Retour
Menu utilisateur
Menu

Avec Plancher chauffant Eau faut il un radiateur d'appoint ?

Ce sujet comporte 49 messages et a été affiché 11.470 fois
Nouveau sujetPicto plus RépondrePicto reply Picto reply
7
abonnés
surveillent ce sujet
 
Env. 10 message Chatillon (92)
Bonjour,

Je suis en train de faire construire un pavillon. J'ai choisi de faire installer une chaudière à condensation.
Pour le niveau de vie (sejour + cuisine us) j'ai opter pour un chauffage par le sol, cet espace fait environ 40 M².
Aujourd'hui mon constructeur m'explique que ce chauffage par le sol ne me permattra guere de dépasser 17 / 18 °C et qu'il serait plus judicieux d'ajouter un radiateur dans cette piece.

Qu'en pensez vous ?
Messages : Env. 10
De : Chatillon (92)
Ancienneté : + de 9 ans
 
message
Ne vous prenez pas la tête pour une installation de pompe à chaleur...

Allez dans la section devis pompes à chaleur du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de chauffagistes de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les chauffagistes, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-36-devis_pompes_a_chaleur.php
 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
Bonjour,
Citation: Aujourd'hui mon constructeur m'explique que ce chauffage par le sol ne me permattra guere de dépasser 17 / 18 °C et qu'il serait plus judicieux d'ajouter un radiateur dans cette piece.
N'importe quoi. Un plancher chauffant permet de chauffer n'importe quelle surface à partir du moment où il est correctement dimensionné. Il faut donc que la puissance installée couvre les deperditions du batiment pour les températures les plus basses.
A+
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Photographe Env. 400 message Proche De Dinan (22)
Change de constructeur si ce n'est pas trop tard...
On peut très chauffer cette surface et même plus, faut faire le calcul adéquat.
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 400
De : Proche De Dinan (22)
Ancienneté : + de 12 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
Performant en variation spatiale (homogénéité des températures) oui. Performant en variation temporelle (réactivité), pas du tout.

Mais quoi qu'il en soit, comme dit au dessus, si la température de consigne ne peut pas être atteinte, cela ne viendra pas du plancher chauffant.

Le constructeur n'a pas eu le réflexe de croire que le producteur était une habituelle PAC aérothermique ? Unsure Blush
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Photographe Env. 9000 message Aube
Isaac, t'es chiant, ca fait des plombes qu'on t'explique qu'un plancher chauffant est réactif (on en a, on sait de quoi on parle) Mad Est ce qu'un jour, tu te remettras en question? ca frole la paranoia...
A part ça, je rejoins les autres, avec un pc dimensionné correctement, tu peux obtenir la température que tu souhaites.
auto construction terminée
165m² + 65 m² garage
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 9000
Dept : Aube
Ancienneté : + de 13 ans
 
Membre super utile Env. 8000 message Aveyron
bonjour : Un plancher chauffant réactif ??? au bout de combien de temps ??? Il y a quand même une masse à chauffer. Avec une chappe liquide, c'est un peu plus rapide, mais bon.

Le plafond de cette pièce a-t-il une hauteur standard 2,40 ou 2,50 ???
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 8000
Dept : Aveyron
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
LARZAC a écrit:bonjour : Un plancher chauffant réactif ??? au bout de combien de temps ??? Il y a quand même une masse à chauffer. Avec une chappe liquide, c'est un peu plus rapide, mais bon.

Ouais environ 100 kg pour 1 m² de plancher.

stephrider a écrit:Isaac, t'es ****, ca fait des plombes qu'on t'explique qu'un plancher chauffant est réactif (on en a, on sait de quoi on parle) Mad Est ce qu'un jour, tu te remettras en question? ca frole la paranoia...

Si un plancher chauffant est réactif, alors un panneau rayonnant est une bombe.
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Photographe Env. 9000 message Aube
avez vous des planchers chauffants messieurs?
Moi, j'en ai un, locaterre en a un, on vous dit depuis des mois qu'en 1h30, on a impact sur la température.
auto construction terminée
165m² + 65 m² garage
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 9000
Dept : Aube
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 2000 message Dans Un Coin De Paradis (20)
stephrider a écrit:avez vous des planchers chauffants messieurs?
Moi, j'en ai un, locaterre en a un, on vous dit depuis des mois qu'en 1h30, on a impact sur la température.


et j'en ai un également ! température réglée à 22 (mme est frileuse)

température 22 dans la maison du début à la fin de l'hiver, le matin, le midi, le soir, la nuit, qu'il fasse froid ou chaud dehors.
et j'en profite pour rajouter un détail : cessez de poser du plancher en bas et des radiateurs en haut, c'est stupide !

faites du plancher... ou des radiateurs ! ne compliquez pas inutilement la chose.
Messages : Env. 2000
De : Dans Un Coin De Paradis (20)
Ancienneté : + de 10 ans
 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
Citation: bonjour : Un plancher chauffant réactif ??? au bout de combien de temps ??? Il y a quand même une masse à chauffer. Avec une chappe liquide, c'est un peu plus rapide, mais bon.
C'est typiquement l'argument qui est sorti systèmatiquement mais qui n'a aucun fondement...Tu attends qu'il fasse 16°C dans ta maison pour mettre en route le chauffage. Parce que le plancher chauffant éteint est à la température intérieure du batiment, et donc il va se rechauffer très vite (enfin, s'il est correctement dimensionné et réglé bien sur) et le temps de réaction va être rapide :1h -1h30 dans mon cas. Et avec les regulations actuelles, ce temps de chauffe est invisible pour l'utilisateur.
A+
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +9 ans.
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 10 message Chatillon (92)
Merci pour vos réponses... c'est bien ce que je pensais. Donc suppression du radiateur que le constructeur veut que je mette en sus.
Messages : Env. 10
De : Chatillon (92)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Photographe Env. 400 message Proche De Dinan (22)
Franchement Isaac, si je suis d'accord avec toi sur certains sujets, je ne lui suis vraiment pas sur celui-là.
J'ai emménagé en novembre dans ma maison qui a un plancher chauffant au RDC + étage.
J'ai une chaudière gaz avec sonde extérieure.
Je peux te confirmer que mon plancher chauffant est très réactif et que les temps annoncés sur le forum (entre 1H et 1H30) sont largement respectés dans mon cas.
Afin de bénéficier des apports solaires, j'ai programmé le fonctionnement de ma chaudière sur différentes plages (exemple : 5H00-7H30 et 15H00-22H30 pour un jour où je travaille).
Jusqu'à présent, je n'ai jamais eu froid et je suis très content de mon installation. J'ai entre 20 et 21 tout le temps dans la maison.
Alors s'il te plait, accepte les remarques de locaterre et stephrider car je me rajoute à leurs listes de ceux qui ont des planchers chauffants et qui ont remarqué que le délai de réactivité était rapide.

