Retour
Menu utilisateur
Menu

Fondation fissurée, comment prévenir la remonté des fissures ?

Ce sujet comporte 19 messages et a été affiché 310 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
2
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 70 message Nievre
Bonjour,

En lien avec mon précédant sujet, je me pose la question de la remonté de ces fissures sur le reste de la construction.

Pensez-vous que ces fissures peuvent remonter sur le reste de la construction, et comment s'en prémunir ?

Espérant recueillir des avis éclairés, je vous en remercie par avance.
Informaticien, autodidacte dans la construction mais très bien informé.
Si je réponds, c'est que je pense en avoir les compétences assurées, comme je le ferais pour moi, avec gravité.
Messages : Env. 70
Dept : Nievre
Ancienneté : + de 1 an
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour une expertise en batiment...

Allez dans la section devis expert en bâtiment du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de experts de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les experts, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-124-devis_expert_en_batiment.php
 
Membre super utile Env. 9000 message Saint-jeannet (6)
Bonjour,
Si une étude de sol G2 AVP à été réalisé, vous pouvez en faire part au géotechnicien.
Si pas d'étude, ben pas d'étude, donc aucune réponse possible car ce n'est peut-être pas de type de fondation qu'il fallait réaliser.
Débrouille toi pour que ces pierres n'arrivent jamais au chantier. Pas d'pierre, pas d'construction. Pas d'construction, pas d'palais. Pas d'palais... pas d'palais.

Astérix Et Obélix : Mission Cléopâtre
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 9000
De : Saint-jeannet (6)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 70 message Nievre
Bonjour Bred,

Merci pour votre proposition, cependant, je ne peux avoir une telle aide car je n'ai pas fait appel à un géotechnicien.

Merci d’avance à tous les lecteurs d'éviter tout déferlement de reproches, contre-productifs au stade ou nous en somme, sur l'absence d'étude de sol. C'est une décision prise après mûre réflexion, et propre aux tenants et aboutissants de ce projet. Je n'entrerai pas dans le détail, car tout élément d'une décision est toujours individuellement critiquable. Quoi qu'il en soit, c'est du passé.

Bred, vous écrivez : "...ce n'est peut-être pas de type de fondation qu'il fallait réaliser."
Au cas ou vous seriez passé à côté de l'information (j'avoue que mon pos est un peu long), les fondations viennent d’êtres coulées, il n'y a aucune charge dessus. Les fissures sont dues au retrait ; elles se sont formées dans les premières heures.

Quelque soit la qualité du sol, il me semble illusoire de croire qu'il ne vas pas bougent un minimum avec le temps.
Si le sol bouge, il me semble que les fissures vont obligatoirement remonter. Y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour diminuer les risques de propagation ?
Informaticien, autodidacte dans la construction mais très bien informé.
Si je réponds, c'est que je pense en avoir les compétences assurées, comme je le ferais pour moi, avec gravité.
Messages : Env. 70
Dept : Nievre
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 9000 message Saint-jeannet (6)
Je n'en sais rien, si ce n'est qu'une fissure de retrait il n'y aura aucune suite pour le reste de la structure.
Si c'est une fissure pour cause de tassement différentiel alors qu'il n'y a pas encore de charge dessus, soit le fait de la charger va être positif... soit pas.

Concernant les remarques contre-productive par rapport au stade ou vous en êtes, je ne vois pas trop le rapport. Vous avez fait une bêtise en ne faisant pas réaliser d'étude de sol et vous semblez le reconnaitre, vous n'avez cas, à ce stade du projet, demander à en faire une.
Débrouille toi pour que ces pierres n'arrivent jamais au chantier. Pas d'pierre, pas d'construction. Pas d'construction, pas d'palais. Pas d'palais... pas d'palais.

Astérix Et Obélix : Mission Cléopâtre
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 9000
De : Saint-jeannet (6)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 70 message Nievre
Ce n'est pas une bêtise, puisque mûrement réfléchi. Est-ce un mauvais choix, l'avenir me le dira. Encore à ce stade, mon analyse et ma décision sur ce point serait la même.
J'ai lu beaucoup de choses sur le forum, et un manque d'étude de sol est, à juste titre, un point très tranché et sujet à des réactions immédiates. D'où cette parenthèse dans mon message. C'était pour éviter que cela se transforme en un procès inutile.

