Retour
Menu utilisateur
Menu

Création d'une auto-entreprise

Ce sujet comporte 30 messages et a été affiché 357 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
9
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 10 message Puy De Dome
Bonjour à toutes et à tous, 

Je n'ai pas trouvé de rubrique pour faire une présentation (comme il se fait sur la plupart des forums) mais si jamais il y en a une, je m'en excuse par avance et me plierais à l'exercice.

En ce qui me concerne je m'appelle Adrien, j'ai 32 ans et je suis actuellement en formation Technicien d'étude en bâtiment et dessin de projet, et j'ai un cursus scolaire dans le domaine de l'architecture, mais cela date de plus de 10ans et je n'ai pas pratiqué depuis (d'où la formation pour me remettre dans le bain et pouvoir reprendre cette activité que j'affectionne).

Je me tourne vers vous car j'ai effectué un stage chez un architecte, et ce dernier m'a proposé de monter ma micro entreprise pour bosser avec lui, mais voila je n'y connais rien et il faut avouer que cela fait un petit peu peur aussi. Je souhaiterais lui poser pleins de questions pour en savoir un peu plus, mais voila quelles questions lui poser, les plus importantes et les moins importantes. 

Et c'est précisément la que ce genre de forum avec toutes vos connaissances réunis me seront bénéfiques. Donc si l'une ou l'un d'entre vous à eu, ou est en pleine démarche du même type, je suis preneur de vos retours et conseils et mise en garde. 

Merci par avance pour vos réponses. 
Messages : Env. 10
Dept : Puy De Dome
Ancienneté : + de 1 mois
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la réalisation de votre permis de construire...

Allez dans la section devis permis de construire du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de professionnels de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les professionnels, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-3-devis_permis_de_construire.php
 
Env. 200 message Gard
Bonjour,

Alors désolé je ne m'y connais pas du tout en architecture...
Mais voici quelques questions (Donc sans rapport avec l'architecture) que vous pourriez lui poser :
- pourquoi souhaitez-vous que je travaille pour vous en micro entreprise et non en tant que salarié ? (Ça risque de le froisser un petit peu ...)
- est-ce que les missions que vous me confirez me permettront d'avoir un salaire régulier tous les mois ?
- pour ce travail je vais avoir besoin d'un bureau, de matériel, ... pourriez-vous me les fournir ? Si oui gratuitement ?
- où devrais-je exercer cette activité ? Dans vos locaux ou à mon domicile ?
- allons-nous signer un contrat ou une convention pour déterminer le type de tâches que vous allez me confier, le tarif qui sera appliqué, la durée de l'engagement de notre relation de travail ?
- pourrais-je travailler pour d'autres donneurs d'ordre ? Ou devrais-je travailler exclusivement pour vous ?
- le travail que je devrais effectuer pour votre compte, nécessitera t-il des déplacements sur chantiers ? Si oui, qui prendra en charge les frais de déplacements ?


Maintenant questions pour vous :
- souhaitez-vous travailler uniquement pour cet architecte ou également pour d'autres architectes, constructeurs, ... ? Dans ce dernier cas, en connaissez-vous qui serez intéressés par vos services ?
- Vous êtes-vous renseigné sur le montant des charges sociales et fiscales dont VOUS devrez vous acquitter au titre de cette activité ?
- si au bout de quelques temps cet architecte décide de ne plus faire appel à vos services, que ferez vous ?

Si vous décidez de créer cette micro entreprise, vous devrez prendre des risques économiques (investissement dans du matériel tel qu'ordi, logiciel, ... qui normalement doivent être à votre charge puisque vous serez indépendant !).
En revanche pour cet architecte c'est sûr c'est une très bonne idée... pour lui ! Il ne prend aucun risque, il peut décider de ne plus faire appel à vous quand il veut, il peut vous faire refaire le travail tant qu'il veut s'il n'est pas satisfait et vous ne serez payé que lorsqu'il le sera, il n'aura pas à respecter le droit du travail donc pas de salaire minimum, pas de jours fériés, pas de congés payés, pas d'indemnités de licenciement s'il ne souhaite plus travailler avec vous ...
Et évidemment pas de charges sociales à payer sur les sommes qu'il vous versera !

Je ne cherche pas à vous décourager... juste à vous ouvrir les yeux sur des choses auxquelles vous n'avez peut-être pas pensé...
Et notamment le fait que vous allez normalement (si ce n'est pas du faux statut de micro entreprise) assumer des frais pour commencer cette activité, et la développer...
Si votre but est de démarrer avec cet architecte et ensuite développer votre activité auprès d'autres donneurs d'ordre, ok !!! Par contre si vous envisagez de travailler exclusivement pour cet architecte... méfiance.

Bonne continuation dans votre projet !!
Messages : Env. 200
Dept : Gard
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre utile Env. 300 message Neuviller La Roche (67)
Bonjour, les réponses sont évidentes...

