Retour
Menu utilisateur
Menu
 
Env. 20 message Loire Atlantique
Bonjour ou bonsoir,

Je sais que le sujet a été traité de nombreuses fois sur ce forum mais il semble que chaque rénovation soit un cas particulier, donc je vais tenter de vous exposer au mieux mon cas afin de profiter de vos précieux conseils.
Nous venons d'acheter une maison à rénové, datant de 1792 en Loire-Atlantique.
La bâtisse principale est en pierre apparente. Elle est partiellement rénové au RDC puisque les anciens propriétaire on fait en sorte que cela soit habitable avec un minimum de confort. Ils ont rénové eux-même avec parfois des choix curieux... Nous envisageons de tout reprendre, mais en attendant, le RDC nous permet d'y habiter tout en attaquant le reste de la rénovation. Ce RDC est en ITI sur une dalle qui me semble être un radier et le chauffage actuel est diffusé par des radiateurs en fonte alimentés par une chaudière fioul. De quoi être au chaud en attendant, mais nous changerons pour le gaz de ville qui passe dans notre commune.
Le plancher haut du RDC (au dessus du placo) est un hourdi de torchis entourant des fusées disposées sur les poutres de 60 cm d'entraxe environ.

Une fois à l'étage, ce hourdi est recouvert d'une couche de "terre" puis de tomettes. L'ensemble est lourd et les pas d'un adulte de corpulence moyenne faon vibrer tout le plancher. L'étage est à rénové complétement. Aucune isolation, pas de chauffage (cheminées inexploitables dans chacune des 2 pièces actuelles), fenêtre et sol d'époque. Le plancher haut de l'étage est un plancher en longues lattes de bois de 10 cm de large environ (j'ignore l'essence) disposées sur des poutres toujours à 60 cm d'entraxe mais perpendiculaires aux poutres du plancher haut RDC.
Nous avons approximativement 3,20 m entre le sol et le dessous des poutres. Les 2 pièces font chacune 6,10 m de large et 5,50 m de long, séparées par un mur en pierre de 60 cm.


Dans le grenier, accessible par l'escalier principal, la charpente permet de circuler debout sans problème sur une bande de 3 m environ, ensuite la toiture nous oblige à nous baisser. Nous y envisageons des chambres d'appoint, salle de jeux et de détente, et un petit bureau.

Nous attaquons actuellement la réno de l'étage et la question du chauffage est à traiter pour faire nos choix de matériaux et envisager les réseaux. Le futur RDC sera composé d'une cuisine avec coin repas et d'un salon. Nous aimerions en RDC un chauffage par le sol (nous y avons "gouté" depuis des années dans des constructions récentes et nous y trouvons un confort thermique et un coté pratique).
La question se pose cependant pour l'étage. Je sais qu'il y a des pour et des contre ici. Cet étage sera composé d'une salle d'eau, d'une chambre enfant avec coin jeux ou bureau, d'une chambre parentale et d'une petite pièce détente (lecture...).
Nous en sommes actuellement à préparer le sol. Toutes les tomettes et la couche de terre sont retirées. Nous allons retirer le hourdi en torchis et positionner sur les poutres des poutrelles béton avec hourdi béton afin de reprendre toute la charge de l'ancienne structure et rendre les poutres bois uniquement décoratives. Ainsi nous gagnerons également en confort phonique.
Concernant le grenier, nous allons remplacer les lattes par de l'OSB puis parquet massif sur isolant type liège. Nous ne savons pas si nous devons prévoir un système de chauffage d'appoint sur ce niveau. Cela dépendra certainement du choix du système pour l'étage.

Alors à votre avis, à l'étage, chauffage par le sol ou non ? Vos conseils et remarques sont les bienvenus.

Merci d'avoir lu.

Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour une installation de pompe à chaleur...

