Retour
Menu utilisateur
Menu

[29] Autorénovation d’une ruine bretonne

Récit de construction de FouDeRuine - 128 messages - Affiché 45.180 fois

Présentation du projet :


Je présente ici les principales étapes de la rénovation d’une maison en ruine que je fais en autoconstruction. J’espère que l’apport de mon expérience pourront vous être utile. Je suis aussi ouvert à toutes remarques ou conseils.

Il s’agit d’une maison en Bretagne composée d’une habitation en pierre à étage en ruine (environ 90 m2 de plancher), d’une écurie, également en ruine, le tout relié par un petit terrain.

Picto list Sommaire du récit :

Picto list Photos du récit :

Option de lecture :

Le récit de la construction :

Option de lecture :
Article

« Septembre 2011 »

Autres > Remise des clefs Par FouDeRuine le 10/03/2013 à 21h09
Voici une photo de l’état initial (septembre 2011). Sympas non ? Oui je sais ça peut faire peur.
Techniquement il s’agit d’une maison paysanne traditionnelle du XIXe siècle. Les murs sont en pierre et le mortier en terre. Bien entendu vu l’état général, le travail de rénovation sera lourd.
Les causes de la ruine sont essentiellement le refus de vendre et le manque de moyens des propriétaires pour remettre à niveau une bâtisse ne disposant d’aucun confort moderne. Le sol est en terre battue et si l’électricité était installée, l’eau ne l’était pas.

Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Sécurisation »

Gros oeuvre > Autres Par FouDeRuine le 10/03/2013 à 21h24
La première étape (mars 2012) est la sécurisation de la maison. Il a fallu retirer bien entendu le toit et les pierres branlantes. Contrairement à ce qu’on pouvait penser, le toit même brisé en deux tenait très bien.

Ce travail est exposé et il faut prendre toutes les mesures et précautions pour se protéger. J’ai aussi pris une assurance corporelle spéciale autoconstructeur.

Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Plancher du 1er étage »

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage Par FouDeRuine le 10/03/2013 à 21h38
La seconde étape (mai 2012), le plancher de 1er étage.

Comme je ne souhaitais pas investir dans un échafaudage, j’ai décidé de reconstituer les planchers avant la toiture.

J’ai choisi des solives en acier. Je gagne ainsi 10 cm d’épaisseur. C’est important pour une bâtisse qui n’a à l’origine que des plafonds très bas. Les solives sont formées de deux UPN 100 boulonnés dos à dos car un HPN 100 aurait été trop lourd à lever (d’ou l’importance de prévoir à l’avance le poids des éléments).

Les solives reposent sur des cornières en acier renforcées et scellées dans le mur par du mortier via du fer à béton et des tiges filetées.

Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Reprise des murs. »

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage Par FouDeRuine le 10/03/2013 à 21h50
L’effondrement du toit avait entraîné une partie des murs (juin 2012).

Il a donc fallu « boucher » les trous. Le linteau en bois de la fenêtre a été doublé par un linteau en béton logé dans des parpaings en U. Au dessus c’est du béton cellulaire.

De l’autre coté, au nord, j’ai rouvert une ancienne porte qui avait été murée. Le linteau est fait de poutrelles précontraintes juxtaposées (pas de coffrage à faire). A l’extérieur le mur a été remonté en pierre (c’est long, long, long à faire…)

Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Plancher du 2ème étage »

Gros oeuvre > Elévation des murs - étage Par FouDeRuine le 10/03/2013 à 22h00
En août/septembre 2012, malgré le temps pourris, j?ai réalisé le plancher du 2ème étage.

Il est différent de celui du 1er car les cornières sont inversées. Il n'avait pas été possible de faire pareil au niveau en dessous en raison de l'irrégularité des murs à ce niveau.

Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« La charpente »

Gros oeuvre > Charpente - couverture Par FouDeRuine le 10/03/2013 à 22h16
En septembre et en octobre 2012 la charpente a été montée.

Comme je n’avais pas le temps de couler des arases bétons, la charpente repose sur des sablières internes solidaires du plancher. En fait après assemblage, des pièces de bois seront rapportées pour que la charpente repose vraiment sur le haut du mur. Les rives, très robustes, assurent la solidité des extrémités.

Le toit a été aussi surélevé de 30 cm par rapport à l’origine. Avec l’épaisseur gagné sur les planchers, c’est en tout 50 cm de haut qui a été gagné soit près de 7 m2 habitable au 2ème étage.

Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Couverture »

Gros oeuvre > Charpente - couverture Par FouDeRuine le 10/03/2013 à 22h21
C’est un couvreur professionnel qui a réalisé en novembre 2012 la couverture en ardoise. Trop casse gueule et trop technique pour moi.

