Retour
Menu utilisateur
Menu

Solives plancher en effondrement, étais inefficaces. Résolu

Ce sujet comporte 18 messages et a été affiché 135 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
3
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 10 message Paris
Bonjour à tous.. j'ai un gros soucis, le plafond de mon garage qui est aussi le plancher d'une chambre est en effondrement, lorsque j'ai acheté cette maison pas chère, ce vice était caché par un faux plafond posé maladroitement.
Comme vous le voyez sur les photos, ça s'effondre, au point qu'il est impossible de marcher sur le plancher de la chambre, d'ailleurs celui-ci s'est vouté très fort, au point de briser tout le carrelage du sol, et la jonction sol/plinthe s'est écartée de 5cm au moins.
Je n'ai pas d'argent du tout pour poser de nouvelles solives, alors je me suis dit que j'allais mettre des étais et relever tout ça vers le haut.
Lorsque j'ai acheté les étais j'ai demandé au vendeur si une fois mis en place on pouvait l'allonger vers le haut en vissant par les poignées, réponse affirmative, sauf que.. on ne peut relever que d'environ 8 cm (au pif) et que me faudrait relever je dirais de 15 à 20 cm (difficile à dire).
De plus, quand on visse, l'étais pivote sur lui même, c'est galère.
D'avoir à peine monté de quelques centimètres, de nombreux débris se sont mis à pleuvoir au sol et il y a eu des petits mouvements des autres solives dont je ne vois pas si elles sont aussi cassées car il faudrait démonter tout le faux plafond mais ça me semble bien dangereux de s'y risquer tant que la pire solive brisée n'est pas soutenue.
Savez-vous s'il existe un système qui me permettrait de hisser de 20 cm au moins vers le haut??
Tous les conseils seront bienvenus, merci à tous pour la lecture.
 
0
Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
Sujet résolu !
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour la création ou l'installation d'une cuisine...

Allez dans la section devis cuisine du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de cuisinistes de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les cuisinistes, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-22-devis_cuisine.php
 
Membre ultra utile Env. 5000 message Haute Savoie
Bonjour,
Il faut agir petit à petit : un étai, un autre à coté "vissé", allongé comme il faut ou sur une cale, on allonge un peu en forçant, on récupère l'autre... et ainsi de suite. Ne pas hésiter à mettre beaucoup d'étais, plutôt que forcer sur un seul.

Il peut être aussi très utile d'utiliser un cric, soit un cric "bouteille" assez gros, ou un gros cric rouleur. Il y en a des pas cher dans les grandes surface de pièces auto, ou en GSB. Dans ce cas, c'est peut-être mieux de prendre un bon chevron plutôt que forcer sur un étais.

Une fois tout remonté comme vous souhaitez, des chevrons pile à la longueur, ou posé sur une grosse cale tiendront largement aussi bien que les étais. Ils peuvent être calés avec des cales en biseau, rentrées à la masse.

Mais un jour, il faudra tout déposer et tout refaire votre solivage, et tout ce qu'il y a dessus.
Mon récit : http://bistorte.forumconstruire.com
Mes textes et photos sur FC sont soumises au choix à la licence WTFPL version 2, ou LPRAB
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 5000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 10 message Paris
Bonjour et merci! pour la réponse.
agir petit à petit s'est pas possible, parce que le vissage de 8cm de l'étai ne permet pas d'arriver au trou suivant pour y mettre la goupille qui le bloque.
Mais alors la suggestion du cric est absolument excellent je n'y avait pas pensé un seul instant et je vais tout de suite me ruer sur un magasin du net pour en commander un, donc le chevron je le met sous l'étai, c'est ça?
Par contre, je ne comprend pas bien le sens de "mieux de prendre un bon chevron plutôt que forcer sur un étais."??
par exemple je pose un chevron en chêne d'un mètre perpendiculaire sur trois solives? il me faut bien les étais pour remonter ce qui est cassé et tenir le chevron en place..
j'ai quand même un peu peur que les solives adjacentes ne s'effondrent sur moi au moment ou je remonte la plus cassée..je suppose que la pose du chevron avant de tout remonter permettrait d'éviter que tout ça ne tombe au sol donc?
0
Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre ultra utile Env. 5000 message Haute Savoie
Citation: agir petit à petit s'est pas possible, parce que le vissage de 8cm de l'étai ne permet pas d'arriver au trou suivant pour y mettre la goupille qui le bloque.


Il te faut des cales, de différentes épaisseurs (des morceaux de chevron par exemple).

Tu forces avec un étai 1, au max.
Tu mets un autre étai 2 juste à coté, le pas de vis raccourci, à peu près réglé à la bonne longueur grâce à des cales.
Tu forces un peu sur cet étai 2, ça libère celui 1 d'à coté.
Tu revisses l'étai 1 libéré, tu changes la goupille de trou (ou tu ajustes les cales), et tu force pour libérer l'étai n°2... et ainsi de suite.

