Menu utilisateur
Menu

[29] Maison ossature bois

Récit de construction de Breizh2944 - 50 messages - Affiché 5.555 fois

Présentation du projet :

Auteur du récit

Breizh2944
Messages : 22
Dept : 29
Ancienneté : + de 1 an

Récit créé le :

29 mai 2016 à 18h37

Présentation du projet :

Bonjour,

Ca y est, notre projet de construction se matérialise enfin (1ere construction pour nous).
Après presque 10 mois de recherches de terrain, de constructeur, de démarches bancaires et autres nombreuses paperasseries, les fondations ont débuté depuis une petite semaine.

Il s'agit d'une MOB classique, de 4 chambres (1 au RDC avec salle d'eau attenante, 3 à l'étage), un séjour, cuisine séparée mais dans le prolongement du séjour avec ouverture vitrée style fenêtre d'atelier.

Les fondations ont débuté, la dalle doit être coulée début de semaine prochaine.

Et déjà les premiers soucis... on y reviendra.

A bientôt.

Sommaire du projet :

Le récit de la construction :

Option de lecture :
02 juin 2016
18:35:27

Synthèse des événements jusqu'au premier couac

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle
Bonjour,

On débute le récit.

Pour résumer, après environ 6 mois de recherche de terrain et de constructeur,

- Mi janvier 2016, nous avons signé le compromis de vente du terrain
- Fin janvier, nous avons signé le CCMI
- Début février, le permis de construire est déposé
- Fin mars, le permis est accordé
- Fin avril, réunion d'ordre de service pour fixer les détails avant chantier
- Début mai, l'acte authentique de vente du terrain est signé
- Mi-mai; le chantier débute...

Jusque là, tout se passe bien: nos interlocuteurs sont à l'écoute, réactifs, le planning annoncé est respecté. Bien que méfiants de nature, nous sommes plutôt confiants.

- 3 jours après, premier RDV de chantier à la demande du constructeur... Au téléphone, on ne nous donne pas de détail, mis à part qu'il va falloir faire des choix déterminants pour la suite de la construction... Angoisse...

Nous arrivons sur site (nous ne nous étions pas encore rendus sur place -- pénurie d'essence oblige, on n'avait prévu un déplacement qu'en fin de semaine --) et découvrons de très imposants tas de terre tout autour du trou creusé pour les fondations.
D'emblée, on se rend compte d'une profondeur différente selon les côtés (normal, le terrain est en pente), mais les côtés les plus hauts sont vraiment... hauts.

Les représentants du constructeur nous expliquent que plusieurs points d'altitude du terrain sont faux, avec un écart mesuré de 90 cm ! Pourtant, ce sont des données établies par un cabinet de géomètres-experts qui figurent sur le plan annexé à la vente du terrain. Du coup, le terrassier a suivi les plans prévus et creusé plus qu'il n'aurait fallu, et, trouvant la situation étrange, a appelé le CDT en urgence, lequel a fait stopper l'opération pour "limiter la casse".
Quels impacts ?
- Au revoir voie roulante et carport sur le côté de la maison (pente serait trop forte). Les véhicules devront stationner en extérieur uniquement, à l'entrée du terrain.
- Au revoir accès de plain pied à la maison: le niveau du RDC est bien plus haut que celui de l'entrée du terrain
- Au revoir terrasse au quasi même niveau que le jardin...
- Bonjour rangs de parpaings supplémentaires pour atteindre un niveau décent pour le RDC de la maison
- Bonjour escalier et rampe pour accéder à la porte d'entrée depuis l'entrée du terrain
- Bonjour volume de terres excédentaires quasi doublé par rapport à l'attendu
- Bonjour terrassement beaucoup plus important que prévu du jardin entourant la maison

D'emblée, le constructeur, qui reconnait une part de responsabilité pour ne pas avoir vérifié les points d'altitude avant de lancer le chantier, nous propose de prendre à sa charge les rangs supplémentaires et l'enduit correspondant, l'escalier + rampe ainsi qu'un peu de terrassement (ben oui, pour que nos baies vitrées et fenêtres ne donnent pas sur un mur de terre de plus d'un mètre et puissent s'ouvrir...).
Bref, on nous propose d'aplanir sur 1,5 m devant les baies vitrées, et en pente sur les pignons.

