Menu utilisateur
Menu

Présentation du projet :

Auteur du récit

Ricked
Messages : 189
De : Marennes (17)
Ancienneté : + de 4 ans

Récit créé le :

06 mai 2017 à 13h06

Présentation du projet :

Bonjour,

Voici notre récit (douloureux) concernant notre premier projet immobilier.

Après avoir acheté un terrain, nous faisons appel à différents constructeurs et maçons pour chiffrer un projet. Nous retiendrons finalement le constructeur Maisons Pascal Portères qui semblait le plus "sérieux" et "compétent". Notre priorité était de choisir un partenaire de confiance et professionnel ! Nous verrons par la suite que nous aurions mieux fait de nous abstenir ce jour là.

Avant même que les travaux de maçonnerie commence, nous avons dû arrêter le chantier !
Le maçon s'est "légèrement" trompé sur l'implantation de la maison, je leur ai signalé nos doutes alors que les pelleteuses venaient à peine de commencer à travailler. Ils ont ignorés nos craintes et ont même insinués que le voisin avait placé sa clôture en dépassant sur notre terrain... Nous avons fait revenir le géomètre et celui-ci a confirmé que le bornage avait été respecté par le voisin. Le maçon continuait a dire que tout été ok, c'est a ce moment là que le conducteur de travaux à dénié venir constater sur place que c'était du grand n'importe quoi. Malgré cela il continuait a dire que c'était une petite erreur, que ça ne changeait pas grand chose etc etc. Finalement quand ils ont vus que la limite de propriété se retrouvait a moins de 3 mètres (contre presque 4 initialement), et que du coup le certificat de conformité ne serait pas délivré, qu'ils ont décidé d'arrêter enfin le chantier pour implanter correctement.

Le résultat est simple, nous avons des fondations très larges (voir photo) et un terrain saccagé car les pelleteuses ont dûes revenir pour reprendre les fouilles. Bien évidemment le terrain à été laissé tel quel là où normalement il n'y aurait pas du y avoir de terrassement (cela va avoir son importance plus loin).

Je vais essayer de détailler sans rien oublier le récit de ce qui s'est déjà produit sur notre construction. Actuellement la toiture vient juste d'être terminée et les menuiseries devraient être posées prochainement.

Nous vivons un véritable cauchemar alors que le constructeur Maisons Pascal Portères nous avait vendu du rêve !
Je vais détailler dans ce récit au maximum les faits constatés et les doutes les plus évidents, je ne parlerai volontairement pas des doutes et des appréciations subjectives pour éviter de tomber dans la diffamation. En effet la résolution amiable semble de plus en plus compliquée étant donné que notre dernier recommandé est sans réponse depuis bientôt 1 mois...

Cette construction est devenu un calvaire qui occupe notre esprit jour et nuit, mais nous avons décidés de ne rien lâcher et de défendre jusqu'au bout notre premier investissement. Nous ferons donc tout ce qui sera possible en ce sens.

Sommaire du projet :

Option de lecture :

Le récit de la construction :

Ricked 
189 msg (17)
Le 06/05/2017 à 13h27
Erreur


Dernière édition par Ricked le Sam 06/Mai/2017 13:36; édité 1 fois
Partager | Citer |
0
06 mai 2017
13:35:37

Fondations larges et doutes quant a la bonne mise en oeuvre

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle
Lorsqu'ils ont coulés les fondations (larges comme on peut le voir sur les photos...), j'ai constaté le soir alors que le béton était encore frais, que les ferraillages verticaux ne tenaient pas bien droit. Il a fallu que j'en redresse 2 ou 3 qui s'étaient couchés avec le vent. aujourd'hui avec le recul je me rappelle avoir redressé tout ça sans aucun effort, cela venait tout seul (au point que le vent en ai fait bouger certains)... Les ligatures ont elles étés réalisées correctement ? Nous avons de gros doutes aujourd'hui... Rappelons que nous sommes sur un terrain argileux, et en zone sismique 3 !

Fondations très larges suite a erreur d'implantation du maçon. Nous avons aujourd'hui des doutes également sur la profondeur de celles-ci et sur la bonne mise en place du ferraillage. En effet, ils ont coulés alors que les fouilles étaient inondées, les fers verticaux tenaient à peine droit dans le béton frais... Les ligatures ont elles étés correctement faites ???
Partager | Citer |
0
 
06 mai 2017
16:59:47

Murs de soubassement

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle
Les murs de soubassement sont montés rapidement et proprement. Nous avons 4 rangs de parpaings contre 5 initialement prévus (mentionné dans la notice descriptive, avec option pour 6 rangs si nécessaire).
Il semblerait que le béton de propreté en fond de fouilles compense l'équivalent d'un rang selon les dires du conducteur de travaux. Nous n'avons jamais reçu d'avenant au contrat ou une moins value liée a cette modification.

Lorsque les planelles sont posées je demande au cdt pourquoi il n'y a pas d'arase étanche de rupture de capillarité. Sa réponse est sans appel, elle se fait sur le plancher, sous le premier rang de parpaing. Après vérifications (très poussées puisque le litige en cours concerne ce point précis, elle doit se faire sous le plancher, sur le dernier rang de soubassement dans le cas d'une construction sur vide sanitaire.) Nous verrons plus tard que le gros soucis est qu'il ne l'on pas faite non plus sous le premier rang d'élévation...


élévation des murs de soubassement. 4 rangs au lieu des 5 prévus dans le contrat.

élévation des murs de soubassement. 4 rangs au lieu des 5 prévus dans le contrat.

élévation des murs de soubassement. 4 rangs au lieu des 5 prévus dans le contrat.
<br />
Les planelles sont posées sans arase étanche de rupture de capillarité.