La maison est désormais hors d’eau et en 2013 je passerai à l’aménagement intérieur. Le budget de rénovation atteint 23 000 € pour l’instant. J’ai travaillé seul la plupart du temps.

Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Super bloggeur Env. 800 message Seine Et Marne
Très joli. Ca me rappelle ma premiere bicoque retapée comme la tienne.
Bon courage pour la suite.
Picto recompense Super bloggeur
Messages : Env. 800
Dept : Seine Et Marne
Ancienneté : + de 14 ans
 
Photographe Env. 300 message Landes
Bonsoir!! je suis fana dès que ça touche à la conservation de nos vieilles pierres!! un beau chantier en perspective avec déjà de belles avancées. j'apprécie aussi dans votre récit l'avancée du montant des travaux. ça donne une idée. je vous suis!!! bonne continuation!
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 300
Dept : Landes
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Autour De Nantes (44)
Beau projet mais la sécu laisse vraiment à désirer.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Autour De Nantes (44)
Ancienneté : + de 9 ans
 
FouDeRuine Picto info Auteur du sujet
Super photographe Env. 300 message Finistere
Après l’hiver il est temps de reprendre le chantier. N’habitant pas surplace, je choisi d’aménager totalement le 2ème étage pour pouvoir m’abriter dignement. N’ayant pas pu installer de caravane pour des raisons que j’expliciterai plus tard, il m’est arrivé de passer plusieurs nuits dans une tente !



Le plancher en aggloméré hydrofuge est vissé directement sur les solives en acier. L’isolant, des panneaux semi-rigides en laine de verre, est coincé entre les fermettes. Ne pas oublier aussi les tuyaux de la VMC, ventilation WC et Hotte.

J’ai installé les portes et commencé à monter la cloison en béton cellulaire. Elle est conçue en plusieurs blocs indépendants qui peuvent coulisser (pas de scellement) pour éviter toutes fissuration.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre utile Env. 1000 message Charente
Quel charme cette maison ancienne ! Et bon courage à vous pour la rénovation !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 1000
Dept : Charente
Ancienneté : + de 9 ans
 
FouDeRuine Picto info Auteur du sujet
Super photographe Env. 300 message Finistere
Voici la poursuite des travaux du 2ème étage. Les cloisons en béton cellulaire sont montées, un matériau rapide et facile à travailler. J’ai fait les découpes à la scie circulaire, la lame prévue pour le bois n’a pas trop appréciée mais c’est tellement plus rapide qu’à la main.

Ensuite il a fallu réaliser tout l’électricité de ce niveau. Le plus compliqué c’est de passer les gaines finalement.

La pose des lambris est assez laborieuse surtout sur les parties en pente. Il en reste environ la moitié à poser.

Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Bloggeur Env. 200 message Plancoet (22)
Bonsoir, une question que je me pose, car je suis dans ce cas là, comment avez vous traité les fissures des murs extérieurs?

bon courrage pour la suite!

cldt
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 200
De : Plancoet (22)
Ancienneté : + de 8 ans
 
FouDeRuine Picto info Auteur du sujet
Super photographe Env. 300 message Finistere
@bibombs

Une fissure ? Une maison en pierre joue toujours un peu surtout lors de la construction ou à l’occasion de travaux lourds (charpente, percement d’ouvertures). Après il faut voir si la fissure est stabilisée ou non. Si on a des doutes, faire un témoin en mortier :


Si ça bouge pas, il suffit de la boucher en surface avec du mortier pour que l’eau arrête de s’infiltrer.

Si ça bouge… c’est embêtant. En général on met des tirants en acier ou des contreforts mais il faut essayer d’identifier la cause.


Vu votre problème de cheminée. Pour éviter ça, je conserverai l’ancienne hotte qu’on a tendance à démolir.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Bloggeur Env. 200 message Plancoet (22)
En fait ce n'est pas pour la maison mais pour le futur garage, un autre batiment dont voici une fissure
Picto recompense Bloggeur
Messages : Env. 200
De : Plancoet (22)
Ancienneté : + de 8 ans
 
FouDeRuine Picto info Auteur du sujet
Super photographe Env. 300 message Finistere
@bibombs
Je vois même plusieurs fissures. Elles sont peut être apparues lors de la construction du toit. Est ce qu’on les voit de l’extérieur, de l’étage en dessous ? Si l’enduit qui recouvre ces murs n’a pas bougé, y a pas de problèmes.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Aménagement 2ème étage. »

Second oeuvre > Cloisons - portes intérieures Par FouDeRuine le 14/06/2013 à 23h01
Le lambrissage est terminé (ouf !). L’étanchéité à l’air n’est pas parfaite car il n’y a pas de membrane. Les combles de ce type de maisons sont les pièces les plus saines car bien ventilées, on y faisait sécher le foin. Je ne voulais pas risquer une isolation moderne/étanche là dessus (me méfie de pbs d’humidité, on est en Bretagne).
Vous aller me dire, et les performances thermiques ? Et bien j’aurais mon chauffage à fusion froide qui divisera par 10 ma facture.