Mais, le CdT indique ne pas pouvoir prendre à sa charge l'évacuation des terres (qu'il estime à 160m3 environ mais dont 80 correspondent au surplus... pour les 80 autres, j'en parlerai après, c'est une autre petite histoire), ni le terrassement complet nécessaire à rendre le terrain aussi praticable qu'il aurait du l'être sur le projet initial.

Evidemment, nous ne pouvons pas prendre à notre charge ces éléments, et sommes preneurs de tous les conseils que vous pourrez prodiguer.
Parallèlement, nous sommes devenus adhérents de l'AAMOI (on prévoyait de le faire quoi qu'il en soit, mais maintenant, tristement, ça risque d'être bien utile...).

Nous nous rendons très bientôt à nouveau sur le chantier, où, normalement, la dalle a été coulée.

Voilà, à bientôt pour le prochain épisode !

----

PS : Le préquel promis au sujet des terres excédentaires initiales, pour ceux qui ont encore du courage à me lire :
Ma compagne avait lu les récits de déboires de plusieurs personnes autour de ce sujet... Aussi avait-elle pris les devants auprès du commercial. Ce dernier nous avait indiqué que vu le projet et la taille du terrain, ce serait sans objet car l'intégralité de la terre pourrait être conservée sur le terrain (aplanissement partiel, talus prévus, ...). Le CCMI type mentionne donc bien que le constructeur n'évacue pas ces terres, et laisse donc un tas sur le terrain ("mais on s'arrangera, le terrassier la répartira et fera les talus..."). En gage de bonne foi, dans le tableau de chiffrage intégré au CCMI, il ne met aucun montant en face de la ligne relative aux terres excédentaires.
OK. Soit.
Arrivés à la réunion d'ordre de service, près de 3 mois plus tard, le CdT que nous rencontrons pour la 1ère fois, dit qu'il attire notre attention sur cette terre qui va représenter autour de 100m3 et qui restera sur le terrain. Alors que le commercial est également présent, nous rappelons ses dires par rapport à la taille du terrain, l'étalement, talutage, ... Le CdT semble ne pas être d'accord avec le commercial, mais n'en dit pas plus.
Nous commençons à nous inquiéter et à nous renseigner.

Si vous nous lisez et êtes connaisseurs en la matière, nous confirmez-vous que, malgré les éléments indiquant que la terre ne sera pas évacuée mais laissée en tas, l'évacuation des terres est de leur responsabilité, car elle n'a pas été chiffrée/estimée/provisionnée sur le CCMI (ligne correspondante restée vide, donc 0€) et qu'il est indiqué qu'au total, il reste 0€ à notre charge ? Ou y a-t-il une subtilité ?
Partager | Citer |
0
 
Vinsan29 
186 msg (29)
Le 03/06/2016 à 01h02
Breizh2944 a écrit:Le CCMI type mentionne donc bien que le constructeur n'évacue pas ces terres, et laisse donc un tas sur le terrain ("mais on s'arrangera, le terrassier la répartira et fera les talus..."). En gage de bonne foi, dans le tableau de chiffrage intégré au CCMI, il ne met aucun montant en face de la ligne relative aux terres excédentaires.


Bonjour,

c'est sûr qu'il aurait été préférable de faire noter cet "arrangement" par écrit, mais je comprends votre réaction. Je pense que la terre ne sera pas évacuer, en revanche votre CDT vous demandera de voir directement avec le terrassier pour les talus etc.. donc à mon avis de le payer....
Nous avons eu un léger différent sur le même sujet avec notre terrassier. La terre c'est du boulot, ce n'est pas juste un coup de pelle...
L'artisan ne va pas réaliser un travail gratuit surtout si le CDT ne le lui demande pas.
Insistez auprès du CDT et faites en sorte que cela fasse objet d'un écrit. Soyez ferme et tout rentrera dans l'ordre.