- un employé sa coute cher et c'est beaucoup de risques
- je te filerais des missions si sa marche et tu gagnera que de quoi vivre
- s'il te fourni un bureau et que tu bosse a plus de 50% pour lui c'est du travail dissimulé
- un contrat ? De travail peut etre...
- vaux mieux trouver d'autres apporteurs d'affaire sinon dès que sa rame avec le premier, plus de sous qui rentre... A partir de 30% de chiffre d'affaire chez un seul client, c'est dangereux.
- s'il prend en charge les déplacements c'est également du travail dissimulé et en plus lui ne pourra pas déduire ses frais

Monter sa boite c'est une vocation qui doit être la votre, pas celle des autres...
On ne gagne pas mieux sa vie, c'est dur et faut aimer se démerder tout seul. C'est idéal quand on est asocial ou mysantrope. Comme moi...

ommoun30 a écrit:Bonjour,

Alors désolé je ne m'y connais pas du tout en architecture...
Mais voici quelques questions (Donc sans rapport avec l'architecture) que vous pourriez lui poser :
- pourquoi souhaitez-vous que je travaille pour vous en micro entreprise et non en tant que salarié ? (Ça risque de le froisser un petit peu ...)
- est-ce que les missions que vous me confirez me permettront d'avoir un salaire régulier tous les mois ?
- pour ce travail je vais avoir besoin d'un bureau, de matériel, ... pourriez-vous me les fournir ? Si oui gratuitement ?
- où devrais-je exercer cette activité ? Dans vos locaux ou à mon domicile ?
- allons-nous signer un contrat ou une convention pour déterminer le type de tâches que vous allez me confier, le tarif qui sera appliqué, la durée de l'engagement de notre relation de travail ?
- pourrais-je travailler pour d'autres donneurs d'ordre ? Ou devrais-je travailler exclusivement pour vous ?
- le travail que je devrais effectuer pour votre compte, nécessitera t-il des déplacements sur chantiers ? Si oui, qui prendra en charge les frais de déplacements ?


Maintenant questions pour vous :
- souhaitez-vous travailler uniquement pour cet architecte ou également pour d'autres architectes, constructeurs, ... ? Dans ce dernier cas, en connaissez-vous qui serez intéressés par vos services ?
- Vous êtes-vous renseigné sur le montant des charges sociales et fiscales dont VOUS devrez vous acquitter au titre de cette activité ?
- si au bout de quelques temps cet architecte décide de ne plus faire appel à vos services, que ferez vous ?

Si vous décidez de créer cette micro entreprise, vous devrez prendre des risques économiques (investissement dans du matériel tel qu'ordi, logiciel, ... qui normalement doivent être à votre charge puisque vous serez indépendant !).
En revanche pour cet architecte c'est sûr c'est une très bonne idée... pour lui ! Il ne prend aucun risque, il peut décider de ne plus faire appel à vous quand il veut, il peut vous faire refaire le travail tant qu'il veut s'il n'est pas satisfait et vous ne serez payé que lorsqu'il le sera, il n'aura pas à respecter le droit du travail donc pas de salaire minimum, pas de jours fériés, pas de congés payés, pas d'indemnités de licenciement s'il ne souhaite plus travailler avec vous ...
Et évidemment pas de charges sociales à payer sur les sommes qu'il vous versera !

Je ne cherche pas à vous décourager... juste à vous ouvrir les yeux sur des choses auxquelles vous n'avez peut-être pas pensé...
Et notamment le fait que vous allez normalement (si ce n'est pas du faux statut de micro entreprise) assumer des frais pour commencer cette activité, et la développer...
Si votre but est de démarrer avec cet architecte et ensuite développer votre activité auprès d'autres donneurs d'ordre, ok !!! Par contre si vous envisagez de travailler exclusivement pour cet architecte... méfiance.

Bonne continuation dans votre projet !!
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 300
De : Neuviller La Roche (67)
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre ultra utile Env. 70000 message 3 X Cote D'or = 63 !
Bonjour

Nerob a écrit:...
Monter sa boite c'est une vocation qui doit être la votre, pas celle des autres...
On ne gagne pas mieux sa vie, c'est dur et faut aimer se démerder tout seul. C'est idéal quand on est asocial ou mysantrope. Comme moi...

+1000


Addae63 : surtout pas auto-entrepreneur , micro-entreprise ou autre appellation équivalente.

si vous souhaitez vous mettre "à votre compte", faites le en SAS ou SASu (le "u" pour unipersonnelle ) ;

cela ne vous garantira RIEN de plus en terme de revenus (pas de boulot = pas de bénéfices = pas de salaire) .
Par contre , en SAS et en SASu : pas de salaire = pas de charges ...
et si pb financiers, vos biens ne seront pas engagés.

Cdlt
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 70000
De : 3 X Cote D'or = 63 !
Ancienneté : + de 15 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Cotes D'armor
Bonjour
le statut d'AE a été inventé pour permettre d'avoir un statut quand on est déjà salarié, et qu'on a l'occasion de réaliser des jobs complémentaires.
Depuis ça a un peu évolué vers un statut permettant de "tester" une idée d'emploi sans avoir 3 kg de paperasserie à remplir.
mais ce n'est pas prévu pour être un statut perenne. Cependant il convient à certaines personnes, qui de réalisent quelques dizaines de milliers d'euros de CA déclaré, tout en conservant du temps libre à coté pour leur épanouissement personnel. (j'en connais quelques uns, très bons ouvriers mais compliqués à faire venir si le chantier ne les intéresse pas ...)

Addae63 vous dites être en formation, si c'est dans le cadre de pôle emploi, vous devriez avoir accès à des conseils et un suivi du projet par une structure extérieure, voyez avec votre conseillé.
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile Env. 70000 message 3 X Cote D'or = 63 !
Bonjour

ManuTaden  Perso, j'aurais dit qu'à la création de ce statut, beaucoup ont vu une belle opportunité de travailler au black Laugh

et oui, ça a "évolué"... en entreprise "normale" les plafonds max ont été relevés...

non, on ne teste rien : et les charges sont "sur une estimation moyenne calculée sur les CA moyens des boites équivalentes".

Pour la paperasse il y en a autant qu'ailleurs, rares sont ceux qui ne passent pas par un Cbt comptable.




