Menu utilisateur
Menu

Un petit point sur le séchage et la prise du béton ...

Ce sujet comporte 358 messages et a été affiché 587.796 fois
mgarrig
Auteur du sujet

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 10 ans
Le 13/12/2007 à 20h39
Un petit point sur le séchage et la prise du béton ...
Bonsoir,

Vu que les questions sur le séchage sont récurrentes et constitue semble t-il la préoccupation number one du batisseur amateur, il m'a semblé utile de faire une petite recherche technique.

Donc le béton, c'est du ciment, des aggrégats (sables, gravier) et de l'EAU. Environ 15 %.

Le ciment est une poudre qui réagit avec l'eau pour s'hydrater et cristalliser ce qui donne la résistance au béton. Donc, une grande partie de l'eau s'amalgame avec le ciment ET NE SECHE PAS en partant dans l'atmosphère. Simplement, eau +ciment en poudre = une matière dure composée de ciment et d'eau qui s'associe au ciment par une réaction chimique. C'est un processus qui prend environ 1 mois pour que la poudre de ciment s'hydrate complètement et fasse un corps solide de résistance maximale. MAis au bout de 48 h, c'est déjà très résistant.

PAr contre en été, l'eau qui n'a pas encore réagi avec le ciment va s'évaporer sous l'effet de la chaleur. C'est très mauvais pour le béton car pas assez d'eau = résistance réduite.

J'ai trouvé cette phrase merveilleuse sur un site canadien:

Étant donné que la vitesse de l'hydratation conduisant tout d'abord à la prise et ensuite au durcissement dépend de la présence de l'eau il est nécessaire d'empêcher le béton de sécher complètement durant la période de séchage W00t W00t

Je me souviens d'avoir galérer une semaine pour sceller des volets sur une façade en pierre au sud au mois d'aout. Tous les matins, mon ciment était redevenu de la poudre.

Hips !! En gros, il faut que le béton soit humidifié correctement pendant la période nécessaire à son hydratation complète, qu'on peut encore appeler la prise, mais qui prête à confusion si on dit que c'est du séchage.

Après, il faut quand même savoir qu'on est obligé de mettre un plus d'eau que celle qui sera vraiment combinée au ciment. Il y aura donc du rab d'eau, qui lui va sécher, c'est à dire partir dans l'atmosphère.

Bref pour résumer, une grande partie de l'eau qui a été mise dans le béton restera dans le béton sous une autre forme (associée avec le ciment), les conditions optimales de résistance sont obtenues quand le béton ne séche pas pendant la prise (hydratation)

Donc, donc, les conditions hivernales sans gel et si possible de la pluie sont optimales pour avoir du béton très résistant. On dit "béton d'hiver, béton de fer".

Désolé de vous avoir ennuyés.
34
Partager
Auto-promo
Trouvez des pros
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de maçonnerie...

Allez dans la section devis maçonnerie du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de maçons de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les maçons, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-7-devis_maconnerie.php
jf

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 20000
De : Toulouse (31)
Ancienneté : + de 13 ans
Le 13/12/2007 à 21h32
NON

faudrait un post it

A+
0
Linux ? Y a moins bien mais c'est plus cher !
Partager
jeanlou

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 4000
De : Eure (normandie) (27)
Ancienneté : + de 10 ans
Le 14/12/2007 à 08h16
C'etait super interessant!
Je comprends mieux pourquoi on dit toujours que le béton ne doit pas sécher trop vite en été. Je me rappelle toujours arroser tous les jours ma terrasse faite en été mais je ne connaissais pas exactement le pourquoi...
2
Maison Extraco (Eure 27)-
Début 17 avril 2015 -Fin 17 avril 2016
S'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de http://construiremaisonextraco.blogspot.fr/
Partager
fredoche

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 9000
De : Bresse- Saône & Loire (71) (71)
Ancienneté : + de 12 ans
Le 14/12/2007 à 10h52
Ben tu peux pas nous faire ça JF ? le post-it ?

Très intéressant oui.

Une question qui me turlupine : sur une chape de mortier ou béton vraiment secs, faut il ré-humidifier avant collage (au mortier colle) ?

