Retour
Menu utilisateur
Menu

Interdiction des produits phytosanitaires

Ce sujet comporte 54 messages et a été affiché 9.640 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
5
abonnés
surveillent ce sujet
 
Membre utile Env. 7000 message Drome
Bonjour.

Un ami qui travaille dans une jardinerie m'a parlé d'un projet de loi visant à interdire l'usage des produits phytosanitaires par les particuliers.

je n'y croyais pas ... et bien une petite recherche internet ... me dit que c'est vrai.
Je ne sais pas qu'en penser ... Et ma réaction est partagée entre :
- "c'est bien et nécessaire pour la planète, rien ne vaut le principe de précaution"
- "font flic de tout contrôler surtout que les agriculteurs, viticulteurs etc ... continueront à utiliser ces produits à une autre échelle"
- " c'est le lobby écologiste qui commence à se faire entendre".

Quelques infos que j'ai trouvées :
ici et

Bon, ce serait pour 2022 ...
Mais l'assemblée nationale l'a bel et bien voté il y a une semaine.


Voilà, c'était juste pour vous informer que vous ne traiterez plus votre pelouse ou vos rosiers comme avant.
Vous avez plus qu'à vous mettre à fabriquer votre purin d'ortie ... ah ben non, zut ... paraît que c'est interdit aussi
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +6 ans.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 7000
Dept : Drome
Ancienneté : + de 8 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la création et la décoration d'un jardin...

Allez dans la section devis paysagiste du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de paysagistes de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les paysagistes, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-47-devis_paysagiste.php
 
Membre super utile Env. 9000 message Aveyron
Bonjour, Et bien tant mieux, mais ce n'est pas assez, il faudrait totalement interdire ces cochonneries qui se retrouvent dans toutes les eaux qu'on boit, même parfois les eaux minérales.

Moi, ça fait longtemps que je me le suis interdit à moi-même, et d'ailleurs je n'en ai jamais employé.

J'ai un voisin qui traitait ses thuyas avec une pompe à sulfater chaque année, maintenant il a un cancer de le thyroïde, son épouse aussi a un un cancer un peu avant.

Maintenant, il ne traite plus, il a installé des ruches, et sur sa porte il indique "miel naturel"....

Je connais quelqu'un qui a la flemme de se baisser pour arracher quelques herbes le long de sa clôture, alors, il asperge de roundup...

Il m'arrive de cramer des herbes tenaces avec un décapeur thermique, et j'ai un arrosoir plein pas loin au cas où ça prendrait feu, mais j'évite lorsque c'est trop sec malgré tout.

Il y en a que ça dérange de ne pas pouvoir empoisonner les sols ???

Et ce n'est pas parce que d'autres le font intensément, ce qui est tout à fait révoltant qu'il faut suivre.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 9000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre utile Env. 7000 message Drome
Je suis bien d'accord sur le principe et je n'utilise pas ces produits par choix. J'ai déjà bien assez des facteurs génétiques comme risque d'avoir un cancer.

Je m'interroge surtout sur la pertinence de cette mesure ne visant QUE les particuliers.
Et je me demande ce qu'il y a derrière cette loi.
J'ai du mal à croire que ce sont simplement de bonnes intentions ...
... et mon côté parano me dit que le lobby des produits bio ... ou pire ... les grands groupes chimiques qui sont souvent les mêmes qui produisent produits bio ou non bio ont trouvé un moyen d'imposer ces produits à "M. tout le monde" ... vendus beaucoup plus cher... et donc plus lucratifs.

Parce que la terre continuera à être allégrement polluée par les professionnels.

Alors, oui, peut être que j'ai l'esprit tordu... ou pas



Après si c'est un premier pas vers un meilleur contrôle de ce qu'utilisent les agriculteurs et viticulteurs sur leurs terres, je suis pour à 100%
Mais de cela je doute fort ... très très fort.

Quand on voit que dans certaines régions l'eau du robinet est impropre à la consommation et que pour autant la loi pollueur-payeur ne s'applique pas ... ça laisse songeur sur le fait qu'un jour on réussisse à obliger les agriculteurs à utiliser des produits moins néfastes ...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 7000
Dept : Drome
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 500 message Puy De Dome
Bonjours
Il me semble qu'a partir d'octobre 2014, les professionnels (agriculteur) devront avoir une formation spéciale (certiphyto) pour pouvoir acheter leurs produits, avec un suivi des quantités achetées par rapport aux surfaces traitées.Le problème du particulier, c'est qu'il ne se rend pas compte de la puissances de ces produits (désherbant,insecticide,engrais) et qu'il surdose.
Messages : Env. 500
Dept : Puy De Dome
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre super utile Env. 9000 message Aveyron
Bonjour, Hier soir, il y a eu une émission sur l'eau à la télé sur la 5ème. Il aurait été bon de la regarder.

On nous empoisonne sans qu'on s'en rende compte.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 9000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 2000 message Gironde
Les agriculteurs ont un objectif (non contraignant) de baisse de 50 % à horizon 2018.
Inutile de préciser qu'il est loin d'être atteint et ne le sera pas. Trop d'intérêts, trop de lobbies. Mais vous pouvez y changer quelquechose en achetant du bio, si la part de marché du bio augmente la part d'utilisation des phytos diminuera mécaniquement, une fois que l'offre se sera adaptée à la demande.
L'interdiction concerne aussi les espaces verts des communes, certaines communes ont anticipé, je me suis précipité pour savoir si c'était le cas de la mienne.
Evidemment qu'on préfère dans le cas d'un espace vert qu'il ne soit pas traité aux pesticides.
Alors pourquoi pas pour son propre potager/jardin d'agrément.
Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre utile Env. 7000 message Drome
juana a écrit:Les agriculteurs ont un objectif (non contraignant) de baisse de 50 % à horizon 2018


Bonjour
"objectif non contraignant" c'est très drôle comme formulation.
On imagine des discussions interminables dans le cadre du grenelle de l'environnement ... ayant accouché d'une souris sous le poids des lobbies, de la FNSEA, de Monsanto et cie ...
Mais merci de l'info, je ne le savais pas .