Citation: Cependant il convient à certaines personnes, qui de réalisent quelques dizaines de milliers d'euros de CA déclaré, tout en conservant du temps libre à coté pour leur épanouissement personnel. (j'en connais quelques uns, très bons ouvriers mais compliqués à faire venir si le chantier ne les intéresse pas ...)

que vient faire l'épanouissement personnel là au milieu
quel que soit le statut libre à chacun de faire ce que bon lui semble sur ses heures de loisirs

Et justement, comme tu l'écris si bien : il y a amalgame entre CA et revenus personnels

So, je dis simplement -et je maintiens (car j'ai déjà eu des remarques à ce sujet : les gens ne connaissent pas... et les conseilleurs... le conseillent rarement : pôle-emploi and co pas plus que les autres ) ...

le "pb" ou le risque avec ces statuts AE soit disant "facile pour monter sa petite boite rapidement" :

c'est une entreprise où implicitement, TOUS les biens sont engagés => pas de boulot = pas de rentrées d'argent... sauf que les charges ( URSSAF and co)  sont estimées sur une base moyenne, qu'ils prélèvent... et peuvent mettre des mois (si tout va bien) pour rembourser le trop perçu.
Pendant ce temps, l'entrepreneur est dans une m**de sans nom ... et risque de se faire saisir la totalité de ces biens. 
ce n'est pas pour rien que beaucoup (artisans and co) "mettent la  boite" au nom de leur conjoint ou autre.

Il suffit de chercher un peu sur le wèèèb "SASu" pour comprendre la différence => la SAS -comme les "grosses sociétés" a un capital social, c'est ce capital qui est engagé (pas les biens persos) ,

c'est donc le SEUL risque si la boite doit fermer pour x raisons... (sans parler de magouilles , d'abus ou autres hein, je parle de travail facturé... et déclaré )

Pas de mélange entre bénéfices et revenus (si le pdt de la SASU ne veut pas se verser de salaire pendant x mois il est libre et n'aura pas de cotis. à régler d'avance sur un hypothétique salaire de xxxxxx€ ),

s'il veut travailler "en même temps" chez un patron avec un contrat de salarié à mi-temps, temps partiel, plein temps... dans une branche totalement différente ou pour le même job il est libre... et peut bosser la nuit et le dimanche pour une autre société (c'est sa SASu qui facturera ses insomnies).
Beaucoup sont Pdt de SAS et ont un job "à coté" .

c'est même une des seules façons légales de cumuler 2 "emplois" sinon, il y a un nombre d'heures max à ne pas dépasser sous peine d'amende XXL  pour les 2 employeurs ET pour le salarié trop motivé.

J'arrête là, ce n'est pas le sujet du forum et à chaque fois je r'fais la même, 'peux pas m'empêcher de répondre , dsl.

Cdlt
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 70000
De : 3 X Cote D'or = 63 !
Ancienneté : + de 15 ans
 
Env. 200 message Gard
Bonjour elisa21 ,

Alors ok avec tes remarques sauf "Pour la paperasse il y en a autant qu'ailleurs, rares sont ceux qui ne passent pas par un Cbt comptable."

Non, perso je rencontre très rarement dans mon activité des micro entrepreneur qui font appel à un cabinet comptable.
En effet, en régime micro, il suffit de tenir un livre de recettes dépenses, étant donné que vous cotisez au niveau social et verser des impôts sur un chiffre d'affaires (les impôts appliquant un abattement forfaitaire pour déterminer le montant du revenu en fonction de l'activité artisanale, commerciale ou en prestation de services ).
Et beaucoup de micro entrepreneurs (ME) ne déclarent pas ou minorent leur CA, ils ne vont donc pas faire appel à un comptable...

A la différence de la SAS, SASU, SARL, ... où il y a une obligation de tenir une comptabilité (bilan, compte de résultats, grand livre, liasse fiscale, ...).

Tu dis également "le "pb" ou le risque avec ces statuts AE soit disant "facile pour monter sa petite boite rapidement" :

c'est une entreprise où implicitement, TOUS les biens sont engagés => pas de boulot = pas de rentrées d'argent... sauf que les charges ( URSSAF and co)  sont estimées sur une base moyenne, qu'ils prélèvent... et peuvent mettre des mois (si tout va bien) pour rembourser le trop perçu."

Là aussi non désolé. En tant que micro entrepreneur, celui-ci déclare son CA tous les mois ou tous les trimestres selon la périodicité choisie, et il ne verse des cotisations que s'il DECLARE ce CA.
Il n'y a pas de cotisations minimales, pas de cotisations calculées sur un forfait début d'activité, ... Donc pas de régularisation avec éventuellement un remboursement de trop perçu.

Ça c'est pour les travailleurs indépendants "classiques" qui versent des cotisations provisionnelles au titre de l'année N sur la base du revenu N-2 puis N-1 lorsque celui-ci est connu.
Et l'année N+1 il y a régularisation en fonction du revenu réel de l'année N.