A +
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 400
De : Proche De Dinan (22)
Ancienneté : + de 12 ans
 
Env. 20 message Lille (59)
Si le plancher chauffant est bien réalisé, avec des tuyaux pas trop espacés et bien répartis, il est très réactif (il est aussi aidé en celà par le gestion et aussi avec la sonde extérieure qui anticipe les variations).

si le plancher chauffant est mal conçu, si par exemple, vous êtes tombés sur une boite qui à placé le minimum de tuyaux et qui les a trop espacés ou s'ils n'ont pas couvert toute la surface par mesure d'économie (pour vous faire croire qu'ils étaient mieux placés que les autres) ... si de plus les tuyaux ne sont pas bien "noyés" dans la chape, ben là , il sera lent et inconfortable.

CA, c'est simplement du au fait que le tuyau a une trop grande surface à chauffer, donc le béton entre les tuyau reste froid et donc, ça ne chauffe pas. (donc, faites attention à l'espace entre tuyaux), car même en augmentant la température d'eau ... ben ça chauffe pas !

C'est donc toujours une question de sous sous... mais après, faut pas se plaindre. De plus, si ce ne sont pas des tyuax spécialisés dont l'intérieur est parfaitement lisse, ça rallenti le flux et ça génère de la boue (on peut donc acheter ses tuyaux chez le Brico du coin), mais parès, faut pas raler !!!

et c'est éxactement la même chose pour le plafond rayonnant : il faut plutot des panneaux rayonnants de faible puissance, bien répartis, que des panneaux de forte puissance, concentrés au milieu de la pièce ... ou avec des trous sans chauffage par endroits ...
Messages : Env. 20
De : Lille (59)
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
stephrider a écrit:avez vous des planchers chauffants messieurs?
Moi, j'en ai un, locaterre en a un, on vous dit depuis des mois qu'en 1h30, on a impact sur la température.

Ca je veux bien le croire. Moi je parle de changement sérieux de la température de consigne, comme élever la température de 3° d'une maison laissée à 17° par exemple.

Quelle est l'anticipation à prévoir ? Toujours le temps de regarder un film à la télé, soit 1h30 ?

mpil a écrit:et j'en ai un également ! température réglée à 22 (mme est frileuse)

température 22 dans la maison du début à la fin de l'hiver, le matin, le midi, le soir, la nuit, qu'il fasse froid ou chaud dehors.
et j'en profite pour rajouter un détail : cessez de poser du plancher en bas et des radiateurs en haut, c'est stupide !

faites du plancher... ou des radiateurs ! ne compliquez pas inutilement la chose.

J'ai visité la maison récente d'une connaissance dans le Tarn. Béton cellulaire, plancher chauffant au RDC avec larges baies sud, et radiateurs à l'étage. Le propriétaire me confie que la température au RDC est dépendante des apports solaires, et que les radiateurs ne tournent quasiment jamais avec le vide sur séjours.

Alors qu'aurait apporté un chauffage au sol à l'étage, à part du poids mort ? Une meilleure régulation ?

locaterre a écrit:C'est typiquement l'argument qui est sorti systèmatiquement mais qui n'a aucun fondement...Tu attends qu'il fasse 16°C dans ta maison pour mettre en route le chauffage. Parce que le plancher chauffant éteint est à la température intérieure du batiment, et donc il va se rechauffer très vite (enfin, s'il est correctement dimensionné et réglé bien sur) et le temps de réaction va être rapide :1h -1h30 dans mon cas. Et avec les regulations actuelles, ce temps de chauffe est invisible pour l'utilisateur.

Tellement invisible qu'il faut prendre en compte le temps de réactivité dans les programmations.

Il faut parler d'énergie à accumuler avant d'atteindre le niveau de dissipation attendu (défini par les déperditions).

Et en fonction de l'intermittence du chauffage, la chape peut être à une température bien inférieure à celle nécessaire pour le chauffage de la maison lorsque ce dernier reprendra.

Rove a écrit:Franchement Isaac, si je suis d'accord avec toi sur certains sujets, je ne lui suis vraiment pas sur celui-là.
J'ai emménagé en novembre dans ma maison qui a un plancher chauffant au RDC + étage.
J'ai une chaudière gaz avec sonde extérieure.
Je peux te confirmer que mon plancher chauffant est très réactif et que les temps annoncés sur le forum (entre 1H et 1H30) sont largement respectés dans mon cas.
Afin de bénéficier des apports solaires, j'ai programmé le fonctionnement de ma chaudière sur différentes plages (exemple : 5H00-7H30 et 15H00-22H30 pour un jour où je travaille).
Jusqu'à présent, je n'ai jamais eu froid et je suis très content de mon installation. J'ai entre 20 et 21 tout le temps dans la maison.
Alors s'il te plait, accepte les remarques de locaterre et stephrider car je me rajoute à leurs listes de ceux qui ont des planchers chauffants et qui ont remarqué que le délai de réactivité était rapide.