Et je trouve que ça rend encore plus inutile cette loi d'interdiction de vente des produits non bio aux particuliers.
Un peu comme un os qu'on aurait donné à ronger aux industriels du bio ...

Parce qu'il y a quand même un sacré problème d'échelle.
Un peu comme si on voulait lutter contre la pollution liée aux micro-particules en interdisant aux voitures blanches immatriculées en mai 1995, ayant des sièges en cuir et des queues de lapin accrochées au mirroir de rouler la nuit ...

C'est un peu comme pi**er dans un violon, non ?

Parce que, oui, certains particuliers non sensibilisés à ces pb là mettent beaucoup de produits dans leurs jardins, souvent mal dosés ... ça reste microscopique face aux surfaces cultivées par les agriculteurs.
Et malgré le battage médiatique fait sur la culture bio, la culture expansive reste très majoritaire en France.


Bon, comme dit auv63 on va se consoler en imaginant que les agriculteurs seront formés à leur utilisation (et ... ooooh vœu pieu ...) n'en mettront que de façon raisonnée ...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 7000
Dept : Drome
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 500 message Puy De Dome
Wikipédia:
Origine de la contamination des eaux.

Les contaminations peuvent être :

ponctuelles, lors de la manipulation des produits, du remplissage ou du rinçage des pulvérisateurs,

diffuses, après l'application des produits, soit par ruissellement vers les eaux de surface, soit par infiltration vers les eaux souterraines.

La réduction des risques de pollution ponctuelle nécessite le respect des bonnes pratiques agricoles avant, pendant et après l'application du traitement.

Il convient d'ajouter que l'utilisation de désherbants à usages autres qu'agricoles contribue aussi à la pollution des eaux par les produits phytosanitaires : les services espaces verts des municipalités, les jardiniers amateurs, la SNCF, les DDE, les golfs, les VNF (Voies Navigables de France), les terrains de l'armée, etc. sont aussi des utilisateurs non négligeables. D'autant plus que les surfaces traitées sont soit très peu perméables, soit très drainées et en contact presque direct avec les réseaux d'eaux superficielles.

Les zones non agricoles (ZNA) représentent près de 10 % des tonnages de produits utilisés (substances actives). Les transferts de produits des zones traitées vers les eaux superficielles sont supérieurs aux transferts généralement observés en parcelles agricoles, les agriculteurs étant très sensibilisés au respect des doses et aux conditions optimales de traitement (notamment en fonction des conditions météorologiques).

C'est vrai que le particulier est une "goutte d'eau" Biggrin
Messages : Env. 500
Dept : Puy De Dome
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Citation: Les zones non agricoles (ZNA) représentent près de 10 % des tonnages de produits utilisés (substances actives). Les transferts de produits des zones traitées vers les eaux superficielles sont supérieurs aux transferts généralement observés en parcelles agricoles, les agriculteurs étant très sensibilisés au respect des doses et aux conditions optimales de traitement (notamment en fonction des conditions météorologiques). C'est vrai que le particulier est une "goutte d'eau"


10 % ce n'est pas une goutte d'eau !! Surtout ramené à la surface traitée qui doit être infime

Pour les agriculteurs, j'ai eu l'occasion de travailler avec le CEMAGREF, qui est un organisme public de recherches pour le machinisme agricole, et la réduction de la conso de pesticides est une de leur préoccupation majeure. Pas le tout bio, mais limiter le gaspillage. J'ai participé à un projet de pulvérisateur "intelligent" pour les vignes qui adapterait son débit en fonction de l'environnement.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 500 message Puy De Dome
Ce que je voulais dire, c'est que dans les 10% il y a les services espaces verts des municipalités, les jardiniers amateurs, la SNCF, les DDE, les golfs, les VNF (Voies Navigables de France), les terrains de l'armée, etc
donc les particuliers sont à beaucoup moins de 10%
Messages : Env. 500
Dept : Puy De Dome
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre utile Env. 7000 message Drome
C'est vrai que les particuliers traitent plus que les pro.
Ces derniers vont plus aller au bon dosage pour des raisons de coût.
Alors qu'un jardinier amateur aura tendance à se dire "un peu plus, ça ne fera pas de mal, ce sera plus efficace"

Mais oui, je serai curieuse de connaître la proportion exacte des terres de France utilisées en jardins de particuliers.
Et la part des produits phytosanitaires produits qui sont achetés par des particuliers ...
ça ne doit pas être 10% loin de là ...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 7000
Dept : Drome
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Citation: Et la part des produits phytosanitaires produits qui sont achetés par des particuliers ... ça ne doit pas être 10% loin de là ...


Réponse >>
Citation: Les particuliers sont des utilisateurs non négligeables de produits phytosanitaires. On estime que les jardiniers amateurs utilisent la moitié du tonnage des matières actives phytosanitaires utilisées en zones non agricoles (Observatoire des Résidus de Pesticides, 2009).


