Retour
Menu utilisateur
Menu

Fissures enduit mince ITE autour des rosaces des chevilles

Ce sujet comporte 23 messages et a été affiché 1.535 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
3
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 20 message Moselle
Fissures circulaires de l'enduit mince organique , autour des rosaces des chevilles de fixation des plaques de polystyrène d'une ITE calé-chevillé sur une partie du pignon de ma maison.

Il s'agit d'une ITE posée en 2001 . Elle est hors garantie décennale .
J'ai constaté les fissures 12 ans après l'exécution des travaux. Ce qui ne veut pas dire que ces fissures n'existaient pas déjà avant la fin de la période de garantie décennale .

Elles sont exclusivement localisées sur la moitié supérieure du pignon exposé sud-Sud Ouest .
Sur la moitié inférieure de ce pignon et sur les autres faces de la maison l'ITE et son enduit mince organique ne présentent aucun problème .

Les fissures du pignon sont localisées exclusivement sur la moitié supérieure du pignon entre les 3eme et 5eme niveaux d'échafaudage qui avait été mise en place pour la réalisation des travaux.
Ce type de fissures n'est absolument pas mentionné :
- dans les documents techniques consacrés aux pathologies générales affectant les ITE
- dans règles professionnelles de 2004 , pour l'entretien et la rénovation des systèmes d'isolation thermique par l'extérieur (ETICS)
- dans les nouvelles règles professionnelles de 2010 pour la rénovation des systèmes d'isolation thermique par l'extérieur (ETICS)

Les professionnels questionnés sur le sujet marquent leur très grand étonnement vis à vis du phénomène.

Les fissures affectent la totalité de l'enduit mince organique c'est à dire la première et la deuxième couches d'enduit et la couche de ragréage de finition ; par contre la trame WG n'est pas rompue au droit des fissures.
Pour le moment il n'y a pas de décollement de l'enduit mince de part et d'autre des fissures :
- ni sur les parties couvrant les rosaces
- ni sur la périphéries externes des fissures circulaires autour des rosaces

Quelqu'un a-t-il déjà rencontré ce type de désordres sur une Isolation Thermique par l'extérieur ? (Sur ITE ancienne ou plus récente )
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 6 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour une expertise en batiment...

Allez dans la section devis expert en bâtiment du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de experts de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les experts, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-124-devis_expert_en_batiment.php
 
Membre utile Env. 600 message Finistere
Pourrais tu nous décrire le type fissures. droite diagonale etc...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre utile Env. 600 message Finistere
Quand tu dis des fissures circulaires - il s'agit bien d'un rond autour de la cheville ?

C'est vraiment fissure ou c'est un effet visuel ?

Si c'est uniquement au niveau des chevilles - a part un effort voir un arrachement de l'isolant au niveau des chevilles comme ça je ne vois pas - des photos de détail et générale serait les bienvenus...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Moselle
Les rosaces des chevilles étant rondes , les "fissures circulaires autour des rosaces " sont circulaires (pas rectilignes) .
Il s'agit de vraies fissures très fines (moins d'un 0,5mm de large) qui affectent toute l'épaisseur de l'enduit mince c'est à dire la 1ere couche d'enduit , la deuxième couche d'enduit et la couche de finition grésée .Mais comme déjà précisé, la trame WG noyée entre les 2 couches d'enduit n'est pas "coupée" , " cassée" là ou passe la fissure.

Il n'y a pas :
- de décollement des plaques de polystyrène
- de décollement de l'enduit mince par rapport au polystyrène ou la surface plate des rosaces
- de boursouflures de l'enduit mince
- de déformation de la surface visible de l'ITE.
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 20 message Moselle
Complément : photos des fissures
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre utile Env. 600 message Finistere
Juste pour confirmer : ton système d'enduit est un système organique : une passe de sous-enduit une trame une seconde passe de sous enduits : cette partie n'est pas touché par les fissures -

Tu me pardonneras la question c'est pour bien comprendre et t'aider : comment le sais tu ? C'est visible, tu as fait un sondage destructif ?

Seule l'enduit de finition grésée est touché - c'est celui qui est coloré. De quelle couleur s'agit-il ?
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Moselle
Les 2 passes de "sous-enduits" sont atteintes par les fissures (idem pour la couche de finition grésée ). La trame de fibre de verre placée entre les 2 couches de sous enduits n'est pas déchirée, (rompue) par les fissures.