Bon courage !
Partager | Citer |
1
Breizh2944 
22 msg (29)
Le 03/06/2016 à 06h48
Bonjour et merci pour votre témoignage.
C'est ce qu'on comptait faire, car de toute manière on n'a pas d'autre choix, on ne peut pas payer l'évacuation et, comme vous l'aurez compris, ce n'est pas non plus le seul probleme sur le chantier...
Partager | Citer |
0
garlan22 
66 msg (22)
Le 03/06/2016 à 17h52
CCMI signé : prix ferme et définitif donc tout ce que n'avait pas prévu le constructeur est à sa charge. 
Partager | Citer |
2
Nuke 
147 msg (29)
Le 03/06/2016 à 18h41
Encore un e scroc^^
Partager | Citer |
0
Tigerbill17 
8 092 msg (17)
Le 03/06/2016 à 19h11
Citation: Les représentants du constructeur nous expliquent que plusieurs points d'altitude du terrain sont faux, avec un écart mesuré de 90 cm ! Pourtant, ce sont des données établies par un cabinet de géomètres-experts qui figurent sur le plan annexé à la vente du terrain. Du coup, le terrassier a suivi les plans prévus et creusé plus qu'il n'aurait fallu, et, trouvant la situation étrange, a appelé le CDT en urgence, lequel a fait stopper l'opération pour "limiter la casse".


C'est quoi cette histoire....
Avant de commencer à creuser, on réalise l'implantation de la maison ( normalement par un géomètre ), et on vérifie les cotes par rapport au terrain naturel....
Et le maître d'ouvrage ( VOUS ) doit être présent et valider cette implantation....

Ensuite seulement le maçon realise ses chaises et commence à creuser....

La seule surprise à avoir, c'est que le terrain n'est pas bon, mais dans ce cas c'est une surprise parce qu'on n'a pas fait l'étude de sol.....

Tout ça a été fait ???????

Parce qu'un géomètre qui fait une erreur de 90 cm, je vais vous dire:
Je n'y crois pas....... c'est du pipeau....

Je crois plutôt qu'ils se sont gourés dans l'implantation et le creusement des fouilles, ils s'en sont aperçu trop tard, et ils ne veulent pas recommencer..
AMHA

Vous devriez contacter le géomètre en question, et lui raconter tout ça, pour voir ce qu'il en dit...

PS ou alors.... depuis que le plan du géomètre a été réalisé , le terrain a servi à se débarrasser de terres excédentaires venues d'ailleurs .... il date de quand , le document ????

et PS 2.... vous devez être présent et valider à la pose des chaises, pas à l'implantation par le géomètre, j'ai mal expliqué...
Partager | Citer |
1
Breizh2944 
22 msg (29)
Le 03/06/2016 à 23h50
Bonsoir,

Merci pour votre réaction.

Tigerbill17 a écrit:

C'est quoi cette histoire....
Avant de commencer à creuser, on réalise l'implantation de la maison ( normalement par un géomètre ), et on vérifie les cotes par rapport au terrain naturel....
Et le maître d'ouvrage ( VOUS ) doit être présent et valider cette implantation....

J'ignorais ce point. En tout cas, ce qui est sûr, c'est que nous n'étions pas présents, et que personne ne nous a indiqué que c'était nécessaire, ou même seulement recommandé.

Tigerbill17 a écrit:
Ensuite seulement le maçon realise ses chaises et commence à creuser....

La seule surprise à avoir, c'est que le terrain n'est pas bon, mais dans ce cas c'est une surprise parce qu'on n'a pas fait l'étude de sol.....

Tout ça a été fait ???????

