Menu utilisateur
Menu

Simulation de DPE

Ce sujet comporte 13 messages et a été affiché 351 fois
vandangkora
Auteur du sujet

Messages : Env. 70
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 1 an
Le 01/03/2017 à 10h04
Simulation de DPE
Bonjour,
Malgré des démarchages des diagnostiqueurs gratuit qui se déplacent à domicile,Je ne me suis jamais intéressée au DPE  d’une rénovation .Maintenant que la majeur partie de travaux est effectuée, j’aimerai avoir une idée du gain thermique.
Sur l’internet, j’ai trouvé 2 simulateurs de DPE. L’un classe la maison toujours dans le G et l’autre dans l’E. Tout en sachant  que ce qu’ils (logiciels) proposent  ne reflètent  pas vraiment la réalité.
Je comprendrais aisément que selon les logiciels utilisés, on aura une disparité du résultat. Alors je voudrais l’avis de  professionnels  du forum :

Situation actuelle :
-Maison des années  70 en béton cellulaire de 35 cm avec 14 cm de PSE avec enduit et retour sur les menuiseries.
-Toiture=comble perdu avec laine de roche soufflé de 40 cm
-toiture neuve (moins de 10 ans)
-surface habitable de 115 m 2 sur un sous-sol complet enterré sur 3 côtés et  non chauffé
-surface vitrée de 27 m 2 avec de fenêtres en PVC, triple vitrage et argon. exposition( S-E ;S et S-O) sans masque.
-gaz de ville pour la cuisson et Chaudière gaz à condensation avec ballon pour le chauffage et eau chaude.
-VMC hygroréglable A
Température de consigne (18-20°c)
-Pas  de robinet thermostatique sur les radiateurs
-Plancher bas  en béton cellulaire et carrelage au sol (sauf dans les chambres)
-hauteur sous plafond=250 cm

Réellement, Quelle  est la consommation conventionnelle annuelle E ou G?
Faut-il encore isoler le plancher bas et bien calfeutrer la porte de garage et ou mettre des robinets thermostatiques pour améliorer encore plus le confort et économie d’énergie?
 et pour quel niveau de gain?

je vous remercie pour vos avis et conseil objectifs.
0
Partager
Auto-promo
Trouvez des pros
Ne vous prenez pas la tête pour une étude thermique...

Allez dans la section devis etude thermique du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de professionnels de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les professionnels, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-105-devis_etude_thermique.php
fontenay78

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 2000
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 2 ans
Le 01/03/2017 à 11h26
Je pense que votre maison est très bien isolée. Du béton cellulaire de 35 cm c'est déjà beaucoup avec une isolation du triple vitrage et de 40 ctm d'isolation dans les combles c'est le top.
Moi perso je ferai passer un diagnostiqueur pour savoir cela coûte environ 300 euro quand ont vend, mais cela vous rassurera et vous donnera une bonne idée de la qualité de votre maison. Pour moi elle ne peut être entre
À et au pire C.
0
Partager
vandangkora
Auteur du sujet

Messages : Env. 70
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 1 an
Le 01/03/2017 à 19h33
Pour l'instant, je n'ai pas encore besoin d'un diagnostiqueur.
Et vous êtes proche de la vérité .

Est ce que je gagnerai encore quelque chose à faire une isolation pas le bas du plancher bas en Béton cellulaire?
sur le logiciel gratuit mon plancher à une note de 0/20?

Merci
0
Partager
Maxx29

Messages : Env. 400
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 3 ans
Le 01/03/2017 à 20h10
Bonjour, êtes vous sur de votre coup sur le plancher et les murs en BC sur de l'année 70?
Avant 75 on isolant même pas les maisons et à peine 10 ans plus tôt on construisait tout en pierre.
Enfin ceci est valable pour ma région.

Pouvez vous faire des photos ça m'intéresse.

Ensuite je vois mal comment vous pouvez obtenir un E et encore pire un G.

Entre B et D me semblerait plus correct. Et encore D selon le plancher.

Un DPE seul coûte une centaine d'euros. Mais si vous ne vendez pas effectivement l'utilité est nulle.

D'après vos données on serait sur des niveaux d'isolation supérieurs à pas mal de rt2012, excepté le plancher, connaissez vous le R de ce fameux plancher ?

Avec une chaudière correcte, les maisons des années post 75 ou 80 obtiennent un D en gaz ou four, avec les caractéristiques d'origine.