Alors pourquoi as-tu aménagé des plages de chauffes en fonction des créneaux horaires compatibles avec les apports solaires passifs ? Tu regardes la météo le soir avant de valider ?

J'ai plus de facilité à considérer ton témoignage que ceux d'autres membres moins objectifs.

OK dans ma prochaine maison, je réfléchirai pour poser un chauffage au sol. Ou un jour peut-être, un plafond chauffant en rénovation (des plaques de plâtres comparées à une chape de 5 cm, ce ne pourra qu'être plus réactif) si je change également d'avis sur la réalité des bienfaits des PAC (écologie et amortissement).
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
Citation: 'ai plus de facilité à considérer ton témoignage que ceux d'autres membres moins objectifs.
C'est certain que tu as des problèmes de blocage et que du coup, tu radotes inlassablement un discours qui est sans fondement....Moins objectif alors que NOUS, on vit dans nos maisons....C'est pénible cette manière d'essayer de faire croire que NOUS déformons les réalités.

Citation: Tellement invisible qu'il faut prendre en compte le temps de réactivité dans les programmations.
Et alors, c'est invisible. A oui, il faut expliquer la programmation. Programmation : action de programmer une fois pour toute sa régulation afin de tenir compte des caractéristiques du batiment. Par exemple, on ne programme pas de la même manière les consignes pour une maison à faible inertie et une maison à forte inertie.

Citation: Il faut parler d'énergie à accumuler avant d'atteindre le niveau de dissipation attendu (défini par les déperditions). Et en fonction de l'intermittence du chauffage, la chape peut être à une température bien inférieure à celle nécessaire pour le chauffage de la maison lorsque ce dernier reprendra.
Ah bon...Si tu le dis. TU sais evidemment mieux que nous utilisateurs comment se comporte la chape d'un plancher chauffant? La chape d'un plancher chauffant à l'arrêt est à la température intérieure du batiment, c'est pas difficile à comprendre. Dans une maison bien isolée, sur une journée, la température ne peut pas être "bien inférieure" à la température de consigne. Et meme si le batiment est à 17°...La régulation est là pour faire en sorte que aux heures d'occupation du batiment, la température de consigne soit atteinte. C'est facile, sans risque aucun, et sans aucune servitude. Pour un confort incomparable comme de nombreux témoignages le corroborent.

Citation: je veux bien le croire. Moi je parle de changement sérieux de la température de consigne, comme élever la température de 3° d'une maison laissée à 17° par exemple.Quelle est l'anticipation à prévoir ? Toujours le temps de regarder un film à la télé, soit 1h30 ?
Tout dépend de la puissance pouvant être fournie et de l'inertie de la maison. Je pense que la maison de Stephrider aura un temps de réactivité plus court que le mien dans ce cas, mais franchement chez moi, cela descend pas à 17°C en une journée. Si tu mets un poele de 3 kW, c'est idem, tu mettras plus de temps à rechauffer uun batiment qu'avec un poele de 15 kW. L'avantage d'un plancher chauffant, c'est que tu vas arriver dans une maison déjà a température de consigne puisque la regulation aura fait son boulot.
A+
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +9 ans.
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre utile Env. 9000 message Bresse- Saône & Loire (71) (71)
Et puis ce serait intéressant que isaac nous explique comment ça se passe dans une maison à forte inertie, mais sans plancher chauffant, pour remonter la température à 20°C en partant de 17°C, et en faisant l'exercice selon les autres modes chauffage...
du genre le poêle à granulé de 6-8 kW au milieu de la carrée pesant quelques centaines de tonnes, tout étant à 17°C ou pas loin puisque l'air ambiant l'est aussi.

parce que je veux bien qu'il se triture le cerveau sur les planchers et les scénarios "vie réelle", mais tant qu'à faire, autant prolonger la réflexion sur ce qu'il s'évertue à recommander en alternatives.

A toi la parole Isaac Wink
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 9000
De : Bresse- Saône & Loire (71) (71)
Ancienneté : + de 15 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
locaterre a écrit:Citation:je veux bien le croire. Moi je parle de changement sérieux de la température de consigne, comme élever la température de 3° d'une maison laissée à 17° par exemple.Quelle est l'anticipation à prévoir ? Toujours le temps de regarder un film à la télé, soit 1h30 ? Tout dépend de la puissance pouvant être fournie et de l'inertie de la maison


Effectivement le temps de montée en température de la chape dépend de la puissance fournie;


Comme tout le monde (ou presque) discute dans le vide avec des intuitions et aucun calcul sérieux, je me suis livré à mon exercice favori, le calcul >>>

Poids d'une chape anhydride de 100 m2 et 5 cm d'épaisseur : au plus 10 000 kg (densité de 2).

Capacité therrmique correspondante: 10 000 kJ / °C , soit 2.8 kWh / °C.

Donc avec une source de chauffage du plancher de 6 kW on élève sa température de plus de 3 °C / heure. Si température initiale de 17 °C , on atteint la température "de consigne" ( en gros 23 °C) en moins de 2 h . Si la "chaudière est 2 fois plus puissante, cela peut-être deux fois plus rapide.

Bonne discussion.....
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
Citation: mme tout le monde (ou presque) discute dans le vide avec des intuitions et aucun calcul sérieux,
Je t'ai connu plus fin... Les retours d'experience des utilisateurs sont-ils des discussions dans le vide?? Tes calculs ne font que confirmer ce que nous vivons au quotidien....D'ailleurs, il me semble avoir lu sur ce forum de nombreux posts où tu fais comme nous, tu relates tes expériences quotidiennes...Tongue
A+
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Bonsoir Locaterre,

Si j'ai écrit "tout le monde" , c'était pour faire court....Et pour ne pas citer quelqu'un en particulier ( ) . Ben oui, je suis diplomate....

