Retour
Menu utilisateur
Menu

Plancher OSB dévoré par un champignon au bout de 18 mois

Ce sujet comporte 11 messages et a été affiché 237 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
5
abonnés
surveillent ce sujet
 
Nouveau membre Env. 10 message Paris
Bonjour à tous,

J'ai entrepris d'importants travaux de rénovation dans un appartement situé à Paris au mois de janvier 2019.

Le sol "brut" a du être surélevé par des chevrons d'environ 15cm de haut pour permettre une pente suffisante pour les canalisations. La totalité de la surface a été comblée avec des billes de vermiculite (plusieurs palettes d'EFFIPERL ont été déversées) puis le tout a été recouvert d'un OSB puis d'un parquet massif collé.

Voici des photos du chantier 















Les travaux se sont terminés vers la fin 2019. Dès le mois de mai 2020 j'ai constaté une très forte déformation du sol en parquet qui tuilait fortement et se soulevait.







J'ai sollicité l'assurance, une recherche de fuite a été réalisée sans résultat, aucune fuite, aucune trace d'humidité. Un expert est passé et s'est interrogé sur un possible affaissement structurel de l'immeuble. 

L'architecte de la copropriété est donc venu faire une inspection dans mon local ainsi qu'en dessous (je suis au premier étage) sans rien constater d'anormal.

Du coup on tourne en rond pendant plusieurs mois et je décide de soulever complètement une lame.
Et la surprise, l'OSB est complètement dégradé, il s'effrite totalement. Si j'appuie dessus avec mon poing, je passe à travers. il s'arrache sans aucun effort. 








Je réalise donc un prélèvement que j'envoie dans un laboratoire d'analyse spécialisé qui m'envoie son rapport qui conclut qu'il existe un développement fongique indéniable mais que les traces sont peu présentes sur l'échantillon envoyé et ne permettent pas de déterminer de quel type de champignon il s'agit. Possibilité de mérule mais absolument pas confirmé.






J'ai eu la personne du laboratoire au téléphone qui est également expert judiciaire spécialisé dans les dégradations du bois, voici ses conclusions:

  • Il est certain que c’est un champignon qui a dégradé le bois.
  • Il est stupéfait par la vitesse a laquelle la dégradation a eu lieu étant donné les travaux récents.
  • Il est catégorique sur le fait qu’un champignon ne peut pas se développer en l’absence d’une forte humidité.

Je précise que j'ai un autre appartement qui jouxte tout à fait celui-ci et qu'il n'a aucun problème, ce dernier a été rénové au même moment par la même entreprise, mais il n'a pas été surélevé.  il n'y a pas non plus de mérule dans l'immeuble.

Le souci est donc lié à la surélévation qui a été faite.

Je me retrouve donc dans une situation inextricable avec l'assurance qui estime que ce type de risque (champignons) n'est pas couvert étant donné que la recherche de fuite est négative  et  l'entreprise qui a réalisé les travaux estime ne pas être en cause.

Y'a-t-il selon vous et selon les photos présentées ci dessus, une ou plusieurs fautes visibles dans la mise en œuvre de la surélévation, l'isolant EFIPERL posé sans aucune ventilation ni pare vapeur ?

Puis-je mettre en cause concrètement l'entreprise ? Car je suis totalement démuni et surtout je ne suis pas expert dans la partie travaux...

Qu'est-ce que cette situation vous inspire ? Avez vous des idées sur ce qui pourrait être à l'origine de ce sinistre qui a détruit la dalle OSB extrêmement rapidement ?

Quels sont selon vous les recours que je pourrais exercer afin de ne pas de voir supporter totalement les travaux de réfection qui seront très importants (dépose totale du plancher de tout l'appartement, vidage de plusieurs m3 de vermiculite car cette dernière est sans doute contaminée, désinfection et traitement puis repose d'un plancher complet.

Si vous avez des coordonnées de professionnels sérieux en Ile de France pour la partie diagnostic / traitement / réfection, je suis également preneur

merci d'avance pour votre aide et vos conseils 
Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : moins de 7j
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour changer vos fenêtres...

