Retour
Menu utilisateur
Menu

Plancher intermédiaire HEA ou solivage laméllé-collé sans poutre ?

Ce sujet comporte 23 messages et a été affiché 183 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
2
abonnés
surveillent ce sujet
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Bonjour,

Je signe l'achat d'une vieille maison dans le Cantal d'ici quelques jours et cherche depuis quelques temps maintenant la meilleure (économique, écologique et esthétique) solution pour le solivage d'un plancher d'étage dans une pièce d'environ 40 m2 moins une trémie d'environ 5,50 m2.

Plusieurs solutions : 

La première serait de placer un HEA en poutre porteuse sur la longueur de 7,02m puis de faire un solivage en bastaings pour accueillir un plancher en panneaux de contreplaqué pin maritime de 250 x 125 cm.

La seconde serait de faire un solivage en laméllé collé dans la largeur 5,14m sans poutre porteuse, toujours avec le même plancher en contreplaqué.

La dernière (pour moi), serait un plancher en dalles laméllées collées directement sur lice haute ou muralières.
Mais sachant que les murs sont déjà présents, comment faire rentrer la dernière dalle.

J'avoue préférer les solutions 2 et 3 mais je n'arrive pas à trouver d'informations concernant les portées max de bastaings laméllés, et donc si des sections relativement faibles sont envisageables pour un solivage sans poutre sur 5,14 m de portée. Et pour la 3ième, ça serait super mais je n'y connais rien de rien en dalle de ce genre.

Cet étage soutiendra une chambre (lit 2 places), une salle de bain (baignoire, toilettes, lavabo) et un bureau avec bibliothèque (beaucoup de livres, vraiment beaucoup). je n'ai pas encore calculer les charges.

Pourriez m'indiquer si la solution 2 sans poutre métallique est possible ?

Si jamais cette solution n'est pas possible et qu'il faut absolument une poutre dans la longueur, je ferai appel à un bureau d'étude pour les calculs de sections.


Désolé si la question a déjà été posée mais je n'en ai pas vu.




 Solution 1 avec HEA et solives sur ailes inférieures.
 Solution 2 (le chevêtre pour la trémie n'est pas encore dessiné)
Mur de refend de chaque côté (gauche et droite sur les plans) 
Tous les murs sont en pierre (épaisseur de 70 cm).


Merci d'avance et n'hésitez pas si j'ai oublié des indications.
Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Env. 4000 message 06 (6)
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux de charpente...

Allez dans la section devis charpente du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de charpentiers de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les charpentiers, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-8-devis_charpente.php
 
Env. 4000 message 06 (6)
Bonjour

Le problème tourne autour de la trémie.

Il me semble qu'il serait possible d'avoir une poutre dans la portée de 5.14 m, qui serait donc en bordure de trémie, puis les solives perpendiculaires. Cela permet une poutre de plus faible section si elle est dans le sens des 7 m, et avec moins de flexion.

Avec les dalles bois, il faut consulter les catalogues de fabricants, mais vous aurez toujours à faire le chevêtre et sa poutre ou solive (dite d'enchevêtrure).

Le sol de SdB serait en carrelage ?

L'escalier doit s'appuyer sur le plancher, ou il sera auto-porteur ?

Je suppose qu'il y a un plafond à suspendre sous le plancher ?

En toute rigueur, on n'appuie pas les solives sur les ailes des I ou H ... Sleep Mais on peut faire des supports genre cornières fixés sur l'âme.

Vous avez des contraintes de limitation d'épaisseur du plancher ?
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 4000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Bonsoir et merci,

Je vais commencer par tenter de répondre à vos questions.
En ce qui concerne la SDB, nous souhaiterions laisser le plancher et le traiter donc pour l'instant pas de carrelage en vue.
Pour l'escalier, il serait en appuie sur le chevêtre. Pour le plafond à suspendre tout dépendra justement de la solution choisie car nous souhaitons garder le max de hsp. Nous pourrions avoir 2 x 2,50 (rdc et étage).
Pour le I ou le H, je sais bien que la solution de pose sur aile inférieure n'est pas très réglementaire mais le "coup des cornières" soudées parait assez fiable (à voir avec un bureau d'étude ou un copain ingé).