L'étude de sol, obligatoire pour l'achat du terrain, était à disposition du constructeur.
Pour tout dire, ce terrain (comme d'autres) était un lot vendu par l'OPAC en tant que lotisseur. Ils ont créé un petit lotissement qui contient pour moitié des constructions en location-accession à la propriété (PSLA) et pour moitié des terrains constructibles vendus viabilisés. Je sais qu'on peut toujours avoir des surprises, mais j'ai tendance à penser qu'ils s'obligent à faire les choses un minimum dans les règles.
Le contrat de vente stipule également que le vendeur garantit qu'aucune terre de remblai n'a été rapportée sur le terrain, qui a donc conservé son niveau naturel.

Tigerbill17 a écrit:
Parce qu'un géomètre qui fait une erreur de 90 cm, je vais vous dire:
Je n'y crois pas....... c'est du pipeau....

Je crois plutôt qu'ils se sont gourés dans l'implantation et le creusement des fouilles, ils s'en sont aperçu trop tard, et ils ne veulent pas recommencer..

L'erreur est humaine, mais à ce point elle étonne, en effet.
D'ailleurs, le CdT devait faire une nouvelle mesure sur les parties de terrain non touchées et nous les communiquer pour préciser ses dires; Pour l'instant, nous n'avons pas de nouvelle sur ce point.

Recommencer ?
Aurait-ce été possible (je veux dire rapidement) alors qu'ils ont creusé trop profondément ?


Tigerbill17 a écrit:
AMHA

Vous devriez contacter le géomètre en question, et lui raconter tout ça, pour voir ce qu'il en dit...

C'est une option. Et lui demander de venir refaire des mesures...

Tigerbill17 a écrit:
PS ou alors.... depuis que le plan du géomètre a été réalisé , le terrain a servi à se débarrasser de terres excédentaires venues d'ailleurs .... il date de quand , le document ????

Comme dit plus haut, normalement ça ne doit pas être le cas (et sur place, ça ne semble pas non plus).
Le document date de début 2014. Quasiment aucune chance qu'il y ait eu de si gros changements depuis.
Partager | Citer |
0
Tigerbill17 
8 092 msg (17)
Le 04/06/2016 à 00h44
Breizh2944 a écrit:

Tigerbill17 a écrit:
AMHA

Vous devriez contacter le géomètre en question, et lui raconter tout ça, pour voir ce qu'il en dit...

C'est une option. Et lui demander de venir refaire des mesures...


Alors ça n'est pas strictement obligatoire, de faire réaliser l'implantation par un géomètre. En fait le terme exact est piquetage, parce que le géomètre plante des piquets très précisément aux angles de la construction, et un repère de niveau pour la hauteur de la construction par rapport au terrain naturel ( altitudes notées TN sur le plan de bornage )
Si le terrain ne présente pas de problèmes particuliers, ça peut être fait par le maçon. Mais si il y a risque de mauvaise implantation ( cas typique: construction en limite de propriété )à, alors le recours au géomètre est une garantie, et le maître d'ouvrage signe le PV de piquetage/implantation avant le terrassement.
Parfois c'est imposé par le lotisseur dans le cahier des charges du lotissement, par exemple. Je connais très bien un cas où non seulement c'était imposé, mais il y avait obligation de faire réaliser le piquetage par le géomètre qui avait établi le plan de division et de bornage du lotissement !!
Donc dans votre cas, c'est un terrain en pente, donc le repère de niveau est très important. C'est pour ça que le recours à un géomètre aurait été bien utile. Et d'ailleurs, puisque c'est un lotissement, est ce qu'il y a quelque chose à ce sujet dans le cahier des charges ????
1) demander au constructeur qui a réalisé l'implantation de la maison...et comment.... premier point
et 2) si ce n'est pas un géomètre, mais le maçon.....

vous avez déposé un permis de construire, avec des plans d'exécution, où les hauteurs de terrain naturel sont indiquées, avec l'implantation de la construction aussi bien en surface qu'en altitude....Si le maçon a disposé ses chaises en conséquence, il n'y a aucune raison logique pour qu'on découvre que rien n'est conforme après avoir commencé à creuser !!!!

