Retour
Menu utilisateur
Menu

Parpaing ou brique + laine de bois en isolation intérieure

Ce sujet comporte 95 messages et a été affiché 64.846 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
15
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 10 message Vendee
Bonjour,

Je viens de lire avec beaucoup d'intérêt le match comparatif : parpaing de bloc béton, monomur, béton cellulaire ( http://www.citemaison.fr/comparatif-parpaing-monomur-thermopierre.html ).
J'envisage de faire construire ma maison en isolant avec de la fibre de bois, 14cm sur les murs et 25 à 30 cm en toiture.

La composition du mur sera de l'extérieur vers l'intérieur :

enduit monocouche
parpaing de 20 cm
fibre de bois 14 cm (40 à 55 kg/m3)
frene vapeur ou pare vapeur ?
passage de gaine technique 2 cm
brique platriere de 4 cm
plâtre 1 cm

Dans le comparatif, on utilise la laine de bois avec un freine vapeur Sd=10m. N'y a t-il pas un risque de point de rosée sur le parpaing (intérieur) avec le freine vapeur ?

Merci d'avance pour vos réponses.
Edité 2 fois, la dernière fois il y a +11 ans.
Messages : Env. 10
Dept : Vendee
Ancienneté : + de 12 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux d'isolation...

Allez dans la section devis isolation du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de professionnels de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les professionnels, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-12-devis_isolation.php
 
Env. 800 message Var
Pour repondre a cela, il faut faire les calculs du point de rosée. La feuille de calcul OpenOffice Bilan Hygrothermique fait ca tres bien.
Messages : Env. 800
Dept : Var
Ancienneté : + de 12 ans
 
Env. 10 message Vendee
Merci Hpman83,
J'ai regardé cette feuille de calcul, mais je ne sais pas par où commencer pour calculer le sd du freine vapeur.

Sinon pour info, mon projet est une maison R+1 "bioclimatique" (enfin j'essaie): encaissée au nord + garage, protégée à l'ouest par des arbres, 25 m2 de surface vitrée au sud. J'ai choisi un système de construction "simple", connu de tous les artisans locaux. La seul chose que je modifie c'est l'isolation : la laine de verre est remplacée par de la fibre de bois et j'ai trouvé des ouvertures avec des tapées de 200 mm.

BIOMAT , le surcoût de la fibre de bois équivaut au surcoût d'une BGV + dégrossi (obligatoire) par rapport au parpaing sans dégrossi.

., j'apprécie la justesse de tes interventions dans ce forum. Il y a un an, au début de mon projet, la lecture des différents forums m'orientait vers une isolation par l'extérieur. J'ai vu des architectes, MO, constructeurs. Soit ils n'y connaissaient rien, soit ils me disaient que c'était l'avenir (mais artisants pas encore formés, attendre 3-4ans RT2012...), soit c'était OK avec un coût exorbitant pour moi. La solution était donc plutôt d'utiliser une technique connue, maitrisée, économique, et de l'adapter avec une isolation plus importante et de meilleure qualité.
Pour en revenir à ma question, freine vapeur ou pare vapeur ?, je ne comprends pas votre réponse : la brique platrière ne fait que 4 cm d'épaisseur...
Messages : Env. 10
Dept : Vendee
Ancienneté : + de 12 ans
 
Env. 800 message Var
Il faut faire varier la valeur du mu (qui est directement liée au sd) de sorte a avoir un mur sans point de rosée (apres plan de condensation = "Faux" dans la feuille de calcul.

Si tu veux du bioclimatique et que personne ne sait te faire de l'isolation par l'exterieur, pourquoi ne pas faire une ossature bois? A perf egale, c'est moins cher.
Messages : Env. 800
Dept : Var
Ancienneté : + de 12 ans
 
Env. 10 message Vendee
Bonjour à tous,
Je vous réponds avec un peu de retard (pb ADSL).

Quel type de pare-vapeur faut-il mettre sur la fibre de bois ?

La fibre de bois sera fixé avec des chevilles PROFIX ou FISCHER CP.
Comment fixer le pare-vapeur ? coller, fixer avec les chevilles...

