Menu utilisateur
Menu

Autoconstruction d'une yourte de 8m - Dimensionnement

Ce sujet comporte 16 messages et a été affiché 9.962 fois
Lancer un nouveau sujet Poster une réponse
Lym
Auteur du sujet

Messages : Env. 10
De : Rennes (35)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 21/05/2013 à 23h31
Autoconstruction d'une yourte de 8m - Dimensionnement
Bonjour à tous.

J'ai pour projet la réalisation d'une yourte en autoconstruction cette été et je suis en quête de conseil et d'avis quant au dimensionnement des différents éléments de structure.

Voici les caractéristique du projet :

diamètre extérieur : 8,1m
hauteur des murs : 2,3m
pente du toit : 32°
Nombre de perches : 90
Diamètre du tonoo (couronne) : 1,8m

Comme vous le voyez, j'ai adapté la hauteur des murs et la pente pour pouvoir installer plusieurs mezzanine.

Le dimensionnement donc...
Pour le moment j'en suis là :

Perches
du toit : 3,7m de long en 8cm x 4cm
Lattes des treillis : 2,6m de long en 3,5cm x 1,5cm
Les poteaux : 4,3m de haut en 12cm x 12cm. Ils supporterons aussi les mezzanines et seront vraisemblablement au nombre de 3.

Je compte utiliser une isolation en rouleau de laine de mouton de 10cm d'épaisseur, ainsi qu'une toile acrylique d’environ 600g/m², pour donner une idée du poids de la couverture.
Par ailleurs, je souhaite réaliser un plancher démontable type camembert, avec environ 10cm d'isolation en laine de mouton dans le camembert, et je n'ai aucune idée de l'épaisseur
de poutres nécessaire pour supporter tout ça. A priori je dirait 20cm x 5cm ou quelques chose comme ça...

Qu'en pensez vous ? Cela vous semble-t-il correct ?
0
Partager
Auto-promo
Trouvez des pros
Ne vous prenez pas la tête pour vos travaux d'architecture...

Allez dans la section devis architecte du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de architectes de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les architectes, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : https://www.forumconstruire.com/construire/devis-0-1-devis_architecte.php
lmiovygue

Messages : Env. 20
De : Najac (12)
Ancienneté : + de 7 ans
Le 25/05/2013 à 10h39
Bonjour,
Je suis fabricant de yourtes depuis 2005.
Le dimensionnement d'une yourte est assez complexe. Par exemple, la section des perches dépend de :
- l'écartement de celles-ci qui conditionne directement le nombre de perches pour une yourte donnée.
- l'essence du bois, toutes les essences n'ayant pas les mêmes résistances à la flexion.
- l'altitude du projet qui détermine le risque neige : 200 k/m² à 1000 m (soit 10 tonnes sur le toit d'une yourte de 8,10m), 45 kg/m² à 400 m par exemple.
- la taille du toono qui modifie la portée des perches.
- la pente du toit.
Voici quelques-unes des données pour une yourte que je suis en train de fabriquer :
Diamètre intérieur de la yourte 8,00 m

Surface intérieure au sol 50,28 m²

Volume intérieur de la yourte 162 m3

Hauteur des murs 2,49 m

Hauteur sous le toono 4,21 m

Pente du toit 30,00 °

Nombre des perches 84 unités

Section des perches 31 mm x 93 mm Diamètre intérieur du toono 1,40 m

Epaisseur de l'isolant sur les murs 120 mm

Epaisseur de l'isolant sur le toit 120 mm

Epaisseur de l'isolant dans le plancher 100 mm


Manque : écartement des perches 297 mm
Essence douglas
Altitude considérée de 1000m.
Les poteaux de 12x12 sont bien suffisants. J'utilise deux planches de 10x4 contrecollées pour du 10x8.
Mais tout cela n'est qu'une petite partie du travail de dimensionnement d'une yourte !!
Cordialement,
Olivier DAUCH
1
Olivier DAUCH, fabricant de yourtes contemporaines artisanales et écologiques depuis 2005.
Je suis passionné par les yourtes et les habitats légers écologiques mais également par beaucoup de domaines de l'éco-construction.
Partager
Actuellement connecté ! gill

Picto recompense Membre ultra utile

Messages : Env. 10000
De : Bordeaux (33)
Ancienneté : + de 10 ans
Le 25/05/2013 à 13h04
Re: Autoconstruction d'une yourte de 8m - Dimensionnement
Lym a écrit:Bonjour à tous.