Après si vous êtes dans une région polaire, pourquoi pas...
0
Partager
vandangkora
Auteur du sujet

Messages : Env. 70
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 1 an
Le 02/03/2017 à 10h14
Bonjour Maxx, 

Selon le post de snowfree 52 (maison bien isolée et DPE avant vente), j’ai une maison avec la même caractéristique. Vous aviez dit qu’avoir un D est pas mal que  la théorie peut être cohérente avec la réalité. Etant donne que j’ai du gaz de ville, j’espérai avoir au moins un D également selon ma zone géographique. J’ai soumis mes données aux tests.
Le 1er simulateur, ne me permettait  pas de rentrées  grande chose et m’affiche un G avec chaudière à  gaz limité à l’année 2000 .
Le 2e logiciel, est agréé par Ademe, me donne un meilleur résultat, mais encore un peu  loin de la vérité. Ce qui me chagrine  c’est le zéro pointé à mon plancher bas.
Ma conclusion est que le résultat du DPE est dépendant de ce que l’opérateur peut(ou veut) rentrer comme donnée dans la machine et de son effort consenti.
A cause de cette incohérence, J’ai créé ce post car je pense bien que vous allez passer par là pour me donner votre avis pour me dire que je peux avoir au moins un D car je suis dans la zone 1.Merci Max

[font=Calibri, sans-serif]Ma maison est de 1969 et à postériori, je soupçonne le 1[sup]er[/sup] simulateur en ligne de me reléguer directe en G à cause de l’année de construction.

[font=Calibri, sans-serif]pour le mur :les professionnels( poseurs de fenêtre( a se méfier) et expert judiciaire me l'ont dit en BC et son épaisseur est bien de 35 cm car j'ai carotté pour mettre 5 entrées d'air de D=100 mm sans effort.
[font=Calibri, sans-serif]le plancher bas présenté le même caractéristique avec des plus petits alvéoles.20 cm d'épaisseur
[font=Calibri, sans-serif]j'espère que c'est bien la photo  que vous voulez.

[font=Calibri, sans-serif]

[font=Calibri, sans-serif]et en prime je mets l'historique de la consommation
[font=Calibri, sans-serif]
si le cacul DPE théorique me donne D(je suis preneuse)ou plus je suis contente.
quel est votre avis?
Merci.

Ps :ma maison est sur l'adret.
0
Partager
Maxx29

Messages : Env. 400
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 3 ans
Le 02/03/2017 à 19h10
Bonjour, sachant ce que la majorité pense des diagnostiqueurs, je vous laisse faire vos conclusions sur mon avis sur les logiciels gratuits et très peu précis.

Vous avez malheureusement raison, pas que la classification passera d'un extrême à l'autre d'une diagnostiqueur à l'autre mais on peut avoir des écarts, plus ou moins importants.

COncernant votre plancher, merci pour les photos, je laisserais l'interprétation à d'autres car je n'en ai jamais vu dans mon coin, et je ne connais pas les propriétés de ce matériau dans les années 70.

Toujours est-il d'après votre dernière facture d'un peu plus de 10000kWh, "théoriquement", j'insiste sur le "" , votre classement serait en C, avec 95kWh/m².an , proche du B même, ce qui n'est pas incohérent avec les travaux réalisés, bien au contraire.

Après, très concrètement, sans voir la maison sur place, et faire mes mesures et calculs, avec les données exactes, je ne peux faire que des suppositions, donc à ne pas prendre comme un fait.

Et encore une fois, je ne connais pas le logiciel sur lequel vous avez fait vos simulations mais elles semblent très éloignées de la réalité, moi j'avais fait un test sur ma maison, et j'étais pas mal, c'était sur le site quellenergie, mais ma maison n'a subi aucun travaux depuis sa construction en 1993 donc ça jour également.

Je serais bien venu faire un tour chez vous, mais ça va faire un couille loin

Si vous avez d'autres questions n'hésitez pas !
0
Partager
vandangkora
Auteur du sujet

Messages : Env. 70
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 1 an
Le 03/03/2017 à 12h48
Comprendre la base de calcul DPE
[font=Calibri, sans-serif]Bonjour, Max

[font=Calibri, sans-serif]Avant que je crie que le DPE est bidon; la question que je  dois se poser est "Est-ce que mon mode de vie correspond au modèle théorique standart".et j'ai quelques questions  pour mon éducation personnelle;


1 : consigne de chauffe  16°c (8h/j) à 18°c (16h/j) du 1 octobre au 1[sup]er[/sup] mai.
1a) Ça signifie que la consommation conventionnelle en chauffage=l’énergie fournie  pour  maintenir un espace chauffé dans cette fourchette de température (16-18°voir 19°c)?