J'ai lu sur un autre forum que quelqu'un rajoutait un autre isolant muni d'un pare-vapeur (100 mm fibre de bois + 40 mm laine de verre ou laine de roche).
est-ce une bonne idée?
Messages : Env. 10
Dept : Vendee
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre utile Env. 20000 message Toulouse (31)
non c'est une connerye

l'interet entre autres de la laine de bois c'est son cote respirants

si tu ajoute une laine minerale qui se tassera hop plus de perspirance.

souvent le pare vapeur est dechiré/troue pour laisser passer les gaines electriques ou par malfacon

donc la hop laine minerale pleine de flotte.

il te faut un freine vapeur

A+
Linux ? Y a moins bien mais c'est plus cher !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 20000
De : Toulouse (31)
Ancienneté : + de 15 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
Xavier85 a écrit:Il y a un an, au début de mon projet, la lecture des différents forums m'orientait vers une isolation par l'extérieur. J'ai vu des architectes, MO, constructeurs. Soit ils n'y connaissaient rien, soit ils me disaient que c'était l'avenir (mais artisants pas encore formés, attendre 3-4ans RT2012...), soit c'était OK avec un coût exorbitant pour moi. La solution était donc plutôt d'utiliser une technique connue, maitrisée, économique, et de l'adapter avec une isolation plus importante et de meilleure qualité.

C'est un choix qui peut se comprendre.

Xavier85 a écrit:j'ai trouvé des ouvertures avec des tapées de 200 mm.

Et tu as trouvé les appuis compatibles ???

Xavier85 a écrit:Pour en revenir à ma question, freine vapeur ou pare vapeur ?, je ne comprends pas votre réponse : la brique platrière ne fait que 4 cm d'épaisseur...

Xavier85 a écrit:La composition du mur sera de l'extérieur vers l'intérieur :

enduit monocouche
parpaing de 20 cm
fibre de bois 14 cm (40 à 55 kg/m3)
frene vapeur ou pare vapeur ?
passage de gaine technique 2 cm
brique platriere de 4 cm
plâtre 1 cm

Danslecomparatif, on utilise la laine de bois avec un freine vapeurSd=10m.N'y a t-il pas un risque de point de rosée sur le parpaing(intérieur)avec le freine vapeur ?

D'après ce que j'ai retenu, pour utiliser un freine-vapeur, il faut que le mur fini (avec doublage) soit une continuité perspirante. Or le parpaing ne l'est pas, comme probablement l'enduit que tu as prévu. Dans ce cas, il faut empêcher la vapeur de rentrer dans l'isolant car elle ne pourrait pas traverser le mur pour passer à l'extérieur. Même si c'est dommage de priver la laine de bois de son avantage perspirant, dans ton cas un pare-vapeur serait peut-être plus conseillé, dont il faut soigner la pose, à moins que tu ne décides de troquer tes parpings contre de la brique et ton enduit contre un autre à base de chaux.

Moi aussi je préfèrerais largement choisir un isolant écologique même si ce n'est pas le même budget, mais la mise-en-œuvre de panneaux de laine de bois avec système à ossature métallique Optima me parait délicate.

La première raison parce que l'épaisseur de la laine de bois doit être majorée de 2 cm pour retrouver un même R qui serait obtenu avec 100 mm de GR32. Donc pour 140 mm de laine de bois avec système Optima, il faut des tapées de menuiserie en 160 mm, qui impliquent des éventuels soucis de porte-à-faux non négligeables, et bien sûr des appuis compatibles.
Note: 2 cm en moins à l'intérieur sur les murs d'une maison de 110m² ferait perdre 1,5 m² de surface supplémentaire. Ce n'est effectivement pas grand chose et ne doit probablement pas être pris en compte pour faire son choix, mais c'est toujours intéressant de le faire remarquer car une plus-value d'environ 1500 € serait à financer pour décider de les récupérer en l'anticipant et en retouchant le plan de sa future maison neuve.

La deuxième est qu'au mieux les panneaux sont en largeur 60 et hauteur 120, au lieu de largeur 120 et hauteur 270 pour la GR32 en 120. Donc les joints seront beaucoup plus nombreux, avec les risques d'une protection non homogène. J'imaginais réaliser une pose en joints croisés, mais pas de largeur 60 disponible pour des panneaux en dessous de 100 mm d'épaisseur:

http://www.eco-logis.com/isolat4.htm

Donc monter verticalement deux panneaux de longueur 120 plus une chute pour arriver au plafond à plus de 250, et ce tous les 60 cm ?

Ou monter les panneaux horizontalement avec des étages de 60 ???

A la limite, en plus de les monter légèrement en compression (1 cm), on pourrait "jointer" en interposant une très faible épaisseur de laine de bois de très faible densité, ou par tout autre matériaux écologique (pour rester dans le même esprit).

