Retour
Menu utilisateur
Menu

DTU : etanchéité toit terrasse bitume et béton cellulaire

Ce sujet comporte 10 messages et a été affiché 49.338 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
4
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 400 message Finistere
Bonjour,

Je construis en béton cellulaire. L'étage déborde sur le toit terrasse du RdC.
L'étancheur a dit que le DTU a changé et que l'étanchéité (plaque de bitume) doit être posée sur du béton et pas sur le béton cellulaire. Ce qui impose de faire une bande de béton au pied du mur comme les acrotères.

Le fabricant de béton cellulaire ne trouve rien à ce sujet. Je n'ai pas le DTU. L'architecte découvre et le maçon s'énerve ...

Une idée ?

Merci.
Messages : Env. 400
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 15 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux d'étanchéité de toit terrasse...

Allez dans la section devis etanchéité toit terrasse du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de professionnels de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les professionnels, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-83-devis_etancheite_toit_terrasse.php
 
Membre super utile Env. 20000 message Bouches Du Rhone
Bonsoir "boifan"


Le DTU est 20.12


Ludovic.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 20000
Dept : Bouches Du Rhone
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 400 message Finistere
Bonsoir Ludovic,
Je pense que c'est peut-être dans le 43.1 mais c'est inaccessible.
Il faudrait voir comment sont faits les relevés d'étanchéité sur un mur en béton cellulaire.
Merci
Messages : Env. 400
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 15 ans
 
Membre super utile Env. 20000 message Bouches Du Rhone
Boifan a écrit:Bonsoir Ludovic,
Je pense que c'est peut-être dans le 43.1 mais c'est inaccessible.
Il faudrait voir comment sont faits les relevés d'étanchéité sur un mur en béton cellulaire.
Merci



Si je vous le dis!!

Tapez dans ce sens " DTU étanchéitè bitumeuse sur béton cellulaire

Ludovic.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 20000
Dept : Bouches Du Rhone
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 300 message La Roche Sur Yon (85)
Bonjour

kauffmann ludovic a écrit:Bonsoir "boifan"


Le DTU est 20.12


Ludovic.



Pour la NF P 10-203-1 Septembre 1993 DTU 20.12 Maçonnerie des toitures et d'étanchéité Gros œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d'étanchéité

Il est écrit :

Le présent document ne s'applique pas au gros œuvre des toitures en béton armé de granulats légers, non plus qu'aux dalles armées de béton cellulaire autoclavé.

par contre en effet, les acrotères maçonnés sont interdit, ils doivent être maçonnées

salutations
Messages : Env. 300
De : La Roche Sur Yon (85)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 300 message La Roche Sur Yon (85)
bonjour

ps : ils doivent être en béton armé, désolé pour l'erreur
Messages : Env. 300
De : La Roche Sur Yon (85)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Membre super utile Env. 20000 message Bouches Du Rhone
Bonjour "Boifan"

Voila se que j'ai trouvé, j'espère que vous trouverez se que vous cherchez.

Cordialement Ludovic.


Les règles de l'Art et Normes >> Etanchéité >> Terrasses béton



Les prescriptions techniques et les règles concernant la réalisation des étanchéités de ces ouvrages sont contenues dans :

- Le DTU 43-1 de JUILLET 1994
- NF DTU P 84-204-1 intitulé " TRAVAUX D'ÉTANCHÉITÉ DES TOITURES TERRASSES AVEC ÉLÉMENTS PORTEURS EN MAÇONNERIE "


Ce document comprend :
- Le cahier des clauses spéciales
- Le cahier des charges DTU 43-1 (techniques)
- Chapitre 1 - Généralités
- Chapitre 2 - Matériaux
- Chapitre 3 - Supports d'étanchéité des parties courantes en maçonnerie
- Chapitre 4 - Supports d'étanchéité en panneaux isolants non porteurs / Constitution et mise en oeuvre
- Chapitre 5 - Supports d'étanchéité : Ouvrages particuliers
- Chapitre 6 - Mise en oeuvre des ouvrages d'étanchéité
- Chapitre 7 - Protection des revêtements d'étanchéité
- Chapitre 8 - Dispositions spécifiques à certaines toitures terrasses en raison de leur utilisation
- Chapitre 9 - Toitures sous climat de montagne
- Chapitre 10 - Tolérances - Épreuves d'étanchéité - Contrôle du revêtement d'étanchéité
- Annexe 1 - Matériaux
- Annexe 2 - Sécurité des personnes contre les chutes
- Annexe 3 - Entretien

CAHIER DES CHARGES DTU 43-1


CHAPITRE 1 - GÉNÉRALITÉS

Objet

Le présent document définit les conditions d'exécution des ouvrages d'étanchéité de toitures-terrasses de pente au plus égale à 5 % établis sur éléments porteurs en maçonnerie.
Le présent document ne traite que des revêtements d'étanchéité traditionnels : asphalte coulé et multicouche par bitumes armés.