J'ai pour projet la réalisation d'une yourte en autoconstruction


ca se passe comment ce genre de truc avec la rt2012?
0
"To do is to be" - Nietzsche
"To be is to do" - Kant
"Do be do be do" - Sinatra
Partager
lmiovygue

Messages : Env. 20
De : Najac (12)
Ancienneté : + de 7 ans
Le 25/05/2013 à 17h18
Hola, vaste sujet !!
En préambule, je préciserai déjà que je fabrique des yourtes un peu atypiques, très orientées vers l'habitat permanent écologique : durable, écologique, sain et confortable. J'utilisais donc déjà des couches d'isolant jusqu'à 16 cm là où des yourtes plus traditionnelles utilisent des feutres de 10 mm, des doubles-vitrages securit performant thermiquement (gaz argon et faiblement émissif, etc... Le pas était donc un peu moindre à franchir et la RT2012 peut donc s'appliquer avec moins de transformations radicales que pour une yourte traditionnelle. Passer de 160 à 240 mm d'épaisseur ou de 10 à 240 mm pour l'isolant, ce n'est pas le même saut pour visualiser ce que j'essaie de dire...
La RT2012 peut donc s'appliquer à une yourte, je suis en train d'y travailler avec un thermicien et le premier permis de construire soumis à la RT2012 vient d'être accordé à l'un de mes clients.
Concrètement, les grandes lignes de ce projet précis:
- un plancher isolé avec 22 cm de ouate de cellulose,
- une isolation en laine de moutons de 24 cm toit et murs,
- une surface vitrée importante avec 15 m2 de surfaces de baies (vitres+dormant) et dôme zénithal pour 86 m2 habitable sur un niveau et demi (présence d'une mezzanine).
- une membrane d'étanchéité à l'air rajoutée en plus des toiles intérieures et extérieures,
- aération naturelle par l'ouverture du dôme zénithal,
- prise en compte des NRJ renouvelables : chauffe-eau thermodynamique, puits canadien, chauffage bois performant.
L'attestation nécessaire au dépôt du PC, pour laquelle l'étude de l'enveloppe est seule considérée, a été obtenu début avril. Le reste de l'étude thermique est toujours en cours, chaque problème est pris l'un après l'autre mais à ce jour les principales difficultés semblent résolues.
Après, l'application de la RT2012 est tout de même très mitigée, en particulier pour les yourtes mais aussi toutes les constructions non industrielles, pas exemple les fustes, les auto-constructions.
D'un côté, on ne peut reprocher la volonté de diviser par 3 la consommation énergétique des habitats par rapport à la précédente norme et tout ce qui va dans ce sens. C'est une bonne chose pour la planète et pour le porte feuille des habitants.
D'un autre côté, la façon d'y arriver est quand même perfectible pour le moins :
- elle impose le recours à des thermiciens formés (bac +2 mini), des logiciels marchands extrêmement chers qui nécessitent une formation particulière de plusieurs semaines à des thermiciens formés. Surcoût pouvant aller jusqu'à 2.000 € par projet.
- imposer des habitats étanches n'est pas forcément un mieux. Quand l'étanchéité est parfaite, il faut gérer mécaniquement les entrées et sorties d'air et récupérer les calories de l'air sortant. Cela impose de la mécanique en plus, des frais supplémentaires et des risques que "la maison tombe en panne"... De plus, un petit trou ou quelques-uns dans une enveloppe parfaitement étanche et ce sera catastrophique : entrées énormes d'eau à cet endroit comme le montre déjà plusieurs articles que j'ai lu. La perfection étant difficile à atteindre, il faut s'y attendre dans bien des cas d'autant que beaucoup d'artisans vont devoir revoir complètement leur façon de faire dans ce domaine et en premier lieu ceux qui ne s'y attendent pas forcément comme les électriciens ou les plombiers qui percent les enveloppes étanches et n'ont jamais été formés à cela... Au-delà, le principe même de l'étanchéité de l'habitat n'a pas démontré à mon sens qu'il était forcément meilleur...