ET l'interdiction est prévue aussi pour les collectivités :

Citation: D’ici le 1er janvier 2020, les collectivités devront abandonner l’utilisation des produits phytosanitaires pour l’entretien de leurs espaces verts, forêts et promenades. Deux ans plus tard, l’interdiction de la vente de pesticides aux particuliers sera effective. Ces délais permettront à chacun de trouver dans un délai raisonnable des solutions alternatives aux produits phytosanitaires : un rapport sur les freins juridiques et économiques au développement empêchant le développement des substances et préparations alternatives aux produits chimiques de synthèse sera publié d’ici à la fin de l’année prochaine.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 100 message Allier
Les agriculteurs sont sensibilisé au traitement phyto depuis un moment. Déjà pour une raison economique. Les dose utilisé par les agriculteur sont calculé au plus juste esseye de baisser au minimum leur utilisation.

Enfin faire croire aux gens que des manger bio va resoudre le problème de pullution est juste idiot tout simplement. La population mondiale n'arrive même pas a se nourrir actuellement donc une plus grande part de bio serais encore pire.
Cela est juste egoiste de dire cela en ne pensant pas aux personne qui ne se nourrir pas.
Messages : Env. 100
Dept : Allier
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 2000 message Gironde
Je veux bien qu'on me traite d'idiot mais merci de faire un effort sur l'orthographe.

L'agriculture actuelle produit assez de calories pour nourrir correctement chaque habitant et même pour que chacun mange de la viande. Seulement on gaspille 50 % de la nourriture en collectivité, on consacre une part de plus en plus réduite de notre budget pour la nourriture, au détriment de la qualité et du revenu de nos agriculteurs, c'est peut être ça qui est égoïste, enfin bon je peux me tromper.
Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre utile Env. 800 message Jura
Réponse >>
Citation: Les particuliers sont des utilisateurs non négligeables de produits phytosanitaires. On estime que les jardiniers amateurs utilisent la moitié du tonnage des matières actives phytosanitaires utilisées en zones non agricoles (Observatoire des Résidus de Pesticides, 2009).


Oui, mais quelle est la proportion des produits utilisés en zone non agricole par rapport au volume global ?
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 800
Dept : Jura
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 2000 message Gironde
10 %
ça fait 50 % de 10 % ou 5 % du total.
C'est assez énorme je pensais que les collectivités, golf et cie seraient le plus gros.
Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre utile Env. 800 message Jura
Moi je trouve que cela fait "relativement peu", l'interdiction portera sur 5% des produits utilisés... en 2022... Rolleyes
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 800
Dept : Jura
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre utile Env. 7000 message Drome
Merci Mgarrig pour les chiffres.
C'est très intéressant
(j'adore ce forum,on peut parler de n'importe quoi, il y a toujours un Mgarrig qui arrive avec des réponses précises, étayées ...top quoi ...)

Sinon, oui, d'accord avec Anita : 5 % ce n'est pas rien sur le plan statistiuqe ... mais ce n'est quand même pas ça qui va résoudre les problèmes de pollution.

C'est quand même fort
- 10% des produits sont utilisés par les collectivités et particuliers.
- 90% par les agriculteurs.

Donc, pour faire baisser la consommation de ces produits et limiter leur pollution .... il semblait tout naturellement logique de s'attaquer aux 10% Rolleyes Il semblait évident que c'était la voie la plus logique à suivre ... non ?
Alors ? Laugh ou Crying ?
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 7000
Dept : Drome
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 2000 message Gironde
ça dépend il faut rapporter ça aux surfaces.
Si les 10 % de phyto sont utilisés sur 1% des surfaces c'est qu'il y a un surdosage énorme et c'est intéressant d'agir là dessus.
Le surdosage c'est davantage succeptible d'être lessivé.
Les agriculteurs ont tendance, en tout cas pour des cultures à faible valeur ajoutée, à limiter les phytos, que ce soit pour des raison écologiques ou parce que ça coute plus cher que ça rapporte.
Ils ont également des contraintes sur les conditions d'application et les mélanges notamment.
Tout n'est pas rose comme je disais car sur certaines cultures (vigne) les phytos sont en augmentation alors que l'objectif de réduction de 50 % est sensé s'appliquer.
Faut voir tous les phytos qui se retrouvent dans le vin (enquête de que choisir il y a quelques mois).
Et là le consommateur a un rôle à jouer, évidemment.
Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Bonjour,

La vigne est un gros consommateur de pesticides (20 % pour 4 % des terres agricoles). Mais pas trop moyen de s'en passer.

J'ai eu l'occasion de discuter avec un ancien collègue qui s'était reconverti à la viticulture (Morgon ...). Il a essayé de faire cela "scientifiquement" avec l'aide du Cemagref. Trouver la dose minimale pour que la récolte soit assurée , il a fait pas mal de tests comparatifs entre parcelles. Avec des produits bio aussi, qui se sont révélés inefficaces par rapport à une parcelle non traitée.
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 500 message Puy De Dome
juana a écrit:Je veux bien qu'on me traite d'idiot mais merci de faire un effort sur l'orthographe.

L'agriculture actuelle produit assez de calories pour nourrir correctement chaque habitant et même pour que chacun mange de la viande. .


On ne peut pas dissocier l'agriculture française de l'agriculture mondiale (4° exportateur mondial ,céréale et produit carnés compris )
Si tu diminues la production française,quelqu'un, quelque part manqueras de nourriture mais pas en France.C'est pour ça (et aussi certains lobbies) que la diminution des intrants sur les cultures ne peux ce faire au détriment de la production et qu'il est plus rapide et facile d'interdire les phytos aux non agriculteurs.
Faut pas oublier non plus que la demande en nourriture (surtout viande) est de plus en plus importante (due aux pays immergeant qui en on assez de manger que du riz et qui veulent de la viande qu'il ont les moyens de s’acheter maintenant) donc faut augmenter la production en diminuant les intrants (avis perso:sacré défi)
Mais la ou tu as la réponse juana c'est qu'il faut arrêter de gaspiller
Messages : Env. 500
Dept : Puy De Dome
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre utile Env. 7000 message Drome
mgarrig a écrit:La vigne est un gros consommateur de pesticides (20 % pour 4 % des terres agricoles). Mais pas trop moyen de s'en passer.


je connais un viticulteur dans l'aube ... qui passe pour un fou furieux auprès de ses confrères car il ne désherbe pas sa vigne et qu'il se contente de passer le broyeur.
Et ce n'est pas un bobo écolo ou un idéaliste acharné du tout du tout ...
Et sa production n'a pas baissé un iota depuis qu'il a repris les vignes de son grand-père.