Définition

Ces ouvrages, appliqués sur les éléments porteurs en maçonnerie définis dans le DTU 20-12, comprennent :
- les dispositifs faisant obstacle au transfert de la vapeur d'eau
- l'isolation thermique
- le revêtement d'étanchéité proprement dit
- la protection
- les dispositifs accessoires et complémentaires
Toutefois, certaines toitures peuvent ne pas comporter les deux premiers ouvrages ci-dessus.

Domaine d'application

Le présent document s'applique à tous les bâtiments réalisés en France Métropolitaine, quelle que soit leur destination.
Dans les régions sous climat de montagne (caractérisées par une altitude supérieure à 900 m), les toitures doivent répondre aux dispositions du Chapitre 9.

Terminologie

(Par référence au DTU 20-12)

Support de l'étanchéité
On entend par support de l'étanchéité (par abréviation dans la suite du texte " support " l'élément de la construction sur lequel est appliqué directement le revêtement d'étanchéité

Élément porteur
On entend par élément porteur la partie supérieure résistante du gros-œuvre de la toiture qui constitue le support, ou sur lequel repose le support de l'étanchéité

Relief
On entend par relief un ouvrage émergent sur lequel l'étanchéité est relevée, ce relevé pouvant être exécuté sur tout ou partie de la hauteur du relief

Isolation thermique
Ouvrage constitué par une ou plusieurs couches de matériaux ou produits isolants, destiné à réduire les échanges thermiques entre l'intérieur et l'extérieur des bâtiments

Dispositifs faisant obstacle au transfert de la vapeur d'eau
1. Couche de diffusion
Couche ménagée sous l'écran pare-vapeur, destinée à répartir la pression de la vapeur d'eau
2. Écran pare-vapeur
Écran de protection contre la migration de la vapeur d'eau, placé sous la couche d'isolation thermique

Revêtement d'étanchéité
Dans le présent texte, le mot revêtement désigne le revêtement d'étanchéité proprement dit, tant en partie courante que sur les ouvrages annexes
Sur les parties courantes, le revêtement d'étanchéité est appelé relevé
Sur les parties en retombée, le revêtement d'étanchéité est appelé retombée d'étanchéité.

Couche d'indépendance
Couche disposée entre le revêtement d'étanchéité des parties courantes et son support, destinée à éviter leur adhérence

Revêtement d'étanchéité en système indépendant
Revêtement d'étanchéité séparé de son support par une couche d'indépendance

Revêtement d'étanchéité en système adhérent
Revêtement d'étanchéité liaisonné de manière continue à son support

Couche de désolidarisation
Couche disposée entre le revêtement d'étanchéité et sa protection destinée à prémunir le revêtement d'étanchéité de certaines actions de la protection

Protection lourde
1. Protection meuble
Protection rapportée constituée par un lit de granulats minéraux libres
2. Protection dure
Protection rapportée constituée par des matériaux agglomérés aux liants hydrauliques ou par des matériaux minéraux sous forme de carreaux, dalles, etc...
3. Protection asphalte
Protection rapportée en asphalte coulé gravillonné

Autoprotection
Protection mince réalisée en usine sur un matériau d'étanchéité en feuille


Classifications des toitures-terrasses

En fonction du climat

Toitures-terrasses sous climat de montagne
Ce sont les toitures-terrasses des bâtiments caractérisés par des sollicitations climatiques spécifiques au climat de montagne (présence de neige pendant une longue durée de l'année). Conventionnellement, ce sont celles des bâtiments implantés à une altitude supérieure à 900 m.
Les prescriptions particulières à ces toitures-terrasses font l'objet du Chapitre 9.

Toitures-terrasses en dehors du climat de montagne
Ce sont les toitures-terrasses des bâtiments ne répondant pas à la définition précédente.