La couche de finition grésée est de teinte très clair (proche du blanc) :
- référence 20408 du "nuancier" 2001 du fournisseur de produit ITE , "leader" du marché
- valeur de luminosité : 83%
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 20 message Moselle
Complément : j'ai fait une découpe du système au cutter transversalement sur une fissure .
C'est ce qui m'a permis de constater que la fissure affecte:
- la "sous couche" 1ere passe ;
- la "sous couche" 2éme passe
- la finition grésée
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre utile Env. 600 message Finistere
De ce que je comprends, je ne sais quoi te dire....un RPE NE FISSURE PAS - c'est forcément le support qui bouge derrière quoi et comment sans photo c'est pas vraiment possible d'aller plus loin.

Pas de pathologie a l'interieur de la maison : probléme mouvement de terrain ou sismique ?

Quoi qu'il en soit je n'ai jamais entendus parler d'un problème équivalent au tien avec ce type de fissures très particulières...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre ultra utile Env. 70000 message 3 X Cote D'or = 63 !
Bonsoir,

après lecture , curiosité :
4957 a écrit:
Il s'agit d'une ITE posée en 2001 . Elle est hors garantie décennale .
J'ai constaté les fissures 12 ans après l'exécution des travaux. Ce qui ne veut pas dire que ces fissures n'existaient pas déjà avant la fin de la période de garantie décennale ...


ce n'est pas donc pas votre maison ?

quelle est votre mission sur ce projet ?

vous semblez plus technique que beaucoup ici, ou disons que vu vos écrits, les rapports déja réalisés semblent assez poussés, ,
question : comment vous aider ? que pourra-t-on vous apporter ?
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 70000
De : 3 X Cote D'or = 63 !
Ancienneté : + de 15 ans
 
Env. 20 message Moselle
Il s'agit de ma maison .
Elle a été construite en 1960.
L'isolation thermique de ma maison a été posée en 2001.
Ma fonction : propriétaire occupant de la maison
Il n'y a pas de sismicité .
La maison ne bouge pas .
Ses murs sont stables .
C'est bien "l'enduit mince organique " (constitué de 1ere sous couche de "sous-enduit" + trame de fibre de verre + 2eme sous couche de "sous-enduit" + couche de finition grésée) qui est fissuré circulairement autour des rosaces des chevilles de fixation des plaques de polystyrène .

L'explication la plus plausible trouvée pour le moment est la suivante :
- lors des travaux, les rosaces des chevilles n'ont pas été installées strictement "à fleur" de la surface externe des plaques de polystyrène , mais dépassaient légèrement le nu externe de ces plaques, autrement dit les chevilles n'ont pas été suffisamment "enfoncées" ;(constat fait sur la découpe réalisée localement)
- la première couche d'enduit (ou 1ere sous couche) a été appliquée en formant :
* une épaisseur suffisante sur la partie polystyrène
* mais une épaisseur nettement insuffisante sur les rosaces des chevilles (insuffisamment enfoncées = non montées à fleur)
- la trame de fibre de verre à été ensuite été marouflée dans cette première couche d'enduit en prenant :
* une position normale dans la couche d'enduit appliquée sur le polystyrène
* mais une position non satisfaisante dans la trop fine couche d'enduit recouvrant les rosaces : sur le découpe réalisée localement on trouve la trame en contact direct de la rosace .
Il n'y a rien de spécial à dire sur la deuxième couche d'enduit (ou 2eme couche de sous- enduit) et sur la couche de finition grésée .

La configuration anormale de la première couche d'enduit (ou 1ere sous couche ) et son manque voire absence d'épaisseur au dessus des rosaces a provoqué la fissure, autour de chaque rosace, du système "enduit mince organique" (constitué par la première couche (ou sous couche ) d'enduit , la deuxième couche (ou sous couche d'enduit) et la couche de finition grésée).

Pour information, les recommandations (ci-dessous) du fournisseur de produits, pour le montage des chevilles n'ont pas été respectées dans la zone d'ITE concernée par les désordres :
"- Perçage des panneaux isolants, puis enfoncement des chevilles à expansion au marteau caoutchouc jusqu'au nu de la surface de l'isolant
- Enfoncement complet du clou d'expansion dans le cheville
- L'ensemble à expansion ne doit , en aucun cas dépasser la surface de l'isolant
- Cas de chevilles accidentellement trop enfoncées : recouvrir la tête de la cheville à l'aide de xxxx puis laisser sécher au moins 12 heures avant l'application de l'enduit de base"

