Retour
Menu utilisateur
Menu

Label BEPOS-Effinergie 2013

Ce sujet comporte 23 messages et a été affiché 6.566 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
7
abonnés
surveillent ce sujet
 
Membre super utile Env. 10000 message Bas Rhin
Bonjour,

Le collectif effinergie lance son nouveau label : Bepos. Conférence de presse à ce sujet le 21 février 2013...


En parallèle avec un autre label : effinergie+ (Un logement Bepos devra respecter aussi ce label).


Grande nouveauté : Il faudra tendre vers zero... (on ne tiendra par contre plus des consommation dénergie renouvelable. Ainsi l'electricité aura un coeff = 2,58 mais le bois un coeff 0 ! )

Energies primaires entrante non renouvelable - Energie sortante = 0 + écart autorisé (contexte régionale, urbain -> nombre de niveau, zone climatique) )

A suivre
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 17 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la construction d'une maison...

Allez dans la section devis constructeur de maisons du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de constructeurs de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les constructeurs, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-4-devis_constructeur_de_maisons.php
 
Membre utile Env. 1000 message 37210 (37)
Je m'interroge grandement sur l'impact éventuel des fumées émises par les poêles sur la pollution des villes. Il y a des données la-dessus? C'est négligeable? Parce-que favoriser le bois, pourquoi pas, mais si c'est pour augmenter la pollution de l'air, ce serait dommage.
Soyez libre et adoptez des logiciels qui vous ressemble!
Mon récit: http://www.forumconstruire.c[...]t-10526.php
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
De : 37210 (37)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre utile Env. 700 message Yvelines
Bonjour,

A priori, on s'oriente plutôt vers une interdiction des cheminées à foyer ouvert et un durcissement des limites d'émission des poêles et foyers fermés. On peut imaginer à terme des restrictions plus importantes (filtres) en zone urbaine. Certaines villes européennes ont montré le chemin.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 700
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Bas Rhin
L'annonce du Bepos, aujourd'hui à Lyon (salon bebat).

http://prezi.com/embed/9959f[...]s=undefined
(flèches de navigation en bas, au milieu, pour ceux qui ne connaissent pas encore le fabuleux prezzi)


© Florent Grattery
Le principe général du label bepos est simple, la consommation d'énergie non renouvelable (en rouge sur le dessin) doit être inférieure à la production renouvelable (en vert sur le dessin).
La production d'énergie renouvelable des bâtiments Bepos sera quasi exclusivement d'origine photovoltaïque mais Effinergie anticipe qu'à l'avenir des projets puissent prévoir que l'eau chaude surproduite par les panneaux solaires thermiques soit renvoyée vers un réseau de chaleur.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 17 ans
 
Env. 800 message Neung Sur Beuvron (41)
Ouais, un peu sceptique... Un peu irrité que Effinergie communique sur l'énergie primaire non renouvelable alors que leurs coefficients ne correspondent pas aux valeurs de cette définition. Leurs règles de calcul sont bizarres également, je sais pas avec quoi ce sera calculé mais ca me parait très abusif de considérer que répondre au référentiel avec la règle des écarts et la formule amènent les projets à l'énergie positive (il semble qu'avec 30-35m² de panneaux PV, ce soit suffisant pour tout compenser y compris les usages, ce qui n'est pas vrai évidement dans les faits).