- les énormes quantités de matériaux qui sont rendus indispensables par cette RT2012 pour la construction d'un habitat ont un coût important, en terme de prix mais aussi en terme de kWh pour leur production, leur recyclage, en terme d'utilisation de matières premières. Une maison à construire, c'est de l'ordre de 500.000 à 1.000.000 de kWh (chiffres ADEME avant l'application de la RT2012 qui les a forcément augmentés) soit la consommation d'un habitat RT2012 à 50 kWh/m² et /an de 100 m² pendant 1 à 2 siècles. Sachant qu'une maison qui dure autant que cela c'est rarissime (regardez autour de vous combien de maison sont du XIX ème ou XVIIIème ?) et que à chaque génération ces maison sont intégralement refaites à l'intérieur : électricité, plomberie, chauffage, isolation, parements intérieurs et extérieurs, menuiseries, etc... En gros, il m'est évident que la consommation énergétique d'une maison est surtout due à sa fabrication et non à son usage. Cette norme ne tient aucun compte de ce fait, cet aspect est complètement ignoré et les habitats économes en énergies de ce point de vue comme la yourte (15.000 kWh pour les matériaux et sa fabrication soit 30 à 70 fois moins qu'une maison) mais aussi bien d'autres comme la fuste puisque j'en ai déjà parlé ne sont pas du tout avantagés, bien au contraire...
- cette norme a été pondue par le Grenelle de l'Environnement. Qui peut être présent à de telles réunions sinon les grosses entreprises du bâtiment, les industries ? Y avait-il des artisans, des représentants des auto-constructeurs, des filières locales de fabrication de matériaux ? Même si c'était le cas, ce dont je doute, leur place était sûrement anecdotique et les moyens qu'ils peuvent consacrer à ce genre de choses n'ont rien à voir avec un groupe BTP ou un industriel du bâtiement. Le résultat est que le travail d'un artisan local, le matériau de construction local auront bien du mal à s'insérer dans cette norme. Pour intégrer la performance thermique de mes portes et fenêtres, toutes sur-mesures, il me faudrait la faire estimer au cas par cas : plusieurs centaines d'euros à chaque fois. Lapeyre avec ces fabrications standardisée n'a pas dû avoir ce problème et nous n'avons pas les mêmes moyens.
Il y a donc dans l'application de cette norme des choses assez contradictoires. Il faut se creuser la tête pour appliquer cette norme, c'est indéniable voilà des mois que j'y travaille. Une partie de ce travail est réellement intéressant et donnera une amélioration de l'habitat mais au prix d'un surcoût énorme en prix et en quantité de matériaux à tel point que certaines bourses ne pourront pas suivre. Une autre partie de ce travail n'est vraiment que l'application bête et méchante d'une norme bureaucratique. C'est le cas à mon sens de l'étanchéité à l'air (mais ce point de vue ne sera pas partagé par beaucoup peut=être) et d'autres choses comme le ratio de 1/6ème de surfaces vitrées par rapport à la surface habitable tombé de je ne sais où, d'un actionnaire de St Gobain peut-être. De plus, si la moitié de la surface vitrée est au nord mais que l'on force un peu sur l'isolant, personne n'y trouvera rien à redire...
J'ai répondu à la question mais je suis un peu hors sujet par rapport au post originel.. Désolé...
Olivier DAUCH
3
Olivier DAUCH, fabricant de yourtes contemporaines artisanales et écologiques depuis 2005.
Je suis passionné par les yourtes et les habitats légers écologiques mais également par beaucoup de domaines de l'éco-construction.
Partager
mistergues

Messages : Env. 2000
De : 21910 (21)
Ancienneté : + de 7 ans
Le 25/05/2013 à 21h16
Très intéressant....
1
la performance énergétique pour tous
Partager
Lym
Auteur du sujet

Messages : Env. 10
De : Rennes (35)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 11/06/2013 à 20h18
Bonsoir.
Merci pour toute ces réponses, c'est en effet très intéressant.
J'ai donc opté pour des lattes de 3,5x1,5 cm pour les treillis et une section de 3,5x9 cm pour les perches.