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } MISE EN PLACE DES CHEVILLES DEFIXATION DE L'ITE CALE-CHEVILLE"
- Perçage des panneaux isolants, puis enfoncement des chevilles à expansion au marteau caoutchouc jusqu'au nu de la surface de l'isolant.- Enfoncement complet du clou d'expansion dans la cheville.
- L'ensemble à expansion ne doit, en aucun cas, dépasser de la surface de l'isolant
- Cas de chevilles accidentellement trop enfoncées : Recouvrir la tête de la cheville à l'aide de XXXXX puis laisser sécher au moins 12 heures avant l'application de l'enduit de base"-->
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre utile Env. 600 message Finistere
Bonjour, La nuit portant conseil, j'allais justement y venir.

Si les chevilles sont d'un modèle a frapper il ne reste plus qu'a vérifier ensuite quelques autres points :

Longueur des chevilles au regard de l'épaisseur de l'enduit qui est peut être différente sur la façade.
Compatibilité de la cheville et du support
Qualité du perçage, contrairement à ce que vous décrivez aujourd'hui, on enfonce les chevilles a la main : perçage droit et du diamètre correspondant à la cheville.
Modèle de cheville identique en haut et en bas

Effectivement, le défaut d'epaisseur de l'enduit peut créer se phénomène surtout sur des enduits minces utilises en sous-enduit.
C'est pour cela que certains fabricants sont passés sur des enduits épais en sous enduit - cela permet d'eviter plus facilement ce type d'erreur. Quoique l'inverse est possible a savoir trop d'epaisseur.

Dans l'ensemble, ce que vous décrivez me semble cohérent.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Moselle
Pour information , textes des recommandations techniques pour le montage des chevilles :

1 - Texte de la Recommandation du fournisseur des matériaux utilisés pour l'ITE de ma maison :
- Perçage des panneaux isolants, puis enfoncement des chevilles à expansion au marteau caoutchouc jusqu'au nu de la surface de l'isolant
- Enfoncement complet du clou d'expansion dans le cheville
- L'ensemble à expansion ne doit , en aucun cas dépasser la surface de l'isolant
- Cas de chevilles accidentellement trop enfoncées : recouvrir la tête de la cheville à l'aide de xxxx puis laisser sécher au moins 12 heures avant l'application de l'enduit de base"

2 - Texte de la Recommandationsformulées par le document CSTB intitulé ''Systèmes d’isolationthermique extérieure par enduit sur polystyrène expansé -Cahierdes Prescriptions Techniques d’emploi et de mise en œuvre -version 2012 "Les chevilles sont généralementmontées « à fleur », l’extérieur de la rosace étant sur lemême plan que l’isolant.
Les principales étapes d’un montage« à fleur » sontles suivantes :
–– perçage des panneaux isolantset du support (un soin particulier doit être apporté à laperpendicularité du perçage) ;
–– enfoncement manuel deschevilles jusqu’au nu dela surface de l’isolant;
–– enfoncement complet, au mailletcaoutchouc, du clou d’expansion (cas des chevilles à frapper), ouvissage complet de la vis d’expansion (cas des chevilles à visser) ; la rosace de la cheville doit être au contact à fleur dela surface de l’isolant ;
–– si des chevilles sontaccidentellement trop enfoncées, leurs rosaces doivent êtrerecouvertes de l’enduit de base ; un temps d’attente de 12 à 24heures doit être respecté avant la réalisation de la couche debase armée."
Commentaires : Il y a une différence de méthode entre les 2 recommandations techniques .Compte tenu de ce que je constate sur l'ITE de la moitié supérieure du pignon de ma maison , j'ai une préférence pour la méthodologie de la recommandation 1 (le fournisseur des matériaux de l'ITE ) . Si l'entreprise qui a posé l'ITE de ma maison et plus particulièrement l'opérateur qui est intervenu sur la moitié supérieure du pignon avait respecté strictement le mode opératoire de la recommandation 1, je n'aurai pas à constater aujourd'hui les problèmes décrits .
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre utile Env. 600 message Finistere
Je vous entends tout à fait, cependant et c'est le problème de l'ITE, bien que certains considèrent qu'il s'agit d'une technique ancienne, il en est tout à fait autrement.

Les différences de mode opératoire entre le fabricant et le CSTB ne sont pas susceptible de créer de la pathologie. Par ailleurs, il faudrait retrouver le texte du CSTB de 2001, il serait peut être equivalent point par point à celui du fabricant.

