Retour
Menu utilisateur
Menu
 
Auteur du sujet
Bonjour,

J'habite une maison depuis un an. Elle a été construite (par un auto-constructeur) à la toute fin des années 60 et a été modifiée plusieurs fois depuis.
J'ai une salle de bain carrelée au premier étage.

A un endroit, quelques carreaux bougeaient quand je marchais dessus, et les joints étaient fendus.
Je me suis fixé comme objectif de réparer la zone en question (sans aucun appareil mécanique pour ne pas risquer de casser un entrevous sous dalle, ou qoui que ce soit).

Je savais que le carrelage actuel était posé sur un carrelage précédent, datant de l'époque de la construction.
J'ai réussi à retirer assez facilement les 9 carreaux couvrant la zone à problème : ils tenaient uniquement à leurs joints, la colle en sous face n'adhérait pas bien aux carreaux plus anciens qui étaient dessous.

Une fois ceci fait, j'ai marché un peu sur la zone découverte (donc sur l'ancien carrelage). Là aussi, j'ai vu que ce n'était pas très stable et je me suis mis en tête de retirer la couche inférieure aussi, pour réparer "globalement" la zone.
Le second retrait de carreaux n'a pas posé de problème non plus : il venait un peu de colle/ciment/mortier avec les carreaux, mais j'arrivais assez facilement à passer mon burin coudé sous le carreau suivant pour faire levier (chape légère ?)
Une fois la zone découverte, j'ai pris une brosse à poils durs, et j'ai entrepris de décaper tout ce qui "partait tout seul" en dégageant les gravats et en aspirant régulièrement.

J'ai été très surpris par plusieurs choses :
- la couche sous les carreaux est une sorte de mortier relativement friable.
- on voit que sous les traits de jointement du carrelage, le mortier était plus friable qu'ailleurs.
- à un endroit, j'ai creusé assez profond, mais je ne suis pas tombé sur une dalle béton : au contraire, je suis tombé sur une espèce de couche jaunâtre, quand j'appuye dessus, on a l'impression que c'est souple en dessous.

Voici mes questions :
1) Est-ce que ce que je trouve sous ce carrelage est "normal" ... et est-ce que quelqu'un pourrait me dire de quelle technique de pose de carrelage il s'agit ? Est-ce que cette pellicule jaune que je vois apparaitre en dessous évoque quelque chose à quelqu'un ? On dirait la technique (que j'ai trouvé en lisant des forums) du ciment humidifié sur chappe de mortier faiblement dosé (technique dite de la "chape maigre")
2) Comment dois-je m'y prendre pour remettre le tout en état, sachant que j'ai largement assez de carreaux de carrelage supérieur neuf : si j'arrive à reconstituer un support, je devrais arriver à recoller 9 carreaux à l'emplacement découvert.

J'avais envisagé de badigeonner au pinceau du sikalatex pur ... puis de couler un réagréage fibré en espérant qu'il prendrait bien le mortier friable. Mais, si je fais comme ça, à certains endroits, la couche de réagréage ne dépasserait pas 4 mm. Et je ne sais pas quand m'arrêter de creuser : dès que je brosse (avec une brosse métallique), je vois des bouts de mortier qui pourraient facilement être délogés.

Dois-je continuer à creuser pour sortir plus de mortier pour ensuite chapper la zone (en posant un grillage de carreleur) ? Ou n'est-ce pas nécessaire ?





En vous remerciant.
0
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +1 an.
Messages : Env. 40
De : Herblay (95)
Ancienneté : + de 10 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de rénovation...

Allez dans la section devis rénovation du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de entreprises du batiment de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les entreprises du batiment, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-66-devis_renovation.php
 
Auteur du sujet
Je précise que ce sol est réputé avoir une "dalle béton" ... et que c'est peut-être une technique exotique. Ce dont ce je suis sûr, parce que j'ai percé la dalle à un autre endroit, c'est qu'au moins les entrevous sont en terre cuite (je n'ai jamais vu de poutrelle).
Je précise aussi que la couche de mortier faiblement dosé en ciment (qu'on voit bien sur la vue de détail) fait entre 4 et 5 cm d'épaisseur.
J'aurais préféré tomber sur de la ferraille plutôt que cette pellicule jaune.
0
Messages : Env. 40
De : Herblay (95)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Auteur du sujet
Est-ce que le truc jaune pourrait être une protection pour un conduit électrique ? (l'endroit pourrait s'y prêter, je vais sortir le détecteur de courant/métaux)
Je ne vois pas trop pourquoi on mettrait une pellicule entre une chape de carrelage et sa dalle support.
0
Messages : Env. 40
De : Herblay (95)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre super utile
Bonjour