Allez dans la section devis fenêtre du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de menuisiers de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les menuisiers, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-72-devis_fenetre.php
 
Membre utile Env. 1000 message Fay De Bretagne (44)
Bonjour 
si il n'y a rien pour empêcher la remontée d'humidité , ni de ventilation , le problème peut venir de là, on voit sur les photos le parquet qui est cintré , (la partie creuse est dessus donc l'humidité vient du dessous ) 
soit une fuite dans une canalisation , soit une remontée d'humidité naturelle du sol 
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
De : Fay De Bretagne (44)
Ancienneté : + de 2 ans
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Haute Savoie
Bonjour,

Comment est-on assuré qu'aucune humidité ne puisse venir de la face inférieure, pare-vapeur ? (même si ce n'est pas chez vous à l'étage inférieur)

Comment est-on assuré que l'humidité intérieure au complexe isolant puisse s'évacuer par dessus ?
Quel est le "sd" du complexe OSb/colle/parquet ?
Et est-ce qu'il n'y a pas un revêtement non poreux sur le parquet, telle qu'une vitrification ?
Mon récit : La Bistorte
licences : WTFPL version 2, ou LPRAB au choix Wink
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Barges 21910 (21)
Salut, il se pourrait qu' il y ai un pont thermique entre le plancher et la façade..humidité de condensation autrefois ventilée en surface qui aujourd'hui se retrouve bloquée dans ce vide et sert de festin à ce champignon.
la performance énergétique pour tous
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Barges 21910 (21)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre super utile Env. 3000 message Calvados
Bonjour,
Causes possibles sans avoir vu:

A) absence de pare vapeur sous l'osb, humidité due a une mauvaise ventilation du local .
B) fuite sur le réseaux d'eau mal détectée pouvant provenir des locaux voisins .
C) humidité excessive du local situé en dessous avec un pare vapeur absent ou défaillant .
D) Infiltration par un mur de façade (fenêtre ou autre).
C) .........
Ne fait pas comme les autres,fait comme toi.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 3000
Dept : Calvados
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Loire Atlantique
Le local en dessous est chauffé ?

Le chantier ne semblait pas très propre à la mise en oeuvre.

Il y a en tout état de cause un défaut de mise en oeuvre quelque part !

Dans tous les cas, attaqué l'architecte , l'ensemble des entreprises qui sont intervenus en chantier et tous ceux qui ont touchés des sous lors de cet achat (notaire, agence immobilière, diagnostiqueur immobilier...). La justice décidera qui est responsable mais faut mieux viser large dès le départ.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 an
 
Nouveau membre Env. 10 message Paris
Merci pour toutes ces pistes intéressantes,
Nous allons réaliser une confrontation entre l'expert de mon assurance et l'entreprise la semaine prochaine. Il n'y avait pas d'architecte dans le projet.

En regardant les photos, j'ai repensé au fait que pour la surélévation du plancher l'entreprise avait utilisé en grande quantité du plâtre Express Lutece Type B1/20/2. On peut le voir sur plusieurs photos il s'agit des gros pâtés blancs sur toutes les lambourdes.

Premièrement, est-ce conforme à la DTU de fixer ces lambourdes avec ce genre de matériau ?
Deuxièmement, en regardant les échanges de nos conversations WhatsApp j'ai l'impression qu'ils ont mis le plâtre le mercredi puis rempli avec l'isolant (billes de vermiculite) et refermé avec l'osb le vendredi soit moins de 3 jours plus tard.

On aurait donc un support pas totalement sec, un espace rempli de vermiculite et le tout refermé par l'osb sans lame d'air ni ventilation ni pare vapeur.

Lors de la dépose de la lame endommagée on voit bien que l'isolant a été déversé à ras bord et qu'il n'y a pas eu de pare vapeur non plus.

Pensez vous que ces éléments soient suffisants pour pouvoir incriminer légalement l'entreprise et mettre en œuvre sa décennale ?
Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : moins de 7j
 
Membre ultra utile Env. 7000 message Haute Savoie
Je ne suis pas un pro, mais j'ai beaucoup réfléchi au sujet des dalles bois, et chez vous c'est semble-t-il proche d'une dalle bois.
Mon avis est que si est on n'est pas certain qu'il n'y ai jamais d'humidité dans le complexe isolant, que ce soit pour cause de migration par en dessous (parce qu'absence de pare-vapeur), de condensation pour cause de pont thermique, ou de présence (ou d'apport) d'eau lors de la construction, il FAUT que le dessus soit respirant.

Il ne faut donc pas bloquer le dessus avec de la colle, ou de l'OSB, ou un parquet étanche.