Parce que, tu as sans doute raison, il est impossible de se passer totalement des produits phytosanitaires si on veut qu'il y ait une récolte ... mais je ne vois pas en quoi 3 brins d'herbe ou même une prairie au pied des vignes gênent la production ...

Donc il y a quand même de sacrés abus ... et on est souvent loin du "raisonné" et du raisonnable.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 7000
Dept : Drome
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 60000 message
Bonjour

depuis 2012, la maladie de Parkinson est reconnue maladie professionnelle chez les utilisateurs de pesticides (tableau 58 du régime agricole);
les pesticides sont déjà suspectés de causer des lymphomes ;
ça devrait inciter à la prudence
mais le poids des lobbies de la chimie est énorme
Messages : Env. 60000

 
Membre utile Env. 9000 message Bresse- Saône & Loire (71) (71)
mgarrig a écrit:Bonjour,

La vigne est un gros consommateur de pesticides (20 % pour 4 % des terres agricoles). Mais pas trop moyen de s'en passer.


salut mgarrig
La vigne de production ancestrale dans nos régions. Tu penses bien que les moines de Cluny ou Citeaux traitaient, engraissaient, désherbaient

Les vignerons ont pour la plupart une vision uniquement productiviste de leurs vignes. Elle est plus souvent mal-traitée que bien traitée, mais bon, c'est comme ça.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 9000
De : Bresse- Saône & Loire (71) (71)
Ancienneté : + de 15 ans
 
Env. 20 message Loiret
Bjr à tous


Les produits phyto vont être interdit dans les communes, mais on ne leur interdit pas de sous-traiter le désherbage
Il existe des désherbant bio, on à celui à base d'acide perlagonium ou celui à base d'acide formique


Pour l'agriculture on remplace les désherbants par des OGM


Les sociétés phytopharmaceutiques mettent en avant que des légumes hybrides pour supprimer le naturel


Allez voir le blog qui est le mien, il y a un bel article


http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/


Laurent
Messages : Env. 20
Dept : Loiret
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 10 message Châtelus Malvaleix (23)
Salut collaborateur de blog

effectivement, nous avons publié un article sur le sujet mais je vous conseille également l'article sur les calculs biaisés du gouvernement concernant les chiffres sur l'usage des produits phytosanitaires.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires sur le blog et non sur le forum, ainsi, vous pourrez faire partager vos avis avec d'autres blogger.

bon surf sur http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr


laurent45lb a écrit:Bjr à tous


Les produits phyto vont être interdit dans les communes, mais on ne leur interdit pas de sous-traiter le désherbage
Il existe des désherbant bio, on à celui à base d'acide perlagonium ou celui à base d'acide formique


Pour l'agriculture on remplace les désherbants par des OGM


Les sociétés phytopharmaceutiques mettent en avant que des légumes hybrides pour supprimer le naturel


Allez voir le blog qui est le mien, il y a un bel article


http://jardinsetenvironnement.blogspot.fr/


Laurent
Messages : Env. 10
De : Châtelus Malvaleix (23)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre utile Env. 7000 message Drome
Vous vous êtes donnés le mot pour faire ici la pub de votre blog ?




_________________
Sinon :
laurent45lb a écrit:Les produits phyto vont être interdit dans les communes, mais on ne leur interdit pas de sous-traiter le désherbage

je m'étais fait la même réflexion : si je fais appel à un paysagiste pour entretenir mon terrain, il pourra continuer à utiliser les produits que moi, seule, je ne pourrais plus utiliser.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 7000
Dept : Drome
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 10 message Châtelus Malvaleix (23)
Pub oui si on veut

nous sommes tous les deux des paysagistes de profession et nous remettons notre profession en cause sur les pratiques qui se déroulent jusqu'à présent. Moi même ayant préparé un BTS en aménagements des espaces verts, je suis arrivé à comprendre que ce que j'ai appris à l'école était en parti faux.

Jardiner au naturel et sans produits chimiques, avec la vie du sol, tel est notre nouvelle expérience que nous partageons par le biais du blog.

effectivement, c'est à envisager sauf si le paysagiste travaille en "zéro phyto". Ainsi, il vous proposera d'autres alternatives ;)

cordialement
Messages : Env. 10
De : Châtelus Malvaleix (23)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 200 message Aillas (33)
Bonjour a vous tous

Inévitablement dans un tel débat des grosses inepties ce glisses. je suis en charge d'un verger de pommier et de pas mal de vigne et autant je donne raison a certains quand a d'autre un ptit rappel est obligatoire

Un Hybride

C'est avant tout naturel dans son fonctionnement ,c'est comme croiser des chats ou chiens pour sélectionner une ou plusieurs caractéristiques génétiques .
Les ogm étant interdits en france c'est la seule façon d'obtenir un individu résittant par croisements,c'est nos ancetres a la sorite de l'age de bronze qui ont lancer le bal Donc pas de mosanto la dedans.