Et puis, je vois pas l'interet de comptabiliser l'électricité qu'on produit pour revente dans le bilan, on devrait que compter ce qui est effectivement consommé.
Messages : Env. 800
De : Neung Sur Beuvron (41)
Ancienneté : + de 17 ans
 
Membre utile Env. 1000 message 37210 (37)
Je suis aussi très réservé... Quand on va rentrer le soir à 18h en hiver, elle viendra d’où l'énergie pour alimenter la lumière, le four électrique, les plaques de cuissons, le PC, la télé,...? Très certainement de centrales thermiques gaz ou charbon très peu rentable si elles ne tournent que lorsqu'il n'y a pas suffisamment de soleil. Je te dis pas le coût pour la société au final...
Quand au bilan carbone, je suis aussi dubitatif.
Soyez libre et adoptez des logiciels qui vous ressemble!
Mon récit: http://www.forumconstruire.c[...]t-10526.php
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
De : 37210 (37)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre utile Env. 700 message Yvelines
Bonjour,

C'est la principale objection au BEPOS à la française :

A gauche, une maison passive rendu positive. A droite, une maison BEPOS à la française. Va y avoir un problème... Il faudra sortir du bilan annuel pour que ce soit intéressant. Par exemple en limitant la différence consommation - production mensuellement (5 KwhEp/m2/MOIS). Ou mieux, pour se diriger vers l'autonome : interdit de consommer plus de 200 WhEp/m2/JOUR (avec le droit de produire pour compenser quotidiennement). Et TOUT compris, bien sûr

Eternelle conclusion : la bonne méthode, c'est de baisser la consommation, pas de produire plus.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 700
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Bas Rhin
Une maison Bepos devra repecter le label effinergie+,qui abaissent s de 20% les consommations d'énergie maximales liées aux 5 usages réglementaires du bâtiment (chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage…) par rapport au niveau de la RT 2012.

Soit passer de 50 à 40 kWhep/m2/an pour les logements avec une étape intermédiaire à 45 kWhep/m²/an jusqu'en 2014. Ces seuils sont modulés comme dans la RT 2012. Effinergie + demande également un Bbio (besoin bioclimatique) inférieur de 20% au Bbio imposé par la RT 2012 ''pour tous les bâtiments". Les exigences en matière de perméabilité à l'air sont également renforcées par rapport au label BBC pour atteindre un seuil de 0,4m³/h/m² en maison individuelle. Ce seuil passe aussi à 0,8 m3/h/m² en immeuble collectif d'habitation et 1,2 m3/h.m² en tertiaire de moins de 3.000 m²

Ici on lit souvent des critiques de la RT2012, qui ne serait soit disant pas suffisamment exigeante, qu'il aurait fallu directement la rt2020 d'après certain) et quand effinergie se bougent pour faire avancer les choses encore plus vite et bien on critique encore... Certains ont encore du mal a réalisé l’évolution à laquelle on a assistée en 5 ans ! C'est déja énorme et Bepos propose de franchir un sacré pas encore même si certains en doute !


Ce qui sera déterminant, cela sera les aides financières. Le label BBC a eu du succès grâce à des crédits d’impôts conséquents, cela a fait boule de neige... Sans aides cela sera forcmeent moins motivant pour les futurs propriétaires ! En tout cas, si des aides conséquentes apparaissent dans les années à venir pour les rénovations, ceux qui ont profité des CI BBC vont peut-être s'engoufrer dans une renovation bepos, moi le 1er !
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 17 ans
 
Env. 800 message Neung Sur Beuvron (41)
Ben oui on est critique, mais ca ne veut pas dire qu'on est mal informés.
Je critique pas l'existence de la démarche, mais le contenu de celui ci. Regarde plus en détail les formules, analyse les méthodes de calcul et tu te rendras compte que le truc s'il donne une direction interressante, est pas abouti.

Juste un truc, parmi d'autres. L'énergie primaire non renouvelable. Cela fait des années que je dis que c'est la voie à suivre, ils le font, je m'en réjouis. Mais pourquoi ils prennent pas les bons coefficients ? En considérant 1 pour le fioul et le gaz par exemple, toute la dépense d'énergie en amont pour l'extraction et le transport est zappée. Pourquoi prendre 0 pour le bois ? Il y a aussi une part de pétrole pour couper le bois et le transporter sur site. Pourquoi rester à 2.58 pour l'élec, alors que le vrai coeff est autour de 3 ? Et puis plus contestable encore : pourquoi décompter le photovoltaique avec un facteur -2.58 ?