Peut il y avoir un phénomène de ré-humidification du support, qui pomperait l'eau de la colle ? Dans le doute, j'ai humidifié pour un carreau cassé que j'ai remplacé sur mon PC.
0
Partager
mgarrig
Auteur du sujet

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 10 ans
Le 14/12/2007 à 11h36
Bonjour,

Je suis content de voir que vous appréciez l'effort.

J'ai passé une paire d'heure à zoner sur le Web pour glaner ces infos, mais je suis pas complètement satisfait sur certains points.

En particulier, j'aimerais savoir exactement combien d'eau s'associe au ciment et combien doit s'évaporer (donc sécher) après la prise.

On doit pouvoir trouver une courbe typique du taux d'humidité en fonction du temps, mais j'ai pas réussi à mettre la main dessus.

SInon, j'ai vu ce matin que les chapes liquides "anhydrides" au sulfate de calcium fonctionnent autrement, sans incorporation de l'eau (d'ou le nom) et elles n'aiment pas être mouillées .....


PS: je ne suis pas du tout un spécialiste du béton, mais un "curieux". J'aime bien comprendre, alors je cherche les infos. On trouve des trucs "facilement" en tapant les bons mots clefs, du style "ciment réaction chimique eau".
4
Partager
paramio

Picto recompense Bloggeur

Messages : Env. 800
De : Charente Maritime (17)
Ancienneté : + de 11 ans
Le 14/12/2007 à 11h39
post it ! post it !
0
constructeur : notre maison
terrain à landes (17)
http://www.forumconstruire.com/construire/viewtopic.php?t=42855
Partager
ranchoman

Messages : Env. 2000
De : Loiret (45)
Ancienneté : + de 13 ans
Le 14/12/2007 à 12h14
Citation: post it ! post it !

Vos voeux sont exhausés Cool
0
Partager
ngm

Picto recompense Bloggeur

Messages : Env. 5000
De : Toulouse Sud 30 Kms (31)
Ancienneté : + de 11 ans
Le 14/12/2007 à 12h21
Partager
mgarrig
Auteur du sujet

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 10 ans
Le 14/12/2007 à 12h57
Citation: as-tu ve ce lien mgarrig?
http://cimentfondu.com/fr/artisans/PDF/Sechage_rapide.pdf


Bravo pour ce lien, c'est exactement ce que j'ai essayé d'expliquer.
0
Partager
jpaul

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 10000
De : Paris (75)
Ancienneté : + de 13 ans
Le 16/12/2007 à 10h04
Bravo mgarrig.
Cela confirme, d'une autre manière, ce que j'écris ici depuis des années.
0
Maître d'oeuvre - CSPS
Partager
Figaro

Messages : Env. 400
Dept : Marne
Ancienneté : + de 10 ans
Le 16/12/2007 à 10h32
Bravo pour ton post.
0
Partager
pistash

Picto recompense Nouvel Aviseur

Messages : Env. 200
De : Besançon (25)
Ancienneté : + de 10 ans
Le 16/12/2007 à 10h47
Très bien voilà un post constructif !!
Est-ce qu'il serait possible d'ajouter un passage sur le gel et les aditifs... et aussi sur les compositions fondations, dalles, ciments entre les agglos ?
0
_________________
Post de notre projet
18/07/07 : Signature CCMI
21/11/07 : Chantier démarré
24/09/08 : Bientôt la reception...
Partager
pistash

Picto recompense Nouvel Aviseur

Messages : Env. 200
De : Besançon (25)
Ancienneté : + de 10 ans
Le 22/12/2007 à 09h01
J'ai trouvé celà sur le net à cet adresse http://users.swing.be/compagnons-eole/eolienne/articles/art77.htm:

J'ai beaucoup appris en lisant cette page et remercie l'auteur W00t


Bernard LEDRU a écrit:Béton : Rappel de règles de base relatives à sa préparation et son placement



L'étude du béton fait sûrement partie d'un cours de génie civil. Ma
prétention se limitera donc à rappeler quelques évidences. Qu'est ce que le béton ? C'est une pierre reconstituée ( tout est dit ! )

A quoi sert le béton ? A la compression ! (comme la pierre)

Quel est l'avantage du béton par rapport à la pierre ? Le béton peut intégrer des armatures (qui résistent à la traction)

Le rappel de ces trois évidences permet de comprendre l'usage que l'on peut faire du béton.