Les produits

oh la malheureusement y'a tout et son contraire d'un coté la "chimie pure" et a l'autre bout le "bio".
dérnièrement j'ai voulu me former au bio car oui j'en ai plein le cul de la chimie je suis très déçu par ce que j'ai découvert
Effectivement tous les produits sont d'origine bio ou minérale mais la dedans en france dans les produits homologués très très peu de chose fonctionne un tout petit peu c'est la sérilisation des sols a brève échéance par le cuivre,c'est un nombre de traitements avec des insecticides inutiles.
Le bio en france fonctionne car il se serve de l'homologation des produits bio en europe via l'italie et l'allemagne qui ont homologués a tour de bras des produits sans étude écotoxicologique sérieuse sous la contrainte du commerce.
Les firmes bio pour passer outre la réglementation francaise homologue leur produits sous forme engrais donc simple NFU et pas d'étude écotox sérieuse.
Le meilleur insécticide bio est de classe R63 tératogène en france et rien ailleurs, on met le couvercle et hop ni vu ni connu

j'en aurai pour deux jours de texte et pour le conventionnel c'est pire.



Dans ce débat ce qui me dérange profondément c'est que en france on est plus royaliste que le roi 'ce qui conduit a la disparition de nos agriculteurs et je ne parle pas des géants du secteur mais du ptit du coin de la commune.
Nous ne devenons plus auto suffisant sur certains produits et c'est la que le bas blesse on va acheter des produits dans des pays comme l'espagne le maroc et j'en passe ET C EST PAYs ONT 20 ANS DE RETARD VOLONTAIREMENT pour rester compétitifs.

Alors tant que vous payer des produits a bas prix vous cautionner cet état.

La morale elle se situe pour moi la
Nous sommes des pays riches avec des idées de riche, quand vous acheter dans des pays de ce genre vous favoriser leur pollution leur inègalitées sociales.

Chez nous on lave plus blanc que blanc alors qui va nourrir notre planéte et nos enfants,les chinois ou nous avec des précautions d'usage.
Messages : Env. 200
De : Aillas (33)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 20 message Loiret
Bjr à tous


Bjr PLUTOT


J'ai du mal à te comprendre, est-ce une remarque contre mon moi ou un appuis avec mes idées


Pour les légumes, les hybrides deviennent majoritaires, leur inconvénient ils sont stérils donc il faut en racheter chaque année, on n'est plus indépendants


POur les agriculteurs leurs céréals ne sont pas encore des OGM, mais ils le deviendront
Quand on voit se que deviennent ceux qui veulent faire du bon travail

Plusieurs agriculteurs ou maraîchers sont en procès (en France)



https://www.youtube.com/watch?v=AQrPsygAKTw

Laurent
Messages : Env. 20
Dept : Loiret
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 2000 message Gironde
Tout à fait d'accord sur le fait que le consommateur est responsable (en partie).
Après tout il y a quelques dizaines d'années on consacrait 30 % de son revenu à l'alimentation (et 10 % au logement).
Désormais c'est à la location de notre logement qu'on consacre son revenu.
La nature a horreur du vide.
Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 200 message Aillas (33)
En production végétale il n'y a que deux solutions pour avoir des plantes tolérantes aux maladies et aux ravageurs.
c'est les ogm et l'hybridation.

Je passe volontairement sur les ogm car je suis absolument contre que le patrimoine génétique appartienne a une quelconque firme.

Pour les hybrides c'est la seule solution naturelle assistée pour avoir un plant tolérant aux maladies.
Petit rappel
A l'origine l'hybridation ce fait après des sélection massales.
La sélection massales est la sélection successive d'individu se ressenblant sur une particularité phénotypique (aspect taille couleur productivité résistance etc )Cette sélection a été diriger de trop nombreuses années sur des critères de consommateur et de commerce et oui les tomates du mois de janvier sont rouges graces a ce genre de sélection.

Par contre il est possible de sélectionner des plants qui sont tolérants aux maladies on va appeler ça le groupe A
Aprés cette sélection qui prend des années, si on veut donner un critère de plus il suffit de re croiser le groupe A avec un groupe B avec des meilleures qualitée gustatives.

On teste les descendants en les re semants pour vérifier les caractéristiques du croisements,et on re sélectionne dans la masse d'ou le non.

la nature étant bien faite dans la masse on a une variabilité génétiques importantes donc re sélection c'est a dire que certains ressemble a papa d'autre a maman d'autre a un mélange des deux et les derniers c'est les fils du facteur.

J'en vient a ma réponse sur les hybrides.
Certaines caractéristiques sont non dominantes dans le génome ce sont des caractères récécifs ils sont fragiles et souvent peu transmissibles (voir mendel et ses petits pois)c'est pour cela que l'on peut difficilement resemer des hybrides.Ce n'est en rien une bidouille des geants de la semence (c'est ce que l'on appelle un retour au parent).

Donc pour le jardinier,on peut se passer des hybrides il suffit de faire sa propre sélection massale mais sans croisements il est difficile d'obtenir de vrai bon résultat.

pour ma partie:la Pomme j'ai récupéré des hybrides de l'inra j'ai été le premier en Aquitaine a cultiver une variété résistantes a la tavelure et de très bon niveau gustatif je suis passer a un nombre de traitements ridicules pour ma plus grande satisfaction mais je ne suis pas commercial suis pas bio.

depuis un groupe d'arboriculteur c'est re lancer dans la création variétale,les résultats sont super du gout du gout et moins de produits phyto par contre nos variété sont moches elle ne trouve que difficilement preneur et c'est la que je dire a boulet rouge sur le consommateur et les revendeurs continué donc a acheter des Galas en poches de 5kg et nous faire la morale.
Celui qui achète des fraises au mois de mars et j'en passe devrai faire le ménage devant sa porte.