Les retours d'expérience comme le tien étaient intégrés dans "(ou presque)".

Si mes calculs confirment les retours d'expérience , mon but est atteint, c'est ce que je voulais faire. Mais je laisse chacun en juger....
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Photographe Env. 9000 message Aube
tu as très bien confirmé Wink
auto construction terminée
165m² + 65 m² garage
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 9000
Dept : Aube
Ancienneté : + de 13 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Oise (60)
mgarrig a écrit:Bonsoir Locaterre,

Si mes calculs confirment les retours d'expérience , mon but est atteint, c'est ce que je voulais faire. Mais je laisse chacun en juger....

Ben alors là mgarrig, le retour d'expérience je te le communique demain soir . Et du solide, pas des paroles dans le vide
Ma pac vient de me lâcher , une fuite gaz au niveau du condenseur.
Donc je vais chauffer avec la résistance de 9 kw , et je vais relever la température du plancher avec un thermomètre IR , heure par heure.
J'ai justement un plancher de 5 cm d'épaisseur sur 200 m2
On va voir si tu es un vrai chercheur
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Oise (60)
Ancienneté : + de 12 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
locaterre a écrit:
isaac a écrit:J'ai plus de facilité à considérer ton témoignage que ceux d'autres membres moins objectifs.
C'est certain que tu as des problèmes de blocage et que du coup, tu radotes inlassablement un discours qui est sans fondement....Moins objectif alors que NOUS, on vit dans nos maisons....C'est pénible cette manière d'essayer de faire croire que NOUS déformons les réalités.+

Excuse-moi, je ne cherche pas à être désagréable mais lorsque je vois par exemple que tu déformes la réalité de ton identité en t'efforçant de te faire passer pour un homme (curieuse démarche), effectivement, j'avoue ne pas connaitre toutes tes motivations, et conserve des réticences à boire tes paroles. Sans rancune.

mgarrig a écrit:Effectivement le temps de montée en température de la chape dépend de la puissance fournie;

Comme tout le monde (ou presque) discute dans le vide avec des intuitions et aucun calcul sérieux, je me suis livré à mon exercice favori, le calcul >>>

Poids d'une chape anhydride de 100 m2 et 5 cm d'épaisseur : au plus 10 000 kg (densité de 2).

Capacité therrmique correspondante: 10 000 kJ / °C , soit 2.8 kWh / °C.

Donc avec une source de chauffage du plancher de 6 kW on élève sa température de plus de 3 °C / heure. Si température initiale de 17 °C , on atteint la température "de consigne" ( en gros 23 °C) en moins de 2 h . Si la "chaudière est 2 fois plus puissante, cela peut-être deux fois plus rapide.

Bonne discussion.....

Merci pour tes calculs destinés à dissiper les doutes, mais...

Tu oublies que pendant cette montée en température avec la puissance calculée, ne sont pas pris en compte des déperditions du bâtiment.

Ensuite, un chauffage ayant atteint sa température ne veut pas dire que la maison est chauffée, d'autant plus que la régulation va devoir freiner à l'approche de la température de consigne (sinon risque de surchauffe ensuite...).

Je m'explique : en allumant des convecteurs à réaction quasi immédiate (pas d'inertie dans le chauffage), la maison n'est pas pour autant instantanément chauffée (cela répond peut-être à la question de Fredoche sinon, j'y reviendrai).

Car il reste les masses du bâtiment entier à chauffer, qui font eux aussi office de tampons... La hauteur sous plafond a également son mot à dire.

Aussi, tu parles de puissance pouvant être deux fois plus grande... Or dans la plupart des cas, c'est une PAC qui est raccordée aux planchers chauffants, avec un surdimensionnement normalement minimal, tout juste suffisant pour les relances. En intersaisons ou avec une vraie chaudière, OK.

Bref, je suis désolé, mais dans ce cas, un si rapide calcul de deux lignes est un peu juste pour comprendre. Je pense que tu t'en rends compte.
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
Citation: Excuse-moi, je ne cherche pas à être désagréable mais lorsque je vois par exemple que tu déformes la réalité de ton identité en t'efforçant de te faire passer pour un homme (curieuse démarche), effectivement, j'avoue ne pas connaitre toutes tes motivations, et conserve des réticences à boire tes paroles. Sans rancune.
Isaac, dans la mesure où tu ne me connais pas, j'aimerai savoir comment tu peux savoir si je suis un homme ou une femme...Comme d'habitude, tu affirmes des choses sans savoir. Je t'ai déjà signalé que tes allusions douteuses n'ont pas leur place sur sur forum....Comme je l'ai déjà écrit, homme ou femme, on s'en fout et c'est pas en essayant de me discréditer sans cesse que tu arriveras à faire croire que tu as la moindre compétence en thermique... Personnellement, tu me saoules et j'aimerai que la modération fasse son boulot pour qu'enfin, je puisse répondre à un post sans avoir une remarque hors propos de ta part...
A+
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre super utile Env. 30000 message Sur Le Forum (77)
bonjour locaterre et isaac, il y avait bien longtemps...

doit on employer les mêmes méthodes pour avoir le calme ?

je sais pas, moi, partagez vous les posts sans vous rencontrer

car si isaac dit "bonjour", locaterre dira forcément "bonsoir" et inversemement.

on vous l'a déjà dit, vous pouvez toujours dialoguer en MP

merciHappy
De tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent (Coluche)
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 30000
De : Sur Le Forum (77)
Ancienneté : + de 15 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Moselle
Bonjour,
Sans vouloir rajouter de l'huile sur le feu, j'apporte ma petite contribution sur la notion de réactivité...

Nous somme actuellement logé à titre gratuit (pour pas dire que nous habitons un temps chez mes beau-parents...) avec plancher chauffant dans toute la maison (plein pied)...

