Retour
Menu utilisateur
Menu

Isolation phonique mur mitoyen maison

Ce sujet comporte 9 messages et a été affiché 133 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
1
personne
surveille ce sujet
 
Env. 10 message Pyrenees Orientales
Bonjour à tous,

Je vis dans un pavillon dont la particularité est d'être jumelé avec le pavillon voisin. Un seul mur nous sépare ( construction de 1982).
Je viens de refaire ma cuisine ( cuisine ouverte) et j'en ai profité pour faire intervenir un maçon pour l'isolation du mur mitoyen de cette cuisine ( cuisine du voisin juste de l'autre côté).
Le maçon a installé une double cloison en BA13 phonique ( le bleu) séparé par un vide ( Mur - Ba13- vide - Ba13)
La cuisine vient d'être installée même s'il manque des éléments ( crédence, plan de travail céramique, frigo..) et les placards sont encore vides.
Je précise que la dalle est également solidaire ainsi que le plafond.
Je pensais que les bruits solidiens perdureraient de façon atténuée et que les bruits aériens disparaîtraient.
Hélas il me semble que c'est pire qu'avant.
Je dois encore aménager la pièce ( table, fauteuils, lustre..) ainsi que poser du parquet flottant ( dalles de 5mm + parquet de 12mm) sur le sol de la cuisine et du séjour.
A votre avis la solution était t'elle la bonne? Peut-on envisager des travaux complémentaires et de quelle nature?
Dernière précision, la cuisine est accolée à une cage d'escalier qui a son équivalent chez le voisin juste derrière.
Merci à tous pour vos avis éclairés.
Messages : Env. 10
Dept : Pyrenees Orientales
Ancienneté : + de 1 an
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la construction d'une maison...

Allez sur la page devis constructeur de maisons de Forum Construire, remplissez le formulaire et vous serez mis en relation avec des constructeurs de votre région. Vous aurez des devis gratuits sans être obligé de courir après les artisans

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-4-devis_constructeur_de_maisons.php
 
Env. 7000 message 06 (6)
Bonjour

Les fabricants d'isolants et (ou) de plaques de plâtre proposent des systèmes tout faits pour isoler dans votre cas.
Vous en trouverez la description dans leurs sites. Exemple celui-ci.
https://www.isover.fr/sites/[...]loisons.pdf

Je suis quand-même étonné que ce que vous avez fait soit pire qu'avant. 

Attention, le niveau sonore dans la pièce dépend beaucoup de sa verbération, élevée si la pièce est vide, murs nus.

Pour améliorer, peut-être faut-il enlever la plaque avant de placo (qui sera peut-être perdue), colmater les trous que l'autre peut présenter, puis mettre de la LdV dans le vide d'air, et remettre deux épaisseurs de placo. 

Mais je ne sais pas ce que vous arriverez à gagner en fait avec ça, et donc je ne sais pas si ça vaut vraiment le coup.

D'autant que vous avez toutes sortes de passages autres que la paroi en partie courante : tous les côtés, l'escalier ...

La 1ère plaque est-elle en contact avec le mur, ou séparée un peu ?
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 7000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Gironde
Bonjour,

Toute structure possède une fréquence de résonance qui dépend de la géométrie, de la rigidité, de la masse. Pour faire une isolation phonique, on cherche à avoir une fréquence de résonance de la contre-cloison bien en dessous de la fréquence des bruits que l'on cherche à éliminer.

Si c'est mal calculé et que la fréquence de résonance de la structure est proche de celle des bruits, le résultat peut en effet être pire qu'avant. C'est l'effet tambour.

En isolation phonique, on va souvent utiliser la bonne vieille solution : laine minérale, montants M48, voire M70 pour une très bonne rigidité, et double peau de placo (deux plaques l'une sur l'autre). Ça apporte la rigidité, la masse, et l'amortissement des résonances. On peut éventuellement aller jusque 3 plaques superposées.

Par contraste, l'option vide, placo simple, vide, placo simple me semble très peu pertinente : on n'a pas d'amortissement des résonances dans les vides (pas de laine minérale), on n'a pas d'effet de masse (les deux plaques sont séparées), et l'ensemble n'est pas très rigide. Le placo phonique (le bleu) est juste une plaque un poil plus lourde, mais la différence est minime par rapport à une plaque normale.

Bref, le résultat ne me surprend pas.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 60000 message
Oui c est bizarre qu il ait laissé du vide, surtout que vous recherchiez à être isolé au contraire.
J ai le problème ici en location dans la chambre de ma fille et si nous avions fait le choix c était avant tout des matériaux mous, style mousse qu on met dans des amplis, mousse acoustique peut-être. Désolée de ne pas me souvenir des noms. Ou alors de la laine de roche. Le coût étant trop important, nous avons laissé tomber.
J espère que vous trouverez une solution.Smile
Messages : Env. 60000

 
Env. 10 message Pyrenees Orientales
adenis a écrit:Bonjour,

Toute structure possède une fréquence de résonance qui dépend de la géométrie, de la rigidité, de la masse. Pour faire une isolation phonique, on cherche à avoir une fréquence de résonance de la contre-cloison bien en dessous de la fréquence des bruits que l'on cherche à éliminer.

Si c'est mal calculé et que la fréquence de résonance de la structure est proche de celle des bruits, le résultat peut en effet être pire qu'avant. C'est l'effet tambour.