élévation des murs de soubassement. 4 rangs au lieu des 5 prévus dans le contrat.
<br />
Les planelles sont posées sans arase étanche de rupture de capillarité.

élévation des murs de soubassement. 4 rangs au lieu des 5 prévus dans le contrat.
<br />
Les planelles sont posées sans arase étanche de rupture de capillarité.
Partager | Citer |
0
 
06 mai 2017
17:09:26

Préparation plancher et incorporation plomberie

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle
Le chantier se poursuit sans arase étanche avec la préparation pour couler le plancher et l'incorporation de la plomberie
Incorporation plomberie et préparation plancher avant coulage

Incorporation plomberie et préparation plancher avant coulage

 
Partager | Citer |
0
 
06 mai 2017
17:23:21

Plancher coulé et ferraillage en attente trop court

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle
Le plancher est coulé. On se rend compte sur certaines photos que les fers en attente sont trop court. 60 cm mini en zone sismique 3. Le tracé gris en pourtour de plancher et autour des tubes PVC est le NOVITHOR (produit anti termites). Le fabricant préconise une application en 2 couches pour une épaisseur totale minimum de 4 mm... On y est pas... C'est aussi ce produit qui remplace l'arase étanche selon maisons Pascal Porteres. Sauf que ce produit n'a pas d'avis technique favorable pour ce domaine d'application. 
Le reste des infos en légende des photos suivantes.

Dalle coulée

On aperçoit les attentes verticales un peu courtes a mon goût... Sur 4 brins il n'en reste a peine 2 par endroits...

Dalle coulée

Attentes verticales douteuses. On aperçoit en arrière plan en pourtour de la dalle, le NOVITHOR appliqué très finement (normalement 4mm d'épaisseur en 2 couches selon la notice du fabricant ENSYSTEX), c'est le mortier anti termites mais aussi ce qui remplace la rupture de capillarité selon maisons Pascal Porteres. On aperçoit aussi la nature du terrain et sa facilité a retenir l'eau, dommage pour une maison sans rupture de capillarité...

Attentes verticales douteuses et plutôt courtes quand on sait qu'elle doivent faire 60 cm en zone sismique 3

Attentes verticales douteuses et plutôt courtes quand on sait qu'elle doivent faire 60 cm en zone sismique 3

Attentes verticales douteuses et plutôt courtes quand on sait qu'elle doivent faire 60 cm en zone sismique 3
Partager | Citer |
0
 
06 mai 2017
17:43:02

Début de l'élévation

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage
Nous voici au début de l'élévation des murs. Je passe sur le chantier pour vérifier que les maçons utilisent bien un mortier hydrofuge afin de faire enfin une arase étanche de rupture de capillarité. Ils me répondent que non !
J'appelle le conducteur de travaux qui me dit que ce n'est pas possible, qu'ils bossent correctement, qu'il doit y avoir une erreur etc. Et pourtant... Notre maison les pieds dans l'eau sur un terrain argileux ne possède donc aucune arase étanche de rupture de capillarité ! Le lendemain RDV sur place avec le chef mon et le conducteur. Le maçon confirme devant le CDT ne pas utiliser d'hydrofuge. Après un coup de fil a ses supérieurs, le cet revient tout content en disant que tout va bien, vu que le NOVITHOR a été appliqué. Il remplace sans problème l'arase étanche. FAUX selon tout les documents étudiés et échangés par recommandés depuis des mois avec le constructeur. Nous sommes aujourd'hui toujours en litige sur ce point précis. Aucune solution n'a été apportée et le chantier se poursuit...
Lors de ce rdv le CDT a pu également constater les reprises de ferraillage enfoncées à la massette de quelques mm dans le plancher... Il n'a pu que constater et signifier son effarement. Effectivement quand les choses sont visuellement consultables, on ne peux qu'admettre...

Début de l'élévation. Sans hydrofuge dans le mortier du premier rang...

fers en manivelle, faiblement mais selon les dires de certains spécialistes sur le forum, c'est tout simplement interdit et contre les règles parasismiques. Les maçons ont fait des reprises au scellement chimique a ma demande là où c'était encore possible...

Début de l'élévation. Sans hydrofuge dans le mortier du premier rang...

Début de l'élévation. Sans hydrofuge dans le mortier du premier rang...

Fers en manivelle ici aussi
Partager | Citer |
0
 
06 mai 2017
18:00:38

Poursuite des élévations

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage
Les élévations se poursuivent mais notre litige n'est pas résolu

L'élévation se poursuit alors que le litige n'est pas soldé

Fers tordus encore

élévation

élévation

élévation

élévation

ferraillage

ferraillage

ferraillage

ferraillage

Elévation
Partager | Citer |
0
 
06 mai 2017
18:05:45

Chainage et pignons

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage
Chainage effectué en espérant que le ferraillage ai été correctement fait... Et élévation des pignons.

Chainage horizontal effectué, élévation des pignons.

Chainage horizontal effectué, élévation des pignons.

Chainage horizontal effectué, élévation des pignons.

Chainage horizontal effectué, élévation des pignons.

Chainage horizontal effectué, élévation des pignons.

Chainage horizontal effectué, élévation des pignons.
Partager | Citer |
0
 
06 mai 2017
18:21:07

Reprises de ferraillage impossibles

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage
Le chantier se poursuit avec de nouvelles interrogations. J'ai pris soin de prendre une photo du traitement anti termite avec une échelle d'épaisseur à coté. Une pièce de 1€ fait 2,33mm d'épaisseur. Le NOVITHOR doit être appliqué sur 4mm d'épaisseur minimum... Et c'est justement ce produit qui en plus d'être une barrière anti termites est aussi une arase étanche de rupture de capillarité.
Les fers en attente dans les pignons sont en retrait de quelques centimètres jusqu'a plus de 60cm sur un pignon. Comment les ligatures ont pu être faites avec les rampants de pignons ?! J'ai posé la question au constructeur, j'attends toujours leur réponse bien évidemment.