Ensuite reste le problème du pare-vapeur (ou freine-vapeur si mur perspirant avec enduit à base de chaux à prévoir). Je ne vois pas comment le fixer de façon efficace et durable sur l'ossature métallique, particulièrement dans les angles, sans parler du vide d'air à conserver devant.
D'après l'ouvrage sur "L'isolation écologique" de Jean Pierre OLIVA (éditions Terre Vivante), la perspiration avec une isolation intérieure comporterait des risques de condensation dans la brique, contrairement à une extérieure.

Les dimensions des panneaux de laine de bois convenaient mieux à une isolation entre chevrons. On pourrait imaginer une ossature intérieure avec chevrons mais serait incompatible avec une pose de placo, avec le bois qui aurait toujours tendance à travailler. Aussi le budget exploserait.

La laine de bois est vantée pour sa protection estivale efficace, avec un déphasage intéressant. D'après mes déductions, il ne serait supérieur que de 3 heures pour une densité de 40 Kg/m3, face à de la GR32 de densité identique supposée (je ne la connais pas). Également il est important de souligner que le recul sur la laine de bois est faible.

J'en ai conclu qu'au vu des risques de problèmes pratiques lors de la pose étant bien réels, je ne pense pas qu'il soit raisonnable de se lancer dans une telle expérience, avec toutes les difficultés pour l'abandonner une fois chantier attaqué.


Des réactions ? Des témoignages ?
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 800 message Var
Oui quelques reactions:
*/ mettre du placo ou du fermacell sur des tasseaux en bois ne pose pas de soucis particuliers. Toutes les maisons en ossature bois du monde entier sont faite comme ca et ca fissure pas plus que sur une mason en "dur".
*/ L'avantage des tasseaux c'est que la pose de la laine de bois est tres facile, il suffit de la "clipser" entre chaque montant et le tour et joué.
*/ La laine de bois, c'est utilisé depuis longtemps dans le monde, certe pas beaucoup en France mais c'est comme la ouate de cellulose, nouveau en France, utilisé depuis presque 70 ans en amerique du nord.
*/ 3h de dephasage en plus, c'est enorme. Ca suffit a faire la difference entre une maison inconfortable en été (8h de dephasage, entree de la chaleur de midi a 8h00 du soir alors que le soleil est encore la) et une maison confortable (11h de dephasage, entree de la chaleur de midi a 11h00 du soir alors qye la temperature externe a chutée considérablement).
*/ Pour le freine vapeur, il suffit de l'agrapher sur les tasseaux en bois. Ensuite pour moi un freine vapeur est INDISPENSABLE a la fois pour garantir la maison de sproblemes d'humidite mais egalement pour assurer une bonne etanchiete a l'air de la maison. Sans ce freine vapeur la maison sera une passoire aux courants d'airs. Pour info les constructions en France perdent en moyenne 3 Vol/h sous pression a 50Pa. La norme PassivHaus qui definit pas mal de point des futures RT fixe cette valeur a un maximum de 0.6 Vol/h.
Messages : Env. 800
Dept : Var
Ancienneté : + de 12 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
hpman83 a écrit:3h de dephasage en plus, c'est enorme. Ca suffit a faire la difference entre une maison inconfortable en été (8h de dephasage, entree de la chaleur de midi a 8h00 du soir alors que le soleil est encore la) et une maison confortable (11h de dephasage, entree de la chaleur de midi a 11h00 du soir alors qye la temperature externe a chutée considérablement).

Merci donner ton avis. Par contre je suis désolé ton explication n'est pas claire. Le déphasage n'est pas seulement un avantage contre les chaleurs estivales ??? (avec 3 heures de déphasage en plus, on aura la chaleur qui pénètrera 3 heures plus tard, mais ne sera que décalée en fait)

hpman83 a écrit:Pour le freine vapeur, il suffit de l'agrapher sur les tasseaux en bois. Ensuite pour moi un freine vapeur est INDISPENSABLE a la fois pour garantir la maison de sproblemes d'humidite mais egalement pour assurer une bonne etanchiete a l'air de la maison. Sans ce freine vapeur la maison sera une passoire aux courants d'airs. Pour info les constructions en France perdent en moyenne 3 Vol/h sous pression a 50Pa. La norme PassivHaus qui definit pas mal de point des futures RT fixe cette valeur a un maximum de 0.6 Vol/h.