Je ne pense vraiment pas que ce soit du à un tassement pour trois raisons :
- Les fissures sont apparues en seulement quelques heures.
- Il y en a plus de 20 traversantes, et un centaine de petites, réparties de façon quasi homogène sur toutes les fondations.
- Après avoir retirer la terre sur le côté de la fondation ou se situe une fissure, j'ai pu constater que celle-ci avait la même largeur, de la surface, jusqu'au fond de la fouille.
Enfin, je me suis énormément documenté et je ne pense pas que le sol en question puisse se tasser avec de si faibles contraintes. Sec, il est aussi dur que de la pierre, et humide, je peux poser dessus un rond en acier représentant 200% de la pression qu'exercera la future maison, sans que cela fasse la moindre trace sur le sol.

Vous pouvez voir à quoi ressemble le sol sur la troisième photo de mon premier sujet.
Informaticien, autodidacte dans la construction mais très bien informé.
Si je réponds, c'est que je pense en avoir les compétences assurées, comme je le ferais pour moi, avec gravité.
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +10 mois.
Messages : Env. 70
Dept : Nievre
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 9000 message Saint-jeannet (6)
OK, c'est bon.
Merci.
C'est rassurant d'avoir un interlocuteur qui sait de quoi il parle.
Vous pouvez faire un tuto sur Youtube de votre principe de vérification de contrainte du sol avec un rond en acier svp ?

PS : l'existence même de vos message démontre l'importance de l'étude de sol, vous avez l'air d'être dans le dénis, mais je le répète une dernière fois : si vous voulez être rassuré, faites réalisé une étude de sol.

Bon courage pour la suite.
Débrouille toi pour que ces pierres n'arrivent jamais au chantier. Pas d'pierre, pas d'construction. Pas d'construction, pas d'palais. Pas d'palais... pas d'palais.

Astérix Et Obélix : Mission Cléopâtre
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 9000
De : Saint-jeannet (6)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre super utile Env. 20000 message St Pierre Les Nemours (77)
En voyant la photo, on s'aperçoit que le sol est plutôt hétérogène.
Alternance de points durs ( les pierres) et de points moins durs, donc il y aura des fissures.
Maître d'oeuvre - CSPS
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 20000
De : St Pierre Les Nemours (77)
Ancienneté : + de 15 ans
 
Env. 70 message Nievre
Bonjour Bred,

Vous prenez un détail pour en monter un chapiteau. Il ne s’agit aucunement d'une vérification de contrainte du sol, mais d'un petit indice permettant de juger si ce sol peut s'effondrer ainsi sous une si faible charge. Les fondations actuellement coulées exercent une pression inférieure à 0,009 Mpa. Quel sol, ayant cet apparence (cf. photo), ne résisterait pas à cette pression ? Même les tourbes ont une résistance supérieur.

Pour ce qui est de l'étude de sol, la partie que vous pensez être du déni, est le manque de confiance envers les artisans. Depuis des années, là ou j'aurais dû trouver des compétences, fortement étayées par l’expérience, je n'ai croisé quasiment que des amateurs, sans aucune conscience professionnel, et qui font du travail par dessus la jambe. C'est certainement de la malchance, peut-être accentué par la "pauvreté" de notre région, mais cela n'a aucune raison de changer.

Si j'avais eu la certitude te tomber sur un vrai professionnel, j’aurais fait faire une étude de sol.
Aujourd’hui, aucun des paramètres qui n’ont conduit à m'handicaper d'une absence d'étude de sol, n'a changé.

Je m’empresse d'ajouter que cette sous espèce d'artisan, n'a pas la qualité morale de venir partage quoi que ce soit sur un forum. De plus, ici l'on peux se faire une idée des compétences de chacun, grâce au messages déjà postés. Enfin, cela permet d'avoir plusieurs avis ; qui plus est, donnés sous le regard de toute cette communauté.


Bonjour Jpaul,

Merci d’être venu partager votre point de vu.

Effectivement, le sol est constitué de lits de calcaire/marnes plus ou moins régulier, et plus ou moins épais.
Vous sous-entendez qu'il est inévitable d'avoir des fissures sur ce type de sol, ou que les fondations ne sont pas adaptées ?
Informaticien, autodidacte dans la construction mais très bien informé.
Si je réponds, c'est que je pense en avoir les compétences assurées, comme je le ferais pour moi, avec gravité.
Messages : Env. 70
Dept : Nievre
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 20000 message St Pierre Les Nemours (77)
Je dis simplement qu'il y a des points durs et des points meubles.
L"adaptation des fondations est faite par le couple étude de sol/descente de charges.
Maître d'oeuvre - CSPS
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 20000
De : St Pierre Les Nemours (77)
Ancienneté : + de 15 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Rennes (35)
Bonjour,