Le pignon ouest a été doublé par une cloison de 5 cm en béton cellulaire. Cette cloison est fixée au mur par une série de tiges filetées et non au plancher ou à la charpente. J’espère ainsi éviter toutes fissurations.
La niche a été créer non pour faire joli mais pour laisser passer la partie du mur qui ressort vers l’intérieur. Ce mur est très irrégulier.
Je vais utiliser ce type de doublage en béton cellulaire pour les pièces du bas, du moins pour les murs présentant des signes d’humidité ou de froideur (nord et ouest). Le grand avantage du béton cellulaire est sa facilité de mise en oeuvre et sa parfaite insensibilité à l’humidité. En plus il isole un peu.

Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 900 message Saumur (49)
FouDeRuine a écrit:@bibombs

Une fissure ? Une maison en pierre joue toujours un peu surtout lors de la construction ou à l’occasion de travaux lourds (charpente, percement d’ouvertures). Après il faut voir si la fissure est stabilisée ou non. Si on a des doutes, faire un témoin en mortier :

Si ça bouge pas, il suffit de la boucher en surface avec du mortier pour que l’eau arrête de s’infiltrer.

Si ça bouge… c’est embêtant. En général on met des tirants en acier ou des contreforts mais il faut essayer d’identifier la cause.


Vu votre problème de cheminée. Pour éviter ça, je conserverai l’ancienne hotte qu’on a tendance à démolir.


le monde evolue, mais en MH on pose des temoin fait de lamelle de verre..
je me souviens du tremblement de terre en italie sur la commune de saint françois d assise, celle ci c est écroulé , et on s est aperçu que ce tremblement de terre n était pas le plus important que l eglise avait supporté dans les siècles passés... et pourtant l église n avait subit aucun dommage..
aprés enquête on s est apperçu qu un architecte "fou de béton" avait renforcé la coupole avec du "béton " et c est a cet endroit que ça a cassé.. avant elle était en chaux... et bois...
simple le béton lui est cassant , la chaux et le bois malléable.. donc on a refait la voute mais cette fois ci en employant de la chaux.. allez ils sont fous les ingénieurs d aujourd hui, ils emploient de méthode que les romains utilisaient .. au troisième siècle avant jésus christ
Messages : Env. 900
De : Saumur (49)
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Finition du 2ème étage »

Décoration - finition > Autres Par FouDeRuine le 14/07/2013 à 22h31
Normal 0 21 Le 2ème étage est achevé, à l’exception du revêtement de sol (moquette) qui sera ajouté à la toute fin des travaux.



Bilan de l’aménagement de A à Z de cet étage de 30 m2 environ :
- durée : 40 jours plein à une personne (d’avril à juillet)
- prix du matériel : 4268,00 € (soit 142 € / m2)
- isolation non optimale mais compatible avec baisse importante du prix de l’énergie (chut ne le répétez pas, c’est un secret !).
- lambris (50 m2) : un peu long à mettre mais effet décoratif convainquant. Compter 5m2/jour.
- béton cellulaire en cloison (15m2) et en doublage (10 m2) : facile à mettre en œuvre mais il faut bien réfléchir aux éventuelles zones de fissuration. Compter 5m2/jour.
- mur en pierre apparente à jointoyer (10 m2) : pas trop difficile à faire, compter 5m2/jour.
- enduit d’intérieur (1er prix chez Leroy Merlin) sur béton cellulaire (40 m2) : étalé à la taloche, trop facile ! (prévoir une sous couche). Les joints des blocs ont tendance à réapparaître, une ou deux retouches ont été nécessaire pour les cacher complètement. Compter 15m2/jour.

Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Préparation du 1er étage. »

Gros oeuvre > Autres travaux de maçonnerie Par FouDeRuine le 07/09/2013 à 19h25
Après avoir achevé les travaux du 2ème étage, il est temps de s’occuper du 1er étage.

D’une part il a fallu rejointoyer le pignon ouest qui comportait de nombreux trous laissant parfois passer l’eau de pluie qui se retrouvait au rez-de-chaussée. J’ai utilisé un mortier de rejointoiement au ciment blanc pour créer un fort contraste avec les pierres sombres. Le reste des murs sera progressivement repris de la même manière. Ce travail est long et il faudra 40 jours pour tout reprendre.