Et puis, le concept d'énergie positive a déja bcp évolué depuis que les institutions commencent à prendre conscience que c'est pas applicable réglementairement. Par exemple, ce doc vachement intéressant : la direction a suivre est plutot la que dans le effinergie bepos.
http://www2.ademe.fr/servlet[...]p;ref=17597
Messages : Env. 800
De : Neung Sur Beuvron (41)
Ancienneté : + de 17 ans
 
Photographe Env. 1000 message Savoie
Abouti, ce serait étonnant, la RT2012 s'applique de manière générale depuis même pas deux mois ... C'est un premier jet qui préfigure ce qui va arriver en 2020, ce n'est pas le définitif. La Rt2012, même imparfaite, basée sur le BBC d'Effinergie, résulte des expérimentations BBC et est une adaptation en partie corrigée de certaines erreurs les plus grossières, on peu donc espérer que de même, la RT2020 tirera parti des retours d'expériences du BEPOS d'Effinergie.

Pour ce qui concerne les coefficients, le parti pris depuis un moment a été de ne pas prendre en considération l'énergie d'extraction et de transport, ce qui est le cas pour toutes les énergies. Serait-ce vraiment utile/pertinent d'augmenter le fioul, le gaz, le bois, l'élec comme tu le dis pour en arriver, comparativement, au même résultat avec juste des chiffres un peu plus élevés dans tous les cas ? Pour le PV il est normal de compter un coef 2.58, car il produit de l'énergie utilisée en remplacement de l'électricité produite classiquement, 1kWh permet donc d'éviter 2.58kWh de conso en énergie primaire ; le problème du stockage/répartition dans le temps étant une réelle difficulté de gestion à ne pas négliger mais qui n'a rien à voir avec les histoires de conversion Ep/Ef.

Ton lien vers le doc Ademe est très intéressant, et montre bien que la RT2020 ne pourra pas être considéré comme un aboutissement idéal des politiques d'optimisation énergétique (je n'ai d'ailleurs entendu personne dire que c'était le "Graal" de l'efficacité énergétique). La RT2020 est à mon sens une ultime marche à franchir avant de passer à une autre conception de la question énergétique, plus globale, et moins "coup par coup", car quand on parle de BEPOS, on atteint forcément les limites de l'intérêt d'une analyse bâtiment par bâtiment, comme le montrent bien vos remarques sur les questions d'adéquation temporelle production/consommation et les études sur l'écologie urbaine et industrielle (écoquartiers, complémentarité de ressources, mutualisation, "smart grid", énergie grise ...). Il y a malheureusement encore pas mal de chemin à faire pour arriver à travailler sur une réglementation allant dans ce sens, qui obligerai à franchir une nouvelle étape dans la complexité des questions à résoudre pour correctement et objectivement répondre à ces interrogations !
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 1000
Dept : Savoie
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre utile Env. 3000 message Somewhere Autour De Toulouse (31)
Bonjour,

Dans le futur, maison positive...............

Bon ce qui est bien c'est que c'est vraiment pas avant une petite dizaine d'années. Bah oui quoi, va falloir trouver un impôt avec une méthode de calcul pour vous faire payer tout ça. Une maison qui produit plus qu'elle ne consomme, comme les sociétés, va falloir passer au tiroir-caisse

++
Maison à Nantes vendue depuis juin 2018.
Nouveau projet à Toulouse terminé.
Futur projet à Montpellier ?

prie dieu, mais continue de nager vers le rivage (proverbe russe)
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 3000
De : Somewhere Autour De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 12 ans
 