Allez dans la section devis pompe à chaleur du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de chauffagistes de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les chauffagistes, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-36-devis_pompes_a_chaleur.php
 
Env. 20 message Loire Atlantique
Je fais remonter le sujet.
Est-il possible d'éditer mon premier message pour corriger mes fautes ?
Personne pour des réponses à mon sujet ?
Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
Si ton futur chauffage est au gaz naturel, le choix pour le chauffage de l'étage est totalement libre; le plus simple est sans doute d'utiliser des radiateurs, le phénomène de plancher froid étant inexistant à l'étage...

Par contre si tu envisages une pompe à chaleur, il est essentiel de préserver ses performances par un plancher chauffant à l'étage; c'est devenu assez facile avec les planchers chauffants minces, mais c'est un peu plus coûteux que des radiateurs.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Loire Atlantique
Merci pour ta réponse. Le futur chauffage est prévu au gaz naturel en remplacement du fioul, mais après de nombreuses lectures, j'avoue que je doute désormais de notre choix, et qu'il n'est pas impossible qu'on se tourne finalement vers une PAC.
Pourquoi la PAC impose un PC à l'étage pour préserver les performances, et pourquoi avec le gaz naturel il est préférable de ne pas mettre de PC ?
Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
Une PAC fonctionne à un niveau optimal (estimé par le COP) pour une différence de température assez faible; concrètement, les performances sont excellentes (COP de 4 ou 5) pour une eau du circuit chauffage à une trentaine de degrés, comme dans un PC. La température d'eau exigée par un radiateur est d'environ 70°C, ce qui implique un COP de 2,5 à 3. La conso d'électricité est donc près de 2 fois plus importante, et la PAC voit sa durabilité et sa fiabilité atteintes.

On n'a donc jamais intérêt à coupler un PC avec des radiateurs dans un circuit avec une PAC. Par contre, le gaz n'a aucun problème avec ces températures, et a à peu près les mêmes performances avec un PC ou avec des radiateurs.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Loire Atlantique
Et si j'ai bien compris le fonctionnement d'une PAC, le COP réduit en inter-saison et en été, donc pour du radiateur cela deviendrait presque plus cher qu'avec une chaudière traditionnelle gaz ou autre ?
Par contre ce que je comprends moins c'est qu'une PAC ne soit pas en mesure d'alimenter des radiateur sans perte de fiabilité et durabilité ?
Peux-tu me préciser ce phénomène ? Cela voudrait-il dire qu'une PAC n'est pas faite pour chauffer une eau à plus de 35° ?
Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
Si ! Une pac peut chauffer de l'eau à 75°, mais ses performances sont moins bonnes qu'à 35°, et le compresseur est utilisé plus près de ses limites... C'est comme un moteur de voiture qui serait utilisé en permanence à son maximum...

Avec une pac, on a toujours intérêt à avoir la différence de température entre source froide et source chaude la plus faible possible; c'est ce qui découle des lois de Carnot...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 5000 message Arzal (56)
bardal a écrit:Si ! Une pac peut chauffer de l'eau à 70°, mais ses performances sont moins bonnes qu'à 35°, et le compresseur est utilisé plus près de ses limites... C'est comme un moteur de voiture qui serait utilisé en permanence à son maximum...

Avec une pac, on a toujours intérêt à avoir la différence de température entre source froide et source chaude la plus faible possible; c'est ce qui découle des lois de Carnot...
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 5000
De : Arzal (56)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Loire Atlantique
Elle est ou dans le 44 cette maison ?

Quelle surface ?

Vieille bâtisse je déconseille le plancher chauffant si ça n'est pas suffisamment isolé surtout avec de l'inertie il faut mieux rester sur du radiateur en haute température (donc pas de PAC)

Et pourquoi pas une chaudière granulés ?
Picto recompense Membre super utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 2000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 20 message Loire Atlantique
Proximité de Nort. La maison fait 76m² au sol par niveau. Il y a une annexe à coté à rénover, mais ce sera secondaire. Il faut juste que je prévois une chaudière suffisamment puissante.
Je rejoins un peu ton avis Cartman44, mais je vais quand même essayer d'isoler au mieux tout en essayant de conserver un maximum de pierres apparentes. Et plus je m'intéresse à la partie chauffage plus je trouve que les murs chauffant seraient une bonne alternative au PC ou radiateurs.