Les puristes me reprocheront que du ciment contrairement à la chaux ne laisse pas respirer le mur mais en fait les joints entre le mortier et les pierres sont loin d’être parfait et il existe de nombreux « micro-trous ». Ce qui est déconseillé c’est un enduit uni. Un voisin en a fait l’expérience, une grande quantité d’eau stagnait derrière son enduit. Lorsqu’il l’a enlevé l’eau s’est évacué emportant une partie du mortier en terre et faisant vaciller le pignon, qui heureusement ne s’est pas écroulé.

La façade sud a été traité peu après. Il fallait changer le linteau de la porte, pourri et trop bas. Il a été remplacé par des poutrelles précontrainte masquée en façade par du bois traité classe IV.
J’en ai profité pour agrandir la fenêtre au dessus. Le linteau de cette fenêtre était en bon état, je l’ai juste décapé et traité d’une bonne dose de Xylophène. Ce travail impressionnant a duré 6 jours en tout.


La partie extérieure du linteau de la fenêtre basse a aussi été changée. Travail facile étant donné sa profondeur réduite. Reste à remplacer les 2/3 intérieur du linteau de la fenêtre au dessus, ce qui sera plus difficile.

Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
jf Picto info
Membre utile Env. 20000 message Toulouse (31)
Ben tu chomes pas !!!

j'aime pas tes joints au ciment tu uarais pu au moins le batardiser avec de la chaux ...

m'enfin chacun fait comme il peut

pourquoi n'as tu pas coule une ceinture en haut des murs avant de refaire cette charpente tres reussie d'ailleurs

le lambris c'est vraiment long joli mais chian...

en tous les cas bravo tu commences tu finis

perso je commence plein de truc partout et ensuite je finis ... petit a petit moins efficaces mais plus fun

A+
Linux ? Y a moins bien mais c'est plus cher !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 20000
De : Toulouse (31)
Ancienneté : + de 16 ans
 
Env. 900 message Saumur (49)
Beau pavillon de banlieue,
Messages : Env. 900
De : Saumur (49)
Ancienneté : + de 7 ans
 
FouDeRuine Picto info Auteur du sujet
Super photographe Env. 300 message Finistere
@jf
J’avais trouvé du mortier à la chaux mais devant les difficultés de mise en œuvre (prise très longue = protection contre les chocs et le soleil), j’ai renoncé. La plupart des maisons anciennes sont actuellement rejointoyées au mortier au ciment. Et l’expérience du voisin m’a encouragé à aller vers le mortier en ciment à condition d’en rester à des joints légers.

Je n’ai pas coulé de ceinture en béton au sommet des murs pour m’éviter un travail trop lourd, c’est tout.

Je ne supporte pas les choses non finies donc j’essaye d'achèver chaque étape.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Dalle du 1er étage. »

Gros oeuvre > Autres travaux de maçonnerie Par FouDeRuine le 07/10/2013 à 22h44
Voici l’étape la plus tordue, à ce jour, de mon chantier.

Le plancher du 2ème étage me semblant un peu« rebondissant », j’ai décidé de couler du béton léger (chargé en billes de polystyrènes) entre les solives acier du 1er étage. J’attends que ce surcroît de charge (100 Kg / m2) et la rigidité du béton limite le rebond. Accessoirement je pourrais mettre du carrelage et installer des salles d’eaux sur un support plus fiable que des dalles agglos.
Le coffrage en lambris vu du RDC.
J’ai choisi de faire un coffrage en lambris qui est accroché aux solives par des petites vis à bois – en effet elles ne devaient traverser le lambris. J’ai fait des tests auparavant pour savoir si ces vis tiendraient le coup.
Le coffrage vu du 1er étage.
Un solide treillage en acier (7,5 mm) vient renforcer la dalle qui fait 10 cm d’épaisseur.
J’ai ensuite préféré couler la dalle sur 4 jours (87 sacs à la main), ma confiance dans mon coffrage étant limitée. Mais tout c’est bien passé même si c’était fatiguant.
La dalle coulée.
Je retirai les étais à la prochaine étape. La mise en charge des différents éléments devrait améliorer encore la rigidité de l’ensemble.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 900 message Saumur (49)
ça m'a toujours amusé que l on remplace un bon plancher bois dans une maison ancienne un plancher qui pesait 1 tonne l un dans l autre par une dalle en béton de 20 tonnes sans se soucier des murs ni des fondations ça me rappelle un chantier ou le maçon content de son coup (j y allais pour faire une charpente et devant mon étonnement de voir une telle entreprise, sans se soucier des fondations , j'ai refusé d emblée et j ai dit pourquoi , le maçon a rit...) sauf quand il a fermé la porte , la maison s est ouverte comme une boite bien mur et le plancher de létage a fait une belle dalle au rez de chaussé.. ça n arrivera peut etre pas; mais en bretagne ça tremble et un jour on prends le risque de voir la dalle béton, sur la table du petit dejeuner
Laugh
transformer une maison en pavillon de banlieu.. ç est désolant ... et puis quand on sait que les maisons ancienne seront invendable d ici quelques années, .. ou a des taux d interêt prohibitif on sait que vous devrez vous la garder longtemps votre ruine
Messages : Env. 900
De : Saumur (49)
Ancienneté : + de 7 ans
 