Photo du NOVITHOR (produit anti termite et accessoirement rupture de capillarité selon Maisons pascal Porteres...), le fabricant ENSYSTEX préconise 4mm d'épaisseur minimum en 2 couches. Pour info une pièce de 1? fait 2,33mm d'épaisseur...

Pose des fermettes

Pose des fermettes

Photo du NOVITHOR (produit anti termite et accessoirement rupture de capillarité selon Maisons pascal Porteres...), le fabricant ENSYSTEX préconise 4mm d'épaisseur minimum en 2 couches. Pour info une pièce de 1? fait 2,33mm d'épaisseur...

Charpente

Ferraillage vertical des pignons en attente... A l'intérieur des parpaings et en retrait de quelques centimètres

pignons

pignons

Ferraillage vertical des pignons en attente... A l'intérieur des parpaings et en retrait de 60 cm ! Comment les ligatures avec les fers de rampants ont pu être faites ?? Aucune ouverture n'a été faites dans le parpaing sur les cotés intérieur comme extérieur...
Partager | Citer |
0
 
06 mai 2017
18:41:26

Pignons, écran sous toiture et seuil de garage

Gros oeuvre > Autres travaux de maçonnerie
Le CDT m'a contacté un vendredi afin de me dire que ce serait bien que je pose l'écran sous toiture dans le week end ou en début de semaine suivante... Merci de m'informer relativement à l'avance.
J'arrive sur le chantier le lundi matin, je monte sur le toit pour agrafer l'écran et là je constate que les arases de pignons ne sont pas faites (ils sont décidément cachés avec les arases). Bizarrement il y a aussi un rang de parpaing en plus sur une demi longueur de maison... Des entailles ont étés réalisées a la disqueuse pour poser les fermettes... Je ne peux donc pas poser l'écran en périphérie des pignons et dans le bas de la pente de ce segment là...
Je constate le CDT qui me dit qu'il va m'envoyer un gars casser le rang monté par erreur... Et que je pose en débordement sur les pignons, les maçons relèveront l'écran au moment de faire les arases.
Je m'exécute sans avoir vu quiconque venir casser la partie qui m'empêche de finir. Je reviendrai finir plus tard tant pis.
A mon retour les liteaux sont arrachés sans avoir pris soin de ne pas trop abimer l'écran... LEs arases sont faites mais je ne sais pas comment ils ont pu ligaturer les attentes de pignon en retrait dans le mur avec les fers rampants de pignon (si ils les ont bien mis...). Aucune fenêtre n'a été faite dans les parpaings. Le directeur technique que j'ai contacté pour avoir des réponses me laisse entendre que c'est pas forcement nécessaire. La question reste encore sans réponses concrètes... Elle fera l'objet surement d'une recommandé.
Le plancher a été "scalpé" au niveau du seuil du garage... Le NOVITHOR (anti termite) a donc également sauté dans l'opération... Normal que la barrière anti termites soit discontinue en périphérie de plancher ?
Les maçons sont revenus "scalper" le plancher

Pignons pris après que les arases aient étés faites. On constate qu'aucunes "fenêtre" n'a été pratiquée dans le parpaing pour ligaturer les attentes aux hypothétiques fers rampants de pignons...

Scalp de la dalle au niveau du seuil du garage. Du coup le NOVITHOR il est où ?! Ca fait une rupture de la barrière anti termites non ?!

Arases réalisées après que l'on m'ait demandé de poser l'écran de sous toiture. Du coup les maçons ont arraché les liteaux et abimés le film... Ca valait bien la peine de me prévenir le Vendredi pour que je pose le week end et que les maçons passent après pour tout saccager !

Pignons sans ouvertures dans les parpaings pour ligaturer les attentes aux rampants

Arases réalisées après que l'on m'ait demandé de poser l'écran de sous toiture. Du coup les maçons ont arraché les liteaux et abimés le film... Ca valait bien la peine de me prévenir le Vendredi pour que je pose le week end et que les maçons passent après pour tout saccager !

Pas d'ouvertures non plus coté intérieur pour ligaturer

Arases réalisées après que l'on m'ait demandé de poser l'écran de sous toiture. Du coup les maçons ont arraché les liteaux et abimés le film... Ca valait bien la peine de me prévenir le Vendredi pour que je pose le week end et que les maçons passent après pour tout saccager !

Le liteau a été arraché avec le film sous toiture, puis ils ont trouvés utile de faire l'arase au mortier autour du liteau...sans remettre le film sous toiture...
Partager | Citer |
0
 
06 mai 2017
18:45:02

Couverture

Gros oeuvre > Charpente - couverture
La couverture est posée.La couverture est posée. Le couvreur a fait sauter un bout de mur ici... On verra si quelqu'un s'en rends compte avant que l'enduiseur n'arrive.
La couverture est posée.