Je pensais au chevron verticalement, le cric dessous. Un bout de chevron en travers en haut est une bonne idée aussi.

Mais les chevrons en travers pour ne pas tout se prendre sur la gueule est une bonne idée aussi.
Mon récit : http://bistorte.forumconstruire.com
Mes textes et photos sur FC sont soumises au choix à la licence WTFPL version 2, ou LPRAB
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 5000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 3 ans
 
Env. 10 message Paris
Oui c'est surtout le cric qui va m'aider à monter et le pas de vis de l'étai à se maintenir en place, parce que pour changer la goupille de trou c'est pas le vissage qui va m'aider ça monte pas assez pour libérer, donc cricage.
Mais c'est normal de faire une construction comme ça?? je viens d'enlever le placoplâtre qui m'empêche de voir ce qui se passe, les solives ne sont pas du tout brisées, c'est le chevron transversal qui l'est; sur la photo ci-dessous on voit la solive sortir du mur intacte, sauf que sa longueur ne fait que au pif 60 cm et s’interrompt; (à droite sur la photo) et à gauche sur la photo c'est une solive de 4 mètres portée seulement par le chevron, lequel de chevron a été tellement creusé qu'il ne subsiste qu'une sorte de planche assez mince pour emboiter les solives dessus et cette minceur devait porter une lourde structure de 5 solives de 4 mètres.
Je ne comprend pas pourquoi lors de la construction ils n'ont pas mis une solive d'un trait jusqu'au mur en face, c'était clair que ça finisse par se rompre un jour.
Donc, quelque part c'est moins grave qu'il n'y parait, pas de solives brisées, seulement le chevron de portance qui a cédé.
Même moi qui suit peu bricoleur j'aurais pu prédire que ça allait tôt ou tard céder.
0
Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 10 message Paris
Donc le chevron de chêne qui va m'aider à tout remonter peu à peu, je vais le poser sous le chevron brisé.
J'ai tout bon?
0
Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre ultra utile Env. 5000 message Haute Savoie
Il faudrait être sur place pour donner des conseils précis.

Tu as raison, c'est probablement mieux de relever en poussant sur une zône un peu plus large à l'aide d'un chevron pour répartir la poussée, plutôt qu'uniquement ponctuellement.

Fais gaffe à toit quand même, tiens nous au courant, fais des photos.
Mon récit : http://bistorte.forumconstruire.com
Mes textes et photos sur FC sont soumises au choix à la licence WTFPL version 2, ou LPRAB
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 5000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre utile Env. 900 message P (23)
Salut
Quand avez vous acheté cette maison ?
Je demande ça pour savoir si vous pouvez vous retourner contre les vendeurs pour la remise en ordre.
0
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 900
De : P (23)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 10 message Paris
Je l'ai achetée il y a 18 mois et il s'agit bien d'un DOL (vice caché volontairement) mais je me suis renseigné et un procès me couterait environ 12.000 euros dont 8.000 rien que pour l'expertise judiciaire, sans parler de la forte éventualité d'un second procès en appel et je n'ai pas cet argent et n'ai pas droit non plus à l'aide juridictionnelle.
J'essaye de la retaper un peu pour la revendre et aller ailleurs car le jardin est empoisonné au plomb aussi et je voulais à tout prix un potager et des poules.
0
Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 900 message P (23)
Ok je comprends bien mais rien n'empêche d'acter ta "découverte" en lettre AR au notaire, vendeur et agence immobilière et leur dire que tu te réserves le droit d'agir en justice.
Peut être trouveras tu une solution amiable. Ça peut valoir le coup.

Ensuite, les prix que tu indiques me semblent exorbitants mais bon je suis pas spécialiste. De mon expérience, un préjudice de 12 000 euros valait le coup d'engager une démarche. Et l'avocat consulté était un des plus cher de la place.
L'opportunité d'engager une action est à mettre en relation avec le préjudice subi, expertise, coût du démontage, de la remise aux normes, du carrelage et tout le reste....

Et le plomb, c'est aussi un vice caché ?

Dans ces cas, l'annulation de la vente est aussi une option à ne pas négliger. D'où l'importance de signaler aussi au notaire.
0
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 900
De : P (23)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 10 message Paris
L'expertise judiciaire coute bien 8.000 euros et environ 4.000 pour le procès et l'avocat, je peux pas me lancer là-dedans, ce n'est pas le plancher qui coute 12.000..
Le plomb c'est compliqué, j'ignore si une loi peut le mettre en préjudice, pas en vice caché car cette notion implique que le vendeur le savait et je doute qu'il aie un jour fait des analyses en labo comme moi. Puis le vendeur est pratiquement insolvable en plus; non le mieux serait de pouvoir la revendre dans les 52.000 (100 m2 plus 600 m2 de jardin en centre ville) mais pas sur que j'y arrive, en attendant je fais le plus de travaux possible pour la rendre plus vendable vers décembre 2020, et ce plancher sera un gros frein à la vente ça c'est certain.
0
Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 1000 message Loire Atlantique
pirlouis a écrit:Je l'ai achetée il y a 18 mois et il s'agit bien d'un DOL (vice caché volontairement) mais je me suis renseigné et un procès me couterait environ 12.000 euros dont 8.000 rien que pour l'expertise judiciaire, sans parler de la forte éventualité d'un second procès en appel et je n'ai pas cet argent et n'ai pas droit non plus à l'aide juridictionnelle.
J'essaye de la retaper un peu pour la revendre et aller ailleurs car le jardin est empoisonné au plomb aussi et je voulais à tout prix un potager et des poules.