FouDeRuine Picto info Auteur du sujet
Super photographe Env. 300 message Finistere
J’imaginais bien que le comte d’Anjou ne serait pas content de ma dalle. Son poids (2 T) est pourtant inférieur au seul poids de pierre que j’ai retiré pour démurer la porte nord. La masse de la maison doit tourner autour de 200 T. Au mieux j’ajouterai 5 T. Les fondations ne vont pas trop en souffrir. Par contre il faut veiller à éviter les poussées latérales que les murs en pierre/terre supportent mal.
En général le béton léger est appliqué directement sur des planchers bois anciens.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Cage d'escalier et huisseries »

Second oeuvre > Cloisons - portes intérieures Par FouDeRuine le 04/12/2013 à 17h00
Des menuisiers sont venus poser deux portes fenêtres qui permettent de mieux clore la maison. Reste trois autres huisseries à changer. Etant donné l’étroitesse des ouvertures, j’ai choisi pour l’ouverture au sud un profilé aluminium amincie.

Pose de deux portes fenêtres.

J’en ai profité pour monter la cage de l’escalier du 1er au 2ème étage. Elle est béton cellulaire de 7 cm. Les zones les plus fortement sollicitées, le noyau principalement, sont renforcées par du mortier (zone coffrée sur la photo). J'espère que ça fissurera pas. Les marches seront en bois et en dessous il y aura des rangements.

Montage de la cage d'escalier de 1er au 2ème
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Haute Garonne
C'est impressionnant tout ce travail. Smile
bravo !
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 7 ans
 
Nouvel Aviseur Env. 200 message Val De Marne
Beau travail!
la paperasse...
Picto recompense Nouvel Aviseur
Messages : Env. 200
Dept : Val De Marne
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Premier travaux au Rez de Chaussée »

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle Par FouDeRuine le 25/04/2014 à 15h31
Avril 2014, le retour.

Les beaux jours reviennent et il est temps de se remettre au travail. Cette année il va falloir s’attaquer au rez-de-chaussée.

J’ai fait venir un terrassier pour évacuer les gravats et le décaisser de 15 cm. En tous 8 à 9 m3. Le sol était en terre battue mais il y avait beaucoup de grosses pierres en dessous. Ces pierres avaient été rapportées et ne font pas parti du sous-sol, bizarre…

Décaissement et évacuation des gravas tombés au rez-de-chaussée. La minipelle remplit le dumper à chenilles qui évacue le tout.

Ensuite j’ai maçonné les fondations des murs de doublages en béton cellulaire. Ils éviteront que l’humidité des murs enterrés ne vienne pourrir l’intérieur. J'ai pris un maximum de précaution pour éviter que l'humidité ne remonte dans ce doublage (mortier hydrofuge notamment).

Après décaissement, réalisation des fondations des murs de doublage. Les murs enterrés sont parfois humides et seront cachés par un doublage en béton cellulaire.

Puis il a fallu réaliser les évacuations d’eaux. Pas évident d’ajuster tous ces gros tuyaux. Il faut bien réfléchir car une fois la colle prise, et elle prend vite, impossible de démonter.

Mise en place des évacuations d'eaux.

Enfin j’ai réalisé le seuil de la porte et tous les réserves pour les réseaux. Notez la gaine de ventilation pour le mini vide sanitaire et la lame d’air derrière le doublage.

Le palier de la porte du rez-de-chaussée sert à faire passer tout une série de réseaux. Caché sous le tuyau rouge, l'évacuation des eaux usées. Au-dessus deux tubes de 100 mm pour les sorties / entrées d'eau et de l'électricité. A gauche la ventilation du vide sanitaire / doublage.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Dalle du RDC et quelques autres détails. »

Gros oeuvre > Fondations - vide sanitaire - dalle Par FouDeRuine le 01/06/2014 à 19h26
J’ai commencé la campagne de mai par le changement du linteau d’une fenêtre du 1er étage. Un travail finalement facile : couper le linteau au milieu pour mettre une étai ; enlever chacun des deux côtés du linteau et le remplacer par un linteau neuf. Ici il est remplacé par un pré-linteau en béton armée dans la partie centrale et par un bois de recup à l’intérieur. Et il ne reste plus qu'à rejointoyer les pierres.