La couverture est posée.
Partager | Citer |
0
 
06 mai 2017
19:05:05

Terrassement

Gros oeuvre > Terrassement
Hier le conducteur de travaux nous a contacté pour nous demander de reboucher entre les fouilles et les murs de soubassement. Il est vrai qu'initialement nous avions gardés les travaux extérieurs, mais suite à leur erreur d'implantation de la maison, les fouilles sont devenus "gigantesques", l'espace entre les murs et le terrain naturel non travaillé par la pelleteuse est large de deux mètres environ au plus large. Nous considérons que cela découle de leur erreur et que nous n'avons pas à corriger leurs erreurs. Cela impliquerai pour nous un surcoût car nous serions obligé de louer une mini pelle, là où la livraison d'un peu de concassé et l'utilisation d'une pelle et d'une brouette aurai suffit.
Le CDT nous a menacé d'arrêter le chantier si nous refusons de combler les "trous".
Au delà du surcoût et du travail supplémentaire, se pose aussi la question du bien fondé de l'opération alors même que le conflit nous opposant au constructeur au sujet de la rupture de capillarité, n'est toujours pas réglé.

Notre protection juridique a mandaté un expert (pour résolution amiable) qui ne sera sur place qu'a la fin du mois. D'ici là le constructeur aura soit bloqué le chantier, soit réussi a nous faire reboucher les espaces boueux...

Nous ne savons que faire aujourd'hui dans notre situation. 

Je me demande également si je dois poser un drain ou pas, vers où drainer l'eau sachant que le vide sanitaire est de toute façon inondé depuis le début des travaux, poser la glaise directement contre le soubassement ou mettre une couche de concassé entre... ? Etc etc... Je vais je pense ouvrir un sujet sur le forum pour me faire conseiller.

Largeur "conséquente" des fouilles après l'erreur d'implantation du maçon.

Seuils

Largeur "conséquente" des fouilles après l'erreur d'implantation du maçon.

Largeur "conséquente" des fouilles après l'erreur d'implantation du maçon.

Largeur "conséquente" des fouilles après l'erreur d'implantation du maçon.
Partager | Citer |
0
 
alexbuisson 
703 msg (25)
Le 08/05/2017 à 22h51
à voir certaines photos le chaînage des rampants n'est pas fait, c'est obligatoire
et le chaînage autour des ouvrants ?
bizarre la jonction au niveau du V entre les 2 parties du bâtiment, est elle Harpée ?
Partager | Citer |
1
Ricked 
189 msg (17)
Le 09/05/2017 à 09h18
Merci beaucoup pour votre aide alexbuisson.
Nous avons aussi des doutes sur les rampants. Qu'est ce qui vous mets le doute sur les photos svp ? Quelque chose de visible qui pourrait être exploité ?Comment vérifier si les ferrailles sont bien là ? Détecteur de métaux ?

Autour des ouvrants il me semble ne rien avoir vu de douteux, je n'était pas sur place tout le temps, mais il me semble que c'est bon.
Qu'est ce que le harpage ?

Merci encore
Partager | Citer |
0
alexbuisson 
703 msg (25)
Le 10/05/2017 à 10h26
Cette photo , la charpente est fixée sur des agglos non chaînés
https://media1.forumconstruire.com/photo/classic/1536174.JPG

 la maçonnerie doit être harpée pour faire la liaison entre les différents éléments ,il faut que   les murs soient tous solidaires les uns des autres
6.5 Jonctions d'angles et en Té

6.5.1 Parois de même nature
Les jonctions doivent être réalisées par harpage des assises de façon à assurer la continuité de l'appareillage.


après il faudrait que franchou ou d'autres plus spécialisés dans le domaine voient les photos
Partager | Citer |
1
Ricked 
189 msg (17)
Le 10/05/2017 à 11h53
Je n'arrive pas à ouvrir le lien de la photo dont on parle.
Pouvez-vous me la décrire ou me donner le numéro de photo visible sur le site svp ?
Il me semble avoir vu des ferraillages entre chaque jonctions de murs, angle sortants et angles fermés aussi. Pour l'angle en V dont on parle, il y avait du ferraillage vertical et des reprises à l'horizontal avec des sortes d'équerres (non ligaturées par contre)
Partager | Citer |
0
Ricked 
189 msg (17)
Le 11/05/2017 à 13h57
Ok je comprends mieux maintenant !
En effet ces parpaings ne sont pas "harpés" il me semble.
J'ai mandaté un expert independant. Il vient demain sur place
Merci encore.
Partager | Citer |
0
13 mai 2017
16:46:28

Suite visite expert indépendant.

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle
Hier un expert juridique indépendant que nous avions mandaté est venu. Après avoir épluché tous les documents, contrats y compris nous sommes allés sur place.
Il a été choqué par l'état du terrain suite a l'erreur d'implantation. Pour lui on fait comme on veux, mais il considère que ce n'est pas à nous de reboucher autant.
Ensuite sur place, ce qui devait arriver, arriva... Il a forcément mis en lumière d'autres malfaçons et d'autres irrégularités (Rejingots présents partout sauf sur les seuils de baies coulissantes, Novithor mal appliqué encore malgré le 2eme passage de la société, doutes sur la fixation des tuiles vu qu'on est en bord de mer, absence de larmier à l'égout, treillis soudé de la plateforme mal enrobé il dépasse même à un endroit, etc etc). J'ai tout listé mais je dois en oublier ici.
Le contrat CCMI semble caduque également. 
Bref, sans oublier bien sûr le coeur du problème : l'arase étanche.
Il a étudié tout les documents, lu tout les courriers. Pour lui c'est limpide également. Nous n'avons pas de rupture de capillarité sur notre maison. 
Un second expert (celui de la protection juridique) a convoqué Maisons Pascal Portères sur le chantier à la fin du mois pour une expertise contradictoire en notre présence afin de trouver un accord amiable.
Si le constructeur s'entête nous contacterons un avocat afin de durcir le ton. Nous souhaitons éviter le traitement de l'affaire en justice, mais si le constructeur nous y pousse, nous serons obligés d'y avoir recours au travers d'une expertise en référé. Je pense que le constructeur devrait éviter de nous pousser vers cette solution car visiblement avec les éléments que nous avons, cela ne devrait pas bien se passer pour lui.