Dans la construction, à la limite, on peut tout faire avec du béton armé : des fondations, des piliers, des murs, des poutres, des dalles, ... Bref, on peut faire un blockhaus !

L'usage le plus recommandé est donc le pilier (sauf si ce pilier doit
recevoir des vibrations auquel cas on préfèrera un pilier métallique).

Les usages les plus fréquents : les fondations et les chapes (sur sol)

Très souvent, le béton est "armé" ... Ceci permet son usage dans des parties sujettes à traction : poutres et dalles (= chapes armées); et, améliore l'élancement des piliers.

L'eau ...
Très souvent aussi, le béton est mal préparé et perd considérablement de sa force.

L'ennemi n° 1 = l'eau ... Souvent pour faciliter son placement et sa préparation, on met trop d'eau ... (exemple, le béton transporté par camion)
Et/ou elle part (avec le ciment) avant le durcissement ... (exemple, le sol aspire l'eau et rend le béton poreux. Un film de plastique sur le sol permet d'éviter cette fuite.)

Ennemi n° 2 : le gel ... Un béton gelé est un béton mort ! Le "soudage" de ces éléments pour en faire une pierre reconstruite a été interrompu ...

Un béton mal préparé et/ou mal placé peut perdre facilement plus de 50 % de sa résistance à la compression ! A quantité et à qualité de ciment égales, un béton "fait main" est (nettement) supérieur au béton industriel.

Un bon béton n'est jamais liquide, il est "mou" Il doit être mou comme du flan ou de la gelée de grosseilles

Ainsi lorsqu'on verse le béton depuis une brouette, il devrait garder, une fois sur le sol, la forme de la brouette ... ( Lorsque la livraison d'un camion est refusée par un chef d'un chantier, c'est très souvent parce que le béton est trop liquide )

Un bon béton est "gras" et "collant" comme du pain qu'on pétrit ...

Lorsque le béton est versé, la brouette devrait partir avec ... (puisque le béton est collant). Le béton se détache de la brouette que par secousses. Si le béton coule, c'est un mauvais béton.



Les cailloux ...
La force du béton est dans ses cailloux. Un caillou est un petit morceau de pierre qu'on ne doit pas reconstituer ... (Un béton sans caillou est un mortier ...)

Le meilleur béton contient le maximum de cailloux (pour un volume déterminé) Tout le jeu consiste alors à remplir les interstices avec du sable. Le ciment sert à coller le tout.

S'il n'y a pas assez de sable, le béton sera poreux.
S'il y en a de trop, le béton tend à être du mortier.

Les meilleurs bétons contiennent des cailloux et des sables de différentes granulométries.

Des gros cailloux avec des petits qui se logeront dans les interstices laissés par les gros. Du gros sable qui se logera dans les interstices laissés par les petits cailloux. Et, enfin, du sable fin qui se logera dans les interstices laissés par le sable gros.

Lorsque le béton est armé, la granulométrie des éléments les plus gros est limitée par la plus petite distance entre deux armatures ou entre une armature et un bord du coffrage (Souvent, cette distance est de 2,5 cm)



Composition d'un "bon" béton 3 brouettes de cailloux (7/20)
1 brouette de sable du Rhin
1 brouette de sable de Braine
2 sacs de ciment PPz 30 (de 50 kg)

Par "brouette", j'entends un volume de 80 litres. Ces proportions donneront un mélange de 1/3 de m3 de béton


Cette composition de base peut varier principalement au niveau de la
quantité de ciment et des types de ciment.

Pour des piliers, on peut monter à 400 kg de ciment par m3

Pour des fondations, on peut descendre (souvent) jusqu'à 200 kg de ciment

Pour les poutres et dalles, on gardera 300 kg de ciment

Pour des bétons qui seront exposés aux intempéries, on peut remplacer une partie du ciment par de la chaux hydraulique
On peut aussi pour des dalles et chape, faire moitié gravier, moitié sable.