La fenêtre est du 1er étage remise à neuf : changement du linteau intérieur et rejointoyage.

Le gros morceau a été la réalisation de la dalle sur plot du RDC.

Pressentant une humidité importante, j’ai décidé de créer un mini vide sanitaire inspiré des hypocaustes romains.
Des pots à jardiner sont remplis de mortier, il y en a autour de 200.
Ces plots sont disposés sur le sol par l’intermédiaire d’une mini fondation en mortier.

Réalisation de la dalle sur plots. Les plots, des pots pour le jardinage remplis de mortier, sont mis en place un à un. Ils portent des dalles de 40*40 cm conçues au départ pour réaliser des terrasses.

Les plots portent des dalles de terrasse de 40*40*3,5. Ces dalles ne sont pas armées mais présentent déjà une très bonne tenue à la flexion.
Une chape de 3cm armée de PAF–C est ensuite coulée sur ce dallage. Au total l’épaisseur de maçonnerie fait 7 à 8 cm laissant un vide d’air (ventilé) d’environ la même épaisseur.

La dalle sur plots achevée. Sur les dalles de 40*40 a été coulé une chape de 3 cm armée par du PAF-C.

Au total il m'a fallu 8 jours de travail pour réaliser cette dalle.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Saint Martin Du Mont (1)
Bonsoir,
je suis. très sympa ce que tu fais, et en solo !
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Saint Martin Du Mont (1)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre ultra utile Env. 8000 message Haute Garonne
Bonjour,
Toujours aussi impressionnant.
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 8000
Dept : Haute Garonne
Ancienneté : + de 7 ans
 
Photographe Env. 300 message Landes
Complètement dingue!!! mais bravo!!! quel courage!
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 300
Dept : Landes
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Doublage du RDC »

Second oeuvre > Cloisons - portes intérieures Par FouDeRuine le 05/07/2014 à 16h58
Campagne de juin :

Elle a été surtout consacrée à la réalisation du doublage des murs humides (plus ou moins) du RDC. Il est réalisé en continuité avec le vide sanitaire : la ventilation basse est prise au sud, débouche dans le vide sanitaire, remonte dans le doublage puis sort par un tuyau PVC vers la ventilation haute au nord. Il existe 3 bouches d’inspection (des tampons pour tuyaux PVC).
Le doublage ne concerne que les 3 premières assises (soit 165 cm avec le soubassement en agglo), la dernière n'est "qu'esthétique".

Le doublage côté ouest, réalisé en béton cellulaire il vient en continuité du vide sanitaire le long des murs enterrés.

Le doublage est en béton cellulaire de 7 cm amarré au mur par des tiges filetés inox. La face coté mur du béton cellulaire a été peinte avec une peinture pour cave, théoriquement étanche. Le but est d’éviter que la vapeur d’eau du doublage ne passe trop vers l’intérieur pendant l’hiver sans chauffage, cette peinture doit jouer le rôle de pare-vapeur.

Le doublage du coté cheminée. Il ne se limite ici qu'aux parties basses.

Un test d’étanchéité fait avec un aspirateur m’a quand même montré qu’il existait pas mal de porosité à travers cette paroi.

Sinon j’ai aussi préparé la trémie de l’escalier du RDC au 1er. Le coin sud-ouest auparavant sombre et sale est devenu beaucoup plus accueillant.

La trémie de l'escalier du RDC au 1er est désormais prête.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Campagne de juillet 2014 »

Autres > Autres Par FouDeRuine le 10/08/2014 à 12h01
Campagne de juillet (qui dépasse aussi un peu sur aout) :

En premier lieu, j’ai réalisé un escalier provisoire entre le RDC et le 1er. C’était lassant d’avoir à sortir pour changer d’étage.
L'escalier provisoire du RDC au 1er tout en bois de coffrage.


Ensuite j’ai réalisé un égout pour évacuer les eaux pluviales de la gouttière nord. Le but est d’assainir ce côté de la maison. Les bordures sont en ardoises.
Egout d'évacuation des eaux pluviales, bordure en piquet d'ardoise.

Puis j’ai pris 3 jours pour construire un échafaudage de 7 m de haut pour aller travailler sur la cheminée. Il est entièrement réalisé en bois de coffrage parce que j’en avais plein qui avait servi au plancher provisoire. Il est accroché au mur par 4 grosses vis. C'était un gros défit pour moi
Un échafaudage fait maison (bois de coffrage) pour travailler sur la cheminée.

Pour travailler plus à l’aise j’ai mis des planchers dans les conduits de cheminée qui sont très larges. Ils laissent aussi passer pas mal de flotte et il faudra les boucher par la suite.
Système pour installer un plancher dans les conduits de cheminées.