Nous allons malgré tout étaler les terres sans pour autant reboucher en pied en mur (au cas où pour la suite de la procédure), nous leur demanderons par courrier de participer aux frais supplémentaires engendrés suite à leur erreur d'implantation. Nous poserons un drain périphérique. et procéderons au travaux de réseaux et de pose du poste de relevage.

Pour le reste, cela va dépendre de leur bonne foi...
Partager | Citer |
0
 
18 mai 2017
22:44:45

Couverture... douteuse elle aussi

Gros oeuvre > Charpente - couverture
Alors les précédents recommandés a peine partis qu'il va falloir en réécrire de nouveaux...
Notre couverture est faites avec des tuiles romane canal et faitage sec.
Sauf que nous n'avons pas de rehausse en bois sous le faitage (obligatoire ou pas ?), les bouts de faitage sont scellés au mortier alors que la notice descriptive parle de tuiles "spécifiques". Un faitage est désaxé par rapport à l'axe du pignon et en plus les tuiles semblent basculer d'un coté plutôt que de l'autre. 
Une noue est désaxée elle aussi et les coupes sont pas vraiment alignées. Au sommet de la noue pas de tuile spécifique, mais une faîtière coupée et scellée au mortier.
Reste a voir si les tuiles sont fixées (nous sommes en bord de mer)...
Je vais essayer de passer sur le chantier demain pour faire des photos, cela sera plus explicite.
Partager | Citer |
0
 
alexbuisson 
703 msg (25)
Le 19/05/2017 à 15h56
Bon courage ,ne lachez rien
Partager | Citer |
1
kaline 
21 298 msg (34)
Le 19/05/2017 à 17h38
Crying


ne pas penser que ça va se passer à l'amiable....

et perso je ne ferais RIEN si vous penser aller plus loin dans une procedure car tout ce que vous faites sur le chantier SANS aval ECRIT de la part du constructeur vous sera reproché, la bourde des douves autour de la maison c'est leur probleme! pas le votre!

en attendant gardez votre calme, et ne rentrez pas dans le jeu du constructeur, ils ont des casseroles aux ku et ils le savent, si vous lâchez la ceinture vous perdrez votre pantalon.. et c'est le cst qui tient la ceinture car il a VOTRE maison que vous payer...
Partager | Citer |
0
27 mai 2017
10:01:02

ARRET DE CHANTIER...

Autres > Conflits - procédures juridiques
Et voila, suite à nos derniers recommandés (mise en demeure de nous proposer une solution afin de rendre la construction conforme, et l'autre pour demander clairement leur engagement et le fait qu'ils nous confirment par écrit que ce qui avait été fait est parfaitement aux normes et respecte les DTU), leur réponse est extrêmement simple puisque par recommandé ils nous signalement qu'ils arrêtent le chantier officiellement car nous n'avons pas procédés au rebouchage des fouilles, empêchant leur menuisier et leur enduisez de travailler...

Par contre aucune réponses concernant un recommandé envoyé le 4 avril alors qu'ils s'engagent contractuellement a répondre sous 1 mois ou 1 mois et demi (jours ouvrés).

Nous sommes clairement face à des ******** selon moi ! 
Partager | Citer |
0
 
fouga 
7 360 msg (31)
Le 27/05/2017 à 16h24
Est-ce que vous avez montré vos photos à l'expert ?
Parce que les fers en manivelle, en zone sismique, c'est
Il y a des malfaçons graves dans votre construction. Vous avez eu les bons réflexes pour l'instant. J'espère que ça va s'arranger, mais j'ai peur que ça prenne du temps.

Je vous souhaite bon courage pour la suite.
Partager | Citer |
1
Ricked 
189 msg (17)
Le 27/05/2017 à 16h29
Oui je lui ai montré, il a pas trouvé ça terrible non plus. Mais il a plus tiqué encore quand je lui ai dit que les fers en attente dans les pignons étaient en retrait de 50 cm à l'intérieur des blocs, rendant les ligatures avec les fers de rampants impossibles... Il n'a pas aimé non plus du tout le spectre visible du treillis soudé sur le plancher (il dépasse même à un endroit)...
Comment se défendre face à tant de mauvaise fois ?! Si nous n'allons pas en justice comment obtenir ce que nous demandons ? Et si nous allons en justice, comment faire pour payer un loyer, un crédit et des frais intercalaires ??
C'est un enfer !
Partager | Citer |
0
fouga 
7 360 msg (31)
Le 27/05/2017 à 17h13
Il faut déjà attendre le RDV contradictoire avec le 2nd expert.

Par contre, j'ai un gros doute que les malfaçons puissent être reprises sans passer par une destruction
Reste à voir si ça passera aussi par la case justice ou si votre protection juridique arrivera à l'éviter.

Au niveau financier, vous allez arriver à un moment à la date de livraison contractuelle. A partir de là votre constructeur vous devra des pénalités de retard qui devraient bien couvrir le loyer.