Donc.....faire contrôler tout ça ...........par un géomètre

Les dires du constructeurs sont peut être vrais, il y a peut être erreur sur les documents de bornage.......mais vous ne pouvez pas vous satisfaire de cette explication unilatérale, encore faut-il le démontrer preuves à l'appui.
Partager | Citer |
0
Tigerbill17 
8 092 msg (17)
Le 04/06/2016 à 00h53
PS
je viens de relire...
Et quand on lit vite, on ne voit pas toujours tout du 1er coup

Citation: D'emblée, le constructeur, qui reconnait une part de responsabilité pour ne pas avoir vérifié les points d'altitude avant de lancer le chantier,


une part ???? ha, ha, ha... la totalité, si les plans du géomètre sont exacts...

et si erreur il y a, ça n'est pas avant de lancer le chantier

c'est d'avoir réalisé le dossier de permis sans avoir vérifié le terrain avant....
Partager | Citer |
0
Breizh2944 
22 msg (29)
Le 04/06/2016 à 14h40
Bonjour,

Effectivement, le résultat doit correspondre au permis de construire, ce qui ne sera pas le cas. Dès lors, ils sont déjà en tort.

Et plus vous me faites ces remarques, moins on comprend comment ils ont pu ne pas s'apercevoir du souci malgré toutes ces étapes préliminaires.

Bon, on verra à présent si tout le reste est nickel et s'ils pourront améliorer leurs propositions de solution spontanément où s'il nous faudra utiliser les différents recours qui s'offrent à nous.

A bientôt pour la suite...
Partager | Citer |
0
Tigerbill17 
8 092 msg (17)
Le 04/06/2016 à 15h50
Breizh2944 a écrit:Bonjour,

Effectivement, 1)le résultat doit correspondre au permis de construire, ce qui ne sera pas le cas. Dès lors, ils sont déjà en tort.

2)Et plus vous me faites ces remarques, moins on comprend comment ils ont pu ne pas s'apercevoir du souci malgré toutes ces étapes préliminaires.

Bon, on verra à présent si tout le reste est nickel et s'ils pourront améliorer leurs propositions de solution spontanément où s'il nous faudra utiliser les différents recours qui s'offrent à nous.

A bientôt pour la suite...


1)heu.... comment ça ??? et la conformité, alors (DAACT)????
Si ça n'est plus conforme, il faut déposer une demande de permis modificatif.

2) Evidemment... franchement, le terrassier qui creuse et qui s'arrête d'un seul coup parce qu'il a un doute, je ne sais pas vous, mais moi, il y a longtemps que je ne crois plus au Père Noël ...



Je pense fermement ( oui, oui, j'ai très mauvais esprit ) que quelqu'un s'est lamentablement planté: ou le cst pour l'élaboration des plans, ou le maçon à l'implantation, ou bien le terrassier...

Mais quel que soit le cas de figure, en aucun cas ce n'est à vous d'en subir les conséquences !!! Je vous trouve déjà bien aimable d'accepter une solution qui bouleverse ce que vous souhaitiez...

Et si en plus vous devez en être de votre poche, là, c'est le bouquet :!!!
Partager | Citer |
0
Breizh2944 
22 msg (29)
Le 04/06/2016 à 16h37
Pour le 1, c'est un point que nous allons revoir avec le cst, car on l'a évoqué et il a répondu qu'il allait s'arranger avec la mairie.
Car outre une porte qui a changé de place (ce changement correspondait à un souhait de notre part émis trop tardivement pour lequel le constructeur nous avait fort justement indiqué qu'il nécessitait un permis modificatif... Et qui, ironiquement, devient maintenant possible ou plutôt obligatoire), les niveaux naturels du terrain figurant sur les plans deviennent faux j'imagine.