En effet, à technique nouvelle, (même si je sais que certains vont crier en lisant cela) réglementation évolutive....mode d'application, normes incendie, sismique etc beaucoup de choses ont changés ne serait-ce que sur les 5 dernières années...si on ajoute à cela les nouveaux produits...

Encore une fois, et cela reste selon moi le meilleur des principes pour un chantier : avant toutes choses trouver la bonne entreprise, un super produit dans les mains d'un poseur moyen, on aura un chantier moyen - un produit moyen dans les mains d'un bon poseur, on aura un chantier propre.

Quoiqu'il en soit, j'aurais tendance a croire qu'il s'agit plus du problème d'epaisseur d'enduit que de pose de la cheville au marteau ou pas qui a créé votre problème. Après si on a un doute sur la pose, il faut tout bien voir..
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Moselle
Les constats effectués lors de la découpe au cutter du "système" me font penser effectivement que dans la zone à problèmes
- il y a un problème d'enfoncement des chevilles dans le polystyrène
- mais qu'il y a de plus un gros problème d'épaisseur de produit, sous la couche de grésé ; ce problème est évidemment plus grave au dessus des rosaces ( ou tête) des chevilles en raison de leur montage défectueux.

Au final , mon propos initial était de savoir :
- dans un premier stade : si des gens avaient eu à faire face à des fissures circulaires (affectant tout le système "enduit mince organique" ) localisées strictement autour des rosaces ,
- dans une deuxième étape : en cas de telles fissures, quel mode de réparation ou réfection avait été mis en œuvre avec succès .
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre utile Env. 600 message Finistere
Comme je vous l'ai dit, je n'ai ni vu ni entendu quelque chose sur un problème équivalent...

Solution de réfection si le système tiens bien en place et qu'on ne gère que de l'esthetique - une nouvelle finition en RPE peut être possible.

Sinon une sur isolation me semble plus intéressante à exploiter même si ce n'est pas le même prix.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Moselle
Merci pour votre réponse .
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 20 message Moselle
Ne pas fonder de faux espoirs dans une garantie décennale en cas de sinistre sur ITE posée sur maison existante .

Le problème strictement juridique des fissures de l'enduit mince organique que j'ai constaté 12 ans après les travaux , autour des rosaces de la partie supérieure de mon pignon aurait -il été différent si j'avais découvert les fissures avant que la période de garantie décennale ne soit écoulée .

A MON AVIS MALHEUREUSEMENT NON.

EN EFFET , je me pose à ce sujet les questions suivantes :

"Quels désordres sont réellement couverts (exemples concrets) par la "garantie décennale" d'une Isolation Thermique par l'Extérieur (ITE) mise en œuvre sur les murs extérieurs (verticaux) d'une maison existante qui antérieurement à ces travaux d'isolation étaient parfaitement stables et étanches aux intempéries.
J'ai l'impression que dans ce contexte précis, la "garantie décennale" spécifique à l'ITE est une totale illusion (des mots) et que dans les faits il sera difficile de la faire couvrir par cette garantie décennale un quelconque désordre affectant l'ITE mais n'entrainant aucun désordre sur les murs . Existe-t-il des cas concrets de désordres spécifiques à l'ITE qui auraient été prises en compte par la garantie décennale d'une ITE rapportée sur une construction existante ?"
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre utile Env. 600 message Finistere
Oui et non.

Pour être présent sur des nombreux chantiers, je n'ai pas vu de prise en charge de l'ITE au titre de la garantie décennale car les pathologies ont toutes été prise en charge dans le cadre du parfait achèvement.

Généralement, il s'agit de problème de mise en œuvre. Ayant peu d'incidence technique, nous sommes le plus souvent appelé a résoudre des problèmes esthétiques.

Tout le problème dans votre situation comme dans bien d'autres est le suivant :
- de quand date l'apparition des problèmes ? Cela aide d'ailleurs également a mieux comprendre ce qu'il se passe.

Ensuite, même si je ne nie pas votre problème. Comme nous n'avons pas de photos de votre Facade, il est difficile à chacun, ici, de se faire une idée sur l'ampleur du problème.

Nous sommes tous différents et beaucoup d'entre nous n'attachent pas d'importance au même chose. Ce qui est grave pour vous l'est moins pour d'autres.

Souvent, je suis arrive sur des chantiers pour parler d'une griffe dans l'enduit ou d'une petite tâche qui imposait dans le discours du propriétaire de refaire entièrement la maison.
Par contre, les fissures structurels avec décollement et donc entrée d'eau en haut du pignon ne posait aucun problème !!!