Il reste cependant une grande inconnue : La section des bastaings principales qui vont porter le plancher et par extension toute la yourte.
Je pense à quelque chose comme 30cm x 5 cm, pour une porté de 3,8 mètres environ et elles seront aux nombres de 6.
Cela vous semble-t-il adapté ?
0
Partager
jf

Picto recompense Membre utile

Messages : Env. 20000
De : Toulouse (31)
Ancienneté : + de 14 ans
Le 11/06/2013 à 21h40
Merci olivier tj aussi interressant de te lire

bon courage a toi

et a "ta maison voyageuse"

A+
0
Linux ? Y a moins bien mais c'est plus cher !
Partager
lmiovygue

Messages : Env. 20
De : Najac (12)
Ancienneté : + de 7 ans
Le 11/06/2013 à 22h07
Merci jf !
Lym, je manque de données pour répondre...
A titre d'info, j'utilise des poutres de 8 x 20 cm pour l'ossature du plancher qui est placé au-dessus avec des solives par exemple de 12 x 4 cm tous les 45 cm. L'ossature d'une yourte de 8 m est un octogone avec trois traverses centrales.
[img]http://hpics.li/59be48b[/img]
[img]http://hpics.li/0e5bfc6[/img]
J'ai essayé de poster des photos, je ne sais pas si cela marchera.
30 x 5, cela fait un gros écart entre hauteur et largeur (j'estime qu'il vaut mieux rester à un rapport de 1 en largeur pour 3 en hauteur maxi) le risque de déformation du bois est très important.
0
Olivier DAUCH, fabricant de yourtes contemporaines artisanales et écologiques depuis 2005.
Je suis passionné par les yourtes et les habitats légers écologiques mais également par beaucoup de domaines de l'éco-construction.
Partager
Lym
Auteur du sujet

Messages : Env. 10
De : Rennes (35)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 12/06/2013 à 01h11
lmiovygue a écrit:j'estime qu'il vaut mieux rester à un rapport de 1 en largeur pour 3 en hauteur maxi) le risque de déformation du bois est très important.

Je comprends... Merci pour le conseil.

Je me demandais si 20cm était suffisant. C'est bien ça le problème avec le dimensionnement, je crois que j'ai tendance à un peu trop sur dimensionner, par précaution...

De quelles données aurais tu besoin pour mieux comprendre mon projet ?

Je souhaite placer la yourte près d'une rivière, je pensais donc la mettre sur des pilotis pour la détacher à 1 mètre du sol.
Je pensais faire un support de plancher hexagonale, (ou plutôt dodécagonal), puisque je veux faire un plancher isoler démontable
en camembert et que j'ai opté pour 12 morceaux, je pense que c'est bien d'avoir 6 poutre principales.
Je n'ai encore rien dessiner, je le fais demain et je le poste...
Dans tout les cas je pensais m'inspirer de la technique qu'on peut voir dans cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=bb4OUxiQOBQ

J'ai aussi opté pour 90 perches, avec un entraxe de 28,1 cm, soit un angle de 4°
0
Partager
lmiovygue