La mise en oeuvre Le maximum de mélanges faits et placés ... (en une journée d'été 1984, de 5h à 16 h) avec mon père est 22 ( soit 7,33 m3 ) pour couler une dalle de 70 m2

Repos pendant 48 heures pour mon père (une semaine pour moi)
Le béton, c'est tuant !

Le maximum fait seul (préparation et placement en une journée) = 6 mélanges ... ( soit 2 m3 )

Il est déconseillé de faire du béton seul ...

Le béton doit être placé définitivement dans l'heure qui suit le mouillage. Et, entre la première pelletée jetée dans la bétonnière et le versement du béton hors de cette bétonnière, il se passe déjà 20 minutes ...

On peut tolérer jusqu'à 1 heure 30 entre le placement définitif et le mouillage pour des ciments ordinaires; et, si la température des matériaux est basse (mais supérieur à 5° ) jusqu'à 2 heures.



La galette ...
Les ingrédients envoyés à la bétonnière doivent répartis uniformément.

Pas question d'envoyer dans la bétonnière tout le sable, puis tout le gravier, puis tout le ciment, ...

Avant être envoyés dans la bétonnière, les ingrédients sont déjà répartis ! Simplement en versant une brouette de sable et en l'étalant (au rateau) de sorte que la couche puisse être recouverte par 3 brouettes de gravier; puis, on met verse le ciment sur le gravier ( ce ciment descendra dans les interstices laissés par le gravier, lors du chargement ); enfin, on place délicatement la dernière brouette de sable sur le ciment (le sable n'est pas versé de la brouette, mais placé sur le ciment, pelletée par pelletée)

La gallette est faite sur un support plat et lisse (idéal = plaque de fer), et non sur le sol naturel (herbe, terre, ...) !

Le béton est un matériau noble. Il mérite du " respect ".

La galette peut être d'un volume supérieur à ce que la bétonnière peut accepter. Ce n'est pas grave. L'important est que les ingrédients envoyés soient déjà dans de bonnes proportions.

Plus le volume de la galette sera important, plus la répartion sera facile à faire. Plus le volume de la bétonnière sera grand, plus la répartition sera uniforme et plus facile de ne pas mettre trop d'eau.



Le chargement de la bétonnière Pas question non plus de mettre tous les matériaux, puis mettre de l'eau. L'eau est introduite régulièrement dans la bétonnière ... On ne verse jamais de l'eau via un seau ! ( D'ailleurs, la bétonnière vous le fera vite comprendre. Elle va cracher ...). Utilisez un flexible.

Je sais. Lorsqu'on est seul, on ne veut pas, toutes les deux pelletées, verser un peu d'eau au flexible (on préfère être tranquille avec un bon gros seau bien rempli). Mais comme je vous le disais, il n'est pas recommandé de faire du béton seul ...

Personnellement, sur la bétonnière, j'ai installé un raccordement à l'eau de ville, avec une partie flexible, et une lance vers la gueule de la bétionnière. La lance me permettait de choisir le jet et une vanne me permettait de choisir le débit. Je pouvais ainsi charger la bétonnière tranquillement sans me préoccuper quasiment de l'eau.

Ce simple dispositif vaut un homme ...


Le coulage ...
Un béton ne devrait jamais être "coulé", puisqu'il ne devrait jamais être liquide ...
Un bon béton est "placé" ...

Le plus difficile, c'est le placement du béton dans des armatures. C'est pourquoi, naturellement, pour soulager ses muscles, on est tenté par un béton liquide (qui glisse tout seul, bref un mauvais béton). Ce d'autant plus, qu'une fois sec on ne verra pas la différence ... (si ce n'est dans un laboratoire de résistance des matériaux sur des échantillons)

Toutefois, il y a pire que le béton mal fabriqué (du mauvais béton), c'est le béton mal placé ! Il faut impérativement que les armatures soient bien enrobées de béton. (Sinon, c'est le "cancer du bâtiment", les armatures vont rouiller, pourrir et amener la ruine de l'édifice dans les années qui suivent. Il s'agit d'un "vice caché" qui peut entraîner l'annulation de la vente d'une maison même plusieurs années après la vente.)