La réactivité face au rayon de soleil reste, pour nous, dans la chambre, plutot pénible...
En effet, avec un bambin de 9mois maintenant, durant l'hivers, nous souhaitions 18-19° dans la chambre... Ainsi, au début de l'hivers, thermostat réglé sur 19°... ça va bien tant qu'il n'y à pas de soleil ( assez souvent cette hivers d'ailleurs...), mais les jours de soleil, le soir, on se retrouve avec parfois plus de 21° le soir...Moi qui apprécie les chambres plutot fraîche avec 17° pour bien dormir, je trouve cela pénible...La chape au soir est encore tiede le soir bien que la consignede l'arrêt de chauffage ait été à 19° dans la pièce...

Sur ce point, je trouve difficile de trouver un réglage s"adaptant au jour le jour...
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
Dept : Moselle
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
stephplr77 a écrit:bonjour locaterre et isaac, il y avait bien longtemps...

doit on employer les mêmes méthodes pour avoir le calme ?

je sais pas, moi, partagez vous les posts sans vous rencontrer

car si isaac dit "bonjour", locaterre dira forcément "bonsoir" et inversemement.

on vous l'a déjà dit, vous pouvez toujours dialoguer en MP

merciHappy


Oui...Et je devrai me la fermer en lisant les conneries que ce cher isaac écrit sur moi....Désolé, c'est pas mon style...C'est marrant parce que Isaac n'est pas simplement un problème avec locaterre...Il s'accroche souvent avec Stephrider, Fredoche, Mgarrig, sans parler d'Elisa21 et je ne te vois jamais écrire ce type de message à leur encontre...Si je pouvais enfin répondre à un post- sans me faire attaquer personnellement- pour aider les forumeurs comme je le fais depuis 2006, j'en serai ravi.
A+
Edité 1 fois, la dernière fois il y a +9 ans.
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
ladenree a écrit:Ainsi, au début de l'hivers, thermostat réglé sur 19°... ça va bien tant qu'il n'y à pas de soleil ( assez souvent cette hivers d'ailleurs...), mais les jours de soleil, le soir, on se retrouve avec parfois plus de 21° le soir...Moi qui apprécie les chambres plutot fraîche avec 17° pour bien dormir, je trouve cela pénible...La chape au soir est encore tiede le soir bien que la consigne de l'arrêt de chauffage ait été à 19° dans la pièce...
C'est un plancher chauffant hydraulique?? Avec une chape anhydrite? Est-ce qu'il y a une sonde exterieure? Je trouve étrange que tu le trouves "tiede" le soir, ce qui voudrait dire qu'il n'a pas été coupé...Quelle est l'orientation de la chambre (sud-ouest ??)

En truc à tester surtout si tu aimes les chambres à 17°C, couper la circulation pour la boucle de la chambre sur la nourrice. Si tu as encore chaud, c'est que le plancher chauffant ni est pour rien. Et s'il fait encore trop chaud, il est aussi possible d'ouvrir la fenetre un quart d'heure avant de se coucher. Si les 21°C viennent uniquement des apports solaire gratuits, cela ne sera dramatique ni pour l'environnement, ni pour ton portefeuille.
A+
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
stephplr77 a écrit:bonjour locaterre et isaac, il y avait bien longtemps...

doit on employer les mêmes méthodes pour avoir le calme ?

je sais pas, moi, partagez vous les posts sans vous rencontrer

car si isaac dit "bonjour", locaterre dira forcément "bonsoir" et inversemement.

on vous l'a déjà dit, vous pouvez toujours dialoguer en MP

merci Happy

Salut, je n'ai malheureusement jamais réussi à dialoguer en MP avec Locaterre qui préfère le public.

Lorsque je reçois des messages privés de membres demandant des infos ou de l'aide, je leur réponds toujours avec grand plaisir.

Le fait que des divergences d'opinions affirmées sur le forum ne soient pas toujours digestes pour les lecteurs est quelque chose de tout à fait compréhensible, et je déplore l'esprit de contradiction.
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre ultra utile Env. 70000 message 3 X Cote D'or = 63 !
isaac a écrit:

Lorsque je reçois des messages privés de membres demandant des infos ou de l'aide, je leur réponds toujours avec grand plaisir.



les pauvres, personne pour rectifier tes inepties j'espère qu'ils ne suivent pas tes conseils
Picto recompense Membre ultra utile
Messages : Env. 70000
De : 3 X Cote D'or = 63 !
Ancienneté : + de 14 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Isaac a écrit:Bref, je suis désolé, mais dans ce cas, un si rapide calcul de deux lignes est un peu juste pour comprendre. Je pense que tu t'en rends compte
.

Bien sûr, mais mon calcul a au point l'intérêt de fixer quelques ordres de grandeur effectifs, ce que tu ne fais jamais.


Citation: Ensuite, un chauffage ayant atteint sa température ne veut pas dire que la maison est chauffée, d'autant plus que la régulation va devoir freiner à l'approche de la température de consigne (sinon risque de surchauffe ensuite...).


Les lois de la thermique font que dès que la température de l'émetteur commence à augmenter, c'est à dire dès que le plancher est alimenté il transfère de la chaleur à l'air de la pièce, proportionnelement à la différence de température entre l'émetteur et l'air, ce qui fait qu'avec un émetteur basse température qui s'échauffe lentement, l'air de la pièce a de fortes chances de voir sa température augmenter en suivant celle de l'émetteur.


Citation: Tu oublies que pendant cette montée en température avec la puissance calculée, ne sont pas pris en compte des déperditions du bâtiment.


Pour qu'il y ait des déperditions importantes, il faudrait que le bâtiment soit chaud, ce qui est contraire à ta première critique, que ce n'est pas parce que le plancher est chaud que le bâtiment est chauffé..