Je ne pense pas qu'une procédure arrête le paiement des pénalités de retard. Mais sur ce genre de points l'AAMOI saura vous répondre mieux que moi
Partager | Citer |
1
Ricked 
189 msg (17)
Le 27/05/2017 à 17h25
Le second expert qui doit venir mardi est mandaté par la protection juridique, mais selon les infos que j'ai eu au téléphone, il vient pour tenter une sorte de médiation... Un règlement amiable du litige... Si le constructeur n'entends pas raison j'ignore vers quoi cela nous emmène... et c'est bien sur ces points là que nos craintes sont fondées...
On nous as parlé d'expertise en référé également...
Mais admettons que le constructeur soit condamné à nous verser des indemnités de retard, j'imagine qu'il faut d'abord que ce soit jugé ? Donc entre la date de fin de travaux prévues, le jugement et le moment où l'on perçoit l'argent, il nous aura fallu avancer tout cet argent non ?
Ce genre de procédure est long habituellement ?
Partager | Citer |
0
fouga 
7 360 msg (31)
Le 27/05/2017 à 17h36
Je ne connais pas trop les termes juridiques, mais d'après ce que j'ai compris, pour les pénalités de retard il n'y a pas besoin de jugement. Il s'agit juste de l'application du contrat.

Par contre je ne sais pas s'il faut les demander tous les mois, ou par période
Par chance je devrais éviter d'être confrontée au problème.

Par contre, les juristes de l'AAMOI sauront vous dire comment ça fonctionne. Et il me semble même qu'il y a des courriers type sur le sujet.

Donc autant je suis inquiète sur la partie technique. Et je ne vois pas trop comment faire sans destruction. Autant d'un point de vue financier, je suis assez confiante avec les pénalités de retard.

Par contre, attention. En attendant que votre adhésion soit validée, et que les juristes de l'AAMOI puissent vous conseiller, surtout ne signer aucun protocole ou autre accord. Votre constructeur pourrait essayer de vous piéger, et il vaut mieux, vu votre situation, ne rien signer sans l'avis de spécialistes.
Partager | Citer |
1
Ricked 
189 msg (17)
Le 27/05/2017 à 17h38
Merci encore pour votre aide précieuse.
Partager | Citer |
1
alexbuisson 
703 msg (25)
Le 27/05/2017 à 20h53
Nous sommes actuellement en expertise judiciaire en référé , cela fait 4ans, et on arrive après le passage d'un géotechnicien et un BET, a la conclusion que la maison ne peut être remise en conformité ,non respect du parasismique,
sans doute démolition, on attend une dernière réponse.

Le parasismique est obligatoire et doit être respecté quelque soit la maison et l'endroit
par contre les dtu ne sont pas obligatoires sauf dans le public, sauf s'il y a un désordre suite au non respect du dtu ,alors oui il sera pris en compte par le juge.

le tout c'est de tomber sur un bon expert, le premier que l'on avait était nul, cette fois on a un expert judiciaire très sérieux, rigoureux et compétent

les cst le savent on est coincé financièrement, surtout en fin de construction, mais il vaut mieux agir que de subir

bon courage, on passe par des moments difficiles surtout quand cela se passe mal
Partager | Citer |
1
Ricked 
189 msg (17)
Le 27/05/2017 à 22h35
Houla 4 ans ! Qu'est ce qu'il vous est arrivé ? Non respect des règles parasismiques ? Comment avez-vous pu assumer 4 ans de remboursement doublé d'un loyer ? Avez vous un récit que je puisse lire pour y voir plus clair ?
De toute manière nous sommes bloqués de toute parts !
Soit on accepte de se faire enfler, soit on accepte une procédure longue et coûteuse...
Partager | Citer |
0
alexbuisson 
703 msg (25)
Le 28/05/2017 à 22h12
J'avais un récit mais je l'ai supprimé, trop de pression, on habite la maison, elle est finie sauf le crépis .
Nous n'avons pas vu les défauts tout de suite comme vous, c'est suite à une infiltration d'eau qu'un expert a vu les malfaçons et au fur et à mesure pleins d'autres.

La maison fissure
l'ensemble de la maison ne répond pas aux règles de l'art et aux règles parasismiques , des fondations décalées sans redan, absence de chaînage verticaux ,horizontaux et rampants.
absence de continuité des chaînages , absences de continuité entre ferraillage des semelles de fondation, absence de remplissage des joints verticaux des parpaings, absence de liaison entre la maçonnerie et la charpente bois.

Il ne faut pas accepter les défauts , vous allez le regretter plus tard, c'est difficile maintenant , mais il faut agir
Partager | Citer |
1
Ricked 
189 msg (17)
Le 29/05/2017 à 09h20
À oui en effet je comprends !

Qui vous mets la pression par rapport à votre récit ?

Dans votre cas les infiltrations ont causées des dégâts visibles et du coup j'imagine que vous avez pu faire jouer les assurances et renvois de responsabilités.
Les choses sont mal faites puisque dans notre cas, même si des malfaçons sont avérées, tant qu'il n'y a pas de dégâts constatables, la DO ne marche pas apparemment... Il faut donc que le constructeur accepte à l'amiable de faire le nécessaire, ou le pousser devant un tribunal si il est trop borné... Ce qui risque d'arriver dans notre cas !

Merci encore pour votre aide, et bon courage à vous aussi puisque j'imagine que vous n'êtes pas encore complètement au bout.
Partager | Citer |
0
alexbuisson 
703 msg (25)
Le 29/05/2017 à 10h28
L'assurance ne marche que si vous avez réceptionné la maison

le mieux pour vous si ça bloque, voyez un avocat spécialisé dans le droit du bâtiment , la première consultation est gratuite

attention l'expert de l'aide juridique a tout intérêt pour eux à traiter à l'amiable
Partager | Citer |
1
Ricked 
189 msg (17)
Le 29/05/2017 à 11h25
Merci pour l'information concernant l'avocat. Nous sommes entrain d'adhérer à l'AAMOI mais je pense que entre l'envoie du dossier et les premières infos, un peu de temps va passer.
La consultation d'un avocat dans ce laps de temps pourrait nous éviter des erreurs je pense.
L'expert de la protection juridique est là seulement pour une résolution amiable du conflit, c'est même marqué dans la convocation pour le RDV... Du coup vu le caractère du constructeur, j'imagine que ça les fait bien rire... Ils riront certainement moins avec une lettre d'avocat ! Nous ne lâcherons rien de toute façon... Ils vont bien finir par nous prendre au sérieux à force
Partager | Citer |
0
fouga 
7 360 msg (31)
Le 29/05/2017 à 11h36
Ricked a écrit:Merci pour l'information concernant l'avocat. Nous sommes entrain d'adhérer à l'AAMOI mais je pense que entre l'envoie du dossier et les premières infos, un peu de temps va passer.
La consultation d'un avocat dans ce laps de temps pourrait nous éviter des erreurs je pense.