Désolé d'avoir été si long mais c'est assez dru comme sujet
Messages : Env. 200
De : Aillas (33)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 2000 message Gironde
Salut, c'est très intéressant!
Par curiosité vous les vendez comment vos pommes?
Messages : Env. 2000
Dept : Gironde
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Reims (51)
Pour moi il y a 2 responsables aux usages "massifs" de produits phyto.

Les producteurs : parce que mine de rien les rendements ne sont pas les même, et derrière le rendement on parle d'argent... Alors oui, certains qui font du bio, compensent cette perte de rdt avec un prix plus élevés et s'y retrouvent... mais ce n'est pas une vérité générale...

Mais le plus grand responsable c'est le consommateur... je vais me faire des ennemi, mais faire des courses uniquement en magasin discount pour payer moins cher... c'est qu'on ne se pose pas du tout la question du qualitatif... Je veux bien comprendre que certaines familles font leurs courses par dépit dans ces magasins... mais pour les autres c'est juste pour payer toujours moins cher... on veux tous les fruits, tous les légumes, tout le temps sans se préoccuper de la saison. Manger tout le temps de la viande, mais la payer une misère...
Le principal acteur de la malbouffe française, c'est le français !

Alors effectivement, faire ses courses chez le maraicher, chez un producteur local, c'est plus long, et plus cher que le discount... mais il faut aussi se raisonner et manger de façon raisonnable (manger moins et mieux !).

Interdire les produits phyto pour les particulier est pour moi une bonne idée... c'est tellement toxique que c'est presque incroyable que ce soit toujours en vente publique...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Reims (51)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre utile Env. 7000 message Drome
CrazyOrk a écrit:Interdire les produits phyto pour les particulier est pour moi une bonne idée... c'est tellement toxique que c'est presque incroyable que ce soit toujours en vente publique...


Là, je suis d'accord.
Ma question de base était surtout "pourquoi uniquement les particuliers alors qu'ils représentent une part infinitésimale des surfaces traitées"

Pour la mal-bouffe, je suis également d'accord.


Et pour les hybrides, oui, c'est bien. Une bonne voie de développement et de progrès permettant d'éviter les OGM et pesticides.

Ce qui pose soucis par contre c'est quand il y a des dépôts de brevets.
Alors,à qui appartient le patrimoine vivant : à l'humanité ou à une société qui produit des graines hybrides, rendant ainsi es producteurs dépendants de la marques puisqu'il est impossible de reproduire ces semences.

Cela ne pose que peu de pb chez nous. Mais dans les pays du tiers monde ou les pays en développement où le famine est encore une réalité, c'est très discutable je trouve.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 7000
Dept : Drome
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Reims (51)
Pour les particulier seulement parce que c'est les seuls a qui ont peut facilement appliquer un changement aussi "radical", oui la majorité des produits phyto sont utilisés par des pro (c'est la même histoire pour le bonus/malus sur les voiture, alors que la majorité de la pollution de ce type de gaz est généré par l'industrie...).

Bref, les particulier ne dirons rien, les pro ne se laisserons pas faire (Lobbies land...) donc on fait encore des 1/2 mesures.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Reims (51)
Ancienneté : + de 8 ans
 
Env. 200 message Aillas (33)
Pour griottine
Sans parler de grande firme la dépose de brevet c'est le moyen de financer cette recherche comme les organismes d'état genre inra sont moribonds il n'existe plus que de la recherche privée.La variété que j'ai récupéré chez eux aller partir au feu.
Meme notre petite asso d'hybridation a des frais importants c'est trés long de chercher quand a trouver ça l'ai encore plus et encore on a eu le concours gracieux d'un vieux de la vieille de l'inra a la retraite.Nous notre politique c'est une taxe a la revente des arbres ça couvre pas les frais pour le moment.
Le patrimoine génetique naturel appartient a l'humanité,l'améliorer au créateur.
Pour juana nous sommes au sud bordeaux a quinsac

Le prix voila le nerf de la guerre un kg départ verger avec l'emballage se paye 0.70 euro au meilleur.A combien vous payer le KG en grande surface 2.50 en moyenne alors oui le producteur doit impérativement produire avec un système intensif sinon c'est la mort.et 0.70 c'est pas la marge on a beaucoup de main oeuvre la dedans il reste pas grand chose a la fin.

Pour l'interdiction des produits chimique je suis totalement pour car après tout; les gens qui veulent plus propre que propre non cas tenter le bio chez eux cuivre et soufre et pas grand chose dans l'assiette a la fin, on ne s'improvise pas dans le bio comme ça.
Aprés ce qui est frappant chez le particulier c'est la méconnaissance des régles de protection et du respect de dosage "j'met la dose ça marchera mieux

Quand je vois des pieds de tomate bleu de haut en bas ça me fait hurler le sol non de zeus!!!!

J'ai une vrai intérrogation sur mon métier mais ce qui me perturbe le plus c'est d'avoir des idées progressistes alors que des gens ne mange pas a leur faim

Je ne veut pas être agriculteur pour une élite de bien pensant et de bien payant notre métier c'est nourrir le monde.
Messages : Env. 200
De : Aillas (33)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre utile Env. 7000 message Drome
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 7000
Dept : Drome
Ancienneté : + de 8 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Je me souviens de mon enfance à la campagne, quand nous ramassions les doryphores un par un avec les doigts sur les plants de patate

Sinon, j'ai eu l'occasion il y a 15 jours de discuter avec un viticulteur du phylloxéra. Et j'ai appris qu'actuellement, il faut toujours utiliser des porte-greffes spécifiques sinon COUIC.