La seule contrainte d'épaisseur de plancher que nous avons est celle que l'on s'imposera pour garder le max de hsp (comme dit plus haut).

En fait pour être franc, la solution qui nous conviendrait le mieux serait celle des dalles plancher en lamellé car cela permet un plancher auto portant et assez beau à vrai dire (en tout cas à notre goût). Reste toujours cette trémie qui avec cette solution est peut-être compliquée. Elle le serait moins avec une poutre traversante sur les 7m et un solivage de part et d'autre de celle-ci et une enchevêtrure digne de ce nom. Sachant en plus que cette poutre viendrait à fleur de l'ouverture de gauche (sur le plan), elle soutiendrait le bord de trémie de ce côté.

Désolé, c'est assez imprécis encore mais je vais appeler les fabricants de dalles plancher dans la semaine (à moins qu'un/une spécialiste passe par cette discussion). Je vais continuer de dessiner aussi les plans avec chevêtre et calculer les charges pour être plus précis.

Merci beaucoup
Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Env. 4000 message 06 (6)
Vous n'avez pas répondu à mon idée sur la possibilité, pour vous, de mettre la poutre porteuse dans le sens des 5.14 m plutôt que dans les 7.02 m. il y a quelque chose qui empêche ?

Après je vous dirais comment je verrais les possibilités de combiner avec les dalles bois et l'acier pour faire le plus mince possible.
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 4000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Bonsoir,

Oui pardon, je n'ai pas eu le temps.

Alors en ce qui concerne ce sens de porteuse, ce qui me gène, c'est le sens de plancher qui sera dans la largeur. Je le préférerai dans celui de la longueur.

J'ai fait un autre plan avec des sections de solives plus larges en contre collé. Je vous les postes demain.

Et je suis très curieux de connaître votre proposition aussi.

Merci
Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Voici le plan.
Il y aura une escalier quart tournant partant du pignon Nord (en bas sur le dessin) se dirigeant vers le panneau vertical qui sera cacher par un habillage bois. Ce panneau est en fait une ossature bois aidant le solivage en plus de la solive doublée en bordure de trémie. Comme dis dans mon message d'hier, les solives seraient en contrecollé de 100x240 sur la portée la plus courte, 5,14. Sans poutre porteuse du coup.

Voilà la nouvelle chose
J'attends avec impatience votre idée avec acier et dalle bois le plus mince possible. Je n'ai rien évacuer encore.
Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
matdussol a écrit:Voici le plan.
Il y aura une escalier quart tournant partant du pignon Nord (en bas sur le dessin) se dirigeant vers le panneau vertical qui sera cacher par un habillage bois. Ce panneau est en fait une ossature bois aidant le solivage en plus de la solive doublée en bordure de trémie. Comme dis dans mon message d'hier, les solives seraient en contrecollé de 100x240 sur la portée la plus courte, 5,14. Sans poutre porteuse du coup.

Voilà la nouvelle chose
J'attends avec impatience votre idée avec acier et dalle bois le plus mince possible. Je n'ai rien évacuer encore.
Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Je continu avec d'autres questions sur ce post.
Bonjour,

Voilà, dans une vieille maison/grange que je viens d'acheter, je dois refaire un plancher d'étage.
Je me casse la tête depuis un mois pour penser le meilleur solivage (meilleur pour moi = garder max de hsp en haut et en bas, éviter une poutre porteuse pour cela, qu'elles soient en bois ou en HEA, IPN etc.,) par rapport à la configuration de la pièce.
J'ai trouvé une solution qui semble adéquat et j'en attend une autre qui pourrait l'être, de la part d'un très gentil Forumeur et d'un copain archi.

La mienne : Solives en contre collés 100 x 240 mm sur une portée d'environ 5m.
Entraxe préconisé de 625 mm pour une charge de 150kg/m2 d'exploitation sur une portée max de 5900 mm
Autre entraxe possible de 500 mm pour une de 150kg /m2 d'exploitation sur une portée max de 5480.
Le moins sera le mieux...