Env. 800 message Neung Sur Beuvron (41)
Tu sais Nico, les travaux autour de ce concept ne datent pas d'hier, et des régions expérimentent depuis quelques années, via des appels à projets, des règlements pour définir l'énergie positive. Ce qui ressort ici est d'autant moins abouti que comme à l'époque du BBC qui s'inspire directement de Minergie, les choix directeurs ne tiennent pas compte de certains principes fondamentaux, alors qu'au sein des régions adhérentes de Effinergie, il existe un retour sur le sujet.
Maintenant, sur le fond. L'énergie primaire non renouvelable fait partie des trucs appliqués depuis 5 ans maintenant par certaines régions, et 12 ans par le référentiel passif. Le "parti pris" comme tu l'appelles à toujours été de considérer dans la conversion le périmètre total de l'extraction à la consommation. Ne pas le faire releve du trucage. Par ailleurs, sache que c'est l'ademe qui a fait ces analyses de cycle de vie, les données font donc consensus. Ne pas les utiliser, c'est simplement prendre le parti de se plier aux données d'entrée du cstb. Ne fais pas semblant de considérer que cela releve d'un choix justifiable techniquement.
Et c'est une erreur au moins vis à vis d'un point : la prise en compte de l'énergie grise. Tant que la RT, le BBC et les ACV raisonnent sur des concepts différents. On ne peut pas faire converger l'ensemble des données, et notamment étudier si les surplus d'isolant se justifient par rapport à leur poids écologique.

Pour le décompte du PV, non c'est contestable. Prenons pour exemple le fait que la démarche passive décompte d'un facteur de 0.7 alors que leur coeff ep pour l'électricité est de 2.6. Si d'autres font différement, c'est qu'il existe plusieurs voies.
Concernant la déduction, prenons un exemple. J'ai une conso de gaz de 100, comptabilisée 100 en énergie primaire. Je dispose d'une installation PV qui produit 38, déduit 100 en énergie primaire. La conso de gaz est loin d'être compensée par l'installation PV, le calcul est donc contestable et dans les faits, n'est "positif" que par un artifice de calcul puisque si on considère 2.58 c'est juste en considérant que la conso substituée est électrique, et que la production PV évite la production d'un kWh électrique classique (et tu comprendras aisement que mm ce raisonnement est sujet à débat).
Enfin, je veux pas rentrer dans le détail, d'autres l'ont fait. Je te renvoie notamment sur un chapitre du rapport de l'OPECST qui explique pourquoi on ne devrait decompter dans les calculs thermiques que l'énergie effectivement consommée par le projet.

Et enfin, non non et non, on n'appliquera jamais le concept d'énergie positive en 2020. Cela ne marche pas. Le cadre actuel fonctionne uniquement parce que le PV est aidé. Que des individus choisissent de faire du PV, c'est très bien, l'obliger réglementairement, cela n'a rien à voir. Et soit cela coute très cher au contribuable de soutenir cette politique, soit cela coute très cher pour les candidats à l'acte de construire, et ce n'est pas souhaitable. Enfin, tout ce concept fumeux est quand mm l'aboutissement d'une doctrine de marché, absolument pas régulée.

Si effinergie voulait faire qq chose de bien, ils commenceraient par ajouter un garde fou sur le co2 (et ne pas se baser sur l'outil RT :p) .
Messages : Env. 800
De : Neung Sur Beuvron (41)
Ancienneté : + de 17 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Bas Rhin
Passivhaus, c'est bien mais c'st pas une réglementation thermique. Bepos non plus, mais comme a bien résumé nico73, c'est la rt2020 qui est en vue !