Le problème du régime micro entrepreneur ce n'est pas le régime en lui même, mais plutôt les abus que celui-ci a engendré. Et notamment celui que je crains pour la personne ayant créé ce sujet : le salariat déguisé.
Messages : Env. 200
Dept : Gard
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Cotes D'armor
De mémoire le statut AE permettait justement de lutter contre le travail au noir.
un exemple :
- tu bosses dans une agence de com après avoir réalisé des études d'arts graphiques. Tu produits aussi des oeuvres artistiques, tu peux les vendre et être en règle via La Maison des Artistes
- tu es informaticien dans une mairie, et le soir tu bricoles suffisant bien sur ton ordinateur qu'une entreprise aimerait te confier une commande. avant l'AE ... à part le paiement en chèques cadeaux, ou la livraison d'un ordinateur neuf il n'y avait pas trop de solution simple pour payer le travail réalisé

Je fréquente actuellement quelques AE qui le sont pour la simplicité du statut et les faibles charges. Ils travaillent, ils facturent. Pas envie de travailler, ou suffisamment d'argent sur le compte en banque, ils lèvent le pied. et si le seuil AE est atteint c'est qu'ils ont suffisamment bossés pour leurs besoins, donc ils terminent ce qui est en cours et facturent sur l'année suivante.
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile Env. 70000 message 3 X Cote D'or = 63 !
  Le sujet parle de auto-entreprise , puis de micro-entreprise...
morceaux choisis :


Citation: beaucoup de micro entrepreneurs (ME) ne déclarent pas ou minorent leur CA, ils ne vont donc pas faire appel à un comptable...


Citation:
il ne verse des cotisations que s'il DECLARE ce CA

on est d'accord  Smile

Sauf que s'il bosse toute l'année ... et déclare tout....



Site du Service Public a écrit:Dépassement du chiffre d'affaire d'un micro-entrepreneur : quels effets ?



Seuils de chiffre d'affaires pour votre déclaration de revenus :

12 mars 2020
Les informations contenues dans cette page restent d'actualité pour la déclaration de revenus que vous ferez en 2020.
En revanche, la déclaration de revenus que vous ferez en 2021 (revenus de 2020), pour rester sous le régime fiscal de la micro-entreprise, vous ne devrez pas dépasser 176 200 € de CAHT annuel pour les BIC (commerce et fournitures de logement) et 72 600 € de CAHT annuel pour les BNC (prestations de service et professions libérales).


Lors de sa déclaration d'activité, le micro-entrepreneur a créé une entreprise individuelle : le dépassement des seuils de chiffre d'affaires n'a pas d'incidence sur son statut juridique, il reste entrepreneur individuel.



alors OUI, sur le site du Service Public, c'est dans le cas où la personne déclare tout.




Citation: Je fréquente actuellement quelques AE qui le sont pour la simplicité du statut et les faibles charges. Ils travaillent, ils facturent. Pas envie de travailler, ou suffisamment d'argent sur le compte en banque, ils lèvent le pied. et si le seuil AE est atteint c'est qu'ils ont suffisamment bossés pour leurs besoins,

oui, moi aussi j'en connais ... mais "pas envie de travailler ou suffisamment d'argent sur le compte (et le reste sous le matelas) pour ne pas dépasser 70K€"
 
excusez moi mais z'ont de la chance s'ils peuvent se le permettre  en étant certains d'avoir de quoi faire pareil l'année suivante ... et peut-être l'année d'après... et certains également de pouvoir reprendre quand ils en auront envie ou "besoin" ...
s'ils sont larges avec un CA (et non des revenus) de 70K€ tant mieux pour eux, ce n'est pas le sujet...
on en a croisé quelques uns (début de confinement) "au s'cours j'peux pas bosser, j'vais couler..."  et oui, pour certains, la chute a été plus rapide 

(ceux que je connais ne sont pas trentenaires et n'ont plus de famille à charge)

 je répondais à Adrien, 32 ans, qui reprend des études et a une proposition "bancale"...


j'avais bien dit qu'à chaque fois que le sujet était abordé... Laugh

ps : j'ai bossé en cbt d'Expertise comptable,  été indep (CPi en SSII), ai créé une SAS + travail à temps partiel  et ça convient trèèèèèès bien... (avec une Môman Contrôleur de Gestion, 'pas intérêt à sortir du cadre" )   SAS également pour fiston (avec une Mamy Contrôleur...)...
 fin du HS-3615-my-life


bonne fin d'aprèm.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 70000
De : 3 X Cote D'or = 63 !
Ancienneté : + de 15 ans
 
Membre utile Env. 600 message Val D Oise
Je pense que tu travailles a l URSSAF 😉
ommoun30 a écrit:Bonjour elisa21 ,

Alors ok avec tes remarques sauf "Pour la paperasse il y en a autant qu'ailleurs, rares sont ceux qui ne passent pas par un Cbt comptable."

Non, perso je rencontre très rarement dans mon activité des micro entrepreneur qui font appel à un cabinet comptable.
En effet, en régime micro, il suffit de tenir un livre de recettes dépenses, étant donné que vous cotisez au niveau social et verser des impôts sur un chiffre d'affaires (les impôts appliquant un abattement forfaitaire pour déterminer le montant du revenu en fonction de l'activité artisanale, commerciale ou en prestation de services ).
Et beaucoup de micro entrepreneurs (ME) ne déclarent pas ou minorent leur CA, ils ne vont donc pas faire appel à un comptable...

A la différence de la SAS, SASU, SARL, ... où il y a une obligation de tenir une comptabilité (bilan, compte de résultats, grand livre, liasse fiscale, ...).

Tu dis également "le "pb" ou le risque avec ces statuts AE soit disant "facile pour monter sa petite boite rapidement" :

c'est une entreprise où implicitement, TOUS les biens sont engagés => pas de boulot = pas de rentrées d'argent... sauf que les charges ( URSSAF and co)  sont estimées sur une base moyenne, qu'ils prélèvent... et peuvent mettre des mois (si tout va bien) pour rembourser le trop perçu."

Là aussi non désolé. En tant que micro entrepreneur, celui-ci déclare son CA tous les mois ou tous les trimestres selon la périodicité choisie, et il ne verse des cotisations que s'il DECLARE ce CA.
Il n'y a pas de cotisations minimales, pas de cotisations calculées sur un forfait début d'activité, ... Donc pas de régularisation avec éventuellement un remboursement de trop perçu.