Je serai moins catégorique.
Pour l'adhésion à l'AAMOI il faut compter 1 à 2 semaines en général.
Par contre, une fois adhérent vous aurez accès à beaucoup d'informations primordiales pour ne pas faire d'erreur.
L'association a aussi référencé les avocats/experts/huissiers auxquels des membres ont eu recours pour avoir des retour d'expérience.
Il faut savoir que tous les avocats ne connaissent pas les détails du CCMI, et j'ai déjà vu sur ce forum des personnes parler des conseils donnés par leur avocat qui n'étaient pas du tout de bons conseils dans le cadre d'un CCMI.
Donc sauf si vous connaissez un avocat spécialisé en CCMI, j'attendrai plutôt le retour de l'AAMOI.
Si besoin, vous pouvez joindre votre correspondant local pour lui expliquer votre urgence, et voir si l'adhésion peut être accélérée.
Partager | Citer |
1
Ricked 
189 msg (17)
Le 30/05/2017 à 16h30
La réunion se termine juste, nous avons obtenu la reprise du chantier, le fait qu'ils vont remblayer (juste ce qu'il faut pour accéder normalement aux murs pour l'enduiseur et le menuisier), et ils vont se concerter (ENSYSTEX et ISO OUEST) afin de nous proposer un protocole d'infiltrations contre les remontées d'humidité et les termites.
Nous savons que ce ne sera pas soumis a un avis technique et que cela ne respectera pas les DTU, mais a priori ce sera un protocole éprouvé et testé en rénovation. Nous ferons vérifier avant signature à l'AAMOI entre autres, si toutefois notre adhésion est validée d'ici là.

Réunion fatigante car ils sont venus en nombre (maisons portères, le maçon, un représentant ENSYSTEX, un représentant de l'applicateur du produit ISO OUEST, le couvreur, le cdt, et un autre expert)...

Nous attendons maintenant le détail du protocole envisagé avant de le faire vérifier naturellement.

Suite à leur arrêt de chantier (pas vraiment dans le sens du résolution amiable du conflit...), il faut quand même saluer Maisons Pascal Portères (surtout leur représentant) de leur désir de trouver une issue à ce litige. Nous souhaitons de tout coeur que la suite du chantier se déroule sans embuches...
Partager | Citer |
0
23 juin 2017
15:38:25

Menuiseries et enduit

Gros oeuvre > Enduit – crépis – facade
Depuis la réunion de chantier avec les experts, le menuisier est venu poser fenêtres et portes.
Travail soigné, artisan super sympa ! Rien à dire.

Ensuite l'enduiseur est venu. Lui aussi très sympa !

Quelques jours plus tard nous recevons le protocole pour les infiltrations de produit anti termite et produit hydrofugeant. Le protocole semble très bon, mais au détour d'une petite phrase nous nous posons des questions sur la hauteur de l'enduit extérieur.

En effet dans le protocole ils surligneur le fait qu'il ne faut pas remblayer à moins de X cm de l'enduit. Sauf que l'enduit étant fait au bas de la planelle de dalle... Cela fait une sacré marche pour monter au garage, à la porte d'entrée et surtout coté sud aux baies vitrées du salon et des chambres...

Nous avons donc contacté l'expert qui a rédigé le protocole d'infiltration pour faire le point. Il nous garanti que la validation du protocole ne nous empêche pas de demander des comptes sur la hauteur des enduits. Il est d'ailleurs entrain de se renseigner là dessus.

On a aussi constaté des traces sombres en haut des murs. Il semblerait que l'échelle du poseur des gouttières était sale... Sur la photo cela ne se voit pas trop, mais sur place c'est légèrement plus visible.

A quelle hauteur doit être fait l'enduit en général selon vous ?

enduit et menuiseries terminés.

enduit et menuiseries terminés.
<br />
Taches faites par l'échelle du poseur des gouttières.

enduit et menuiseries terminés.
<br />
Enduit trop bas ?

enduit et menuiseries terminés.
<br />
Enduit trop bas ?

enduit et menuiseries terminés.
<br />
Enduit trop bas ?

enduit et menuiseries terminés.
<br />
Enduit trop bas ?
Partager | Citer |
0
 
LB59 
720 msg (59)
Le 23/06/2017 à 16h23
Salut, tu as quoi comme seuil de baie vitrée ?

Je viens de regarder chez moi, l'enduit s'arrête juste sous les seuils, de chaque côté, et en dessous des seuils il n'y a pas d'enduit...