Et voilà le travail. J’ai blanchis les ardoises avec le mortier. Comment se débarrasser de ces traces ? Eau de javel, Karcher, je cherche encore...
En dessous on voit les nouvelles fenêtres qui ont été posées fin juillet (pas par moi).
Nouvelles fenêtres, échafaudage de côté et traces blanches sur les ardoises.

Ensuite j’ai habillé le plafond du 1er (plancher du 2ème donc).


Le plancher du 2ème avant finition.

Dans un premier temps j’ai fixé des renforts en 10*10 cm sous le plancher via des vis agglo. Ces renforts atténuent considérablement le rebond du plancher tout en permettant la fixation du plafond.
Pose des nervures sous le plancher du 2ème.

Ensuite j’ai rempli l’espace de laine de verre.
Isolation du plancher du 2ème


Puis j’ai lambrissé tout le plafond. Les lambris sont vissés. Les clips traditionnels sont chiant à mettre et trop fragiles pour résister aux efforts de dilatation dus à l’humidité.
Lambrissage du plancher du 2ème.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Photographe Env. 300 message Landes
WOUHAOU!!!!
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 300
Dept : Landes
Ancienneté : + de 7 ans
 
Photographe Env. 400 message Plouguerneau (29)
Bonjour,
Nous construisons sur le Finistère nord également. Où comptez-vous acheter votre moquette? car à part St Maclou je n'ai aucune idée d'autres magasins....
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 400
De : Plouguerneau (29)
Ancienneté : + de 8 ans
Article

« Campagne d’aout 2014 »

Décoration - finition > Autres Par FouDeRuine le 15/09/2014 à 00h06
J’ai poursuivi le travail sur la cheminée en bouchant les deux conduits avec des dalles de béton recouvertes par une bonne couche de mortier.

La ventilation de la cheminée

Un chapeau de ventilation ventile l’espace assez vaste des conduits.

Le trou du tuyau du poêle. A gauche la lauze bouchant le trou provisoirement.

Un passage pour un tuyau de 200 mm est prévu pour le poêle. Pour l’instant il est fermé par une lauze simplement posée dessus.
Derrière j'ai ajouté une plaque de zinc au dessus du solin de la faitière que je juge un peu vulnérable, il s'est déjà ouvert. Scellée par une bonne couche de mortier, j'espère que ça tiendra.


Sinon j’ai passé beaucoup de temps sur l’ouverture de la mezzanine.
J’ai repeint les lambris du plafond en blanc, j’ai consolidé la cheminée en mettant deux jambes de forces sur les consoles.
J’ai viré le plancher provisoire, la dernière solive authentique de la maison, l’armoire murale et son vieux linteau pourris.

Peinture du plafond, rejointoiement, ouverture de la mezzanine.

Ensuite rejointoiement de la cheminée, des murs de RDC (pas tout à fait fini d’ailleurs), pose du demi plancher sous la fenêtre du 1er, sans oublier les câbles électriques.

La mezzanine assure un éclairage bien plus abondant au rez-de-chaussée via la fenêtre du 1er.

Bref tout cela fut long et parfois un peu compliqué mais la mezzanine remplie parfaitement son rôle et éclaire bien le RDC. La hotte de la cheminée se retrouve mise en valeur tandis que l’ambiance « bas-de-plafond » a été largement atténuée.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
Article

« Campagne d'octobre 2014 »

Décoration - finition > Autres Par FouDeRuine le 20/10/2014 à 16h32
La campagne d’octobre a été centrée sur plein de petits sujets.

La cheminée du RDC et son environnement

J’ai principalement achevée la mise en valeur des cheminées en les rejointoyant et leur mettant un plafond.

Le plafond de la cheminée du RDC

J’ai aussi presqu’entièrement fini le rejointoyage intérieur et créer deux ventilations.

Le plafond de la cheminée du 1er

J’ai passé 5 jours sur la finition de la cage d’escalier au 2ème. C’était long pour un espace de 2 m2.

La cage d'escalier au 2ème étage

Voilà, maintenant on va voir comment on va passer l'hiver surtout au niveau de l'humidité, un problème complexe.