Je ne sais pas comment rechercher les responsabilités, ni comment réparer les désordres, mais je pense qu'il est possible de refaire le parquet massif, sans OSB, cloué (ou vissé) sur lambourdes.
Mon récit : La Bistorte
licences : WTFPL version 2, ou LPRAB au choix Wink
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 7000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 4 ans
 
Membre ultra utile Env. 70000 message 3 X Cote D'or = 63 !
Bonjour

Merci pour les précisions, j'avais lu le sujet et justement, entre l'énoncé et les photos...

illanz a écrit:...Le sol "brut" a du être surélevé par des chevrons d'environ 15cm de haut pour permettre une pente suffisante pour les canalisations. La totalité de la surface a été comblée avec des billes de vermiculite (plusieurs palettes d'EFFIPERL ont été déversées) puis le tout a été recouvert d'un OSB puis d'un parquet massif collé...

la question était "sol brut " en quoi ? => il y a quoi sous la vermiculite et contre les chevrons ? (l'espèce de tartinage ? )

et pas poursuivi car hors sujet par rapport aux démarches... et les causes possibles avaient été énumérées (pas de PV, type de local en dessous...)...


Citation: En regardant les photos, j'ai repensé au fait que pour la surélévation du plancher l'entreprise avait utilisé en grande quantité du plâtre Express Lutece Type B1/20/2. On peut le voir sur plusieurs photos il s'agit des gros pâtés blancs sur toutes les lambourdes.

Premièrement, est-ce conforme à la DTU de fixer ces lambourdes avec ce genre de matériau ?


tartinage = pâtés de plâtre , jamais rien vu de tel (mais je n'ai pas tout vu et on en apprend tous les jours)



Citation:
.... j'ai l'impression qu'ils ont mis le plâtre le mercredi puis rempli avec l'isolant (billes de vermiculite) et refermé avec l'osb le vendredi soit moins de 3 jours plus tard.

On aurait donc un support pas totalement sec, un espace rempli de vermiculite et le tout refermé par l'osb sans lame d'air ni ventilation ni pare vapeur.

Cette piste  me semble largement fondée et très certainement la cause du sinistre,
vous pourriez investiguer dans ce sens :

"les" DTU (Documents Techniques Unifiés) Wink

On ne trouvera rien dans les DTU 53.1 (planchers bois solivages)

Creuser la piste utilisation du plâtre par rapport à la norme : plâtre utilisation B1 , norme NF EN 13279 1
voir ici http://www.rpcnet.fr/detail.php?id_doc=1377&prov=doc  qui décroche sur http://www.rpcnet.fr/en-fr4.php?ten=1377

Egalement regarder dans le doc ci-après (dsl, je n'ai pas recherché car je ne peux pas l'ouvrir mon ordi rame trop) https://programmepacte.fr/sites/default/files/pdf/ccchapesda[...]emoerenoavr18178web.pdf



Citation: Pensez vous que ces éléments soient suffisants pour pouvoir incriminer légalement l'entreprise et mettre en œuvre sa décennale ?

Toujours AMHA : Oui.

Ce plâtre est de la marque Placo, vous pourriez leur poser la question (par mail pour envoi des photos et avoir une réponse écrite)
Taux de gachage 60-100% = 15-25L d'eau pour 25kg => enfermé au bout de 3 jours...

(je n'ai jamais vu un OSB aussi dégradé, même de vieilles chutes restées dehors ne se délitent pas de cette façon).


Bon courage pour la suite,
lorsque vous aurez des réponses, ce serait sympa de revenir pour informer ... les suivants et les curieux.

Cdlt.

et +1 pour le parquet massif (aux frais du l'entreprise bien sur).
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 70000
De : 3 X Cote D'or = 63 !
Ancienneté : + de 15 ans
 
Nouveau membre Env. 10 message Paris
Merci pour vos réponses,
Le plancher d'origine après avoir déposé l'ancien parquet (qui etait cloué je pense et très ancien) etait dans une sorte de "melange " assez sec dans lequel on peut voir des solives a intervalle régulier.



Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : moins de 7j
 
Membre super utile Env. 2000 message Loire Atlantique
Solives fixés avec du plâtre c'est quand même étonnant...et d'ailleurs ces solives ont elles été dégradées ?

Le mieux est de faire appel à un expert afin qu'il investigué en profondeur. En tout cas c'est cool d'avoir les photos du chantier ça l'aidera sûrement.

Et sinon il y a quoi en dessous de votre plafond pour que tout cela se tienne ? Unsure
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 2000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 an
En cache depuis le jeudi 18 février 2021 à 06h54
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis fenêtresArtisan
Devis fenêtres
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Bien choisir ses fenêtres
Bien choisir ses fenêtres
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
23 idées de jolies portes d'entrée
23 idées de jolies portes d'entrée
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Photos baies vitrées
Photos baies vitrées
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

5
abonnés
surveillent ce sujet
Voir