Ma logique, c'est que le plancher chauffe en premier l'air du bâtiment sans déperditions notables (biscotte l'inertie du bâtiment) ce qui ne demande pas beaucoup d'energie et permet d'avoir une sensation de confort , témoignée par un thermomètre. Dans un deuxième temps, au fur et à mesure du réchauffement de l'enveloppe, on arrive au niveau de déperdition nominal....


Citation: d'autant plus que la régulation va devoir freiner à l'approche de la température de consigne (sinon risque de surchauffe ensuite...).


Question de performance de la régulation .


Je ne fais pas de la contradiction, Hein ???
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 30 message Isere
Essayes de corriger la pente de ta régulation, et vois si il y a une position de ta sonde extérieure plus approprié
pour pouvoir anticiper tes apports solaires du soir.
On mets souvent ces sondes au nord mais ce n'est pas forcément la meilleure des solutions
Messages : Env. 30
Dept : Isere
Ancienneté : + de 9 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
La sonde ou nord ou pas ? Alors ça a fait l'objet d'une belle polémique sur le forum, avec un sujet dédié.

elisa21 a écrit: les pauvres, personne pour rectifier tes inepties j'espère qu'ils ne suivent pas tes conseils

Sympa la réplique.

Souvent je conseille de prendre contact avec un thermicien, ou architecte bioclimatique.
Et j'ai connu mon thermicien grâce à un membre. Comme quoi.

D'ailleurs l'étude a été facile grâce à ma participation.

mgarrig a écrit:Pour qu'il y ait des déperditions importantes, il faudrait que le bâtiment soit chaud, ce qui est contraire à ta première critique, que ce n'est pas parce que le plancher est chaud que le bâtiment est chauffé..

... à température de consigne. Mais le bâtiment n'est pas aussi froid qu'à l'extérieur, donc même avant que le chauffage ne démarre, les déperditions existent...

mgarrig a écrit:Ma logique, c'est que le plancher chauffe en premier l'air du bâtiment sans déperditions notables (biscotte l'inertie du bâtiment) ce qui ne demande pas beaucoup d'energie et permet d'avoir une sensation de confort , témoignée par un thermomètre. Dans un deuxième temps, au fur et à mesure du réchauffement de l'enveloppe, on arrive au niveau de déperdition nominal....

OK pour la sensation de confort, une fois la température atteinte.
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
isaac a écrit:Salut, je n'ai malheureusement jamais réussi à dialoguer en MP avec Locaterre qui préfère le public.
Cher Isaac, tu m'as envoyé un seul MP, pour m'écrire que je devrais être en total accord avec toi car sinon tout le monde allait construire des passoires thermiques. Je me suis permis de te répondre gentillement que je pouvais être en désaccord et que j'étais encore libre de répondre ce que je souhaitais....Depuis, je n'ai eu aucun MP de ta part!!!

Je sais, j'aurai pu envoyer cette réponse en mp, mais les attaques et mensonges étant publics, j'ai préféré rectifier en public, histoire que tout le monde connaisse ma version.
A+
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Photographe Env. 9000 message Aube
locaterre a écrit:
stephplr77 a écrit:bonjour locaterre et isaac, il y avait bien longtemps...

doit on employer les mêmes méthodes pour avoir le calme ?

je sais pas, moi, partagez vous les posts sans vous rencontrer

car si isaac dit "bonjour", locaterre dira forcément "bonsoir" et inversemement.

on vous l'a déjà dit, vous pouvez toujours dialoguer en MP

merciHappy


Oui...Et je devrai me la fermer en lisant les conneries que ce cher isaac écrit sur moi....Désolé, c'est pas mon style...C'est marrant parce que Isaac n'est pas simplement un problème avec locaterre...Il s'accroche souvent avec Stephrider, Fredoche, Mgarrig, sans parler d'Elisa21 et je ne te vois jamais écrire ce type de message à leur encontre...Si je pouvais enfin répondre à un post- sans me faire attaquer personnellement- pour aider les forumeurs comme je le fais depuis 2006, j'en serai ravi.
A+


salut steph,

je suis un peu d'accord avec locaterre, et moi le premier, je n'hésite pas à renvoyer isaac dans ses lignes quand il est saoulant (càd 99% du temps)
Le souci est peut etre mal cadré car on peut voir un point commun sur tous les accrochages, c'est notre cher "ami"
Quand tu repetes 15000 fois les memes choses et qu'il ressasse à chaque fois les memes aneries, c'est vraiment pénible.
On avait eu la paix quand il avait été banni, ce serait bien qu'elle revienne.
Un forum, c'est un lieu d'échange, lui, c'est un discours monocorde qui ne varie jamais.
auto construction terminée
165m² + 65 m² garage
Picto recompense Photographe
Messages : Env. 9000
Dept : Aube
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
Mes chapes n'étant pas coulées, j'ai encore la possibilité de prévoir un plancher chauffant si cela permet de mieux m'insérer dans la société (de consommation).

En attendant, sur un forum, il n'est pas interdit de défendre ses idées, même si elles restent des âneries aux yeux de certains, dont les discours sont d'ailleurs également très restrictifs, et pas toujours courtois.
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Oise (60)
mgarrig a écrit:
locaterre a écrit:Citation:je veux bien le croire. Moi je parle de changement sérieux de la température de consigne, comme élever la température de 3° d'une maison laissée à 17° par exemple.Quelle est l'anticipation à prévoir ? Toujours le temps de regarder un film à la télé, soit 1h30 ? Tout dépend de la puissance pouvant être fournie et de l'inertie de la maison


Effectivement le temps de montée en température de la chape dépend de la puissance fournie;


Comme tout le monde (ou presque) discute dans le vide avec des intuitions et aucun calcul sérieux, je me suis livré à mon exercice favori, le calcul >>>

Poids d'une chape anhydride de 100 m2 et 5 cm d'épaisseur : au plus 10 000 kg (densité de 2).