Le parquet sera du Tebofloor. Panneaux de contreplaqué en pin maritime bouvetés de 2500 mm / 610 mm et d'épaisseur 21 ou 18 mm.
Les 2 sont données pour des entraxes max de 700 mm et 775 mm en résidentielle.
Donc à ce niveau là, à priori pas de soucis.

D'après mes calculs (et étant donné que je suis niveau CM2 en math) j'ai une charge de plancher de 9,87 kg/m2 pour le 18 et de 12,04 pour le 21mm. Jusqu'ici tout va bien.

Mais si vous regardez le plan, il y a chambre (là, c'est ok, je pense), une bibliothèque (avec beaucoup de livres lourds lourds lourds contre le pignon Sud. Là, ça commence à faire peur à mon cerveau), et enfin une salle de bain avec baignoire et tout le toutim (celle-ci également contre le pignon mais Nord cette fois ci).
Je pense mettre du carrelage au sol pour protéger mon beau bois.

Je n'ai pas encore calculé les charges de parquet car je n'ai pas encore choisi de carrelage, mais disons à la louche avec 5,5 kg/m2 de colle et de joints + 20 kg/m2 de carrelage, on arrive pour l'instant à environ 38-40 kg/m2 de charge avec le parquet en 21mm.

À savoir aussi qu'il y aura 3 cloisons, une longue en travers dont la portée importe peu je pense, car éloignée des gros poids, une séparant la chambre de la salle de bain qui portera sur plusieurs solives et une mini pour séparer les wc de la bagnoire.

Cette fameuse baignoire, dont je na'i pas les dimensions encore, portera sur 3 solives.

La question est... Est-ce suffisant en terme de plancher pour porter tout cela ?

C'est encore imprécis mais je me suis cassé la tête sur la trémie et pas encore sur les charges.

J'apprends...

Merci d'avance pour vos réponses.

PS : ne pas faire attention aux mesures sur le plan n°3, je l'ai fait à l'arrache
Se reporter au second.
Dont la longueur fait 7,04 m et la largeur fait 5,12 m




Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Env. 4000 message 06 (6)
Eh ben.

Je vais commencer par l'hypothèse du début : la poutre acier sur les 7 m.

Je dirais quelque chose comme un platelage de 10 cm en GL24 (voire moins, mais il ne faut pas trop tirer), avec un HEA 220.

Pour être dans les limites de la flèche "active" de la poutre au L/500.
Et bien en deça de cette limite pour les dalles bois elles-mêmes en 10 cm.

Je vais affiner. Et voir aussi d'autres hypothèses.

Par exemple essayer de gagner une taille de HEA en le mettant dans l'autre sens, mais dans ce cas avec des dalles bois plus épaisses.

Pour ne pas "écraser" la pièce, mieux vaut une surface de plafond la plus haute possible quitte à avoir des retombées de poutres.

Donc soit une retombée de grosse poutre et un platelage épais, soit des solives et un platelage (plus mince dans ce cas).

Après, c'est selon les goûts.
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 4000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Env. 4000 message 06 (6)
Autre idée.

Plancher en dalle bois épaisseur 16 cm, portant dans le sens des 5.20 m
poutrelle HEA 160 dans le sens des 5.20 en bord de trémie, qui supporte le chevêtre (et ne supporte pas le plancher à côté, qui est donc autoportant).
IPE 160 en chevêtre, supportant le palier portant parallèlement au reste, et de même épaisseur pour unité.

Reste à voir comment réunir le bois et l'acier dans ce cas.

Par exemple entailler les dalles bois pour qu'elles rentrent entre les ailes des H et I ? Mais est-ce possible ? Pas académique en tout cas. Peut-être le fabricant des dalles a-t'il des idées et des justifications ?