Bref, tou n'est pas encore parfait et tu voudrais que cela soit le cas, mais tu sembles avoir perdu de vue que le but ici est de préparer une réglementation thermique qui deviendra obligatoire pour tous, et cela sera très compliqué à appliquer même en étant pas suffisamment exigeant selon toi ! Le but c'est quand même qu'on continue à construire des maisons ! Cela sera quand même un pas encore énorme à franchir pour les futurs constructeurs quand cela sera appliqué. Au final, ce ne sera pas juste une incitation, en aidant le PV !
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 17 ans
 
Env. 800 message Neung Sur Beuvron (41)
Tu pourrais peut être me dire ce qui dans mes messages me vaut cette hostilité à la limite du procès d'intention ? Tu pourrais au moins reconnaitre que mes arguments sont fondés, ou s'ils ne le font pas d'argumenter en sens inverse. Tu voulais peut etre que ce sujet ne contienne que des réponses du type "youpi, enfin ce label que j'attendais depuis si longtemps, créé par cette association absolument hermétique à tous les lobbyistes, ca y est grace à ma maison bepos, le changement climatique appartient au passé"

Messages : Env. 800
De : Neung Sur Beuvron (41)
Ancienneté : + de 17 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Bas Rhin
Pas de procès d'intention ivaldir ! Excuse moi si j'ai été maladroit dans mes propos qui ne se veulent pas hostile à ton égard ! Ton avis est très intéressant, comme toutes tes interventions ici en général. Je donne juste mon avis. Je voulais juste dire, c'est que parfait ou pas, cela représente déjà un gros effort pour tout le monde et qu'on va plutôt dans la bonne direction.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 17 ans
 
Membre utile Env. 700 message Yvelines
Bonjour,

Tant qu'à faire un effort, autant qu'il serve vraiment à quelque chose... Et si c'est un gros effort, il faudra obtenir un gros résultat, donc être efficace. Si l'effort est gâché par un manque d'exigence, ça va râler dur !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 700
Dept : Yvelines
Ancienneté : + de 11 ans
 
Photographe Env. 1000 message Savoie
adesir a écrit:Bonjour,

Tant qu'à faire un effort, autant qu'il serve vraiment à quelque chose... Et si c'est un gros effort, il faudra obtenir un gros résultat, donc être efficace. Si l'effort est gâché par un manque d'exigence, ça va râler dur !


Autant je suis de l'avis de dire que la RT2020 sera déjà un grand pas de plus pas forcément facile à faire avaler par tout le monde (donc c'est déjà bien, à mon avis), autant je suis quasi persuadé que quoi qu'on fasse, elle ne sera pas à la hauteur des attentes des plus spécialistes d'entre nous ... J'ai peut être tort de me limiter à ça, mais quand je vois l'état du bâtiment en France, je trouve que c'est déjà un bon rythme et que ça va globalement dans le bon sens (RT2012, RT2020). Ce qui n'empêche pas de critiquer les erreurs et les choix douteux qui ne manqueront pas d'être faits.


ivaldir a écrit:Tu sais Nico, les travaux autour de ce concept ne datent pas d'hier, et des régions expérimentent depuis quelques années, via des appels à projets, des règlements pour définir l'énergie positive. Ce qui ressort ici est d'autant moins abouti que comme à l'époque du BBC qui s'inspire directement de Minergie, les choix directeurs ne tiennent pas compte de certains principes fondamentaux, alors qu'au sein des régions adhérentes de Effinergie, il existe un retour sur le sujet.
Maintenant, sur le fond. L'énergie primaire non renouvelable fait partie des trucs appliqués depuis 5 ans maintenant par certaines régions, et 12 ans par le référentiel passif. Le "parti pris" comme tu l'appelles à toujours été de considérer dans la conversion le périmètre total de l'extraction à la consommation. Ne pas le faire releve du trucage. Par ailleurs, sache que c'est l'ademe qui a fait ces analyses de cycle de vie, les données font donc consensus. Ne pas les utiliser, c'est simplement prendre le parti de se plier aux données d'entrée du cstb. Ne fais pas semblant de considérer que cela releve d'un choix justifiable techniquement.

Je suis d'accord pour dire que ce serait idéal que l'indicateur prenne en compte l'ACV complète. Mais j'ai des doutes sur le consensus, déjà que certains ont encore du mal à comprendre le 2.58 ... Cela rajoute une couche de complexité, et vu l'incompréhension du grand public en la matière, certains ne se gêneront pas pour critiquer les valeurs et discréditer les choix fait à ce niveau, ce qui, même en étant faux, aura des impacts sur la crédibilité.