1b) Il en résulte une fourchette  basse et haute de consommation en KWh.
Est-ce que la fourchette basse(ou haute) correspond à  une consommation dans le cas où l’espace chauffée  est maintenue  toujours à 16°c (18°c pour le haut de la fourchette) ?

2) l’exposition et facteur solaire : doit il obligatoirement  être pris en compte dans le calcul ?

3) Quelle est la conséquence  sur le DPE quand on affecte un coefficient de réduction  de déperdition de zéro ou 1 à toutes  les parois ?

4) eau chaude sanitaire : quel est le KWh/m2/ (s’il est standardisé ou s’il y’a en a).
[font=Calibri, sans-serif]Car une famille de 3 dans 100 m2 avec 3 douches/j  de 20 min  à 45°c consommera plus qu’une même famille avec  3 douches/j  de 3 min. 

[font=Calibri, sans-serif]Merci.
[font=Calibri, sans-serif]hier un technicien ENGIE, a annoncé que nous consommions jus qu' ce jour 7612 Kwh. mais l'année n'est pas finie.
[font=Calibri, sans-serif]simulateurs:meilleur energie ou promodull-bao' (meilleur que le 1er.)
0
Partager
Maxx29

Messages : Env. 400
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 3 ans
Le 03/03/2017 à 18h56
Bonjour, je vais essayer de répondre à vos questions

1a) tout à fait , et cela rejoint votre interrogation première à savoir non, le calcul règlementaire ne dépend pas de votre mode de vie. Sinon on pourrait se retrouver d'un extrême à l'autre pour une même maison.
Pour les maisons d'avant 1948, le calcul se fait à partir des factures de consommation ( en raison de l'hétérogénéité des constructions principalement).
Ce calcul, qu'on peut penser plus fiable car correspondant vraiment à la consommation de la maison pose plusieurs problèmes.
Dans le cas de l'électricité par exemple, notre norme nous impose de prendre la totalité de la facture en compte, donc l'électricité déjà pénalisante à la base se voit doublement handicapée dans ce cas, et d'autre part comment évaluer la part de chauffage + ECS par rapport au reste.
Ensuite, le mode de vie justement, j'ai fait aujourd'hui une maison de 170m² peu isolée et chauffée au fioul, la personne passe entre 1000 et 1200 litres par an, soit un classement en B, si je fais le même avec le vrai calcul, il prend 2-3 classes dans les dents, et ça me semblerait plus correct.

1a et 1b) Pas de fourchette haute ou basse, température de consigne entre 18 et 20 la journée et 16 la nuit.

2)L'exposition est bien entendue prise en compte dans le calcul, chaque fenêtre est ainsi rentrée dans le logiciel selon quelques 15 critères (matière, vitrage, épaisseur de la lame d'air, retour d'isolation, VIR, remplissage de la lamie d'air, position dans la menuiserie, volets, inclinaison, orientation, masques etc...)
On peut également modifier le U manuellement car par défaut les valeurs sont assez éloignées des standards récents (exemple, PVC double vitrage 16mm VIR Argon, par défaut j'ai un U de 2,6, c'est pas terrible).
Le facteur solaire par contre n'est pas demandé.

3) Pas compris la question, qu'entendez vous par coefficient de réduction de déperdition?

4) Le calcul pour l'ECS est effectivement standardisé, selon le mode de production et la surface du logement.
Je ne connais pas précisément le détail par contre (mea culpa), mais comme pour le chauffage, le logiciel ne peut prendre en compte votre mode de vie, vous vivez seul dans une maison de 200m², vous chauffez un étage sur les 3 et prenez une douche par jour.
Vous vendez à une famille de 7 personnes, la conso va tripler.
Le diagnostic tend vers une moyenne et un chauffage effectif de l'ensemble de la partie chauffée.