Ça c'est pour les travailleurs indépendants "classiques" qui versent des cotisations provisionnelles au titre de l'année N sur la base du revenu N-2 puis N-1 lorsque celui-ci est connu.
Et l'année N+1 il y a régularisation en fonction du revenu réel de l'année N.

Le problème du régime micro entrepreneur ce n'est pas le régime en lui même, mais plutôt les abus que celui-ci a engendré. Et notamment celui que je crains pour la personne ayant créé ce sujet : le salariat déguisé.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Val D Oise
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 400 message Cote D'or
L'autoentreprise c'est l'idéal pour des compléments de revenus ou quand on est phase de transition.
Du genre , je lance ma boîte mais je reste salarié le temps que ça marche suffisamment bien et si ça prend pas comme prévu y'a peu ou pas de casse.

En revanche que l'on vous propose de passer en auto-entrepreneur pour un emploi c'est a fuir.
Soit il est très clair et vous dis qu'il n'aura que quelque missions ponctuelles a vous donner , soit il essai de déporter les risques et les charges de l'embauche sur votre bonne poire ?
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 400
Dept : Cote D'or
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Cotes D'armor
Je viens de vérifier, effectivement il y a eu de sacrés changements depuis ma dernière réunion d'information à la chambre des métiers, puisqu'à l'époque le plafond CA était équivalent au plafond TVA : moins de 35 000€ ...
Depuis le plafond CA est X2 à 72600 € ...

Juste par curiosité, quand est intervenu le changement de plafond ?
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 1000 message Loire Atlantique
En janvier de mémoire, mais attention à la tva, elle reste sur l'ancienne base.
Donne moi du liquide; je l'encaisserais plus tard !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 200 message Gard
Bonjour,

Il me semble que les plafonds avaient été doublés au 1er janvier 2018, puis revalorisés au 1er janvier 2020.

Juste une petite précision, le plafond de 72 600 € que vous évoquez concerne uniquement le régime des BNC.

Pour les BIC on est sur un seuil de 176 200 €.


ManuTaden a écrit:Je viens de vérifier, effectivement il y a eu de sacrés changements depuis ma dernière réunion d'information à la chambre des métiers, puisqu'à l'époque le plafond CA était équivalent au plafond TVA : moins de 35 000€ ...
Depuis le plafond CA est X2 à 72600 € ...

Juste par curiosité, quand est intervenu le changement de plafond ?
Messages : Env. 200
Dept : Gard
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
Bonjour,
Depuis le 1er janvier 2016, les régimes de l'auto-entrepreneur et de la micro-entreprise ont fusionné pour devenir un seul et unique statut. Désormais, même si l'appellation "auto-entrepreneur" est encore couramment utilisée, le seul statut qui existe légalement est le statut de micro-entrepreneur (ou "micro-entreprise").
Le statut de micro entreprise est un moyen qui facilite la création d'entreprise,comptabilité très simple,et les charges sont définies par le CA :pas de rentrée =pas de charges à payer.
Le statut en SAS (u) est nettement plus couteux et plus complexe, et cela peut être une option quand l'entreprise à atteint un palier lui assurant une certaine pérennité ou dés la création par exemple si les investissements et moyens de production sont élevés
Devenir chef d'entreprise n'est pas un statut que tout le monde peut assumer,c'est un profil particulier .
L'homme sage connait ses limites .
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +1 mois.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Cotes D'armor
belette01 a écrit:En janvier de mémoire, mais attention à la tva, elle reste sur l'ancienne base.

ok je comprends mieux, ma réunion date de fin 2018 / début 2019.
donc le fusion de tous les régimes de micro entreprises avance.
Au moins, si ça permet la disparition définitive du RSI, ce n'est pas plus mal 
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 200 message Gard
Lol le RSI a déjà été supprimé !!


ManuTaden a écrit:
belette01 a écrit:En janvier de mémoire, mais attention à la tva, elle reste sur l'ancienne base.

ok je comprends mieux, ma réunion date de fin 2018 / début 2019.
donc le fusion de tous les régimes de micro entreprises avance.
Au moins, si ça permet la disparition définitive du RSI, ce n'est pas plus mal 
Messages : Env. 200
Dept : Gard
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre utile Env. 1000 message Cotes D'armor
Hello! Je suis en micro depuis 2012, depuis que les plafonds ont été doublés, je travaille comme n'importe quel artisan "classique".
Mes biens perso ne sont pas liés à mon entreprise, une eirl, car déclaration d'affectation de patrimoine à l'ouverture de l'entreprise (seul mon fourgon et le matériel de travail sont liés à l'entreprise),je ne suis plus en franchise de TVA donc je la facture aux clients, et je la récupère sur tous mes achats pour faire fonctionner l'entreprise. J'ai donc un comptable mais juste pour la TVA,donc pas trop cher. Et abattement forfaitaire de 50% du CA pour la déclaration d'impôts.
En fait, les micro fonctionnent comme n'importe quelle société, mais le chiffre d'affaire n'est pas mirobolant, suffisant toutefois pour faire vivre une personne, malheureusement pas pour embaucher, donc il faut se restreindre.
Perso, je ne me suis jamais senti désavantagé par rapport à une sarl ou autre.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Cotes D'armor
ommoun30 a écrit:Lol le RSI a déjà été supprimé !!