Mais sur le fond je suis d'accord avec toi, si on veut parler de BEPOS, on ne devrait pas faire l'impasse d'analyses plus complètes et précises, comme tu le dis bien, on va arriver au niveau où la consommation d'énergie pour construire la maison va être comparable à ce qu'elle va consommer durant son usage, il serait aberrant de faire l'impasse là dessus aussi. Mais cet aspect là n'est pas complètement oublié, pour le BEPOS Effinergie demande à ce que l'énergie grise soit évaluée, c'est un début non ? Surtout que le potentiel d'ecomobilité a aussi fait son entrée !


ivaldir a écrit:
Concernant la déduction, prenons un exemple. J'ai une conso de gaz de 100, comptabilisée 100 en énergie primaire. Je dispose d'une installation PV qui produit 38, déduit 100 en énergie primaire. La conso de gaz est loin d'être compensée par l'installation PV, le calcul est donc contestable et dans les faits, n'est "positif" que par un artifice de calcul puisque si on considère 2.58 c'est juste en considérant que la conso substituée est électrique, et que la production PV évite la production d'un kWh électrique classique (et tu comprendras aisement que mm ce raisonnement est sujet à débat).

De toute façon, ça ne changera pas grand chose au fond, car le BEPOS est basé sur le fait que la maison exploite au max le potentiel PV. Donc si on passe le coeff à 1 au lieu de 2.58, on augmente l'écart autorisé de manière équivalente (car on diminuera la Prod.réf basée sur le PV!), et donc on sera BEPOS en faisant la même chose, seul les chiffres (conventionnels) changeront. On est dans du conventionnel, donc c'est forcément artificiel à la base.

ivaldir a écrit:
Enfin, je veux pas rentrer dans le détail, d'autres l'ont fait. Je te renvoie notamment sur un chapitre du rapport de l'OPECST qui explique pourquoi on ne devrait decompter dans les calculs thermiques que l'énergie effectivement consommée par le projet.

Tu penses qu'il serait mieux d'imposer en plus du PV que les maitres d'ouvrages installent des batteries de stockages, souvent bien polluantes également ? Je suis partagé sur la question ... Dans la théorie oui bien sûr on réutilise un maximum, mais en pratique, pas simple.

ivaldir a écrit:
Et enfin, non non et non, on n'appliquera jamais le concept d'énergie positive en 2020. Cela ne marche pas. Le cadre actuel fonctionne uniquement parce que le PV est aidé. Que des individus choisissent de faire du PV, c'est très bien, l'obliger réglementairement, cela n'a rien à voir. Et soit cela coute très cher au contribuable de soutenir cette politique, soit cela coute très cher pour les candidats à l'acte de construire, et ce n'est pas souhaitable. Enfin, tout ce concept fumeux est quand mm l'aboutissement d'une doctrine de marché, absolument pas régulée.

Il est clair que le marché du PV est loin d'être "sain". Mais ce que tu dis repose sur le fait de penser qu'en 2020 le PV sera toujours aidé au même niveau, sauf que si ça devient obligatoire, les aides disparaitront totalement à n'en pas douter. La rentabilité va être plus difficile si edf rachète l'électricité à 8 c€/kWh ... Et va falloir gérer cette électricité dans le réseau

Mais comment veux tu faire du BEPOS sans PV ? ou alors c'est le concept de BEPOS qui ne te convient pas ?

ivaldir a écrit:
Si effinergie voulait faire qq chose de bien, ils commenceraient par ajouter un garde fou sur le co2

+1000
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 1000
Dept : Savoie
Ancienneté : + de 12 ans
 