Mon budget atteint maintenant environ 67 000 € dont 45 000 € pour les travaux. J’ai passé environ 200 jours de travail à plein temps soit 1600 heures ce qu’on peut estimer à 40 000 € (25 € / h).
Le cout total est donc d’environ 107 000 € ce qui pour 70 m2 fait 1528 € / m2. Le prix moyen du m2 à Plougastel est de 1840 € (meilleursagents.com) donc je suis encore dans les clous mais c’est pas fini.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 10 message Loire Atlantique
Bonsoir "fou de ruine"

J'ai pris un peu plus de temps pour consulté l'ensemble de ton travail et encore une fois
je te tire mon chapeau. j'aurais quelques question sur la ventilation de ton mur au RDC que tu as mis
derrière des agglo. Reste plus qu'à visiter un jour ton œuvre à Plougastel... Christophe, cousin et futur
finistèrien.
Messages : Env. 10
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 6 ans
 
Membre utile Env. 600 message Loire Atlantique
25€/h? je pense que c'est plus.
perso mon menuisier c'est 300€ la journée et je doute qu'il fasse 12h par jour. on doit taper plutôt dans les 35€/h pour un salarié au niveau du devis.
mais cela dois varier selon les régions
cela dit beau boulot.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 600
Dept : Loire Atlantique
Ancienneté : + de 7 ans
 
FouDeRuine Picto info Auteur du sujet
Super photographe Env. 300 message Finistere
Citation: perso mon menuisier c'est 300€ la journée et je doute qu'il fasse 12h par jour. on doit taper plutôt dans les 35€/h pour un salarié au niveau du devis.

Et les garagistes c'est 40 €/h... Le SMIC c'est moins de 10 €/h.
Déjà il faut voir si c'est HT ou pas. 25 €//h c'est HT, TTC c'est 30 €. Ensuite le menuisier à peut être une secrétaire, un atelier, des outils, une voiture... Il faut intégrer tous ces couts.
Picto recompense Super photographe
Messages : Env. 300
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 7 ans

En rapport avec cette page :

Devis construction de maisonArtisan
Devis construction de maison
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Tout savoir sur la MAP
Tout savoir sur la MAP
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres de Forum Construire
Les 10 maisons les plus extraordinaires des membres ...
L'équipe de Forum Construire sélectionne pour vous les plus belles photos des membres et du web.
Calculette construction gratuite !
Calculette construction gratuite !
Découvrez les outils et services exclusifs de ForumConstruire.com

Autres récits de construction :

  • plain pied passif avec patio
     29  Plain pied passif avec Patio
    Bonjour, Apres avoir trouve un terrain et travaille sur nos plans pendant de longues semaines ... Je lance mon recit de la future construction :) Le ...
    Finistere Par gysmovoile 787 mess.
  • adieu grisaille vive la bretagne
     29  Adieu grisaille, vive la Bretagne
    Bonjour Apres 20 ans en region Parisienne pour moi et douze pour ma femme, nous avons decider de quitte la grisaille pour revenir en province, dans sa ...
    Le Relecq Kerhuon (Finistere) Par magma242 95 mess.
  • extension en finistere
     29  Extension en Finistère
    Apres la construction de notre maison il y a un petit peu plus de 10 ans, nos souhaits evoluent et nous partons pour des travaux assez consequents sur ...
    Le Relecq Kerhuon (Finistere) Par bzhenzo 155 mess.
  • maison contemporaine a plounerin 22780
     29  Maison contemporaine à Plounérin (22780)
    Bonjour a tous, Apres avoir trouve un terrain sur la commune de Plounerin au mois de novembre 2015,nous avons fait le tour des differents constructeurs ...
    Finistere Par Gregs29 58 mess.
  • ty nous
     29  Ty Nous
    Bonjour a tous Nous partons a l'aventure et au-dela pour la construction de notre petit chez nous en cette annee 2011 qui s'annonce. Viabilisation: ...
    Finistere Par Kristell 511 mess.
  • extension au pays de landerneau
     29  Extension au pays de Landerneau
    Depuis le jour ou nous avons achete la maison ( en 2003), nous avions le projet de realiser une extension pour y ajouter une chambre parentale. Apres des ...
    St Thonan (Finistere) Par liloumat 193 mess.
  • premiere construction finistere nord
     29  Premiere construction Finistère nord
    Bonjour a tous, Voici donc le recit de notre premiere construction. C ' est une maison contemporaine de 115m2 ,toiture monopente, avec 1 chambre sdb ...
    Finistere Par youkost 422 mess.
63
abonnés
surveillent ce récit

"Autorénovation d’une ruine bretonne"

Accueil du projet Sommaire du projet Photos du projet Derniers messages Partager
FouDeRuine Auteur : FouDeRuine
Localisation du projet Lieu de la construction :
FRBretagneFinistere Plougastel Daoulas Voir sur une carte
Informations sur le projet Informations sur le projet :
Type de travaux : Rénovation
Type de construction : Plusieurs étages
Style : Régionale / Traditionnelle
Label énergétique : Aucune
Type de constructeur : Auto-construction
Auto-construction du projet Type de professionnel : auto-construction
Raccourci internet du récit Raccourci internet
Voir