En fonction des pentes des parties courantes

Les toitures-terrasses visées par le présente DTU sont classées en deux catégories :
- Toitures-terrasses à pente nulle
- Toitures-terrasses plates pente de 1 à 5 % limites incluses

En fonction de leur accessibilité (ou de leur destination)

Toitures-terrasses inaccessibles (pente nulle admise)
Toitures-terrasses qui ne reçoivent qu'une circulation réduite à l'entretien du revêtement d'étanchéité ou d'accessoires de toitures (entretien des lanterneaux d'éclairement ou de désenfumage, des antennes, ramonage des conduits...)

Toitures-terrasses accessibles à la circulation piétonnière et au séjour, dites toitures-terrasses piétonnes
Dans le cas général, la pente minimale est de 1 %. Dans le cas particulier des dalles de circulation sur plots, qui font l'objet des dispositions complémentaires indiquées à l'Article 8.5, la pente nulle est admise.

Toitures-terrasses techniques ou à zones techniques (pente nulle admise)
Elles font l'objet des dispositions complémentaires indiquées à l'Article 8.2.
Les toitures-terrasses techniques sont les toitures-terrasses servant de passage fréquent en vue de l'entretien des installations hors combles, telles que :

- Chaufferies
- Dispositifs de ventilation mécanique contrôlée
- Aéro-réfrigérants (conditionnement d'air)
- Dispositifs permettant le nettoyage des façades
- Locaux de machineries d'ascenseurs, de monte-charges
- Capteurs solaires

Si l'installation technique ne concerne qu'une partie de la toiture-terrasse, seule cette partie est considérée comme toiture-terrasse technique (" zone technique ").

Toitures-terrasses accessibles à la circulation et au stationnement des véhicules légers (pente minimale 1 %) dites toitures parc VL ou toitures accessibles aux véhicules légers
Les véhicules légers sont conventionnellement caractérisés par une charge maximale de 2 tonnes / essieu.

Toitures-terrasses accessibles à la circulation et au stationnement des véhicules lourds (pente minimale 1 %) dites toitures parcs PL ou toitures accessibles aux véhicules lourds
Les véhicules lourds sont conventionnellement caractérisés par une charge supérieure à 2 tonnes / essieu.

Toitures-terrasses jardins (pente nulle admise)



CHAPITRE 2 - MATÉRIAUX

Matériaux d'étanchéité

Asphalte
- Pur
- Sablé
- Gravillonné
- Routier

Matériaux à base de bitume
- Enduit d'Application à Chaud (EAC)
- Enduit d'Imprégnation à Froid (EIF)
- Bitumes armés (armatures : toile de jute, tissu de verre, composites, etc...)
- Feutres bituminés (armatures : carton feutre, voile de verre, polyester, etc...)
- Bitumes armés et feutres bituminés avec complément d'indépendance (granulats de liège, papier kraft crêpé, feuille aluminium)
- Feutre bituminé : sous-face, perforé
- Matériaux pour écrans pare-vapeur

Matériaux pour couche d'indépendance
- Écran voile de verre (100 g/m²)
- Papier kraft (70 g/m² minimum)
- Papier " entre deux sans fil "

Matériaux pour couche de semi-indépendance d'asphalte
- Papier perforé
- Résille de verre
- Toile de jute

Isolants
- Liège aggloméré (30 à 60 mm)
- Panneaux avec avis technique
- Polystyrène expansé
- Mousse de polyuréthane
- Mousse de verre
- Perlite cellulose
- Laine de roche
- Composite

Matériaux pour ouvrages annexes
- Métaux pour accessoires divers (zinc - aluminium - cuivre - acier galvanisé - acier inoxydable - plomb)
- Matériaux spéciaux pour bandes de pontage (bande métal bitume)
- Matériaux pour joints de dilatation
- Plomb en feuille épaisseur 2,5 mm
- Matériaux spécifiques avec avis techniques




CHAPITRE 3 - SUPPORTS D'ÉTANCHÉITÉ DES PARTIES COURANTES EN MAÇONNERIE

Par référence au DTU 20-12 sont admis les supports suivants :
- Éléments porteurs du type A - B - C - D
- Formes monolithes adhérentes à l'élément porteur
- Dalles flottantes en béton armé
- Formes fractionnées en béton sur panneaux isolants
- Dalles et voiles en Hourdis céramiques armés




CHAPITRE 4 - SUPPORTS D'ÉTANCHÉITÉ EN PANNEAUX ISOLANTS NON PORTEURS / CONSTITUTION ET MISE EN ŒUVRE

Un écran pare-vapeur, destiné à limiter ou empêcher la migration de la vapeur d'eau, provenant des locaux sous-jacents dans la couche isolante, est toujours disposé entre le support et le panneau isolant non porteur.
- Écran pare-vapeur (toujours adhérent) composé de :
- 1 couche EIF
- 1 couche EAC
- 1 feutre 36.S
Sur les locaux à forte hygrométrie ou planchers chauffants, l'écran pare-vapeur est complété par une couche de diffusion (feutre perforé).
- Couche isolante
Elle est constituée d'un ou plusieurs lits de panneaux superposés (voir Avis Techniques). Les panneaux sont disposés en quinconce et collés sur toute leur surface par une couche d'EAC sur l'écran pare-vapeur.