À mon avis, il a été mis un isolant et une chape dessus de 4 à 5 cm Avec une pose collée ou scellée de ton premier niveau de carrelage

Idéalement, ce qui bouge on le retire

Pour les gros trous, prendre un mortier de Reparation

Ensuite , primaire Avec ragreage de sorte à n'avoir à coller que le dernier niveau de carrelage

Pour info, il faut 3 mm de ragreage mini sous un carrelage
De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent (Coluche)
1
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +1 an.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 30000
De : Sur Le Forum (77)
Ancienneté : + de 15 ans
 
Auteur du sujet
Vue la faible surface, si j'attaque au mortier de réparation, je dois pouvoir me passer de réagréage (j'ai pas besoin d'effet auto-lissant avec moins d' 1 m² à réaliser) : je passe un peu de sikalatex avant, et ensuite je monte au mortier de réparation (gaché au 1/3 sikalatex, 2/3 eau) directement jusqu'au niveau "prêt à carreler". Je finirai en bel aplat et j'attendrai 3 semaines avant de coller mon carrelage à la colle flex.

C'est à peu près ce que j'avais prévu de faire si je sortais tout et posais une chape armée (mais la chape armée a l'avantage de se comporter comme un seul carreau ... alors que le mortier de réparation en simple surcouche non-armée, il vaut quand même pas grand chose en cas de mouvement).

Ça existe le mortier de réparation flex ? (Sika Monotop ?)
Je pose la question parce que je me dis qu'il doit y avoir un désordre en dessous de cette zone (sinon, j'aurais le même problème dans toute la pièce), et qu'il vaut mieux miser sur des matériaux tolérants.
Il se trouve qu'il y a 12 ans, une cloison "non-porteuse" a été déplacée, à l'étage en dessous, d'un coté à l'autre de cette zone.
Je sais qu'il n'y a pas de cloison non porteuse dans une maison 40 ans après sa construction. Le fait d'avoir supprimé ce support à un endroit précis a sans aucun doute fait travailler la dalle, et c'est sans doute l'origine du problème actuel (d'autant plus que le second carrelage a été posé dans la foulée de ce changement de position de cloison, sans doute sans attendre la nouvelle stabilisation).

Et si je faisais tout au mortier colle flex (comblement des trous, remontée à niveau et collage du carrelage) après enduction d'accroche au sikalatex ? (attention : la colle à carrelage que j'ai retirée sous mon premier niveau, n'avait pas l'air particulièrement solide)

Ou alors à l'époxy ?
0
Messages : Env. 40
De : Herblay (95)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Auteur du sujet
Je déteste l'approximatif ou les réparations qu'il faut ensuite reprendre.
J'ai donc décidé de sortir tout le mortier maigre et de réaliser une chape de carreleur sur la zone en question.
J'espère que le mortier maigre sortira facilement (objectif zéro coup de marteau, je vais l'attaquer à la brosse métallique montée sur perceuse).
0
Messages : Env. 40
De : Herblay (95)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Auteur du sujet
La brosse métallique n'a rien extrait. Par contre, j'ai pu creuser (au burin très fin et au tournevis) les sillons plus faibles qui se trouvaient sur le tracé des joints de carrelage de la couche inférieure (sans doute la colle de jointement avait-elle aspiré l'eau de la chape).
Ça m'a permis de sortir tout le mortier, à peu près sur toute la zone découverte.
J'ai passé l'aspirateur eau et poussière après avoir désagrégé tout ce qui partait facilement.

J'ai vite compris que la matière jaune visible en dessous (cf. messages précédents) qui se délitait comme de la laine de verre, était en fait une couche de désolidarisation (de 5mm d'épaisseur) qui recouvre la dalle béton en dessous.
Je vais la laisser en place (elle peut toujours absorber un peu d'eau en périphérie du film polyamide que je vais poser sous la nouvelle chape).