La sous espèce d'artisan que j'essaye à mon petit niveau de représenter sur ce forum vous conseille de peut-être étudier une rigidification du soubassement pour s'inspirer de fondations en "Té" inversé

Par contre je pense que ça risque de bloquer au niveau de la longueur de scellement (vous êtes à priori en sismique très faible)
Géotechnicien
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Rennes (35)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 70 message Nievre
Bonjour Pierre35000,

"sous espèce d'artisan" Aïe, aïe, aïe... ! C'est terrible, chaque mot peut être sujet à interprétation.
Dans  mon message "sous espèce d'artisan" désignait uniquement les mauvais artisans ; comme ceux cités. J'ai également précise "cette sous espèce d'artisan, n'a pas la qualité morale de venir partage quoi que ce soit sur un forum", vous ne pouvez donc en faire parti. Dans la panoplie de ce genre d'artisans, l'altruisme à été remplace par autre chose... de l’incompétence, de l’insouciance...? En tout cas, quelque chose de plus rentable.
J'espère que cette précision aura rassuré tous ceux qui auront pu se sentir offensé.

Le terrain est bien situé en zone sismique 1 (très faible).
La semelle faisant 35cm de haut, il ne reste donc qu'une trentaine de cm pour y sceller des aciers.
Pour ce qui est des fondations en "T" inversé, en tous cas, maintenant, je ne peux plus couler de béton sur la semelle car il va inévitablement se fissurer (voir photo ci-dessous, tiré du document "Longévité des structures en béton"). Ne reste que l'utilisation de blocs à bancher.

Pouvez-vous m'en dire plus ce qui vous fait penser qu'il faudrait éventuellement rigidifier le soubassement ?
La succession de petits points durs, qui a été évoqué, génère de forces de cisaillement, qui devraient être reprise par les cadres.
Pouvez-vous m'en dire plus sur ce que vous inspire ce terrain, sur la photo ?


Informaticien, autodidacte dans la construction mais très bien informé.
Si je réponds, c'est que je pense en avoir les compétences assurées, comme je le ferais pour moi, avec gravité.
Messages : Env. 70
Dept : Nievre
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 9000 message Saint-jeannet (6)
Perso, en espérant que je me trompe, sur la photo, au vu du fond de fouille, on dirait qu'il a été remblayé en disposant des "pierres" (les tâches blanches qui sont trop bien réparti pour être naturelle) puis les vides comblé.
Débrouille toi pour que ces pierres n'arrivent jamais au chantier. Pas d'pierre, pas d'construction. Pas d'construction, pas d'palais. Pas d'palais... pas d'palais.

Astérix Et Obélix : Mission Cléopâtre
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 9000
De : Saint-jeannet (6)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Rennes (35)
Pour la photo, on serait sur un banc calcaire (@bred imagine un platier de corail )

Pour le "Té" inversé, l'idée c'est ça :

Géotechnicien
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Rennes (35)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 70 message Nievre
Merci Pierre35000, mais j’avais parfaitement compris, puisque j'en ai même inséré une image. La barre du "T" est déjà coulé (semelle fissurée), si j'y rajoute la partie verticale, cela va fissurer (cf. précédent pos).

Bred, c'est moi qui ai creusé les fouilles. J'ai creusé avec un godet sans dent, et fini à la pelle et au balais, justement pour ne pas bouger les pierres.
Le sol du terrain est un mille-feuille fait de pierres calcaires et de marnes. Lorsqu'on à la chance de tomber sur une portion de calcaire bien horizontale, comme j'ai eu pour un bonne partie de mon mur de soutènement, cela donne ça :

Informaticien, autodidacte dans la construction mais très bien informé.
Si je réponds, c'est que je pense en avoir les compétences assurées, comme je le ferais pour moi, avec gravité.
Messages : Env. 70
Dept : Nievre
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 2000 message Rennes (35)
Ben si vous mettez des filants en fibre sup et inf, vous allez bien reprendre les efforts, c'est le principe de la rigidification.

Le problème par contre est de liaisonner ce que vous avez fait avec le soubassement BA, d'où ma remarque sur les scellements.
Géotechnicien
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Rennes (35)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 70 message Nievre
J'ai d'autant plus compris parfaitement ce que vous proposez que j’avais déjà étudié ce principe lors de la conception du projet (pour plus de sécurité, du fait d'une connaissance du sol limitée), mais abandonné, faute de moyen de réalisation (coffrages...).

Aujourd'hui, la barre haut du "T" est déjà en place. Les aciers verticaux ne peuvent donc qu'êtres scellés, c'est pour cela que j’indique qu'il n'y a qu'une trentaine de cm de disponible pour cela dans la semelle.