Pour les courants d'air tu dois probablement avoir raison. Pour l'humidité surtout si la maison est sujette.

hpman83 a écrit:Pour le freine vapeur, il suffit de l'agrapher sur lestasseaux en bois. Ensuite pour moi un freine vapeur est INDISPENSABLE ala fois pour garantir la maison de sproblemes d'humidite mais egalementpour assurer une bonne etanchiete a l'air de la maison. Sans ce freinevapeur la maison sera une passoire aux courants d'airs. Pour info lesconstructions en France perdent en moyenne 3 Vol/h sous pression a50Pa. La norme PassivHaus qui definit pas mal de point des futures RTfixe cette valeur a un maximum de 0.6 Vol/h.

J'ai trouvé quelques conseils de montage:

http://209.85.229.132/search?q=cache:GBwvM0MQNCYJ:www.terrev[...]lnk&cd=12&gl=fr

Quelqu'un aurait-il un fil sur ce sujet ???
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
Je reviens ici car aujourd'hui, je pense à ce montage :

http://www.forumconstruire.com/construire/topic-70007_start-45.php#937094
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 4000 message Avignon (84)
je vois pas pourquoi on se pose encore la question de frein vapeur ou pas, ce dernier si bien posé réalise l étanchéité a l air donc renforce encore plus l isolation en place. pro clima font des choses bien, intello ou db+
Messages : Env. 4000
De : Avignon (84)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
guillaumefgas a écrit:je vois pas pourquoi on se pose encore la question de frein vapeur ou pas, ce dernier si bien posé réalise l étanchéité a l air donc renforce encore plus l isolation en place. pro clima font des choses bien, intello ou db+

Je suis conscient de l'avantage du frein-vapeur. Cependant ça va être difficile de ne pas le déchirer quand je vais monter les prises alors que je n'aurai qu'un vide technique de 1 cm derrière le parement en plaques de plâtre. Donc je pensais à un film "déformable" qui autoriserait une enfoncement des prises et interrupteurs dans l'isolant, sans le crever l'étanchéité. De la science-fiction ?
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 4000 message Avignon (84)
fait tes trous et colmate bien avec le scotch special frein vapeur
Messages : Env. 4000
De : Avignon (84)
Ancienneté : + de 14 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
Je ne pourrai rien colmater car j'aurai le BA13 de monté.

Bon j'ai fait les calculs et voici ce que risque de me coûter une isolation intérieure avec laine de bois (surface à isoler 105 m²):

- 120 mm de LDB Steico 575x1220: 2000 €

- bois du nord pour ossature 300 mètres de section 140x60: 650 €

- freine-vapeur: 200 €

- 400 équerres: 200 €

- 400 chevilles à expansion: 100 €

- placo Fermacel à 7 €/m² + vis: 750 €

Total: 3900 € de matériaux !!!
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 100 message 20 Km De Toulouse (31)
bonjour Isaac,

Je me pose un peu les mêmes questions que toi en ce qui concerne l'isolation des murs. Pour l'extension de ma maison j'ai utilisé des briques a joint mince de 20cm et les menuiseries ont des tapées de 14 cm. Je pose en ce moment un plancher bois et je m'attaque à l'isolation dans quelques semaines.

Depuis le début j'ai prévu une isolation des murs périphériques en laine de bois de 8 + 5cm de carreau de plâtre et du placostyl pour les cloisons entre les pièces.

Les artisans disent qu'il y a un risque important de fissures sur le carreau de plâtre de 5cm. Il sera plus facile de trouver un plaquiste q’un plâtrier pour récupérer mes erreurs si je me plante. Donc je pense a une solution de secours à base de placo.

J’ai trouvé très intéressant le lien
http://209.85.229.132/search?q=cache:GBwvM0MQNCYJ:www.terrev[...]lnk&cd=12&gl=fr
Mais je pense qu’il doit être assez galère d’aligner des tasseaux alors que les rails du système placostyl sont faits pour cela.

comme autre solution, je pense poser des rail et des montants doublés a 8cm du mur. Je glisse entre le mur et les montants la laine de bois de 8cm (éventuellement on utilise du MAP pour coller la laine de bois de 8 cm au mur). Entre les montants je rajoute de laine de bois de 4 cm. Sur les montants métalliques je colle le pare vapeur. Puis pour finir pose de plaque de placo ou de fermacel.

Que penses-tu de mon idée ?

Olitin
projet d'extension 70m² - Gros Œuvre fini
Messages : Env. 100
De : 20 Km De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 12 ans
En cache depuis aujourd'hui à 16h15
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
1
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis isolationArtisan
Devis isolation
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Tout savoir sur l'isolation à 1 €
Tout savoir sur l'isolation à 1 €
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos cloisons et isolations
Photos cloisons et isolations
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Tout savoir sur l'isolation
Tout savoir sur l'isolation
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

15
abonnés
surveillent ce sujet
Voir