J'ai acheté du mortier fibré spécial chape (2 sacs de 30 kg : il faut 20 kg par cm pour 1 m², mais j'ai environ 0,5 m² pour 4 cm d'épaisseur) et du grillage de carreleur (carreaux de 5cm).

Dans 6 heures, je badigeonnerai la tranche de la chape au Sikalatex (pour éviter que l'ancien mortier boive trop l'eau de mon nouveau mortier, et aussi pour améliorer la reprise).
Puis je découperai du film polyamide, et deux couches décalées de grillage découpé à la forme du trou. Je poserai le film puis la première couche de grillage. La première couche de grillage devra être en partie inférieure de la chape. La deuxième couche au milieu.

Ensuite je gâcherai mon mortier au mélange Sikalatex/eau (1/3 - 2/3) en utilisant la quantité préconisée (sauf pour mon premier seau, que je ferai un peu plus sec).
Je procèderai par demi sac (15 kg) et au malaxeur monté sur perceuse.
3 seaux devraient suffire.
Le premier seau sera un peu moins liquide (1/3 en moins) pour limiter les dégorgements. Après ce premier seau, je rehausserai mon premier grillage dans la couche de mortier et je déposerai la deuxième couche de grillage dessus.

Après tapotage à la truelle du mortier versé, je le nivellerai à hauteur de mon ancien carrelage. Je vais donc me découper un bout de tasseau bien droit à la longueur de 3 carreaux de mon carrelage supérieur de long. Je ferai glisser ce bout de bois sur sur ma couche inférieure de carrelage, il m'indiquera le niveau à ne pas dépasser.

Ensuite, j'attendrai le séchage complet pendant 1 mois avant de recoller (à la colle flex) mes 9 carreaux de carrelage après avoir dépoli et badigeonné d'accroche les anciens carreaux dépassant sur les bords.
0
Messages : Env. 40
De : Herblay (95)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Auteur du sujet
Voilà ce que ça a donné :


Vue sur la sous-couche (1 cm en fait), ressemble à de la laine de roche compacte, mais c'est sans doute amianté ...
J'ai fermé la pièce après les travaux (sauf la fenêtre), et je suis bon pour un nettoyage à l'eau des sols et des meubles (c'est une salle de bain inutilisée pour l'instant : peu de meubles et des surfaces lavables). Je ferai ce que je pourrai pour aérer pendant ce mois d'attente, et ensuite retirer ce qui peut l'être (dépôts).


Ici, j'avais posé le film étanche (en deux morceaux qui se recouvrent un peu) et une première couche de treillis soudé. Le carreau de ce treillis fait 6,5cm de coté. Tout le mortier ancien a été badigeonné au sikalatex (cotés, et dessus).


Après un seau de mortier, pose du second treillis.



Avec 45 kg de mortier en place et de niveau (la chape fait 5 cm d'épaisseur en fait, vu que je rattrape le niveau haut des carreaux anciens).

C'est fini pour le moment, et je garde un souvenir mitigé de l'affaire.

J'ai passé beaucoup de temps à nettoyer les outils, me nettoyer moi-même aussi (changer de vêtements, tout taper à l'extérieur), vider/nettoyer l'aspirateur eau et poussières (à l'eau et au jet d'air comprimé, nettoyer les filtres grossiers, faire tourner à vide, etc) lequel a surement chargé la pièce avec une quantité énorme de particules d'amiante (??? Bon, l'isolant était souple et ressemblait plus à de la laine de verre ou de roche quand même) pendant les travaux vu que je m'en suis servi pour aspirer le dessus de la sous-couche qui se délitait ...
Évidement que ce n'était pas la bonne technique pour traiter (j'aurais au moins du mettre un tuyau en sortie d'air pour que l'aspirateur envoie la poussière à l'extérieur ... et même là, c'était surement une mauvais idée de faire tout ça sans même porter un masque ...).
0
Messages : Env. 40
De : Herblay (95)
Ancienneté : + de 10 ans
En cache depuis le vendredi 15 novembre 2019 à 23h37
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis rénovation de maisonArtisan
Devis rénovation de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Tout savoir sur l'isolation
Tout savoir sur l'isolation
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos cloisons et isolations
Photos cloisons et isolations
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum Construire
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres ...
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

1
personne
surveille ce sujet
Voir