Chaudière granulés pour moi l'inconvénient c'est la corvée des sacs à aller acheter, stocker, l'entretien... J'aime les choses qui peuvent s'automatiser et qui une fois régler ne me tracasse plus...
Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
Myghalloween a écrit:Bonjour ou bonsoir,

Je sais que le sujet a été traité de nombreuses fois sur ce forum mais il semble que chaque rénovation soit un cas particulier, donc je vais tenter de vous exposer au mieux mon cas afin de profiter de vos précieux conseils.
Nous venons d'acheter une maison à rénové, datant de 1792 en Loire-Atlantique.
La bâtisse principale est en pierre apparente. Elle est partiellement rénové au RDC puisque les anciens propriétaire on fait en sorte que cela soit habitable avec un minimum de confort. Ils ont rénové eux-même avec parfois des choix curieux... Nous envisageons de tout reprendre, mais en attendant, le RDC nous permet d'y habiter tout en attaquant le reste de la rénovation. Ce RDC est en ITI sur une dalle qui me semble être un radier et le chauffage actuel est diffusé par des radiateurs en fonte alimentés par une chaudière fioul. De quoi être au chaud en attendant, mais nous changerons pour le gaz de ville qui passe dans notre commune.
Le plancher haut du RDC (au dessus du placo) est un hourdi de torchis entourant des fusées disposées sur les poutres de 60 cm d'entraxe environ.

Une fois à l'étage, ce hourdi est recouvert d'une couche de "terre" puis de tomettes. L'ensemble est lourd et les pas d'un adulte de corpulence moyenne faon vibrer tout le plancher. L'étage est à rénové complétement. Aucune isolation, pas de chauffage (cheminées inexploitables dans chacune des 2 pièces actuelles), fenêtre et sol d'époque. Le plancher haut de l'étage est un plancher en longues lattes de bois de 10 cm de large environ (j'ignore l'essence) disposées sur des poutres toujours à 60 cm d'entraxe mais perpendiculaires aux poutres du plancher haut RDC.
Nous avons approximativement 3,20 m entre le sol et le dessous des poutres. Les 2 pièces font chacune 6,10 m de large et 5,50 m de long, séparées par un mur en pierre de 60 cm.


Dans le grenier, accessible par l'escalier principal, la charpente permet de circuler debout sans problème sur une bande de 3 m environ, ensuite la toiture nous oblige à nous baisser. Nous y envisageons des chambres d'appoint, salle de jeux et de détente, et un petit bureau.

Nous attaquons actuellement la réno de l'étage et la question du chauffage est à traiter pour faire nos choix de matériaux et envisager les réseaux. Le futur RDC sera composé d'une cuisine avec coin repas et d'un salon. Nous aimerions en RDC un chauffage par le sol (nous y avons "gouté" depuis des années dans des constructions récentes et nous y trouvons un confort thermique et un coté pratique).
La question se pose cependant pour l'étage. Je sais qu'il y a des pour et des contre ici. Cet étage sera composé d'une salle d'eau, d'une chambre enfant avec coin jeux ou bureau, d'une chambre parentale et d'une petite pièce détente (lecture...).
Nous en sommes actuellement à préparer le sol. Toutes les tomettes et la couche de terre sont retirées. Nous allons retirer le hourdi en torchis et positionner sur les poutres des poutrelles béton avec hourdi béton afin de reprendre toute la charge de l'ancienne structure et rendre les poutres bois uniquement décoratives. Ainsi nous gagnerons également en confort phonique.
Concernant le grenier, nous allons remplacer les lattes par de l'OSB puis parquet massif sur isolant type liège. Nous ne savons pas si nous devons prévoir un système de chauffage d'appoint sur ce niveau. Cela dépendra certainement du choix du système pour l'étage.