CHAPITRE 5 - SUPPORTS D'ÉTANCHÉITÉ : OUVRAGES PARTICULIERS

Ce chapitre recense les ouvrages particuliers et leurs règles de conception et de réalisation.
- Reliefs et retombées (acrotères, costières, seuils, etc...)
- Les joints de gros-œuvre (saillants ou plats)
- Les dispositifs de collecte et d'évacuation des eaux pluviales (chêneaux, caniveaux et E.P.)
- Les traversées de toitures et pénétrations diverses
- Les petits ouvrages de maçonnerie




CHAPITRE 6 - MISE EN ŒUVRE DES OUVRAGES D'ÉTANCHÉITÉ

Généralités
Revêtements d'étanchéité traditionnels :
- Asphalte
- Multicouche type bitume armé
Pose en :
- Indépendance
- Adhérence
- Semi-indépendance

Choix des revêtements
Il est fonction de :
- La nature du support
- La pente
- La destination de la terrasse
- Accessible
- Inaccessible
- Isolée ou non
- Surfaces, etc...
Ce chapitre décrit les différents types de revêtement à mettre en œuvre en surfaces courantes, et les traitements correspondants des relevés et des ouvrages particuliers.




CHAPITRE 7 - PROTECTION DES REVÊTEMENTS D'ÉTANCHÉITÉ

Généralités

Les dispositifs de protection de l'étanchéité ont pour but de contribuer à préserver le revêtement de l'action des agents atmosphériques susceptibles d'en altérer les qualités dans le temps, et des dégradations provenant des sollicitations mécaniques dues, notamment, à l'utilisation de la terrasse (accessibilité).
La protection lourde, meuble ou dure, est obligatoire.
Ce chapitre traite des différents types de protection retenus et adaptés à chaque revêtement d'étanchéité mis en œuvre en fonction de la destination de la toiture-terrasse.

Toitures-terrasses inaccessibles
Protection meuble gravillon.

Toitures-terrasses accessibles à la circulation piétonnière et au séjour
La protection est coulée sur couche de désolidarisation, soit en mortier, soit en béton qui recevra le revêtement de circulation.
Ce revêtement de circulation doit résister au gel et peut être réalisé par carreaux et dalles céramiques, dalles en matériaux naturels, dalles préfabriquées en béton ou en pierre dure épaisse, pavés autobloquants, etc...

Toitures-terrasses parcs pour véhicules légers ou véhicules lourds

Toitures-terrasses jardins

Toitures-terrasses techniques ou à zones techniques et chemins de circulation

Rampes d'accès à des véhicules

Chemins de roulement des appareils d'entretien de façades

Toutes les protections dures sont toujours obligatoirement désolidarisées de l'étanchéité et des relevés, et doivent être fractionnées, dans toute leur épaisseur, par des joints garnis de produits ou dispositifs aptes aux déformations de la protection.
La protection des relevés d'étanchéité est réalisée également en fonction de la hauteur des reliefs et de la destination de la toiture-terrasse.




CHAPITRE 8 - DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES A CERTAINES TOITURES-TERRASSES EN RAISON DE LEUR UTILISATION

Les prescriptions de ce chapitre traitent des dispositions spécifiques aux toitures-terrasses, aux utilisations particulières suivantes :
Toitures-terrasses :
- Techniques
- Jardins
- Accessibles aux véhicules
- Accessibles aux piétons avec dalles de circulation sur plots




CHAPITRE 9 - TOITURES SOUS CLIMAT DE MONTAGNE

Généralités
La spécificité des constructions en montagne rend les travaux d'étanchéité et annexes (isolation thermique, porte neige, évacuation des eaux pluviales) particulièrement délicats.
Dans les régions soumises à un climat de montagne, les ouvrages doivent être conçus et réalisés en tenant compte :
- Des écarts journaliers de température de surface
- Des charges localisées ou réparties de neige et de glace
- De l'érosion et des arrachements provoqués par des déplacements de la neige et de la glace
- Des phénomènes de siphonnage (neige poudreuse, vent violent, etc...)