Env. 20 message Pessac (33)
Bonjour,

Moi dans cette histoire, j'aurais préféré aller sans doute moins vite en besogne (attention à ne pas me taper dessus tout de suite) pour mieux s'adapter ensuite et mieux réaliser les ouvrages. Je m'explique; les formations, habitudes et techniques du bâtiment mettent plus de temps à évoluer que les normes. Il faut bien comprendre que pour les artisans il est difficile de s'adapter aussi vite que l'offre tout en ayant l'expérience qui va avec. Qui plus est nous travaillons à deux vitesses entre l'ancien et le neuf. Par exemple ici sur Bordeaux, le parc neuf est bien moindre que l'ancien.Ce dernier est énergivore et plus les RT se succèdent, plus il subsiste un troue à combler.

Au final je suis à 200% dans l'évolution et surtout dans la baisse de nos consommations. Ma peur est de remplacer des coûts énergétiques par des mensualités. L'impact écologique n'est pas le même mais ce n'est pas ce qui va pousser la masse à faire des efforts.

Pour moi, la logique serait dans un monde parfait que plus vous isolez, plus vous rendez étanche la maison, plus vous concevez de manière raisonné et bioclimatique moins vous devez consommez et moins votre maison devraient coûter chère. Hors à ce jour, à titre d'exemple, quoique vous fassiez votre système de chauffage va coûter quasiment le même prix. Permettez moi de faire un raccourci facile :

VMC DF HR avec micropac et appoint bois pour maison passive = prix d'un PC avec PAC

Aujourd'hui je me demande si RT + Eurocode 2, + Eurocode 8 + prix du foncier ne donne pas l'effet inverse avec un coût en neuf décourageant poussant à se replier sur de l'ancier déjà très chère dont le potentiel thermique est limité.

Encore une fois je parle d'ici à Bordeaux.

Encore un exemple facile et je m'en excuse. Nous avons été visité une maison BBC d'un couple d'amis (maison d'un constructeur) qui vient d'être livrée. Quelle surprise en voyant que la maison est orientée avec toutes les pièces de vies au Nord.

J'ai l'impression parfois et peut-être à tord que ce que l'on veut gagner trop vite est repris de manière plus fourbes.


Juste une petite contribution.

David
Messages : Env. 20
De : Pessac (33)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Photographe Env. 800 message Saint Julien En Gvs (74)
nico73 a écrit:
Mais comment veux tu faire du BEPOS sans PV ?


Chez Schw--er Haus (marque allemande), on te propose de relier tes appareils de gym à ton réseau électrique. Si tu entraines une team de cyclistes tu dois pouvoir gagner un joli paquet de fric en electricité vendue!

Quand au problème de parc ancien, Néron nous a montré la voie il y a bien longtemps
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 800
De : Saint Julien En Gvs (74)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 20 message Haute Garonne
Je suis agréablement surpris par le niveau de ce post. Sans jouer le rôle d'avocat de l'association Effinergie, ils ne peuvent pas sortir du cadre conventionnel de la RT2012. Les ratios de 2,58 pour l elec, 1 pour le gaz, 1 (+ bonus sur le Cep, etc...)pour le bois sont discutables mais ils sont imposés par la RT2012.
Ce nouveau label a aussi le mérite d'integrer "officiellement" une consommation domestique capée à 70kWhep/m²/an. Imaginez l'éffort financier à faire pour compenser 70+ les 40kWhep maxi des 5 usages de la RT2012.
Néanmoins, je fais aussi quelques critiques: Des écarts considérables en terme de compensation électrique entre les zones thermiques Nord et Sud. En clair un Bepos à Lille sera moins Bepos que celui de Nice, par exemple. Un concept général de modulation pour les logements pour lesquels faire du BEPOS est compliqué (zone nord, collectif à étage, etc...), tout cela compensé par des BEPOS+++ dans des zones où c'est plus simple de faire du BEPOS.
En clair, cela peut conduire à réaliser des logements labellisés BEPOS sans avoir "factuellement" une conso=0.
Messages : Env. 20
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 13 ans
 