Ca serait bien si ça se pouvait, car tout serait en épaisseur 16, sans rien qui dépasse dessous ni dessus Mellow
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 4000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Bonjour et merci,

Je regarde cela de plus près ce weekend et reviens vers vous.
Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Env. 4000 message 06 (6)
Et pour finir avec le 3[sup]ème[/sup] chapitre :
 
Des solives dans le sens des 5.20 m (d’après votre plan), devant supporter le carrelage de la SdB, je verrais des 12 x 24 entraxe 50 cm en bois C24 (qu’on trouve en BMR ou BCC)
 
Au niveau de la trémie, la poutre reprenant le chevêtre pourrait être en BLC GL24 section 10 x 32.
Mais il est possible de remplacer par deux 12 x 24 jumelées (formant une section 24 x 24).
 
Pour le chevêtre, en 12 x 24 aussi, et les solives du palier peuvent être plus faibles, mais je les ai comptées comme identiques aux autres.
 
Du carrelage en sol, cela fait des contraintes : d’abord le poids, et ensuite la nécessité de limiter la déformation. Car le carrelage n’aime pas que ça bouge en dessous, et dans une SdB, il faut conserver l’étanchéité, donc éviter les fissures notamment  entre parois et sol, etc …
 
Comme charges, j’ai compté :
 
Exploitation 150 daN/m². Cloisons 50, parquet 10, carrelage 40, panneaux 12.
Le poids des sanitaires est inclus dans l’exploitation (part fixe). Si le lourd, c’est-à-dire Bibliothèque et la baignoire, est placé près des appuis, cela a peu d’incidence sur la flexion.
Escalier valant 75 kg/m², appuyé en haut sur le chevêtre sur largeur 1.1 m, et incidence exploitation sur l’escalier de 200 daN/m².
Garde-corps 25 kg/ml.
 
Ceci pour des flèches actives à hauteur de L/430, ce qui représente le niveau de confort minimum.
 
Il convient de bien étudier la reprise des réactions d’appuis pour la retransmettre dans les murs en maçonnerie. Muraillères, scellements, éventuellement poteaux, etc … Ce sont des détails importants.
 
Et je précise un point important : mon avis ne vous est donné qu’à titre indicatif, comme base de réflexion, mais il ne peut pas vous dispenser de soumettre votre projet à des professionnels, pour l’optimiser au mieux et en toute sécurité.
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 4000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Bonsoir,

Merci beaucoup pour toutes ces propositions et d'avoir pris de votre temps. Je soumets tout cela à un copain Archi et charpentier (oui oui il a les deux statuts) et je reviendrai vers vous quand nous aurons choisi une des solutions. Maintenant nous allons se creuser la tête sur l'isolation car nous hésitons entre une régulation thermique avec un chaux chanvre et une isolation par l'intérieur (ITE trop chère).
À bientôt
Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Env. 4000 message 06 (6)
Je reste très intéressé, et le forum doit l'être aussi, de voir ce que vous trouvera votre ami qui est en même temps architecte et charpentier. On n'a pas souvent (même jamais), l'occasion de rencontrer ça ici.

Cordialement.
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 4000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Oui, il a pratiqué en cabinet pendant 10 ans puis a eu envie de toucher un peu le bois donc aujourd'hui et après une formation il est charpentier. C'est une aide précieuse. Je vous envoie tout cela quand on a fini et je mettrai des photos quand nous aurons commencé le chantier. Bon weekend
Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Bonjour,

Je regarde depuis un moment les solutions de plancher dalles GL24H comme vous avez cité dans un message plus haut. C'est vraiment la solution idéale avec un HEA 160 dans la largeur en bordure de trémie. Je viens de trouver les solutions Simonin SAS qui sont dans le Jura. 2 choses bien, la première c'est que leurs dalles sont manuportable et en réhabilitation c'est important et l'autre c'est qu'apparement c'est possible de les fixer an muralière côté mur de refend et dans l'HEA avec cale et bande résiliante. Je les ai contacté et attend qu'ils me rappellent pour les tarifs et possibilités techniques précises. Mais en terme de sections, celles que vous m'avez indiquées sont les bonnes. Merci encore. je vous tiens au courant.
Voici le lien du matos ; https://www.simonin.com/plancher-cloison/dalle-bois/#1463845[...]845982523-bfff30ac-298d
Si cette solution ne fait pas "trop" grimper le prix au m2 je pense qu'elle sera celle adoptée, voir avec mon ami pour les charges et hop. Je croise les doigts car c'est vraiment le plus approprié pour nous et par rapport au lieu.