Bref nous sommes tous des êtres humains.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Moselle
Bonjour
Je suis arrivé à la fin de mes analyses, investigations et consultations relatives aux travaux de réfection lourde de l'ECTICS (ITE) posée en 2001 sur le pignon de ma maison (voir détails des désordres dans les communications précédentes).
Finalement les causes identifiées des désordres sont multiples :
- longueur et caractéristiques des chevilles non adaptées à la nature du mur (similaire à du béton cellulaire)
- têtes des chevilles non posées à fleur de l'isolant, mais dépassant légèrement l'isolant
- trame (treillis) de fibre de verre positionnée en contact direct des têtes de chevilles avec un manque d'enduit entre tête de cheville et trame de fibre de verre
- défaut d'épaisseur des couches d'enduit, il est possible que l'enduit ait été appliqué qu'en une seule passe .
Ces travaux (= malfaçons) ont été exécutés en 2001 par une entreprise hautement qualifiée (5 étoiles) qui a pignon sur rue et qui, en raison du dépassement de la période de garantie décennale, ne se sent pas concernée du tout par ces problèmes.
Les solutions techniques possibles pour remédier aux désordres sont:
- Solution 1: tout arracher et recommencer correctement
- Solution 2: installer un bardage rapporté
- Solution 3: installer une sur-isolation
- Solution 4: réaliser un pelage de l'enduit organique mince actuel + enlèvement des chevilles actuelles + mise en place de nouvelles chevilles plus longues et de caractéristiques adaptées au support (mur)+ puis mise en place d'un nouvel "enduit mince organique".
Question posée concernant la solution 4 (Rénovation très lourde, au-delà de la catégorie K4 des systèmes prévus par les règles ETICS- rénovation de 2004):
Quels sont officiellement les garanties (biennale et Décennale) envisageables pour les travaux de rénovation des ETICS selon les règles professionnelles (ETICS) de 2004 en général?
Quels pourraient être les garanties applicables aux travaux très lourds de la solution 4 évoquée ci-dessus. Bien sûr l'entreprise qui les propose m'écrit qu'ils bénéficieraient de la garantie décennale.
J'ai des doutes sur cette affirmation. Selon moi il y aurait au minimum un dossier technique à établir vis à vis de son assureur pour accord.
Quels sont vos avis sur le sujet?
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre utile Env. 600 message Finistere
Bonjour,

Je ne vois pas de différence entre la solution 3 et la 4. Si une entreprise est garantie sur la 3, elle le sera aussi sur la 4.

Ce qui est sûr c'est que le pelage du RPE va créer des "problèmes" sur le PSE, qu'il va falloirn tout reprendre, que c'est beaucoup de boulot et que cela dont donc être très cher.

Si une sur isolation est possible et que l'on évite des problèmes en revenant directement par-dessus, c'est certainement ce qu'il y a de plus simplet et de moins cher à faire (même si moins cher c'est vite dit dans ton cas). Ce sera dans tous les cas le moins ouvrageux.

Ce qui me semblerait étonnant, c'est qu'une entreprise accepte le support en l'état pour faire cela, car elle prend du coup en garantie la tenue de l''ITE existante...(peut-être un chantier qu'il ne faudrait pas accepter....).

Pour ce qui est de la décennale, si l'entreprise commet des malfaçons et que l'assureur lui dise NON ça je ne prends pas en charge, ça revient un peu au même que s'il n'en avait pas non ?

Bon courage
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 20 message Moselle
Les offres de prix pour la solution 3 et la solution 4 n'émanent pas de la même entreprise .
La solution 4 altère largement les équipements en place déjà pas rassurants du tout; donc l'application d'une garantie décennale ( même totalement théorique et utopique) pour cette solution 4 cette parait illusoire contrairement à ce que m'écrit l'auteur de la proposition (solution 4) sans pour autant apporter la preuve de la possibilité de mettre en place une telle garantie (même si elle est théorique et illusoire).
Messages : Env. 20
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre utile Env. 600 message Finistere
Bah alors part sur la solution 3 !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
En cache depuis le samedi 10 juillet 2021 à 18h50
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis expert en batimentArtisan
Devis expert en batiment
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Fissures et micro fissures : que faire ?
Fissures et micro fissures : que faire ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Guide : Que faire en cas de malfaçon ?
Guide : Que faire en cas de malfaçon ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

3
abonnés
surveillent ce sujet
Voir