprends qu'il ne faut pas allez à l'encontre des préconisations du constructeur. Cependant, chaque situations est différentes et on exploite pas forcément tout le potentiel qu'offre l'armature de la poutre.

C'est pourquoi je voulais me rassurer et savoir si mon montage reste correct et sain malgré quelques écarts de montage que je vous ai fait part

Vous pouvez être sec, je suis de même tempérament. Et excusez moi pour le message si vous avez trouvé cela déplacé.

Merci pour les retours apportés sur ce sujet Basss

Cordialement,
Emeric
Messages : Env. 100
Dept : Seine Maritime
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre super utile Env. 1000 message Essonne
Le problème c'est qu'il n'y a que le constructeur qui peut valider le montage.
La seule chose que je peux confirmer, c'est que ça ne tombera jamais.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 1000
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 11 mois
 
Env. 20 message Isere
Je pense que tu peu dormir sur tes 2 oreilles, le béton c'est vrement vrement solide, même si ça doit bouger tu Véra apparaître quelque fissure, mais même comme ça ça ne lâchera pas au point de ce casser ou s'effondrer
Messages : Env. 20
Dept : Isere
Ancienneté : + de 1 mois
En cache depuis hier à 21h20
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis maçonnerieArtisan
Devis maçonnerie
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Quelles différences entre béton, ciment et mortier ?
Quelles différences entre béton, ciment et mortier ...
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos de maçonneries, élévation des murs
Photos de maçonneries, élévation des murs
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Enduirama : comparez les rendus des enduits
Enduirama : comparez les rendus des enduits
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com
2
abonnés
surveillent ce sujet
Voir