Bonne journée et à bientôt
Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Donc, Nous avons choisi. Et partons sur la solution que vous avez proposé.
HEA 180 sur la largeur 500 avec la dalle dont je vous ai envoyé le lien.
Muralières sur chaque largeurs. La trémie sera autoportante comme vous disiez. Un peu plus cher qu'un plancher "classique" mais gain sous plafond, finitions propres et temps de pose réduit.
Je vous enverrai des photos mais c'est plutôt pour avril.
Je vous remercie encore beaucoup.

À bientôt
Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Env. 4000 message 06 (6)
Donc comment sera en définitive la position du HEA 180, le chevêtre, le sens porteur des dalles ? Quelle épaisseur de dalle ?
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 4000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Voici le plan, Le HEA sera dans le sens de la largeur en bord de trémie faisant office de chevêtre. La solive d'enchevêtrure qui aurait dû se trouver dans le sens de la longueur du plancher en bordure de trémie n'est plus utile car ce type de dalle est auto-portante donc pas utile de doubler. 
Le sens, de ce qu'ils appellent "madrier" lamellé collé en 160, sera dans celui de la longueur de la pièce, de part et d'autre du HEA. 
Une partie avec une portée de 4,50m environ et une autre de 2,50 environ. 
L'épaisseur maximale sera de 18cm (celle de l'HEA en 180) et la dalle sera de 16cm.
Dans la fiche technique, on peut caler chaque "madrier" dans le HEA sur l'aile inférieure, soit en la pré-perçant pour visser directement les "lattes" soit en calant en dessous et en faisant une encoche sur le haut des lattes (je ne connais pas le terme technique) pour qu'elles arrivent à fleur du HEA.

Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Ah oui, et une muralière de chaque côté en section 80X200 directement scellées dans les murs en moellons.
Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Env. 4000 message 06 (6)
Merci pour ce retour.

Donc, finalement, vous mettez les lattes dans l'autre sens. Et donc l'escalier venant contre lui pour ne pas charger le bord de la dalle bois.

Du coup, le HEA est un peu plus chargé, et le 160 devient trop juste.

J'aurais quand même pensé qu'en portée 4.5 m, l'épaisseur de bois 14 cm aurait convenu.
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 4000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 5 ans
 
Nouveau membre Env. 20 message Cantal
Oui, les lattes seront dans le sens de la longueur. C'est ce que nous souhaitions des le début. Ensuite oui aussi. L'escalier viendra en appui sur la dernière latte. En ce qui concerne l'épaisseur, effectivement, le 14 suffit sachant qu'un HEA 160 tient 2 tonnes sur une portée de 5m et que la portée max des lattes pour un usage habitation est de 480. Je pense aussi que ça passe mais j'ai toujours un peu peur. Je vais quand même vérifier car si nous pouvons descendre d'une section pour tout, c'est bien. Moins cher et moins de poids.
Messages : Env. 20
Dept : Cantal
Ancienneté : moins d'1m
 
Env. 4000 message 06 (6)
J'avais compris que au contraire vous vouliez les porteurs (solives ou lattes) sur la longueur de 5.14 m.
D'où ma 1ère proposition. Et dans laquelle seul le palier s'appuie sur le HEA

Mais avec le projet actuel, le HEA 160 qui doit porter en plus une demi-surface du reste du plancher sera trop juste (un peu flexible). D'où le 180 pour quand même un meilleur confort.

En dalle 16 cm pour le palier, ça doit supporter l'appui haut de l'escalier. En 14 cm, ça serait peut-être un peu juste et nécessiter un chevêtre d'appui ?
Mon avis, non professionnel, ne peut servir d’étude pour une réalisation.
Messages : Env. 4000
De : 06 (6)
Ancienneté : + de 5 ans
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis charpenteArtisan
Devis charpente
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Photos charpentes
Photos charpentes
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Photos couverture
Photos couverture
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Photos toits terrasses
Photos toits terrasses
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

2
abonnés
surveillent ce sujet
Voir