SI vous avez d'autres questions (et pour la 3 si vous pouvez m'expliquer de quoi vous parlez), je me ferais un plaisir d'y répondre,

Sur ce je vais rédiger mes rapports de la journée !
0
Partager
vandangkora
Auteur du sujet

Messages : Env. 70
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 1 an
Le 04/03/2017 à 17h07
Lire un rapport DPE
Bonjour Max et tout le monde
 je vous remercie d'avoir répondu à mes interrogations.

j'ai lu dans une étude qui date ( un peu) qu'un  ménage dépensait 72% en chauffage et 12% en ecs  qui tende à augmenter. De la je peux déduire Wecs/m2. c'est juste une ordre de grandeur.

quant à la question 3:voilà ce que j'ai lu et je vous joint un extrait.

Quelle est l'importance de notifier un coeff de réduction de déperdition de chaque parois dans un rapport et sa signification ?j'ai ma petite idée, mais je préférerai lire l'explication d'un pro.

Merci.
0
Partager
Maxx29

Messages : Env. 400
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 3 ans
Le 04/03/2017 à 19h43
Dans votre cas le pourcentage ne s'applique pas car vous êtes au gaz. La consommation pour la cuisson est négligeable quasiment.
Et de plus cela dépend vraiment de pas mal de choses, le mode de vie de chacun est différent.

Et votre coefficient nous on l'appelle "b" si je comprend bien, il s'agit d'un coefficient à multiplier à la valeur U d'une paroi ou une baie selon ce sur quoi elle donne.
Un mur donnant sur l'extérieur sera plus déperdition que le même mur donnant sur un garage par exemple.

Pour ce calcul, il faut prendre en compte la surface et l'isolation du mur déperditif du bien et la surface (donnant sur l'exterieur) et l'isolation des parois du local non chauffe en question.

Exemple un vide sanitaire par défaut le b est 0.8, donc pour une paroi non isolée en béton par exemple avec un U initial de 2, la valeur déperditive finale sera de 2x0.8 = 1.6.

Si votre local non chauffe est isolé sur l'extérieur le b diminuera.
Plus la surface des parois de votre local non chauffé donnant sur l'extérieur est élevée plus le b augmente.

Un long couloir central dans un immeuble donnant seulement sur des appartements et pas l'extérieur ne sera pas considéré comme déperditive, donc le b de la paroi de l'appartement sera de 0 et le U mécaniquement sera nul également.

J'espère avoir répondu à vos questions
0
Partager
vandangkora
Auteur du sujet

Messages : Env. 70
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 1 an
Le 06/03/2017 à 15h11
Comprendre un rapport
Bonjour,
merci beaucoup Max..
En résumé de ce que j'ai appris et lu :
Pour une paroi( d'un bâtiment ou d'une maison) , sa déperdition est Dp=b*surface*U.

b =1 quand  la parois donne sur l’extérieur  donc, Dp=surface(s)*U().
Quand cette paroi donne sur un local non chauffée à parois isolée ou non(véranda ou serre adossée, maison sous serre…), b  serra  compris entre 1 et zéro .

Exemple, par calcul, Quand b des parois=0.5 , le Dp est divisé par 2 et par 5 quand b=0.2.

Selon l’extrait de DPE que j’ai soumis, le diagnostiqueur  affecte un b qui tendait  vers zéro (ou b=0) pour une paroi qui donne sur l’extérieur, ça signifie  qu’elle ne subit aucune déperdition thermique Dp=0. Si toute les parois de ce studio, a un b=0, Le Dp du studio (0*surface*u)=0.

Donc théoriquement, ce studio avec radiateur électrique (grille pain) et chauffe eau électrique avec 2 fenêtre au nord et 2 à l’est, ne consommera rien comme chauffage.

Si je suis propriétaire de ce bien,  je serai très satisfaite de ce DPE « très amélioré, à mon avantage »et peut être que j’engagerai ce pro pour mes autres biens.

Par contre si je suis acquéreuse ou locataire je ne serai pas étonnée de la facture exorbitante de chauffage.