Pour compenser le manque d'eau (apparent), il faut vibrer régulièrement les armatures et le coffrage tout en "coulant" le béton.



Le coffrage Même si le coffrage sera défait quelques jours plus tard. Il doit être fait avec un très grand soin. Il serait totalement inadmissible qu'un coffrage lache ... sous la pression du béton, des vibrations, de coups de marteaux et autres chocs.

Malgré tout ... prévoir un endroit où on pourrait "jeter le béton" avant la prise.

Le coffrage sera autant que possible plastifié. (planches + feuille de plastique, bétonplex, ...)



Le décoffrage La résistance mécanique du béton sera 100 % après 21 jours (et atteindra plus de 120 % après un an)

Décoffrer le plus tard possible. Cependant, s'il faut,
un décoffrage (sans chocs) peut avoir généralement lieu

1 semaine après pour des piliers (non en charge)
2 semaines après pour des poutres (non en charge)
3 semaines après pour des dalles

On peut marcher "gentiment" (sans chocs) sur une chape trois jours plus tard
On peut marcher "gentiment" (sans chocs) sur une dalle (non décoffrée) une semaine plus tard.

Un seul choc peut provoquer une fissure (irréversible)



Le gel Une fois coulée, la pièce en béton ne peut pas connaître le gel durant sa prise.

Le gel stoppe la prise ! Si un béton gèle trois jours plus tard, sa résistance définitive sera celle d'un béton qui aura durcit durant trois jours ...

On peut s'étonner (au laboratoire) de la faiblesse d'une poutre, en constatant que le béton a été bien placé et que la granulométrie du béton est bonne ainsi que le dosage en ciment. Il suffit alors parfois de connaître la date à laquelle la pièce a été coulée et de consulter la météorologie des jours qui ont suivi ...



Le soleil Une fois coulée, une dalle (ou une chape) doit aussi être protégée du soleil. La température accélère le durcissement et le "retrait"

Il est recommandé d'humidifier (fines gouttelettes d'eau) puis d'arroser (grosses gouttes d'eau) le béton, s'il sèche trop vite. Plusieurs fois, avant le soir, si nécessaire. Dès le matin du jour suivant, un béton peut être carrément " noyé ".

Bernard Ledru
18
_________________
Post de notre projet
18/07/07 : Signature CCMI
21/11/07 : Chantier démarré
24/09/08 : Bientôt la reception...
Partager
TC

Messages : Env. 300
De : Auvergne (15)
Ancienneté : + de 9 ans
Le 01/07/2008 à 22h29
flute chez moi c'est béton été!! alors peut etre arroser!!! c'est cela?
0
Partager
jpaul

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 10000
De : Paris (75)
Ancienneté : + de 13 ans
Le 15/07/2008 à 04h46
Oui, pendant la prise , en brumémisant.
0
Maître d'oeuvre - CSPS
Partager
En cache depuis le vendredi 10 novembre 2017 à 10h27
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
34
8

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

« Ragréage dalle beton garage epoxy »
Discussion lancée par - 6 réponses
« Hourdis béton dans notice, hourdis bois posés dans les faits »
Discussion lancée par - 6 réponses
« Aciers plantés dans le béton: parasismique 3 »
Discussion lancée par - 6 réponses
« Dalle béton sur remblai »
Discussion lancée par - 5 réponses
« Terrasse beton »
Discussion lancée par - 6 réponses
« Chape anhydrite et maison ossature bois »
Discussion lancée par tam8* - 8 réponses
« Porte de service en bois ou en métal »
Discussion lancée par mpu - 6 réponses

Picto forumC'est intéressant aussi !

Devis maçonnerieArtisan
Devis maçonnerie
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Temps de séchage du béton
Temps de séchage du béton
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos de maçonneries, élévation des murs
Photos de maçonneries, élévation des murs
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Enduirama : comparez les rendus des enduits
Enduirama : comparez les rendus des enduits
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com
90
personnes
surveillent ce sujet
  Suivre ce sujet
Voir