Capacité therrmique correspondante: 10 000 kJ / °C , soit 2.8 kWh / °C.

Donc avec une source de chauffage du plancher de 6 kW on élève sa température de plus de 3 °C / heure. Si température initiale de 17 °C , on atteint la température "de consigne" ( en gros 23 °C) en moins de 2 h . Si la "chaudière est 2 fois plus puissante, cela peut-être deux fois plus rapide.

Bonne discussion.....


J'ai réalisé des mesures de température de mes planchers chauffants.
J'ai aussi réalisé des graphiques, mais trop tard pour mettre en ligne ce soir
En résumé:
Démarrage du chauffage ce matin à 9H, uniquement avec la résistance de 9KW de la pac, et arret ce soir à 19H (200 m2 de plancher)
T° du plancher chauffant à 9h : 13° ( l'eau était à la même température)
T° à 19h : 23°
La progression est linéaire jusqu'à 18h,
La température ambiante suit la même progression, de 1°C par heure. Il y avait 12 ° à 9h et 19 ° à 19h
Je constate un ralentissement de la progression de la T° ambiante à partir de 18°.
La T° extérieure était de 11° à 9h , 17 ° de 15h à17h, pour retomber à 13° à 19h
Est ce dû au dT entre l'extérieur et l'intérieur ?! bizarre , le dT n'était pas très important, et en plus j'ai un déphasage d'une bonne dizaine d'heures avec le béton cellulaire.
A cogiter
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Oise (60)
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Bonjour RC60,

Cool tes mesures !!!

En gros, la montée en température est en gros deux fois moins rapide que ce que j'avais estimé (en faisant une règle de trois sur la puissance et la surface).. PAr contre, tu mesures la température de surface avec un thermo IR si j'ai bien compris,

Tu nous mets les graphiques ???
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
Bonjour,
Et tu veux pas nous faire la même chose en mettant 9 kW de radians, des fois...
Comment fonctionne ta régulation? Sondes exterieure et intérieure? Parce qu'avec les températures exterieures actuelles, en journée, l'eau envoyée devait pas être bien chaude si uniquement la loi eau.
A+
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Oise (60)
hop hop , on se calme
La manip d'hier m'a couté 10 euros, alors !!
Locaterre, hier j'ai chauffer uniquement avec la résistance intégrée à la pac.
Je voulais avoir une chauffe linéaire, sans coupure sur loi d'eau.
Alors voilà les courbes.


La maison n'était pas chauffer depuis deux ou trois jours, donc plus beaucoup de calories stockées dans les masses.
J'ai consommé 95 kwh pour 10 h de chauffe.
j'ai 120 litres d'eau dans les planchers + 80 litres dans le ballon intégré à la pac = 200l d'eau à chauffer
Ces mesures de T° ont été réalisées avec un thermomètre IR pour les planchers (avec 12 points de mesures, j'ai représenté la moyenne de ces points)
Le départ d'eau avec un thermomètre à aiguille installé sur une des clarinettes de départ (j'ai également des mesures avec sondes PT 100 de la pac)
La T° d'ambiance avec un thermomètre digital (rdch) et un thermomètre à alcool pour l'étage
Donc il faut prendre ces mesures comme valeurs relatives et non absolues ( je n'ai pas étalonné toute cette chaine de mesure)

Sur le graphique:
les premières mesures sont faites toutes les 45 mn pour avoir un effet zoom au démarrage de la chauffe
A partir de 10 h on peut constater une évolution symétrique de toutes les températures.
Mais à partir de 17 h , la température extérieure baisse, et on constate une stagnation de la température des planchers.
Dommage que les essais s'arrêtent là ! j'aurai dû continuer deux ou trois heures de plus.
Mais maintenant je compte sur vous pour me donner l'explication théorique
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Oise (60)
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre super utile Env. 10000 message Lyon (69)
Bonsoir RC60,

Mon petit essai d'analyse:

De T0 à T0 +30 min, il ne se passe rien.... Ce doit être le temps de tranfert de la chaleur à travers la couche de chape sur les tuyaux.

De T0 +30min à T0+ 2 H (11 H), la température de surface du plancher grimpe très rapidement (près de 3 °C /heure) car il n'échange pas encore avec l'air ambiant ( il est trop froid),

à 11 heures, le plancher est à 3 °C de plus que l'air ambiant et commence à échanger fortement avec lui et apparemment avec l'inertie des murs, SI on prends comme hypothése un tranfert de 10 W/m2/ °C d'écart, le plancher transfère pas loin de 6000 W directement à l'air ambiant, reste 3000 W pour élever sa température, ce qui explique 1 °C à l'heure seulement.

Jusqu'à 17 h, tout va bien.

SUr les deux dernières heures je ne comprends pas encore... Normalement, les déperditions augmentées par la baisse de Text ne devraient pas être sensibles si rapidement.

Beau travail expérimental !!!
Picto recompense Membre super utile
Messages : Env. 10000
De : Lyon (69)
Ancienneté : + de 13 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
RC60 a écrit:En résumé:
Démarrage du chauffage ce matin à 9H, uniquement avec la résistance de 9KW de la pac, et arret ce soir à 19H (200 m2 de plancher)
T° du plancher chauffant à 9h : 13° ( l'eau était à la même température)
T° à 19h : 23°

Merci d'avoir pris le temps de réaliser cette expérience. Désolé si cela a été possible à cause de la PAC hors service.

Vu que le sujet occupe mon esprit en ce moment, j'ai également eu le retour d'expérience d'une connaissance : maison récente composée de briques plâtrière avec chauffage coupé par erreur : 15°.
Il m'a raconté avoir dû attendre une journée pour retrouver ses températures ! Pourtant sa chaudière fioul est puissante.

Les différences viennent de l'isolation ?