ManuTaden a écrit:
belette01 a écrit:En janvier de mémoire, mais attention à la tva, elle reste sur l'ancienne base.

ok je comprends mieux, ma réunion date de fin 2018 / début 2019.
donc le fusion de tous les régimes de micro entreprises avance.
Au moins, si ça permet la disparition définitive du RSI, ce n'est pas plus mal 


oui, je sais, mais l'annonce c'était juste un changement de nom, et de première page du site internet, ensuite c'était la même chose qu'auparavant, avec les mêmes personnes et les mêmes numéros de téléphone.

Mon désamour du RSI est dû à des raisons personnelles : réclamation de plusieurs dizaines de milliers d'euros sans raisons alors que j'étais salarié (et personne n'a jamais pu m'expliquer pourquoi un jour j'ai reçu un recommandé me demandant environ 1 an de salaire en arriéré du RSI) et familiales : refuser les remboursements des soins hospitaliers d'une personne en phase terminale de cancer parce qu'elle n'était pas venue à un RDV avec le médecin conseil alors que ce dernier avait été prévenu par le chirurgien qu'elle serait au bloc le jour du RDV. Puis payer l'hopital, mais envoyer un huissier avec 2 gros bras afin de saisir les biens de la personne décédée afin de se rembourser je trouve que c'est limite ...
sans parler du discours de la chef de service : "elle est morte, et alors, tout le monde meurt un jour ! en attendant elle n'était pas présente au RDV, le médecin ne la jamais rencontré, donc il n'y a pas de vérification des déclarations, donc elle doit rembourser 120 000 euros !"  la personne avait été enterrée 2 ou 3 semaines auparavant
Donc RSI

PS : j'ai passé quelques années avec une avocate qui c'est plusieurs fois retrouvée face au RSI ... c'était aussi du n'importe quoi. Par exemple, souvenir d'un dossier.
Le RSI demande des sommes élevées à un artisan qui réclame le détail de ce qu'il doit par AR à l'adresse du courrier. L'AR revient avec la mention "refusé" ! par contre un huissier débarque, l'artisan se fâche, prend un avocat. Devant le juge, l'avocat du RSI est incapable de prouver la réalité de la dette (son dossier ne contient que la lettre réclamant la somme, sans aucune explication ni détail ; "comme d'habitude" est la réflexion du juge. RSI débouté + art 900. Et le juge ajoute au plaignant "si le RSI revient, prévenez moi, on ajoutera harcélement moral à leur ardoise". Le RSI a envoyé un huissier qui est venu avec un serrurier pour saisir le matériel de l'artisan, qui a appelé la police quand il a vu deux personnes fracturer sa porte alors qu'il buvait un café dans un troquet voisin. Et hop, re devant le juge, et hop 5 000 € pour harcélement en plus des remboursements des dégats + art 900 ...
+ une amende.
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 600 message Val D Oise
La disparition du RSI? c est fusionné avec l'URSSAF donc pas vraiment disparu 😂
ManuTaden a écrit:
belette01 a écrit:En janvier de mémoire, mais attention à la tva, elle reste sur l'ancienne base.

ok je comprends mieux, ma réunion date de fin 2018 / début 2019.
donc le fusion de tous les régimes de micro entreprises avance.
Au moins, si ça permet la disparition définitive du RSI, ce n'est pas plus mal 
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Val D Oise
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Cotes D'armor
dsds92 a écrit:La disparition du RSI? c est fusionné avec l'URSSAF donc pas vraiment disparu 😂
ManuTaden a écrit:
belette01 a écrit:En janvier de mémoire, mais attention à la tva, elle reste sur l'ancienne base.

ok je comprends mieux, ma réunion date de fin 2018 / début 2019.
donc le fusion de tous les régimes de micro entreprises avance.
Au moins, si ça permet la disparition définitive du RSI, ce n'est pas plus mal 


d'après les retours, une partie des interlocuteurs ont changé, et les dossiers semblent traités plus sérieusement.
Je ne suis pas sûr que l'URSSAF ait déjà envoyé un AR réclamant 25 000 € d'arriérés de cotisations salariale à un artisan sans aucune explication.
Le RSI est était capable ... allant jusqu'au passage huissiers chargés de recouvrement, y compris 1 mois après la condamnation par un juge a cesser toute réclamation.
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 10 message Puy De Dome
Fiou!
alors merci pour toutes vos réponses et débats qui m'ont tout de même apporté un plus, j'ai demandé à un conseiller bancaire pro pour la micro et lui ai parlé de la SASu et il m'a assuré que la micro était moins risquée. Donc si j'ai bien compris au vu des débats, la micro resterait, quand même le moins risquée. Mais dans mon cas où effectivement on pourrait l'assimiler à du travail dissimulé (car il ne paye pas de charge salarial donc tout bénef pour lui) serait limite si j'ai bien compris.

J'ai RDV à la CCI jeudi je pourrais donc avoir la aussi des réponses.

Je vous tiendrez au jus de ce qu'il en ressortira.
encore merci à toutes et à tous.
Messages : Env. 10
Dept : Puy De Dome
Ancienneté : + de 1 mois
 
Membre ultra utile Env. 6000 message Pas De Calais
Effectivement quand on a connu le RSI on s'en souvient...

SinonAddae63, effectivement attention à vous dans ce type d'histoire!