Laurent
Partager | Citer |
1
Ricked 
189 msg (17)
Le 23/06/2017 à 17h38
Alors chez nous côté garage et porte d'entrée il n'y a pas d'enduit sous les seuils, mais il descend en dessous à coté (voir photos).
Côté baies vitrées il y a de l'enduit en dessous sur bien 20 cm
Partager | Citer |
0
Tournesol 
21 024 msg (27)
Le 24/06/2017 à 23h26
Pour les enduits en pied de mur (extrait DTU 26.1) P1.1:

Citation: 4.6 Pieds de mur
Les enduits extérieurs, autres que ceux à base de liants hydrauliques (ex. exclusivement à base de chaux
aérienne) ou capillaires (W0 ou W1), doivent être arrêtés au-dessus de la zone de rejaillissement, soit au minimum
15 cm au dessus du sol, sans toutefois être au-dessous de la coupure de capillarité des maçonneries neuves.
Les enduits fortement dosés en liants hydrauliques ou à faible capillarité (W2) peuvent être descendus au niveau
du sol fini.
NOTE Après exécution des enduits, des dispositifs peuvent être réalisés au sol pour éviter le rejaillissement des eaux
de pluies et terres en pieds de mur (exemple : gravillons…).


Tout est résumé la-dedans.
Reste à trouver le classement des enduits réalisés...
Partager | Citer |
1
Ricked 
189 msg (17)
Le 03/07/2017 à 23h25
J'ai trouvé un sac d'enduit entamé laissé sur le chantier, il s'agit d'un enduit de classe W2 (WEBER.LITE F).
Du coup c'est bon visiblement il est possible de remblayer jusqu'au niveau de l'enduit.
Mais peut on remblayer au dessus du niveau de l'enduit ?
Partager | Citer |
0
catsen 
1 487 msg (31)
Le 25/07/2017 à 20h31
Bonjour,

vous ne parlez plus des autres problèmes qui à mon avis sont très importants (le ferraillage, la toiture etc....)

faites attention de ne pas vous faire endormir par des meilleurs travaux de finition, la stabilité de votre maison est primordiale


Pour info pour les gens qui ont ce genre de procédure qui dure vous pouvez déposer en dossier de surendettement afin d'obtenir un délai de paiement des échéances

forum-entraide-surendettement.fr vous y trouverez du soutien et des aides très fiables
Partager | Citer |
1
Ricked 
189 msg (17)
Le 23/10/2017 à 08h34
Voilà, nous sommes à une semaine de la remise des clés et en plus des points déjà soulevés ici, d'autres problèmes ont fait leur apparition... (une baie vitrée est de travers par rapport au sol, l'autre est abîmée et a été réparée à l'arrache, une porte intérieure tape contre la plinthe, la dalle n'est pas du tout de niveau, les faîtages sont toujours désaxés et cerise sur le gâteau... notre porche d'entrée est complètement desaxé... etc)
Partager | Citer |
0

En rapport avec cette page :

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Faire construire, combien ça coute ?
Faire construire, combien ça coute ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum Construire
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres ...
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Calculette construction gratuite !
Calculette construction gratuite !
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com

Autres récits de construction :

  • renovation de notre future maison a saint palais sur mer
     17  Rénovation de notre future maison à Saint-Palais-sur-Mer...
    Apres avoir tente sans succes la construction de notre maison sur un terrain au sous-sol pourri vers Saintes (pour faire court), nous nous sommes diriges ...
    St Palais Sur Mer (Charente Maritime) Par Pessinette 477 mess.
  • maison serre
     17  Maison-serre
    Mon reve est de me retrouver quotidiennement sous les tropiques mais en Saintonge Alors j'ai opte pour une petite maison en bois entierement sous une ...
    La Croix Comtesse (Charente Maritime) Par Capitaine791 438 mess.
  • il etait une fois
     17  Il était une fois ......
    Il etait une fois....une longue histoire . J e commence ainsi parce que comme je l'ai raconte ailleurs dans ce forum ,cette histoire est deja fort longue ...
    Breuillet (Charente Maritime) Par Garanceisa 1055 mess.
  • mob
     17  Mob
    Bonjour, bonjour, Et voila a nous de partager notre projet de MOB MOB 106 m2 env. nous avons tout mise sur la surface habitable utile pour nous a savoir, ...
    Charente Maritime Par funambule and me 120 mess.
  • la maison de reb et jp
     17  La maison de reb et jp
    salut a vous tous Petit recit de notre futur chez nous Le 15 aout 2009 nous passions par hasard aux boucholeurs et apercevions des terrains a vendre. ...
    Thaire (Charente Maritime) Par rebetjp 196 mess.
  • natpasc sweet home
     17  NatPasc Sweet Home
    Bonjour, Apres avoir cumule 18 demenagements aussi bien en France qu'a l'etranger, etre passe du stade de locataires a proprietaires et inversement ou ...
    Charente Maritime Par NatPasc13 82 mess.
  • un sixieme de la surface vitree
     17  Un sixième de la surface vitrée
    Bonjour a toutes et a tous Tout dabord je vais planter le decor. Notre histoire de construction dune maison dhabitation en est a ses debuts et je vais ...
    St Laurent De La Pree (Charente Maritime) Par Jepifali 46 mess.
10 personnes
surveillent ce récit
Suivre ce récit

"Première maison (expérience catastrophique avec le constructeur maisons Pascal Portères)"

Accueil du projet Sommaire du projet Photos du projet Derniers messages Partager
Ricked Auteur : Ricked
Localisation du projet Lieu de la construction :
FRNouvelle-AquitaineCharente Maritime Bourcefranc Le Chapus Voir sur une carte
Informations sur le projet Informations sur le projet :
Type de travaux : Construction neuve
Type de construction : Plain pied
Label énergétique : RT2012
Surface habitable : 94m²
Superficie terrain : 833m²
Informations sur le projet Constructeur du projet :
Maisons Pascal Portères
Raccourci internet du récit Raccourci internet
Aucun raccourci internet pour ce récit.
Voir