Messages : Env. 20
De : Najac (12)
Ancienneté : + de 7 ans
Le 12/06/2013 à 12h49
Bonjour,
Entraxe, nombre et section des perches me paraissent bien. La dimension qui me paraît un peu faible c'est l'épaisseur des lattes de 15 mm. J'utilise plutôt du 17-18 pour cette taille de yourte. La différence de 2 mm n'est pas importante mais c'est tout de même 13% de bois en plus... Pas déterminant non plus !
Pour les sections du plancher, il faut estimer le poids de la yourte, plancher compris, connaître l'essence utilisée, l'entraxe maximal, etc... difficile à faire comme ça précisément.
La résistance en flexion des poutres est proportionnelle au cube de la hauteur par simplement la largeur. La hauteur est donc plus importante mais il faut se méfier comme je le disais précédemment de trop de disproportion qui risque de favoriser le flambage du bois.
La toile extérieure de la yourte enveloppe le plancher sur mes modèles, ce qui permet de supprimer les entrées d'air ou d'eau au pied des murs. Cela nécessite que sur tout le pourtour l'ossature du plancher soit en retrait de la périphérie afin de laisser passer la toile. Je limite ce déport entre deux valeurs : 20 cm mini et 50 cm maxi. Ces données déterminent la forme du support du plancher pour moi pour rester à 50 cm maxi pour une yourte de 8m de diamètre, il me faut passer à 8 côtés. Mais chacun ses façons de faire, je t'explique juste pourquoi je mets un octogone et non un hexagone. Pour une yourte de 30 m2, 6 côtés conviennent, pour 80m2 c'est 12 !
J'avais dessiné un plancher démontable pour une yourte de 50 m2 que je n'ai jamais fait afin que chaque élément soit portable à deux, soit je crois 80 kg par morceaux. J'avais fait 16 morceaux + un central.
Les plots de 1m me paraissent un peu élevés, je n'aime pas trop cette solution avec le risque que le vent s'engouffre dessous et le fait que cela relève le tout donc amène le haut de la yourte encore plus dans le vent qui n'est pas le même au sol ou à 5 m de hauteur. De même, attention à ne pas mettre la yourte dans le lit majeur de la rivière et à prendre en compte les crues exceptionnelles. Les crues d'une rivière ont souvent des cycles annuels, décennales et centenaires. Il ne faut pas se baser sur l'année dernière ou sur les dix dernières années mais remonter le plus loin possible.
Mais à toi de voir et d'estimer autant pour le vent que pour l'eau en fonction du lieu.
0
Olivier DAUCH, fabricant de yourtes contemporaines artisanales et écologiques depuis 2005.
Je suis passionné par les yourtes et les habitats légers écologiques mais également par beaucoup de domaines de l'éco-construction.
Partager
blueskies

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 3000
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 11 ans
Le 12/06/2013 à 14h58
Débat sur l'énergie grise très intéressant, surtout quand on lit les fils sur les maisons passives de 250m2 avec piscine ...
0
Partager
lmiovygue

Messages : Env. 20
De : Najac (12)
Ancienneté : + de 7 ans
Le 12/06/2013 à 15h29
Quand on parle d'écologie, on a une fichue tendance à ne voir que par un petit bout...
La RT2012 a des intentions louables dans le domaine de l'économie d'énergies consommées par les habitats durant leurs utilisations mais ignore l'énergie consommée pour la fabrication. Malheureusement, celle-ci est bien plus importante... Si l'on prend en compte les énergies globales pour l'extraction des matériaux, l'acheminement et la mise en oeuvre, la construction, l'utilisation, la déconstruction et le recyclage, je ne suis même pas sûr qu'il y ait une économie réelle d'énergie engendrée par la RT2012 sur des maisons classiques. En effet, il faut augmenter l'épaisseur de l'isolant, améliorer la VMC, augmenter les surfaces de verres, etc... ce qui engendre des surcoûts énergétiques très importants qui mettront du temps à être récupérés sur la consommation quotidienne.
Et quand on parle de durée de vie des matériaux, on ignore souvent bien des choses :
- d'abord que hormis le gros oeuvre rien ne durera plus de 25-30 ans ou presque car il faudra tout refaire à la génération suivante pour répondre à des nouvelles normes ou à des goûts nouveaux. Qui achète une maison des années 80 sans refaire quasi intégralement l'intérieur ? Isolation, cloisons, ouvrants, électricité, plomberie, crépis, souvent couverture, etc...
- ensuite, beaucoup de matériaux ont une durée de vie bien inférieure à celle attendue. La laine de verre par exemple ne dure pas bien longtemps. A 10 ans, sa capacité d'isolation est déjà très fortement diminuée. A 20 ans, il ne reste presque rien dans la cloison, que de la poussière au fond.Si l'on prend ce genre de choses en compte, on se rend bien compte qu'il faut se pencher sérieusement sur la construction des maisons pour faire des économies, autant que sur l'utilisation quotidienne.
Et la taille bien sûr est probablement la première des choses...
Une maison écologique de 250 m2 qui abrite un couple est-elle vraiment écologique ? Mieux vaut une passoire thermique de 60 m2, elle coûtera moins d'énergie à construire comme à chauffer...
Bien souvent, les personnes qui habitent en yourte optent pour des habitats plus petit et c'est là le premier des avantages côté écologie...
Sur l'étude des consommation énergétiques globales des yourtes et maisons, j'aimerais bien avancer plus loin mais je butte sur un manque de temps et de ressources. Si un étudiant passe par là et que c'est un sujet qui l'intéresse, je suis prêt à en discuter !!
Désolé Lym du hors-sujet...
0
Olivier DAUCH, fabricant de yourtes contemporaines artisanales et écologiques depuis 2005.
Je suis passionné par les yourtes et les habitats légers écologiques mais également par beaucoup de domaines de l'éco-construction.
Partager
Lym
Auteur du sujet