Notre maison passive massive ici ou ici

Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 6000
Dept : Pas De Calais
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 200 message Gard
Bonjour dsds92 et ManuTaden,

Je vous confirme que le RSI a bien été supprimé !! Lol
Au 01/01/2008 le RSI était devenu l'interlocuteur social unique des artisans et commerçants (auparavant ils cotisaient dans 2 voire même 3 caisses différentes...).
L'interlocuteur social unique avait été créé dans un souci de simplification Ouais je sais ! Ça c'est rigolo !! Avec le recul on voit tous les dégâts que cela a engendré...
Maintenant ce n'est pas le rsi qui a décidé de tout cela tout seul ! Ces décisions elles viennent du gouvernement de l'époque ! Les caisses ne font qu'exécuter les ordres avec ... les moyens qu'on veut bien leur donner ... Et dans les délais qu'on leur impose !!!
Ce ne sont pas les personnes que vous avez au téléphone qui décident de l'organisation ou des moyens dont ils bénéficient pour remplir leur mission !

Depuis le 1er janvier 2020 (Et la suppression du RSI ...), les travailleurs indépendants comme les salariés ont pour caisse de santé la CPAM, pour caisse de retraite la CARSAT et la caisse de recouvrement est l'URSSAF. Toutes ces missions étaient auparavant confiées au RSI.

Pour ce qui est d'avoir toujours des interlocuteurs qui travaillaient avant au RSI ... oui normal ... Ces salariés ont été affectés à toutes ces caisses (CPAM, URSSAF et CARSAT) dans la mesure où ces caisses ont repris les missions du rsi et donc cela génère de l'activité supplémentaire.

Et pour le "Je ne suis pas sûr que l'URSSAF ait déjà envoyé un AR réclamant 25 000 € d'arriérés de cotisations salariale à un artisan sans aucune explication." : si si !! Je t'assure que ce genre d'erreur peut arriver avec n'importe quelle caisse. Et que ces erreurs peuvent être dues à des erreurs humaines (des salariés de caisse comme des travailleurs indépendants ou de leur comptable...) ou à des problèmes informatiques (on en revient aux moyens donnés à ces caisses ...).

Je cherche pas à te faire changer d'avis sur le RSI
ManuTaden . Vu ce que tu as vécu, c'est peine perdue ...
Mais croire que tous ces problèmes étaient dûs à l'incompétence de cette caisse ou de ses salariés et que désormais tout ira pour le mieux ... dsl mais c'est une erreur.
Les anomalies continuent d'exister pour les cotisations, les prestations santé, droit à la retraite... comme il y en a avec les impôts (Mais dans une moindre mesure vu qu'ils ne subissent pas autant de changement), comme tu peux en avoir avec la préfecture, un service d'urbanisme.... la différence c'est que les conséquences ne seront pas les mêmes...

Bref, j'arrête le hors sujet. De toute façon l'auteur du sujet ne s'est plus manifesté... on du le saouler ! Lol

Bonne fin de journée à vous tous.

Édit : ah ben si ! il s'est manifesté !!
Messages : Env. 200
Dept : Gard
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
Addae63 a écrit:F (car il ne paye pas de charge salarial donc tout bénef pour lui) serait limite si j'ai bien compris. s.


Quel bénéf ? tout dépend du prix que vous allez facturer à cette entreprise ,l'avantage est une plus grande flexibilité en charge de travail pour le donneur d'ordre ;
quand on devient un chef d'entreprise ,il vaut mieux oublier la " vision salarié"
Il y a toute les attitudes dans ce système ,des gens honnêtes et et des filous !
Restant positifs Smile
L'homme sage connait ses limites .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Yonne
@ManuTaden

Citation: Mon désamour du RSI est dû à des raisons personnelles


J'étais plus ou moins au courant des délires du RSI, mais là...

Comment c'est possible d'en arriver là ? Sad
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
Dept : Yonne
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Cotes D'armor
cépacek a écrit:@ManuTaden

Citation: Mon désamour du RSI est dû à des raisons personnelles


J'étais plus ou moins au courant des délires du RSI, mais là...

Comment c'est possible d'en arriver là ?   Sad

J'ai déjà, reçu des courriers de relance du RSI avec un nom de personne et une numéro de téléphone, dont le numéro était non attribué ! et la personne inconnue quand j"appelais le RSI régional.
et un courrier en AR envoyé à l'adresse d'expédition de la relance n'était pas distribué, il revenait avec la mention "refusé", pourtant j'avais bien un huissier qui passait à la maison. Heureusement je vivais avec une étudiante en droit, elle était souvent à l'appart et elle pouvait les accueillir quand ils passaient. L'expert comptable qui suivant l'entreprise ou j'étais salarié n'arrivait à joindre quiconque sur mon dossier.
et c'est un huissier qui est passé un jour que j'étais présent, et auquel j'ai expliqué l'histoire qui m'a donné son contact au RSI, et, en 5 ou 6 mois, l'expert comptable avait dépatouillé l'histoire.
Mais pendant quasi 2 ans le RSI m'a réclamé environ 25 000€ d'arriérés de cotisations alors que j'étais salarié.

Quelques années plus tard j'ai été gérant salarié de SARL, un jour j'ai reçu la visite musclée de l'inspection du travail : 2 inspecteurs,  1 huissier, 1 gros bras parce que je n'avais pas déclaré les salariés de mon entreprise de plâtrerie ... sauf qu'il s'agissait d'un négoce de matériaux et que j'étais seul.
ça avait fait un choc au clients présents ...