De l'inertie totale de la maison également.

Peux-tu nous décrire tes choix constructifs s'il te plait ?

locaterre a écrit:Et tu veux pas nous faire la même chose en mettant 9 kW de radians, des fois...

Très bonne idée !

Aussi, il aurait été intéressant de connaitre l'évolution des températures une fois le chauffage au sol coupé. Je dirais que ça va descendre moins vite que ça n'était monté.
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Env. 3000 message La Linotte Climatique (38)
RC60 a écrit:Locaterre, hier j'ai chauffer uniquement avec la résistance intégrée à la pac. Je voulais avoir une chauffe linéaire, sans coupure sur loi d'eau.
Donc quand tu chauffes avec la resistance, plus de regulation?? (désolé, mais je ne sais pas comment fonctionne une PAC avec resistance). Pourquoi la pente de la température de départ de l'eau diminue à partir de 18 h si pas de regulation? Il n'y a pas de sécurité pour la température max de 28°C?

mgarrig a écrit:SUr les deux dernières heures je ne comprends pas encore... Normalement, les déperditions augmentées par la baisse de Text ne devraient pas être sensibles si rapidement.
Dans la mesure où les murs ne sont pas réchauffés, à mon avis, ce n'est pas étonnant...

mgarrig a écrit:Beau travail expérimental !!!
+10000 et belle analyse de Mgarrig.
A+
Messages : Env. 3000
De : La Linotte Climatique (38)
Ancienneté : + de 11 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Oise (60)
isaac a écrit:
Aussi, il aurait été intéressant de connaitre l'évolution des températures une fois le chauffage au sol coupé. Je dirais que ça va descendre moins vite que ça n'était monté.


C'est ce que je me suis dit, et j'ai noté les T° ce matin à 9h30

T° extérieure : 10°
T° ambiante rdch : 15,4 °
T° ambiante étage: 17 °
T° moyenne du sol rdch : 16,7°
T° moyenne du sol de l'étage : 18,3 °
Et effectivement la baisse de la température est bien plus lente que la montée.

Ma construction est en béton cellulaire de 30 cm sans doublage intérieur.
La toiture isolée en laine de verre ép 30 cm (en couche croisée)
J'ai apporté un grand soin au traitement des ponts thermiques.
Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Oise (60)
Ancienneté : + de 12 ans
 
Membre utile Env. 2000 message Oise (60)
locaterre a écrit: Donc quand tu chauffes avec la resistance, plus de regulation?? (désolé, mais je ne sais pas comment fonctionne une PAC avec resistance). Pourquoi la pente de la température de départ de l'eau diminue à partir de 18 h si pas de regulation? Il n'y a pas de sécurité pour la température max de 28°C?

Je me suis mis en mode secours pour fonctionner uniquement avec la résistance, sans la pac qui aurait perturbé la linéarité de la chauffe.
Avec ce type de fonctionnement on limite tout simplement la température de l'eau au niveau de la résistance par un thermostat réglé actuellement à 50° ( il faut d'ailleurs que je vérifie s'il n'y a pas une autre protection pour le plancher si l'eau atteignait cette température)
Pour les essais j'avais également relevé les températures départ et retour au niveau de la pac, et au plus fort à 19 h, j'étais à 25,1° en départ.
La résistance a fonctionné en continu, les relevés de consommations EDF que j'ai également notés toutes les heures le confirment
Et donc la question reste entière, pourquoi observe t-on une diminution de la pente à partir de 18h ?

mgarrig a écrit:SUr les deux dernières heures je ne comprends pas encore... Normalement, les déperditions augmentées par la baisse de Text ne devraient pas être sensibles si rapidement.
locaterre a écrit:Dans la mesure où les murs ne sont pas réchauffés, à mon avis, ce n'est pas étonnant...

Je vais essayer de faire des enregistrements de températures à l'intérieur du mur avec deux sondes PT 100 .(si ma bidouille électronique fonctionne toujours)
Une sonde en intérieur placée dans les 5 premiers centimètres et une autre dans les 20 cm
Je vais refaire ces mesures complètement, mais cette fois jusqu' à 20 h, alors si vous avez des suggestions pour peaufiner ces essais!!

Picto recompense Membre utile
Messages : Env. 2000
De : Oise (60)
Ancienneté : + de 12 ans
 
Env. 10000 message Sud De Toulouse (31)
RC60 a écrit:
isaac a écrit:Aussi, il aurait été intéressant de connaitre l'évolution des températures une fois le chauffage au sol coupé. Je dirais que ça va descendre moins vite que ça n'était monté.


C'est ce que je me suis dit, et j'ai noté les T° ce matin à 9h30

T° extérieure : 10°
T° ambiante rdch : 15,4 °
T° ambiante étage: 17 °
T° moyenne du sol rdch : 16,7°
T° moyenne du sol de l'étage : 18,3 °
Et effectivement la baisse de la température est bien plus lente que la montée.

Ma construction est en béton cellulaire de 30 cm sans doublage intérieur.
La toiture isolée en laine de verre ép 30 cm (en couche croisée)
J'ai apporté un grand soin au traitement des ponts thermiques.

Bon réflexe pour les ponts thermiques ca souvent ils sont sous estimés.

Isolation standard pour les murs (R = 3 environ).

Manque plus que la courbe de températures en présence d'apports solaires sud ou sud-est après une nuit fraiche.
Messages : Env. 10000
De : Sud De Toulouse (31)
Ancienneté : + de 11 ans
En cache depuis le samedi 23 mai 2020 à 21h42
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forum C'est intéressant aussi !

Devis pompe à chaleurArtisan
Devis pompe à chaleur
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
Guide pompe à chaleur
Guide pompe à chaleur
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos installations chauffages
Photos installations chauffages
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Quel chauffage choisir ?
Quel chauffage choisir ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

7
abonnés
surveillent ce sujet
Voir