Mais nous nous éloignons du jardin d'agrément ....
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 200 message Aillas (33)
BONSOIR

pour répondre a mgarrig le phylox a fait sont début de retour de puis 2005 trés progressivement et on parle de porte greffe dit américain donc résistant c'est les non gréffers ou franc de pied qui sont térriblement sensibles .

les insectes c'est toujours un va et viens c'est la nature.

Par contre il a commencer a prendre une claque avec la flotte de l'année dernière donc cette année le problème est réglé
Messages : Env. 200
De : Aillas (33)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Membre utile Env. 9000 message Bresse- Saône & Loire (71) (71)
mgarrig a écrit:Je me souviens de mon enfance à la campagne, quand nous ramassions les doryphores un par un avec les doigts sur les plants de patate

De toute façon je crois qu'il n'y a pas de traitement

Même souvenir sans être à la campagne à l'époque. Je fais pareil aujourd'hui, et j'éclate les oeufs sous les feuilles, tu les trouves en grappe, de couleur orange.

Les doryphores ne sont pas une fatalité. J'en ai très peu et l'an dernier je n'en ai pas eu.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 9000
De : Bresse- Saône & Loire (71) (71)
Ancienneté : + de 15 ans
 
Membre utile Env. 500 message Marne
griottine a écrit:"bio" veut-il dire "sain" ?


Si tout était si simple

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/11/27/la-justice-[...]cides_3520557_3244.html

http://www.liberation.fr/terre/2013/11/25/un-viticulteur-pou[...]aiter-ses-vignes_961989

http://www.ipsn.eu/petition/viticulteur.php



Bio est une appellation... il n'a jamais voulu dire "sain".

Prenons comme exemple un agriculteur (ou viticulteur) qui désherbe ses parcelles mécaniquement (sans pesticides) avec un outil et un tracteur qui consomme 20 litres de gasoil/ heure... est ce que quelqu'un trouve ça sain...?
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 500
Dept : Marne
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre utile Env. 9000 message Bresse- Saône & Loire (71) (71)
ced-51 a écrit:est ce que quelqu'un trouve ça sain...?

moi oui

Tu remettras pas grand monde au cheval de labour ou aux charolais, et tant que son gasoil est pas épandu directement au sol, je pense que l'impact est noyé dans la masse de nos consommations d'hydrocarbure.

Au demeurant, pendant cette heure le tracteur aura probablement retourné près de 3 hectares, et il ne le refera pas plus de 3 fois dans l'année.

Par contre un foyer français, 2 voitures pour monsieur/madame, 20l ça ne fera probablement pas la semaine, mais monsieur/madame n'y font même plus attention, sauf quand le gasoil atteint 1.5€. Et je vois pas foule aller au boulot à cheval, pourtant ce serait aussi une solution

Toujours une histoire de paille et de poutre, n'est ce pas ?
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 9000
De : Bresse- Saône & Loire (71) (71)
Ancienneté : + de 15 ans
 
Membre utile Env. 500 message Marne
fredoche a écrit:

Tu remettras pas grand monde au cheval de labour ou aux charolais, et tant que son gasoil est pas épandu directement au sol, je pense que l'impact est noyé dans la masse de nos consommations d'hydrocarbure.


Tu préfères respirer des hydrocarbures plutôt que de les consommer...?
Une fois cette pollution redescendu du ciel, elle va où...? Dans le sol...

Prétexter que "l'impact est noyé dans la masse" est, à mon sens, un peu de l'hypocrisie (ne le prend pas mal)
Ce n'est pas parce que certains le font que les autres doivent forcément le faire.

Surtout que c'est l'état qui interdit de remplacer le gasoil par des carburants 100% propres (et oui ça existe mais on n'a pas encore légiféré pour mettre une taxe dessus et les lobbies pétroliers ne voient pas ça d'un bon œil)


fredoche a écrit:Au demeurant, pendant cette heure le tracteur aura probablement retourné près de 3 hectares


Tu te bases sur quoi pour affirmer çà...?
Suivant le travail (viticulture, grande culture...), suivant le type de sol, suivant le matériel, le travail peut aller d'environ 50ares à 5ha/heure (mais là n'est pas la question)


fredoche a écrit: et il ne le refera pas plus de 3 fois dans l'année.



Encore une fois, sur quoi t'appuies tu pour donner ce chiffre...?

En viticulture par exemple où le sol est toujours à nu, il y a une forte pression des adventices.
Pour celui qui ne veut pas que sa parcelle ne devienne pas un nid à mauvaises graines pour lui et ses voisins (même lointain), il faut qu'il passe beaucoup plus souvent que ça.
Sans compter les pluies où il y a ensuite de nouvelles levées...


fredoche a écrit:Par contre un foyer français, 2 voitures pour monsieur/madame, 20l ça ne fera probablement pas la semaine, mais monsieur/madame n'y font même plus attention, sauf quand le gasoil atteint 1.5€. Et je vois pas foule aller au boulot à cheval, pourtant ce serait aussi une solution



Pour le coup je te rejoins.
De plus en plus de personnes veulent du bio, mais on prends la voiture pour aller acheter ses petits produits bio à 100m.
J'exagère un peu mais la caricature n'est pas si mauvaise...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 500
Dept : Marne
Ancienneté : + de 10 ans
 
Membre utile Env. 9000 message Bresse- Saône & Loire (71) (71)
ced-51 a écrit:

Tu préfères respirer des hydrocarbures plutôt que de les consommer...?
Une fois cette pollution redescendu du ciel, elle va où...? Dans le sol...

Prétexter que "l'impact est noyé dans la masse" est, à mon sens, un peu de l'hypocrisie (ne le prend pas mal)
Ce n'est pas parce que certains le font que les autres doivent forcément le faire.