Alors à votre avis, à l'étage, chauffage par le sol ou non ? Vos conseils et remarques sont les bienvenus.

Merci d'avoir lu.


Bonjour
Juste une remarque, vérifiez bien la résistance de la construction au nouveau plancher béton.
Dans la maison en face de la mienne, le maçon qui a réalisé ce type de chantier avait mis en place, le long des murs du RDC des poteaux afin de ne pas faire peser l'ensemble du poids des planchers béton sur les murs existants.
Pourtant murs de 60 à 70 cm d'épaisseur, mais granit hourdi à la terre, avec juste un enduit chaux intérieur et extérieur, donc rien permettant d'encaisser le poids, et la rigidité du béton.
Et il m'a déjà été raconté des cas de fissures (un collègue dans le nord propriétaire d'une maison de rue donc avec 2 mitoyennetés dont une qui n'a pas résisté aux nouveaux planchers béton intérieur, lui fissurant sa façade !) ou de quasi effondrement de maison suite à des dalles bétons à l'étage (le maçon qui bosse chez moi est déjà intervenu pour aider à reconstruire un pignon effondré suite à une dalle mal dimensionnée).
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 20 message Loire Atlantique
J'espère ne pas rencontrer ce désagrément ! Le plancher actuel de l'étage composé de terre bois paille tomette est à mon avis trés proche du poids du plancher hourdi béton que je veux faire. Par conséquent, je pense et j'espère que les murs seront en mesure de tenir cette charge de "remplacement".
Il ne s'agit pas ici de créer un plancher (donc une charge) comme cela pourrait être le cas dans une grange, mais de "remplacer" un plancher par un autre plus résistant sans pour autant être plus lourd.
Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
Membre super utile Env. 2000 message Loire Atlantique
Myghalloween a écrit:Proximité de Nort. La maison fait 76m² au sol par niveau. Il y a une annexe à coté à rénover, mais ce sera secondaire. Il faut juste que je prévois une chaudière suffisamment puissante.
Je rejoins un peu ton avis Cartman44, mais je vais quand même essayer d'isoler au mieux tout en essayant de conserver un maximum de pierres apparentes. Et plus je m'intéresse à la partie chauffage plus je trouve que les murs chauffant seraient une bonne alternative au PC ou radiateurs.

Chaudière granulés pour moi l'inconvénient c'est la corvée des sacs à aller acheter, stocker, l'entretien... J'aime les choses qui peuvent s'automatiser et qui une fois régler ne me tracasse plus...


Tu peux faire une étude thermique sur le bâtiment. Tu connaîtrais les déperditions et tu auras des propositions d'améliorations thermiques avec différentes solutions de chauffage.

Si tu as trop de déperditions tu n'arriveras pas à chauffer avec un mur ou plancher chauffant. Ceci dit cette solution peut être intéressante avec du chauffage solaire type solisart.

Tu as le gaz naturel ou tu es ? Si propane, fioul ou PAC le choix du granulés s'impose presque. Il existe des solutions avec des silos qui ne demande pas plus de contraintes que le fioul hormis de vider le bac à cendres.
Picto recompense Membre super utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 2000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre super utile Env. 2000 message Loire Atlantique
Myghalloween a écrit:J'espère ne pas rencontrer ce désagrément ! Le plancher actuel de l'étage composé de terre bois paille tomette est à mon avis trés proche du poids du plancher hourdi béton que je veux faire. Par conséquent, je pense et j'espère que les murs seront en mesure de tenir cette charge de "remplacement".
Il ne s'agit pas ici de créer un plancher (donc une charge) comme cela pourrait être le cas dans une grange, mais de "remplacer" un plancher par un autre plus résistant sans pour autant être plus lourd.