Messages : Env. 10
De : Rennes (35)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 12/06/2013 à 15h42
lmiovygue a écrit:Désolé Lym du hors-sujet...


Ho non, non ! C'est passionnant.
Et puis l’intérêt d'une discussion c'est aussi, bien souvent, tout ce qui va être dit en "hors sujet", je crois.

Merci beaucoup pour tout tes conseils. J'attaque le plancher.
Je compte aussi faire passer la toile en dessous et donc avoir un léger retrait de l'ossature.
Je vais utiliser du douglas, avec le moins d'aubier possible, pour ne pas avoir à la traiter.
0
Partager
Lym
Auteur du sujet

Messages : Env. 10
De : Rennes (35)
Ancienneté : + de 6 ans
Le 12/06/2013 à 21h58
Bonsoir.

J'étais en train de dessiner ce fameux plancher quant, cherchant quelques références, je suis tombé là dessus :

http://www.tig12.net/spip/Chantier-yourte-plancher.html

Et plus particulièrement ça :


Une technique qui n'utiliser pas d'ossature ! (La seule que j'ai vu)
Il n'y a que les parts du camembert qui sont auto-portantes en quelque sorte.
Je suis très intrigué.
L'ossature serait-elle donc superflu ?

Je pense que ça doit dépendre du nombre de points d'appuis, ici on voit 3 plots par poutre...
Soit une portée de l'ordre d'1m50... C'est vrai qu'avec une telle portée, on se dit que l'ossature n'est pas forcément nécessaire et
que les poutres qui ferme les élément du camembert, dans mon cas d'une épaisseur de 12 cm, paraissent suffisantes...
Du coup j'hésite...
0
Partager
blueskies

Picto recompense Membre super utile

Messages : Env. 3000
Dept : Bas Rhin
Ancienneté : + de 11 ans
Le 13/06/2013 à 09h04
Vu la portée ça ne devrait pas poser de problème. L'auteur du plancher ne semble pas avoir prévu de protection contre les rongeurs, c'est normal ?
0
Partager
En cache depuis le mardi 09 juillet 2019 à 12h51

Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0

Picto forumC'est intéressant aussi !

Devis architecteArtisan
Devis architecte
Demandez, en 5 minutes, 3 devis comparatifs aux professionnels de votre région. Gratuit et sans engagement.
+100 guides sur la construction et les travaux
+100 guides sur la construction et les travaux
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.
Photos de plans de maison
Photos de plans de maison
Picorez des idées en parcourant les photos des constructions des autres !
Quels matériaux choisir pour votre maison ?
Quels matériaux choisir pour votre maison ?
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la construction.

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

4
personnes
surveillent ce sujet
Voir