Pour le reste, on ne paiera que ce qu'on avait prévu de payer. De toute façon, le budget est calculé, arreteé et ne supporte pas de tels aléas (rôle du CCMI). Et bien sûr, une solution alternative ne sera acceptée que si nous y trouvons notre compte (équilibre entre pertes et gains).
Partager | Citer |
0
Eve° 
461 msg (70)
Le 04/06/2016 à 17h32
Bon courage...
Les problèmes liés aux géomètres/bornage/points d'altitude, c'est franchement ch****...
Demandez des traces écrites, communiquez par mail et protégez vous !
Partager | Citer |
0
Tigerbill17 
8 092 msg (17)
Le 04/06/2016 à 17h58
Breizh2944 a écrit:les niveaux naturels du terrain figurant sur les plans deviennent faux j'imagine.


Justement, c'est ce point qu'il faut absolument éclaircir.... et pas simplement avec des déclarations/affirmations...

Je vous souhaite du courage pour la suite, mais surtout que tout se passe au mieux maintenant...

Je vais suivre votre récit

Bon dimanche, malgré tout.
Partager | Citer |
0
14 personnes
surveillent ce récit
Suivre ce récit

"Maison ossature bois"

Accueil du projet Sommaire du projet Photos du projet Derniers messages Partager
Breizh2944 Auteur : Breizh2944
Localisation du projet Lieu de la construction :
FRBretagneFinistere Voir sur une carte
Informations sur le projet Informations sur le projet :
Type de travaux : Construction neuve
Type de construction : RDC + étage
Label énergétique : RT2012
Surface habitable : 118m²
Informations sur le projet Constructeur du projet :
Natilia
Quimper (29)
Raccourci internet du récit Raccourci internet

En rapport avec cette page :

Devis construction de maison - Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Faire construire, combien ça coute ? - Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum Construire - L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Photos de plans de maison - Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Annonces de terrains - Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com
Annuaire des constructeurs QuelConstructeur.com - QuelConstructeur.com vous permet d'envoyer votre projet aux constructeurs de votre région gratuitement
Trouvez le crédit au meilleur taux - Trouvez le meilleur taux pour votre crédit immobilier en comparant plus de 100 banques.

Autres récits de construction :

  • notre maison en finistere sud
     29  Notre maison en finistère Sud
    Pour notre premiere construction dans le Finistere sud, nous avons decide de construire une maison de plein pied. Nous avons trouve un terrain au calme ...
    Finistere Par neozin29 97 mess.
  • construction d une maison contemporaine en bzh
     29  Construction d'une maison contemporaine en BZH
    bonjour tout le monde,vous me connaissez deja mais je voulais faire un recit de construction dans les regles car dans l'autre post je n'avais pas toutes ...
    St Thonan (Finistere) Par MAELYSS 1604 mess.
  • extension en finistere
     29  Extension en Finistère
    Apres la construction de notre maison il y a un petit peu plus de 10 ans, nos souhaits evoluent et nous partons pour des travaux assez consequents sur ...
    Le Relecq Kerhuon (Finistere) Par bzhenzo 146 mess.
  • plain pied passif avec patio
     29  Plain pied passif avec Patio
    Bonjour, Apres avoir trouve un terrain et travaille sur nos plans pendant de longues semaines ... Je lance mon recit de la future construction :) Le ...
    Finistere Par gysmovoile 639 mess.
  • construction du pen ar bed
     29  Construction du pen ar bed
    Bonjour Je fais construire en Bretagne une maison BBC et je voulais partager avec vous les photos de ma construction.Celle-ci a commence fin novembre ...
    Le Conquet (Finistere) Par angus91881 73 mess.
  • maison contemporaine a plounerin 22780
     29  Maison contemporaine à Plounérin (22780)
    Bonjour a tous, Apres avoir trouve un terrain sur la commune de Plounerin au mois de novembre 2015,nous avons fait le tour des differents constructeurs ...
    Finistere Par Gregs29 58 mess.
  • adieu grisaille vive la bretagne
     29  Adieu grisaille, vive la Bretagne
    Bonjour Apres 20 ans en region Parisienne pour moi et douze pour ma femme, nous avons decider de quitte la grisaille pour revenir en province, dans sa ...
    Le Relecq Kerhuon (Finistere) Par magma242 95 mess.
Voir