Le béton c'est 2000 kg / m³ quand même un terre paille c'est pas la même. Il existe des solutions chez Fermacell sûrement plus adaptée à mon avis.
Picto recompense Membre super utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 2000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 20 message Loire Atlantique
Cartman44 a écrit:Tu peux faire une étude thermique sur le bâtiment. Tu connaîtrais les déperditions et tu auras des propositions d'améliorations thermiques avec différentes solutions de chauffage.

Si tu as trop de déperditions tu n'arriveras pas à chauffer avec un mur ou plancher chauffant. Ceci dit cette solution peut être intéressante avec du chauffage solaire type solisart.

Tu as le gaz naturel ou tu es ? Si propane, fioul ou PAC le choix du granulés s'impose presque. Il existe des solutions avec des silos qui ne demande pas plus de contraintes que le fioul hormis de vider le bac à cendres.

Le gaz naturel passe devant la maison. Ce qui n'était pas le cas à l'époque ou les anciens propriétaires avaient choisi le fioul. J'ai un ami qui a une chaudière à granulé avec un silos. Je t'accorde que c'est un minimum de corvées, mais franchement je trouve que ça prend beaucoup de place et on ne peut pas faire une automatisation à 100%.
Qui fait des études thermiques et quel est le cout ? Cela me semble une bonne idée en effet pour être sûr de partir sur une solution adaptée.
Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
Env. 20 message Loire Atlantique
Cartman44 a écrit:Le béton c'est 2000 kg / m³ quand même un terre paille c'est pas la même. Il existe des solutions chez Fermacell sûrement plus adaptée à mon avis.

Un hourdi terre + tomettes me semble qu'on est pas loin de 1700 kg / m³. Et en béton, le plancher (plus hourdi de blocs béton) sera moins épais qu'actuellement. J'ai pas encore fait de calcul, mais globalement ça devrait être assez proche. A vérifier bien sûr.
Tu penses à quoi cher Fermacell ? Perso je ne connais que leurs panneaux, que je pense utiliser plutôt que des plaques Placo.
Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
Myghalloween a écrit:
Cartman44 a écrit:Le béton c'est 2000 kg / m³ quand même un terre paille c'est pas la même. Il existe des solutions chez Fermacell sûrement plus adaptée à mon avis.

Un hourdi terre + tomettes me semble qu'on est pas loin de 1700 kg / m³. Et en béton, le plancher (plus hourdi de blocs béton) sera moins épais qu'actuellement. J'ai pas encore fait de calcul, mais globalement ça devrait être assez proche. A vérifier bien sûr.
Tu penses à quoi cher Fermacell ? Perso je ne connais que leurs panneaux, que je pense utiliser plutôt que des plaques Placo.

Je ne suis pas maçon, mais d'après les discussions avec différents maçons considérés comme pas mauvais, il y a deux choses qui peuvent poser problème :
- le poids de la dalle par rapport à la dalle d'origine même avec quenouilles en terre, sable et finition terre cuite
- la rigidité de la dalle béton par rapport à une dalle en bois


c'est pour cela que les 3 maçons avec lesquelles j'ai discuté de cette problématique (pour mes travaux) m'ont indiqué que, par sécurité, sauf avis contraire d'un BE, préfèrent mettre en place des poteaux et poser la dalle sur les poteaux, plutôt que de la sceller dans les murs (elle est raccordée aux murs, mais elle tient sur les poteaux, et pas uniquement par les murs)

Mais je ne suis pas maçon, mais c'est l'avis de trois pro intervenants majoritairement dans la rénovation de l'ancien, donc j'aurais tendance à les croire.
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Loire Atlantique
Myghalloween a écrit:
Cartman44 a écrit:Le béton c'est 2000 kg / m³ quand même un terre paille c'est pas la même. Il existe des solutions chez Fermacell sûrement plus adaptée à mon avis.

Un hourdi terre + tomettes me semble qu'on est pas loin de 1700 kg / m³. Et en béton, le plancher (plus hourdi de blocs béton) sera moins épais qu'actuellement. J'ai pas encore fait de calcul, mais globalement ça devrait être assez proche. A vérifier bien sûr.
Tu penses à quoi cher Fermacell ? Perso je ne connais que leurs panneaux, que je pense utiliser plutôt que des plaques Placo.