Super bloggeur Env. 700 message St Sauveur (60)
J'ai une question bête (et comme j'y connais rien, va falloir me répondre avec des mots simples ). A terme, on réussi à avoir une majorité de baraques avec PV. Y'a un truc qui clairement n'est pas lissable sur l'année, c'est les saisons. On va donc se retrouver avec en hiver un minimum de production, et toutes les maisons vont tirer sur le réseau électrique. Alors qu'en été on va avoir un maximum de production, qui va servir à quoi vu que de moins en moins de personne en auront besoin ? J'avais cru comprendre que c'est pas tellement stockable l'électricité. Donc j'me dis que doit y avoir un truc que j'ai pas pris en compte.
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 700
De : St Sauveur (60)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre utile Env. 2000 message
Talisman a écrit:J'ai une question bête (et comme j'y connais rien, va falloir me répondre avec des mots simples ). A terme, on réussi à avoir une majorité de baraques avec PV. Y'a un truc qui clairement n'est pas lissable sur l'année, c'est les saisons. On va donc se retrouver avec en hiver un minimum de production, et toutes les maisons vont tirer sur le réseau électrique. Alors qu'en été on va avoir un maximum de production, qui va servir à quoi vu que de moins en moins de personne en auront besoin ? J'avais cru comprendre que c'est pas tellement stockable l'électricité. Donc j'me dis que doit y avoir un truc que j'ai pas pris en compte.


C'est le souci majeur des énergies renouvelables: le stockage. C'est pourquoi le PV devrait être actuellement utilisé en auto consommation puis éventuellement vendre le surplus, pour lisser un peu plus la production. Le solaire thermique me semble de ce fait plus intéressant (ECS ou centrale solaire thermique http://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_solaire_thermodynamique).

Pour ce stockage plusieurs voies, une déjà en place, ce sont les barrages. Les compagnies électriques Suisses ont fait leur bénéfice avec cette méthode, le PV allemand détruit lentement ce buisness car ils pompaient avec le courant de la nuit (pas cher) pour revendre le jour (concurrence du PV maintenant). Un projet veut utiliser la Norvège et ses barrages pour stocker l'énergie éolienne de la mer du nord.

Si tu lis l'allemand, une autre voie, stocker de l'eau et la chauffer quant surproduction et prélever quand on a besoin. Il utilise un bunker de la 2nd guerre mondiale: http://www.dradio.de/dlf/sen[...]ak/2047824/ cela semble plus local comme solution.

L'hydrogène (hydrolyse de l'eau ou autres méthodes de production): stockage difficile, produit hautement explosif (Zepplin).

Google en donnera d'autres.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000

Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre utile Env. 1000 message 37210 (37)
Enfin, la plupart des solutions de stockages sont de vrais usines à gaz dont le rendement est très moyen... C'est pour ça que ça n'a aucun sens économique comme écologique d'augmenter la part d'électricité produite de façon aléatoire au delà d'une certaine proportion (allez, soyons optimiste, disons 20 à 30% grand max, ce serait déjà énorme). Le seul intérêt c'est de s'allier les voix des électeurs pseudos écolo qui pensent qu'un PV c'est forcément bien et le nucléaire le mal absolu.
Soyez libre et adoptez des logiciels qui vous ressemble!
Mon récit: http://www.forumconstruire.c[...]t-10526.php
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
De : 37210 (37)
Ancienneté : + de 11 ans
En cache depuis hier à 15h35
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Les labels et normes (RT2005, BBC, HPE, THPE, ...)
Les labels et normes (RT2005, BBC, HPE, THPE, ...)
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Guide : le test d'infiltrométrie
Guide : le test d'infiltrométrie
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Tout savoir sur la RT 2020
Tout savoir sur la RT 2020
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

7
abonnés
surveillent ce sujet
Voir