Surtout que c'est l'état qui interdit de remplacer le gasoil par des carburants 100% propres (et oui ça existe mais on n'a pas encore légiféré pour mettre une taxe dessus et les lobbies pétroliers ne voient pas ça d'un bon œil)

Je ne préfère pas non
A choisir entre des herbicides et- un travail mécanique, je préfère le second. D'autant qu'en général s'il y a les premiers, il y aura de toute façon le 2e
Quand aux carburants propres... une combustion propre je ne sais pas, à part pour des gaz ou des alcools... Et les agriculteurs ont cette possibilité d'utiliser ces carburants alternatifs, propres ou pas vraiment, dans le cadre de leur activité

ced-51 a écrit:
fredoche a écrit:Au demeurant, pendant cette heure le tracteur aura probablement retourné près de 3 hectares


Tu te bases sur quoi pour affirmer çà...?
Suivant le travail (viticulture, grande culture...), suivant le type de sol, suivant le matériel, le travail peut aller d'environ 50ares à 5ha/heure (mais là n'est pas la question)


fredoche a écrit: et il ne le refera pas plus de 3 fois dans l'année.



Encore une fois, sur quoi t'appuies tu pour donner ce chiffre...?

En viticulture par exemple où le sol est toujours à nu, il y a une forte pression des adventices.
Pour celui qui ne veut pas que sa parcelle ne devienne pas un nid à mauvaises graines pour lui et ses voisins (même lointain), il faut qu'il passe beaucoup plus souvent que ça.
Sans compter les pluies où il y a ensuite de nouvelles levées...

je ne me base sur rien, je n'ai pas plus de chiffres que toi tu n'en as, si tu n'es pas un féru d'agronomie

Tu prends l'exemple d'un agriculteur. Il se trouve que je suis entouré d'agriculteurs et de champs. Et je les vois travailler. La parcelle qui jouxte la mienne fait au moins 3 hectares. le travail cumulé représente pas plus de 2 jours/an. La moisson complète dure environ 4h, et peut être même pas tant, que ce soit du blé, du colza ou du maïs
Mais si tu veux je peux demander. J'ai l'occasion de rencontrer mes voisins, plutôt souvent.
Et par ailleurs un agriculteur du coin comme le sont mes voisins travaillent environ 100 à 150 Ha, seul. Et fortement mécanisé. Tu imagines bien que le temps de travail à l'hectare se doit d'être réduit.

Je ne suis pas pour ou contre ces méthodes. C'est leur métier, ils savent ce qu'ils font et qui serais-je pour en juger ?
Je sais très bien que le travail mécanique n'est pas la panacée, j'écoute Claude Bourguignon depuis des années. Ces sujets me tiennent à cœur et m'intéressent.
Je sais qu'il existe des méthodes de travail sans labour, sur la base d'un couvert végétal qui est fauché et semé de plantation dans le même mouvement, en méthode agricole apparentée "industrielle", mais respectueuse des sols et des écosystèmes. Après ce n'est pas mon métier. Et je ne veux pas imposer ma "science" à quiconque sur le sujet

Quand au destin des sols mis à nu, tu devrais venir voir un des fleurons du terroir local. A mercurey, sur les pentes de premier cru, ce sont des rivières jaune/orange que tu as aux pieds des pentes à chaque pluie importante. Et c'est vrai pour toutes les appellations de la région, puisque tout pousse à flanc de coteau.
Je peux aussi te faire la photo de mon fossé : à gauche les eaux de ruissellement de mon terrain (non travaillé depuis des années), noires et translucides, à droite les eaux du champ cultivé et labouré, jaunes et turbides
la Saône en ce moment est bien jaune, comme la plus grande partie de l'année.
Voilà ce qu'il advient des sols, désherbés chimiquement ou mécaniquement
Tu peux ouvrir Google maps ou Google Earth, le croissant du vignoble bourguignon est un croissant jaune au milieu du vert, de Chagny à Nuits Saint Georges.
Et c'est encore pire pour le Beaujolais.
Ensuite tu discutes avec les petits vignerons, ceux qui étaient dans la vigne 50 ans en arrière, comme j'en ai dans la famille, eux t'expliquent qu'il y avait de l'herbe au milieu des rangs. de toute façon la vigne est censée aller puiser ses nutriments profondément, je vois pas trop l'intérêt de ce désherbage de surface.

Pour moi il n'y a pas de mauvaise graine. Les adventices sont un faux problème, surtout dans les vignes
ced-51 a écrit:
fredoche a écrit:Par contre un foyer français, 2 voitures pour monsieur/madame, 20l ça ne fera probablement pas la semaine, mais monsieur/madame n'y font même plus attention, sauf quand le gasoil atteint 1.5€. Et je vois pas foule aller au boulot à cheval, pourtant ce serait aussi une solution



Pour le coup je te rejoins.
De plus en plus de personnes veulent du bio, mais on prends la voiture pour aller acheter ses petits produits bio à 100m.
J'exagère un peu mais la caricature n'est pas si mauvaise...

A ceux-là tu leur reconnais le droit de bosser/se déplacer et brûler du gasoil ? Parce que la vie actuelle pour beaucoup, c'est pas aller acheter les produits bio à 100m, c'est plutôt auto/boulot/dodo
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 9000
De : Bresse- Saône & Loire (71) (71)
Ancienneté : + de 15 ans
En cache depuis hier à 12h33
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis paysagisteArtisan
Devis paysagiste
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Guide : créer une jolie haie de jardin
Guide : créer une jolie haie de jardin
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos jardins
Photos jardins
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
+ de 15 idées de jardins fleuris
+ de 15 idées de jardins fleuris
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

5
abonnés
surveillent ce sujet
Voir