Leurs solutions chapes sèches.
Picto recompense Membre super utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 2000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 20 message Loire Atlantique
Cartman44 a écrit:Leurs solutions chapes sèches.

C'est une solution à étudier par rapport à une dalle béton.
Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
Env. 20 message Loire Atlantique
ManuTaden a écrit:Je ne suis pas maçon, mais d'après les discussions avec différents maçons considérés comme pas mauvais, il y a deux choses qui peuvent poser problème :
- le poids de la dalle par rapport à la dalle d'origine même avec quenouilles en terre, sable et finition terre cuite
- la rigidité de la dalle béton par rapport à une dalle en bois

c'est pour cela que les 3 maçons avec lesquelles j'ai discuté de cette problématique (pour mes travaux) m'ont indiqué que, par sécurité, sauf avis contraire d'un BE, préfèrent mettre en place des poteaux et poser la dalle sur les poteaux, plutôt que de la sceller dans les murs (elle est raccordée aux murs, mais elle tient sur les poteaux, et pas uniquement par les murs)

Mais je ne suis pas maçon, mais c'est l'avis de trois pro intervenants majoritairement dans la rénovation de l'ancien, donc j'aurais tendance à les croire.

Le poids d'un hourdi béton (et non d'une dalle) sera très proche du plancher d'origine (5 à 10 cm de terre sur quenouille  sur poutres chêne + tomettes). De plus, à l'époque les gens agençaient les pièces avec des meubles lourds en bois massif et souvent bien remplis. ce qu'on ne fait plus de nos jours.
Actuellement les poutres chêne supportent cette charge qui elles-mêmes font supporter leur charge aux murs. Un mur en pierre supporte très bien la compression. A moins de vraiment apporter une charge très supérieur à celle prévue d'origine, les poteaux me semblent un peu "ceinture et bretelles".
La rigidité oui, encore que, si tu ne fais pas de chainage sur le pourtour de la pièce, le plancher peut "travailler" un peu avec la maison.
Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
Myghalloween a écrit:
Le poids d'un hourdi béton (et non d'une dalle) sera très proche du plancher d'origine (5 à 10 cm de terre sur quenouille  sur poutres chêne + tomettes). De plus, à l'époque les gens agençaient les pièces avec des meubles lourds en bois massif et souvent bien remplis. ce qu'on ne fait plus de nos jours.

je n'en suis pas vraiment certains, avant c'était des armoires pleines (et encore) de vêtements,
maintenant ce sont des bouquins, et des vêtements, beaucoup plus nombreux, dans des armoires en agglo ...

Citation: Actuellement les poutres chêne supportent cette charge qui elles-mêmes font supporter leur charge aux murs. Un mur en pierre supporte très bien la compression. A moins de vraiment apporter une charge très supérieur à celle prévue d'origine, les poteaux me semblent un peu "ceinture et bretelles".
La rigidité oui, encore que, si tu ne fais pas de chainage sur le pourtour de la pièce, le plancher peut "travailler" un peu avec la maison.

c'est que j'ai indiqué :
Citation: par sécurité, sauf avis contraire d'un BE


Quand on rénove une maison ancienne, il est possible de découvrir des murs, dont l'argile normalement présente dans l'épaisseur du mur n'y ai plus, pour cause de galeries de rongeurs, ou d'infiltrations d'humidité. Donc avec une résistance sans doute moindre. ça ne m'étonne donc pas que les maçons spécialisés dans la rénovation préfèrent poser la dalle neuve sur des poteaux .
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 20 message Loire Atlantique
ManuTade a écrit:
Quand on rénove une maison ancienne, il est possible de découvrir des murs, dont l'argile normalement présente dans l'épaisseur du mur n'y ai plus, pour cause de galeries de rongeurs, ou d'infiltrations d'humidité. Donc avec une résistance sans doute moindre. ça ne m'étonne donc pas que les maçons spécialisés dans la rénovation préfèrent poser la dalle neuve sur des poteaux .