Dans l'article cité précédemment, l'auteur prend justement comme exemple se genre structure. Du fait que la base a déjà subi sont retrait, si l'on y coule le "mur" dessus maintenant, celui-ci vas fissurer car sont retrait sera empêché (les filants n'interviennent pas à ce stade).
Pour créer un tel ouvrage, sans fissuration, il faut pouvoir couler les deux parties avec un intervalle de temps le plus court possible.

La seule alternative semble donc être le bloc à bancher. Mais, s'il va rigidifier la structure, je n'ai pas l'impression que ce soit ce qu'il y a de plus efficace pour reprendre des forces de cisaillement. Or, le point que vous citez sur la nature du sol est la succession de (petits) points durs. Il me semble que cela génère justement, principalement, des forces de cisaillement, puisque la variation de portance est très rapprochée.

Mes fondations vous semblent, d’évidence, inadaptées au sol, d’où la proposition de les rigidifier ; ou vous pensez que de les rigidifier vas empêcher la remonté des fissures présentes sur la semelle ?
Informaticien, autodidacte dans la construction mais très bien informé.
Si je réponds, c'est que je pense en avoir les compétences assurées, comme je le ferais pour moi, avec gravité.
Messages : Env. 70
Dept : Nievre
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 9000 message Saint-jeannet (6)
pierre35000 a écrit:Pour la photo, on serait sur un banc calcaire (@bred imagine un platier de corail )

Ah oui, c'est super intéressant ! merci.
Dessous, c'est en théorie la roche ?

Dans ce genre de sol, il faut réaliser un bon drainage afin d'éviter trop d'eau je crois.
Dans ce cas je l'aurais déjà prévu en coffrant l'un des côté de la semelle pour avoir la place d'en mettre un entre la parois extérieur de la fouille et la semelle. Là, il faudra refaire une tranchée tous le long au niveau de la sous face de la semelle.
Débrouille toi pour que ces pierres n'arrivent jamais au chantier. Pas d'pierre, pas d'construction. Pas d'construction, pas d'palais. Pas d'palais... pas d'palais.

Astérix Et Obélix : Mission Cléopâtre
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 9000
De : Saint-jeannet (6)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Rennes (35)
@bred, ça dépend, c'est souvent des successions de calcaires et de marnes (calcaire + argile) avec parfois des zones d'argiles (épisode transgressif en zone récifale par exemple)




Pour Positron, en l'absence d'étude de sol (en tout cas de sondage), impossible à dire.

La remarque que je faisais avait pour objet de répondre à votre question sur ce qu'il faut faire pour limiter les remontées de fissure, et on parle là bien sûr d'ouvrage en BA.

Stepoc ou coffré, c'est pas encore la question, il faut savoir si votre épaisseur de semelle permet d'assurer un scellement efficace pour reconstituer une semelle en Té inversé.
Géotechnicien
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Rennes (35)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 70 message Nievre
J'ai déjà fais des sondages a proximité immédiate, jusqu'à 1,5m plus bas que le niveau d'assise actuelle des fondations. A moins de 30m, je peux voir la nature du sol jusqu’à -8m.
C'est la même chose que ce que l'on peut voir sur les photos, sauf que les couches de calcaire sont de plus en plus épaisses, et les couches de marnes/argile, de plus en plus fine. A -8m, la couche de calcaire est quasiment continue, et forme de très grandes plaques.
Je ne suis bien évidement pas à l’abri d'une poche plus argileuse très localisée ; l'on ne peut pas connaître exactement la nature du sol, pile sous la totalité des fondations.

Vous écrivez : "Stepoc ou coffré, c'est pas encore la question, il faut savoir si votre épaisseur de semelle permet d'assurer un scellement efficace pour reconstituer une semelle en Té inversé."
Soyons réalistes, 30cm, ce n'est pas beaucoup, mais de toutes façons, je ne vais pas tout casser pour reconstruire.
Informaticien, autodidacte dans la construction mais très bien informé.
Si je réponds, c'est que je pense en avoir les compétences assurées, comme je le ferais pour moi, avec gravité.
Messages : Env. 70
Dept : Nievre
Ancienneté : + de 1 an
En cache depuis le jeudi 25 juin 2020 à 22h18
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis expert en batimentArtisan
Devis expert en batiment
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Fissures et micro fissures : que faire ?
Fissures et micro fissures : que faire ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Guide : Que faire en cas de malfaçon ?
Guide : Que faire en cas de malfaçon ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

2
abonnés
surveillent ce sujet
Voir