PS : dans la série délire en tout genre, un jour j'ai acheté une maison 80 000€, financée par un prêt bancaire. le jour de la signature chez le notaire du vendeur j'ai payé avec un chèque de banque, sans provision !
la banque avait perdu le dossier de prêt et n'avait pas osé le dire
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 500 message Toulon (83)
Salut à tous, bon moi je suis auto entrepreneur depuis 2011 possède 2 sasu en plus, une sci et une holding en cours de constitution donc le fiscal ça me connaît un peu maintenant !
Juste pour résumer (et quelques précisions) :
Statut micro entrepreneur à privilégier dans votre cas car visiblement vous n'aurez qu'un client, ce qui est un début mais il faudra absolument développer une clientèle à côté pour parer une baisse de chute de chiffre avec votre seul client. Pas de tva à payer à moins de 36 000 € de CA annuel en presta de services ce qui sera votre cas. A moins de 36K € de CA, charges de 23% sur vos recettes (recettes=CA). Ça pique ! Car vous ne pouvez rien déduire.. Au delà de 36K €, TVA à régler mais vous gardez votre statut. Comptable fortement recommandé car compta à tenir.
EIRL excellente idée pour protéger son patrimoine plus déclaration d'insaisissabilité FORTEMENT recommandée si patrimoine immobilier en plus à faire chez un notaire (valable uniquement pour les entrepreneurs individuels)

Statut SAS : Plus de paperasse, surtout à la création (rédaction des statuts, dépôt de l'apport sur compte bloqué, publication d'avis de constitution dans un journal d'annonces légales et dépôt du dossier complet au greffe) Si c'est votre expert comptable qui la crée, prévoyez d'entrée 1500 € mini. N'oubliez pas le stage de 5 jours à la cci obligatoire avant de monter votre sasu payante également (250 balles en moyenne). En effet, pas de salaire pas de charges mais attention les charges. Moi qui dépend de la convention collective du btp quand je me verse 1000 € net je paie 900 € de charges patronales et salariales. Coût du comptable avec bulletin de paie 225 €. Au plus j'ai de salariés au plus il me fait un geste sur le tarif des bulletins de paie (30€/mois).
Le gros problème quand on est président de SASU au niveau des bulletins de paie, c'est qu'on ne cotise ni pour le chômage, ni pour les congés payés. Vous bénéficiez juste du statut de cadre donc retraite meilleure que le gérant de SARLU (SARLU=EURL) même si charges sur salaire moins importantes que sur SASU. Préférez être minoritaire par le biais d'une sas afin d'avoir un contrat de travail avec les vrais avantages du salarié. Un lien de subordination étant indispensable pour que ça fonctionne. Votre associé, le président donc a 60% d'actions et vous avec vos 40% vous êtes minoritaires mais vous êtes son directeur général donc à ses ordres.
Responsabilité limitée à vos apports (apport=capital). Donc si vous montez votre sasu avec 100 euros de capital, vos créanciers ne pourront récupérer que 100 euros même si vous devez 1000 euros. Sauf pour faute de gestion mais c'est à la justice de trancher.

En gros, si vous êtes au chômage ou si vous vivez encore chez papa-maman, profitez du statut d'AE, le temps de voir si l'entreprenariat est fait pour vous et si vous arrivez à développer votre affaire. Sinon proposez lui un CDD mi-temps ou 3/4 de temps ou temps complet même. Car vu ce qu'il a été dit plus haut, attention au salariat déguisé.

Tout le monde ne peut pas être patron. J'en ai connu des connaissances se casser les dents alors que c'était de bons professionnels mais soit ça n'allait pas gestion financière/administrative, soit ils ne savaient pas se vendre et n'avaient pas de travail, soient ne savaient pas s'organiser dans leur travail s'emmêlaient les pinceaux et pouf clé sous la porte.

Je ne vais plus loin pour l'instant parce que c'est complexe la fiscalité en France mais au moins vous avez un peu plus de précisions et aussi parce que les réponses déjà données plus haut sont très bonnes !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 500
De : Toulon (83)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
Spm-paca a écrit:S
Statut micro entrepreneur à privilégier dans votre cas car visiblement vous n'aurez qu'un client, ce qui est un début mais il faudra absolument développer une clientèle à côté pour parer une baisse de chute de chiffre avec votre seul client. Pas de tva à payer à moins de 36 000 € de CA annuel en presta de services ce qui sera votre cas. A moins de 36K € de CA, charges de 23% sur vos recettes (recettes=CA). Ça pique ! Car vous ne pouvez rien déduire.. rs !


L'on peut déduire les achats de matériaux pour ne pas qu'ils soient inclus dans le montant à déclarer,c'est ce que l'on appelle les frais de débours,il y a beaucoup d'A.E. qui ne le savent pas .
Il faut que les factures d'achats soient éditées au nom du client,afin qu'elles n'entre pas dans le CA . Ceux qui pratiquent ainsi majorent un peu la partie main d'oeuvre pour avoir une marge sur les achats (ce qui est normal)

https://www.cci.fr/web/auto-entrepreneur/chiffre-d-affaires-[...]s-du-micro-entrepreneur

Je suis d'accord avec votre analyse ,le statut de micro entreprise est trés viable et sécurisant pour se "mettre le pied à l'étrier"
35 ans de vie d'entreprise et je confirme :la fiscalité en France c'est une machine infernale !!
L'homme sage connait ses limites .
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre utile Env. 500 message Toulon (83)
Mes collègues font acheter les fournitures au client pour éviter ça ou alors le facture en achat/revente à 15% de charges à condition que l'extrait d'immatriculation prévoit une double activité commerce et services.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 500
De : Toulon (83)
Ancienneté : + de 6 ans
En cache depuis le lundi 07 septembre 2020 à 18h36
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis architecteArtisan
Devis architecte
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
+100 guides sur la construction et les travaux
+100 guides sur la construction et les travaux
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos de plans de maison
Photos de plans de maison
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Quels matériaux choisir pour votre maison ?
Quels matériaux choisir pour votre maison ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

9
abonnés
surveillent ce sujet
Voir