En isolation phonique, on va souvent utiliser la bonne vieille solution : laine minérale, montants M48, voire M70 pour une très bonne rigidité, et double peau de placo (deux plaques l'une sur l'autre). Ça apporte la rigidité, la masse, et l'amortissement des résonances. On peut éventuellement aller jusque 3 plaques superposées.

Par contraste, l'option vide, placo simple, vide, placo simple me semble très peu pertinente : on n'a pas d'amortissement des résonances dans les vides (pas de laine minérale), on n'a pas d'effet de masse (les deux plaques sont séparées), et l'ensemble n'est pas très rigide. Le placo phonique (le bleu) est juste une plaque un poil plus lourde, mais la différence est minime par rapport à une plaque normale.

Bref, le résultat ne me surprend pas.



Je suis également étonné que le maçon n'ait pas inséré de la laine de roche entre les deux plaques. Il m'a assuré que l'air entre les plaques assurait l'étanchéité contre les bruits, selon une experience qu'il avait déja eu dans un cabinet ORL. Mais il s'agissait peut etre uniquement de cloison et non de murs.
La cuisine étant posée il n'est plus possible d'intervenir à ce niveau à mon sens??
Est-ce que le fait de poser le parquet, meubler, poser crédence et ceramique en plan de travail peut diminuer significativement l'écho ressenti?
D'autre part a chaque angle de la cuisine posée il y a un caisson vide au sol sur 90 cm de haut sur lesquels viendra se poser la céramique. Dois-je le combler en mousse ou autre produit pour gagner un peu en isolation?
Messages : Env. 10
Dept : Pyrenees Orientales
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 60000 message
Jungle68 a écrit:
adenis a écrit:Bonjour,

Toute structure possède une fréquence de résonance qui dépend de la géométrie, de la rigidité, de la masse. Pour faire une isolation phonique, on cherche à avoir une fréquence de résonance de la contre-cloison bien en dessous de la fréquence des bruits que l'on cherche à éliminer.

Si c'est mal calculé et que la fréquence de résonance de la structure est proche de celle des bruits, le résultat peut en effet être pire qu'avant. C'est l'effet tambour.

En isolation phonique, on va souvent utiliser la bonne vieille solution : laine minérale, montants M48, voire M70 pour une très bonne rigidité, et double peau de placo (deux plaques l'une sur l'autre). Ça apporte la rigidité, la masse, et l'amortissement des résonances. On peut éventuellement aller jusque 3 plaques superposées.

Par contraste, l'option vide, placo simple, vide, placo simple me semble très peu pertinente : on n'a pas d'amortissement des résonances dans les vides (pas de laine minérale), on n'a pas d'effet de masse (les deux plaques sont séparées), et l'ensemble n'est pas très rigide. Le placo phonique (le bleu) est juste une plaque un poil plus lourde, mais la différence est minime par rapport à une plaque normale.

Bref, le résultat ne me surprend pas.



Je suis également étonné que le maçon n'ait pas inséré de la laine de roche entre les deux plaques. Il m'a assuré que l'air entre les plaques assurait l'étanchéité contre les bruits, selon une experience qu'il avait déja eu dans un cabinet ORL. Mais il s'agissait peut etre uniquement de cloison et non de murs.
La cuisine étant posée il n'est plus possible d'intervenir à ce niveau à mon sens??
Est-ce que le fait de poser le parquet, meubler, poser crédence et ceramique en plan de travail peut diminuer significativement l'écho ressenti?
D'autre part a chaque angle de la cuisine posée il y a un caisson vide au sol sur 90 cm de haut sur lesquels viendra se poser la céramique. Dois-je le combler en mousse ou autre produit pour gagner un peu en isolation?

Ça va être compliqué si vous ne pouvez pas déposer la cuisine. 
Messages : Env. 60000

 
Env. 7000 message 06 (6)
Si vous remplissez les caissons, vous ne gagnerez que peanuts.
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 7000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 60000 message
J ai une idée, ça vaut ce que ça vaut, et je ne sais pas si l espace vide est suffisant . Mais on peut utiliser de la laine de roche soufflée, il suffit de faire un trou pour passer la tête du propulseur souffleur. Combien ça coûte? Est ce que ça se loue??
C est une idée comme une autre .
Messages : Env. 60000

 
Env. 10 message Pyrenees Orientales
tatooetugo a écrit:J ai une idée, ça vaut ce que ça vaut, et je ne sais pas si l espace vide est suffisant . Mais on peut utiliser de la laine de roche soufflée, il suffit de faire un trou pour passer la tête du propulseur souffleur. Combien ça coûte? Est ce que ça se loue??
C est une idée comme une autre .


Renseignements pris aupres du professionnel le procédé est en fait Mur - lame d'air - Deux BA13 phoniques ce qui donne tout de même plus de masse que mur- lame d'air- plaque- lame d'air plaque.
Un site spécialisé indique que la méthode lame d'air peut etre plus efficace que la me de roche....de toutes façons insuffler de la laine de roche en perçant me parait compliqué etant donné l'armature métallique ( montants verticaux et horizontaux dans le vide d'air) il faudrait percer six trous pour combler.
Installation crédence et plan de travail à venir, peut etre cela piègera l'air dans les meubles vides et limitera l'effet tambour?
Merci de vos contributions.
Messages : Env. 10
Dept : Pyrenees Orientales
Ancienneté : + de 1 an
En cache depuis le mercredi 17 avril 2024 à 07h58
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Faut-il construire en blocs coffrants isolants ?
Faut-il construire en blocs coffrants isolants ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

1
personne
surveille ce sujet
Voir