Domaine d'application et limitation d'emploi

Les règles de ce chapitre sont applicables aux bâtiments implantés à une altitude supérieure à 900 m.
Les toitures-terrasses, sous climat de montagne, doivent présenter une pente comprise entre 1 et 5 % (la pente nulle est interdite en montagne).

Classification des toitures terrasses
- Toitures-terrasses avec porte neige (terrasses généralement non accessibles ou techniques)
- Toitures-terrasses sans porte neige (terrasses accessibles, non accessibles, accessibles aux véhicules légers ou lourds, terrasses jardins ou techniques)

Les dispositions essentielles retenues sous climat de montagne sont :
- Un renforcement de l'isolation thermique et des complexes d'étanchéité
- Des hauteurs de relevés d'étanchéité minimum importantes : 0,20 sous porte neige et 0,50 sur terrasse sans porte neige
- Isolation thermique des acrotères de hauteur supérieure à 0,30




CHAPITRE 10 - TOLÉRANCES - ÉPREUVES D'ÉTANCHÉITÉ - CONTRÔLE DU REVÊTEMENT D'ÉTANCHÉITÉ

Tolérances sur la constitution des revêtements d'étanchéité
-Asphalte
-Multicouches
Épreuves d'étanchéité à l'eau
Si le marché le prévoit, à la fin des travaux, il sera effectué une épreuve d'étanchéité par terrasse, réalisée par une mise en eau, sanctionnée par un procès-verbal.
Processus de mise en œuvre détaillé dans ce chapitre.
Contrôle du revêtement
Effectué par prélèvement destructif pendant la durée du chantier.
L'échantillon devra être conforme dans les limites fixées au paragraphe ci-dessus.




ANNEXE I - MATÉRIAUX

Définition de tous les matériaux qui concourent à la réalisation de tous les travaux d'étanchéité et travaux annexes liés.




ANNEXE II - SÉCURITÉ DES PERSONNES CONTRE LES CHUTES

Les dispositions constructives de la toiture doivent permettre de satisfaire aux exigences réglementaires, concernant la protection contre les chutes du personnel amené à travailler ou à circuler sur la toiture.




ANNEXE III - ENTRETIEN

La durabilité de l'étanchéité de la toiture-terrasse ne peut être pleinement satisfaisante que si ses ouvrages sont régulièrement très bien entretenus, et que leur usage est conforme à la destination de la toiture-terrasse.
Description de la périodicité, du mode opératoire : un contrat d'entretien, souscrit auprès d'une entreprise d'étanchéité, peut assurer l'obligation d'entretien du maître d'ouvrage.





conception-réalisation-hébergement canelle.com 2005/2008
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 20000
Dept : Bouches Du Rhone
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 400 message Finistere
Merci pour ces infos.

Ce qui m'intéresse, et je vois que ma question prête à confusion, c'est le pied de mur. Le mur en béton cellulaire est posé sur un toit terrasse en béton traditionnel. L'étanchéité remonte sur le mur en béton cellulaire.

Le DTU dirait qu'il ne faut pas coller l'étanchéité directement sur le béton cellulaire du mur. Je recherche comment ça doit être fait.
Messages : Env. 400
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 15 ans
 
Membre super utile Env. 20000 message Bouches Du Rhone
Bonjour "Boifan"


Si il me semble que cela est précisé, il faut badigeonner une impression à froid à base de goudron avant de coller.

Ludovic.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 20000
Dept : Bouches Du Rhone
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 10 message Lille (59)
Bonjour,

Avez-vous en définitive mis une couche de goudron au pied de votre beton cellulaire avant de poser votre étanchéité ?

Cela a t-il suffit pour éviter que remonte l'humidité ?

Cordialement,
Messages : Env. 10
De : Lille (59)
Ancienneté : + de 11 ans
En cache depuis le mardi 07 septembre 2021 à 21h02
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis étancheité toit terrasseArtisan
Devis étancheité toit terrasse
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Mais à toit plat : combien ça coute ?
Mais à toit plat : combien ça coute ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
21 idées de maisons cubiques à toits plats
21 idées de maisons cubiques à toits plats
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Plan 3D de maisons à toit plat
Plan 3D de maisons à toit plat
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

4
abonnés
surveillent ce sujet
Voir