Bonjour,
Attention, si tu la revends dans l’état les futurs propriétaires pourront également te poursuivre pour vice caché / dol!
Tu es sûr que tu n’as pas droit à l’AJ?
0
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 10 mois
 
Membre ultra utile Env. 5000 message Haute Savoie
Attention, maintenant que tu sais que c'est pollué, si tu le caches à un acheteur c'est toi qui te mets en faute.

Pour le toit qui s'écroule, pareil.
Mon récit : http://bistorte.forumconstruire.com
Mes textes et photos sur FC sont soumises au choix à la licence WTFPL version 2, ou LPRAB
0
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 5000
Dept : Haute Savoie
Ancienneté : + de 3 ans
 
Membre utile Env. 1000 message Loire Atlantique
Idée comme ça, tu pourrais peut-être dans un premier temps contacter les vendeurs et les informer que sans annulation de la vente à l'amiable et à leur tord, tu entameras une action en justice.
Ça peut marcher, et après libre à toi de poursuivre ou pas?!
0
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 10 mois
 
Env. 10 message Paris
Ce n'est jamais un vice caché quand il est visible et non caché de plus dans une vente immobilière on ajoute souvent une clause exonératoire des vices cachés qui sont acceptés par avance par l'acheteur; sauf les DOL qui sont des vices cachés volontairement et de nature à affecter la pleine jouissance du bien, ainsi une électricité ancienne et dangereuse non signalée n'est pas un dol car on peut y habiter quand même d'autant plus qu'on a signé en acceptant les futurs vices cachés pouvant subvenir mais un plancher qui risque de s’effondrer empêche d'habiter dans les pièces concernées donc c'est un vice caché pouvant mener à l’annulation d'une vente.
Pour le plomb dans le jardin je le signalerait à l'acheteur et ce sera dans l'acte de vente.
Ceci dit, des gens qui pensent à envoyer la terre de leur jardin dans un labo on n'en trouve vraiment pas beaucoup dans le pays, tout le monde s'en fout.
ça reste une très bonne affaire pour un investisseur qui veut la louer, en 10 ans il a payé son crédit avec la location au finish.
0
Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Env. 10 message Paris
Lichar44 a écrit:Idée comme ça, tu pourrais peut-être dans un premier temps contacter les vendeurs et les informer que sans annulation de la vente à l'amiable et à leur tord, tu entameras une action en justice.
Ça peut marcher, et après libre à toi de poursuivre ou pas?!

non je ne peut pas.
car dans une annulation de vente la maison doit impérativement être restituée dans l'état ou elle était lors de l'achat et ce n'est plus du tout le cas, j'ai abattu des arbres, jeté une balançoire et un grand bac à sable, troué la maison pour créer une nouvelle cheminée et donc détruit l'ancienne cheminée (oui, il avait aussi caché que la cheminée était bouchée et condamnée, aucun artisan n'a voulu la remettre en route parce que trop dangereux)
A quoi ça sert de les contacter? sont plus fauchés que moi encore ils ne pourraient rien y faire, le mieux c'est de la vendre un peu améliorée c'est une bonne affaire en centre ville, elle est grande et face à une gare.
0
Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
 
Membre utile Env. 1000 message Loire Atlantique
Ah oui vu comme ça...
Du coup l'idee c'est de vériner la traverse (enfin les 2 morceaux si j'ai bien compris) pour les remettre plan et de faire un moisage ou autre?
0
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 10 mois
 
Env. 10 message Paris
Ho non je suis pas assez bricoleur pour faire un moisage et me semble que ça impliquerait d'enlever la partie cassée hors des murs pour la remplacer, moi je consolide et redresse avec des étais et une bonne poutre de chêne, fait ainsi ça peut rester en l'état 50 ans, le prochain acheteur décidera de laisser en l'état ou d'améliorer.
0
Messages : Env. 10
Dept : Paris
Ancienneté : + de 1 an
En cache depuis le mardi 10 décembre 2019 à 00h38
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis création de cuisineArtisan
Devis création de cuisine
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Réussir sa cuisine : les conseils des membres
Réussir sa cuisine : les conseils des membres
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos de cuisines américaines
Photos de cuisines américaines
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
16 superbes cuisines avec ilôt central
16 superbes cuisines avec ilôt central
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

Picto video Cette vidéo peut vous intéresser !

3
abonnés
surveillent ce sujet
Voir