 PS: la formule pour estimer  la dépense energétique en eau chaude sanitaire dans le mode de calcul 3CL-DPE, quelque soit la source d’énergie (gaz ou électrique ...).
Becs=0.0558(470.9*ln(Sh)-1075)*(40-ti) en Kwh
Avec  Sh =surface habitable sup ou égale à 27m2
Ti= la température d’eau froide.
0
Partager
Maxx29

Messages : Env. 400
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 3 ans
Le 06/03/2017 à 18h40
C'est exactement ça !
Pour votre studio peut peut-être le mur en question donne sur les communs.
Mais logiquement avec un studio même correctement isolé on arrive en F ou G en électrique. E dans de rares cas où le bien est encastré entre des appartements et bien orienté.
Bien souvent l'ECS seule met l'appartement en fin de C ou D, et ensuite le chauffage fait le reste...

Pour votre conclusion sur le diagnostiqueur, je dirais que sur ce que vous dites je suis d'accord, j'ai ni vu le bien ni le rapport sous les yeux pour en juger donc je vous laisse le soin d'en tirer vos conclusions.

Merci pour le calcul de l'ECS.
Cependant je pense que le rendement de l'émetteur est bien pris en compte quelque part. Et donc la valeur obtenue à partir de votre calcul doit être pondérée selon le générateur.
0
Partager
vandangkora
Auteur du sujet

Messages : Env. 70
Dept : Meurthe Et Moselle
Ancienneté : + de 1 an
Le 27/11/2017 à 20h15
Re: Simulation de DPE
vandangkora a écrit:Bonjour,
Malgré des démarchages des diagnostiqueurs gratuit qui se déplacent à domicile,Je ne me suis jamais intéressée au DPE  d’une rénovation .Maintenant que la majeur partie de travaux est effectuée, j’aimerai avoir une idée du gain thermique.
Sur l’internet, j’ai trouvé 2 simulateurs de DPE. L’un classe la maison toujours dans le G et l’autre dans l’E. Tout en sachant  que ce qu’ils (logiciels) proposent  ne reflètent  pas vraiment la réalité.
Je comprendrais aisément que selon les logiciels utilisés, on aura une disparité du résultat. Alors je voudrais l’avis de  professionnels  du forum :

Situation actuelle :
-Maison des années  70 en béton cellulaire de 35 cm avec 14 cm de PSE avec enduit et retour sur les menuiseries.
-Toiture=comble perdu avec laine de roche soufflé de 40 cm
-toiture neuve (moins de 10 ans)
-surface habitable de 115 m 2 sur un sous-sol complet enterré sur 3 côtés et  non chauffé
-surface vitrée de 27 m 2 avec de fenêtres en PVC, triple vitrage et argon. exposition( S-E ;S et S-O) sans masque.
-gaz de ville pour la cuisson et Chaudière gaz à condensation avec ballon pour le chauffage et eau chaude.
-VMC hygroréglable A
Température de consigne (18-20°c)
-Pas  de robinet thermostatique sur les radiateurs
-Plancher bas  en béton cellulaire et carrelage au sol (sauf dans les chambres)
-hauteur sous plafond=250 cm

Réellement, Quelle  est la consommation conventionnelle annuelle E ou G?
Faut-il encore isoler le plancher bas et bien calfeutrer la porte de garage et ou mettre des robinets thermostatiques pour améliorer encore plus le confort et économie d’énergie?
 et pour quel niveau de gain?

je vous remercie pour vos avis et conseil objectifs.

Bonjour,
Pour ne pas rester sans nouvelle, voici La conclusion de la simulation :avec les données techniques ci_dessus, notre consommation gaz globale est de 7935Kwh soit un gain de 3000 kw en moins rien qu'en changeant les menuiseries K-line contre le TV et une ITE. je pense que le résultat sera encore amélioré l'année prochaine car toute la façade sud -est _ouest est sous serre.
bonne soirée.
0
Partager
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

« Maison bien isolée et DPE avant vente ? »
Discussion lancée par - 21 réponses
« Achat ancien | DPE F | Conseils isolation »
Discussion lancée par - 6 réponses
« Le DPE est-il obligatoire en fin de construction ? »
Discussion lancée par - 5 réponses
« Dpe »
Discussion lancée par - 5 réponses
« Verre de fenêtre qui se fend »
Discussion lancée par archimarie - 5 réponses
« Nombre d'accès avec serrure pour un plain pieds »
Discussion lancée par david63 - 9 réponses
« Probleme porte de garage? »
Discussion lancée par Duncan-Idaho - 8 réponses

Picto forumC'est intéressant aussi !

Devis étude thermiqueArtisan
Devis étude thermique
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
4
personnes
surveillent ce sujet
  Suivre ce sujet
Voir