Il est vrai que si un mur est affaibli, il vaut mieux prendre des mesures, mais je trouve dommage de devoir mettre des poteaux par "sécurité" si une maison ne présente aucun problème de structure. Peut-être qu'il est préférable dans ce cas de tenter de traiter en amont le point faible au lieu de mettre un "pansement".
Des poutres ancrées suffisamment profond tous les 60 dans un mur en pierre en bon état, je ne vois franchement pas l'utilité de poteaux, sauf à être certain que rien ne bouge pendant très longtemps.
Ils t-ont mis des poteaux sous chaque poutre ou à chaque coin avec une grosse poutre qui supporte des poutrelles ?
Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
Env. 20 message Loire Atlantique
Je vais bientôt prendre contact avec Rector pour envisager la structure. Je pense qu'ils vont m'aiguiller sur la solution à retenir. En attendant, revenons sur le sujet qui me préoccupe le plus dans l'immédiat : le choix du système de chauffage et sa diffusion. Merci
Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
Myghalloween a écrit:Je vais bientôt prendre contact avec Rector pour envisager la structure. Je pense qu'ils vont m'aiguiller sur la solution à retenir. En attendant, revenons sur le sujet qui me préoccupe le plus dans l'immédiat : le choix du système de chauffage et sa diffusion. Merci

Pour cela il faut connaître le besoin. donc soit vous le calculez vous même, soit vous passez pour un thermicien.
Avec le besoin, et quelques infos complémentaires comme le budget, le niveau des aides auxquelles vous avez le droit ...  il est possible de réaliser un tri sur les possibilités en fonction de vos envies.

Mais sans connaître le besoin, c'est compliqué de conseiller un moyen de chauffage, ou alors on tient juste compte de ses envies et ses connaissances.

Si c'est ce vous attendez, alors je vous conseille le granulés de bois, soit avec un poêle hydro, soit avec une chaudière, avec des émetteurs qui sont des murs chauffants ;)


PS : pour calculer soit même ses besoins de chauffage il existe archimist : http://www.archimist.com/index.html/
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
 
Membre super utile Env. 2000 message Loire Atlantique
Oui faire appel à un BET surtout que vous pouvez bénéficier de ma prime renov.
Picto recompense Membre super utile
Actuellement en ligne !
Messages : Env. 2000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 20 message Loire Atlantique
ManuTaden a écrit:
PS : pour calculer soit même ses besoins de chauffage il existe archimist : http://www.archimist.com/index.html/

Merci pour ce logiciel que je ne connaissais pas, qui plus est gratuit !
Messages : Env. 20
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 1 mois
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Cotes D'armor
Myghalloween a écrit:
ManuTaden a écrit:
PS : pour calculer soit même ses besoins de chauffage il existe archimist : http://www.archimist.com/index.html/

Merci pour ce logiciel que je ne connaissais pas, qui plus est gratuit !

et qui semble très bien fonctionner.
Dans le cadre d'une étude pour ma chaudière, un des fabricants contacté a utilisé leur logiciel pro pour réaliser une étude, qui a donné quasi la même réponse que mes calculs avec alchimist
Si un jour on te reproche que ton travail n’est pas un travail de professionnel, dis-toi que ce sont des amateurs qui ont construit l’Arche de Noé et des professionnels qui ont construit le Titanic
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Cotes D'armor
Ancienneté : + de 5 ans
En cache depuis le dimanche 25 avril 2021 à 09h02
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis pompe à chaleurArtisan
Devis pompe à chaleur
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Quel chauffage choisir ?
Quel chauffage choisir ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
11 idées de poeles à bois
11 idées de poeles à bois
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Photos installations chauffages
Photos installations chauffages
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

4
abonnés
surveillent ce sujet
Voir